Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

Retour vers le futur

Note de la rédaction

Article initialement mis en ligne le 21 avril 2016.
Parce qu’on ne s’en lasse jamais, séquence nostalgie.

Devoir de mémoire : revivez les douces semaines printanières de l’an de grâce 2002, celles qui ont mené la France au bord du séisme. Séquence émotion.

 

 

 

Retrouvez les mémoires de Jean-Marie Le Pen chez Kontre Kulture :

 

Le Menhir est toujours là ! Voir sur E&R :

 






Alerter

144 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2711102
    Le 22 avril à 10:19 par Olivier
    21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

    Je ne vous parle pas de l’ambiance en salle des profs ! Les plus gênés étaient les rares qui essayaient de ne pas se marrer.

     

    Répondre à ce message

  • #2711132
    Le 22 avril à 11:10 par mistermoon
    21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

    Ce qui m’a le plus marqué , c’est le lavage de cerveau médiatique non stop à la télé.
    On ne pouvait pas y louper ; que se soit dans les émissions de sport , de cuisine ,de variété.
    Jospin doit encore se dire " mais quel con ! " quand il revoit ces images.
    Il n’avait pas vu arriver Taubira et Chevènement.
    Je crains que Philipot qui a son rond de serviette sur C News et Dupont lajoie aient le même rôle en 2022.

     

    Répondre à ce message

    • #2711317
      Le 22 avril à 16:54 par Ducegabbana
      21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

      D’autant que Philippot était chez Chevènement à l’époque, le grattage il connaît,.,ce fût dans le bon sens en 2002 car il a participé volens nolens à la qualification du Menhir. Pour qui a-t-il voté au second tour ? Mystère,.

       
  • #2711135
    Le 22 avril à 11:13 par dixi
    21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

    Je me souviens très bien de cette campagne et cette élection ,comme si c’était hier .Cette campagne a été menée médiatiquement EXACTEMENT comme aujourd’hui avec cette dictature sanitaire .de la même façon .Pour dire qu’ils sont rodés .
    Ils ont tout joué sur la peur de la France qui allait disparaitre et surtout la démocratie ,car la peur des SS rodée en l’entrée de la ville et surtout du pays .Hitler allait refaire son apparition ! Cette campagne a été diffamatoire à un point inimaginable.
    La bonne réponse est cette sympathisante à la sortie du siège du FN qui répond aux journaputes de l’époque .
    A cette élection ,les Français ont raté l’assesseur ,et nous ne sommes pas encore arrivé à destination .Une erreur fatale .
    Malheureusement ,aujourd’hui le RN ne représente plus cela .

     

    Répondre à ce message

  • #2711345
    Le 22 avril à 17:59 par AlexCorky21
    21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

    C’est marrant en fait ça fait des décennies qu’on s’attend à voir le fascisme arriver depuis l’extrême-droite et en fait on découvre avec la crise du COVID et le Great Reset que le fascisme déboule en fait par derrière c’est à dire au nom d’idéaux de gauche (Écologie, solidarité...). Bref, la nouvelle ligne Maginot ! Car qu’on aime Jean-Marie Le Pen ou non, il faut admettre avec le recul que tout ceci n’était que du théâtre et que la menace qu’il soit élu était proche du zéro absolu.
    Ce qu’il convient de dire en revanche, c’est que le combat nationaliste a occasionné quelques dizaines de morts dans ses rangs en raison des rétorsions qu’ils ont eu à subir (licenciements...) C’était ce que Romain Guérin a rappelé récemment à Rougeyron qui, en bon vicieux qu’il est, a expliqué qu’il s’était mal fait comprendre...

     

    Répondre à ce message

  • #2711456
    Le 22 avril à 20:24 par L’en pire français
    21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

    C’est ce jour là que j’ai compris que ce pays était foutu et que les français méritent leur sort ! Et qu’on ne me parle pas de "trucage" des votes pour faire échec à Le Pen ! Chirac élu avec un score de dictateur africain, 83% !
    En Afrique au moins ils ont l’excuse de ne pas avoir le choix ! En France on a choisi délibérément Chirac, puis Sarko, puis Hollande puis Macron ! Et le prochain sera pire !

     

    Répondre à ce message

  • #2711771
    Le 23 avril à 12:03 par fils de prostituée
    21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

    Et si Lepen était passé, il se serait prit une Trumpite avant l’heure... Et la France serait entrée en guerre civile avant l’heure.
    Même en 2002, rien n’aurait pu sauver la France, car son mal est avant tout idéologique des lumières, donc spirituel. Vous pensez que la franc maçonnerie aurait laissé Jean-Marie Lepen gérer le pays comme il l’entendait ?
    Le mal de la France remonte au minimum 300 ans plus loin, avec la décapitation de la monarchie catholique , elle même gravement malade en phase terminale depuis au moins 200 ans.
    500 ans de décadence ne se joue pas sur une élection truquée et jouée d’avance.
    Les français ont parlé et ont élu celui qui les prenaient le mieux pour des cons.
    Ça n’empêche pas que j’aimais bien Chirac, et les révélations de notre dealer nouvelle star nationale de la bourgeoisie et de la racaille me l’ont rendu encore plus sympathique.
    Certes il y aurait eu moyen qu’avec Lepen il y est momentanément une baisse de regroupement familial africain et quelques charters de délinquants offerts gracieusement à la terre de naissance de leurs parents, ça aurait été encore plus marrant avec le recul, mais ça n’aurait sûrement pas changé grande chose au destin de la grande prostituée qu’était déjà la France à ce moment là, simplement elle avait encore le droit de refuser certains clients, vestiges de son amour propre de fille aînée de l’Eglise.

     

    Répondre à ce message

  • #2711945
    Le 23 avril à 15:53 par Christophe
    21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

    Il faut savoir que quand tous les bobos scandaient "no pasaran" partout dans les rues, les banlieues étaient anormalement calmes car les racailles ne comprennent que la force, or c’est ce qu’incarnait Jean-Marie LE PEN à leurs yeux.

    C’est qui déjà qui a écrit un bouquin intitulé "Vers la féminisation" ?

     

    Répondre à ce message

    • #2712489
      Le 24 avril à 12:39 par Nadia
      21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

      C’est vrai, je suis allée peu après à Nice et il m’a été rapporte que le comportement de certains avait changé, en bien mieux !
      C’est que Le Pen incarnait la force oui mais légitime en plus de cela. Il n’avait jamais changé de discours tout au long de ces années. La racaille savait donc à quoi s’attendre et qu’il ne s’agissait pas de belles paroles destinées à endormir les Français de souche (comme pour d’autres aujourd’hui)

       
  • #2712113
    Le 23 avril à 20:07 par Alain Bispol
    21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

    Moi, mon woke, il date de là.
    Jamais, je n’aurais pu imaginer une campagne de dénigrement, de menaces quasi au grand jour et d’humiliation-mépris pour la France profonde et les français qui votaient mal.
    Un reportage de Canal+ dans un village (de l’Est je crois) m’a marqué ; on n’était pas loin du zoo.
    Inconsciemment, c’est sans doute là que j’ai décidé d’arrêter mes abonnements Canal.
    Et pourtant, j’étais plutôt dans le camp du Bien avant cet évènement.

     

    Répondre à ce message

    • #2712966
      Le 25 avril à 07:54 par Les z’heures mal éclairées de l’histoire
      21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

      T’inquiète tu es toujours bien, on se trompe tous dans la vie
      Et on apprend de ses erreurs
      Bonne chance l’ami
      L’essentiel c’est d’être là debout et de continuer la bataille

       
  • #2712913
    Le 25 avril à 01:46 par Franklin
    21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

    ’’Si les élections pouvaient changer quoi que ce soit, il y a longtemps qu’on les aurait supprimées.’’
    Coluche.
    A noter que Chirac a reçu le soutien (teinté de chantage sur des photos, selon certains) de la Communauté, en échange de la reconnaissance de la responsabilité officielle de la France dans la ’’Rafle’’ du Vélodrome d’Hiver, ce qui fut fait, de manière tout à fait indigne, mais conforme au personnage, lors du discours du 16 juillet suivant son élection.
    https://www.youtube.com/watch?v=uzy...

    Il est vrai que Marie-France Garaud, qui l’a bien connu, croyait Chirac sculpté dans le marbre dont on fait les cheminées, et a réalisé qu’il était, en fait, de la faïence dont fait les bidets.

     

    Répondre à ce message

  • #2712962
    Le 25 avril à 07:50 par Anarchiste soralien
    21 avril 2002 : le jour le plus sombre !

    Du grand spectacle !!!
    Mais ça ne reste qu’un spectacle
    Comme la magie, il y’a toujours un tour explicable derrière
    Rien dans les mains, rien dans les poches
    Ni vu, ni connu, j’t’embrouille
    Continuez à voter, les guignols
    C’est ça que nous disent les élecFions

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents