Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

22 février 2019 – 22 février 2020 : l’An I du Hirak en douze dates

Le mouvement de contestation populaire contre le pouvoir, communément appelé Hirak, marque ce samedi le premier anniversaire de son déclenchement. À l’occasion de cet anniversaire, TSA propose les douze dates les plus marquantes de l’an I du Hirak.

 

 

22 février 2019 : début du Hirak

Si les premières manifestations débutent le 16 février à Kherrata puis trois jours plus tard à Khenchela, le vendredi 22 février 2019 marque officiellement le début d’une mobilisation populaire à l’échelle nationale contre le cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika, absent de la vie politique depuis son accident cérébral en 2013.

Des millions d’Algériens sortent dans les villes du pays pour exprimer leur opposition à un nouveau mandat de Bouteflika ainsi que leur rejet du système politique algérien, demandant l’instauration d’un État de droit.

 

11 mars 2019 : Première annulation des élections

Le président Bouteflika, qui était parti en Suisse pour raisons médicales, revient en Algérie et annonce le jour de son retour le report des élections présidentielles prévues le 18 avril, prolongeant de fait son quatrième mandat.

Bouteflika annonce également la tenue d’une conférence nationale, un référendum populaire pour la révision de la constitution et des élections présidentielles futures dans lesquelles il s’engage à ne pas se présenter comme candidat.

 

26 mars 2019 : Gaïd Salah ordonne l’application de l’article 102

Alors qu’il avait initialement critiqué le mouvement de contestation populaire en dénonçant « ceux qui veulent pousser les Algériens vers l’inconnu à travers des appels anonymes » à manifester, le chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah, appelle le 26 mars 2019 à la destitution du président Bouteflika à travers l’application de l’article 102 de la Constitution.

Quatre jours plus tard, Gaïd Salah hausse le ton et appelle à « l’activation des articles 7, 8 et 102 ». L’opinion publique apprendra plus tard qu’une réunion au sommet de l’État avait été auparavant organisée pour but de limoger le chef d’état-major.

 

2 avril 2019 : Bouteflika démissionne

Bouteflika présente sa démission le même jour que la dernière sommation de l’armée. « Cette décision que je prends en mon âme et conscience est destinée à contribuer à l’apaisement des cœurs et des esprits de mes compatriotes pour leur permettre de projeter ensemble l’Algérie vers l’avenir meilleur auquel ils aspirent légitimement », indique Bouteflika dans sa lettre de démission, mettant ainsi fin à vingt ans de règne. Il disparait dans l’anonymat durant les mois suivants, et demeure absent de la scène publique jusqu’à ce jour.

 

4 mai 2019 : Arrestation de Toufik, Tartag et Saïd Bouteflika

Les ex-patrons des services de renseignements, les généraux Toufik et Tartag, ainsi que le conseiller et frère de l’ex-président Bouteflika, sont arrêtés par les services de la DGSI et placés en détention provisoire par un juge d’instruction du tribunal militaire de Blida. Ils sont rejoints en détention le 10 mai par la présidente du Parti des Travailleurs, Louisa Hanoune.

Tous sont poursuivis pour « atteinte à l’autorité de l’Armée » et « complot contre l’autorité de l’État » et sont condamnés en septembre à quinze ans de prison. Une condamnation qui sera maintenue en appel pour les trois premiers, tandis que Louisa Hanoune bénéficiera d’une réduction de peine lui permettant de sortir de prison le 12 février 2020.

Lire l’article entier sur tsa-algerie.com

 

Les chaînes d’infos françaises internationales reviennent sur cet anniversaire très spécial :

 

L’Algérie demain :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je ne comprends pas en quoi ca nous concerne en France. Là-bas ils en ont rien à battre des gilets jaunes. L’import de conflits ou problèmes étrangers, ca suffit.

     

    • Monsieur Yohan
      Il ne faut pas prendre la moindre occasion que l’on parle de l’Algérie pour exprimer votre haine. On préfère lire des commentaires sur le fond et non les états d’âme de certains. Avec des gens comme vous on est tenté de croire que les sympathisants ER sont racistes...


    • @Jamel

      Parce qu’il faudrait se forcer à apprécier les Algériens ?

      T’es sûr un site nationaliste Français. Rien ne t’oblige à fréquenter ce site.


    • @Cléon
      Et donc on ne devrait donc plus parler de ce qu’il se passe en Syrie, au Venezuela, en Angleterre, en Allemagne ?
      On parle de l’Algérie car ils ont eu plus ou moins le même combat que le GJ, les vénézuéliens, les hong kongais et donc oui, on en parle.
      Mais ça systématiquement joue la vierge effarouchée uniquement quand ça concerne l’Algérie...


    • Cléon je ne croit pas que nous sommes sur un site nationaliste mais plus patriotique qui n’est pas vraiment la même chose !

      Il est inutile d’avoir ce genre d’état esprit contre le peuple Algériens et la nombreuse communauté franco-algérienne séduit par le nationalisme Algériens devenu insupportable en France.(Les nationalistes tous confondu sont assez désagréable se sont toujours les plus forts et plus beau ect..)


  • Vous en oubliez une ...La toute première...Le 19/03/62...Le début de leur tiers-mondisation...

     

  • Ça ne donnera rien : hors l’armée et les religieux, nulle élite crédible dans ce pays de 45 millions d’âmes...


  • cette resistance du peuple algerien me reconcilie avec l’immigration magrehbine,tout comme le fait d’avoir vu des delegues syndicaux cgtistes issus de l’immigration lors des greves de decembre. Gauche du travail,droite des valeurs y a moyen de s’entendre et de trouver des accords gagnants/gagnants.

    Ps : felicitation au patron pour son SAPTR ep 12 pour son passage sur la triangulation pardon la double injonction contradictoire.


  • Mon pays l’Algérie et son peuple réussiront toujours à surmonter les difficultés.
    Petit à petit l’Algérie fait son nid !
    Soutien à Mr Soral.
    Amicalement.
    #Algérie#Amazigh#Kabyle


  • Mon pays l’Algérie et son peuple réussiront toujours à surmonter les difficultés !
    Petit à petit l’Algérie fait son nid !
    Soutien total et inconditionnel à Mr Soral, au équipes ER, à Dieudonné, aux gilets jaunes et à toute la résistance.
    Amicalement depuis la Kabylie.
    #Algérie#Amazigh#Kabyle

     

    • 2 fois votre commentaire, et personne ne vous répond ?
      Allez, par pure compassion, vous rêvez mon
      Ami. Qu’avez-vous fait du patrimoine laissé ?
      Si vous êtes « de souche de là-bas », alors Dieu vous garde et vous aide. Si vous êtes un apatride subventionné d’ici, en France-Algérie, alors fermez là


  • Bonjour à tous,

    Ce jeune "homme" qui est sensé représenter l’Algérie moderne, "au travers de chaussures" ne ressemble pas au chevalier BAYARD, à croire que la terre n’est peuplée que de demi-fiotasses..


  • Le Hirak d’aujourd’hui n’est plus que composé de marionnettes dirigés et financés par l’étranger et de moutons qui sont manipulés par les meneurs qui eux ont leur agenda. Les Glucksmann , BHL ou Soros sont à la manœuvre et attendent le bon moment pour commencer la déstabilisation de l’Algérie comme ils l’ont fait durant les fameux printemps Arabes. En Algérie c’est plus difficile car l’armée est solide et est vigilante. L’objectif c’est de mettre l’économie à genoux afin que la population en général se retourne contre le pouvoir en place comme ce qui a été tenté en Iran ou au Venezuela.

     

  • Les algériens réussirons à s’émanciper et à se développer culturellement et intellectuellement quand ils reviendront à leur vraie identité fier d’être des imazighen (les hommes libres) berbères kabyles chaoui etc. et pas des bouches trous des puissances occidentales et arabes du golfe, c’est la seule chose qui pourra sauver ce peuple sinon ils resteront des esclaves pour l’éternité, noublions pas notre héritage culturel notre langue notre écriture notre histoire qui a plus de 4000 ans avant Jésus Christ en passant par Massinissa Syphax Yugurtha Kaina et beaucoup d’autres qui se sont battus.

     

  • Mr François Geze est d’avantage dans la réalité du système. Lorsqu’on on connait la proximité active de beaucoup de membres de la famille Alilat avec le système et en particulier Bouteflika lui même, tout sera dit. Au passage TSA est un média en liens étroits avec le Général Nezzar noyau des generaux ’janvieristes qui ont semé le sang et pillé le pays. Ce dernier malgré un ’tam tam’ médiatique voulant faire croire qu’on lui demandait des comptes, demeure intouchable et bénéficie de protection particulière en France et dans les autres capitales européennes et profite d’une fortune des plus colossales à l’image de celle des Bouteflika que les médias classiques évitent de montrer du doigts.

     

    • Mais non, les Glucksmann , BHL ou Soros sont à la manœuvre.

      Enfin, c’est ce que nous disent les généraux. Vous savez les gros en uniformes qui ont planqué des milliards en Suisse et leurs enfants au Canada.
      Ils doivent vraiment bien se marrer quand ils entendent ’Magique’ Tebboune nous parler de sa constitution et de l’Algérie "nouvelle".


  • En attendant l’algerie a environ 10 millions d’algeriens qui vivent en dehors de leur pays
    Grosse économie pour l’algerie d’ecole d’hopitaux d’université etc

    tout le monde vient en France tout est gratuit.

    L’algerie recoit en retour des devises des patriotes algériens.

    Ca coute un bras à la france... et tout le monde et content.

    en prime les algeriens sont les seuls à percevoir le RSA des le premier jour. Pour tous les autres pays du monde il faut 5 ans de résidence...


Commentaires suivants