Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Il y a 70 ans : l’enfer sur Dresde

La nature parfois démesurée des récentes commémorations de la libération d’Auschwitz n’a pas seulement témoigné de l’entreprise de sacralisation à laquelle peut se livrer un pouvoir en place. Elle a aussi illustré le traitement mémoriel profondément inégal des horreurs de la Seconde Guerre mondiale, et prouvé une fois de plus que ce sont les vainqueurs qui décident, pour la postérité, du bien et du mal, de l’essentiel ou du détail... Et qui, au final, écrivent l’histoire.

Février 1945 : le régime nazi n’a plus que quelques mois à vivre. Malgré l’offensive des Ardennes, ultime baroud d’honneur du IIIème Reich sur le front de l’Ouest, il est évident que la capitulation allemande n’est qu’une question de semaines. Pris en étau entre les armées alliées, ce qui reste de la puissante Wehrmacht ne pourra pas contenir les futures offensives soviétiques et anglo-américaines.

Comme lors de la progression des Alliés en Italie puis en France, l’US Air Force et la Royal Air Force déploient jour et nuit leurs nombreuses escadrilles de bombardiers, censés écraser tout ce qui participe au puissant instrument de guerre allemand, partout où il se trouve, et tant pis si des civils ont le malheur de se trouver dessous.

Sur le territoire du Reich, il ne fait pas bon habiter près des zones industrielles, des ponts, des nœuds routiers ou ferroviaires ; d’autant que l’aviation alliée ne fait pas dans la dentelle et a pour habitude de répandre généreusement des tonnes de bombes pour s’assurer de la destruction du moindre objectif.

Cependant, dans Dresde, cité historique, capitale de la Saxe, l’enjeu industriel et militaire est quasi nul. Des milliers de réfugiés qui fuient l’avancée de l’armée Rouge et de soldats blessés, qui sont soignés dans 25 hôpitaux, s’y entassent. La ville est passée de 630 000 habitants à plus d’un million.

La Flak (DCA allemande) n’est que peu présente. La proie est sans défense, le crime n’en sera que plus odieux.

Au cours de la nuit du 13 février, les bombardiers anglais Lancaster sont sur la ville : une première vague de 244 d’entre eux larguent 460 000 bombes à fragmentation. Une seconde vague de 529 bombardiers larguent en vingt minutes plus de 180 000 bombes incendiaires au phosphore... C’est une véritable tempête de feu qui souffle la ville, comme le décrit le journaliste et écrivain britannique Phillip Knightley :

« [...]une tornade artificielle dans laquelle l’air est aspiré vers le centre à une vitesse de plus en plus rapide. À Dresde, des vents approchant la vitesse de 160 km à l’heure emportèrent débris et individus dans un bûcher dont la température excédait 1 000 degrés centigrades. Les flammes dévorèrent tout ce qui était organique, tout ce qui pouvait brûler. Les habitants moururent par milliers, grillés, incinérés ou asphyxiés [1]. »

Les avions de la RAF ont lâché sur la ville 1 478 tonnes de bombes explosives et 1 182 tonnes de bombes incendiaires.

Le 14 février, à 10 h du matin, 311 « forteresses volantes » B-17 étasuniennes lâchent 771 tonnes de bombes sur une ville déjà en ruine. Elles sont escortées par 200 chasseurs Mustang mitraillant au sol les colonnes de civils qui tentent de fuir et les secours qui affluent.

La « Florence allemande » est anéantie sous un total de plus de 750 000 bombes. Brûlant pendant 7 jours, le brasier pourra être aperçu à 160 kilomètres. Les Alliés n’ont perdu que 8 appareils...

 

 

Il sera difficile de chiffrer le nombre exact de victimes, car la plupart d’entre elles ont été vaporisés par les bombes incendiaires, et en hâte, afin d’éviter les épidémies, les secours ont entassés et mis le feu aux cadavres trouvés dans les décombres.

De 250 000 morts pour l’estimation la plus haute à l’indécent 35 000 morts donné par une étude récente, le lecteur se fera une idée par lui-même par un simple ratio : nombres de bombes par nombre d’habitants.

De Dresde aux bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki, puis des largages massifs sur le Nord-Vietnam (7 millions de tonnes, soit deux fois l’ensemble des bombardements alliés sur tous les fronts de la Seconde Guerre mondiale), jusqu’à la mise en place de la doctrine Shock and Awe, « choc et stupeur » pour mettre à mort l’Irak de Saddam Hussein en 2003, les militaires anglo-saxons, non contents d’utiliser leur immense potentiel industriel de mort, auront aussi pour eux l’ultime privilège d’écrire l’Histoire.

 

Alain Soral sur la constance de la violence impériale (extrait de l’entretien de rentrée 2013) :

Notes

[1] Knightley Phillip, The First Casualty on war and propaganda, Harcourt Brace Jovanovich dition (1975), p. 313.

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

197 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Le bombardement de Dresde a été une horreur. C’est une réalité . Personne ne le nie à mon avis.

     

    • #725274

      Ce crime de guerre est nié par les programmes scolaires, comme le génocide vendéen.


    • #729484
      le 17/02/2014 par Christian 4TT4LI
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      Le génocide vendéen commence à être reconnu ( ouvrage de Ronald Sécher) mais pour des raisons qui semblent douteuses. Après la chape de plomb de l’historiographie dominante laïco-républicaine, deux axes :
      - le génocide des vendéens aurait été du seul fait de Robespierre
      - La France : pays génocidaire. Ce qui dans la série des repentances compulsives et du travail de sape de la destruction de l’estime d’être Français, participe de la liquidation du patriotisme.


  • #724695

    Merci pour ce rappel au sujet de nos si chers alliés...


  • Il est intéressant de voir que des civils allemands prétendent que les alliés avaient envoyé des chasseurs en rase motte afin de mitrailler la foule. Il est toutefois probable que ceci soit un mensonge complet, et ceci malgré le fait que beaucoup ont témoigné dans ce sens.
    Ainsi, on pourrait se demander si certaines personnes, dans des situations aussi horrible que celle ci, et peut être par une certaine haine de l’ennemi compréhensible, ne sont pas poussées à aggraver encore plus la chose, quitte à mentir, alors que la vérité est déjà assez horrible.
    Une rumeur ou un écrit venant d’une seule personne, et c’est tout un tas d’autres qui par désir de défendre leur cause peuvent être amener à corroborer les faits, sans vraiment les avoir vu, vécu...
    J’encourage à mettre ceci en parallèle avec d’autres points de cette guerre, que la plupart d’entre vous auront compris.
    _

     

    • #725038
      le 13/02/2014 par Mitch Bucchanon
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      @Haze

      Tu devrais lire "Le Grand Cirque" de Pierre Clostermann, premier as Français de la seconde guerre mondiale....

      Un témoignage très intéressant !...Vers la fin de la guerre, la Luftwaffe était hors de combat et les missions des pilotes alliés consistaient souvent en un mitraillage de cibles humaines, au sol et sans défenses....Un vrai cas de conscience pour ces pilotes. Souvent un grand malaise....

      Un autre fait intéressant : La grande admiration qu’éprouvaient les pilotes Alliés pour les pilotes Allemands. C’est assez incroyable d’ailleurs...

      J’invite tout le monde à lire ce super bouquin...


    • #726265

      @Haze

      Tu devrais lire "Le Grand Cirque" de Pierre Clostermann, premier as Français de la seconde guerre mondiale....

      Un témoignage très intéressant !...Vers la fin de la guerre, la Luftwaffe était hors de combat et les missions des pilotes alliés consistaient souvent en un mitraillage de cibles humaines, au sol et sans défenses....Un vrai cas de conscience pour ces pilotes. Souvent un grand malaise....

      Un autre fait intéressant : La grande admiration qu’éprouvaient les pilotes Alliés pour les pilotes Allemands. C’est assez incroyable d’ailleurs...

      J’invite tout le monde à lire ce super bouquin...



      j’ai également lu un livre écrit par un ancien de l’escadron normandie niemen (pilotes français dans l’armée rouge) qui raconte que quand ils ont commencés a faire des missions de chasse au dessus de l’allemagne au retour avant d’atterrir ils finissaient parfois leur munitions sur n’importe quelles cibles dont des fermes, et ils se vante d’avoir mitraillé une moto isolée et même un convois funéraire.


  • #724750

    Terrible. "Les vainqueurs ne peuvent donner aux vaincus que des leçons de boucherie", c’est bien vrai.


  • #724751

    Loin de moi l’idée de légitimer un tel massacre de civils mais cet épisode est à mettre dans la grande balance des massacres de civils de la Seconde guerre mondiale. Aucun camp n’est totalement blanc mais s’il y en a bien deux qui l’étaient encore moins que les autres, ce sont bien le bloc soviétique et le 3ème Reich nazi.
    Dresde est un instant tragique mais logique. Il s’inscrit dans le type de guerre qu’ont voulue les Allemands. Le retour de bâton fait souvent très mal.

     

    • #725078

      Instant tragique mais logique ?? Avez vous bien lu le compte rendu ? Les alliés espaçaient leurs largage de 5 heures pour que la deuxieme vague soit la plus meurtriere possible vis à vis des secours qui étaient venus à la rescousse des victimes civiles de la 1ere vague.
      ça dépasse toute logique humaine. C’est un sacrifice à la gloire de satan, purement et simplement.
      Le monde est un endroit de plus en plus malsain que jamais avec des raisonnement cyniques vengeurs comme le votre.


    • #725098
      le 13/02/2014 par Mitch Bucchanon
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      @Linko

      Sauf que les Allemands n’ont PAS voulu la guerre. Ils n’ont fait que se défendre. C’est capital de comprendre ça....

      Le problème, c’est que quand un type fort, costaud et determiné se défend, ca fait du dégât, ca fait du grabuge. Mais il est trop tard pour venir pleurer après...

      Si tu viens chercher des noises à Tyson qui est tranquillement attablé chez lui, il ne faut pas s’étonner de finir à l’hosto...


    • #725291

      Linko, ce que tu écris est absolument ignoble. Le peuple allemand n’a pas voulu la guerre. Et même s’il l’avait souhaitée, rien ne justifie le bombardement au phosphore de populations civiles. Rien. C’est le crime le plus abominable de toute la seconde guerre mondiale, avec les bombardements des villes chrétiennes d’Hiroshima et Nagasaki, et cela témoigne de la cruauté sans borne de leurs commanditaires qui n’ont pas pour seule caractéristique d’être anglais.


    • #725384

      Ce que tu écris Titus est aussi ignoble dans le sens où tu sembles faire l’impasse sur bon nombres d’autres massacres. Qui t’es pour décerner le titre du "crime le plus abominable de la WW2 " ?
      Mon propos est simple, je ne cautionne aucun crime de masse de ce genre mais j’ai juste l’impression que les gens d’ici, en réaction à la Shoah business, se plaisent à sanctifier les Allemands et a décerner à ce peuple le prix de "peuple ayant le plus souffert". Vous jouez le jeu à l’envers. C’est tout autant condamnable que dans l’autre sens. Comme dirait Soral, "on va pas compter les tibias" hein
      Moi je constate simplement que le Reich nazi et l’URSS ont ouvert la boite de Pandore du massacre de masse de populations civiles. Ce retour de flamme n’a rien de surnaturel en un tel contexte c’est quand même simple à comprendre non ?


    • #725404

      Linko, il faudrait que tu revois ton histoire et que tu lises autre chose que Fernand Nathan. Les plus grands criminels de guerre ne sont pas les Allemands, mais les Anglais (inventeurs du génocide moderne avec les Indiens d’Amérique, des camps de concentration pour les Boers en Afrique du Sud, du bombardement de populations civiles avec Dresde, Hiroshima et Nagasaki).
      Il s’agit d’être factuel et juste, c’est tout.


    • #725456

      @ Titus : Mais n’importe quoi toi ! Relis-bien tout ce que j’ai écrit, je vois pas en quoi ça fait de moi un défenseur de l’Histoire vue par Nathan et autres menteurs propagandistes. Je savais pour tous ces génocides merci bien. C’est pas parceque tu viens de regarder une vidéo de "Restez débranchés" (très bon travail que fait ce Monsieur au passage ) qu’il faut prendre directement ton interlocuteur pour un lobotomisé de l’Histoire.
      Moi c’est droit dans mes bottes et sur des faits également que je te dis ( puisque t’as envie de compter les tibias apparemment) que les deux régimes ayant tués le plus de civils au cours de la Sgm furent l’URSS et le 3ème Reich nazi. C’est factuel là aussi, ne t’en déplaise. Et bien sûr, que les Alliés ont commis nombre d’atrocités, on va pas revenir là-dessus.


    • #725813
      le 14/02/2014 par déde de lyon
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      La France et L’ Angleterre ont déclaré la guerre a L’Allemagne ,parce que celle ci avait attaquer la Pologne pour Dantzig, Urss aussi a envahie la Pologne ,les alliés ne lui ont pas déclarer la guerre en 1939, pourquoi ? En 1945 le Reich, le national socialisme sont mort et enterré, le pays des droit de l’homme autoproclamé a continué a faire la guerre durant 20 ans , et a participé avec les anglais a toutes les guerres au moyen orient ,combiens de morts avons nous au compteur, idem pour les états unis et Urss ,avec du recule , les mondialistes ont plutôt combattues les nationalistes .En 2014 plus de nazisme depuis bien longtemps , pas contre que de guerres et embargos meurtriers au nom des droits de l’ hommes .


    • #726366

      @Linko

      Tu ne veux pas être traité de lobotomisé de l’histoire mais tu trouve "tragique mais logique" un bombardement d’extermination sur des civiles ? Tu penses la même chose pour Hiroshima ?

      Les fatalistes comme toi valident passivement les pires horreurs. C’est très agaçant à lire.


    • #729934

      @linko : Moi je te comprend. Tes propos ne me choque pas. Et entièrement d’accord avec toi sur le fait que certain ici font le jeu (du plus souffrant) à l’envers.

      Bonne journée à tous.


  • #724760
    le 13/02/2014 par J’aime la France
    Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

    Mon père qui a 86 piges me racontait que la chaleur était elle à Dresde que les gens perdaient leur peau, des vagues de chaleur intense envahissaient les rues et la ville.
    Ces vagues de chaleur cuisaient littéralement les gens.
    Alors qu’on vienne pas nous emmerder avec UNE seule et unique Shoah car il y en a eu plusieurs.
    Merde ....quand même !


  • #724776

    j’ai des renseignements directs (en 2012 sur le site : Altermedia-D)
    d’un fils d’officier de GESTAPO [en 1945 - 6 ans âgé, habitant de Dresden]
    Cet officier était chargé mettre l’ordre après l’unique VRAI Holocaust :

    Ce ’corps chargé’ avait chiffré environ
    vers (ou bien plus de)
    -> 900’000 victimes.... Neuf-cent-mille

    Mais à Berlin (Goebbels) avait transmis au peuple allemand
    pour propagande - seulement

    250’000-300’000.

    Voilà la cruelle vérité !

    Les chiffres actuellles de 35’000 ou 20’000 ou 18’000
    sont une honte épouventable
    qui montre le "crime d’information" de la presse-putaine actuelle.


  • #724789
    le 13/02/2014 par Lumpenprolétariat
    Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

    Et dire qu’il suffisait juste de rester tranquillement planqué dans une usine Ford...

     

  • #724810
    le 13/02/2014 par Christian 4tt4li
    Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

    Les bombardements inutiles et criminels sur des cibles civiles par les anglo-américains (Hiroshima-Nagasaki-Dresde) doivent se lire comme des messages d’avertissement à l’allié du moment, grand vainqueur de l’Allemagne nazie : l’union soviétique.
    L’armée rouge est devenue invincible, elle a adopté une stratégie de guerre, la guerre en profondeur, qui bouleverse la stratégie allemande et qu’elle seule, vu son immense territoire, peut contrer. Par ailleurs, son industrie d’armement transférée dans l’oural, hors de rayon d’action de la luftwaffe et de toute armée de l’air, fonctionne à plein régime et produit des quantités inégalées d’armement perfectionné : le meilleur tank T34/85, des avions performants (yak tupolev Ilouichine II-2..). L’armée rouge est dirigée par des généraux exceptionnels et expérimentés (Joukov, Rokossovski, Tchouïkov, pour les plus éminents, Vatoutine, Rostmistrof, Eremenko..)
    Aucune armée ne peut arrêter le bulldozer soviétique hormis : la bombe atomique qu’ils ne possèdent pas encore mais dont le gouvernement soviétique est parfaitement informé et la menace de porter le fer par la puissante armée de l’air alliée, sur un territoire soviétique et une population laminée par les nazis.
    Brûler vif des milliers d’enfants, femmes, hommes pour empêcher les soviétiques d’avancer jusqu’à l’océan atlantique y appliquer un tel acharnement ( retour des chasseurs mustang pour mitrailler les civils qui tentent de fuir l’horreur) donne un petit aperçu de ce que l’oligarchie économique et bancaire qui nous domine encore aujourd’hui, est capable de faire exécuter par ses larbins pour conserver ou accroitre ses intérêts.

     

    • #725383

      Merci pour cet éclairage.


    • #725837
      le 14/02/2014 par déde de lyon
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      Au contraire les trois étaient d’ accord depuis YALTAT ,les 3 mondialistes .


    • #726145
      le 14/02/2014 par Christian 4TT4LI
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      @dédé de Lyon
      Pas tout à fait.
      Yalta 11 février 1945 entérine le partage de l’Europe, les territoires libérés par l’armée rouge qui, rappelez vous, ne se dirige pas directement vers Berlin mais la Yougoslavie, Tchécoslovaquie, Hongrie (fin 44) Roumanie, Autriche, Pays baltes... sont irrécupérables par les anglo/US, personne ne pouvant, malgré la volonté d’un Patton, affronter l’armée rouge.
      (L’opération Bagration 22 juin 19 aout 1944 élaborée par Rokosovski stupéfie tous les camps bélligérants : 600 km en 2 mois sur une ligne de front de 1000 km).
      Yalta doit être considérée comme une tractation entre les 3 grandes puissances alliées du moment pour définir la ligne de partage à ne pas franchir par les soviétiques avec comme compensation souvent méconnue l’opération de libération de la Mandchourie immédiatement après la prise de Berlin, des l’iles de Sakhaline et Kouriles.


    • #727500

      il y a un petit hiatus à ta démonstration, les forces alliées ont arrêté de progresser sur Berlin justement pour laisser les Russes occuper leur territoire obtenu à Yalta (voir les fureurs de Patton à ce sujet) deuxièmement, l’armée rouge détendait totalement de l’approvisionement allié (munitions pétrole armement).
      il faut savoir que même pendant la guerre du Vietnam, le Vietminh utilisait sur la piste HoChi Minh des camions américains fabriqués en URSS dans une gigantesque usine donnée clefs en main par les Américains. au plus fort de la guerre froide, le business a continué de plus belle


    • #729477
      le 17/02/2014 par Christian 4TT4LI
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      @paramesh
      Lu dans un ouvrage d’Anthony Beevor et retrouvé dans un autre de Jean Lopez (si ma mémoire est bonne)que le matériel US livré aux Soviétiques au titre du lend-lease ne correspondait pas aux demandes et besoin des soviétiques, qualité régulièrement déficiente.
      Il est fort peu probable que les buts des gouvernements Roosevelt et Churchill fut d’aider en toute bonne foi les soviétiques, pas plus qu’il soit probable que "Staline" est été le grand vainqueur de Yalta. Rien, ni dans le passé des USA, ni dans celui de l’Angleterre ne permet d’avoir une vision aussi angélique. Les guerres capitalistes et leurs millions de morts, la guerre froide, la chute de l’URSS sont un rappel à la réalité la plus mortifère.


  • #724865

    Et puis là on a des preuves que ça s’est réellement passé.
    Pas comme... euh vous savez... ;-)

    Pensées à toutes ces morts civiles... :-(


  • #724885

    sans oublier l’opération Gomorrah qui a complètement rasé Hambourg en juillet-aout 1943, faisant 40.000 morts civils, et 80.000 blessés, mutilés et brulés.

    par ailleurs, les bombardements allemands sur Londres en 1940 et 1941 ont fait aussi 40.000 morts civils.

    sans oublier la violence extrême qu’ont subit les civils sur le front de l’Est, à la fois de la part de la Wehrmacht et de l’Armée Rouge (20 millions de morts civils en Ex-URSS, dont 1 million rien qu’à Léningrad pendant le blocus).

    aucun des belligérants n’a épargné les populations civiles durant ce conflit ..

     

    • #725083
      le 13/02/2014 par Mitch Bucchanon
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      @Aguellid

      Sauf que l’Allemagne, jusqu’au bout, a essayé de négocier une paix avec l’Angleterre !....N’oublions pas qu’Hitler aurait pu, dès 1940, écraser sous les bombes l’armée Britannique qui était à sa merci, massée sur les plages de Dunkerque, seule et sans défenses. Et il n’a rien fait !.....C’est assez incroyable quand on y repense.

      Et les massacres perpétrés par la Wehrmacht en URSS ne furent que la conséquence des horreurs perpétrées par les soldats Bolcheviques et les civils/partisans Russes contre les soldats Allemands, au mépris de la convention de la Haye et de toutes les lois de la guerre.

      Hitler avait signé la Convention de la Haye. Staline avait refusé de le faire (laissant la porte ouverte à tous les excès possibles et imaginables). Ne l’oublions pas...


    • #727350
      le 15/02/2014 par Christian 4TT4LI
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      Tout à fait, l’épisode de Dunkerque (21 mai,4 juin) ne peut pas se comprendre (les chars et unités mobiles de Guderian stoppent leur avancée éclair "blitzkrieg à quelques Km de Dunkerque et pour être plus précis, au niveau des anciennes fortifications renforcées par Vauban sous Louis XIV qui formaient un périmètre de défense autour du port de Dunkerque, transformé en port de course devenu célèbre par Jean Bart, ville faisant auparavant partie des pays- bas Espagnols et conquise par les armées de Louis XIV pour le compte des Anglais et rachetée le jour même par le roi de France, bataille des dunes 25 juin 1656), sans révéler les tractations entre les allemands et les anglais sur le sort futur de leurs relations.


  • #724889

    Il faut savoir qu’un très grand nombre de corps ont été intégralement détruits, et n’ont donc pas été comptés par certains. De plus, très peu de corps étaient dans un état suffisamment bon pour être identifiés.
    Quant aux vagues de bombardements, elles étaient espacées de 5 heures au lieu de 2 normalement, pour que les rescapés aient le temps de sortir et que la deuxième vague soit la plus meurtrière possible.
    Pour finir sur la volonté des Alliés de tuer le plus grand nombre de villes possibles, ils ont délibérément cherché à créer une tempête de feu comme il y avait eu à Hambourg.
    Un exemple :



    Un groupe de soldats roumains refusaient de pénétrer dans un sous-sol. [...] Le directeur civil, voulant donner l’exemple, descendit jusqu’à la cave [...]. L’absence de l’habituelle odeur de pourriture le rassura. Les dernières marches étaient glissantes. Le sol de la cave était couvert d’un mélange liquide de sang, de chair et d’os d’une profondeur de onze ou douze pouces ; une petite bombe explosive avait traversé les quatre étages de l’immeuble et explosé dans la cave. [...] On apprit du Hausmeister qu’il "devait y avoir deux ou trois cents personnes dans la cave ce soir-là ; il y en avait toujours autant pendant les alertes".
    David Irving- la destruction de Dresde- Ed. Robert Laffont 1964 (pp239-240)



  • #724892
    le 13/02/2014 par bobforrester
    Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

    bonsoir

    Pleinement d accord avec l article et j ajoute qu on vient nous faire chier avec les 4000 victimes de Katyn pour la majorité fascistes et anti sémites ! les impérialistes ont commis délibérément des crimes de guerre et de masse tout au long de leur histoire et là en l occurrence pour effrayer les soviétiques qui arrivaient et leur laisser un tas de ruines !


  • #724895

    En ce funeste jour anniversaire il y une erreur de chiffres, car le nombre des tués de Dresde oscille entre 250 000 et 400 000 morts. Une estimation relativement modérée au regard des 750 000 bombes déversées sur une ville de 650 000 habitants, auxquels se sont ajoutés cette année-là, près de 750 000 réfugiés.


  • #724898
    le 13/02/2014 par Un jeune homme de 24 ans
    Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

    La folie des hommes...

    J’ai parfois honte d’appartenir à cette humanité qui possède une telle capacité de destruction. Ces bombardements meurtriers à répétition démontrent simplement une illustration de force alimentée par de la vengeance à l’égard de l’allemagne nazie qui a elle-même violemment pillonée l’angleterre auparavant. Churchill explique d’ailleurs très bien cela dans ses mémoires :

    "Nous ne menons pas cette guerre contre Hitler, ni contre le national-socialisme mais contre les forces du peuple allemand que nous voulons briser. Peu importe si elles se trouvent placées entre les mains d’Hitler ou d’un père jésuite."
    Emrys Hughes, Winston Churchill - His Career in War and Peace, p. 145

    Cependant, il est important de montrer cette incroyable sauvagerie des alliés qui auraient pu s’abstenir de perpétrer un tel massacre sans pour autant remettre en cause l’issue finale de la guerre. Trop de personnes croient encore aujourd’hui que les allemands sont les seuls responsables des horreurs de la deuxième guerre mondiale...

    Ceci me fait penser à l’incroyable sauvagerie de certains resistants français à l’égard de beaucoup de supposés collaborateurs. Entre exécutions arbitraires sans procès et tortures à la libération, on parle trop peu de cette vengeance des "justes" très peu glorieuse et finalement assez facilement expliquable par le manque de sagesse et d’intelligence d’une humanité qui préfère encore haïre à tenter l’empathie.

     

    • #725287

      Il serait salutaire, camarade, que tu rompe définitivement avec la haine de soit, enseignée notamment par nos chers profs d’histoire-géo, pures caricatures des chiens de garde du système.
      Je suis plutôt fier d’appartenir à cette humanité qui compte en son sein ces femmes et ces hommes qui ont su survivre à cet enfer sur terre et même pardonner à leurs bourreaux, je les admire pour cela. Je pense que dans leur situation, je serais mort de rage constatant mon impuissance face à l’ennemis.
      Tirons les leçons de leur calvaire, peuple de France, réveilles-toi. Reprends la maîtrise de ton destin que tu as trop longtemps par paresse laissé aux criminels qui nous dirigent. Comme les traîtres du front sois disant populaire, ils ont pour principal projet de t’entraîner, peuple de France, dans une guerre préparée pour te conduire à une défaite systématique.
      La meilleure solution pour faire face à l’épreuve qui nous attend n’est pas la honte, mais la fierté d’appartenir à un peuple capable de briser les projets funestes des puissants...
      Réveillons-nous camarades, nous ne pouvons plus dire que nous ne savions pas.


    • #726022

      Rassure-toi en te disant que la majorité de l’humanité n’a pas de velléités de destruction de l’autre pour se remplir la gueule de fric. La majorité de l’humanité ne fait que subir les exactions d’une minorité qui voue un culte à Mammon et fait la volonté de Satan.

      Ce qui est désespérant, même contraire au bon sens, c’est de penser que des pourris ultimes meurent d’une belle mort, un sourire sur la gueule dans leur sommeil et que ça s’arrête là. Non, leur inhumanité sera jugée au-delà par la plus grande Justice qui soit. C’est pour ça que je ne m’en fais pas trop pour des Rockefeller et des Rothschild quasi centenaires, leur heure approche et là ils vont comprendre. Quelque part, au fond d’eux-mêmes, ils doivent y penser : "Et si... ?"


  • #724899

    "Les historiens sont unanimes, les bombardements de Dresde ont fait 35’000 morts", ou comment, une fois de plus, se foutre de la gueule du monde. C’est tellement indécent et révoltant. Négationnistes !


  • #724919

    Un crime dont on parle peu. Il est vrai que les Allemands ne sont pas des pleurnichards comme certains.


  • #724928

    Terrorisme et crime de guerre.

    Le bombardement de Dresde a été magistralement décrit par l’écrivain britannique David Irving dans un ouvrage intitulé "La Destruction de Dresde" ( Éditions J’ai lu Leur aventure 1963).

    Le terrorisme se définissant comme un ensemble d’ actes de violence (attentats individuels ou collectifs, destructions…) qu’une organisation politique exécute pour impressionner la population et créer un climat d’insécurité, il est logique de considérer ce bombardement d’exception comme relevant du terrorisme, le but étant alors de terroriser les populations allemandes afin qu’elle fasse pression sur leur gouvernement pour mettre un terme aux hostilités. Nous sommes loin de la "guerre conventionnelle"...

    A Nuremberg, allez savoir pourquoi, "La destruction de Dresde" ne fut pas considérée comme crime de guerre ni acte de terrorisme international !

     

    • #725039
      le 13/02/2014 par reconcillusion
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      Ce David Irving est un faussaire reconnu. Il y a un Suisse indépendant et vraiment neutre qui a fait une étude sérieuse de son livre "Und Deutschlands Städte starben nicht". En 20 points il montre les mensonges et les non-dits de Irving.


    • #725113
      le 13/02/2014 par @reconcillusion
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      David Irving reconnu faussaire par ta communauté ? La belle affaire ! Mais on s’en tape le coquillard, tout comme du véritable sort de ta grand mère.


    • #725661
      le 14/02/2014 par poil a gratter
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      "David Irving est un faussaire"

      Des noms, des references, s’il vous plait, car Irving, lui, en a des solides a toutes ses pages... (documents originaux saisis par la police !!!)


    • #725794
      le 14/02/2014 par reconcillusion
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      @Poil à gratter & Joe "ta grand-mere"
      Puisque vous voyez des communautés de partout, quelle est la communauté allemande qui se place comme vous sur le sujet de Dresden ? Qu’est-ce qu’elle revendique en autre et depuis quand ?


    • #725796

      David Irving est difficilement attaquable sur les faits,ces livres sont sourcés et il a eu accès par ces recherches a des tas de documents inédits. Que ces conclusions ai pu déranger la vision officielle et manichéenne de l’histoire de la seconde guerre mondiale ne devrait pas être pour nous une source d’étonnement !
      Son livre sur Dresde reste une référence de premier ordre et je recommande aussi "Hitler’s war" pour ceux qui lisent l’Anglais,il y suit au plus prêt le personnage d’Hitler pendant l’intégralité de la guerre et dépeint un homme contrasté et complexe bien loin de l’image de fou furieux qu’on lui prête.


    • #727223
      le 15/02/2014 par reconcillusion
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      En général les gens qui parlent "d’Hitler" ne sont jamais ceux qui ont cotoyés les Allemands occupants, ce sont des descendants de gens d’Afrique du Nord ou de ceux qui ont cru en Vichy. Ceux qui ont eu les chars dans leur jardin, et je sais de quoi je parle (...), eux ils se contrefoutent de qui était Hitler (c’était peu être un brave gars même) ou de compter les victimes de Dresden. Le problème c’est que nous qui avons eu des récits de vive voix de nos parents mais aussi d’Allemands, de Polonais, de Tchèques, nous disparaîtrons, laissant place aux blanc-becs de 25 ans qui réécrivent l’histoire avec les livres de Irving.


    • #728869

      @reconcillusion

      Partant du sujet de la "Destruction de Dresde", vous en êtes désormais arrivés à l’évocation de la présence de chars dans votre jardin... C’est certes regrettable pour votre potager et vos fleurs, mais quel est le rapport avec la mort des populations civiles allemandes brûlées au phosphore à Dresde ? Par ailleurs j’observe que vos sources ne sont pas référencées : vous parlez vaguement d’un" Suisse indépendant". Précisez, quel est le nom de cet écrivain s.v.p ! Un peu de sérieux que diable !
      Enfin, vous évoquer avec morgue et suffisance "les blancs-becs de vingt-cinq ans" qui réécriraient l’histoire avec les livres de David Irving...Sachez Monsieur l’orgueilleux que d’une part Mr Irving qui a 76 ans, n’a pas hésité à risquer l’emprisonnement pour défendre ses écrits et que les gens qui l’ont lu dès 1963 lorsqu’il a sorti "La destruction de Dresde" n’ont plus vingt-cinq ans depuis longtemps ! Deuxièmement, l’argument qui voudrait que pour bien parler d’une époque, il faudrait l’avoir vécue n’est pas recevable : Jean-Christian Petitfils, Michel Antoine, ont-ils vécu aux époques de Louis XIV et Louis XV ? Non, bien sûr, et leurs ouvrages historiques constituent des écrits historiques de valeur inestimable concernant ces époques. (Des dizaines d’autres exemples de ce type pourraient-être communiqués).


  • #724936

    La colère contre les Allemands n’excuse en rien cet acte démonique, ni celui d’Hiroshima, ni celui de Nagasaki, ni les opérations du Viet Nam, ni Schock And Awe en Iraq.


  • rappelons que les bombardements de l’OTAN sur la Serbie et le Kosovo sans déclaration de guerre et sous de faux prétextes ont fait prés de 3000 morts et on provoqué une catastrophe écologique à cause des munitions à uranium appauvrie dont les conséquences sont comparable à Tchernobyl.
    Les américains ont été frappé de stupeur quand la violence et la mort ont frappées à leur porte le 11 septembre 2001 mais n’est ce pas la vengeance des peuples vietnamiens, sud-américains, irakiens, serbe et afghans victimes de leurs visions du monde ?


  • #724952

    Et dire qu’on ne nous a jamais parlé de ces bombardements à l’école.
    Merci qui ?
    Merci Fernand Nathan, bien sûr !
    Pourritures....

     

  • #724991

    Ca n’a peut-être pas été très gentil de la pars des Anglais, mais il ne faut tout de même pas oublier, que c’etaient nous, les allemands, qui avions commencé la guerre.
    Donc, pas de raison de pleurnicher.

     

    • #725072
      le 13/02/2014 par bobforrester
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      bonsoir

      Si le traité de Versailles n avait pas été aussi impitoyable pour le peuple allemand Hitler n aurait pas réussi à le mobiliser pour cette guerre . Illustration du bombardement de Dresdes le film "Abattoir 5" ou " Schlachtof fünf" ou "Slaughterhouse-Five"


    • #725120
      le 13/02/2014 par @reconcillusion dit Gehirn
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      Tient encore le trolle de la communauté qui vient déverser ses petits mensonges sous un nom d’emprunt. Qui a déclaré la guerre à qui ? Révise tes cours d’histoire avant de raconter n’importe quoi.


    • #725189
      le 13/02/2014 par beau gosse du 78
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      C’est la France et l’Angleterre qui ont déclaré la guerre à l’Allemagne en 39 si je ne m’abuse


    • #725202

      "le traité de versailles impitoyable" est un mythe
      dès 1925 ce fameux traité était quasiment rendu caduque sous la pression des anglo-américains, la France n’a rien obtenu des réparations prévues et a laissé tomber la république rhénane qui devait faire tampon sur le Rhin.

      l’humiliation du traité de versailles résulte de l’erreur de ne pas avoir envahi le territoire allemand et d’avoir signé l’armistice à la va-vite et dans la plus grande confusion alors que les troupes se battaient encore
      résultat, les Allemands, quoique brisés militairement et économiquement, n’ont jamais admis la défaite, et Hitler a très facilement pu exploiter ce ressentiment dans l’opinion allemande

      Mangin l’avait prévu dans ces conditions "mon fils verra le retour des boches dans 20 ans " (1919)


    • #729490
      le 17/02/2014 par Christian 4TT4LI
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      @bobforrester
      Le traité de 1919 "impitoyable" pour l’Allemagne et par la "volonté" des Français est une vaste fumisterie. L’allemagne n’a payé que 13,7% des dommages de guerre réclamés par la France.
      C’est la crise US de 29 et les intérêts financiers croisés de l’Allemagne et des USA qui ont amené la grande dépression en Allemagne.
      Les allemands comme tous les peuples ont été les victimes de leurs élites oligarchiques, pour autant, pendant le temps de l’occupation et du pillage des pays annexés au reich, le peuple allemand a profité de la richesse ainsi acquise, chèrement payée lors de la chute du reich.


  • #725009

    Personnellement, je peux comprendre la première bombe atomique sur Hiroshima qui a quand-même raccourci la guerre, empêché la mort de nombreuses personnes dans de futurs combats et averti l’URSS sur la puissance américaine. Les bombardements de Dresde et de Nagasaki par contre...

     

    • #725273

      Sauf que le Japon avait capitulé AVANT que ne soient lancées les bombes ...

      Certains "puristes" diront que les USA n’avaient pas reçu le message, sauf que le Japon a diffusé le message à la radio, tout le monde savait ....


    • #725275

      nagasaki hiroshima c’etait un show room du complexe militaro industriel,un test live autorisé par l’autosuffisance des alliés se croyant tout permis parce qu’ils étaient "les gentils" que l’on sache les civils japs voire les soldats japs n’avaient pas tiré une seule balle en occident ils défendait seulement la souveraineté de leurs îles pacifiques !
      mais bon y’a toujours une chose qui m’a étonné c’est la vassalité des leaders jap par rapport au gens qui les ont massacré pour rien et pire encore l’amour fou entre les sud coréens et le nato qui leur a filé une guerre de Corée juste pour embêter les communistes !


    • #726260

      @Arnaud : Et bien voilà encore quelque chose que j’ignorais. (comme quoi on en apprend tous les jours sur ce site)
      Aurais-tu une source pour cette information importante ?
      Merci d’avance.


    • #727511

      @ belge, il y a un docu diffusé sur arte et par le site il y a quelques semaines (tape hiroshima sur notre moteur de recherche, tu verras, c’est vraiment passionnant.


  • #725016
    le 13/02/2014 par Mitch Bucchanon
    Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

    Il n’y a pas de mots assez forts pour qualifier cette horreur....

    Mais Hitler porte aussi une lourde responsabilité dans ce massacre....A partir de 1944, inexplicablement, il semble avoir totalement perdu contact avec la réalité.....(certains ont accusé son médecin personnel, espion à la solde des alliés, de l’avoir drogué....info ou intox ?)

    Un chef d’état lucide aurait capitulé, épargnant à son peuple des souffrances inutiles....

    A moins qu’Hitler (tout comme les Japonais dans le Pacifique) ait vraiment voulu signer l’armistice dès 1944/début 1945 et que les alliés aient tout fait pour l’en empêcher (pour d’obscures et diverses raisons) ? Mystère....

     

    • #725129

      Les alliés avaient clairement déclaré qu’ils voulaient une victoire absolue sur l’Allemagne et même la desctruction totale de celle-ci définie comme l’incarnation du mal sur Terre. Dans ces conditions il n’y avait pas de capitulation possible.


  • #725063
    le 13/02/2014 par drachir brandt delelis
    Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

    voilà la vraie SHOAH de la seconde guerre mondiale ! ; l’holocauste par le feu et le phosphore des populations civiles allemandes sans défense par la Royale Assassins Force (RAF) et leurs sbires américano-sionistes. Honte à l’armée du crime alliée. Dieu leur pardonne ces massacres indescriptibles. Paix à l’âme de ces malheureuses victimes - principalement des femmes, des enfants et des vieillards. Plus jamais ça.


  • Cette infamie devrait être commémorée dans nos écoles à partir du CM2 !!.. ;en attendant des excuses des gouvernements US et anglais !

    ..à quand le versement d’indemnités aux descendants de ce vrai génocide !

    ....d’autant que ce déluge de feu déversé volontairement sur des populations civiles vient après ceux de Kassel, Hanovre , puis Hambourg....avec sommet de la barbarie commis par les russes à Berlin.

    Mais de toutes ces honteuses ignominies pilotées par la fameuse société secrète (humaniste) , aucune ne sera taxée de crime contre l’humanité !!!

    Le peuple allemand se souviendra !


  • #725069

    35000 Morts ??? une bataille napoléonienne, avec de tels moyens effectivement chiffre indécent. Mais je suis toujours surpris qu’on ne trouve de vrais hommes courageux pour refuser de réaliser de telles missions. Qui ne savait pas que Dresde était vile ouverte, au moins dans le commandement. comme en Yougoslavie en 99 où un pilote américain a tiré une roquette sur un bus de passagers sur un pont à Belgrade. alors qu’il les avait en visuel.
    comme si on disait à une bataillon de rentrer dans un hopital et de liquider les malades.
    (rassurons nous cela s’est fait). En fait les guerres totales sont devenues l’apanage des temps modernes. aujourd’hui on a fait sauter toutes les barrières morales. Ce fut un des objectifs des prêtres chrétiens, tenter de sauver les "innocents" (interdit à la soldatesque de pénétrer dans les lieux saints. Mais là comme ailleurs le combat est déséquilibrer. ’Homme aime le sang. et ’avenir n’est pas réjouissant.


  • #725104

    Dieu merci, cette ville a été reconstruite à l’identique. Plus belle que jamais, elle tente de faire oublier cet effroyable crime. N’hésitez pas à la visiter, ainsi que ses alentours...


  • #725114

    C’était hier, en Vendée, en France, le "moulin à silence" ou "rasoir national" fonctionnait sans trêve. Les Vendéens arrêtés les armes à la main sont exécutés sans jugement. Comme "la sainte mère guillotine" est trop lente, elle n’est réservé qu’à l’élite du pays.
    "Mon ami, je t’annonce avec plaisir que les brigands [les Vendéens] sont bien détruits. Le nombre qu’on en amène ici depuis 8 jours est incalculable. Il en arrive à tout moment. Comme en les fusillant c’est trop long et qu’on use de la poudre et des balles, on a pris le parti d’en mettre un certain nombre dans de grands bateaux, de les conduire au milieu de la rivière, à un demi-lieu de la ville et là on coule le bateau. Cette opération se fait journellement" (Le Moniteur, 2 janvier 1794, cité dans : La Vendée-Vengé - Le génocide franco-français, de R. Secher, rapportant les faits par un citoyen au représentant du peuple Minier).


  • #725160

    Pour ce coup là c’est un crime certes, mais vous sous entendez que le reste des raids aussi. Je ne suis pas d’accord pour le reste. Déjà d’une parce qu’en temps de guerre on lutte pour sa survie, et quand on lutte pour sa survie c’est pas forcément possible de faire dans le détails et d’être 100% juste dans chacun de ses choix, et ensuite parce que c’est pas nous qui sommes allés les attaquer les allemands (d’après ce que je sais du moins) donc faudrait pas non plus les faire passer pour les seules victimes dans cette histoire. Vous croyez vraiment qu’ils auraient eu autant de sentiments à l’égard des français (considérés comme des sous-humains) dans la situation inverse ? Faut arrêter les conneries...

     

    • #725371

      Un peu de lecture s’impose cher ami :
      - Demartial George :" la légende des démocraties pacifiques" 1939 : http://fr.scribd.com/doc/92459109/G...
      - Reynouard Vincent : http://www.sansconcessiontv.org/ , voir la vidéo intitulé " l’acquittement d’Hitler"

      Ce sont là , 2 documents parmi des milliers , mais je devais choisir ...

      Cordialement


    • #725422

      Salut,
      Les allemands auraient pu detruire la france 10 fois si ils l’avaient voulu, ils auraient pu nous mettre en esclavage si ils nous considéraient comme des sous hommes.

      "ils" (leur gouvernement) nous ont attaqué, mais pas leur peuple. Si demain hollande pete un cable et déclenche une guerre, ca me ferait chier de me prendre un bombe pour lui et ces quelques milliers de connards qui le soutiennent.


    • #725425

      Et bien si , d’un point de vue factuel , c’est nous (france et angleterre)qui avons déclaré la guerre aux allemands et pas l’inverse


    • #725547

      Excellents, tes liens rémi. Notamment le site sansconcessiontv qui est riche. J’y découvre des images d’époque que je n’avais jamais vu. La liesse populaire qui accompagnait les défilés de Hitler me laissent sans voix. Mais d’une part, cela ressemble à des défilés de présidents de "démocraties" occidentales actuels. Et d’autre part, la psychologie humaine est décidément très sensible et il semble qu’à la sortie de la 1ère guerre mondiale, les populations croyaient encore à un chef d’état pouvant conduire le pays convenablement. D’où ces rassemblements autour du furer, et toutes ces quenelles inversées brandies un peu partout. Ce qui a suivi, et ce jusqu’aujourd’hui, est une suite de déceptions majeures pour le peuple. Puisque, pour une raison ou une autre, la suite a été très douloureuse. Forts instructifs en tout cas ces thèmes autour des deux guerres.


    • #725563

      Les Allemands n’ont jamais considérés les Français comme des sous-humains, c’est toi qui devrait arrêter les conneries, comme tu dis. Et il ne faut pas confondre Allemands et nazis ou SS, par pitié.
      On ne sous-entends rien du tout et il n’est pas question de les faire passer pour seules victimes, simplement reconnaître que le bombardement de Dresde ne se justifiait pas militairement et que c’était un odieux crime de guerre.


    • #725692

      Bonjour

      Personnellement de cette gère je crois que les 4 protagonistes (Anglo-saxon&allié, Nazy, Bolchevique et Japonais) était tout aussi mauvais, qu’il n’y avais pas de quand du Bien mai juste des monstres qui s’affrontais pour le pouvoir.
      La seul chose d’universel dans l’homme et sa capacité à faire le mal

      on connait les multiples exaction Nazi
      Ne pas oublier aussi celle des AUTRE !!!
      (ici en Thaïlande ou j’habite (pays comparable en population et en taille à la France) un pays qui pourtant à l’époque était allier à l’empire Japonais, les tortionnaires Japonais on torturé violé, volé et tuer 2 millions de personne. ( voila pour les allier, on imagine se qu’a du subir les conquis comme la Corée et les ennemie historique Chine ...
      Pour construire la ligne de chemin de fer est ouest il on fait crevé au moins 1 millions de personne
      afin de relier la Birmanie au Laos en passant par Bangkok, ligne qui passe par le fameux pont de la rivière Kuay (buffle en Thaï) construit par les payants Thaï à la marche ou crève dans un véritable camps de concentration ambulant

      Les exaction de l’armé rouge et ces purge stalinienne, ces camps de concentration interne
      et c’est 30 millions de morts interne on connait aussi
      Le sport national de l’armé rouge en Allemagne ( le viole de gamine ) ...

      On oublie souvent se que les Allier et particulièrement l’Amérique on fait !
      Dresde, Nagasaki Hiroshima ne sont que la pointe immergé de l’Heisenberg
      savais vous :
      Les civiles américain d’origine japonaise était entassé dans des camps de concentration
      on ils crevait comme des chien (tout le long du conflit)

      à la fin de la gère les allies on fait crevé entre 1 et 2 millions d’allemand dans des camps de concentration
      (il en avais un grand en Alsace )
      Pour Nagasaki et Hiroshima les américain on bloquer les vile une bonne décennie et empêcher toute secoure international d’aide
      afin d’étudier l’impacte de la gère atomique sur les civile

      Même après gère, depuis les bases, Les violes était légion encourager par le commandement qui passer toujours sa comme simple affaire de trouble à l’ordre (un viole = une petite tapes sur les doigts)

      savez vous que l’armé US à violé bien plus de française et tuer bien plus de Français que l’Allemagne ...
      alors tout est une question de point de vue
      (malheur au perdant dit on, pour ma part, bien qu’abominable est était le nazisme, les autres camp était aussi abjecte voir, pire.


    • #725773

      @ Mouais.
      Je suis désolé de te dire que tu te trompes. Déjà quand tu dis que ce n’est pas nous qui avons attaqué les Allemands,il faut se rappeler que c’est bien la France et l’Angleterre qui déclarent la guerre à l’Allemagne et pas l’inverse.
      Ensuite,les villes Françaises detruitent par les bombardements durant la seconde guerre mondiale le seront par les alliés ,principalement Anglais et couteront des milliers de vies.
      C’est Churchill qui mis au point la stratégie des bombardements massifs des centre ville et les attaques spécifiques sur les cibles civils pour décourager les Allemands de l’intérieur et les soldats de la Wehrmacht sur le front Russe. Il voulait les démoraliser en leur faisant sentir que leur familles n’étaient nul part à l’abri.
      Il faut noter que de son coté, Hitler recommande expressément de prendre pour cible les infrastructures militaires et industrielles autour de Londres et ne fera viser le centre ville qu’après un bombardement massif des Anglais sur le centre de Berlin. On retrouve dans les carnets privés de ses proches des anecdotes qui nous montrent a quel point celui qu’on nous vend toujours pour un fou sanguinaire était choqué par la volonté systématique des alliés de s’en prendre aux civils.
      Au delà de Dresde c’est toutes les grandes villes Allemandes qui ont été totalement rasés par nos gentils démocrates....Regardes ce qu’il restait de Berlin a la fin de la guerre et imagines le reste de l’Allemagne.
      http://www.youtube.com/watch?v=rLlh...
      L’american Air force reprendra le même principe pour le Japon et détruira les cents (cents !!!) plus grandes villes Japonaises par les bombes incendiaires,pourtant interdites par les fameuses conventions de Genève. Regardes une fois de plus ce qu’il reste de Tokyo après le passage de la démocratie :
      http://en.wikipedia.org/wiki/File:B...

      Bien sur tout cela n’est pas enseigné a l’école...et pourtant ce sont bien des êtres humains qui ont finit broyés,déchiquetés et brulés. Des milliers,des centaines de milliers de vies qui partent en fumée dans ces grands brasiers tombés du ciel. Les alliés n’ont vraiment aucune leçon à donner a qui que ce soit au niveau brutalité et le tribunal de Nuremberg qui aura lieu dans les ruines encore fumantes d’une ville qui fut une des plus belles d’Europe sera un parodie de justice et une affaire mené avec le plus grand cynisme.
      Et 70 ans plus tard,les mensonges de Nuremberg sont maintenant vérité officiel...


    • #725815

      J’ai l’impression que tu confond le peuple allemand et le régime nazi de l’époque, à titre de comparaison on ne confond pas le régime socialiste actuelle avec le peuple de France, le sionisme avec le juif du quotidien, l’un ne représente pas l’autre...


  • #725187
    le 13/02/2014 par redsnipper06
    Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

    L’empire Yankee-Anglo Saxon-Sioniste a toujours été Diabolique.............surtout pour les plus faibles....................le petit peuple ...............

     

    • #725343

      Il va falloir e battre jusqu’au bout avec la clique satanique. Nous pouvons gagner car nous sommes bien plus nombreux. Ils ne peuvent rien contre un peuple qui se soulève. Ils feront leurs valises et déserterons le sol français. Enfin un vent de liberté et de joie envahira notre nation.
      Debout la France !


  • #725203

    J’espère que ça vous a plu, car commes on dit... jamais deux sans trois.
    “A bientot pour de nouveau épisode de la guerre mondiale”.« machine à pognon préférer de nos amis les oligarques »

    un conseille, évité les villes d’ici les dix prochaines années.


  • #725225

    Alors que nous nous apprêtons à célébrer le 70ème anniversaire du débarquement allié en Normandie, il n’est pas inutile de rappeler le lourd tribu payé par la population civile, victime des bombardements, notamment sur Caen et Saint-Lô, et considérés par l’historien militaire britannique comme "stupides et improductifs et proche du crime de guerre". Comme on s’en doute, cette déclaration courageuse a valu à son auteur de vives reproches. Mes grands-parents paternels ayant été tués le 6 juin 44, à Caen, par ces bombardements, je me suis intéressé aux témoignages et écrits restitués "à chaud" sur la situation du moment, cf. notamment "CAEN pendant la Bataille" de A.Gosset & P.Lecomte, ou les rapports du Directeur de la Défense passive de l’époque. Il s’avère que les bombardements n’ont en rien accéléré la libération de Caen, d’où s’étaient très vite retirés les allemands pour occuper des positions aux alentours, beaucoup plus stratégiques. Le Marshal Arthur Travers Harris, commandant en chef de la RAF, surnommé "the butcher", ennobli par la Reine, fait parti de ces ganaches qu’on retrouvent dans toutes les guerres. Il eut simplement la chance d’être du côté des vainqueurs, aurait-il était allemand qu’il aurait été pendu par le tribunal de Nuremberg. Vae victis !


  • #725232

    La vérité c’est qu’ils ont ciblé Dresde parce que c’etait le coeur culturel de l’Allemagne, or si l’Allemagne a fait le choix desastreux de l’offensive guerrière, c’etait aussi pour contrer un mouvement laxiste sous jacent anglosaxon qui tendait à se propager. En réalité dans un premier temps, le colonnialisme a entrainé la faillite notamment de l’empire britannique, et la première guerre mondiale fut un pretexte pour faire peser le poids de l’erreur colonniale sur ceux qui en était le moins responsable : les allemands et leurs alliés. Mais comme la première guerre mondiale fut sur le terrain très peu glorieuse pour les alliés, la seconde permit de faire sauter un verrou au niveau des valeurs européennes pour des nations qui étaient encore refractaires au laxisme induit par l’incapacité des anglais à sortir de la monarchie protestante. La vérité c’est donc qu’on a voulu détruire le symbole du manque de virilité émancipatrice des alliés et que Dresde mettait en relief par sa différence culturelle.


  • #725321

    Merci pour ce document. J’ai une pensée pour François Guillermin, qui était le parrain d’une de mes soeurs. Je me souviens qu’après avoir été fait prisonnier en 1940, il avait été contraint de participer au ramassage des cadavres dans les rues de Dresde le lendemain du bombardement. Trente ans après il en faisait encore des cauchemars. Paix à son âme.


  • #725336

    merci !!! pour la mémoire !.....


  • #725339
    le 13/02/2014 par Réveillez-vous
    Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

    Un ouvrage que je conseille et qui brise le silence et le tabou qui entoure les bombardements massifs alliés durant la deuxième guerre mondiale



    " Une valise en carton "tombe sur le quai et répand son contenu. Des jouets, une trousse à ongles, du linge en partie brûlé. Pour finir, le cadavre d’un enfant calciné et réduit à la taille d’une momie, que la femme à moitié folle a transporté avec elle comme relique d’un passé encore intact quelques jours auparavant" ".



    De la destruction comme élément de l’histoire naturelle
    W. G. Sebald
    Traduit de l’allemand
    par Patrick Charbonneau
    Actes Sud,

    Dresde , Hambourg , Hiroshima , Nagasaki , Vietnam , Serbie , Irak , Lybie...toujours la même méthode de cet ignoble peuple de barbares ! Non , pas les amérindiens ! les yankees

     

    • #725625

      Les même qui appelaient "réserves" ce qui étaient des camps de concentrations pour amérindiens... ou ceux qui appellent "territoires occupés", ce qui sont des "réserves" pour palestiniens... ?


  • Cette destruction n’avait pas un objectif militaire, vue que l’Allemagne était finie et qu’a Dresde, il n’y avait aucun objectif militaire.
    En fait une bonne explication est qu’il s’agit d’un message envoyé à l’armée rouge, un message d’avertissement.
    En effet, elle devait traverser cette ville car sur sa route et la détruire par un bombardement hors du commune lui montrerai de visu la capacité de frappe de la force aérienne américano-anglaise.
    La fin de la guerre approchant, le partage du butin aussi et il fallait montrer au Russes qu’il ne faudrait pas qu’ils soient trop gourmand, sinon, la prochaine ville pourrait être Moscou. C’est le même message qui a été envoyé avec les deux villes détruites au Japon qui avait lui aussi déjà perdu la guerre quand c’est arrivé.
    Ces massacres avaient pour but de faire peur aux Russes dans le but qu’ils soient sages lors du partage du butin et ils furent très sage.


  • #725375

    Un exemple du cynisme et de l absence totale d humanisme , et meme d élémentaire pitié dont ont toujours fait preuve les dirigeants etats uniens dans la perpétuation de leurs nombreux crimes de masse . Cette élite de banquiers et d industriels , planifiant froidement et methodiquement ses monstrueux crimes au nom de la Liberté en chantant le God blaes America est la plus étrangere a toute idée de Dieu .

     

    • #725628

      Les etats unis furent "créés" par toute la racaille européenne... essentiellement anglo saxonne...
      Des illuminés du Mayflower aux ruées vers l’or vers le Klondyke et la Californie, tous ce que l’europe comptait de truands, de bagnards expatriés, d’aventuriers, d’assassins en cavale... ce sont jetés sur le fromage... massacrant les indigènes et leurs bisons... amenant en esclaves une partie de l’Afrique... pour finir par parquer les survivants indiens dans leur réserves pour les laisser mourir de tuberculose ((le typhus de l’époque)...
      Leur "barbarie" actuelle a son origine en Europe ... et leur président prête serment sur la bible !


    • #725694

      Rappelons que la seule guerre justifiée que ces barbares ont gagné tout seul est la guerre de secession... the civil war... he he !


    • #725817

      Un exemple du cynisme et de l absence totale d humanisme , et meme d élémentaire pitié dont ont toujours fait preuve les dirigeants etats uniens dans la perpétuation de leurs nombreux crimes de masse . Cette élite de banquiers et d industriels , planifiant froidement et methodiquement ses monstrueux crimes au nom de la Liberté en chantant le God blaes America est la plus étrangere a toute idée de Dieu .




      Il est trop facile, après-coup, quand on a installé sa démocratie sur toute la surface d’un continent pratiquement vidé de des habitants, dont on a détruit la race de la manière la plus lâche – par l’alcool – il est facile, alors, dis-je, de proclamer que l’ère de la violence est révolue ; d’interdire à d’autres de se tailler un « espace vital » comme on s’en est soi-même taillé un et, au cas où leur effort se solde par un échec, de les faire comparaître devant un « Tribunal International » de parodie, en tant que « criminels contre l’humanité ».



  • « (...) Ce soir là, Lanza se trouvait chez Ridomi, et les deux amis, assis dans le noir, parlaient du massacre de Hambourg. Les rapports du Consul Royal d’Italie à Hambourg racontaient des faits terrifiants. Les bombes au phosphore avaient mis le feu à des quartiers entiers de cette ville, faisant un grand nombre de victimes. Jusque là, rien d’extraordinaire, même les Allemands sont mortels. Mais des milliers et des milliers de malheureux, ruisselant de phosphore ardent, dans l’espoir d’éteindre le feu qui les dévorait, s’étaient jetés dans les canaux qui traversent Hambourg en tous sens, dans le port, le fleuve, les étangs, dans les bassins des jardins publics ou s’étaient faits recouvrir de terre dans les tranchées creusées ça et là sur les places et dans les rues pour servir d’abri aux passants en cas de bombardement. Agrippés à la rive et aux barques, plongés dans l’eau jusqu’à la bouche, ou ensevelis dans la terre jusqu’au cou, ils attendaient que les autorités trouvassent un remède quelconque contre ce feu perfide. Car le phosphore est tel qu’il se colle à la peau tel une lèpre gluante, et ne brûle qu’au contact de l’air. Dès que ces malheureux sortaient un bras de la terre ou de l’eau, le bras s’enflammait comme une torche. Pour échapper au fléau, ces malheureux étaient contraints de rester immergés dans l’eau ou ensevelis dans la terre comme les damnés de Dante. Des équipes d’infirmiers allaient d’un damné à l’autre, distribuant boisson et nourriture, attachant avec des cordes les plus faibles au rivage, afin qu’ils ne s’abandonnent pas vaincus par la fatigue, et se noient ; ils essayaient tantôt un onguent, tantôt un autre, mais en vain, car tandis qu’ils enduisaient un bras, une jambe ou une épaule, tirés un instant hors de l’eau ou de la terre, les flammes, semblables à des serpents de feu se réveillaient aussitôt et rien ne parvenait à arrêter la morsure de cette lèpre ardente."

    La peau, Curzio Malaparte, 1949
    texte emprunté sur hoplite

     

    • Très bon roman. "Kaputt" du même auteur est dans la même veine. Au final, en déséspoir de cause, n’ayant pu les soigner de cette colle au phosphore, ces malheureux seront abattus d’une balle dans la tête.


    • #725971

      C’est donc en hommage aux U.S que les israéliens ont eux aussi utilisé le phosphore... c’est d’un goût... !


    • #727525

      autre très grand écrivain : Kurt Vonnegut Junior : un de ses romans, peut être le plus délirant et le plus drôle "Abattoir5" a justement pour trame le bombardement de Dresde et sa description en est fulgurante


  • #725502

    Cette démonstration de force est très ambiguë. Par exemple, si l’on reproche aux Allemands d’avoir planifié froidement l’extermination des Juifs comme étant le crime des crimes, que doit on penser de cette planification vis à vis de la population de Dresde ?


  • Merci de nous rappeler cet événement tragique. On sait tous que les anglo-américains (pilotés par on-sait-qui) sont les vrais criminels de la deuxième guerre mondiale. La raison pour laquelle l’histoire minimise les bombardements anglais, c’est qu’on serait tenté de faire un lien entre ceux-ci et certaines images "émouvantes" si vous voyez ce que je veux dire. En tout cas à la fin 1944, l’allemagne était retourné à l’age de pierre et tous ses voies de communications avaient été détruites. les bombardements de 1945 n’avaient donc aucun autre but que de bruler de l’allemand.
    Et qu’on ne vienne pas dire que les allemands ont cherché la guerre. Ils ne cherchaient qu’à récupérer des territoires majoritairement peuplés par des allemands. D’ailleurs si les peuples allemands et polonais ont été déplacés dans l’après guerre, c’était bien pour qu’il n’y ait plus ce genre de conflits. La morale c’est que si on ne veut pas de guerre, on a tout intérêt à ce que chacun reste chez soi d’où la question : qui a fait venir des millions d’immigrés en France ? Voilà la seule question à se poser aujourd’hui.

     

    • #725983

      C’’est surtout la déportation, certes tragique, transformée en holocauste qui a été "inventé" par Nuremberg pour minimiser la destruction totale de l’Allemagne par les bombardements (Rosselini "Allemagne année zero"), fallait bien punir le ventre (en fait tout le corps) de la bête immonde !


  • #725557

    J’ai un peu honte de l’avouer, mais j’en savais plus sur le Dynamo Dresde, légendaire club de foot de RDA que sur le massacre de Dresde.
    C’est caractéristique de l’époque ou le futile prend le dessus.
    Heureusement, j’en sais plus grâce à E/R.

     

  • #725576

    C’est pour justifier (et minimiser) ces bombardements de civils que Nuremberg a transformé la "déportation" en "holocauste"...


  • #725621

    Ca me rappelle les photos d’Einseinhower posant avec les rescapés du typhus à Bergen Belsen... que n’a-t-il posé (avec Churchill) devant les carbonisés de Dresdes... dans les deux cas il en est le co-auteur... ?


  • #725623

    il manque un zéro au 350 000


  • #725631
    le 14/02/2014 par DaoudabuHurayrah
    Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

    D’un coté comme de l’autre, c’est les civils qui trinquent... comme d’habitude, encore et toujours.


  • #725856
    le 14/02/2014 par déde de lyon
    Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

    Il ne faut pas oublié les villes française bombarder aussi , raser même ,beaucoup de morts civils pour rien comme le havre ,Paris ,Rouen ont été libéré fin aout 44, les Anglos canadiens étaient devant cette ville de la seine( Harfleur aux falaises Octeville sur mer )et la stop, ultimatum avec les teutons , ont se rendra pas veinaient nous chercher , et boum bala boum, en vol les Lancaster et autres Halifax , puis en plusieurs fois plus de villes a 8o pour détruite ,et les teutons toujours la. VOIR un reportage du nom de table rase , vive les alliés ..

     

    • Les bombardements américains de la Libération ont causé la mort de 65 000 civils Français, soit 10 000 de moins que les 75 000 Juifs déportés vers les camps et qui n’en sont pas revenus .


  • #725886

    LF Céline, "D’un château l’autre", page 210 : " ...ils parlent jamais, et c’est un tort, comment leurs frères eux, furent traités roustis en Allemagne sous les grandes ailes démocratiques... y a de la pudeur, on n’en parle pas... ils avaient qu’à pas y etre !... c’est tout !..."

     

  • #725889

    En 1948... Hambourg était plus en ruines que Babylone. J’ai vu les ruines de Babylone, et je peux vous dire qu’elle est moins dévastée que Hambourg en 1948. Il y avait des murs noircis, rien que des murs noircis, et personne dans les rues, des rues noires. Un quai dans la gare au lieu de vingt-huit. Et en 1953 il y en avait à nouveau vingt-huit, et il y avait une ville. Merveilleux peuple ! J’ai été plus heureuse de voir la résurrection de Hambourg que de voir toute autre chose. Je me suis dit : « Où ont-ils trouvé ce courage ? Où ont-ils trouvé cette endurance ? Ils sont invincibles ! »

    Et ensuite non seulement Hambourg, Nuremberg. Nuremberg a été reconstruite presque comme elle était. Grâce aux garçons et aux filles qui, sous les bombes, allaient en haut des immeubles prendre les mesures afin de les reconstruire après la guerre. Ils ont fait ça pendant la guerre. Et maintenant Nuremberg renaît. Bon, elle ne ressemble pas à l’ancienne Nuremberg, bien sûr, parce que des siècles ne sont pas encore passés depuis qu’elle a été [re-] construite. Mais dans les siècles à venir, elle aura le même aspect, plus ou moins. Au moins ils ont fait ce qu’ils ont pu.

    Sur la place du marché de Münster, en 1536 – je suis désolée de le dire, mais c’est quelque chose qui est très perturbant pour moi – Jan van Leiden, Bernt Knipperdolling et Heinz Krechting 5, les trois chefs des Wiedertaüfer, les Anabaptistes, furent torturés à mort devant dix mille personnes. Je déteste ces croyances étrangères qui jetèrent les Allemands contre les Allemands et les Aryens contre les Aryens pour des arguties quelconques, des choses en rapport avec une idéologie qui n’est même pas européenne. Je déteste ça. En tous cas, sous cette place du marché, sous le trottoir, il y a maintenant dix mille personnes, des descendants de ceux qui ont regardé ça, qui sont ensevelis là, du fait des bombardements. Et la place du marché a été reconstruite. Les maisons avec les toits inclinés et les pignons et tout ça. Tout est là, exactement comme c’était. Exactement comme c’était. Et tant d’autres villes. Ils ont fait de leur mieux. C’est merveilleux de voir l’Allemagne depuis 48. Je n’ai pas pu revenir avant 53. Cinq années seulement s’étaient écoulées entre les deux, et en cinq ans j’ai vu ces prodiges. Et l’esprit, qui grandit.



  • #725964

    de la délinquance, ça aussi :p


  • #726027
    le 14/02/2014 par TITI BOUCHAC
    Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

    A propos du bombardement de Dresde : Lire le livre Kurt Vonnegut : Abattoir N°5 ou la croisade des enfants - Récit de science fiction autobiographique de l’auteur ... qui a été adapté : http://www.allocine.fr/video/player...


  • #726078

    il y a encore plus fort que Dresde, c’est le sort de la population de Prusse orientale,
    bombardement de Königsberg : 360 000 morts (dont 300 000 civils, la population de Prusse orientale est passée de 2 400 000 âmes à 190 000 survivants pas mal comme éradication (et les chiffres sont de wiki en plus)
    e on peut aussi parler du sort des prisioniers de guerre allemands (près d’un million de morts dans des camps gérés par les Alliés et ce bien sûr après l’armistice


  • #726120

    Le 14 février à 00:43 par Apocryphe
    Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

    Les Allemands n’ont jamais considérés les Français comme des sous-humains, c’est toi qui devrait arrêter les conneries, comme tu dis. Et il ne faut pas confondre Allemands et nazis ou SS, par pitié.



    Merci, Apocryphe et les autre commentateurs pour avoir rectifié ce mensonge.

    Envers la France et les français les allemands ont depuis toujours eu un complexe d’inferiorité, ce qui n’est pas toujours injustifié.

    Si vous voulez savoir, comment les allemand ont traité les français pendant l’occupation, je vous conseille vivement le site internet de Vincent Reynouard, www.phdnm.org, notamment les liens suivants :

    http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/...
    http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/...
    http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/...
    http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/...
    http://www.phdnm.org/uploads/3/0/0/...

     

    • #726351

      Absolument, les Allemands avaient un complexe d’infériorité vis-à-vis des Français, Hitler lui-même en a parlé, ce qui prouve qu’il en était bien conscient. Il ne méprisait pas la France, au contraire il la craignait, et sa volonté de l’abattre était simplement comparable à celle d’un homme qui veut abattre un rival qui lui fait trop d’ombre.

      Mes deux grand-pères ont été prisonniers en Allemagne. Ils ont côtoyés les Allemands de près et n’ont jamais ressenti aucune haine des Allemands envers eux, à l’inverse ils disent avoir été bien traités.

      L’un a été prisonnier de guerre pendant 5 ans, et a attrapé une vilaine pneumonie en détention. Un jour il m’a dit qu’il n’avait jamais tué d’Allemands pendant la guerre, mais qu’il aurait volontiers tué un Anglais. C’est les Anglais qu’il tenait pour responsables des ses 5 années perdues, et quand il est rentré de captivité, c’était pour devenir un de ces cocus de la guerre, car sa femme était allée avec un autre homme... cette guerre a brisé sa vie, mais il n’en a jamais voulu aux Allemands.

      Mon autre grand-père n’a pas été prisonnier de guerre, mais il a été déporté en 44, quand les SS ont fait sauter son village de La Bresse, dans les Vosges, parce que c’était un verrou dans la défense allemande. Tous les hommes ont été déportés à Pforzheim, et il a été stupéfait par l’organisation allemande, car ils sont arrivés le matin, on leur a demandé leur métier, et le soir même ils étaient tous casés chez l’habitant par profession, chose qui aurait pris des semaines en France. Un des SS qui avait dynamité le village est tombé sur eux ensuite par hasard, et s’est étonné qu’ils soient là ; il leur a dit que ce n’était pas là qu’ils auraient dû aller, sans dire où, mais ils ont compris qu’ils avaient échappés au camp de concentration par chance, à cause d’une histoire de train qui se retrouvait bloqué.

      Avant de faire sauter La Bresse, les SS ont regroupé les femmes et les enfants dans l’Eglise, et il s’en est fallu de peu qu’ils y mettent le feu. Mais il faut croire qu’ils n’étaient pas si monstrueux que ça, car ils les ont finalement relâchés et autorisés à fuir dans la neige. Ma mère était enfant à l’époque, mais elle en parle encore car elle se souvient de tout.

      Les juifs ont beau raconter tous les mensonges qu’ils veulent, il y a toujours cette mémoire vivante qui se transmet dans les familles, pour faire la part des choses. Les Bressauds et les habitants de Pforzheim sont même devenus amis après la guerre.


    • #727329
      le 15/02/2014 par Christian 4TT4LI
      Allemagne, février 1945 : l’enfer sur Dresde

      Tous mes parents et grands parents habitaient dans une "poche" (ville portuaire d’importance stratégique, contrôles strictes et déplacements surveillés) constituée d’une ville détruite à 90% par les bombardements allemands (mais évacuée) et le souvenir marquant pour tous a été : LA FAIM.
      Leurs biens ont été ou détruits ou pillés. La ville a été considérée après la libération comme "martyr" et placée sous la générosité et l’assistanat de PARIS.
      Ceci faisait suite à des bombardements allemands depuis des Zeppelin en 14/18 qui avaient déjà détruits et ruinés nombre de membres de ma famille. (contrairement à ce qui est dit, l’Allemagne n’a remboursé que 13,7 % des dommages de la 1ére guerre mondiale auxquels elle était astreinte).
      Autant dire que la détestation des "boches" était la chose la mieux partagée. Néanmoins, il faut considérer que la population Française et le pays, depuis l’effondrement de la monarchie, ont été ballotés et ravagés entre des intérêts capitalistes qui sont toujours à l’oeuvre aujourd’hui et dont les peuples sont les victimes.


  • #729480

    La machine de guerre nazie n’a jamais été prise vraiment dans un étau sovietique-angloaméricain. Les dirigeants occidentaux sont restés longtemps à compter les coups sur le theatre européen, espérant que les soviétiques et les allemands allaient s’épuiser mutuellement.

    Des millions de troupes soviétiques se sont battus pour faire reculer les hordes nazies jusqu’à la défaite de hitlériens. Du côté occidental, moins de 200.000 troupes ont accosté la Normandie. Etau ? Quel étau ?

    Le bombardement de Dresden ne visait pas spécialement l’Allemagne nazie. Il était en fait un avertissement à l’Union soviétique. On l’avertissait que les dirigeants occidentaux pourrait se retourner contre Moscou dans une guerre contre les peuples slaves (des Untermenschen, selon les nazis) et contre les communistes, en s’alliant avec les hitlériens.

    Hiroshima et Nagasaki aussi prévenaient l’URSS qu’elle pourrait être frappé d’armes dévastateurs. Ces attaques ne visaient pas le Japon, dont la bourgeoisie étaient déjà à genoux. D’ailleurs, en Allemagne, les US-Britanniques ont réhabilité les nazis, infiltrant certains d’entre eux dans les gouvernements chrétien-démocrat ou sociaux-démocrat de l’Allemagne de l’ouest, ou les envoyant se cacher en Amérique.

    Ils l’ont fait également au Japon. L’actuel premier japonais Shinzo Abe est l’héritier de la famille de Kishi Nobosuke, ministre pendant pendant la guerre, premier ministre après, accusé de crimes de guerre, mais jamais condamné par les tribunaux américains d’après-guerre. Il est devenu grand allié des USA au Japon, et à aider à contrer les socialistes et communises japonais.


  • #730433

    "La guerre propre"


  • #734247

    L’’extermination des indiens d’Amérique du Nord et du Sud par les colons européens,la déportation des esclaves noirs par de riches familles juives expulsées d’Espagne,bombes nucléaires du gouvernement Américain sur Hiroshima et Nagasaki et enfin 2000 tonnes de Bombes sur la ville de Dresde par les alliés, sont de véritables Crimes Contre l’Humanité !!Mais là c’est chuuut !!


  • #735904

    Mon Dieu, que c’est effroyable et triste...

    Pourquoi Dresde ?


Afficher les commentaires suivants