Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

À cœur tout vert : saison 1, épisode 3

Par Azim

Azim, contributeur des dessins de la semaine et auteur aux éditions Kontre Kulture, vient d’acquérir une maison et un terrain, et fait part de son expérience de retour à la terre.

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1334571

    un bel exemple pour l’avenir. L’autonomie, loin des villes est le maître mot pour ce début de siècle.


  • #1334585

    Je confirme que le temps et l’énergie passé est largement récompensé par nos enfants qui sont curieux de tout, posent mille question et mange tout ce que leurs petites mains arrivent à attraper, assis à même dans l’herbe. Un pur régal à voir et ca donne chaque année envie de recommencer malgré la fatigue, les nuisibles, les maladies, etc....


  • #1334609

    « EN DIRECT. COP21 : Barack Obama : “Nous avons décidé enfin de sauver notre planéte”... »
    http://www.20minutes.fr/planete/174...
    Barack a trouvé un nouvel ennemi, le terrorisme climatique !
    « 11h18 : François Hollande : “Je n’oppose pas la lutte contre le terrorisme a la lutte contre le rechauffement climatique” »
    Pour Flamby la COP21 intègre la lutte contre le terrorisme et vice et versa, il bascule toujours aisément Culbuto 1er.


  • #1334629

    Superbe vidéo, ça donne vraiment envie de quitter les villes et de revenir à la Terre.
    Un petit coin de paradis.

     

  • #1334630
    le 30/11/2015 par soral président
    À cœur tout vert : saison 1, épisode 3

    Il y a 2 R a fourrage :)


  • #1334669
    le 30/11/2015 par laurent 71
    À cœur tout vert : saison 1, épisode 3

    bonjour Azim, pour tes pièges à rats, passes les à la flamme après chaque capture, ça enlève l’odeur de mort, bon courage.

     

    • #1335106

      Je vais tester ;) Merci !! Je connais des gens qui noient les rats dans la cage qu’ils plongent comme ça, pas d’odeur particulière sauf à laisser la cage 15 jours dans l’eau :)


  • #1334738
    le 30/11/2015 par le fil rouge sur le bouton rouge
    À cœur tout vert : saison 1, épisode 3

    A notre tour ? Personnellement je n’attend que ça...


  • #1334756

    Oui ça donne envie mais ensuite c’est un choix de vie très différent.

    Il faut un apport d’argent conséquent malgré tout. En 2015 il ne faut pas la même somme d’argent qu’en 1980 par rapport à ton revenu pour devenir proprio. Faut donc avoir eu un bon emploi en ville avant.

    Tu es quand même un peu reculé de tout, fini le truc : je sors, j’ai mon boulanger au coin de la rue, mon marchand de journaux, le magasin style Leclerc ou autre.

    Internet c’est du petit débit type RTC ou Re-Adsl. Quand tu as eu l’adsl en ville, voir la fibre, tu retournes à un débit de merde, tu surfes pas vite, tu ne peux pas regarder de vidéos ou télécharger de gros trucs, tu es fort limité.

    Faut une bagnole pour aller en ville et se déplacer.

    Tu n’es pas autonome avant plusieurs années. Il faut subir le temps de pousse très lent des arbres, légumes, etc... Donc comment tu vis entre temps ? Faut toujours un emploi à temps complet ou partiel en ville et ensuite venir labourer ton champ, semer, tailler, guérir les plantes malades, etc... C’est hyper méga prenant.

    Faut pas avoir mal au dos et être en bonne santé. Il faut s’occuper des animaux de la ferme tous les jours, les vacances n’existent plus, sauf trouver le voisin qui vient s’occuper de tout ça pendant les 7 ou 15 jours que vous serez absents. Ou de la famille si vous avez la chance d’en avoir et qui peut venir.

    Il faut que son conjoint aime ce type de vie. Le soir c’est pas "bon on va au resto au coin de la rue ou on va se faire un cinoche".

    etc...

    Ce n’est donc pas d’un claquement de doigts qu’on peut se lancer dans ce type de projet. C’est un chamboulement de vie total.

    Sinon évidemment ça donne envie tout ça bien sûr et bravo à eux.

     

    • #1334798

      Bref, tu veux bien changer mais sans rien changer quoi...


    • #1335019

      Ludovic (je me permets d’utiliser le prénom) a un emploi et sa femme aussi, ils font ça en plus. Regarde un peu les annonces de vente immobilières dans la campagne, c’est vraiment pas trop cher pour une maison et un terrain. Comme dit Michel Drac, il faut passer lentement, glisser, d’une vie à l’autre, plutôt que de tout chambouler.


    • #1335105

      Bonjour Eric,

      Tous les points que tu soulèves seront traités dans la prochaine vidéo.

      Pour répondre rapidement quand même, un loyer sur mon secteur pour loger correctement ma famille c’est 675,00 minimum. Nous avons un crédit pour cette maison de 780,00€.

      Nous ne sommes absolument pas reculé de tout. Nous vivons à 10 km de la ville de Dinan (22), Je te laisse jeter un oeil sur Google. Le petit village de 2 000 ha dans lequel nous vivons possède supérette, bars tabacs, restaurants dont l’un est excellent et possède un cadre chaleureux. Une école primaire, bureau de poste, pharmacie, 2 boulangeries à 1km5 de chez nous et deux médecins. Nous sommes à 10 mn de 2 LECLERC, 1 CARREFOUR, 2 LIDL et 1 SUPER U. Nous évitons de nous y rendre, j’en parlerai...

      Pour ce qui est d’internet nous avons un débit qui permet à mon fils de regarder un dessin animé en streaming pendant que ma femme et moi regardons la dernière vidéo d’Alain ;) et ce, sans ralentissement. Notre seul souci, nous ne recevons la Wifi que dans une pièce. Notre bureau à tous les quatre. Les ondes ne passent pas les murs de 90cm (peut être que c’est mieux pour notre santé). Enfin, quand je dois envoyer des fichiers très lourds liés à mon activité de graphiste, le lance un We transfert, je vais me servir une bière et je fais un tour du jardin en attendant. Le rythme de vie à la campagne n’est pas le même.

      "Faut une bagnole pour se déplacer" : En ville aussi. Ou une carte de transport (bus, tramway etc...).

      Pour ce qui est de l’autonomie, tu as raison pour ce qui est des gros arbres. C’est autre chose pour les murs, myrtilles,fraies, framboisent etc... Qui poussent comme du "chien dent".

      J’ai effectivement un emploi à 80%, ma femme aussi et je suis graphiste par ailleurs (dessinateur BD accessoirement). Le souci, c’est que font les gens en ville ? J’y ai vécu 8 ans (Rennes et Paris) et je crois y avoir perdu énormément de temps. Transports en commun, télévision, soirées à gogo réveil à pas d’heures etc... Je ne regrette pas, j’ai vécu les heures joyeuses et insouciantes d’un jeune de 20 à 28 ans.

      Le jardin met en bonne santé. On travail à son rythme. Ce n’est pas la chaîne.

      Pour ce qui est des vacances, j’en parlerai mais nous habitons à 15km de la plage, nous avons des bois, étangs et il est tout à fait possible de partir 5 jours sans aide. Plus si besoin, mes parents habitent la région.

      Ais-je dit que j’avais claqué des doigts ?

      Cordialement,

      Azim (Ludo)


    • #1335226
      le 01/12/2015 par Giustizia
      À cœur tout vert : saison 1, épisode 3

      @ Azim : un grand merci pour ces précisions-là, de tout coeur avec vous. D’ici dans ma campagne fribourgeoise en Suisse romande, je n’ai "que" 500m2 maisonnette comprise, mais j’ai quand même réussi à cultiver avec des carrés potager surélevés, des petits arbres fruitiers, des panneaux solaires pour de l’autonomie énergétique, et ça fait un bien fou. Plus âgée que vous, je vous félicite de la qualité de vie que vous donnez à vos enfants, le bonheur est là pour eux. Bonne continuation, salutations amicales.


    • #1335532

      Vous etez une personne de la ville sans aucun doute, il faut arrêter de croire qu’a la campagne on marche encore dans des sabots de bois dans la bouse et qu’il nous faut une semaine pour faire venir un docteur, a moins de vivre au fin fond de la Corrèze ou la creuse
      Sans rancune


  • #1334765
    le 30/11/2015 par homme des bois
    À cœur tout vert : saison 1, épisode 3

    c’est magnifique ce qu’il fait.


  • #1334794
    le 30/11/2015 par durandal
    À cœur tout vert : saison 1, épisode 3

    La seule vraie alternative, la terre, faire de nous même des patriciens, un néo-traditionalisme ou ce que j’aime appeler par provo, anarcho-nationalisme. C’est le cri de vérité qui brule au fond de nos gorges, le soc et le glaive, avec un solide bagage conceptuel et la compréhension de tous les héritages de la France éternelle mais sans passéisme. Elle est là la réconciliation "gauche droite", elle passe par un brin d’herbe.
    E&R devrait se pencher sur une plateforme plus ouverte et efficace que le forum dédiée à cette mouvance retour à la terre, ... Avec interactivité et système de petites annonces pour nous relier les uns aux autres sans lourdeur (car le nerfs de la guerre c’est le réseau n’est ce pas ?).
    Moi qui suis sur ce chemin, ça me faciliterait grandement la vie de pouvoir passer par E&R pour trouver des contactes dans ma région et éviter un long labeur de filtrage des écolos perchés, altermondialistes et bobos verts présent sur les autres sites.

     

  • #1334853

    Grosse bouffée d’optimisme, merci Azim !


  • #1334921
    le 30/11/2015 par Bananonyme
    À cœur tout vert : saison 1, épisode 3

    La continuation logique de la radicalité de l’émancipation en dehors de cette "société de merde absolue".
    Les grands esprits se rencontrent, merci E&R, et un grand bravo à Azim pour ce projet ôh combien salutaire pour tous les curieux et les apprentis du monde des vivants d’ici-bas.


  • #1334973
    le 30/11/2015 par vikalaraj
    À cœur tout vert : saison 1, épisode 3

    Fabuleuse expérience... merci Azim de la partager.
    Tous mes encouragements, continues la série c’est excellent... Et tant pis pour la pub. A l’ancienne !


  • #1335018

    BRAVO,
    C’est à la fois inspirant et déprimant : je fais le constat de ma médiocrité à chacune de vos vidéos (savoir dessiner et fabriquer => mon rêve). Une suggestion : pourquoi ne pas fabriquer quelques ruches cet hiver pour le printemps prochain ? un peu d’aide pour les fruitiers ne serait pas superflue non ? sans compter que sur votre terrain ce serait le bonheur pour elles !
    https://www.youtube.com/watch?v=kUD...
    https://www.youtube.com/watch?v=Y6c...
    En tout cas, même si ça ne doit pas être rose tous les jours, votre épanouissement et celui de votre famille fait plaisir à voir...


  • #1335021

    Formidable bouffée d’air, j’attendais ça depuis longtemps ! Je voulais savoir combien de surface cultivée (hors arbres fruitiers) te semble nécessaire pour atteindre ton autonomie ? Et tu es un peu notre exemple, continue comme ça !

     

    • #1335328

      Salut Gau,

      Je ne suis hélas pas autonome du tout. Je débute mais grâce à cette expérience, je tente juste de comprendre comment nos ancêtres l’étaient. Pour ma part, je n’ai pas le temps de l’être (voir mes autres vidéos si tu le souhaites) mais je veux tendre vers ça. En cas de chômage ou pire, je pourrais m’occuper à faire des choses qui me permettront de subsister. Bref, mon premier objectif va être de tester ce qui marcher bien et comment. Ensuite, de faire des économies au quotidien tout en mangeant de bons produits.

      Pour ce qui est de la surface, il existe des ouvrages assez anciens qui détaillent précisément quelle surface il faut par personne pour être autonome (en sachant qu’on peut aussi faire du troc, des échanges...). Il y a aussi un livre sur Kontre kulture. C’est quelqu’un de plus érudit que moi sur la question du retour à la terre... Offre toi un petit cadeau de noël :)

      Merci en tout cas...


    • #1335431

      Merci pour ta réponse, il faut effectivement que j’achète le Guide du néo-rural ! Enfin j’avais déjà tenté de faire un potager, et effectivement être autonome demande certainement énormément de temps, rien qu’à mon petit niveau je me suis rendu compte du travail. Mais je prends pour exemple C.Köppel (parfois relayé sur ER), qui nourrissait sa famille de 4 personnes sur 200m² tout en ayant une autre activité professionnelle. Fruits, légumes compris. J’attends tes prochaines vidéos pour plus d’infos :)


  • #1335238

    Bonjour Azim et merci pour le partage de cette expérience. J’ai lu dans une de tes réponses que tu étais à proximité des commodités, et qu’en est il de ta vie sociale ? est ce que tu as un réseau d’ami/connaissances.
    Bon courage.

     

    • #1335340

      Salut Ben,

      J’ai été maître d’internat et vécu à Rennes 8 ans où je faisais parti d’un groupe de musique et j’ai fait pas mal de concerts. J’avais plein de réseaux d’amis. Puis j’ai été élu 6 ans adjoint au maire dans une petite commune très active avec des associations dont j’étais le représentant. J’y ai croisé beaucoup de monde. Et aujourd’hui je suis secrétaire médical avec des 10 ène de personnes a voir chaque jour...

      Je t’avoue que dès que je peux oublier un peu tout ça et me retrouver seul, mon jardin devient un atout précieux :) d’autant qu’à la base, je suis plutôt un loup solitaire.

      Enfin, avec le temps (j’ai 42 ans) et la famille, les amis se comptent un peu sur les doigts d’une main. Ma femme et moi avons 3 ou 4 très bons amis chacun que nous voyons 1 fois par an chacun.

      Cela dit, avec l’école des enfants on rencontre pas mal de gens et certains viennent amener leur enfants, prendre un café avec ma femme ou boire une bière avec moi ;)

      Donc pas d’inquiétude, nous ne sommes pas esseulés :) Merci de t’inquiéter (lol)

      PS / Je comprends tout à fait ton questionnement. Il faudra que je parle de cela dans une prochaine vidéo car le but n’est pas un repli sur soi mais bien de poser les bases de nouveaux réseaux d’échanges (de connaissance, de produits et d’idées) sur des valeurs anciennes mais en ne refusant pas les nouvelles technologies (difficile de couper un chêne aujourd’hui avec une scie à bois Mr bricolage.


    • #1335660
      le 01/12/2015 par Soralien
      À cœur tout vert : saison 1, épisode 3

      Bon pas besoin de poser la question ;)


  • #1335257
    le 01/12/2015 par Philosophie de la terre
    À cœur tout vert : saison 1, épisode 3

    T’as tout compris Azim !

    Ça me fait rêver, putain ... Voilà comment on s’embellit de l’intérieur, par rétroaction, en embellissant le monde. On n’imagine pas tous les enseignements que l’on peut tirer au contact de la nature, c’est une vraie école de la vie.

    Vous avez bien bossé, la petite famille participe au complet, c’est beau à voir, bonne continuation à toi Azim.

    Encouragements.


  • #1335266

    azim merci de faire des videos comme celles-ci !
    que "l’état d’autonomie " arrive vite ou moins vite , n’est pas la question principale , le principal est que années aprés années (car tout cela s’apprend aussi , et n’est pas telechargeable comme une "appli") l’on parvienne à son but .
    tout en decouvrant et se découvrant .

    Cohérence , Libertée .
    bonne continuation dans cette démarche d’Émancipation .


  • #1335395

    Oh comme je vous enviiiiie ! Bravo !
    Vous démontrez bien qu’il suffit de le vouloir, et de se lancer ! c’est fascinant et très encourageant !
    Merci pour votre témoignage et toutes vos instructions.
    Plein de bonheur et de réussite pour votre petite famille :)


  • #1335486
    le 01/12/2015 par Pourazim
    À cœur tout vert : saison 1, épisode 3

    En plus d’être didactique et "exemplaire", ce Monsieur fait des vidéos tellement sympathiques, il est si humble fasse à son défi, il ne manque pas de souligner "l’apport familial"... Belles lueurs de vie.
    Toutefois, ce Cher Azim, a dit un truc sur les poules qui m’a interpellé. 6 ou 7 poules pour combler une famille de quatre ? (A moins que sa démarche générale ne prévoit une éventuelle revente de ses produits) c’est beaucoup selon moi.
    Un voisin a mis dans mon jardinet une poule (en attente d’exécution hallal, si on voit), comme je lui ai fait remarquer (on déconne), c’est une poule "grise", c’est pas bien de vouloir la manger... Bref, toujours est-il que la vilaine ayant pondu un œuf entretemps, là par terre, sans nid, lorsqu’il est venu récupérer la condamnée, nous avons plaidé la cause. Comme c’est un chic type, il nous l’a donnée... Je me suis fendu de construire un poulailler et pour pas qu’elle s’ennuie, j’ai acheté une autre poule. Depuis nous avons 2 œufs par jour pour 3 personnes, ce qui dans le temps et à force, fait beaucoup (on ne garde que 21 jours maxi les œufs "non traités" dit-on). Alors, j’en donne aussi autour de moi pour les gosses. Que par 2 parce que ce sont des œufs de luxe (pour ne pas dire de compétition) absolument "garantis" du jour.
    6 ou 7 poules ? Azim, Camarade, fais gaffe, tu es en train sans t’en apercevoir de passer à "l’industriel", non ?
    Plus sérieusement, si Azim passe par là, juste lui dire en final mon admiration, mes encouragements et, s’il le permet, mes plus amicales salutations.
    P.S. pour Azim, entre "éleveurs" : Entendu sur F.infolope aujourd’hui, ils sont en train de prévoir une action "anti-poule" sur fond de H1n1. Coup de bol, mes poules n’éternuent pas pour l’instant, mais je surveille, j’ai mis des mouchoirs jetables dans leur petite cour, on sait jamais. Mais elles marchent dessus et ne les regarde pas.

     

    • #1335610

      Salut camarade,

      Merci pour ton commentaire positif. Pourquoi 6 ou 7 poules ?

      1, parce qu’on est pas à l’abri d’une mort accidentelle, d’une attaque ou autre.

      2 parce qu’un coq va en féconder au printemps et l’été et que comme elles sont de médiocres couveuses, on multiplie les chances d’en avoir une ou deux qui couvent. Et si elles couvent, elles ne pondent plus pendant la période d’incubation et jusqu’à l’autonomie des petits (ça peut durer plusieurs mois).

      3. parce qu’il y a des périodes de ponte. En fonction des saisons, de la luminosité, de la lune et de la fécondité. Avec 10 poules j’ai parfois 70 oeufs/semaine pendant 1 mois et d’autres mois, seulement 10 oeufs en tout. (elles pondent très peu de décembre à février et parfois elles ne pondent même plus plusieurs jours).

      4. parce que nous mangeons des oeufs "à toutes les sauces" ;) Crêpes, gâteaux, oeufs durs, oeufs fris, oeufs dans les pâtes, omelettes etc...Pour ma part, je mange au moins un oeuf tous les deux jours. Aucun cholestérol. Cette maladie liée à l’oeuf ayant été inventée pour éviter de permettre l’autonomie et pour vendre de la médecine...

      5- parce que nous offrons et échangeons régulièrement des boîtes d’oeufs contre des services, des confitures, des palettes etc...

      6- et qu’on les vides à Pacques pour les décorer à la peinture avec les enfants :)

      7- et enfin pour le moins rigolo, si un jour nous avons quelques difficultés comme les temps semblent nous le promettre, nous aurons des protéines...

      Bref, et suivant notre propre expérience : Un oeuf, s’il est fécondé par un coq (faut-il en avoir un), s’il est couvé par la poule et maintenu sans discontinuité à 37° pendant 21 jours donnera peut-être naissance à des poussins. Par contre, s’il n’y a pas de coq, j’ai entendu des gens dire qu’un oeuf pouvait être conservé plus de trois mois et même jusque 6 mois. Je n’ai jamais essayé au delà de 2 mois et aucun souci... De toute façon, un oeuf pourri est reconnaissable entre mille quand il est cassé. L’idéal étant d’avoir deux poules sur 8 dans un parc séparé sans contact avec le coq. Elles sont plus belles (plumages), sont complices, pondent beaucoup et aucun risque de tomber sur un oeuf fécondé. Celle-ci adorent se faire caresser (elles rêvent du grand soir sans doute ou de voir le loup)

      Astuce pour reconnaître un œuf fécondé une fois cassé dans un bol : il a une petite tâche rouge. Un petit point rond de 2 millimètres dans le jaune.


    • #1336065
      le 02/12/2015 par Pourazim
      À cœur tout vert : saison 1, épisode 3

      Tout bien noté. Merci d’avoir pris le temps de me répondre.
      Dieu vous garde toi et les tiens.


  • #1336670

    Merci Mr Azim pour ce jolie journal de bord plein d’humilité et de bienveillance (perso, je suis le roi des tests, sans noter les résultats). J’admire votre assiduité et endurance (car là est la clef), et vous souhaite tout le courage nécessaire pour continuer dans votre beau projet familial.

    En effet, c’est plus facile à deux (ne serait-ce que pour s’accoupler), alors un conseil pour ceux qui fantasment sur ce genre de vie, dés que vous avez trouvé LA personne qui partage les même grandes lignes de vie que vous (les détails on s’en fout), et après avoir vécu ce que vous deviez vivre en ville, n’attendez pas que l’horloge biologique de madame se mette en route et osez sortir de cette roue à hamster... (Elle hésite à vous suivre ? Faites lui le coup du j’y vais avec ou sans toi, votre détermination la rassurera et elle vous suivra ^^). Rapprochez-vous de vos familles dans un coin verdoyant (pas la peine que se soit paumé non plus). Si vous arrivez à y vivre à deux pendant 2/3 ans, vous y arriverez plus tard à quatre :)

    C’est ce que l’on a fait, et je ne regrette pas (voir passer les saisons et son enfant faire ses premiers pas dans la nature ça n’a pas de prix). Ce qui fait flipper, c’est juste l’inconnu (inconnu que l’on retrouve un peu partout dans la vie, que l’on soit en ville ou en campagne).
    Bien sûr il faut avoir des plaisirs simples et très peu de désirs parasites (mais le cerveau est bien moins solliciter par toutes ces choses donc cela se fait très naturellement).

    Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ;)

     

    • #1336914

      Pas mieux... Je dirais même que l’idéal serait de partager mon terrain avec un ou deux autres couples pour partager les tâches, les récoltes etc... Ce sera peut être la suite (mini "collectivité"). C’est risqué et il faut un "chef" avec des règles clairement établies et justes... Il y a une "collectivité" à quelques kilomètres de chez nous. Ils sont un quinzaine et abattent un travail colossal. Leur "ferme" est magnifique et ils sont +++ autonomes. Si bien qu’ils offrent et/ou demande une petite aumône.


  • #1336988

    Merci Azim, nous regardons toujours vos vidéos avec plaisir et intérêt. Nous partageons le même mode de vie et cela depuis quelques années maintenant.
    Cependant, nous pensons que l’harmonie est à rechercher aussi avec les "nuisibles" qui s’intègrent parfaitement dans l’environnement à condition de favoriser leurs prédateurs naturels ... Un ou deux chats supplémentaires vous permettront sûrement d’abandonner les pièges qui assombrissent votre volonté de respecter la nature. Nous parlons en connaissance de cause ;-)
    Merci à vous !
    Longue vie à votre famille !

     

    • #1337048

      Merci ami,

      Je prends votre avis avec intérêt.

      Bien sûr qu’il faut rechercher l’harmonie avec ce que l’on appelle les nuisibles, avec les adventices ou tout autre chose. Mais comme dit Dieudonné "Si c’est pas possible, ben c’est pas possible !!..." :)

      Pour les adventices, c’est fait. Ils servent au paillage, à nourrir les animaux quand ils sont coupés frais ou quand ils sont séchés et mis au sec pour servir de fourrage.

      Pour ce qui est des nuisibles mammifères (type rats qui prolifèrent à une vitesse incroyable) il faut être très vigilent !
      1- Ils prolifèrent (je l’ai dit :) )
      2- Ils sont porteurs de maladies (enfin, porteurs de porteurs de maladies)
      3- Ils sont extrêmement intelligents (mmmmm...)
      4- Ils sont très violents en groupe et peuvent manger poussins et oeufs

      Pour ma part, comme pour mon chat Grippy (qui ne rentre pas dans la maison), je suis intransigeant sur un certain nombre de règles. Ils sont les bienvenus dans mon terrain a conditions qu’ils ne menacent pas ma santé et que je reste maître de ce qui m’appartient ;)

      Vous l’aurez compris, de mon point de vue, avec les rats c’est très compliqué. D’ailleurs l’histoire, les mythologies et les contes ne mettent pas les rats comme complices ou bienfaisants. Ha si, Ratatouille... mais ce sont les mêmes qui dessinent des Taureaux avec des pis, alors... ??!!! :) (Voir le dessin animé LA FERME EN FOLIE)

      Enfin, je suis désolé camarade d’être en total désaccord avec votre phrase "un ou deux chats supplémentaires... nous parlons en connaissance de cause" Car je n’ai jamais vu de chat avoir le dessus ou gagner contre un rat adulte. Jamais, mais je ne suis pas omniscient... Et pourtant, j’en ai vu des combats quand j’étais caché en haut des tas de foins quand j’étais petit (esseulé à l’époque mais heureux) :)

      Bref, désolé mais sur ce point là, je ne suis pas en accord. Ou alors envoyez moi vos vidéos de chats chasseurs de rats (adultes). Ne posséderiez-vous pas quelques PUMAs ? :)

      Merci pour votre commentaire en tout cas ! Et si vous me montrez ou me démontrez le contraire, je ferai amande honorable, je le promets !

      Cordialement,

      Ludo (Az)


    • #1337538

      Bonsoir Azim, nous comprenons tout à fait votre position. Nous voulions effectivement parler des nuisibles mammifères, le reste nous faisons comme vous. Nous parlions de prédateurs naturels dans le sens où pour nous il n’est pas nécessaire de "piéger" un animal, même si nous sommes d’accord avec toutes vos remarques particulièrement sur les rats...ils sont futés les bougres ! ;-)
      Il ne s’agit d’ailleurs pas d’un jugement de notre part, bien au contraire !

      Notre expérience nous a montré qu’une bonne pression féline, plus des répulsifs naturels peuvent venir à bout des infestations : plantes comme l’angélique, la menthe partout et l’incarvillea (rats et taupes).
      Pour info, le chat privilégie la chasse de nuit lorsqu’il a la possibilité de dormir paisiblement au cours de la journée, nos chats dorment 16h par jour à la maison et font de véritables carnages la nuit... Le vôtre est encore petit, il est vrai ! ;-) Je mettrai une caméra sur mes chats pour voir si finalement ils ne sont pas aidés par un puma les salauds ! ;-)

      Bon courage camarade et merci de votre réponse, mon commentaire n’ayant pour objectif que d’échanger de bonnes pratiques comme vous le faites à travers vos vidéos.

      Amicalement


  • #1337081

    Comment peut-on vouloir vivre autrement ? Merci Azim !
    Un petit conseil pour tes tomates (enfin, plutôt un retour d’expérience) : je râlais jusqu’il y a peu de m’être exténué à faire des buttes de culture dans ma "ferme", croyant m’être fait duper par la mode "permaculture" : on a récolté notre dernière tomate ce midi (3 décembre !!!) alors que je suis en Lorraine. Pas de serre, on a juste ensaché les plants courant de l’automne quand il a commencé à faire moins beau. Pas de mildiou. Pas non plus d’arrosage (sauf lors du repiquage) malgré l’été torride que nous avons eu. C’est peut-etre un coup de bol. Mais je vais quand même en recreuser une paire pour l’an prochain...
    PS : bravo pour le poulailler de compète ! C’est toi qui a fait les plans ?

     

    • #1337102

      Les plans du poulailler sont dans ma tête mais je peux les faxer par télépathie ;) Je blague ! (je ferai peut être des vidéo sur ça en 2016 qui sait).

      Merci pour ce commentaire en tout cas et pour ton expérience partagée. Tu nous rediras peut être pour les tomates lors de la deuxième expérience.

      En Bretagne, c’est le sol qui devient super super humide très vite ... suis pas sur que je puisse tenter la même expérience (ça vient du bas). Il me semble plus judicieux de les mettre dans des bacs en hauteur histoire que l’eau ruisselle ... et de les protéger au dessus car 10 jours de pluie consécutifs ne sont pas rares ici (ça vient du haut aussi ;) ) BRETAGNE. Et une plante type tomate, détrempée... c’est DEAD !

      Plaisir camarade !


    • #1338136

      @Gabriel/azim
      Jardinet à Mulhouse. Nous avons eu des tomates bien rouges et bien grosses (graines "Au bon sens") jusqu’à mi novembre (coin ensoleillé et protégé du vent, donc je suppose du froid). Peut-être est-ce du simplement à la saison tempérée dont nous avons bénéficié. Par contre, malgré le beau temps qui a continué, alors que les géraniums "refaisaient" des bourgeons un peu comme au printemps, d’un coup, nos tomates (même celles qui promettaient d’être "opérationnelles" se sont ratatinées (Donc, elles ont été coupées par moitié et données aux poules). Je suis très loin d’avoir votre niveau, je me limite à "l’agrément" pour l’instant mais évidemment j’étudie toutes options malgré mon "petit périmètre de jardin".
      J’en arrive à me demander si au final, il n’y a pas une sorte d’horloge dans les plantes...
      Bien à vous,


    • #1339373

      Salut Elsass ! Les tomates, c’est quand même vachement fragile et c’est de toute façon pas censé pousser par chez nous. Comme pour toi, les miennes ont commencé à bien tirer la tronche depuis fin octobre (sans être "malades" pour autant). Les plants se sont rabougris, mais j’avais encore des kilos de grosses tomates vertes dessus. Ma mère a eu l’idée de tenter l’ensachage (sorte de sachet plastique transparent avec des trous pour l’aération), sans trop y croire au début. Ca a permis de parfaire la maturité. Même celles tombées au sol ont continué à murir. Bon, elles avaient pas le gout d’une tomate d’été, mais c’est mieux que rien. Après, je crois qu’il faut éviter de trop tailler aussi. Ces plants là sont dans une ferme qui n’est pas ma résidence principale, on les a donc laissés vivre leur vie quasiment sans soins (ni arrosage ni traitement, taille des gourmands très rapide en début de croissance), et ils ne s’en sont pas plus mal portés. Mais c’est clair que l’été indien que nous avons eu a du être déterminant dans l’Est.
      N’hésite pas à l’avenir à conserver les graines de tes plus beaux pieds (les plus tardifs aussi) pour l’année suivante, les plantes finissant par "s’adapter" à ton terrain !


  • Commentaires suivants