Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Accusée par Manuel Valls d’être liée aux Frères musulmans, Clémentine Autain réplique froidement

La conseillère régionale d’Ile-de-France a reproché au candidat à la primaire de la gauche de mentir et l’a menacé de poursuites judiciaires, après que celui-ci l’a accusée d’être proche de l’intellectuel Tariq Ramadan et de mouvements islamistes.

 

« Parfois il y a des gauches irréconciliables, quand notamment Jean-Luc Mélenchon dit que Hollande c’est pire que Sarkozy [...]. Ou quand Clémentine Autain s’affiche et passe des accords avec Tariq Ramadan et les Frères musulmans », a lancé Manuel Valls, au micro de France Inter, dans la matinée du jeudi 15 décembre.

Une double accusation que l’intéressée, conseillère régionale d’Ile-de-France du mouvement politique « Ensemble ! » et co-directrice de la revue Regards, n’a guère appréciée : dans une longue publication sur sa page Facebook, la jeune femme politique de gauche a dénoncé des « mensonges particulièrement inouïs », tant en ce qui concerne son rapport à l’islamologue que ses liens supposés avec l’organisation islamiste.

« Je n’ai aucune leçon à recevoir d’un homme dont le gouvernement a remis la Légion d’honneur à un prince héritier de l’Arabie saoudite »

 

« Je n’ai jamais rencontré Tariq Ramadan, ni organisé de meetings avec lui, ni partagé de tribunes avec lui ou qui que ce soit des Frères musulmans », a-t-elle affirmé, avant de s’en prendre au passif politique de l’ex-Premier ministre et désormais candidat à la primaire de la gauche. « Je n’ai aucune leçon à recevoir d’un homme dont le gouvernement a remis la Légion d’honneur à un prince héritier de l’Arabie saoudite », a pointé du doigt l’élue de gauche.

 

 

Dénonçant un vocabulaire « digne des fascistes des années 1930 », elle a en outre fait savoir qu’elle allait saisir son avocat afin de réfléchir à la suite judiciaire qu’elle pourrait donner à cette affaire.

Sur Twitter, la leader du mouvement « Ensemble » a également reproché à Manuel Valls d’avoir renoncé aux « ABCD de l’égalité » (visant à lutter contre le sexisme et les stéréotypes, mais accusés de véhiculer la théorie du genre), alors qu’il dirigeait le gouvernement.

En mai dernier déjà, alors qu’il était invité à Radio J, l’ex-chef du gouvernement avait dénoncé la prétendue proximité de Clémentine Autain avec « l’islamo-gauchisme », l’accusant de discuter avec Tariq Ramadan.

 

Juppé accusé de collaborer avec les Frères musulmans

L’édile francilienne n’est toutefois pas la seule à qui l’on reproche de frayer avec des mouvements islamistes : durant la récente campagne de la primaire de la droite et du centre, le candidat Jean-Frédéric Poisson avait déclaré que son concurrent Alain Juppé était « trop proche » des Frères musulmans.

Mieux connaître l’islam avec Kontre Kulture

 

Qui sont les Frères musulmans ? Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.