Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Affaire Matzneff : l’hôtel italien où il a trouvé refuge perquisitionné

À la recherche de documents compromettants ?

L’écrivain de 83 ans serait soupçonné d’avoir emporté avec lui des archives utiles à l’enquête. La perquisition a été menée mercredi par la police italienne en présence d’enquêteurs français.

 

[…]

La perquisition a été menée par la police italienne sous l’autorité du parquet de Gênes, en présence d’enquêteurs français de l’office central de répression des violences aux personnes (OCRVP), dans le cadre d’une demande d’entraide européenne du parquet de Paris. Une perquisition avait déjà eu lieu à Paris à son domicile le 13 février.

Les enquêteurs s’intéressent à différents écrits de Matzneff afin de rechercher de potentielles victimes […].

Dans ses Carnets noirs, parus en 2009, Gabriel Matzneff relevait que manque à l’appel son « journal intime de 1989 à 2006 (...), dix-huit années où je pétais le feu, ai vécu mille aventures, prenais beaucoup de notes ». […] Les éditions Gallimard ont fait l’objet d’une perquisition le 12 février.

Gabriel Matzneff racontait aussi que n’étaient pas parues « deux cents pages censurées » pourtant « prêtes à la publication » de certains journaux intimes concernant les années 1974 à 1986. Dans un entretien avec l’ex-site Biffures, en 2008, l’auteur expliquait cette « autocensure » car ces passages risquaient d’être « jugés spécialement scandaleux ».

[…]

Selon une autre source proche du dossier, les enquêteurs s’intéressent aussi à Christian Giudicelli, son éditeur au sein de Gallimard et compagnon de voyage aux Philippines.

[…]

Lire l’intégralité de l’article sur lefigaro.fr

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2397048

    Il suffit de lire le dernier journal de Matzneff : "’L’amante de l’arsenal" pour savoir où se trouvent ces journaux inédits ! C’est écrit noir sur blanc !
    Sinon on note que depuis les plaintes contre Matzneff les victimes ne se bousculent pas au portillon ! Y’a personne ! Mise à part l’ inénarrable Vanessa qui au bout de 30 ans a décidé que finalement elle n était plus consentante.
    Sinon y a 12 plaintes contre Polanski... Je dis ça au cas ou.

     

    • Une question qui se pose : ce type est-il un vrai pédophile ou a-t-il prétendu l’être pour se singulariser ?
      Vous voyez le dilemme qui pourrait le travailler en ce moment-même ?


    • Ne dites plus : Polanski, mais... Violanski...


    • Les gamins de 8 ans en Thailande déposent rarement plainte, comme ceux que l’on se refile dans la secte...


    • #2397201

      Matzneff est bien trop mégalo pour être manipulateur. Ce qu il aime c’est plaire, c est que les filles soient folles de lui.
      L essentiel de ses maîtresses étaient des lectrices entre 16 et 23 ans. Des jeunes femmes qui lui écrivaient pour vivre une aventure avec un écrivain sulfureux. Ou encore des tendrons de la grande bourgeoisie parisienne dont la fille d un ancien ministre.
      Il n y a pas de plaintes parce que ces filles étaient tout bêtement légales.
      Pour ce qui regarde le tourisme sexuel pédophile, il y en a des traces dans ses journaux jusqu’à la fin des années 80.
      Après quelle est la part de vérité et d invention littéraire ? Je ne pourrais le dire.
      Je note juste que d autres amateurs du genre ne sont pas inquiétés...


    • Remarque très juste .Matzneff le prédateur dit on n’a finalement pas traumatisé tant de jeunes personnes .Ce ne sont pourtant pas les incitations à se révéler qui manquent .


    • Alors comme je ne connaissais pas ce monsieur j’ai réussi a me faire prêter le livre les moins de 16 ans (je n’ai pas fini de lire)et j’ai lu sur web certains autres passages de ses autres livres . Résultat je suis très mais très très septique sur la réalité de ce que raconte ce monsieur. Je ne remet pas en cause les penchants éphébophile, mais le truc : je me promène dans un parc et je rammene chez moi des gamines de 14 ans en cinq minutes qui en plus évidement seraient toutes des bombes atomiques vierges qui acceptent de se faire dépuceler au premier RDV !!! j’ai un peu de mal. le coups de dizaines de courriers de fans de 12 à 16 j’ai aussi du mal. Que Claude François a cette époque est étais submergé de proposition de ce style oui c’est uniquement pour cela qu’il a créée le magazine podium pour pouvoir recevoir les filles en casting et se les taper tranquillement dans les studios photos mais que Matzneff nous explique recevoir des centaines de courrier de gamines vierges et en chaleur désolé mais j’ai de gros doute. Il est intéressant aussi de voir qu’il condamne le tourisme sexuelle et ses agissements au harrison plaza (Thaïlande) alors qu’il présente ses relations en France comme sincères et sentimentales.
      A le lire le mec a eu plus de relation que Rocco Siffredi !!!

      Le Carthaginois


  • C’est maintenant qu’ils s’y intéressent ?
    Etonnant qu’avec des "milliers d’aventures", aucune victime ni aucune enquête ne lui soit jamais tombée dessus. Il y en a eu d’autres pourtant...

     

    • Ces trente dernières années vous en avez vu beaucoup de pédophiles épinglés ?
      En France, les gens qui travaillaient sur des réseaux étaient suicidés, en Belgique les témoins mourraient comme des mouches...
      Qui sait si Matzneff n’est pas le bout du fil qui permettra de démêler la pelote ?
      Allez savoir si une ou plusieurs victimes n’ont pas déjà mis les flics sur une piste ?


  • Est-ce que la police a été réquisitionnée pour le compte des victimes ou bien pour effacer toutes preuves compromettantes des personnalités ayant trempé dans la pédocriminalité ?
    J’ai ma petite idée..

    Si l’état était en guerre contre la pédocriminalité ,tout aurait été mis en oeuvre dans l’affaire Epstein oups Epstine..
    Aller persécuter un vieillard ,sans le sou ,un pied déjà dans la tombe..Digne des méthodes sionistes traquant les nonagénaires allemands ex gardiens de prison etc..

     

  • il fallait faire ça quant il était adulé et porté aux nues par l’intelligenzia parisienne.


  • Personnellement, je trouve terrifiant la débauche criminelle de moyens consacrés par la "Justice" à G.MATZNEFF, vieillard devenu inoffensif depuis au moins 30 ans, (un exemple de "diversion" parmi 1000 autres) alors que les magistrats se disent surchargés de travail, être sans argent suffisant pour le faire, et que selon le site Damocles.co, la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) vient d’officialiser depuis le 19 janv.2020, que la France a abandonné 150 morceaux de son territoire à l’islamisme, lequel y entrepose des armes en quantités suffisantes pour interdire l’intervention libératrice de l’Armée française.
    Je confirme par ailleurs avec Gérard Fauré, qui les as fréquentées pendant 19 ans, que les prisons françaises NE sont PAS surpeuplées, de nombreuses cellules étant artificiellement "ignorées" et donc laissées vides pour des raisons politiques non-identifiées.
    Les cellules disponibles pourront avantageusement accueillir un jour prochain le personnel du Ministère de la Justice responsable des politiques de répression aux priorités scandaleusement inversées.

     

    • En effet c’est effarant d’une part de savoir des petites prisons qui entassent les détenus à 6 dans des cellules de 2 (Nice de notoriété publique ou Cayenne vu à la télévision), d’autre part d’être soi-même incarcéré dans des cellules doubles alors que la norme européenne impose des cellules simples, et de voir malgré tout les bâtiments en face avec si peu de cellules éclairées quand tombe la nuit...
      À la maison d’arrêt de Grasse par exemple, le bâtiment des prévenus en attente de leurs procès est plein à craqué, c’est la course pour les douches, par contre les 2 autres bâtiments affichent 1 cellule éclairée pour 2 visiblement vides, ce qui équivaut à la moitié de la prison qui serait vide...


    • @BNVK
      Faudra nous décrire plus en détail ou planquent leurs armes les islamistes, si l’armée française libératrice nous laisse tomber, en plus de vous qui faites une charade sur le sujet, comment allons nous nous défendre et libérer la France de l’immonde ?
      Je compte sur vous.


  • On cherche à choper les dossiers compromettants.

     

    • Il faisait sans doute partie d’un réseau...ce qu’il faisait en Thaïlande il le faisait aussi ici...
      Séduire les jeunes filles innocentes et les pervertir c’était juste alimentaire : pour lui fournir matière à écrire. Ce vieux salaud polygraphe doit avoir garder des archives.


  • C’est maintenant qu’il bande mou voire plus du tout que la "justice" s’attaque à lui. Par contre quand M. avait toute sa vigueur, y’avait personne.

    Bref, aucune pédophilie n’est défendable, mais le cas individuel brûlé en place publique ne doit servir à cacher le système toujours en cours, et il semble qu’en effet c’est la sale manip’ en cours.


  • Matzneff une affaire rance qui ne devrait pas masquer le présent :
    https://abus-sport.disclose.ngo/fr/
    Tous ne sont pas nommés, tous ou presque sont en poste.

    Le vieil écrivain pédophile donné en pâture OK. Reste l’actualité. Nous pouvons tous les dénoncer.
    Protégeons nos enfants, dénonçons les ordures.

     

    • Au contraire..
      Vu les relations de Matzneff , dans les papiers de ce polygraphe invétéré on pourrait bien trouver les noms de ceux qui ont permis à des pédophiles identifiés de rester si longtemps en poste contre l’avis des instances de leurs fédérations. Faut chercher dans les hauts fonctionnaires, ceux qui ne bougent pas quand les ministres valsent.
      Matzneff est un vieillard cacochyme, Bergé est mort, mais il reste les autres... un réseau à la française.


    • Anita,

      Pourquoi pas en effet et par extraordinaire, dénicher une pépite dans les documents de Matzneff ?
      J’ai un doute quant à cette probabilité. Cette affaire risque fort de se limiter à la complainte tardive de l’ancienne jeune-fille.

      Matzneff ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt. L’époque est au délire sexuel, favorisé par la promotion du genre et de la minorité LGBT, au plus haut niveau. Les enfants ne sont pas épargnés, ils sont même le coeur de cible puisque l’école est impliquée.
      Si la communauté arc-en-ciel n’est pas en soi répréhensible, la propagande qui en est faite, en opposition à "l’hétérosexualité normée" désormais honnie, renvoie une image déformée de la réalité biologique incontournable.
      Agnès Buzyn entérine le fait qu’un père n’est qu’une fonction symbolique. Dans la continuité des nuisances, versant "artistique" : le vagin de la reine à Versailles, le plug anal place Vendôme, le bouquet de tulipes-anus... il ne manque plus qu’une fresque de Marina Abramovic à Montmartre, face au mur des "je t’aime".
      Après la Vilaine Lulu, de laquelle Yves St Laurent disait que tout était vrai, nous avons les frères Guedin. Je vous invite, Anita, à vous intéresser à leur oeuvre :
      http://www.espace-eldoggo.com/dedic...

      Une forme de pourriture protéiforme tente de s’emparer de l’innocence. Nous sommes loin, bien loin de Matzneff. C’est l’internationale du cul dans tout ce qu’il a de plus vil.
      Epstein et ses amis ?


  • Il va se suicider, c’est quasi-certain...à 83 ans, que des emmerdes en vue, çà se comprendrait. Et puis çà évitera des emmerdes à une tripotée de véroles de sa génération toujours en vue, hein Jaack ?

     

    • En tout cas on le pousse vraiment à cela .Si cela s’avère ,bravo Mme Springora .


    • @ de Fran

      Vanessa Springora et aussi la maison d’édition Grasset.
      Ses deux "coups" en six mois, le premier un peu raté, l’ "Orléans" de Moix, donnent à réfléchir.
      Une belle entreprise de démolition systématique des parents.

      Dans son livre, Springora écrit qu’elle doit son nom de famille à un grand-père originaire de "la Bohême de Kafka" (p. 40). Elle aurait aussi bien pu citer Gustav Meyrink, un auteur qui ne figure pas dans la liste des "Maîtres et complices" de Matzneff. Elle a un petit quelque chose des héroïnes de cet écrivain, considéré comme typiquement pragois bien qu’il n’ait vécu dans cette ville qu’une dizaine d’années.

      Dans son livre encore, Springora écrit que ce grand-père ressemblait à Cioran (p. 140). Certains commentateurs ont relevé à quel point le portrait de Cioran dans "Le consentement" n’est pas fidèle à la réalité. Mais ils n’ont pas été jusqu’à supposer que Springora faisait tout simplement le portrait de son propre grand père, avec le flou de la mémoire après 35 ans, une psychanalyse et diverses aventures, au lieu du portrait de Cioran.

      Il y a très peu d’indices dans "Le consentement" sur le père de Springora. Tout de même, il lui donnait parfois rendez-vous lorsqu’elle était enfant dans un restaurant marocain avec spectacle de danse du ventre et il avait un Coran miniature couvert de maroquin rouge dans sa bibliothèque... Ce père qui est décédé en janvier entre deux passages à la TV de sa fille, sans que l’on en sache plus sur lui.


  • On pourrait peut être en profiter pour demander finalement et sérieusement à Luc Ferry de qui il parlait quand il évoquait cette confidence qui lui avait été faite par des services selon laquelle un ancien ministre français s’était fait « poissé » à l’aéroport de Marrakech car suspecté d’activités pedophiles .Non ? Ou alors trop gênant .


  • Plus facile de traquer un vieillard libidineux que de s’en prendre à l’évasion fiscale des grands comptes, ou à la pauvreté des retraités.....


Commentaires suivants