Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Affaire Mélenchon : le directeur de la radio franceinfo nous prend pour des jambons

Vincent Giret, le directeur de franceinfo, a beau jouer les indignés, convoquer une gestuelle énergique, celle d’un homme sincère blessé par les accusations de complicité avec la politique de répression macronienne contre La France insoumise (et le Rassemblement national, mais tout le monde a l’air de trouver ça normal de harceler les fachos de service), on ne croit pas une seconde à son discours vantant l’indépendance de son média et sa déontologie sans faille.

« "Je veux rétablir des vérités simples face aux accusations extrêmement graves portées contre nous", a indiqué vendredi Vincent Giret, le directeur de franceinfo, après la conférence de presse tenue par Jean-Luc Mélenchon. Le leader de la France insoumise a réagi aux révélations de franceinfo sur les soupçons de surfacturation lors de la campagne présidentielle de 2017. Le député de Marseille s’en est notamment pris au travail de la Rédaction en dénonçant une "opération téléguidée par le pouvoir politique". »

Ça fait un bail que France Info – ça s’écrivait comme ça avant – est devenue une courroie de transmission de l’État et de ses intérêts. La première radio française d’information continue n’est plus qu’une radio de désinformation continue. Toutes les batailles de l’oligarchie y sont menées avec le fracas de la parole et la conscience du juste. Dès qu’il faut attaquer un ennemi du pouvoir, qu’il soit visible ou invisible, franceinfo est là pour rétablir la vérité officielle au détriment des explications alternatives.

« Il [Jean-Luc Mélenchon] nous accuse d’avoir coordonné en quelque sorte notre travail éditorial, journalistique, avec le travail de la justice, bien évidemment, dont nous ne connaissions absolument rien. »

Mais de quoi se plaint le pauvre Giret ? Comme tous les autres médias soumis à la dominance réelle, franceinfo a enquêté sur les comptes de campagne de La France insoumise lors de l’élection présidentielle de 2017. Avec un bon gros coup de vent macronien dans le dos, puisque ce qui arrive à Mélenchon et ses amis, perquisitionnés comme de vulgaires malfrats pour trois broutilles comptables, dont tous les partis sont coupables, est ce qui a touché la fusée Fillon en plein vol vers la présidence au début de l’année 2017. Une campagne orchestrée de l’Élysée, avec la complicité des lobbies, dans le but d’écraser les oppositions dangereuses pour le candidat de la Banque, des Marchés et des Lobbies.

« Franceinfo n’est pas une radio d’État, non, c’est une radio de service public, une radio de service public qui défend une éthique, une responsabilité, une exigence, une charte professionnelle et une conception de l’information impartiale, vérifiée, certifiée, avec du débat contradictoire. C’est bien évidemment un point fondamental et tous nos auditeurs le savent. »

Ah ah ah, tous ses qualificatifs de l’info de service public qui serait « impartiale », « avec débat contradictoire »... Hontologie, oui !
A-t-on jamais vu un dissident, un réinformateur, un opposant profond, un malpensant – vous les appelez comme vous voulez – invité sur le service public audiovisuel alors qu’ils représentent une tendance politique montante et essentielle dans le débat national ? Non, jamais ! Pas une fois ! À la place, la bien-pensance radiophonique incarnée par ce pauvre chien battu de Giret invite des « spécialistes », des « experts » de la contre-information qui viennent vomir la doxa des vrais dirigeants de ce pays...

Quel bouffon ! Qu’est-ce qu’il faut pas entendre ! Décidément, tout le monde ment dans notre élite politico-économique. C’est devenu le royaume des menteurs qui, même pris en flagrant délit de mensonge grossier, continuent de nier en piaillant qu’ils sont les garants de la liberté, de la démocratie, toutes ces foutaises pour abrutis.

 

« Il faut savoir que la cellule d’investigation de franceinfo et de Radio France travaille depuis plusieurs mois sur chacun des candidats qui ont été à la présidentielle, et donc sur leur budget de campagne. Et donc nous avons déjà eu l’occasion de travailler, de faire un certain nombre de révélations sur la campagne de François Fillon, sur la campagne d’Emmanuel Macron, sur la campagne de madame Le Pen. Et bien évidemment tous ces travaux journalistiques sont trouvables extrêmement facilement en allant sur notre site franceinfo.fr qui montre qu’il n’y a pas de parti pris contre Jean-Luc Mélenchon. »

Ce n’est pas le travail de la « cellule investigation » de franceinfo qui interroge, mais la concomitance des révélations de cette radio avec les intérêts de Macron et de sa suite qui voient se profiler une déculottée populiste à la fin mai 2019. Ils doivent, parce qu’ils ont le nez sur les sondages, avoir vent de quelque chose, d’un vent qui tournerait le dos à l’illusion Macron qui a hypnotisé, on le rappelle, deux Français sur trois en mai 2017. Des Français qui aujourd’hui ouvrent les yeux sur l’arnaque dont ils ont été les victimes et les complices.

« Deux surprises ont émané des perquisitions dans l’enquête sur le financement de La France insoumise. La première est la proximité de Jean-Luc Mélenchon et de la communicante Sophia Chikirou, au cœur des investigations, qui se trouvait au domicile de l’ancien candidat mardi matin à l’aube. La seconde est la découverte de plus de 12 000 euros en liquide au domicile d’un des plus anciens proches du leader insoumis. » (Mediapart)

En élevant un peu le débat, on remarque que Mélenchon et les siens subissent les mêmes outrages pour des clopinettes que Fillon et les siens en 2017. Dans cet acharnement disproportionné, Mediapart prend une grosse part du gâteau en révélant le lien entre Mélenchon et Chikirou, une directrice de campagne qui subit tous les feux de la dominance et de ses chiens.

« Je m’attendais à une chose bien glauque. En effet, hier, on a demandé à mon chargé de communication sur mes réseaux : “quelle est la nature de votre relation avec Jean-Luc Mélenchon ?”. À une autre camarade : “vous donnait-il des ordres en dehors de sa fonction de député”. À Sophia Chikirou : “quelle est la nature de vos relations avec Jean Luc Mélenchon ?”. Mot pour mot ce qu’un “journaliste”, fils à papa, m’a demandé en fin de conférence de presse. Je supposais que je serais le centre d’une fresque passionnante... À l’état civil et aux impôts je suis célibataire. Et jusqu’à cet article je me croyais seul auteur de ma vie privée. » (Source : Huffington Post)

 

Macron, élu sur une fraude massive en faisant éliminer Fillon par une coalition médiatique qui y avait intérêt (il a dû leur promettre d’éradiquer la concurrence informationnelle sur l’Internet), tente aujourd’hui d’éliminer ses opposants officiels en dénonçant leur culotte sale, alors que lui-même a la couche pleine.
On peut s’attendre, dans les mois qui viennent, à des révélations très en dessous de la ceinture, voire dans le slip.

La véritable insoumission est chez Kontre Kulture

 

Les déboires du Média et de Mélenchon, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il a toujours préféré Macron à Lepen. Maintenant il accuse Macron de le traiter comme Lepen. Marrant non ?

     

  • "Franceinfo n’est pas une radio d’État, non, c’est une radio de service public, une radio de service public qui défend une éthique".

    "Franceinfo" et "éthique", ça n’est pas ce que le patron appelle un oxymore ?


  • "franceinfo" ? Tout sauf de l’information impartiale ! La honte du journalisme.


  • Obligé de lire un texte... c’est dire la sincérité du bonhomme ! c’est pour de la mortadelle qu’on nous prend

     

  • Mélanchon a choisi de se présenter en mode combat devant les journalistes(depuis pas mal de temps) ou plutôt les agents de transmission du pouvoir, il sait qu’ils le sont. Malgré mon désaccord sur beaucoup de points avec ses idées, je lui reconnais cette lucidité face à ces larbins. Il a compris que le peuple écoute, visionne, compare pour affiner son opinion, en se laissant mener dans leur bateau, ii deviendrait un vulgaire politique avec lequel on passerait d’un sujet à un autre dans les médiats du pouvoir, juste avant la météo.

     

    • Oui mais pour quelqu’un qui veut devenir président de la république il trop agressif et impulsif, pas bon du tout pour lui, il s’est révélé tel qu’il est et je crois que cela lui fera du tort.


    • @anonyme
      Il s’est révélé tel qu’il est vous dites, je crois inversement à vous qu’on ne lui laisse pas trop le choix. Macron sait parfaitement le danger représenté par le FN et la FI. Les élections européennes sont dans toutes les têtes de ces gens(pas comme vous ou moi), c’est même leur raison d’exister, Mélanchon avec tous les autres s’envoient des coups. L’exécutif en place n’a pas envie de se prendre une claque afin de préparer les futures présidentielles avec un matelas conséquent tout en sachant que l’UE prend l’eau à tous les niveaux. Le futur scrutin européen risque de les couler pour de bon, d’ou cet emballement contre les oppositions identifiées comme dangereuse pour Macron.


    • @ Pitchou :

      Je suis assez d’accord avec votre analyse.
      De toute façon, quelle que soit l’attitude qu’il aurait observée lors de la perquisition, on (les médias, ses adversaires politiques, le vulgum pecus) aurait trouvé des choses à redire.
      S’il y a d’ordinaire une évidente part, plus ou moins importante selon la circonstance, de cabotinage chez JLM, je pense que pour le coup JLM n’a pas eu le choix : imaginez-vous un instant à sa place : il est le leader de la principale formation d’opposition de la 6e puissance mondiale, avant cette perquisition, sans doute LFI était-elle en tête des sondages officieux en vue des élections européennes, et un beau matin, à 7 heures, 8 policiers en armes et gilets pare-balles viennent tambouriner à votre porte, sans mandat, sans motif, sans commission rogatoire, dans le cadre de la très controversée mais pourtant de plus en plus utilisée, enquête préliminaire ; on vous prend vos affaires personnelles, on vous prend votre portable, on fouille partout, visiblement sans savoir ce que l’on cherche et vous voudriez que JLM reste de marbre ? Mais s’il était resté de marbre, que n’aurait-on pas entendu ou lu comme commentaire, comme : "vous voyez, il est de mèche avec Macron, c’est un opposant bidon, il se laisse faire, il ne résite pas, c’est un toutou, ça confirme l’entrevue de Marseille avec Macron..." etc etc


    • @ Pitchou :

      Je suis assez d’accord avec votre analyse.
      De toute façon, quelle que soit l’attitude qu’il aurait observée lors de la perquisition, on (les médias, ses adversaires politiques, le vulgum pecus) aurait trouvé des choses à redire.
      S’il y a d’ordinaire une évidente part, plus ou moins importante selon la circonstance, de cabotinage chez JLM, je pense que pour le coup JLM n’a pas eu le choix : imaginez-vous un instant à sa place : il est le leader de la principale formation d’opposition de la 6e puissance mondiale, avant cette perquisition, sans doute LFI était-elle en tête des sondages officieux en vue des élections européennes, et un beau matin, à 7 heures, 8 policiers en armes et gilets pare-balles viennent tambouriner à votre porte, sans mandat, sans motif, sans commission rogatoire, dans le cadre de la très controversée mais pourtant de plus en plus utilisée, enquête préliminaire ; on vous prend vos affaires personnelles, on vous prend votre portable, on fouille partout, visiblement sans savoir ce que l’on cherche et vous voudriez que JLM reste de marbre ? Mais s’il était resté de marbre, que n’aurait-on pas entendu ou lu comme commentaire, comme : "vous voyez, il est de mèche avec Macron, c’est un opposant bidon, il se laisse faire, il ne résite pas, c’est un toutou, ça confirme l’entrevue de Marseille avec Macron..." etc etc


  • Et ça s’appelle FranceInfo !!
    Le jour où je verrai Soral invité, là je commencerai à croire à leur honnêteté.

    En attendant quelle daube et dire qu’on m’oblige à payer pour ça, FranceInpo.

     

    • Tout à fait d’accord,

      "...une conception de l’information impartiale, vérifiée, certifiée, avec du débat contradictoire"

      il veut certainement parler de cette émission vers 20h : les informés, où ne débattent de manière contradictoire que des invités tous d’accord entre eux.
      Aucun chômeur ou futur licencié parmi eux, aucun risque d’entendre de vrais contradicteurs, normal pour une radio de propagande d’état, elle devrait s’appeler "les désinformateurs".


  • Il rend service, il rend service mais on ne lui a rien demandé. Moi, quand je rends service, déjà, c’est que quelqu’un me l’a demandé et puis c’est gratuit, sinon ça s’appelle une transaction. Là, on me rackette avec des impôts obligatoires pour que monsieur Giret puisse faire son métier. Donc il ne s’agit pas d’un "service public" mais bien d’une radio d’état. Monsieur le directeur de franceinfo est donc bien le directeur de la propagande radio de l’état et je suis favorable à la suppression de ce "service public". Et de toutes façons, en tant que mâle blanc de plus de 50 ans, il est sur la sellette ... comme Jean-Luc.


  • "France info qui défend une charte professionnelle"
    On aura tout entendu Mr Vincent Giret que j’invite expressément de relire attentivement "la Charte de déontologie de Munich" et qu’il nous dise en quoi France info respecte scrupuleusement cette charte professionnelle que tout journaliste sérieux se doit de connaître !
    je citerais également la Charte d’éthique professionnelle des journalistes de la SNJ rédigé en 1918 et réactualisé en 1938 puis en 2008.
    Quelques exemples des deux chartes qui illustrent l’outrecuidance de ce genre de personnage comme de l’ensemble de la classe journalistique :

    - S’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information.

    - ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe
    ou indirecte, des annonceurs.

    - Ne touche pas d’argent dans un service public, une institution ou une entreprise privée où sa qualité de journaliste, ses influences, ses relations seraient susceptibles d’être exploitées.

    - Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge.

    Je ne parle même pas de la liberté d’expression, d’opinion et j’en passe avec le fait de pas donner la parole aux personnes dont le ou les discours ne convergent pas avec l’idéologie du moment !


  • Qu’est ce qu’il fout Zemmour ? Il pourrait défendre cette Dame Chirikou car ses Parents Algériens lui ont donné un prénom à consonance française. A l’époque de l’amour de la France, les maghrébins « biens de chez nous » donnaient à leurs filles des prénoms en « A », Linda, Sara, par exemple et là Sophia. Dieu, qui est grand, les bénisse pour cette initiative patriotique.
    Donc, le couple, aux rapports excellents, aurait tripatouillé un peu ? Qui jèterait la première pierre ? Macron ? Marine Le Pen ? Encore qu’elle, accusée par JLM sur le plateau pré-présidentiel, pourrait légitimement se venger.
    France Intox et sa bande de « Non-chômeurs » vont y aller jusqu’à finir par nous dégoûter, c’est bien.
    Bientôt ce sera, de la part de cette engeance : Sophia qui chie roux a-t-elle des problèmes relationnels avec Quatenens ? (J’ai le niveau pour être investigateur chez Giret, je crois).
    Il est con Mélenchon de se donner ainsi en spectacle, un peu de retenue dans la désapprobation et il gagnait l’avenir.
    Euh lui et sa moukère, ils ont voté pour qui au 2ème tour ? Ils se sont abstenus ? Non, ils ont appelé au barrage.
    Et bien, qu’ils se démerdent maintenant !

     

    • Sur les prénoms (enfin sur le prénom usuel) ;
      - Les filles avec des prénoms en « A », sans doute pour garder « au fond du cœur » le « A » que l’on retrouve souvent dans les prénoms féminins maghrébins (Aïcha, etc) ;
      - Les garçons avec des prénoms en « IC » ou « ICK », sans doute pour rappeler les Méliks. Bon s’il y a peu de Childéric (et, en même temps...), il y a eu une flopée de Yannick à l’époque.
      Et beaucoup de Érics aussi, hein Zemmour !


  • E&R a complètement raison. J’écoute régulièrement France Info dans la voiture. Et effectivement les premiers à avoir fait un reportage conséquent sur les "irrégularités" de la campagne présidentielle de Melenchon c’est France Info (en tous cas moi c’est ce que je me rappelle). A l’époque cela m’avait titillé, pourquoi faire un si long monologue anti- LFI ????
    En gros le vieux veut encore bosser, ils tient beaucoup à sa place (à mon avis au dessus de 10k par mois) et ses primes, sans compter l’aspect notabilité qui vous donne de l’importance en ville dans les diners chics...Vous comprenez ça compte la respectabilité...


  • "Il faut savoir que la cellule d’investigation de franceinfo et de Radio France travaille depuis plusieurs mois sur chacun des candidats"...si c’est le cas on attend de voir les liens entre Macron et ses généreux donateurs que sont les Rothschild et Soros et quelle en est la contre-partie.


  • Lorsqu’on vient justifier l’impartialité du journalisme à France info, c’est qu’on a le cul plein de merde .On n’a pas à se justifier quand on est honnête, mais justement parce que vous êtes partial, et ça tout le monde ou presque s’en est aperçu .Heureusement qu’il y a des sites comme E&R pour nous ouvrir les mirettes, et que l’on veut museler justement parce qu’ils disent peut-être trop de vérité, et d’ailleurs, ils ne se justifient jamais sur E&R, pourquoi faire, quand on a les cuisses propres on en a pas besoin.
    L’honnêteté journalistique, c’est de cela dont l’auditeur a besoin , pas d’autre chose .


  • Mélanchon se tape Kirikou et il a raison, elle est plutôt mignonne… Mieux en tout cas que mamie Brigitte . Ces ordures vont jouer les puritains, " il baise hors mariage quelle horreur ! " .

     

  • Suite au remaniement ministériel Castaner est le gars aux manettes qui a poussé en coulisse pour la perqui. Castaner danger pour la démocratie.

     

  • En plus de ce comportement déviant, Mélenchon reste un socialiste et un trotskiste crypté dans son ADN, donc ce type est dangereux à tout point de vue. Il se porte candidat à la présidence de la République et bouscule les flics et un Préfet, noooonn ce type n’est pas équilibré.
    Comparez avec Dieudo qui lui subit largement plus en terme de pressions et d’interdictions et de perquisitions, il reste zen et jovial avec les forces de l’ordre sans aucune agressivité !


  • Mélenchon aussi nous prends pour des jambons….


  • On s’en fout de tous ces gens, bientôt ils ne seront vraiment plus rien.


  • Coup de com de l’insoumis du mois d’octobre ?


  • Je trouve encore plus scandaleux le fait que des éléments d’enquête ont été fournis à Médiapart, comme la présence d’une tierce personne chez Mr Mélenchon, et les 12000 euros retrouvés chez monsieur Moro. Les personnes responsables de ces fuites devraient être révoquées et les magistrats en charge de cette affaire récusés. Suite à des problèmes de voisinage dont je n’étais pas l’auteur, j’ai pu mesurer le degré d’impartialité et de discrétion des forces de police ! Dès que l’on a mis un doigt dans l’engrenage de la justice, on est perdu ! On cherchera toujours la petite bête pour arriver à vous coincer ! Il y a longtemps que je ne crois plus ni en la justice et que je me défie de la police.

     

  • La bande à Macron cherche à faire passer Méluche pour un escroc alors que Drahi a dépensé des dizaines de millions d’euros, via son empire médiatique, pour faire passer Ganymède, somme astronomique "oubliée" dans les comptes de campagne .


  • Méluche est en voie de diabolisation comme Marine, ET CA VA MARCHER, grâce à "France" Info et autres ordures du grand média, Céline disait déjà que "la télévision est un extraordinaire moyen de propagande" . Le peuple ne croit plus en Dieu, il croit en TF1 , "puisque c’est la télé qui le dit c’est que c’est vrai" ! L’argument massue des jouets proposés pour Noël : "Vu à la télé" ! Alors...


  • C’est une nouvelle opération de diversion, exactement comme l’affaire Benalla qui a empêché l’Assemblée Nationale d’introduire "une dose de proportionnelle" aux prochaines législatives . L’opération Méluche a le même but : empêcher par tous les moyens d’évoquer la proportionnelle . Vous me croyez obsédé ? Pas le moins du monde . Les sionistes sont prêts à TOUT pour empêcher le retour du seul mode de scrutin équitable .



  • Ça fait un bail que France Info – ça s’écrivait comme ça avant –




    Et vous savez pourquoi ?

    C’est comme Air France qui est devenu Airfrance, c’est une injonction de Bruxelles qui refuse toute référence explicite à un État dans le nom d’une entreprise plus ou moins nationalisée.
    Ce tout petit "espace" supprimé, mais grand par son sens européiste.

    Source d’une prof de commerce international que j’ai eue. J’ai cherché sur le ternet à vérifier ses dires ; nada.
    Mais elle bosse auprès de plein de chambres de commerce à travers toute la France et même du Ministère, quelqu’un de très, très sérieux.


  • "Franceinfo n’est pas une radio d’État, non"

    Non, Franceinfo n’est pas une radio d’état mais celle d’Emmanuel Macron : monsieur Giret son patron, qui exerçait ses talents au Monde (indice n°1), a été choisi par Mathieu Gallet (indice n° 2) juste avant que ce dernier ne soit débarqué de la Direction de Radio France, et nommé fin mai pour une prise de fonction le 1er juillet 2017...

    https://www.lemonde.fr/actualite-me...


  • Méchancon passe à la télé.

    Soral ne passe pas à la télé.
    Dieudo ne passe pas à la télé.
    Assel.. ne passe pas à la télé (mais il essaie !).


  • L’éducation nationale s’effondre, les lobbys font la loi, les immigrés viennent nous pourrir la vie sans que personne ne bouge. Un homo se fait secouer tous les 3 jours mais les viols c’est tout les combien ? pas sûr qu’on compte en jour. Les médias pourris qui se sur-protège tellement le poids du politiquement correct leur pèse sur les épaules. SOS Homophobie c’est pour ou contre les homos, pour reprendre la métaphore de Finky avec SOS racisme et les baleines, bref qui sauve qui ? Je crois que ça va être l’heure du pop corn et de se tenir à la fenêtre afin d’admirer l’implosion de la France et l’explosion de l’U.E avec un petit mojito. La fin approche, ouf, il était temps.


  • Radio France et France Télévisions ressemblent de plus en plus au Poste Parisien !


Commentaires suivants