Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Drach, les Rothschild et le cerf abattu à bout portant

L’affaire est sensible, aussi allons-nous rester dans le factuel, autant que faire se peut.

Nous sommes le samedi 21 octobre 2017 à Lacroix-Saint-Ouen, dans l’Oise, quand soudain, quelque chose d’inhabituel se produit. Un cerf franchit la barrière d’une propriété privée et se réfugie dans une descente de garage. Il s’avère qu’il cherche à échapper à un équipage de chasse à courre, connu dans le coin, celui de La Futaie des amis. Les badauds accourent, les chasseurs cernent l’animal, un homme franchit la barrière de la propriété, essaye de déloger l’animal, puis l’abat à bout portant, au grand dam des témoins.

 

Les gendarmes appelés témoignent de la légalité de cet abattage. Pour eux, « les chasseurs font jouer leur droit de suite ». Le maître d’équipage, en gros le meneur de la chasse, argue qu’« un cerf aux abois est un animal dangereux ». Il estime qu’en abattant l’animal coincé, il a épargné « la voisine qui vient tous les jours ouvrir les volets ». Pourtant, les propriétaires, joints sur leur mobile pendant la scène par un témoin, assurent qu’ils ne voulaient pas que le cerf soit abattu. Mais Alain Drach, fort de son principe de précaution, est passé outre.

Alors, goût du sang ou simple fin de chasse un peu foireuse ? C’est là où l’affaire se corse. Quand cela avait lieu en 1850 aux abords de la forêt de Compiègne, personne n’y trouvait à redire, puisque les chasseurs étaient des nobles. Mais en 2017, les réseaux sociaux sont passés par là : Alain Drach reçoit, d’après lui, « 150 menaces de mort ». Il porte plainte.

« J’ai reçu 150 menaces de mort. Un internaute a mis mes coordonnées sur une affiche noire, avec ma tête dessus et le mot “assassinat” et c’est parti en vrille. J’ai reçu 500 messages sur Messenger, 50 SMS, 150 mails… J’ai déposé une lettre recommandée pour exiger que soient retirés les propos diffamatoires tenus à mon encontre. Je me réserve le droit de porter plainte. J’ai rendez-vous dès demain avec les gendarmes. On peut ne pas aimer la chasse, ne pas la connaître… Mais on ne peut pas dire des choses fausses et encore moins proférer des menaces de mort. Là, ça dégénère. »

Question : est-ce le chasseur qui est visé ou le fils de Monique de Rothschild ? Car il faut le dire, Alain est un Rothschild. Ce qui ne fait pas de cette affaire un match entre « juifs » et « antisémites ». Ce sont les amis des animaux qui ont déclenché cette bataille sur l’Internet, et ils ne lâchent pas prise, parfois avec une certaine violence dans les propos.

 

 

Ceux qui connaissent la Bardot et sa fondation savent qu’elle ne transige pas avec la souffrance animale. Elle déteste la chasse, et ne se prive pas de « tirer » à vue sur les chasseurs, surtout ceux qui font fi de la souffrance animale.
Alain Drach, lui, persiste et signe. La chasse a ses codes qui échappent au tout-venant, ou aux manants. Le monde dans lequel il baigne n’est pas le monde d’en bas.

« De 1990 à 2000 j’ai eu le bonheur d’allier passions et profession en dirigeant le développement international de la marque Holland & Holland. Non pas au seul niveau de la fabrique d’armes de luxe mais à celui de la création d’un univers et d’un style. »

La marque Holland & Holland appartient à la famille Wertheimer, des industriels de confession juive originaires d’Alsace, et considérés comme les plus riches exilés fiscaux français en Suisse. Ces propriétaires de la marque Chanel, entre autres, sont assis sur une fortune de 21 milliards d’euros. Ils ont récemment défrayé la chronique parisienne en s’emparant de la maison d’édition de La Martinière.

C’est maman – Monique de Rothschild – qui a inculqué le plaisir de la chasse à son fils Alain. C’est elle qui a remonté l’équipage de La Futaie des amis et ce, en 1961. Laissons la parole au site Sputniknews en français, qui a publié un article sur la grande passion familiale en 2013 :

« Ces “amis” de la Baronne ont regroupé en meute une centaine de chiens de chasse anglo-français. Des chiens de race évidemment… Les chemins forestiers de son domaine ont été barrés pour éviter la présence des gueux habitant les environs. Madame peut donc, deux fois par semaine, s’amuser avec son équipage à chasser les cerfs et autres animaux de nos bois.

Il ya une bonne dizaine d’années, la baronne se faisant âgée donna les “rênes” de l’équipage à son fils. Cependant, hors de question pour Madame de rater le spectacle de la vènerie (terme officiel de la chasse à courre).

La chasse à courre s’avère toutefois dénoncée comme un héritage sanglant et désuet par des associations de protection des animaux. Ce plaisir douteux est d’ailleurs souvent réservé à une caste de nobles et de fortunés qui n’a rien à apprendre des roturiers locaux et de leur cause animale incompréhensible pour ces châtelains.

Avec Madame la Baronne et sa descendance, cette chasse à courre semble pourtant atteindre des sommets dans l’horreur et la souffrance du gibier qui a le malheur de croiser le chemin de ces véritables psychopathes déguisés en chasseurs. »

 

Et de citer le cas où, le 15 janvier 2015, un cerf vint se faire massacrer en plein Compiègne, devant les habitants ébahis, avec leurs enfants... Description de la scène :

« Ils voulaient égorger de la manière la plus immonde un cerf, bel animal hébété, perdu et résigné. Ils lui ont d’abord jeté des pierres pour qu’il reste acculé le long de la clôture, puis avec une barre de fer, ont essayé de lui faire plier les pattes arrières ; deux hommes lui ont attrapé les bois, lui tordant la tête jusqu’à terre pendant que le troisième lui enfonçait une lame dans le cou, ceci à plusieurs reprises. Ne parvenant pas à finir l’animal, toujours debout et blessé, ils l’ont tiré sur plusieurs mètres pour l’égorger loin des regards indiscrets. »

Le site de poser la question de l’éducation à la cruauté pour les hommes de la dominance, qui seraient ainsi délestés de tout sentiment envers les animaux ou les humains.
L’année suivante, un cerf se réfugie dans une propriété, et les propriétaires, présents, s’opposent à l’halali.

« Il s’ensuivit une colère monstre de la baronne qui arriva en tout-terrain chez les propriétaires et vitupéra contre ces manants qui osent interférer dans le libre exercice sanglant des veneurs et du maître d’équipage. Des insultes sont lancées et provoquent l’intervention de policiers qui débarquent et neutralisent l’accès à la propriété où l’animal s’est réfugié. Le cerf s’échappe miraculeusement par l’arrière, reprenant le chemin à l’envers sous l’applaudissement des habitants. L’animal fut sauvé. »

La fin de l’interview d’Alain Drach dans Le Courrier Picard du 23 octobre 2017 est savoureuse :

Le Courrier picard : « D’après des voisins, les propriétaires ne souhaitaient pas que le cerf soit tué dans leur jardin. Qui a pris la décision de mettre fin à la vie de l’animal ? »

Alain Drach : « Les gendarmes, avec mon accord – cela devenait trop dangereux –, que ça plaise ou pas aux propriétaires. »

Le poids des Rothschild dans l’histoire et l’économie de la France,
à lire sur Kontre Kulture

 

Pour comprendre la puissance des Rothschild, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

95 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • On ne peut pas attendre des gendarmes qu’ils aient un autre verdict que celui de donner raison aux chasseurs, puisqu’ils font eux meme partis de la confrérie. J’ai eu l’occasion de participer à de nombreux sabotages de chasse à courre que j’ai filmé. On y voit un de mes potes se faite fouetter le visage par un des cavaliers, moi, qui suit une fille, me suit faite dégommer par les chevaux qu’ils montaient au galop dans les sentiers de forêt. Sur une autre voie de foret tres large, ils ont fait expres de m’encercler avec les chevaux pour me bousculer et le mot est faible. Ces gens là sont sans foi ni loi. Les suiveurs qui sont aussi assoiffés de sang que les seigneurs (saigneurs) sont traités comme de la vulgaire piétaille et ses abrutis se soumettent à cet état de fait. Aucun orgueil. La chasse à courre est abjecte en elle même pour ce qu’elle représente comme sadisme et cruauté, et est une parfaite illustration de la lutte des classes. Quand on se dit combattre les puissants qui nous soumettent, on combat aussi ce genre de saloperie.

     

  • #1828322

    Je suis chasseur et j’élève des volailles pour assumer totalement ma consommation de viande. Depuis quelques années, je refuse les battues et me suis mis à l’affut et à l’approche. Observation, discrétion, connaissance des populations et du territoire, prélèvement rapide, surprise et sans souffrances (la viande en est aussi bien meilleure). Je considère les autres méthodes comme néandertaliennes et totalement irrespectueuses de la nature ("tir au pigeon", absence de sélection du prélèvement, balles foireuses et blessures aboutissant à la mort par agonie ou pourrissement, stress inutile des animaux, du biotope et du voisinage).

    De mon expérience et de mon vécu, j’affirme que la majorité des chasseurs pratiquent ce loisir pour le plaisir de tuer, pour le sang et le chaos engendré par leur chasse.

    Ce monsieur, tout particulier soit il, n’est que le reflet de la banalité de la chasse d’aujourd’hui (mentalité de consommateur, je paye mon bracelet donc j’ai le droit etc). Je soutiens E&R dans son combat pour l’enracinement et contre l’humour bobo anti beauf mais le sketch des inconnus à parfois du vrai. Et n’en déplaise au président, la chasse ce n’est pas que faire la sieste après une tarte aux champignons.


  • Deux liens pour aller un peu plus loin :

    http://france3-regions.francetvinfo...

    et ici le témoignage de la propriétaire de la maison et la vidéo où l’on voit le cerf qui saute d’une maison à l’autre :

    http://france3-regions.francetvinfo...


  • Il a tué ce cerf, il peut se regarder dans un miroir avec le sentiment du devoir accompli ? Ce type est une pourriture ! E&R ou pas, il faut savoir évoluer. Je m’ en fous qu’ il soit un Rothschild, ce mec veut perpétuer une tradition féodale en endossant le rôle du seigneur qui a le droit d’ arpenter et fouler les terres des serfs (les particuliers) pour ôter la vie à quelque animal "sauvage" que ce soit... La question n’ est pas de juger les pratiques moyenâgeuses, si on suppose que les mentalités envers les êtres sans défense doivent évoluer parce que la condition animale a changé, alors cet acte est une régression.


  • Ben c’est simple : violation de domicile = un coup de fusil... mais dans le cerf...

     

    • C’est clair surtout que quand tu trouves normal de tirer sur un être vivant tu devrais pas la ramener si on te tire dessus aussi.
      Comme a dit le maréchal faut rester cohérent :)


    • Quelle mauvaise foi ! La violation de domicile , elle est du fait du chasseur pervers et sénile, il savait ce qu’il faisait LUI, contrairement au cerf , qui ne faisait que se protéger et répondre à son instinct de survie .


    • Lapsus non révélateur : je voulais dire PAS dans le cerf...


    • @Laurette
      Je comprends bien que vous avez lu au premier degré : je ne peux pas vous en vouloir... mais la notion de violation de domicile ne peut pas s’appliquer à un animal. A ma connaissance il n’y a pas de cerf ou de sanglier en prison pour violation de domicile :)
      Il fallait lire : mais PAS dans le cerf... désolé de ce lapsus !
      Je suis bien évidemment scandalisé par le sans gène de cet olibrius décadent qui se croit tout permis. Je ne suis pas un adepte de la chasse car j’ai du mal avec la notion du plaisir à tuer un animal. Les chasseurs dénoncent les "viandarts" mais pour moi ce sont cela qui sont les plus légitime à chasser car je peux comprndre que l’on chasse pour se nourrir mais j’ai plus de mal avec la chasse pour le plaisir de tuer un animal... Ceci dit je relativise mes propos, et comme d’aillleurs l’a montré Vincent Lapierre, la chasse c’est plus que cela. C’est aussi des réunions amicales et sympathiques entre amis autour d’un repas un peu arrosé... et là, je valide :) et je pense même que parfois, on ne donne pas trop du canon sauf du petit canon de l’amitié...


  • j’espère qu’on va changer la loi
    en interdisant la chasse à cours
    On ne devrait pouvoir chasser que si c’est pour des nécessités fondées ; manger pour ne pas crever de faim (chose qui n’existe plus en France) et pour réguler des populations animales.
    A part cela , je ne vois pas pourquoi on devrait autoriser la chasse pour satisfaire des pulsions perverses, meurtrières.

     

    • En quoi c’est fondé de reguler les populations animales ? parcequ’elle font du tort economique aux agriculteurs ?

      Donc la chasse pour la chasse, ca choque, mais la chasse pour protèger le gain, ou la perte, normal !
      C’est absurde, je préfère encore qu’on tue pour tuer,ou pour le jeu, que pour préserver son compte en banque.

      Au regard de la loi naturelle, ces motifs sont quand même plus légitimes qu’une vague extrapolation banquaire.


    • #1828643

      @Louis,
      Le manque de prédateurs (lynxs, loups ,ours, etc...), qui s’attaquaient aux gibiers régulaient naturellementent en elliminant les plus faibles afin de laisser la place au plus forts... un proverbe canadien dit : "le loup sauve le caribou" !
      Actuellement la chasse est un mal nécessaire, mais elle peut être faite intelligement comme par exemple dans le canton de Genève en Suisse, ou la chasse est interdite et la régulation effectuée par les seuls gardes forestiers.
      Je ne suis pas un anti chasse primaire, car comme me disait mon grand père : "toutes personnes qui mangent de la viande devraient avoir tué un animal de ses mains, pour vraiment comprendre que de manger de la viande a des conséquences !"


  • C ’est l ’ancien régime en pire ! car grâce à mai 68 et ses soi disant maoistes ( très peu chinois et très peu maoistes ) la haute bourgeoisie catholique a été dégagée par une nouvelle aristocratie finalement encore bien plus riche et plus arrogante , assise sur des privilèges et une impunité incroyables .Il faut vraiment dire que certains vivent vraiment bien en France et qu ’ils y sont " comme Dieu en France " !


  • Je trouve l’article un peu trop complaisant pour le cerf. Car on ne connaissait rien de son point de vu sur les ...... événements liés au moyen-orient....

     

  • Je pense que l’allégorie de la chasse au cerf représente parfaitement la chasse à l’homme que, potentiellement (et je ne saurais en dire plus), les Rothschild peuvent entreprendre à l’égard de certains hommes.


  • #1828352

    Il a parfaitement raison : un animal botté et enragé qui tente d’entrer de force chez moi armé d’un fusil doit être....Hum hum, "maîtrisé".... ?


  • #1828362

    Un cerf coincé, c’est dangereux.

    Ce monsieur a eu raison, Rotschild ou pas.

    Ceux qui n’aiment pas la chasse achètent la viande industrielle au supermarché, en termes de souffrance animale, c’est pas cent fois mieux.

     

    • Camarade, dis moi dans quel supermarché trouver de la viande de cerf...
      Chacun est maître chez lui.
      Cette complaisance pour les chasseurs au cerf, au renard, d’essence fondamentalement bourgeoise et collaborationniste, est un signe.


    • La viande industrielle étant pour la viande hallal , egorgée , toute la filière industrielle s’y étant mis , votre post est exact et cette viande hallal infestée d’adrénaline est degueulasse .


    • En même temps si le cerf se retrouve en ville, et qu’il devient "dangereux" (lol) c’est bien à cause de ce fumier, il n’avait qu à le laisser, en plus pour le coup l’animal ne se trouvait pas sur "ses" terres à lui mais sur une autre propriété privée.Si il se donne le droit de barrer les sentiers forestiers sur ses terres, il n’a pas à enfreindre la loi en violant le domicile d’un tiers.
      Je comprends même pas qu’on autorise la chasse/de tuer l animal en ville. Tout cela est injuste pour de multiples raison et notamment la manière de procéder.
      pour ce qui est de la souffrance animale, ce n’est pas une excuse que de citer les abattoirs et la viande industrielle, quand il est possible, même si relativement compliqué, de choisir une viande de qualité et d’en manger raisonnablement (ne serait-ce que pour notre santé). Il y a déjà tant d’animaux destinés à être mangés, à quoi bon chasser ? La régulation de la population animale, ok. Encore faut-il en démontrer la nécessité.
      Et quand est-ce qu’on parle de la régulation de la population et de l activité humaine ? Pour sauver tout le reste et réguler les populations d’oiseaux, de poissons, des derniers êtres vivants en somme !


    • Tout animal ou être humain coincé est dangereux. Sauf vous peut être. Vous, vous êtes juste stupide. Vous prétendez savoir que ceux qui n’aiment pas la chasse mangent de la viande industrielle.. Et vous appelez cela de la chasse ? Là vous insultez même les vrais chasseurs


    • Mon chère Richy, une viande industriel ne peut être halal puisque industriel.

      Industriel = pour l’argent = contre les valeurs de l’islam.

      Et puis ceux qui égorgent ne sont déjà pas musulman, et en plus, n’ont pas le temps de pratiquer le rituel puisque ils doivent tuer des centaines de bête voir milliers par jours.

      Cordialement


    • #1831657

      @Yassin

      Il faudrait informer tes coreligionnaires qui se servent tous les jours aux rayons hallal des supermarchés qu’ils mangent haram...


    • Malheureusement même si ils savaient, ils continueraient d’en manger.

      J’ai moi même dans ma famille (majorité), des proches qui mangent en sachant que ça ne l’est pas.

      Mais pour eux, et sûrement les autres, tant que c’est écrit, c’est vrai.

      Ce qui est faux.


  • Similitude ...

    D’où vient ce goût du sang ?
    Tuer,saigner,...ce côté rituel
    et pervers !
    Podesta,Hollywood,Wall Street,
    Soros,Rothschild ,Où sommes nous ?
    Cette folie de l’oligarchie semble
    incontrôlable .


  • Ce sont des viandards qui ne respectent pas les règles traditionnelles de chasse à courre .
    J’ai personnellement vécu exactement la même chose avec le même équipage il y a 30 ans dans un village aux environs de Compiègne.
    Nous avions fait entrer un cerf dans le garage d’une maison, mais les "chasseurs" l’on tiré dans le garage à bout portant malgré notre opposition.
    Je me souviens d’ailleurs que devant la défense de l’animal, ils ont renoncé à le servir à la dague (manque de courage évident !).
    Il faut aussi noter qu’il y a des dizaines de spectateurs qui se postent aux carrefours en forêt et indiquent aux chasseurs la direction prise par l’animal en fuite. L’animal en fuite n’a aucune chance Ces gens sont aussi coupables que les "chasseurs".
    Les chevaux sont changés en cours de chasse , ainsi que les chiens.
    La seule chasse acceptable était celle pratiquée au moyen âge. Le chasseur à pied, chassait le sanglier, seul à pied, armé d’une pique et avec un ou deux chiens : ça c’était une chasse virile

     

  • #1828371

    Infecte et barbare
    Alors comme ça si un animal traqué vient se refugier dans mon salon un crétin peut débouler chez moi pour l’abattre ?
    Un psychopathe à l’affût peut rentrer chez des gens avec un fusil chargé et c’est sensé ne pas mettre en danger une famille, des enfants ??


  • Si l’on passe la cabale des beaufs de circonstance aussi lamentable qu’attendue, on peur retenir une chose intéressante, à savoir qu’Alain Drach se considère donc comme propriétaire ... des propriétaires !

     

  • Ou comment se faire aimer de la plèbe !


  • #1828395

    Si il y avait autant de mobilisation et de chasse à l’homme pour ceux qui se font planter pour une clope, pour sûr il y aurait moins de crimes. La rareté fait le sensationnel, le passionnel. Le banal le désintérêt. Et la souffrance animale une raison de conserver l’envie de pureté, de beauté, de dignité et de respect que l’on a de moins en moins pour l’homme. L’estime de soi et des autres étant bien trop vague et détraquée. Soit trop orgueilleuse, soit trop méprisante.

    Sociologiquement, cette transposition est très intéressante, elle montre ce besoin divin d’amour et de pureté des gens que l’on ne trouve plus ou peu chez l’autre. C’est triste et beau en même temps. Le pêché originel de nos premiers parents ayant amené la souffrance et la mort sur terre, tant que l’on est pas en tant de guerre ou chasseur, habitué à une banale mise à mort, cela nous répugne. Mais on s’habitue à tout, sauf à l’agonie et à la souffrance.
    Et pourtant non, cette loi naturelle, cette limite est dépassée. NSJC (le nouvel Adam) et NSVM (la nouvelle Eve), notre mère du ciel, notre avocate, qui fait le pont, l’aqueduc vers son divin fils et qui adoucit la croix qui nous rebute, ne sensibilise plus. Cette divine souffrance qui a racheté nos fautes n’est plus adorée. On n’adore tout, sauf ce qu’il faut. D’ailleurs un véritable catholique ne dit jamais "j’adore ceci ou cela" mais "j’aime beaucoup", car seul Dieu peut être adoré.

    Alors le sang coulera, abondamment et la souffrance sera partout et dans tous les coeurs jusqu’à ce que les genoux fléchissent c’est certain et à ce moment là, l’ordre naturel et divin des choses réapparaîtra. La providence passe par toutes ses créatures, puisque par son fils c’est le " non serviam " de l’ange déchu qui règne. Un reniement de perdition. La souffrance et la mort existeront certes toujours, ce monde est ainsi fait mais étant le seul à pouvoir faire d’un mal un bien, il est celui qui est, l’alpha et l’oméga, tout est à lui, il ne peut se tromper comme il ne peut nous tromper.
    Notre Roi son lieutenant ne guérissait-il pas les écrouelles ?
    Aidé par le ciel et ces miracles de guérisons et de bonté, l’homme cherchera de nouveau à tendre vers la pureté et la sainteté. Le gibier sera toujours chassé parce que des milliers, voire des millions comme le sanglier, de la nourriture et les consolations du Créateur en abondance. Autant que dans la pénitence, la mesure, la privation de viande, le jeûne ou l’abstinence.

     

    • #1828417

      Et puis, ça me fait penser à Rouxy, le chien d’avalanche.


    • #1828544

      Tu es vraiment grave. Tu bats "chevalier lefebvriste", qui commentait ici jadis. On comprends pourquoi les églises sont vides.


    • @ mik ezdanitoff
      Les églises sont vides dans les villages vides. J’ai jamais de place ailleurs que dans les églises de villages. Mais j’y ai aussi plein de place dans le café (quand il y en a encore un) et aucune queue à la boulangerie (quand il y en a encore une)...


    • #1828707

      Mik morpion à catholiques le monde est avec vous et vous allez pouvoir continuer à faire mousser votre ego et votre suffisance en décrivant vos expériences, la seule chose que votre esprit étriqué vous permet. J’espère que vous n’avez pas fait fuir Chevalier Lefebvriste avec votre chasse aux catholiques.
      Ajouté à la révolution conciliaire, n’oubliez pas que vous êtes en majorité et que c’est pour cela que les églises sont vides.
      Le message d’avant devait être trop méprisant à votre encontre alors je citerai l’évangile d’hier :
      - Evangile selon Saint Jean, 15 : 17-25

      En ce temps-là, Jésus dit à ses disciples : Ce que je vous commande, c’est que vous vous aimiez les uns les autres. Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a eu en haine avant vous. Si vous aviez été du monde, le monde aimerait ce qui est à lui ; mais parce que vous n’êtes point du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, c’est pour cela que le monde vous hait.

      Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite :
      Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre. Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon Nom ; parce qu’ils ne connaissent point celui qui m’a envoyé. Si je n’étais pas venu, et que je ne leur eusse point parlé, ils n’auraient point de pêché ; mais maintenant, ils n’ont point d’excuse de leur pêché.
      Qui me hait, hait aussi mon Père. Si je n’avais fait parmi eux les oeuvres que nul autre n’a faites, ils n’auraient point de pêchés : mais maintenant, et ils les ont vues, et ils ont haï et moi et mon Père, mais c’est afin que s’accomplisse la parole qui est écrite dans leur loi : Ils m’ont haï gratuitement.


    • #1828712

      Pharisien !


    • Sans vouloir être désobligeant, sans chercher à l’être en tout cas, tant d’érudition ésotéro-christiano-religieuse mise en avant, pour n’en faire que ca. Un laïus élitiste finalement pompeux et creux, qui ne dit rien en définitive, ou rien qui soit à porté d’un lecteur de commentaire de forum moyen. On voit mal à qui ca peut s’adresser du coup...
      Faire tant d’effort pour coucher par écrit son savoir, avec des mots confidentiels dans des phrases pleines de fautes, c’est tout de même très gacher ses talents.
      Je pense que toute religion recommande ou met en avant l’humilité et la sobriété, j’ai l’impression que vous le perdez de vue dans ce texte, qui ne cherche pas un seconde à se mettre à la place, ou en tout cas au niveau des autres, même si c’est à un niveau soutenu.
      Elitiste, comme la chasse à courre tiens, pour en revenir au sujet. Sujet qu’on perd totalement de vue, noyés dans votre maelstrom intérieur.
      C’est pour autant simplement une remarque mise en avant sans méchanceté aucune, du moins ne la prenez pas pour une attaque contre vous. C’est toujours bon de suivre un texte un peu fouillé.
      Mais là...
      En plus clair, et avec une pointe d’auto dérision, ce que vous écrivez est surement très intelligent, car je n’ai pas réussi à en comprendre un traitre mot ! \o/


    • #1828781

      Xav
      Qu’on se comprenne bien, je n’ai rien contre le fait que certains, sur E&R, revendiquent leur catholicisme. Le truc, c’est qu’ils font ça de manière tellement caricaturale... en nous sortant des discours complètement illuminés... qu’il ne faut pas s’étonner que si peu de monde parvienne à se rallier à la foi. Franchement. Mais bon, étant athée moi-même, je suis forcément fran-mac, ou satanique, ou je ne sais quoi.


  • Dans beaucoup de départements il est interdit de tirer à moins de 150 m d’une habitation, d’un bâtiment agricole...mais surtout, après vérification sur internet, les chasseurs n’ont pas le droit de passer sans autorisation sur la propriété d’autrui, attenante à une habitation et entièrement clos (article L422-1 du code de l’environnement) De plus la poursuite et l’abattage d’un animal sur la propriété d’autrui sans l’autorisation du propriétaire est un délit.
    Mais comme c’est monsieur Alain Drach, l’affaire sera vite étouffée, au pire ce monsieur s’acquittera d’une amende pour faire bonne figure...

    Je ne suis pas anti-chasse mais je n’ai jamais été à l’aise avec l’idée de poursuivre jusqu’à épuisement un animal à cheval avec une meute de chiens.

    Soit dit en passant certains animaux se réfugiant près des habitations ou en zone péri urbaine quand elles sont pourchassés ne semblent pas le faire au hasard, ils savent que dans ces zones ils sont en général à l’abri.


  • Les paradoxes de l’Occident décadent où tu peux te retrouver devant un tribunal parce que tu as mis une dérouillé à ton chien capricieux...mais où l’on peut torturer jusqu’à mort s’en suive un taureau dans une arène par une espèce de bouffon habillé comme s’il sortait d’une gay pride (vous avez vu l’allure d’un toréro ?!)...ou fracasser à coup de barre de fer un cerf récalcitrant, l’égorger comme un salaud...

     

    • Les courses de taureaux existent depuis l’Antiquité, donc ne venez pas nous raconter que c’est un signe de décadence.
      S’il y a bien des décadents, aujourd’hui, ce sont plutôt toutes ces âmes tellement anémiées qu’elles n’ont même plus assez d’énergie pour supporter la vue de la mort d’un animal.
      Quand on refuse d’assumer le tragique de l’existence, effectivement, on est bon pour disparaître.


    • Jean, vous etes un triste personnage. Voici pour vous :

      "L’argument culturel est une fiction destinée à donner à la corrida une antiquité qu’elle n’a pas." Théodore Monod

      "Maltraiter un animal n’est pas le simple résultat d’un désordre mineur de la personnalité, mais le symptôme d’une perturbation mentale profonde." Albert Jacquart

      « Il y a la foule, l’immonde foule des arènes, ces spectateurs qui se délectent de voir une bête torturée « avec art » pour leur plaisir de sauvage en complet-veston. […] La corrida procure à ses spectateurs le même ravissement que les jeux du cirque de la Rome antique, mais le fait (légèrement décevant) que chrétiens ou esclaves ont été remplacés par une bête satisfait la bonne conscience des « civilisés » que sont nos contemporains, dès lors que le tabou humanitaire est respecté. » Claude Elsen

      "La tauromachie est l‘art scélérat et vénal de torturer et de mettre à mort des animaux… Elle est une fête de la douleur et de la mort. En cela, la tauromachie constitue un défi majeur à la morale, à l’éducation, à la science et à la culture." Alfred Kastler, physicien français (Prix Nobel)

      "Le public de la corrida est un résumé de toutes les faiblesses humaines." Don Melchior de Jovellanos moraliste espagnol du XVIIIe siècle


    • @Vegan :
      Tu oublies :
      "Je vais l’attraper, lui et son chapeau
      Les faire tourner comme un soleil

      Ce soir la femme du torero
      Dormira sur ses deux oreilles "

      Francis CABREL :)


  • Qui tue un cerf pour le sport, c’est à dire pour le plaisir de le voir tuer et dépecer à grand renfort de chiens, de cors et de cris, tue aussi des serfs à grand renfort de chiens courants, de chasses aux sorcières et de meutes de journalistes. La chasse à courre est un pur rituel de domination de classe et de rappel au peuple roturier du fait qu’il vit en pays conquis. Le simple fait que plus de chasses à courre que jamais ont lieu prouve que la Révolution a manqué son but, ou plutôt, comme le dit Marion Sigaut, que 1789 ne fut surtout pas une révolte du peuple.


  • c’etait certainement un cerf contaminé par la haine. Il fallait l’abattre.

     

  • #1828546

    Etant un rural pur jus, je connais les chasseurs comme ma poche (pas un urbain végane qui ferait des suppositions donc), et j’ai eu l’occasion de me retrouver en pleine chasse à courre. Les cors qui sonnent, la meute de chiens anglo-français de petite vénerie, les cavaliers habillés en rouge, la comtesse de mes deux à cheval, les meneurs, et à la fin, une petite troupe de crevards locaux, les "suiveurs", qui espèrent ramasser un morceau de cerf pour leur gueule. Pathétique genre humain. La vénerie est interdite en Allemagne depuis 1945. Les officiers français des troupes d’occupation, en 1945, chassaient à courre, ce qui faisait littéralement péter un câble aux riverains.


  • Que ça plaise ou non, le droit de suite existe. La question, en droit, est de savoir si l’animal était bien mortellement blessé. Le franchissement d’une barrière peut en faire douter ; Ce sera au juge de l’apprécier. Juge....Justice....Institution judiciaire....donc ce sera un non-lieu.

     

    • #1828674

      Ce n’était pas le cas, le cerf était juste fatigué. La chasse aurait dû s’arrêter là...
      mais dans un pays où la justice est plus souvent aveugle notamment quand cela touche des notables, je doute que cela aille bien loin : une petite tape dans le dos comme si on punissait un gamin qui vient de voler un bonbon.
      vive la France ! Rien de neuf depuis la révolution


    • Extrait d’un texte publié par un site pourtant "pro chasse" :"... le fait de poursuivre un animal blessé sur la propriété d’un autre est considéré comme un fait de chasse et constitue une infraction aux dispositions du Code de l’environnement."
      Comme le cerf ne semblait pas blessé, les viandards pourraient être dans leurs droits ?... Il faudra dans ce cas qu’ils changent leur arguments de défense.

      https://www.chassons.com/entre-acti...


    • la nuance entre "blessé" et "mortellement blessé" détermine si il s’agit d’un fait de chasse ou non


  • Positivement abject.


  • Il va falloir planquer les cerfs dans nos caves !

    Ca rapelle trop LHLPSDNH


  • Et l’Aïd ??? Moins de compassion pour un animal de la plèbe ?

     

    • Ne vous moquez pas du monde.
      Lors de l’Aïd l’animal n’est pas poursuivi des heures durant, affolé jusqu’à épuisement.
      De plus, dans le cas de l’aïd, l’animal avait dès le départ été conçu pour nourrir les hommes.
      Il n’était pas "libre" de vaquer à ses occupations un quart d’heure avant.

      J’ai rien contre la chasse, mais la chasse à 100 contre 1, je ne vois pas bien l’intérêt.

      Le cas de la toromachie est à mi-chemin de celui de l’aïd (rituel, animal conçu pour la toromachie, qui n’aurait pas existé autrement) et de la chasse (épuisement/affolement/cruauté gratuité).

      Le cas du chien maltraité par son maître est le pire de tous, puisque l’affection du premier repose sur une relation de confiance/place dans la meute (et au sein d’une meute l’agression intraspécifique s’en tient à des rapports purement agonistiques).
      Il faudrait, du reste, instaurer le permis obligatoire pour pouvoir posséser un chien... tant les maîtres sont bien souvent des irresponsables incapables de les éduquer correctement (ce qui ne requière jamais de frapper son chien, car tout est dans la voix, le postural, la compréhension des rituels).


  • Ils sont de la caste bourgeoise et non pas de la noblesse. Même s’ils ont été ennoblis,
    iIls peuvent pas en avoir la qualité.
    Caste des prêtres : la Connaissance.
    Caste royale (qui comprend la noblesse) : la gestion juste du royaume terrestre. Caste bourgeoise : l’argent, le commerce. Après c’est le peuple.

    En dessous et en dehors : les hors castes.

     

    • En effet, le noble risque sa peau. Les vrais nobles sont ceux qui se battent pour des valeurs, pour le pays, pour l’exactitude historique et journalistique. Par exemple Soral.
      Des commerçants et trafiquants ayant acheté des titres de noblesse ou s’étant mêlés à des gens d’ancienne noblesse non combattants ne sont que des nouveaux riches, et leur chasse de la boucherie.
      La chasse à courre était positive au temps où la caste guerrière (la noblesse) se battait à l’épée et ne devait pas craindre le sang. Y trouver même une sorte de volupté, car elle ne devait redouter ni blessure invalidante ni la mort au moment du combat. La chasse à courre servait donc d’entraînement aussi bien que de jeu. De plus les forêts étaient vastes, les animaux sauvages abondants, et le noble faisait concurrence au loup, en tant que prédateur, contribuant à diminuer ses hordes et laisser un peu de jeu aux renards, loutres, hermines...
      Aujourd’hui, la chasse à courre ne se justifie pas, les forêts étant (devant être) accessibles au promeneur respectueux, et des sanctuaires de la vie sauvage plus que menacée.


  • #1828642

    Sociologie du super riche :
    Les rothschilds et cie vivent dans dans nos bois.
    Les plus riches n’habitent pas à hollywood ni dans une tour, ils préfèrent le traditionnel.
    Ils sont à portée de main mais loin des transports en commun. Quand t’as pris le bus du bout de la ligne de train de banlieue, faut encore marcher. En voiture, faut s’aventurer sur les petites routes forestières.
    Ceux qui possèdent le plus de terre en France, c’est rotschild et cie et la reine d’Angleterre.
    Ils exercent des privilèges qui auraient été supprimés.
    D’après les témoignages, ils sont très cruels.

    Contrairement aux vegans, les mecs de cette cause animale font le boulot en nommant les tortionnaires. Je ne connais rien du dossier sur le fond mais au moins, ils savent que les choses ne se font pas par les mains d’un acronyme mais bien par les agissements et la volonté d’une personne physique. Et ils ont identifié les responsables. Il y a cohérence à ce niveau là au moins.
    Cette affaire "anodine" révèle en creux beaucoup de choses. Bien joué les gars d’E&R.

     

    • Des associations telles que DROITS DES ANIMAUX, qui est une asso vegane, ont dénoncé nommément des équipages qui terrorisaient les promeneurs, massacraient impunément les animaux et maltraitaient leurs chiens. Moi même lors d’un sabotage de chasse à courre ait porté plainte contre je ne sais plus lequel pour violence physique avec preuves à l’appuie. Et bien entendu les gendarmes n’ont jamais donné suite. Il va falloir que ceux qui ne peuvent pas blairer les vegans pour des raisons obscures, se fassent une raison quand à la virilité et la légitimité d’une bonne partie de ce mouvement.


  • Cette histoire fait penser aux romans de Gyp (Sybille Riquetti de Mirabeau de son vrai nom ; 1849-1932)


  • La vraie question est des savoir quel genre de créature peut jouir autant de la souffrance et du sang ??
    A part des pervers psychopathes notoires... franchement... je ne vois pas.
    L’impuissance de ce alain drach ne justifie en rien sa soif de mort et de sang !!!
    Les Rothschild ont bati leur fortune sur la traite des êtres humains mais quand même... on aurait pu espérer que les tares s’estompent avec les siècles...
    QUE NENNI
    Ces chasseurs ne sont qu’une bande de nazis pervers, sadiques et indignes d’appartenir au genre humain.
    Hitler et Drach... même profil psychologique !!!

     

  • #1828658

    Suggérons aux Drach, Rotschild, Wertheimer et consorts, qui ne connaissent de griffe que celle qu’ils ont spolié à Coco Chanel, de s’essayer, histoire de prouver leur bravoure, à la chasse à courre au tigre Bengalais (rappelons que cette chasse se pratique à cours, à jardin, à pied et armé du même type de couteau utilisé pour la chasse au cerf).


  • #1828669

    Tant qu’ils ne s’adonnent pas encore à la chasse aux goys notamment de la dissidence avec la même technique, il faut toucher du bois.

     

  • J’ai toujours pensé que pour tirer à coup de fusils sur une bête aussi majestueuse fallait être complétement branque ! On fait vraiment n’importe quoi... je pense que c’est un acte qu’il va payer au final la haut

     

    • Avant de les tuer à coup de fusil, de les finir à la dague ou noyés dans un étang, ces pauvres betes auront été pourchassées des heures durant par des meutes de chiens affamées sciemment et souvent maltraités pour etre encore plus féroces, ainsi que par des cavaliers dont le coeur est plus froid que celui des pierres. Avez vous vu les larmes d’un cerf ou d’une biche aux abois, la terreur et la résignation dans leurs yeux ? Moi oui. Il y a de quoi hurler. Il n’y a que les abrutis qui ironisent et cautionnent ceci.


  • Vu comment il a du mal à lever son vieux cul flasque pour franchir la barrière de la propriété ou se trouvait le cerf, je me dis que celui qui l’aide à grimper sur son canasson et certainement la pire des merdes prête à tout pour pouvoir ne serait-ce que lui donner du "Mr le Comte" ...
    Fin de race assurément .
    Je compte passer le permis de chasse prochainement pour pouvoir chasser à l’arc en grande partie pour pouvoir chasser seul mais aussi pour faire chier au possible ce genre d’individu fini à la pisse de leurs oncles qui ont la main mise sur les ACCA .
    Il faut les voir le samedi soir, par chez moi, se foutre sur la gueule une fois bien bourrés pour des histoires de bête ratée la faute à l’un la faute à l’autre .Les mêmes qu’on voit au conseil municipal voter la construction de la salle des fêtes à 500 000€ dans un village de 100 habitants avec une moyenne d’age de 65 ans . Tout pour les morts, rien pour les vivants .

     

  • Je rêve du jour où les cerfs et les serfs que nous sommes, courseront ces nantis à travers les rues de la ville....


  • Moi ce que je ne comprends pas, c’est la durée des périodes de chasses qui durent plus de six mois, je trouve ça vraiment dégueulasse, quelques semaines dans l’années aurait largement suffit.


  • #1828720

    Voilà où mène la consanguinité... des familles de tarés psychopathes...
    Qu’attend le Comte Zaroff pour venir chasser ce genre d’individus... ?


  • J’ai quand même l’impression qu’un cerf qui se retrouve dans un jardin privé, si les gens le laissent tranquille, lui laisse les environs libres, finira par retrouver sa route agilement vers la foret dès qu’une occasion sécurisée se présentera à lui, et ce, sans aucun dégâts. Dire que dès lors qu’un cerf se retrouve dans un milieu urbain, il est forcément dangereux, j’ai du mal à le croire, dans l’hypothèse où il demeurerait très proche de la forêt dont il vient, je suis persuadée qu’il pourrait rapidement retrouver son chemin sans causer de torts (je ne parle pas d’un cerf qu’on "déposerait" en plein Paris ^^).


  • #1828748

    Le plus choquant est, à mon sens, la violation de domicile. S’il avait ainsi escaladé ma clôture, ce type, beau-frère de Rothschild ou de la reine d’Angleterre, n’aurait pas été déçu du voyage !

     

    • Je me suis fait la meme remarque , un rombier qui pénètre chez moi avec une ARME à FEU , en tenue de guignol, et meme si cette arme est une "arme de luxe " de "HOLLAND &HOLLAND" (-ça ne s’invente pas -)...Je le plombe , et je me tamponne des suites, j’ai passé l’age ! je demanderai juste la peau et le chef de l’andouille pour mon mur .


  • Toute comparaison avec une certaine situation (analogue ?) ayant lieu quelquepart sur la côte méditérrannéenne est sans doute incongrue (franchissement des limites de propriété contre l’avis des intéressés, maléabilité des lois au profit d’élites auto-promues mais sans noblesse).
    Le chasseur mauvais joueur qui n’accepte pas que le gibier lui échappe, le caractère jusqu’au-boutiste à l’orgueil heurté sied particulièrement à cet individu.
    N.B : En chasse à courre, il n’y a d’armes à feu , le but étant d’épuiser la bête traquée, pour enfin la servir à la dague. Je ne défend pas la pratique, il s’agit juste d’être exact envers les non-initiés. L’expression "à bout portant" sous-entendrait qu’une balle aurait achevé l’animal.

     

  • Il y a un grand nombre d’abrutis chez les chasseurs, qu’ils s’appellent rothchild ou Dupont. Quand j’étais gamin, je faisais des cabanes à oiseaux pour l’hiver dans le jardin de la maison de campagne de mes parents. Je les retrouvais criblées de plombs en y revenant au printemps. D’après les habitants du village, faire cela les "amuse".......
    Et je ne parle pas des repas de chasse où le coca ne coule pas à flots.......


  • #1828774

    Cest les 2 qui sont visé .
    Ce n’est pas parce qu’il porte le nom que ca lui donne droit à une immunité, il ne doit pas avoir un traitement de faveur parce qu’il s’apelle D’archives Rothschild,je suis désolé,
    et en temps que chasseur car ça ne lui donne pas le droit de faire du n’importe quoi, une propriété privée reste une propriété privée et il ne rentre pas chez les gens perce que lui en as décidé ainsi....
    ce monsieur crois que tout les droit lui sont permis alors qu’il ne s’etonne pas s il a des menaces, il ne va pas se positionner en victime maintenant, ? C’est le monde à l’envers ...
    Et je soutiens toute ces personnes qui font les pétitions contre lui .


  • je suis tres triste de voir toute cette histoire, nous assistons a un lynchage public alors qu’il n’y a eut aucun drame, vol, agression ou detournement.... on s’habitue a des horreurs quotidiennes mais la on lynche publiquement une partie de la culture francaise....

     

  • Ce fait divers est l’étonnant miroir inversé du film "L’École buissonnière" de Nicolas Vanier, actuellement dans les salles obscures... à méditer...


  • En Allemagne, la chasse à courre a été interdite dans les années quarante. Devinez par Qui ? Un grand défenseur des animaux, végétarien de surcroît.


  • Ben oui , y a les bons et les mauvais chasseurs !


  • Un africain parle à son petit fils :
    "regarde cette fourmi ! De la simple force de mon orteil je peux lui ôter la vie ! Mais je ne peux la ramener à la vie... tu peux oublier jusqu’à ton prénom mais n’oublie jamais ça !"
    Je lis certains : traditions ! Et d’autres : vengeance !
    Pour ma part je dirais qu’on évolue, et que ces manières choquantes pour le plus grand nombre devraient cesser. Mais dans la concorde ! Il faudrait apprendre à se parler et à se comprendre. Nous ne dialoguons plus vraiment, nous invectivons et menaçons.
    Les chasseurs, les défenseurs des animaux. Ils doivent se parler avec respect et humilité. On n’apprend rien par colère et le ressentiment. On n’évolue pas.


  • J’habite dans une région de chasse(33),la famille de mon père était tous des chasseurs et des cueilleurs de cèpes,j’ai grandit dans cet univers et pourtant je déteste la chasse ;mais ce que je peux dire,c’est qu’en grande majorité(70%),ils n’ont pas grand chose dans la tête et sont peu "évolués".Et sous prétexte d’être armé,se sentent tout permis... ! Ce fait divers ne m’étonne pas...en plus ça touche un oligarque,un nantis de l’aristocratie judéo-française,qui fait "mumuse" avec ses chiens et ses armes dans les bois en traquant des animaux sauvages,qui ne demandent rien a personne ;si ce n’est le droit de vivre sur des terres qui leurs appartenaient bien avant l’arrivée des rotchilds...En plus des armes,le nom aidant a diriger et convaincre les gendarmes,malgré le refus des propriétaires,de l’issu final de la traque...c’est que ce monsieur de la haute a ses entrées dans les plus hautes sphères du pouvoir et fait ce qu’il a envie depuis bien longtemps,comme ses aïeux d’ailleurs !Et en plus,il se plaint...de la a le menacer de mort,certes,mais il ne faut pas qui s’étonne de la réaction des réseaux sociaux:il est vrai que pour lui,vu son rang,c’est tout a fait normal de traquer un cerf jusque devant une propriété,de franchir la barrière de la propriété avec une arme et d’achever(malgré le refus de la propriétaire) ce pauvre animal sans défense !!C’est vrai que ces gens la ne vivent pas dans le même monde que nous...et ont une drôle de conception de la chasse !!


  • Je suis de la région de Compiègne, et je peux assurer que les Rotschilds sont détestés ici. Tous le monde se demande durant quelle croisade ils ont acquis leur titre de noblesse...


  • #1829842

    Encore une ingénierie pour désarmer le monde rural !


  • C’est une histoire vraiment abjecte.


  • Lorsque Monsieur Drach a franchi la propriété, y avait il présence d’un officier de police judiciaire ?
    Cet officier détenait il une commission rogatoire avec adresse (exacte) daté et signé ?

    Oubien y a t-il violation de domicile ?

     

Commentaires suivants