Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

Un extrait des bonus pour les abonnés au financement participatif d’Alain Soral

« La guerre des sexes, pourquoi pas ?! » : un extrait parmi de nombreux autres des bonus dont bénéficient les abonnés au financement participatif d’Alain Soral.

 

 

Pour soutenir Alain Soral et son équipe
et avoir accès aux bonus
rendez-vous sur la page de financement participatif :

(cliquer sur l’image)

D’autres extraits issus des bonus, sur E&R :

Soral a (presque toujours) raison !

Faites des économies grâce au financement participatif, voir sur E&R :

Toutes les analyses d’Alain Soral sont disponibles
chez Kontre Kulture, sur tous les supports :

 

Rendez-vous sur kontrekulture.com
pour découvrir l’intégralité de l’œuvre d’Alain Soral
 






Alerter

66 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1989210
    Le 20 juin à 19:30 par Fefel Har
    Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

    J’aime la conclusion "on remettra toutes ces connasses à leur place".
    Tout est dit.
    Quelle femme digne de ce nom peut se sentir représenter par une Schiappa une Fourest ou une femen, quelle horeur !
    En tout cas pas moi.
    Le harcèlement de rue je connais et ce n’est pas un mec qui va tenter sa chance avec une femme. Car si sosie de Matthew Mac Conaughey là la femme va se sentir flattée, elle ne refusera pas les avances si le mec lui plaît.
    Le harcèlement sexuel et moral au travail je connais et c’est essentiellement des femmes à l’encontre d’une autre femme ce qui a été mon cas : une bande de mal baisées frustrées de la vie ou pas baisées tout court qui vous prennent pour cible.
    Les meilleures ambiance de boulot c’est de travailler dans un milieu à 99% masculin (entreprise privée) : des hommes respectueux à mon égard, des blagues graveleuses certes par moment pause déjeuner mais sans conséquences.

     

    Répondre à ce message

    • #1989277
      Le 20 juin à 21:19 par europhobe
      Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

      Oui ! Pour avoir travaillé en milieu très masculin (chaîne de fast-food spécialisée dans la livraison de pizzas), l’ambiance était super, une grande camaraderie et finalement les managers étaient très arrangeants dans les emplois du temps, et ce même si le milieu était assez pauvre et donc avec peu d’opportunités de toucher au Sein-Graal.
      D’ailleurs la seule qui créait une mauvaise ambiance était une femme, à coup d’intrigues et de fausses dénonciations contre ses collègues qui auraient pu obtenir une promotion avant elle et ainsi compromettre sa brillante carrière. La même qui couchait avec certains d’entre nous dans le dos de son copain.

      À côté j’ai travaillé comme accompagnateur de jeunes en séjour linguistique, milieu beaucoup plus féminisé (en vérité tous mes supérieurs et collègues étaient des femmes ou des fiottes), et on voit bien la différence. Même si c’était pas un emploi de bureau, la mentalité était très similaire : chacun pour sa gueule, on respecte à tout prix les règles même si ça nous fait aller droit dans le mur, aucune camaraderie, en cas de problème chacun renvoie la faute sur l’autre, tensions internes sans explication apparente, etc...

      Tout ça me fait dire que finalement pour moi, la plus grande cause de dépression au travail, de burn-out et autre, c’est pas la surcharge de travail mais bien la féminisation (concomittante à l’expansion du Capital on est d’accords).

       
    • #1989420
      Le 21 juin à 02:03 par Felfel Har
      Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

      @Europhobe
      PS : ajouter en prime une bonne dose de racisme ;-)

       
    • #1989734

      D’autant que certaines femmes commencent à se le dire hors champ boulot, surtout celles qui ont travaillé dans un secteur où il n’y a que des hommes. Elles peuvent comparer.

      Les femmes pas toutes bien sûr mais la plupart ne sont pas faites pour travailler dans toute structure de type militaire très hiérarchisée. Elles sont par nature très influencées par leur ego très conservateur.

      La gente masculine de part son Histoire sur les champs de bataille notamment, sa logique de pensée et d’ETRE tout simplement, s’y adapte plus aisément car elle a conservé un instinct grégaire plus développé ce qui permet de dissiper les tensions individuelles où l’ego est mis de côté au profit de l’esprit d’équipe ce que les hommes apprécient car il y a un code d’honneur, du respect et le regard des autres. Une franchise dans les rapports où ne sont pas entremêlés vie personnelle et la vie au boulot. Chacun reste discret. Il peut y avoir des jalousies ou des coups fourrés mais beaucoup moindre que la hargne et la vengeance des femmes entr’elles. Le mélange des genres, pas bon !

      Alors maintenant que le mobile est à la mode, elle ne se gênent pas pour raconter toutes leurs histoires en pleine rue, dans le bus, métro, au café : ça n’en finit pas.

      Pourtant la méditation, le silence, écouter Jean-Sébastien Bach rien de mieux pour se ressourcer.

      Elles n’ont ce qu’elles méritent en retour !

      Cela dit, il y a bien longtemps, je crois que c’était durant un débat entre Georges Marchais et Jean-Marie Le Pen, ce dernier préconisait un salaire maternel inscrit dans la Constitution et indépendant des prestations familiales. En quelque sorte, les femmes devenues mères voyaient leur statut maternel reconnu par la Nation et ce jusqu’à la retraite et bien après d’ailleurs. Bien des drames familiaux auraient pu être évités par cette mesure cruciale pourtant, je n’étais pas du tout sur la ligne de Jean-Marie Le Pen à l’époque mais là j’avais tilté ! Bien, Jean-Marie.

      C’est pas la gauche qui l’aurait proposée cette mesure bien sûr ! « T’es libre de faire ce que tu veux avec ton corps notamment de te prostituer pour un patron anonyme dans une société anonyme te volant ton temps, ta santé et celle de tes enfants au grand bénéfice d’une banque anonyme ».

      Donc, les femmes, de mélancoliques au travail, sont devenues des emmerdeuses infantiles à la maison comme au bureau ou en entreprise, féminisme oblige !

       
    • #1992318
      Le 25 juin à 11:52 par Michelly58
      Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

      Je me sens beaucoup mieux dans un milieu masculin qu’avec des femelles hystériques.

       
  • #1989221
    Le 20 juin à 19:59 par ici ou ailleurs
    Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

    Une minorité prétend représenter la majorité et fait du mal au plus grand nombre. Le "diviser pour mieux régner" dans toute sa splendeur, et la même technique appliquée à tous les sujets jusqu’à ce qu’ils obtiennent leur chaos tant désiré. C’est d’un triste...

    Non, les féministes ne représentent pas les femmes (du quotidien).
    Non, les violeurs ne représentent pas les hommes (du quotidien).
    Non, les terroristes ne représentent pas les musulmans (du quotidien).
    Non, les sionistes ne représentent pas les juifs (du quotidien).
    Non, les gay ne représentent pas les homosexuels (du quotidien).

    Le "pas d’amalgame" devrait s’adapter à tous les sujets qu’ils brandissent pour nous agiter.

     

    Répondre à ce message

  • #1989253
    Le 20 juin à 20:50 par europhobe
    Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

    En vérité les femmes n’ont pas changé, mais la société si.

    Dans un premier temps les valeurs se sont perdues, et là où une femme gardait son mépris pour certains hommes pour elle, elle n’a maintenant plus aucune honte à l’afficher. C’est pour ça que certains hommes ont l’impression d’avoir affaire à une recrudescence de pétasses, alors que finalement la plupart des femmes n’ont comme point commun avec elles « que » le mépris qu’elles affichent.

    Ensuite, on le constate à longueur de temps ici, la société est moins mature, plus puérile, plus versatile et plus superficielle. Et comme les relations hommes-femmes marchent beaucoup sur la compréhension mutuelle (comme toute autre relation), les hommes plus matures, rebutés par les enfantillages, ont du mal à avoir de l’empathie pour les femmes (du moins les plus jeunes d’entre elles), plus immatures et instables que jamais. Ajoutez à cela une pincée de féminisme victimaire (si j’y arrive pas c’est parce que je suis une femme dans un monde d’hommes), et vous avez la parfaite écervelée immature incapable de se remettre en question, tout ce qui rebute un homme mature en somme.

    Et finalement c’est normal que les plaintes se fassent très nombreuses sur E&R car le public est généralement mature et correctement structuré et éduqué.

     

    Répondre à ce message

    • #1991456

      Excellent résumé ! Tels des Ulysse & ses compagnons qui rament sur une mer très agitée, ces hommes matures ont les pieds sur Terre, la tête sur les épaules et au Ciel : ils veulent le rester, poursuivre leur périple afin de rejoindre leur patrie. L’élite se suicide. Elle entraîne les 99 %. Les créatures femenisées immatures n’entreront pas dans l’Arche. Il faudra l’avoir construit en Soi à savoir l’embarcation nécessaire à sa survie matérielle, mentale et donc spirituelle.

       
  • #1989273
    Le 20 juin à 21:18 par jalon
    Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

    Hommes et Femmes sont complémentaires (comme le disent si bien les enfants : papa, maman, j’veux une petite sœur !) donc une guerre sera stérile.

    Je trouve que l’exemple du sport n’est pas bien choisi, le sport est "intrinsèquement" masculin, si à la place, on fait des concours de cuisine ou de couture (si, si ces deux disciplines sont utiles dans la vraie vie) un paquet d’hommes seront bons derniers. Donc opposition (ou concurrence) ne rime à rien, on est complémentaire.

    Actuellement, le seul secteur sur lequel on est pile poil à égalité, c’est la grandeur d’âme : on est tous à la ramasse.

    PS : Une ch’tite réconciliation sur l’oreiller mesdemoiselles ? ;) ... bisous à toutes.

     

    Répondre à ce message

    • #1989415
      Le 21 juin à 01:43 par Felfel Har
      Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

      Tous les grands chefs sont des hommes : Bocuse et cie.
      Moi je suis loin d’être une flèche en cuisine.
      Le sport est intrinsèquement masculin : faux.
      Je pratique les arts martiaux et de combat et c’est mixte. D’ailleurs avant toute chose dans cette discipline c’est la philosophie de vie et un état d’esprit que j’ai recherché après bien sûr y’a le physique même si suis loin de ressembler à Fourest fort heureusement pour moi ;-) ni d’être aussi baraquée qu’Asia Argento.

       
  • #1989416
    Le 21 juin à 01:45 par Felfel Har
    Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

    Le féminisme est un business de l’oligarchie sioniste rien de plus.

     

    Répondre à ce message

  • #1989509

    Infirmier je bosse qu’avec des femmes et effectivement, l’ambiance quand le boulot est très féminisé et vraiment bizarre. Avec les hommes c’est toujours détendu, franc, sympa, on outre passe certaines règles sans que cela pose de problème etc... Avec les femmes c’est l’inverse, ça piaille, ça cherche la petite bête, elles veulent avoir le dernier mot et surtout, désolé pour la majorité, elles parlent pour ne rien dire. Pour aller d’un point À à un point B elles passent par toutes les lettres de l’alphabet.... j’ai juste un collègue homme et tout de suite quand on bosse ensemble, c’est zen, ça coule tout seul, pas de fioritures, pas de Bla Bla inutile...

     

    Répondre à ce message

  • #1989545
    Le 21 juin à 09:39 par Gilles
    Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

    Je me souviens d’une vidéo d’AS dans laquelle il disait cette évidence que les hommes n’ont pas envie d’être copains avec les femmes, ils ont juste envie de les baiser. J’agrée.

    Perso, je n’aime pas la compagnie des femmes, je les évite aux maximum car leurs mentalités me pose problème, entre futilités et susceptibilités et autres souffrances névrotiques. J’ai donné. J’en ai qu’une que je baise allègrement -et que je respecte- n’en déplaisent aux féministes, et qui est ravie de son sort quotidien d’ailleurs.

     

    Répondre à ce message

  • #1989615
    Le 21 juin à 11:41 par Pony Play œcuméniste
    Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

    Si j’étais une femme, je m’appellerais Bébert et si j’étais un homme, je m’appellerais Mireille
    Tout est si simple , quand il n’y a plus de stéréotype

     

    Répondre à ce message

  • #1990264

    Sauf que l’Amour Courtois ne concernait que l’oligarchie, pas le peuple, et que c’est précisément lui qui fera naître des générations de connasses qui s"illusionnent et se font littéralement chier... et par extension, les hommes aussi.

    Il n’y a pas ou très peu de viols chez les peuples premiers, pas de came, pas de fric et pas de pute , les femmes n’y sont pas, non plus, contraintes à l’esclavage, c’est totalement faux (propagande racialiste), eux vivent dans le Réel, ils ont autre choses à foutre de leurs journées... s’occuper de leurs foyers et de leurs enfants, par exemple, ils ne passent par leur temps chez Auchan, au bistro ou chez l’esthéticienne... à sucer leur patron ou à sauter leur secrétaire.

     

    Répondre à ce message

  • #1991017
    Le 23 juin à 14:53 par super repentant
    Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

    Tout le Soral que j’aime !
    ... clair, pertinent et d’une logique imparable de bout en bout :
    La "guerre des sexes" à venir est un piège-entonnoir si visible, si risible qu’on se demande comment ce féminisme post-moderne a pu fleurir ;
    II suffit d’aller sur les sites comme "osez le féminisme" (C.de Haas) pour se rendre compte du désastre ;
    Alors oui, les femmes auraient tout à perdre dans ce genre de lubies dangereuses...

     

    Répondre à ce message

    • #1993099
      Le 26 juin à 09:17 par Pas d’accord
      Alain Soral – La guerre des sexes, pourquoi pas ?!

      Les hommes aussi, car ils n’auraient plus de descendants.
      Pourquoi prendre toujours l’exemple des harpies et de quelques dégénérées concernant les femmes ?
      C’est comme si, pour parler des hommes, on partait de l’exemple que nous offre les gauchistes ou les bobos.
      Et même sans parler des gauchistes et des bobos, il y en er à dire, sur les hommes, comme par exemple leur refus de se marier (on parle des femmes qui ne veulent plus fondé de famille, mais que dire de tous ces hommes qui ont avalé tout cru la propagande contre le mariage pour détruire la famille ?), ceux qui ne défendent plus leur pays (combien de vols, d’actes de violences et de viols tous les jours ?, comment se fait-il que nous soyons sous occupation depuis le sortir de la guerre ? comment se fait-il que des milliers d’étrangers soient rentrés sur notre territoire sans que le pouvoir politique n’ait rencontré dans la population quasiment aucune résistance ? qu’ont donc fait les hommes, pendant tout ce temps, de leur grande intelligence, de leur grande force physique et de leur virilité ?), ni leur famille, ni leurs enfants (qu’on va maintenant empoisonner sans qu’aucun homme ne fasse quelque chose), ceux qui sont obnubilés par les jeux vidéos ou la technologie, ou leur voiture, et qui perdent tout sens des réalités, ceux qui, malgré leurs grandes capacités d’analyse, s’intéressent à la politique depuis 20 ou 30 ans et continuent de se faire avoir par le premier bonimenteur venu, ceux qui ont voté pour l’entrée dans l’UE, ceux qui ont élu Sarko, puis Hollande, puis Macron, ceux qui vous récitent les journaux pour vous parler d’économie, ceux qui dénoncent haut et fort le complotisme... etc etc...
      Vous voyez on peut faire pareil dans l’autre sens, et à quoi cela nous mène-t-il ?
      A contribuer à la guerre et à rendre de plus en plus improbable la rencontre et les relations hommes femmes.
      Considérez donc les cas comme Fourest et ceux et celles qui la suivent pour ce qu’ils sont : des cas, sans extrapoler leurs troubles mentaux au reste de la population. Car quand vous faites le contraire, vous vous soulagez peut-être des mauvaises rencontres que vous avez eues, mais vous contribuez à servir vos maitres.

       
Afficher les commentaires précédents