Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

Conférence du 08/04/11

 
 

Livres de Alain Soral (58)




Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

174 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #8742
    le 11/04/2011 par anonyme
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    On n’a pas eu la conf’ de Nantes en vidéo, il me semble.

     

    • #8759
      le 11/04/2011 par moderateur
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      La vidéo de Nantes arrive. Nous n’avons pas les moyens de TF1 donc au lieu de gueuler comme des consommateurs insatisfaits, donnez-nous un coup de main.

      Nicolas - Pôle création/médias


    • #8763
      le 11/04/2011 par Killam
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      :lol : j’ai kiffé ton message Nicolas. On sent que ça venait du coeur ! Patience patience...


    • #8801
      le 11/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      oui, d’ailleurs, il faut faire gaffe, c’est une des sept péchés capitaux "la colère". De ce coté là moi, j’essaye de péché le plus rarement possible, en plus ça tire les traits du visage avec le temps ^^.


    • #8802
      le 11/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Nico,

      On veut bien te donner un coup de main. Mais comment ?
      Sinon, pour beaucoup ici, ce que dit Soral compte beaucoup. Comprends donc cette impatience. Avec quelques rares personnes, Soral nous permet de ne plus entendre cette mer.de insupportable dans la Pravda.


  • #8755
    le 11/04/2011 par Gaius
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    On veut la suite , elle est où la partie 2 !!!! :D

     

    • #8758
      le 11/04/2011 par Alcazar
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Effectivement, la deuxième partie sait se fait attendre ! ;)
      Toujours un plaisir de vous suivre Monsieur Soral


  • #8761
    le 11/04/2011 par Gare Gamelle
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    L’analyse du concept "Libéral" est parfait, on aboutit donc au constat suivant :

    Le "Libéralisme" est vraiment une Méta-Idéologie politique, censée libérer les énergies, cette "méta-idéologie" est parfaitement circulaire, et dans l’espace et dans le temps :

    1 ) Pour les Socialistes Soviétiques : Libérer les énergies d’une classe sociale ;
    2 ) Pour les Nationaux Socialistes : Libérer les énergies d’une race particulière ;
    3) Pour les Démocrates/Républicains : Libérer l’énergie de l’Individu indistinct pour mieux l’isoler et qu’il soit à la merci de la Loi et du Droit auto-bloquant ;
    4) Pour les élites de l’Hyper Classe Mondialiste : Libérer alternativement les énergies soit des premiers (URSS), soit des deuxièmes (fascistes) avec maintien de l’illusion de contre-pouvoir des troisièmes (Démocrates) en fonction des intérêts fluctuants, mais toujours bien compris de cette même Hyper classe mondialiste.

    Tour de passe passe éminemment génial, un peu comme au bonneteau, cette "méta-idéologie" libérale est franchement le truc le plus machiavélique que l’on ait jamais inventée.


  • #8788
    le 11/04/2011 par bruce
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    j’ai partcipé à la conférence , ça c’est bien passé dans l’ensemble sauf peut etre une personne qui a mal compris la position de soral sur le salafisme, c’est vrai que c’est sans doute difficile pour un musulman de dénonçer ce mouvement comme çà doit aussi compliqué pour un juif de critiquer le sionisme ou encore à un catholique de reprendre le pape sur ses positions !

     

    • #8797
      le 11/04/2011 par Killam
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Bruce, je suis musulman et j’étais aussi à la conférence, en effet, il a pas mal compris la position de soral sur les salafi ce "barbu" lol mais Soral à très très bien répondu, il a bien clarifié la chose. Mais bruce, c’est une erreur de mettre salafisme et sionisme dans le meme sac. Le salafisme n’est pas mal en soit. C’est surtout les salafis de France qui mélange tout et se radicalise + que ce qui se passe au moyen orient !


    • #8804
      le 11/04/2011 par Mos
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Non tu te trompes ! beaucoup de musulmans ne savent pas du tout ce que c’est le salafisme (surtout avant que les médias en parle) ils ont encore une conception fantasmé de l’Islam ou la seul différence au sein du sunnisme sont les madhab (écoles de jurisprudence) et que ce sunnisme et différent du chiisme, mais qu’au fond ils sont tous frères.

      Donc évidemment, comme il y a ce fantasme de la "oumma" qui est encore ancré dans l’esprit des musulmans, ils peuvent évidemment s’identifier au salafisme. Mais il suffirait que les musulmans comprennent que c’est avant tout un mouvement sectaire d’Arabie Saoudite et propager grâce au pétro-dollard et c’est ce qui fait que beaucoup de musulman se radicalisent, valide le choc des civilisations (forsane al izza sont un mouvement salafiste), car les fatwas sur le net ou sur les chaines du satellites propagent beaucoup de salafisme.

      Evidemment je n’ai pas le talent de Soral pour faire du concept, mais étant donnée que j’ai été pendant très longtemps musulmans et pas loins du salafisme, je connais bien le sujet. Mais sans Soral, j’aurais pas fait le lien entre choc des civilisation = salafisme. Car ils sont fort les Cheick Salafi, ils ont créé au final deux salafismes, un armée et l’autre obéissant au pouvoir, l’un pour l’international l’autre pour l’Arabie Saoudite.

      Faut pas non plus oublier que la diabolisation des chiites dans le monde musulmans s’est faite grâce au salafi évidemment ! Tout ça se vérifie.

      Ca c’est difficile à comprendre quand on est croyant.


    • #8865
      le 11/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Mos vil apostat Forsane Alizza n’est pas salafiste et ne le revendiquent même pas, c’est des mômes qui débutent (très mal, et avec camera…) et que Dieu gloire à Lui t’humilie ici bas.

      Mes frères au lieu de laisser les mécréants et les hypocrites vous dire ce qu’est le salafisme écoutez les savants, écoutez par exemple le Cheikh Albani parler du salafisme et de l’importance de la Sunna. Confondre la politique étrangère de l’Arabie Saoudite (d’ailleurs Soral on voit bien qu’il a rien compris à ce pays, ça se voit même physiquement il a des tics) et le Salafisme c’est une des grosses escroqueries de qui ?… encore et toujours depuis 1400 ans : la pieuvre chiite iranienne. Dieu dit « demandez aux gens du rappel si vous ne savez pas ».
      http://www.dailymotion.com/video/x4...

      Et voici un conseil à tous les français patriotes qui liront ce message : Dieu a envoyé un dernier prophète pour l’humanité, fuyez les gens, et lisez le Coran.


    • #8958
      le 12/04/2011 par Mos
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Bravo la modération, j’ai essayé d’envoyer pas mal de message mais qui n’apparaisse jamais et là par contre une racaille salafiste me traite de "vil apostat", c’est quoi votre but ? On va finir par croire vos détracteurs de Fdesouche.

      Forsane Al izza sont salafiste qu’ils le revendiquent ou non, tout le blabla est celui des salafistes, pour avoir fréquenter le forum ribaat qui n’existe plus (qui ne se disaient pas salafiste d’ailleurs), je peux te dire que je les repère de loin les individus dans ton genre, les cons de musulmans qui réduisent l’islam à Albani et Uthaimine ou je ne sais quel savant du pouvoir Saoudien.

      J’imagine qu’une racaille comme toi considère que je suis un vil apostat et que je mérite la mort, et tu veux qu’on accepte cette islam de merde en France ? Si j’étais un vil apostat j’userai pas de mon savoir pour recadrer certains non musulmans sur la réalité de l’Islam que sa soit en bien ou en mal.

      A la modération, merci de bien laisser passer ce message, je crois que je mérite bien un droit de réponse.


  • #8792
    le 11/04/2011 par Ibrahim
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    C’est vraiment très instructif comme exposé, merci !
    Soral a enfin compris que la situation en Libye est beaucoup plus compliquée qu’une simple révolution colorée, ça fait plaisir.


  • #8795
    le 11/04/2011 par Zcomme
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    retour à la case couillon ! ;)


  • #8799
    le 11/04/2011 par anonyme
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Quelle feignnasse ce nico, dis-donc...
    Et dire qu’il est payé a l’heure avec nos cotisations !

    LOL

    (je plaisante bien sur, personne n’est payé et rares sont ceux qui filent un coup de main, alors merci a eux quand même)


  • #8805
    le 11/04/2011 par vilayat
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Très bon ,très clair
    D’accord avec le retablissement de la guillotine


  • #8806
    le 11/04/2011 par anonyme
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    La question du libéralisme a était traité de manière originale et peu commune cette fois-ci.
    Je comprends pas vraiment mais je regarderai à nouveau la vidéo...

    En tout cas, je n’ai jamais douté, et j’espère que personne ne doutera jamais qu’E&R est pour "la liberté d’entreprendre"(ça semble évident). D’un autre côté, j’espère qu’on oubliera jamais d’expliquer que le libéralisme économique est une usine à paupérisme...

     

    • #8825
      le 11/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Le libéralisme économique = peu d’impôts et peu d’Etat pour beaucoup de "laisser-faire, laisser-passer" des hommes, des capitaux et des marchandises.

      Le libéralisme philosophie = "je fais ce que je veux de ma vie, de mon corps, Dieu n’existe pas, je n’ai plus de morale, je couche avec tout le monde, tout le temps, je trompe ma femme, je tue ma grand-mère pour l’héritage et je fais avorter ma femme parce que je préfère aller en Californie"

      Le dernier est un "brise-glace" pour le premier. Plus tu étends la logique "je fais ce que je veux et je suis libre" plus tu laisses la place au Marché qui va te dire "si tu veux être libre, achète le dernier Ipod (qui sera périmée dans deux mois parce qu’un nouveal Ipod sortira)"

      Schématiquement, c’est ce que voulait dire AS.


    • #9198
      le 13/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      oui oui le libertarisme cautionne le libéralisme j’ai bien compris, mais ce n’est pas ça qui m’a gêné dans la compréhension ...


  • #8811
    le 11/04/2011 par SZ.
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Alain Soral, très intéressant comme à son habitude. Mais, et vous m’excuserez peut-être cet aparté, il faut absolument qu’Alain (si je puis me permettre cette familiarité) intègre, tout comme il a intégré qu’au jour d’aujourd’hui était doublement, voire triplement, redondant, que le x d’excuser se prononce [ksk] et non pas [ss] ; un peu comme quasi qui se prononce [kasi], et non pas, comme l’imaginent les bobos incultes qui tentent de se la péter, [kwazi].
    Ne tirez pas sur l’ambulance, merci.
    Et un nouveau merci de Belgique, Alain : sans toi, nous serions quelques-uns de plus sous antidépresseurs.


  • #8812
    le 11/04/2011 par Ibrahim
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    @ Mos : ouh là là, tu mélanges tout l’ami.

    1- Moi même je suis salafiste, car je prône un retour aux valeurs saines de l’Islam, EN TERRE D’ISLAM, c’est à dire là où je vis, au Maroc. Nous sommes libres dans les pays musulmans de choisir le modèle que nous voulons. Le problème vient de certains jeunes immigrés qui veulent imposer la loi islamique en occident alors qu’ils ont aucune légitimité ni droit de le faire.

    2- Le Jihad n’est valable que contre un agresseur dans une terre occupée musulmane comme en Palestine.

    3- Le concept de la Oumma n’est pas un fantasme et c’est là que je suis en désaccord total avec Soral, car les états-nations arabes n’existaient pas avant la chute du Califat ottoman à l’exception du Maroc. Si tu demandes aux vrais musulmans arabes, ils sont tous pour l’abolition des frontières héritées de la colonisation et le retour à une unité islamique. L’europe n’est pas le monde arabe.

    4- Le wahabbisme a encore une fois rien à voir avec les agissements de la famille royale d’Arabie saoudite, si ces derniers étaient vraiment salafistes ou wahabbistes, ils auraient pas participé à la destruction du califat musulman avec l’aide des anglais et il n’y aurait aucune base américaine au Hijaz. Ce sont les Al Saoud qui sont responsables de tous les maux du monde musulman.

    5- Pour le chiisme, c’est considéré il y a plusieurs siècles par les plus grands savants musulmans comme une secte. On les appelle " Ar-Rawafid".

     

    • #8859
      le 11/04/2011 par bruce
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      ibrahim je m’excuse mais j’ai l’impression que tu plane un peu regarde la définition du wahabisme sur wikipédia et notamment comme tu as l’air de le d dénonçer ce que le calife ottoman mohamed ali pacha avait présentit...
      ps:tu es d’ou du maroc ariul ?je ne pense pas me tromper en t’identifiant comme un sympatisant du régime sioniste du maroc,je te rapelle que si les relations diplomatiques entre l’iran et le maroc ont étaient rompus c’est par la volonté de ce dernier,de plus comme chacun sait le maroc et l’arabie saoudite sont tout deux des alliés inconditionnels et on sait pour qui ils roulent !vive la révolutoion rifaine ! vive le maroc libre !


    • #8867
      le 11/04/2011 par Abd’al Haq
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Le problème du "Salafisme" c’est qu’il se veut l’unique représentant de l’orthodoxie musulmane traitant de "kafir" ou de "bid’aa" tout ceux qui s’opposent à leur arguments. [URL]http://www.dailymotion.com/video/xb...[/URL]

      Concernant le Shiisme, vous dites "beaucoup de savants" ; argument étonnant de la part d’un Salafiste, car les Salafistes n’hésitent pas à traiter de "kafir" la plupart des savants anciens de l’Islam...d’autant que si "beaucoup de savants" on décrit le Shiisme comme une secte, beaucoup l’ont aussi comme un madhab légitime puisque se réclamant du très grand savant Ja`far as-Sâdiq .
      [url]http://mohamedbajrafil.unblog.fr/ta...[/url]


    • #8879
      le 12/04/2011 par Oshio Heihachiro
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      « 3- Le concept de la Oumma n’est pas un fantasme et c’est là que je suis en désaccord total avec Soral, car les états-nations arabes n’existaient pas avant la chute du Califat ottoman à l’exception du Maroc. Si tu demandes aux vrais musulmans arabes, ils sont tous pour l’abolition des frontières héritées de la colonisation et le retour à une unité islamique. L’europe n’est pas le monde arabe. »

      Sur ce point les faits montrent l’inverse, il suffit de considérer la Libye coupée en 2 et les difficultés d’unité ne serait ce qu’à cette petite échelle pour comprendre le fantasme que constitue l’oumma.


  • #8813
    le 11/04/2011 par julius
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Concernant Clara morgane et les autres "acteurs", la vérité c ’est qu’elle a des relation sexuelles contre de l’argent SAUF que c ’est filmé et DONC c ’est autorisé.

    Finalement une maison close, dans lequel irait un client pour tourner SON propre film porno avec une prostitué serait parfaitement legale.

    ca ne pourrait pas etre considéré comme du proxenetisme, ce serait une société de PRODUCTION.

     

    • #8842
      le 11/04/2011 par Germain
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Même sans être filmé, ce serait autorisé.
      En France la prostitution n’est pas interdite, ce sont le proxénétisme et le racolage actif qui sont interdits.

      D’ailleurs je m’étonne de voir Alain Soral emboiter le pas sur ce sujet aux ligues puritaines anglo-saxonnes et à Roselyne Bachelot, alors que la tradition française justement c’est celle du bordel et des maisons de passe.


  • #8818
    le 11/04/2011 par bruce
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Killam je suis aussi musulman et en suis fier mais comprend que si je juxtapose le sionisme et le salafisme c’est que tout deux communautaires et refuse le dialogue meme si je effectivement le sionisme est plus actif et plus destructeur.

     

    • #8832
      le 11/04/2011 par Killam
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Ah là je suis en total accord. Discuter ou débattre avec un salafi (surtout de France), ça sert juste à rien. A ces yeux, tu seras toujours moin musulman que lui, voir mécréant... Ou il dira que tu essaye de rendre licite ce qu’il ne l’est pas...etc... bref, je confirme Soral a très bien répondu à la personne qui l’a interpelé.


    • #8964
      le 12/04/2011 par Mos
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Surtout que les salafis jihadiste sont pour le choc des civilisations, faut pas se leurrer. Moi qui ne suis pas croyant, sa m’inquiète de voir des gens vouloir à tout pris hâter la venu du messie, c’est emmerdant toute ces conneries religieuses qui passent avant le bien être des humains, qui veulent juste vivre en paix.

      C’est pour ça que je disais que le salafisme surtout jihadistes, qui valide le choc des civilisations, car ils veulent imposer l’Islam par la force et c’est aussi écrit dans les hadiths, ils sont minoritaire bien sûr, mais font beaucoup plus de bruit que les autres musulmans qui sont pacifique, je dis ça même si je suis qu’un "vil apostat" comme disait un imbécile salafi.


  • #8819
    le 11/04/2011 par julius
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Qu’est ce qui empeche certains pays d’afrique de s’entendre pour redessiner certaines frontieres en fonction des ethnies ?
    Est-ce imaginable, enviseageable ?
    Est ce que ca a déja été envisagé ?
    Quelles en seraient les etapes ?
    Cela apporterait t-il de la cohérence à la gestion des pays au niveau politique ?

    ce sont de vraies questions que je pose, car je n’ai pas les réponses.


  • #8823
    le 11/04/2011 par julius
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Si j’ai bien ecouté, finallement, le vrai premier point a assaillir en france ce serait les médias.
    Si les médias fonctionnait correctement, mécaniquement tout s’en suivrait.

    les francais désorienté comprendrais très vite.


  • #8828
    le 11/04/2011 par Panini bolognaise
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Tu as raison Stéphane Guillon, Soral est quelqu’un de dangereux... il réfléchit avec son esprit et ne pense pas avec son cœur. Ce que tes maîtres souhaiteraient que l’on fasse tous ! Le QE plutôt que le QI ! C’est votre crédo.


  • #8837
    le 11/04/2011 par Moh
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    AS = Acquérir du savoir + clarté pédagogique + Plaisir à vous écouter.

    Les différents concepts que vous maîtrisez, assemblés par les passerelles/synapse que vous organisez entre elles, vous définissent d’avantage comme un érudit éclairé (plutôt q’un intellectuel seulement).

    Merci AS


  • #8838
    le 11/04/2011 par anonyme
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Merci bcp, vivement la partie 2 !


  • #8845
    le 11/04/2011 par FANFAN1926
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    juste salutation à Nicolas, le Modérateur, pour le remercier de son travail ; et aussi au reste de l’équipe Soral. GRAND MERCI.


  • #8851
    le 11/04/2011 par Bruno Lefebvre
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Bonsoir à tous.

    Encore une fois limpide. Intelligent. En attente de la partie 2 tel un toxico.
    Quand je repense à ce qu’a dit Guillon... Quand je repense à Canal+... La télé...

    AS donne envie de lire, Guillon de fuir.

     

    • #8862
      le 11/04/2011 par Laurent Jamer
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Pareil !!! Vite la parie 2 !!

      AS toujours aussi clair et pédagogue, il à l’air fatigué quand même, huiles essentielles, tisanes et compagnie !!! Faut pas se laisser abattre !!! Courage !


    • #8874
      le 12/04/2011 par augustin
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Vite la 2 partie , je suis aussi tres curieux des questions qui seront posées !

      haha


  • #8854
    le 11/04/2011 par anonyme
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Croyez vous qu’il serait possible d’inviter Marine Le Pen par exemple dans ce genre de débats ?
    Je pense que Mr Soral serait infiniment plus efficace que tous ces interviewer qu’elle paraît ridiculiser dans les médias de masse.
    Serait-elle capable de se mettre en danger ? Est ce qu’on verrait son vrai visage ? serait-elle capable de tenir sans ses rhétoriques toutes faites en fonction des questions des journaleux de l’élite ?
    Je pense que ce serait réellement intéressant pour savoir si celle qui semble être la meilleure alternative à DSK & co ne nous entube pas trop non plus.


  • #8875
    le 12/04/2011 par augustin
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    super ...

    J’ai bien aimé la deviation sur l’enseignement , on peut meme se poser la question : est ce que le niveau enseigné qui est si bas , n’est il pas fait volontairement pour abrutir la masse , se soumettant ainsi plus facilement a une gouvernance mondial ! plus un travail de télé , medias ...
    Pour ma part c’est flagrant !

    en tout cas merci pour ce discours tres clairs tres fluides , et tout ce temps passé pour faire avancer le "smilblic" .


  • #8877
    le 12/04/2011 par Ibrahim
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    @bruce : Je n’ai pas besoin de lire la définition du Wahabisme sur Wikipédia car j’ai lu une grande partie des bouquins du fondateur de cette doctrine : Mouhammad ibn Abd al-Wahhab qui a vécu au 18e siècle.
    Cet homme était vu comme un réformateur car l’Islam était à cette époque dans un état avancé de décomposition.
    Mais bien évidemment, cette doctrine avait beaucoup de points sur lesquels on pouvait la critiquer, notamment, le fait que ses adeptes se croient les plus purs de tous les musulmans et que le reste des humains sont des égarés, voire des mécréants. Il y a aussi cette alliance malencontreuse avec les Saouds pour sortir de califat ottoman, malgré tous les défauts de ce dernier. Bref, il y a beaucoup de choses qu’on peut leur reprocher, mais rien dans les livres de Mouhammad ibn Abd al-Wahhab ne préconise l’alliance avec les occidentaux et la guerre sainte contre les mécréants. Ce sont les Saouds qui se sont servis du Wahabbisme pour assoir leur domination sur la péninsule arabique et se proclamer d’un Islam pur.

    Ensuite, tu me traites "d’ariul" et de sioniste...c’est vraiment regrettable qu’il existe encore un type de ton genre sur E&R.
    Le Roi du Maroc ne représente en rien la volonté du peuple marocain espèce d’inculte.

     

    • #8909
      le 12/04/2011 par Abd’al Haq
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Les Saoud ne se sont pas seulement servi du wahabisme puisque Mohammad ibn Abd al-Wahhab à trouvé protection auprès d’eux et à conclut une alliance. Cela dit et pour ne pas jouer le jeu des Salafiste, on ne peut le traiter d’"égaré" mais son point de vue s’il était resté dans le cadre théologiques (en respectant les "règles" de cette dernière)sans devenir "politique" aurait sa place et participerait au débat avec les savants de chaque Madhab. Tu dois connaitre les différents témoignage de l’époque qui raconte que "quand quelqu’un divergeait avec lui et le réfutait et qu’il ne pouvait le tuer au grand jour, il lui envoyait quelqu’un le tuer dans son lit ou dans le marché, de nuit, parce qu’il considérait mécréant tout ceux en désaccord avec lui et il voyait permis leur assassinat". Propos rapportés par son propre fils ibn abdelwahhab dans "Fassl Al Khitab fil rad âla Mohamed Ibn Abdelwahhab" (le Discours tranchant dans la réfutation de Mohamed Ibn Abdelwahhab) et encore,
      - « Et aujourd’hui nous voilà affligés par ceux qui s’associent au Coran et à la Sunnah, ceux qui prétendent élaborer des règles à partir de ces sources, alors qu’ils font fi des avis divergents des savants et refusent le dialogue avec ces hommes de science. Mais le pire, c’est qu’ils imposent aux autres leurs propres règles, qualifiant quiconque ne suivant pas leur voie de kafir. Sulaiman bin Abdul Wahhab" Al-Sawa’iq Al-Ilahiyyah", pg.5.
      Je te renvoi aussi aux écrit du grand savant hambalite Ibn Homayd Al Najdi « al Sohoub al wabila âla dara’îh al hanabila » ( les nuages pleuvieux sur les tombeaux des hambalites ) ou il est fait mention de sa violence quand il était face à des contradicteur.


    • #8920
      le 12/04/2011 par bruce
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      BRAHIM,je te traite pas de sioniste c’est juste ta position sur l’iran et ton raCisme anti-chiite qui m’éxaspère !


  • #8880
    le 12/04/2011 par SIIIN
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    1) Quand quelqu’un évoque le débat sur la laicité et l’islam, il faut tout de suite dire :

    QUID du débat sur le sionisme et les valeurs républicaines ????
    QUID de STRAUSSKHAN qui se lève tous les matins en pensant à l’entité sioniste ????
    QUID d’ATTALI qui pense que les juifs ne doivent jamais critiquer ISRAEL et doivent éduquer la planète ???
    QUID des concepts racistes du Talmud ???

    Si votre interlocuteur est sioniste il faut le pousser à se dévoiler et couper court car il est impossible de parler à ces gens là, ils sont dangeureux.
    Si votre interlocuteur est un français de souche, il faut lui faire comprendre que tant qu’il s’en prend pas également et dans un premier temps aux sionistes, il ne peux pas se dire Français, il n’est qu’une merde et sa parole n’a aucune valeur.

    2) Quand quelqu’un vous parle de délinquance musulmane.

    Il faut dire :

    QUID des non-musulmans qui sont délinquants ???
    QUID de la pratique quasi nulle ou totalement de ces musulmans déliquants qui sont un pur produit du système, sur le fond des nevrosés sociaux et sur la forme des islamo racailles ???

    En conclusion : Maintenant que grâce à Soral, beaucoup de musulmans Français refusent d’être les victimes ou les méchants de service, maintenant qu’ils se réveillent pour se reprendre en mains et affronter la réalité plutôt que le mensonge dans lequel ont été sacrifiés au moins 3 générations.. C’est aujourd’hui, que vous avez un COPE, qui sans doute pour remercier les musulmans d’avoir acceuilli sa famille au maroc pendant des siècles, vient nous proposer un débat sur l’islam et la laicité !!!!

    Mais QUID du débat sur le sionisme et les valeurs républicaines ??? (oups je me répète là, mais c’est pour la bonne cause..)

    Comme a dit Dieudo, on a plus peur, ils nous ONT TOUT FAIT !!!

     

    • #8915
      le 12/04/2011 par sayahbec
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      bravo à toi SIIIN je crois que tu as bien compris il y a beaucoup de débat et de polémique et je crois que si on aime la justice et l’équité on devrait maintenant passer aux sionistes. je suis d’accord sur le fait qu’avec un sioniste il faut le pousser à se dévoiler de suite c’est plus facile, de même aussi avec les musulmans qui se réclament de l’Islam alors que dans tout ses faits et gestes il n’y a rien de musulmans. en ce qui conçerne le Talmud je n’ai que très peu de connaissances la dessus.


  • #8881
    le 12/04/2011 par Zion
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Very Goood !!!
    c’est toujours tres interressant d’ecouter Alain de-complexifier les choses.
    chapeau !


  • #8885
    le 12/04/2011 par Opé
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    J’ai vraiment aimé le début sur le libéralisme et sa dualité car c’est un point qui m’interpelle beaucoup, depuis quelque temps. Je pense notamment au mouvement libertarien aux Etats Unis mené par Ron Paul. De ce que j’ai compris c’est un paleo libertarien ou en des termes moins compliqués un libertarien conservateur. D’ailleurs la remarque des "libéraux" qui pensent que nous ne vivons pas dans un monde libéral est surtout le fait des adeptes de Friedrich von Hayek. Personnage intéressant auquel je vais m’intéresser.
    En attendant si vous avez des conseils de lecture dans ce paysage idélologique assez complexe, je suis preneur.


  • #8886
    le 12/04/2011 par ciphal
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Super la prise de son plus la qualité de la vidéo, chapeau bas E&R !


  • #8897
    le 12/04/2011 par adri
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Je conçois ma vie en 2 parties : avant 2007 et apres cette date ou j’ai connu des lors Alain Soral !
    j’attend avec tres grande impatience la suite de cette video(comme tout mes confreres d’ER je pense !)
    ciao à toute et a tous !


  • #8901
    le 12/04/2011 par ffi
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Ca patauge toujours dur sur le libéralisme...
    Ne vous est-il pas venu à l’esprit que le terme est mal choisi pour qualifier le système économique ? Je l’ai compris récemment. Il suffit de désigner convenablement la chose.

    il faut dénommer le libéralisme polémergisme (du grec polémos : guerre, ergos : travail) = la concurrence au travail. Ce principe génère naturellement concentration du capital, extension du salariat et inégalités.

    Comme j’en ai marre d’écrire la même réflexion voyez ce lien

     

    • #8982
      le 12/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Je trouve votre concept de politergisme très intéressant et votre article des plus enrichissants.

      Mais je ne vois du coup pourquoi vous ne comprenez pas mieux la position d’A.S.
      Venant du communisme salariste et s’étant opposé au libéralisme, il introduit une nouvelle nuance dans sa pensée et l’exprime avec les mots dans lesquels il sait le faire.
      Pourquoi le lui reprocher ? Je ne vois pas ce qui, dans ces quelques idées qu’il avance, pourrait paraître contraire à celle de la corporation d’Ancien Régime, mais chaque chose en son temps.
      D’autant qu’au XVIIIe, les corporations s’étaient largement écartées de leur buts initiaux et constituaient tout de même un carcan (qui, avec le recul était sans doute il est vrai préférable à l’atomisation du XIXe) loin de ce qu’on peut envisager pour l’avenir


    • #9494
      le 15/04/2011 par ffi
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Je ne reproche rien : je contribue. Chacun en est où il en est dans sa réflexion et il est normal que celle-ci évolue à son rythme.

      Je comprends tout-à-fait la position de Alain Soral, mais je l’ai déjà entendue (nuance libéralisme culturel / libéralisme politique / libéralisme économique), c’est donc un peu stéréotypé.

      A mon avis, le besoin de verser le libéralisme avec certains adjectifs montre que ce que désigne actuellement le "libéralisme" est une fait une catégorie conceptuelle trop floue pour pouvoir réfléchir à partir de ce terme. Le terme de libéralisme devrait désigner un concept qui permet effectivement de tendre vers plus de liberté. Le terme actuel désigne une théorie qui, manifestement ne tend pas vers la liberté, même si certains le prétendent. C’est donc un faux-ami. Il séduit.

      Je suis partisan de l’invention d’un mot ad hoc qui désigne exactement ce dont il s’agit : "le travail fondé sur la concurrence" = polémergisme (grec polémos, guerre ; ergos : travailler). Je ne crois pas aux bénéfices de la concurrence. Je crois aux bénéfices de l’accord entre voisins, aux bénéfices de la concorde. Il y a cela en germe de "égalité et réconciliation", il me semble.

      Je suis largement d’accord, dans la mesure de mes connaissances limitées, pour dire que le système des corporations avait atteint sa limite et posait des problèmes. Les organisations collectives ont toutes des limites et souvent finissent par se corrompre en faveur de ceux qui sont chargés de représenter ses membres.

      Mais changer les mots pourraient faire croire que ces corporations ont disparues. Or ce n’est pas le cas. Le parlement, en fait, n’est jamais que l’université, la corporation des "remontrants" de la monarchie, auquel a été donné le pouvoir législatif. Le côté "uniformisateur" des corporations explique parfaitement la pensée unique, de ce point de vue. Opposition de principe causée par la lutte pour gagner le pouvoir, donc opposition apparente, mais convergence des vues quant au fond.

      Les partis politiques eux-mêmes sont des corporations politiques dont le métier est la participation au scrutin. Au sein des partis, donc, hormis les rodomontades pour cause de lutte des places, ces convergences de vues, cette conformation des individus est aussi à l’oeuvre...

      Le libéralisme politique doit aussi être renommé : "la concurrence des partis", c’est le polémomérisme (grec méros = partie). Instituer la guerre perpétuelle n’est pas synonyme de paix. Et comme la guerre n’engendre pas liberté, le "libéralisme politique" n’engendre donc pas la liberté...

      Maintenant il faut tirer les conséquences des dérives corporatives. Sachant qu’une guerre appelle un vainqueur unique. Les "libéralismes *" (ou polém*isme) n’abolissent donc pas les effets pervers des monopoles, car ceci revient toujours, et de plus sème misanthropie de par son fonctionnement... Il faut donc accepter les monopoles, mais les rendre étanches et locaux, donc revenir au politergisme, mais en essayant de parer à ces effets pervers d’une autre manière. La solution pour contrer les monopoles globaux, n’est pas d’installer une fausse concurrence (qui ne crée qu’oligopoles), mais d’accroitre sans cesse le nombre de monopoles, "étanches", en réduisant de plus en plus la taille de leur exclusivité à mesure du temps (et non l’accroitre comme tendait à faire la monarchie).

      Ainsi, il y aura autant d’ordre et de variété qu’il se puisse.


  • #8913
    le 12/04/2011 par pseudo
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    J’ai un peu de mal à croire que Soral, "marxiste de formation" et membre du PC ne fasse la distinction entre les 2 libéralisme que maintenant. Je pense avoir mal compris, car c’est à peu près impossible.
    En tout les cas, le demi-tour du communisme et de l’anticapitalisme pour aller vers le "vrai" libéralisme économique du petit entrepreneur est quelque peu déroutant. En fait il s’agit plus ou moins de l’ancien programme économique du FN, qui n’était pas un programme du peuple mais un programme des petits patrons. Pour moi on s’écarte alors progressivement de la gauche du travail pour aller vers la droite du petit patronat. J’ai du mal à voir en quoi le "vrai" libéralisme économique pourrait empêcher l’aliénation des travailleurs à des tâches ingrates et leur exploitation économique. D’autant plus que chez les libertariens, l’idée des syndicats est exclue car ils empêche la libre régulation.
    Comme le fait remarquer ffi, ça patauge toujours sur l’économie, on a du mal à voir vers quoi Soral voudrait nous mener, si ce n’est dénoncer le sionisme et ramener des voix au FN.
    Il va falloir creuser cette question sérieusement, sans quoi Soral perdra toute crédibilité à mes yeux. Pour moi il est hors de question de le suivre sur la voie du patronat, même s’il s’agit du petit patronat des années 60. Il va falloir formuler des nouvelles solutions sociétales économiques qui répondent sérieusement au problème, pas des retours vers des années qui n’étaient pas roses pour le travailleur lambda.

     

    • #8976
      le 12/04/2011 par Pour un Front national populaire
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      « En tout les cas, le demi-tour du communisme et de l’anticapitalisme pour aller vers le "vrai" libéralisme économique du petit entrepreneur est quelque peu déroutant. »

      - Effectivement, c’est déroutant mais très logique et c’est, pour moi qui moi qui ai beaucoup rêvé d’anarchie (Ordre sans Pouvoir, Démocratie fédérale), rassurant quand on connaît la propension des idées nationales à devenir trop étatistes.

      « En fait il s’agit plus ou moins de l’ancien programme économique du FN, qui n’était pas un programme du peuple mais un programme des petits patrons. »
      - Ecueil classique : on confond le peuple et les salariés.
      Une fois de plus, en tant qu’abolitionniste du salariat, je ne peux me résoudre à résumer ainsi les choses.

      « Pour moi on s’écarte alors progressivement de la gauche du travail pour aller vers la droite du petit patronat. »
      - Si on veut réduire - ce qui est à mon avis une erreur puisque Droite et Gauche sont avant tout des cultures, des manières d’être au monde qui ne se réduisent pas aux rapports de classes - la Droite et la Gauche à une opposition Capital/Travail, il faut cesser de considérer les petits patrons comme des gens de Droite. Objectivement aujourd’hui, les pires des gens de Droite (dans le sens Capital) ne sont pas des patrons mais des gestionnaires mandatés par des banquiers (qui pour le coup sont le vrai et unique Capital néfaste) et beaucoup des gens de Gauche (Travail) sont des gens qui en réalité travaillent peu et vivent de rentes (fonctionnaires).
      - Dans un monde dominé par la Banque, les petits patrons ne possèdent presque aucun capital et sont salariés des banques. Et pour eux, il n’y a que peu protection, pas de 35h et rarement d’allocations chômage.
      Donc, si on voit maintenant le binôme Droite et Gauche sous un angle plus philosophique (Ordre et Mouvement), les petits patrons auraient aujourd’hui vocation à être de Gauche pour s’émanciper du féodalisme bancaire alors que les fonctionnaires devraient être de Droite, dans une posture de conservation des privilèges...
      - Bref, la Gauche du travail contre la Droite des petits patrons, ça n’a aucun sens.

      « J’ai du mal à voir en quoi le "vrai" libéralisme économique pourrait empêcher l’aliénation des travailleurs à des tâches ingrates et leur exploitation économique. D’autant plus que chez les libertariens, l’idée des syndicats est exclue car ils empêche la libre régulation. »
      - C’est pourtant simple : l’aliénation aujourd’hui, c’est le salariat. Développer la petite entreprise, c’est s’en libérer en partie. Le bon libéralisme, c’est celui qui, justement contrairement au libéralisme oligarchique duquel est né la Loi le Chapelier qui a interdit les syndicats ; encourage les associations, les coopératives et les corporations libres qui permettent aux travailleurs de gérer eux-même leurs activités ; sous la protection douanière et législative de l’Etat.
      Le bon libéralisme, c’est un peu celui de Rousseau commenté aujourd’hui par Chavez, celui qui sait que la liberté économique, si elle n’est pas limitée par la loi, ne se résume qu’à celle pour les riches s’oppresser les pauvres.
      C’est la loi qui libère en protégeant le faible de l’injustice de la force (ou de la richesse) ; condition sine qua none à l’ordre social.
      - Nous avons en France une histoire sociale très riche de ces débats et le libéralisme y a déjà trouvé ses plus belles expressions chez ceux des catholiques comme A. de Mun ou R. de la Tour du Pin, compris la nécessité de la Justice pour l’Ordre ; chez ceux des associationnistes qui ont mené des combats remarquables en marge des lois de 1884 et 1901 avant de se les faire confisquer par les Maçons et chez ceux des syndicalistes qui ont compris qu’avec le développement des classes moyennes (c’est-à-dire l’amélioration générale des conditions de vie), petits patrons et ouvriers n’avaient plus intérêt à s’opposer.
      Beaucoup se sont même aperçus qu’ils avaient été divisés par les marchands inquiets, au fonds, de ne bientôt plus servir à rien dans un monde uni entre producteurs et consommateurs (les syndicats agricoles vendaient des engrais à leurs membres et ont parfois complétement court-circuité les intermédiaires entre les coopératives minières et les coopératives agricoles)...

      « Il va falloir formuler des nouvelles solutions sociétales économiques qui répondent sérieusement au problème, pas des retours vers des années qui n’étaient pas roses pour le travailleur lambda. »
      - C’est justement ce qu’il essaie de faire et ce que vous semblez refuser en restant campé sur vos positions. Une solution ? La petite entreprise qui devient coopérative ou associative quand elles s’agrandissent, donc abolition de la majeure partie du salariat, prospérité et fierté retrouvés.
      - Retour à l’atelier ? Pourquoi pas mais dans le confort de l’heure.

      PS : Si les syndicats servent à lutter c’est qu’il y a un ennemi, ou un adversaire. Formuler une réponse neuve, c’est faire en sorte de lui échapper. Si demain on abolit la CGT, je ne m’en plaindrai pas, peut-être pourra-t-on alors vraiment débattre avec les intéressés (les travailleurs) de ces questions centrales.

      De plus, si le propos de l’association est la réconciliation d’avec les immigrés, c’est - et j’espère surtout - celle de la Gauche et de la Droite, des petits patrons et des ouvriers.
      En y repensant, considérer que les petits patrons ne sont pas des travailleurs ça ressemble fort à la CGT collabo qui ne veut surtout pas qu’on puisse se battre par nous même...

      Liberté


    • #9001
      le 12/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      En fait j’ai l’impression que Soral avait déjà évoqué cette différence de capitalisme avec le même exemple de cantine soviétique.
      C’est dans cette interview il me semble (partie 1 ou 2 ? je ne sais plus !)
      http://www.dailymotion.com/video/xb...

      Peut être qu’il n’avait simplement pas pris ou eu le temps de développer cette idée, mais le concept de base, ça fait un moment qu’il l’avait je pense.


    • #9022
      le 12/04/2011 par pseudo
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      @ Pour un Front national populaire>

      Merci pour votre post intéressant.
      Vous formulez en fait des questions que je me pose, et que Soral n’approche qu’implicitement.
      Je n’aime pas trop l’ambiguité et le doute, c’est pour ça que je me permet d’être assez critique envers lui. Il faut qu’il formule plus clairement ce genre de points qui sont essentiels. Les éclaircissements que vous apportez changent complétement la donne. Il faut qu’il exprime aussi clairement ce qu’il veut afin que ses lecteurs et visionneurs sachent de quoi il retourne.
      Je doute fortement que la "voie" que vous formulez corresponde à celle du front national. Ce n’était certainement pas le programme précédent. Or, bien qu’il n’invite pas formellement à voter FN, il laisse entendre que c’est la "seule" possibilité à suivre. Je pense que c’est une erreur, et qu’il faut une fois pour toute sortir de la voie des urnes et refuser de légitimer un système pseudo-démocratique.

      Autrement, je ne suis pas aussi dogmatique que mon message pourrait le laisser penser.
      Il ne s’agissait pas, par exemple, de défendre des syndicats que tout le monde sait qu’ils sont les complices du système.

      Il est certain que les petits patrons sont également des travailleurs, et que ce n’est pas toujours une position facile.
      En effet, le salariat est le problème majeur. Et je pense aussi que la forme coopérative ou associative est une des réponse les plus appropriées et les moins irréalisables. A partir du moment où l’on entre dans la forme coopérative, pour moi il n’y a plus de patron, plus de chef, et plus personne qui tire les bénéfices du travail des autres.

      Mais je rejoins également LéonXIV lorsqu’il vous dit "La liberté d’entreprise et d’association pour vendre quoi ? De la pornographie ou des légumes ?"

      C’est également un des points majeurs à résoudre. Déjà, à partir du moment où l’état fixe un cadre, on peut se demander si on est encore dans le libéralisme.
      Personnellement, je m’oppose à l’idée que n’importe qui puisse entreprendre n’importe quoi.

      Par exemple les voitures. Peut-on imaginer qu’on laisse des gens produire des objets polluants l’espace public ?
      Alors qu’il y a là une question sociétale de fond qui est "quelle politique des transports" dans notre société ?

      A mon sens il faudrait d’abord des décisions majeures sur le monde que l’on veut avoir, avant de permettre à chacun d’entreprendre n’importe quoi. Le marché ne régule que ce à quoi les gens sont prêts à céder.

      Comment pourrait-on imaginer de politiques des transports publics dans une société libérale de petits entrepreneurs ? Ce sont des questions qui me semblent relever de politiques nationales à grande échelle.

      Bien sûr je résiste également à l’idée d’économie planifiée et d’un état centraliste qui gère tout.
      Mais je doute que le libéralisme résolve tout. LéonXIV l’exprime bien.
      Pour moi, on pourrait également résumer le problème par cette expression que j’aime bien : "c’est quoi le projet ?"

      A mon sens il faudrait également éviter que des corporations ou des coopératives puissent accumuler trop de richesses. Mon idéal serait en fait un monde sans argent accumulable, donc sans accumulation de richesse.

      Un exemple intéressant (tiré d’un livre que j’avais lu), qui permet de réguler le travail autrement que par la valeur du salaire :
      Il s’agissait d’adosser les heures de travail d’une tâche à l’offre et la demande.
      Ainsi, si personne ne veut s’occuper des poubelles, on pourrait dire que leur ramassage ne "couterait" que 10h de travail hebdomadaire, contre 20h de travail informatique (par exemple). Ainsi, chacun fait son choix librement selon ce qui compte le plus à ses yeux : du temps libre ou un travail plus intéressant.
      Certes, cela ne résoud pas la question du moyen d’échange, mais c’est déjà une formule qui me semble plus équitable quant à la répartition des emplois et leur rémunération, plutôt que des qualifications et des niveaux d’études finalement très injustes.


    • #9104
      le 13/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Je suis bien d’accord. Je ne me fais pas le défenseur du libéralisme, je parlais juste de la réflexion de notre président.

      C’est l(inconvénients des commentaires quand, comme moi, on écrit avec des présupposés avec lesquels je suis au clair mais que vous ne pouvez forcément pas connaître.

      C’est en tant qu’artisan et agriculteur, que je me suis fais le même type de réflexion que A.S. sur la petite entreprise et sur la liberté d’entreprendre.
      Parce qu’effectivement la Russie a tenu cinquante an sur la production alimentaire des petits lopins laissés aux paysans plutôt que dans les kolkhozes où on produisait peu et mal.
      Donc la propriété privée a du bon.
      Et en France, ça nous mène à un certain libéralisme (catholicisme social), lequel devrait être reconsidéré.
      Ce qui est amusant c’est qu’il me semble que Proudhon a suivit relativement le même parcours.
      S’il a écrit que la propriété était le vol au début de sa carrière, à la fin, il la défendait en affirmant qu’il y avait, encore la petite et la grande propriété, non pas une différence de degré mais une différence de nature.
      Si je défends donc ici la Liberté, ça n’est pas par maçonnisme mais parce que pour moi nous devons nous prendre en main pour sortir du diktat et cela passe par la reconquête de notre souveraineté alimentaire, qui passe par l’agriculture paysanne (la seule indépendante puisqu’à petite échelle avec les semences locales, on produit sans l’aide de personne) et donc, dans une certaine mesure, par une libre entreprise.


  • #8926
    le 12/04/2011 par Jean Roulin
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Le "front de la foi", pour reprendre l’expression d’Alain, moi je le vois possible avec tous ceux de bonne volonté qui se conçoivent comme mes égaux, pas avec un prosélyte qui me méprise, et encore, qu’a moitié dans l’espoir mercantile de me convertir. Ce n’est pas 3 commentaires Coranique du web ou du Talmud qui me feront renier mes convictions qu’elles soit athées ou religieuses, mais ca voyez-vous ca ne regarde que moi et je ne vous laisserai pas me juger sur ce point précis.

    Il faut bien que les musulmans sunnites qui sur E&R ne parlent QUE d’Islam, et n’ont d’opinion sur quasiment rien d’autre (a l’exception du Sionisme peut-être, et encore) comprennent bien que ce front commun est avant tout politique, ni plus, ni moins que po-li-tique. Mais ce mot "savant" vous évoque t-il quelque chose ?

    Comme la majorité des gens a E&R, je suis avant toutes choses l’ennemi déclaré et assumé des idéologies "sans-frontières" qu’elles soit d’ici ou d’ailleurs. C’est a dire tant envers l’ethnocentrisme Laïcard destructeur d’identité, que le pan-islamisme de la Oumma destructeur des nations.
    Alors nous, les "mécreants" comme vous dîtes, que devons nous pensez du Musulman "nouveau" que vous semblez incarné ??? Vrai Musulman des origines me diriez-vous sûrement, mais pour l’écrasante majorité des gens en France, musulmans ou non, concédez tout de même que c’est assez "nouveau" comme doctrine. Et je ne parle même pas du folklore vestimentaire qui ne prend tout son sens qu’au delà de 40 degré.

    Devons-nous donc vous encouragez dans vos fantasmes a construire avec empirisme un système totalisant qui,bien qu’embryonnaire et encore assez marginal en France du point de vue du poids politique, ressemble fort dans son élitisme hiérarchique au mépris universel que les communautés J.... vouent depuis toujours aux peuples et aux nations qui ont eu le malheur de les considérer comme leurs égaux ?
    Bien naïf celui qui croit pouvoir concurrencer qui vous savez sur son propre terrain.

    Pour reprendre une formule très a propos de Soral qui dans son contexte initial ne vous était pas destinée mais s’applique a merveille a votre endroit :

    " L’Ecole ou tu as appris a mentir, c’est eux qui l’ont construite ! "

    Méditez cela cher Monsieur, et bien le bonjour chez vous.

     

    • #8956
      le 12/04/2011 par Abd’al Haq
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Il faut être un tout petit peu réaliste ; l’idée même de "Nation" est fort récente (quelques siècles tout au plus,) ; lil ne sert à rien de se borner dans l’idéologie, mais bien de comprendre ou est la vérité et de lutter pour le moins pire dans l’état actuel des choses. A un moment, l’idée de "Nation" s’est construite en opposition avec la Tradition par ceux là même qui au nom du mondialisme les détruisent. Ainsi il ne s’agit pas d’être pour la "nation" ou bien pour la "chrétienté" ou pour le Califat idéologiquement, mais comprendre comment on se sert de ces "concepts", qui étaient pourtant ceux de la tradition, pour mettre en place le nouvel ordre mondial. Ce n’est pas parce que dans le principe l’unité primordiale du paradis terrestre est le "monde parfait" qu’il faut cautionner ceux qui utilisent la puissance de ces symboles pour prétendre rétablir le paradis sur terre avec des moyens matériels. Dans l’état actuel des choses, le retour à l’unité primordiale est impossible sans intercession divine de même que sur un autre plan, on est obligé de compter avec les immigrés présents depuis maintenant 3 ou 4 générations, de même qu’on doit faire avec cette idée de "Nation" et la défendre jusqu’au bout. Cela ne veux certes pas dire que cette idée est absolu que l’idée de Oumma ou de Chrétienté n’a pas de légitimité en soi. Pour la question du "folklore vestimentaire" je vous rappellerai que celui de l"occident" moderne n’est pas mieux et n’est surement pas plus "national" ou" local"qu’une djellaba, mais c’est un autre débat, là encore il ne faut point se borner à l"idéologie" et considérer qu’on ne reviendra pas aux tunique du temps de St Louis (qui ont d’ailleurs plus à voir avec la Djellaba que le survet nike ou le blue jeans made in taiwan) et de chercher le moindre mal.


    • #9105
      le 13/04/2011 par Pour un Front national populaire
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      @ pseudo :
      Et pour la monnaie aussi je suis d’accord, évidemment.
      Les monnaies locales non cumulables sont aussi une des solutions les plus urgentes à mettre en place.

      Relocalisons !
      Qui, dans un village, produirait des films X ? Il serait banni. Le problème est résolu


  • #8944
    le 12/04/2011 par MS
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Lui meme ayant reconnu que le systeme ne s’affronte pas betement de face...l’apologie de l’ecole buissoniere est douteuse et contradictoire avec son analyse sur "le racisme de gauche" qui pousse les jeunes en ce sens a ne faire que du sport et de la chanson...le diplome permettant a cette jeunesse populaire de devenir medecin ou ingenieur comme Mr soral le disait avant.L’idée de l’education national a la derive est pertinente mais le demantellement des services publiques est une mecanique bien huilée et une strategie de privatisation claire.Dans ces conditions,quoi que lon en pense,etre prof dans le public avec ses conditions scandaleuses necessite du courage pour aller au front et permet d’ouvrir a quelques uns une porte de sortie social ou intellectuel..
    Le discour d’alain soral s’affine et s’enrichi mais de grosses contradictions persistent,confusion qui n’aide pas le citoyen et donne du grain a moudre aux detracteurs.
    Marxiste egalement,je pense que l’analyse qui distingue les deux liberalismes est fondamentale.En effet,l’ideal liberal et l’ideal communiste ont en theorie le meme objectif:l’individu autonome dans une societe sans etat opresseur.Seulement l’oligarchie prend ou garde les reines du pouvoir...A voir par ex l’opposition entre analystes financiers independant et banquiers,investisseurs et speculateurs permet de faire ce distingo tres important.L’hebdomadaire MoneyWeek illustre bien cette opposition.


  • #8957
    le 12/04/2011 par joël
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Très belle prestation cohérente posée et de haute valeur intellectuelle "pour moi" Cela dit je pense qu’il serait bon à Mr Alain Soral de réfléchir sur le sort de la France si rien n’est envisagé pour renvoyer dans leurs pays d’origine les migrants des dix dernières années notamment ceux de l’Afrique Noir à la démographie explosive n’engendrant que des problèmes chronique de délinquances et de violences diverses et variées ! Il faut aussi entreprendre ce genre de réflexion honnête mais aussi périlleuse pour le sociologue qu’est Alain ! Nous Européens n’aurons absolument pas les moyens de prendre en charge ces populations ingérables dans tous les sens du terme ! Ils sont à la charge de la population laborieuse smicard de son état ! Il n’y a plus d’usines, d’emploi sinon postes partiel de 15 heures par semaine voir 20 heures etc etc...Il faudra qu’ils soient reconduit dans leur Pays et qu’ils se retroussent enfin les manches et arrêtent de nous la jouer à la sentimental de bistro !!!!!!!!!!

     

    • #9038
      le 12/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      je suis en accord avec toi sur le fait qu’il y est beaucoup d’immigrés mais tu ne peux pas les virer comme ça, peut etre ceux qui sont arrivés ces derniers mois mais surement pas ces dix dernières années.


  • #8962
    le 12/04/2011 par sayahbec
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Mr Soral, 26min30 vous parlez de caractère religieux et dites que l’entité sioniste voulait que les immigrés reviennent à leur religion. comment est ce qu’ils ont fait ??
    de plus nous souffront d’un gros souci en islam, à cause des marxiste qui ont le même combat que les musulmans mais se revendiquent marxiste et se désolidarisent de leurs compatriotes. de plus j’ai un jour été critiqué fortement par un cousin à moi en tunisie qui était marxiste à la base mais faisait beaucoup d’affaires avec le clan ben ali et il m’a dit "tu sais j’ai un ami juif qui m’a dit que tout les barbus qui viennent de france !! ehh bien c’est nous qui poussons pour que les immigrés s’islamisent" comment est ce possible et à quelles fins ???


  • #8965
    le 12/04/2011 par LéonXIV
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Il n’y a pas deux libéralismes, mais un seul.

    Le libéralisme économique réduit tout à l’offre et à la demande, même le péché et lorsque le péché est en demande le libéralisme économique va lui procurer de l’offre.
    La prostitution, la drogue et la pornographie sont une partie intégrante de la loi de l’offre et de la demande.

    Le libéralisme économique ne fait pas de distinction entre le bien et le mal, alors on ne peut pas diviser le libéralisme en deux. Le libéralisme philosophique immoral découle du libéralisme économique qui ne sépare pas le bien du mal dans ses lois économique. Le pécheur aime son péché et le libéralisme économique va lui offrir ce qu’il aime sans faire de discrimination philosophique. Le libéralisme économique ne discrimine pas le péché, il répond à sa demande.

     

    • #8979
      le 12/04/2011 par Pour un Front national populaire
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Léon XIV, auriez vous oublié que votre prédécesseur direct (Léon XIII) dans sa doctrine sociale admettait, peut-être à demi-mot, la nécessité d’une certaine liberté pour le maintien de l’Ordre.
      Les Oeuvres des Cercles catholiques-sociaux en ont été la preuve. Il faut la liberté d’entreprise et d’association pour garantir la Justice sociale.

      Si le libéralisme est un poison, la Liberté (la vraie, celle de se laisser guider par Dieu, celle d’écouter le Père et de ne pas croquer la pomme) est la plus belle des nourritures de l’homme.


    • #8999
      le 12/04/2011 par LéonXIV
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      @ Pour un Front national populaire

      La liberté d’entreprise et d’association pour vendre quoi ? De la pornographie ou des légumes ?

      Il ne faut pas confondre la liberté des individus et le libéralisme qu’on a érigé au dessus des lois de Dieu.
      Jésus vomit les tièdes et le libéralisme sur le plan moral n’est que tiédeur vis-à-vis le bien et le mal.

      Jésus en tant que Dieu disait :"Celui qui n’est point avec Moi est contre Moi, et celui qui n’amasse point avec Moi disperse." Matthieu 12,30

      L’Église Catholique n’impose aucune loi, Dieu lui-même n’impose pas ses lois, ni même la vertu, mais le problème d’aujourd’hui c’est qu’il y a des gens qui se disent catholique et qui ne le sont pas dans la pratique.

      Lorsqu’on adhère à une religion, on se conforme à cette dernière, si les gens adhèrent à une religion sans observer ses lois, c’est qu’ils n’ont pas réellement adhéré à cette religion au départ. L’obéissance doit-être libre et volontaire, mais sans l’obéissance, il n’y a pas d’adhésion réelle à l’Église et l’Église est là pour gouverner son peuple et non pour être gouverner par le peuple. L’Église n’est pas une démocratie où ses membres font leur volonté propre.

      Le libéralisme économique n’encourage aucune obéissance à Dieu et à son Église. Le libéralisme prétend être neutre, alors que la neutralité n’existe pas. Lorsqu’on n’obéit pas à Dieu, on obéit à Satan.


    • #9026
      le 12/04/2011 par Pour un Front national populaire
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Pour vendre des légumes bien-sûr. La pornographie a vocation à être interdite, c’est évident, nous ne sommes pas chez les zouaves.

      Pour le reste, je ne suis pas un exégète catholique, pour moi Jésus est un Sauveur, le fils de Dieu qui nous garde.
      Donc oui on se soumet et on reste humble (je crois qu’il n’y a qu’un seul pêché, l’orgueil).

      La liberté peut ne pas être orgueilleuse si elle est encadrée. Par la Morale et la Loi.

      Abolir toute liberté d’entreprendre, c’est l’URSS. Et ça tue la vie, on l’a vu.
      L’ériger en dogme, c’est les USA. Et ça tue aussi.
      N’en est-il pas ainsi de toute chose, de toute idée humaine ?

      Ca n’est pas à mes yeux être tiède que de dire ça puisqu’on a bien rappelé qu’avant il y avait l’Humilité, valeur suprême.

      Enfin, ça n’est que mon avis, pas encore complétement formé.


    • #9052
      le 13/04/2011 par LéonXIV
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      @ Pour un Front national populaire

      Les États-Unis n’ont jamais été une terre de liberté car la liberté n’existe plus que lorsqu’un gouvernement devient un monopole gouvernementale comme l’URSS. On ne peut pas imposer un consensus et l’unité gouvernementale à une société qui est divisé, encore moins une seul charte et une seul constitution.

      À partir du moment où le consensus est inexistant, il doit y avoir plusieurs gouvernements parallèle. La démocratie ne propose qu’un choix de gouvernement, car les gens subissent qu’un seul résultat électoral et ils ne peuvent pas s’en détourner. Le gouvernement américain comme dans toute les démocraties est un monopole gouvernementale. Il n’y a pas de libre concurrence gouvernementale au sein d’un même territoire, mais un seul gouvernement qui monopolise toute l’activité politique.

      La démocratie produit un monopole institutionnel qui empêche toute forme de dissidence gouvernementale. C’est de la dictature enjolivé par une illusion de liberté où les électeurs s’imaginent que tous vont se convertir un jour à la même idée au moment des élections. Une grosse chimère.

      Essayer de vivre aux États-Unis sans payer de l’impôt et vous allez voir qu’il n’y a pas de liberté.


  • #8970
    le 12/04/2011 par LorelianeGTQ
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Continue comme ça Alain tu fait ce que nous devrions tous faire, nous t’en remercions pour ce courage cette énergie cette volonté...à n’en pas douter guider par Allah, Dieu.


  • #8972
    le 12/04/2011 par Don
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    AAaaah la Tchétchénie...Ces belles terres de chants montagnards souffis salies par un salafisme soumis au Kremlin...Quel gâchis...


  • #8973
    le 12/04/2011 par PierreJean
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Moi j’ai une question.

    C’est quoi un sioniste ?

     

    • #8984
      le 12/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Chez les juifs, ce sont ceux qui ont inventé le mythe selon lequel les juifs d’Europe de l’Est étaient des descendants des exilés de Jérusalem (alors qu’ils sont des convertis et que l’exode n’a pas eu lieu) et que donc il devaient y retourner (cf. Shlomo Sand : Comment le peuple juif fût inventé ?)

      Chez les chrétiens (forcément renégats) ce sont ceux qui oublient que Jésus à accomplit Israël en l’étendant à tous ses enfants (et non plus seulement aux élus qui avaient pêchés par adoration et orgueil) et qui considèrent donc que la création d’Israël correspond aux vues divines.

      Dans tous les cas, ce sont des fous qui pensent que la meilleure manière d’effacer sa souffrance est d’en provoquer d’autres.

      Mais comme il s’agit d’idéologie, il y a autant d’interprétations que d’exégètes.


    • #9047
      le 13/04/2011 par Mr.K
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Votre définition, "anonyme" ,est extrêmement caricaturale et pas du tout cohérentes,une grande passion peu objective ressort de vos propos.J’invite pierrejean à chercher de lui même et par plusieurs sources.C’est le seul moyen d’être en partie éclairé.


  • #8981
    le 12/04/2011 par jepasséparla
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    dans certains commentaires, je lis ici et la que l’islam serait une idéologie metisseuse anti frontières au même titre que le mondialisme athée c’est on ne peut plus faux, ce qui dise ca sont soit des gens qui n’y connaissent pas grand chose, ou des manipulateurs, pour casser ce mythe de islam = religion mondialiste il suffit de lire.

    "Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté."

    en gros il est dit que dieu a voulut la diversité planétaire, est nul part il est mentionné qu’il faudrait s’y opposée, pas plus qu’il n’est ecrit qu’il y aurait un peuple élu et que tout le reste seraient du betail des goys ou autres.

     

    • #8985
      le 12/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      A quand un militant musulman d’ER qui nous écrit son islam ? Juste pour mettre quelques idées claires derrière ce mot qui pour moi montagnard qui n’ai jamais côtoyé de musulmans, m’est autant étrangère que la spiritualité aborigène.
      Tout le monde en profiterait.


    • #8986
      le 12/04/2011 par Jean Roulin
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      @ jepasséparla
      " dans certains commentaires, je lis ici et la que l’islam serait une idéologie metisseuse anti frontières.."

      Eh bien tu as mal lu mon ami. Je ne parle pas "de l’islam" mais du concept de Oumma et des abrutis consanguins qui veulent une terre d’islam du Maghreb a l’Asie dans un grand califat contre les états nations existants. Soit le même genre de pré-totalitarisme que l’on retrouve chez nous dans une forme plus achevée avec l’U.E. mais sans religion cette fois, si ce n’est celle du consommateur.


    • #8995
      le 12/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      @montagnard, le truc justement à l’heure actuelle c’est de ne pas côtoyer de musulmans pour pouvoir découvrir le vrai Islam des origines. Ou alors côtoyer des musulmans qui ont étudié leur religion. Je vous invite tout d’abord à lire ne serait-ce qu’une sourate du Noble Coran ou bien à l’écouter.


    • #9013
      le 12/04/2011 par algerien
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Je trouve ce débat totalement stérile ... bien sur que l’islam est une religion à caractère universaliste , qui considère que tous les humains sont égaux devant Dieu car issus d’Adam et Eve .
      Elle n’est pas opposée au métissage , sans pour autant y inciter .. d’ailleurs toutes les religions sont comme ça .. elles ont en général un message universaliste et considèrent les humains comme égaux et tout à fait similaires.

      Le catholicisme est-il contre le métissage ? qu’en est il du bouddhisme ? ne cherchez pas à trouver la notion de nationalisme (notion moderne) dans des vieilles religions issues d’un autre temps ...

      en réalité la seule religion où il est question de peuple élu et de nation est le judaisme.


    • #9017
      le 12/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      @algerien :

      "Celui qui est croyant est-il comparable au pervers ? (Non), ils ne sont point égaux." s32v18


    • #9021
      le 12/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Osho disait que les constitutions des états moderne devraient inclure le devoir de l’état d’enseigner la méditation aux citoyens dès le plus jeune âge.


  • #9008
    le 12/04/2011 par SZ.
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Au fait, y a-t-il une chance pour entendre une conférence de M. Alain Soral un de ces jours en Belgique ?

     

  • #9011
    le 12/04/2011 par anonyme
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Excellent discours d’Alain SORAL. Il nous explique vraiment les choses. Je diffuse quotidiennement ses informations notamment sur l’empire. Je fais de la pub pour son livre et le site d’E&R. J’ai une collègue qui va aller voir cette video car elle vote système (PS) et elle devrait ouvrir un peu plus les yeux avec cela. Merci Alain.


  • #9024
    le 12/04/2011 par Mansur
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    @jepasséparla, on trouve une des raisons de ces idées dans le fait que l’Islam s’oppose fermement au tribalisme, qui faisait des ravages à l’époque du Prophète (razzias, vendetta, racisme, etc.) et plus généralement aux débuts de l’Islam (deux siècles de guerre civile tribale en Espagne, etc.). Au 20ème siècle, certains idéologues musulmans ont assimilé le nationalisme au tribalisme, d’où (en partie) ce fréquent rejet de la part des islamistes, etc.


  • #9025
    le 12/04/2011 par John Wayne
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    "Partie 2 disponible prochainement..."

    Vous entendez quoi exactement par "prochainement" ?


  • #9028
    le 12/04/2011 par anonyme
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Enfin , pour la 1ère fois , je decouvre son avis sur l’enseignement !
    et je dois dire que je suis content de savoir qu il rejette ce système ! les élèves les plus intelligent et les plus courageux sont ceux qui résistent à l’abrutissement pédagogique !!!

    Parole d’un prof qui quitte son metier parce qu’il aimait trop les enfants !!!


  • #9029
    le 12/04/2011 par anonyme
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    J’ai pas encore eu le temps de visionner la vidéo, mais je voulais juste dire que l’affiche derrière est vraiment top. Bravo à celui qui l’a faite !

     

    • #9039
      le 12/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      le serpent qui enroule le signe du dollar !! bravo !! le messager de dieu nous a informé que les êtres avare et qui ont acumulés des grosses richesses seront enroulés par un serpent géant qui lui dira "je suis ta fortune" et il lui brisera les os.. plutôt cool.


  • #9031
    le 12/04/2011 par anonyme
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Concernant l’euthanasie je ne suis pas du tout d’accord avec Soral... offrir une vie misérable à quelqu’un, sans sortie d’hopital possible... Qui voudrait de cela..

    Je trouve qu’il se plante sur ce sujet. Même si financièrement l’euthanasie est rentable, il ne faut pas oublier qu’AU DESSUS il y a la compassion qui pousse au geste de la libération d’une souffrance, une prison.

     

    • #9043
      le 12/04/2011 par Paul Brousse
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Vous avez donc l’esprit contaminé... (sans vouloir vous offenser). Comme on dit : l’enfer est pavé de bonnes intentions. A chaque fois qu’on veut nous fourguer une saloperie, l’alibi humanitaire est de sortie. On touche à la fibre émotionnelle... Tous les gauchistes "sanspapiéristes" pensent de la sorte en ce qui concerne l’immigration. Ils sont pour la régularisation massive des sans papiers, parce qu’ils ont bon coeur... ces cons ! Et qui se frotte les mains ?
      Pour l’euthanasie, c’est pareil. On va nous "attendrir" avec des images choc (Chantal "machin" ou Vincent "je sais plus")... Et évidemment, aucun d’entre nous ne tolère la souffrance. La plupart d’entre nous a connu le cas d’une personne proche qui a voulu en finir. On s’est même probablement dit qu’elle serait mieux morte, qu’elle arrêterait de souffrir. C’est humain.
      Je pense que la clémence doit avoir lieu dans le cas d’un suicide assisté d’un proche pour le proche en question.
      Mais si un jour l’euthanisie d’état venait à voir le jour en France, je pense qu’il en serait fini pour moi de la résistance pacifique... et je ne serais probablement pas le seul. Les responsables le paieraient très cher. De leur vie. Cette chose sacrée qu’ils, en l’ôtant volontairement à d’autres, ne mériteraient plus.
      L’acharnement thérapeutique est une chose, l’exécution sommaire en est une autre.


    • #9131
      le 13/04/2011 par Mos
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Vous pensez encore que des types comme Attali ont un coeur pour nous les goys ? Voyez ce qu’ils font en Palestine et s’ils considèrent les non-juifs comme de la merde qu’ils peuvent dominer et exterminer selon la situation, beh je pense pas comme Soral, que l’euthanasie, surtout quand elle vient de ces gens là, qu’elle est un but humaniste.

      Je pense pas que les gauchistes sont des cons mais des gens qui ne s’intéresse que très superficiellement à la politique.


    • #9188
      le 13/04/2011 par anonyme
      Alain Soral à Lyon - Partie 1

      Les médecins prêtent le serment d’Hippocrate, serment qui avait tout son sens quand 1 enfant sur 10 survivait. De nos jours ce serment de protéger la vie par tout les moyens a perdu son sens puisque les technologies permettent de survivre quand le corps à lâché.

      Vivre dignement ou vivre à tout prix ? J’ai parlé à des gens dont le souhait est de mourir (j’ai travaillé en EMS et à l’hôpital) et qu’on tourmente avec examens, traitements, substitutions matérielles de fonctions vitales... J’ai vu des situations tellement dégradantes...

      Et en effet cela coûte cher, et pour une fois la logique commerciale est en accord avec des valeurs humanistes, ça vous fait peur ?

      En fait l’euthanasie n’est pas tant agir pour tuer, mais souvent arrêter, déposer les armes et accepter que la mort n’est qu’un changement d’habits.

      De nos jours ce droit à mourir est une des choses les plus importantes que nos sociétés aient à comprendre pour passer d’un âge de peur, de lutte contre la nature à celui d’une certaines maturité, d’une confiance envers la vie. Il y a encore beaucoup à faire dans les institution. Apprendre à mourir, cela évoque la présence d’accompagnement... la présence d’êtres éclairés, méditants, sages.


  • #9033
    le 12/04/2011 par anonyme
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    partie 2 prochainement... ??


  • #9041
    le 12/04/2011 par augustin
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Bon la partie 2 ou je vote strausskan !

    hahahahah


  • #9053
    le 13/04/2011 par franck
    Alain Soral à Lyon - Partie 1

    Pitié ! J’ai besoin d’une deuxième dose ! Où est la partie 2 ?!
    Pourquoi nous tourmenter de la sorte ?


  • #9097
    le 13/04/2011 par Benoît Girard
    Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

    Il faut remercier Alain Soral pour l’incroyable travail de clarification doctrinale qu’il a conduit depuis quelques années.
    Ce qui m’attriste c’est que, prisonniers des "catégories de la domination", beaucoup ne mesurent pas encore la nécessité prioritaire d’une réconciliation nationale et préfèrent continuer à se fabriquer des ennemis virtuels.
    Reconnaissons qu’il ne faut pas seulement de la lucidité mais aussi du courage pour s’affranchir du rôle que le système vous a assigné et qui, si vous vous en tenez là, vous procure un certain confort, quand bien même il s’agit de jouer le méchant de service.
    Benoît Girard, professeur d’histoire-géographie (clin d’œil à un passage de la conférence, que j’approuve entièrement, mais qui mériterait quelques nuances !)

     

    • #9172

      Vous êtes un jeune prof. aussi, pas comparable avec certains vieux cons que j’ai eu comme prof. d’histoire et qui me désespérer par leur fermeture d’esprit, par exemple sur la civilisation arabo-islamique. J’ai eu le malheurs d’avoir un prof. d’histoire qui était déjà idéologiquement marqué par le conflit des civilisations (11/09 oblige !) et qui n’a rien trouvé de mieux que de nous faire lire des textes critiquant le Coran et nous dire que cette civilisation n’a rien amené à la médecine... Si ces ancêtres avaient été aussi cons et orgueilleux vis à vis de cette civilisation, ils seraient encore au moyen âge !

      Si on apprend aux jeunes français d’origine immigrés, comme moi, que l’histoire à su se passer de leur ancêtres (ce qui est totalement faux) et que de toute façon la civilisation se résume aux "blanc d’origine greco-romaine", d’une part ils ne s’intéresserons pas aux études et aux livres, puisque c’est un truc de "blancs" et d’autre part ça créera un sentiment de mépris de la part des français de souches, alors que ce sentiment est faux voir marginal.

      Donc, j’espère qu’un prof comme vous sera faire remonter le niveau, bien que ça soit une goutte d’eau, sa sera toujours ça pour sauver ce pays qui j’espère à un autre destin que la guerre civile à coup de fausse histoire. :)


  • #9111

    Du beurre...Merci Monsieur Soral.


  • #9159

    Voilà, ça serait une excellente idée que de faire une vidéo explicative de ce que c’est le salafisme, car avant tout, c’est en rapport à un certain retour aux valeurs et à l’interprétation des textes qu’il s’agit.
    Moi je suis salafiste marocain, pratiquant, cadre dans une société et père de famille et je suis blessé quand je vois que certains par inculture ou malhonnêteté assimiler les islamo-racailles qui appellent à la guerre sainte contre l’occident ou les islamo-sionistes à l’instar d’Al-Qaida aux salafistes pieux et patriotes comme les frères musulmans par exemple.

    PS : je ne fais pas du mono-déterminisme, je parle simplement d’un sujet qui me parle. Libre aux autres de parler de sujets qui les intéresse aussi.


  • #9160
    le 13/04/2011 par Senpaiii
    Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

    Encore un énorme Alain Soral pour cette conférence,
    continuez votre combat "personnel", c’est également le mien, donc je vous remercie de le mener,
    et je pense ne pas être le seul dans cet état d’esprit...
    A quand le retour de Mr Soral-sensei sur Nancy,
    je serai ravie de pouvoir l’homme qui fait trembler le système de mes yeux.
    Je ne vous connait pas depuis longtemps mais je pense avoir rattrapé mon retard,j’ai beaucoup regardé vos vidéos et lus 2 de vos livres (abécédaire et comprendre l’empire),
    d’ailleurs à 28 ans comprendre l’empire est le 1er livre que j’achète et que je lis....et depuis j’en ai fait racheter 3 dans mon entourage,c’est un peu ma façon de vous aider, en tous cas votre façon de faire fonctionne.
    Je me doute que vous le savez déjà mais c’est toujours sympathique je pense d’en avoir une petite confirmation de temps en temps...

    Bon courage et j’espère à bientôt sur Nancy

    Merci également à tous ceux qui vous aide à faire tourner ce site qui est une merveilleuse idée...


  • #9162

    Désolé pour le SPAM, mais c’est une nouvelle à diffuser massivement, c’est HALLUCINANT !!!
    Et après, on nous emmerdera encore avec les Quicks Hallal !

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actu...


  • #9177
    le 13/04/2011 par Bidochon
    Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

    Merci Alain, bon débat mais on commence à avoir l’habitude.

    Juste une petite remarque : je ne sais pas pourquoi au juste mais si Marine le Pen a été interdite de séjour sur le territoire israélien, ce n’est peut-être pas pour des raisons "tribales" comme fille charnelle de son père mais aussi comme fille politique de son père, puisqu’elle est membre du FN depuis 25 ans.


  • #9178
    le 13/04/2011 par John Wayne
    Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

    Soral conseille trois livres, celui de Meulins, de Reed, mais il oublie de citer troisième. Quel est ce livre ?

     

    • #9189
      le 13/04/2011 par Bidochon
      Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

      Antony C. Sutton : Wall Street And The Rise Of Hitler et Le Complot De La Réserve Fédérale


    • #9194

      Il s’agit des livres d’Anthony C. Sutton dont au moins un est traduit en Français "Le complot de la Réserve Fédérale". Plus sa "Wall Street trilogy" dont "Wall Street & the Bolschevic Revolution", "Wall Street & the Rise of Hitler" et "Wall Street & FDR"


    • #9197

      Je crois qu’il a dit A. Sutton ?!


    • #9205

      Il y a celui de Pauwels, "Le mythe de la bonne guerre", qui va pas mal dans ce sens. E&R avait posté une conférence de l’auteur à une époque.

      Ca traite surtout de la collusion des milieux industriels Américains avec l’Allemagne Nazie. Ca tranche pas mal avec le manichéisme enseigné à l’école.


  • #9182
    le 13/04/2011 par complaisantboy
    Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

    Quel travail Alain Soral ... cela fait plaisir à voir et à entendre quelqu’un avec de l’énergie, pas de lassitude, pas d’agacement, de la colère mais surtout un gros effort de clarification de tout ce bourbier... Je vous suis régulièrement depuis fin 2010, avant j’appréciais vos interventions mais pas de suivi mais alors là avec l’Empire vous avez tapé dans le mille !!!
    Je ne me suis jamais autant intéressé aux réseaux et aux lignes de force, que l’on peut d’ailleurs constater au plan local près de chez soi. Pour moi, le national c’est du local en grand d’où l’intérêt de comprendre le sens général des choses et ensuite l’appliquer chez soi...Très intéressant.
    Vous êtes impressionnant par cette force et vous allez à la bataille ! Vous faîtes peur aux hostiles car vous renouvelez les idées avec beaucoup beaucoup d’énergie. Les gens se sentent dépassés...dommage car le fond les instruirait...Bravo pour votre non-lassitude !! Déjà, en cela, je trouve cela respectable ! car y a de quoi se taper la tête contre les murs avec les défilés de moralistes, de pseudo journalistes, des penseurs complices de la mascarade, de tous ces profs d’université qui sont des planqués ( vous êtes le seul à les attaquer de front, je suis content en tant qu’ex-étudiant déçu par l’université).
    Perso, j’ai hâte de vous écouter quand les présidentielles vont approcher. Je pense que là aussi vous allez prendre encore plus d’ampleur et de hauteur dans la pensée car la comédie se précise.


  • #9183
    le 13/04/2011 par la mouche du coche
    Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

    J’y pense. M. Soral a-t-il pensé à faire traduire ses vidéos en anglais ? Et son livre aussi ?


  • #9190

    Superbe conférence, comme d’hab. Beaucoup de déjà vu/entendu, mais on en apprend toujours plus !

    Y’a juste un truc qui "m’embête", c’est les coupures du montage ... J’aurais bien aimé voir la conférence et les réponses complètes, mais Alain Soral doit avoir ses raisons pour ne pas les avoir laissé. Pour cette raison, entre autre, je me réjouis d’avoir l’occasion de le voir en conférence en Suisse. J’ai lu je ne sais plus ou qu’il viendrait, mais je ne trouve aucune info à ce sujet..

    Encore une fois, Merci !


  • #9213

    Passionnant, comme toujours, continuez M Soral !

    Article intéressant : une société Israélienne , invente La « BioDynamic Signature » qui détrône la puce RFID
    http://www.mecanopolis.org/?p=17813

    (ca date de 2010, je suis en retard, peut etre le saviez vous deja... mais c’est tjrs important d’informer)

    Ca bosse dur aussi chez nos amis les "Illuminatis-satanistes franc-mac" israeliens....


  • #9234

    La fin est un peu ambiguë. Si j’étais issu de l’immigration, il est vrai que j’aurais énormément de mal à choisir pour qui voter. Facile de voter Lepen lorsqu’on est ethniquement comme Soral (et comme moi) mais pour les autres, les discours de Marine ne rassurent pas. Je peux alors comprendre que certains naïfs porteront leur vote à gauche, pensant bien faire pour leur avenir. Le FN doit avoir un discours sérieux et constructif sur l’identité nationale et le patriotisme, c’est pour moi la seule clé.

     

    • #9415

      Je ne comprends pas, personnellement, ces peurs de Marine Le Pen ; à aucun moment elle ne fait de distinctions "ethniques" comme Soral n’hésite pas à le faire, lui. Il ne faut pas oublier que quand le FN défend les français, c’est au niveau de la nationalité, non pas de leurs origines ou de leur(s) religion(s). Je suis issu de l’immigration aussi et n’ai aucun mal à voter pour Marine.


    • #10476

      Marine Lepen ne fait pas de differences raciales, mais on sait tous qu’il y a au FN des racialistes.

      Le FN est compose de plusieurs elements ; des chretiens traditionalistes, des paiens, des ouvriers, des petits bourgeois etc

      Jean Marie Lepen par son charisme a reussi a rassembler toutes ces influences pour la defense de la nation.

      Ce qui fait peur aux citoyens francais d’origines etrangere, c’est cette composante racialiste du FN...


  • #9238

    Plus je vous écoute et plus je réfléchi à des moyens efficaces pour propager la bonne parole, mais ce qui me tue, c’est que c’est déjà compliqué de faire voir vos vidéos à mes proches, toujours à s’affaler devant cette merdasse de Grand Journal tous les soirs mais incapable de s’intéresser à autre chose pendant 1h. J’ai envie de les baffer, c’est horrible, et si je m’emporte, c’est sûr, ils ne les regarderont pas. C’est juste déprimant.
    Autre chose, il y a des gens complètement isolé, donc très difficilement atteignable et propagandé à très très haute dose par la tv quasi exclusivement, ce sont le 3ème et le 4ème âge (et en plus je crois qu’il vote massivement).
    Comment les toucher ? en braquant un flingue sur les diffuseurs des grosses chaines ou en distribuant des dvds par les facteurs, y’a pas cinquante solution. Bref je vais retenter de dépropagander les miens.

     

    • #9269

      Je partage ce constat à 100%... Et j’essaye aussi de partager des infos dissidentes en douceur. Le pire étant encore le Facebook français, que des partages de prouts, de Cauet, de merdasse... Y a des trucs, c’est marrant 2 minutes, mais comment peut-on se contenter de ça ?...


  • #9240
    le 13/04/2011 par BOUKRANNA Mounire
    Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

    Au nom d’Allah le Clément , le Miséricordieux ,

    Alain Soral répète souvent qu’il est contre la "Charia" en France mais il n’en donne pas les raisons . Quels arguments présente-t-il à ce sujet ? Qu’est-ce qu’il trouve peut-etre choquant ou "incompatible" avec la France dans la "Charia".Certes , il est libre dans son choix mais il devrait développer les raisons de son rejet de la charia pour améliorer les débats.Sinon on pourrai penser qu’il a un penchant pour l’"Empire" en ce qui concerne la prise de position face à l’Islam.

    Très cordialment.

     

    • #9267

      "Alain Soral répète souvent qu’il est contre la "Charia" en France mais il n’en donne pas les raisons . Quels arguments présente-t-il à ce sujet ? Qu’est-ce qu’il trouve peut-etre choquant ou "incompatible" avec la France dans la "Charia"."

      Peut-être qu’il a envie de continuer à boire le doux vin fermenté que nous offre notre terre, et à manger du bon saucisson, comme nos ancêtres ?


    • #9278

      Je ne sais pas vraiment ce qu’est la Charia mais une chose est sûre déjà, avec un nom comme ça, on en fera pas une loi de la France.
      Ensuite si on veut un retour de la loi religieuse en France, ce sera la Doctrine Sociale de l’Eglise parce qu’elle une des émanations de notre civilisation, ce qui n’est pas le cas de la Charia.
      Enfin je ne vois pas comment être contre la Charia en France pourrait être vu comme une soumission à l’Empire. Où alors ça voudrait dire qu’on aurait le choix entre l’Empire USraël et l’Empire "Chariesque".
      Dans ce cas je prends le maquis.
      Hors de question de se soumettre à quiconque (sauf Dieu mais c’est une affaire personnelle).
      Vive la France Libre ! Ni dollar ni Charia. Point.


    • #9281
      le 14/04/2011 par Tyresiax
      Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

      Tu es en train de dire que pour toi, il y a l’Empire d’un côté et la Charia comme seul espoir de l’autre ? C’est risible et absurde !

      En France, nous avons une tradition helleno-chrétienne, ainsi que des valeurs politiques "anti-impériales" enracinées dans notre histoire (marxisme-socialisme authentique, gaullisme, maurrassisme, anarchisme...), pourquoi devrait-on faire passer la Charia, objet étranger bien que respectable, avant nos propres valeurs et notre propre histoire ?

      De même que tu dois certainement critiquer l’impérialisme américano-sioniste qui mondialise un mode de pensée, apprend à respecter les droits des peuples et des individus à ne pas souhaiter se convertir à l’Islam (même si je ne dis pas que les deux se valent) et à conserver leur identité propre. Merci.


    • #9290

      Peut-être veut il tout simplement montrer aux non-musulmans septiques au sujet de sa bienveillance envers l’islam qu’il n’est pas totalement vendu à cette religion (qu’il défend avec brio, peut-être un peu trop au goût de certains).


    • #9293

      MR BOUKRANA,ce que soral se tue à rabacher rmais qui est sans doute est difficile à entendre pour certains c’est que les musulmans français doivent se retrouver dans ce combat pour la patrie,en clair se définir musulman et patriote et ne pas tomber dans le piège d’un islam mondialiste américano-saoudien de la new generation trés en vogue chez la jeunesse musulmane anglaise manipulée par ce charlatan de yussuf islam !
      ps:yussuf islam passera ce soir chez taddei ,j’invite les gens à matter pour que nous décrytions ensemble ce pro-kosovo agent anglais qui ose fouler notre sol !


    • #9295
      le 14/04/2011 par Alex Demételier
      Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

      Vous parlez au nom d’Allah ? ça va les chevilles ? (faites gaffe, une islamoracaillophilie vous guette)

      Du coup je vous retourne la question : "En quoi la Charia serait un bien pour la France ?"
      Déjà si vous arrivez à me définir qu’elle Charia à appliquer, à la Saoudienne, à la Turc, à la Somalienne, je crois que je peux attendre votre réponse pendant 30 ans.


    • #9298

      Tout simplement parce que la France n’est pas une terre d’Islam. La Charia n’a pas vocation à s’exporter hors du monde musulman.


    • #9300

      Mounire,

      Tu oses dire que si Soral n’explique pas en détails son refus de la charia en France c’est qu’il a un penchant pour l’Empire.... ???
      Parce qu’on est obligés de justifier pourquoi on ne veut pas de la Charia en France pour prouver qu’on ne fait pas parti de L’empire ?Et puis Soral a déjà donné sa raison, il n’est pas musulman d’une part , d’autre part, tu as du remarquer qu’il est un défenseur émérite de l’identité française (au sens noble )...Il ne va pas combattre l’empire qui détruit l’identité et la souveraineté française et accepter d’un autre côté vivre sous des lois qui ne correspond pas à son idéal.

      En soupçonnant le plus honnêtes des pourfendeurs de L’Empire d’être un peu de mèche ...nous savons maintenant de quelle côté tu es...Surement pas celui de la réconciliation nationale.


    • #9304

      La question ne devrait pas être posée ainsi.
      La problématique n’est pas de savoir ce qu’il y aurait de compatible ou d’incompatible dans le charia par rapport à la société française. Le fait est qu’en France il reste encore 90% des citoyens qui ne sont pas musulmans, quant aux musulmans il n’y a pas non plus parmi eux un consensus sur le sujet.

      Je ne pense pas qu’il s’agissent d’une "tare" française, nous pouvons affirmer sans trop de risque que les Japonais, Chinois, Coréens, les Papous, les Argentins, les Brésiliens, les Pygmées...ne souhaitent pas non plus voire appliquer la Charia au sein de leur société, non pas parce que la Charia est forcément complètement incompatible avec leur culture et conviction religieuse mais tout simplement parce qu’il ne sont pas musulmans.


    • #9307

      Abdel

      De la même façon que cela n’a pas l"air de faire plaisir à certains qu’il y ait des "Charia -sceptiques"... :)


    • #9406
      le 14/04/2011 par sayahbec
      Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

      message pour antoine,
      sur égalité et réconciliation il y a des gens de toutes horizons si toi tu commence à dire "je veux manger du vin et du saucisson" et qu’un musulman en rajoute pour dire que t’es un mécréant voué à l’enfer on joue le jeu de l’empire et du choc des civilizations. un conseil pour moi d’abord et ensuite pour tous : on doit dialoguer et nous prendre les uns les autres avec des pinçettes sinon on fonçe dans le mur. ce combat est déja assez triste comme ça, n’en rajouté pas à cette tragédie bien engagée. Respectons nous.


  • #9260

    Merci à Soral ainsi qu’à toute l’équipe d’Egalité et Réconciliation pour leur travail intellectuel et technique et aux commentateurs pour tous ces articles, vidéos et conférences qui prêtent à réfléchir. Le cercle de pris de conscience et d’esprit(s) critique(s) s’étend peu à peu. La vérité est obstruée par voie de moyens mais est simple en finalité et honnêteté. Merci pour cette part de vérité quant au fond, drôle et accessible pour la forme.


  • #9270
    le 14/04/2011 par Ali de Montmartre
    Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

    Excellent Alain Soral. Un front d’honnêtes hommes se fait jour désormais, et au qualités diverses, mais toujours enclin à la pédagogie (Dieudo,LLp, Blanrue, ...).
    Concernant le commentaire @BOUKRANNA Mounire :
    La sharia’a est un sujet intéressant mais qui peut (doit ?) demeurer dans la sphère privée. Alain Soral fait des efforts remarqués et même inattendus de patience pour répondre souvent, à des musulmans divers, aux vues diverses et parfois même moins au fait de ces questions que Soral lui-même.
    "Appliquer la sharia", est une expression valise, bien pratique, qui ne veut strictement rien dire. Il existe des shari’a, selon les époques et selon les régions du monde, voire les pays.
    Stricto sensu, la France a déjà sa shari’a : le code civile, et toutes les lois républicaines. Et d’ailleurs, chaque musulman doit s’y plier complètement et absolument et ce, par injonction prophétique. Donc, vous comprendrez que tous les français respectent déjà la shari’a française.
    Enfin, et pour aller vite, croyez vous que "les musulmans" français souhaitent voir se constituer un corps d’imams promulguant des fatwas ? Ne préfèrent-ils pas le système français, qui les a accueilli et qui protège leurs pratiques discrètes ? Bien à vous.

     

    • #9323

      La france est un pays chretien et elle doit le redevenir !!! Mon souhait en tant que francais musulman est que l’ islam reste minoritaire et que les francais renouent avec la religion de leurs ancetres ! La laicité est un projet maconnique qui doit etre abolit !!


    • #9363

      Tout à fait exacte, la société à déjà assez imposé et réprimé, pas besoins de recommencer d’une manière différente.

      Chaque répression, condamnation empêchera des choses que la nature de certains devaient exprimer. Et alors la frustration s’installe, la colère et l’énergie créative se transforme en énergie destructive. On est en plein dans la période après tant de répression morale l’homme est devenu fou, détruit la nature, son corps et reste sourd à son âme tant qu’il ne se sera pas fatigué de sa crise de folie furieuse.


    • #9405
      le 14/04/2011 par sayahbec
      Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

      je suis d’accord avec toi, je suis musulmans pratiquant et j’essai d’appliquer la sunna et les valeurs du coran tant que faire se peut. je ne suis pas là pour imposer aux autres ma vision du monde et de la création mais j’exige quand même de l’autre un respect total de mes convictions. je pense que nous devons en tant que français (musulmans, chretiens, juifs, athées) faire en sorte que certaines valeurs reviennent dans notre pays(valeurs morale, respect de l’autre, importance de la famille...) le système qui m’a accueilli comme tu dis était à la base comme ça, tout plein de valeurs, mais l’empire du fric a tout brisés et nous a monté les uns contre les autres. j’ai l’impression que plus on est malhônnete et vicieux et plus on avance dans ce monde. le vice ne fait pas partie de ma religion et ceux qui veulent comme soral se rebeller contre ce système malsain méritent notres soutien.


  • #9279

    Du petit lait.
    J’ai bien adore la partie Question Reponces
    Bravo Alain !


  • #9286

    Merci et Bravo Soral, pour cette conférence ... où tu éclaires pas mal sur les motivations de Marine ... par rapport au sionisme.

    Cela étant, connaissant bien les français, je doute que Marine atteigne le second tour ... on va revivre 2002, et la Le Pen n’aura servi que comme tremplin à DSK ou similaire ...

    Alors ??? Qui reste t-il ??? rien ... ah, j’oubliais "biquette" à Dieudo, ça m’a l’air plus sérieux.


  • #9325

    Par rapport au libéralisme économique et philosophique, il faut quand même dire que le libéralisme économique à été le marche pied de ces élites oligarchiques actuelles, pour accéder au pouvoir financier. Ce marche pied se traduit par : délocalisation, monopoles commerciaux, droits de la propriété sur tout et n’importe quoi, bénéfices indécents, libre circulation des hommes et capitaux,...


  • #9329
    le 14/04/2011 par Etranger
    Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

    Sur la question du Wahabisme (qui n’est qu’une variante du Salafisme et précisément une des interpretations du savant Ibn Taymiya entre autres interpretations soit dit en passant), Soral n’a pas tout a fait tord. Le Wahabisme peu importe la sincérité de ses adeptes a toujours fait le jeu de l’empire, qu’il soit apolitique ou politique ou armé, il a toujours été traité avec bienveillance depuis son apparition au 18eme siècle.
    Témoins : l’inaction de l’empire anglais au 18eme et 19eme siècle vis a vis de son expansion dans ses zones d’influence même au Bahrein et a Oman par exemple, l’inaction voir la collaboration de l’empire a sa prise du pouvoir au 20eme siècle en Arabie, le soutien américain depuis que l’empire a changé de leadership en 1945, et jusqu’à la promotion et l’instrumentalisation du wahabisme par les pays arabes et occidentaux inféodés a l’empire. Il faut être aveugle pour ne pas voir que le Wahabisme fait le jeu de l’empire.


  • #9332

    Qu’est-ce que la "Tradition" évoqué dans le bouquin et dans les conférences d’Alain ? Je ne trouve nulle part de passage ou il l’explique. Est ce que quelqu’un pourrait m’éclairer ?
    D’ailleurs "Comprendre l’Empire" nécessite beaucoup trop de références à des mouvements, des idéologies et des théologies pour qu’il soit compréhensible par n’importe quel citoyen français à mon avis, bref le livre seul n’est qu’une approche de la compréhension de l’empire. Personnellement je n’ai pas beaucoup aimé la forme, même si les idées sont là et je trouve que Mr Soral explique tout ça beaucoup mieux à l’oral.

     

    • #9360

      Salut,

      Si je comprends bien la Tradition est un ensemble de pensées, rapports entre l’homme et le monde. Chaque culture à sa tradition. Les peuples d’Europe sont connus depuis le 18-19 siècle d’avoir rejeté certaines coutumes, usages, dogmes. C’est l’avènement de la laïcité des états et de leur institutions.

      Les Traditions sont les expériences et les conseils données par les hommes éclairés de la Lumière divine, tels Jésus, Bouddha, Krishna, Mahavira, Mahomet, Zarathoustra, Socrate, Pythagore, Épicure, Lao Tseu, Chuang Tsou, Le Comte de Saint-Germain... Des conseils et techniques pour révéler à l’homme sa propre nature. "Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux" était inscrit sur le Temple de Delphes, c’était aussi le crédo de Socrate.

      La Tradition vise à harmoniser l’homme avec la nature, car se qui l’anime et se qui anime le cosmos vient de la même source.

      Des ouvrages très intéressants sur le sujet, avec le mérite d’êtres facile à comprendre : Osho, Aïvanhov, Krishnamurti. Ils sont facile à comprendre, j’ai connu ces bouquins vers mes 19 ans et j’ai eu grand plaisir à les lire, et je continue à le faire d’ailleurs et le ferai probablement encore longtemps. Je dirai que ce qui est écrit par ce type d’être est le must de ce qui peut être lu car leur état de conscience diffère du notre, même des gens les plus intelligents... Les Soral, Nietzsche, Jung, Freud, Einstein, Hegel n’ont pas encore rejoint le plan de conscience des immortels, même si leurs vues portent certes loin.

      Quand Soral parle de Tradition je pense qu’il fait référence à René Guénon et à son œuvre. Cet homme à été maître du Grand Orient (loge de franc maçons), et professeur à la Sorbonne. Il connaissait le chinois, l’arabe... Il a marqué une génération de chercheurs. Il est bon de le connaître ! Son travail sur l’ésotérisme à influencé nombre de gens vivants actuellement.


    • #9433

      C’est tout à fait vrai. Un ouvrier de base ne s’attellera jamais à la tache de le lire et d’avoir son encyclopédie ainsi que son dictionnaire avec lui à chaque paragraphe... Mais bon après il faudrait carrément faire un diaporama cohérent et simple pour que ce soit compréhensible par toute la populace, ce qui n’est pas une mauvaise idée et peut être même encore plus simple à faire circuler qu’un bouquin à 15 euros...


    • #9454
      le 15/04/2011 par Ali de Montmartre
      Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

      La Tradition est une transmission spirituelle qui permet aux hommes de connaitre leur être véritable. Selon les époques, les différentes spiritualités ont témoigné d’un ésotérisme et d’un exotérisme, et se retrouvent dans tous les éléments artisanaux, culturels (chants, architectures, peintures), intellectuels (gnose) de la vie courante. L’oubli de cela, c’est le signe de la modernité. René Guénon re-collectionne les éléments de cet oubli pour les occidentaux (et aujourd’hui certains orientaux), afin de démystifier ce que l’on croit être notre seul réalité : matérielle, rationnelle et sentimentale. Ainsi, quel que soit le sujet, il a existé une réalité traditionnelle, un peu comme si vous recherchiez l’étymologie de toute chose. Il ne s’agit pas de folklore, mais de l’essence des êtres et des choses. Philippe le Bel est celui, en France, qui a rompu cette transmission, en détruisant Le Temple, et bien avant la Renaissance, qui est bien un humanisme, donc centré sur l’individu, et non plus orienté vers le sacré. Enfin, soyez sûr que René Guénon, a intégré la maçonnerie pour mieux éclairer les maçons sur la perte de la Tradition et les alerter du danger de singer des rites autrefois opératifs et réguliers. On comprendra mieux je l’espère ce terme, souvent dénaturé. Il existe aujourd’hui encore, des sociétés dites "traditionnelles", et le modèle occidental reste une singularité, malgré tout ce qu’il nous dit de lui.


    • #9461

      Quand la civilisation se souciait de transmettre des valeurs pouvant permettre à l’homme à se connaître lui-même elle était ce qu’on dit *traditionnelle*.

      La société traditionnelle n’a jamais essayé de modeler l’homme à un certains idéal, car elle savait que quand une enfant nait, la flamme divine qui l’anime est parfaite : il n’y a rien à ajouter ou enlever, ainsi son rôle se borne à le connaître, le comprendre et à lui donner l’opportunité de planter sa graine, sa contribution à l’univers où il convient.

      Ainsi la société traditionnelle était composé de différents niveaux, de classes, de castes permettant à la créativité de chacun de s’exprimer. Et alors l’homme était un dieu sur terre.

      Je ne sais pas si une telle société ait vraiment exister, mais certaines s’en sont approchées.

      Je te conseille un livre *Her-bak pois chiche* de Schwaller de Lubicz, ça raconte le parcours initiatique d’un egyptien dans une telle société. Le bouquin n’est pas cher et très plaisant à lire !


  • #9336
    le 14/04/2011 par Hakeem Olajuwon
    Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

    Bonjour,
    J’ai une question : Est-ce que quelqu’un a saisi la référence dans la seconde vidéo quand il parle d’un Graham (Shiels ?,Chids ?) qui a montré que l’idéologie passe par la culture rapport aux bandes dessinés dans l’exemple de Soral, si quelqu’un sait de quel livre il s’agit.
    Merci

     

    • Yep, il s’agit de Gramsci ! "Membre fondateur du Parti communiste italien, dont il fut un temps à la tête, il finit emprisonné par le régime mussolinien. En tant qu’intellectuel, il a notamment étudié les problèmes de la culture et de l’autorité, ce qui en fait un des principaux penseurs de la tradition marxiste. Il oppose à la dialectique matérialiste une « philosophie de la praxis ». Sa conception de l’hégémonie culturelle comme moyen du maintien de l’État dans une société capitaliste a fait date." (Wikipédia).
      Je l’ai pas encore lu mais je compte bien m’y mettre, il a l’air d’étudier un "verrou clé" de la domination...


    • #9342

      Bonjour Hakeem Olajuwon,

      je pense qu’Alain Soral fait référence à Antonio Gramsci

      Bien cordialement

      PS : Tu peux lire aussi Edward Bernays.


    • #9348
      le 14/04/2011 par Semper Fidelis
      Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

      Il parle d’Antonio Gramsci.


    • #9355
      le 14/04/2011 par Hakeem Olajuwon
      Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

      Merci beaucoup pour la référence.
      PS : J’ai déjà Propaganda de Bernays mais je ne l’ai pas encore lu, je vais m’y atteler ^^.


  • #9343
    le 14/04/2011 par avrelarmor
    Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

    Marine Le Pen interdite d’Israël parce qu’elle est la fille de son père, ok pour le tribalisme (c’est même plutôt pas sévère comme jugement).
    mais faut pas faire la même chose concernant Aubri (fille de Delors), c’est pas plus juste que cohérent.
    même si on s’en fout de cette potiche.

     

  • #9379

    Le parti des indigènes de la république organise un peu partout des manifs contre l’islamophobie avec comme slogan pour le moins pragmatique "se taire c’est accepter"et incite les musulmans à s’indigner et à s’organiser politiquement tout en les poussant au communautarisme ;curieux ce parti qui se déclare antisioniste mais dont le seul réel combat est celui de l’anticolonialisme ,curieux ce parti dont les financements sont plus que douteux,attention aux égarés !on a peut etre là une nouvelle julienne dray !

     

    • #9404
      le 14/04/2011 par avrelarmor
      Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

      et ouais, quels que soient l’époque, la couleur ou la religion, y’aura toujours des collabos.
      ce qui est dur pour les gens honnêtes, c’est de les identifier.
      le plus simple (et peut-être le plus efficace), c’est quand même d’ignorer ces conn(ards) (asses) ; ils SONT le système (bon, pas très haut dans la pyramide c’est sûr...). donc, on s’en passe le plus possible et on explique pourquoi à ceux qui nous le demandent.
      putain, si c’était aussi facile...
      je doute fort que Soral lise l’ensemble des commentaires laissés ici mais, on ne sait jamais, j’aimerais bien savoir s’il n’a pas l’impression que son travail (et celui de bien d’autres) n’accélère (par la prise de conscience collective) l’arrivée du cahot inévitable à l’établissement d’un ordre nouveau (plus juste).
      puisqu’il fait référence à M Drac (dont je conseille vivement la lecture), quelles solutions d’anticipation propose-t-il ?
      est-il (sommes nous) bien conscients que notre indépendance (celle de TOUS les Français) passe par une désurbanisation (presque massive) de la population ? est-ce qu’un dixième des citadins est prêt à révolutionner son mode de vie (tant qu’il ne s’agit que de pensée, on est dans l’onirisme) ?


  • #9431

    Quelqu’un pourrait il m’expliquer brièvement ce que représente concrètement la trahison des lumières ? J’ai mon idée mais je ne trouve pas l’information du tac o tac dirons nous.

    Merci

     

    • #9439

      C’est la trahison bourgeoise (les marchands et le noblesse de robe) : faire croire au peuple (les travailleurs) légitimement en colère contre ceux qui ne les protégeaient plus (la noblesse d’épée) que l’on va porter ses revendications et, une fois l’ancien régime évincé, l’asservir de nouveau, en l’occurrence avec des moyens incommensurablement plus pervers et violents.


    • #9450
      le 15/04/2011 par Hakeem Olajuwon
      Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

      D’ailleurs, cette expression m’étonne un peu.
      C’est vrai que les Lumieres ne s’en sont pas tenus à leurs grandes valeurs mais ,à l’exception de Rousseau,ils avaient un mepris souverain pour le peuple, Voltaire en tête.
      En ce sens, il me parait impensable qu’ils aient pu avoir joué "collectif" plutot qu’installer leur propre systeme de domination.
      Mais après tout, je n’y étais pas alors peut être qu’à l’époque il prenait des gants et le dissimulait comme maintenant(dans la doxa officiel j’entends)


    • #9488

      Merci beaucoup, oui donc c’est bien le mensonge post ancien régime qui nous nuit encore aujourd’hui...

      Voltaire méprisait le peuple ?


    • #9505
      le 15/04/2011 par Hakeem Olajuwon
      Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

      Ce que je sais :
      Voltaire détestait la noblesse qui le prenait de haut alors qu’il leur était supérieur intellectuellement.
      Il pensait accéder à la posterité avec ses tragédies.
      Il a dénoncé l’esclavage, tout en profitant de la situation via des commerces d’esclaves auquel il était lié de près ou de loin.
      Il aimait beaucoup le milieu mondain(et le luxe qui va avec) dans lequel il pouvait briller et qui était bien distingué(à la différence du peuple)
      Il recherchait la reconnaissance de sa supériorité intellectuel(notamment sur les nobles) ce qui provoqua sa jalousie pour Rousseau,son rival(il aimait pas partager la lumière).
      Elle le poussa à faire parfois le flic de la pensée en allant chercher dans la vie privée de Rousseau les contradictions avec ce que Rousseau professait dans son livre sur l’Education.
      Il est même allé jusqu’a réunir des contradicteurs de Rousseau pour aller chez ce dernier afin de le chasser ou de foutre le feu à la maison.

      Ce que j’en déduis : Voltaire était soucieux de rentrer dans l’Histoire et faisait le flic de la pensée contre ces opposants.(Tu vois bien qu’un BHL aujourd’hui, le talent en moins,a ces caractéristiques).
      A l’époque, 80% voire + du peuple sont des paysans ne sachant ni lire ni écrire, ce qui n’est pas très sexy pour un Mr adepte des mondaineries et des salons de thé. Il méprisait les nobles à cause de leur arrogance mais aussi de leur infériorité intellectuel( ce qui ne devait pas etre le cas car noble). Il trouve une inferiorité + grande encore chez le peuple.
      Il a mis son intelligence au service de sa Légende et pas du peuple(encore une fois il avait une très haute image de lui-même). De +, il joue contre Rousseau, et, attaquer Rousseau quand on est pour le peuple, ce serait jouer contre son camp.

      Les Lumières sont des bourgeois, ils ne sont pas le peuple et ils le méprise. Il faut bien comprendre qu’aujourd’hui, nous vivons dans un monde intellectuel influencé par les Lumieres donc il est logique que le peuple soit méprisé.

      PS : je viens de jeter un oeil sur Wikipedia(pas toujours fiable donc à prendre avec des pincettes) et il y est mentionné tout en haut de sa page son "dédain pour le peuple".


    • #9509

      Ce qu’on appelle les lumières sont des philosophies qui repositionnent l’homme dans son rapport au Cosmos. Il est séparé de la Nature, elle lui est étrangère et dangereuse. C’est à travers l’intellect et la science que l’homme doit comprendre, se défendre et dominer cette dernière. En effet la création de la vie n’est plus d’origine divine, mais accidentelle. C’est véritablement révolutionnaire puisque la morale n’existe plus pour faciliter la rencontre de Dieu, mais est une création arbitraire des hommes. L’ordre établi du roi et de l’église devient donc sujet à critique.

      Naissent alors de nouveaux idéaux, tels que la liberté, la paix, le droit et la recherche du bonheur.

      Malgré l’esprit scientifique qui le caractérise, le courant des Lumières nourissait des espoirs d’un monde meilleur. Et finalement le système à changé de parure ,mais la pyramide est toujours là. Le problème n’est pas tant la pyramide, qui est la forme d’une hiérarchie naturelle, mais plutôt ce qui s’y trouve à sa tête.

      Les élites marchandes ont étendu leur réseau sur le monde, et pour la première fois de l’histoire telle qu’on la connaît le monde entier est connecté. Les habitants des régions les plus riches ont réalisé leur rêve, ils ont le confort, la nourriture. Et pourtant ils sont misérables, envieux, sexuels et j’en passe.

      Ainsi ce qu’on appelle la trahison est la déception de ce que ce courant promettait. Une page est tournée et nous vivons dans la carcasse de l’ancien monde, certes il reste des peuples pour qui la richesse, le confort restent des objectifs, mais ceux qui les ont atteints vivent une crise spirituelle. Et les constitutions modernes et laïques ne se donnent pas pour mission de donner le droit à une instruction *religieuse*. Voilà la crise du monde moderne, chacun en fait est laissé à soi-même pour s’élever. C’est une leçon en soi puisque les moyens d’informations s’étant développés, une certaines autonomie est possible.


    • #9516

      Merci beaucoup pour vos lumières, sans mauvais jeux de mots !

      Voltaire était donc le mégalomane par excellence qui faisait de lui et de ses œuvres un énorme paradoxe en fait.
      C’est bon à savoir, en plus tu me permet d’ajouter une nouvelle insulte à mon argumentaire anti-BHL : "Le Voltaire sans talent" ca tape sec !

      Merci encore =)


    • #9519

      "Voilà la crise du monde moderne, chacun en fait est laissé à soi-même pour s’élever. C’est une leçon en soi puisque les moyens d’informations s’étant développés, une certaines autonomie est possible."

      Une esquisse du "Surhumain" de Nietzshe alors ? Chaque être se retrouvant individuellement face à une prise de conscience lui permettant de s’élever spirituellement et de passer le "pont" jusqu’à l’humanité, la vraie !


  • #9434
    le 14/04/2011 par complaisantboy
    Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

    demande sérieuse à Alain Soral :
    - pourrait-il faire le point sur les agents impériaux qui peuplent les medias ( journalistes surtout) et partis politiques ?
    - peut-il nous dire pourquoi BHL s’enorgueillit de la guerre en Libye ? quel est son réel rôle ? Que veut-il exactement ? Est-ce qu’on va se le coltiner ad vitam aeternam ?

    Je pense qu’un éclaircissement très méthodique permettrait de mieux comprendre le bourbier et la magouille de tous ces gens...

    merci et bravo pour votre travail AS ?


  • #9436

    Réconciliation nationale ?
    Oui et pour cela : dialogue national !

    Je rêve de voir se multiplier les débats/conférences entre chrétiens et musulmans éclairés et sincères (LLP, Albert Ali, Soral, Marine...) car les intermédiaires qu’on nous impose nous empêche de nous comprendre : partout, on parle des musulmans, mais aucun n’est présent sur les plateaux de télé sinon le beur agressif. De même, Zemmour n’est pas la voix de la France...

    Mais le temps presse : mai 2012, c’est demain ! Et il faut faire tomber tant de murs d’incompréhension !
    Alors que la prise du pouvoir n’est qu’une course de vitesse.

    Je désespère de voir mes amis de l’Action Française si cultivés rester sur une ligne capitaliste/racialiste, ligne sarkozyste !
    Comment leur faire comprendre qu’on partage les mêmes valeurs, qu’on prie un seul Dieu unique, peu importe que ce soit en arabe ou en latin et que le Veau d’or est notre ennemi commun...

    Certains espèrent une intervention divine. Je la redoute car souvent cela passe par de grandes catastrophes pour que nous trouvions le ressort de remonter...

    En 2012, nous devrons prendre exemple sur Dieudonné qui propose de transcender nos frontières...

    Ne jamais oublier que Le Pen n’aurait jamais attaqué la Lybie, l’Afghanistan, la Côte d’Ivoire, l’Iran demain ou l’Irak hier.
    Le discours du FN a toujours été clair : qu’avons-nous à offrir aux immigrés dans un pays avec plusieurs millions de chômeurs ? Sinon le ghetto.

    Il a été dommage de voir le faible score de la liste de Dieudo aux Européennes alors qu’on donne la possibilité aux gens de faire réellement bouger les choses... Qu’on ne vienne pas se plaindre après.

    En 2012, nous avons tous l’occasion d’envoyer un uppercut au Système !
    Ne gâchons pas cette chance... et notre plaisir.


  • #9443

    Alain ! Ce soir, vous avez manqué à Ce soir ou jamais, j’y ai entendu des choses insupportables de la part d’une féministe qui défend la proposition de Christine Boutin de pénaliser les clients des prostituées. C’était vraiment un massacre intellectuel, et même Patrick Gofman n’a, je trouve, pas été à la hauteur. Il a bien sûr dit des choses vraies, mais il n’a pas été convaincant et le débat s’est enlisé avec l’inanité des interventions de Ben Vautier et de Robert Ménard, c’était vraiment pénible. Je pense à monter un lobby pour vous inviter chez Taddei toutes les semaines...

     

    • #9457
      le 15/04/2011 par complaisantboy
      Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

      De toute façon, Alain manque à tous les débats télévisuels. Moi, je le verrai bien dans toutes les émissions !!
      Le niveau du journalisme est bas car je ne comprends pas le boycott d’alain soral sous prétexte qu’il est "fasciste" ; il ne faut pas oublier que les journalistes ont un bagage culturel très limité, la marie drucker : l’image du piston en direct à 20h et après il faut convaincre les jeunes de se battre et de croire en la promotion sociale....
      ce système m’écœure...


    • #9490
      le 15/04/2011 par Arkadi-Dolgorouki-Caroff
      Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

      Bon aller je suis méchant , le Ménard j’avais oublié de noter , depuis qu’il a écrit son livre pro-Fn on est plus rude avec lui . Là sur le plateau j’ai cru que l’Africaine de coeur et les autres allaient le manger direct tout cr. ! Y pouvait pas finir ses phrases et déjà les phrases fusaient : << vision repliée sur soi-mêm >>,<p>


    • #12884

      Monsieur,

      il ne s’agissait pas d’une féministe défendant la proposition de Christine Boutin, vous n’avez pas bien suivi l’émission selon toutes vraisemblances.
      Maître Yael Mellul défendait l’idée selon laquelle la femme n’était pas un objet, l’idée selon laquelle la prostitution était la violence la plus extrême qui pouvait être exercée sur une femme.
      Et vous avez raison, Patrick Gofman n’a convaincu personne, mis à part son fanclub de fascistes prépubères.
      Quelle serait donc clairement la position d’Alain Soral sur ce sujet ?


  • #9616
    le 16/04/2011 par Joachim de Rochebrune
    Alain Soral à Lyon (vidéo en 2 parties)

    Excellent travail ! Bravo M. Soral ! Et c’est une "saloperie d’éducateur" prof d’histoire en collège, pas trostkiste cependant qui vous le dit. Juste en passant dans mes classes, je m’amuse à distiller (à mots couverts parce que j’ai une famille à nourrir faut pas déconner !) certaines de vos idées : le rôle des grands financiers dans les guerres... la possibilité de dialogue entre musulmans et chrétiens ou athées... ce dernier point a notamment fait mouche auprès de beaucoup d’élèves musulmans et chrétiens. On verra ce que ce genre de graines plantées peut produire.
    Petite quenelle en perspective : cours d’éducation civique sur le "racisme" avec l’essentiel des données du cours puisées dans "comprendre l’empire" en présence du directeur, bobo-trotsko-catho-de-gauche... Bon de là à citer mes sources, il y a un pas que je ne peux pas encore franchir... je rêve de sorties pédagogiques et d’interdisciplinarité au théâtre de la Main d’Or pour emmener mes élèves voir Dieudo... y aurait de quoi faire ensuite de passionnantes reprises sur le thème de la géopolitique, de l’histoire contemporaine mais aussi de quoi mener des sujets de réflexion en français et en philo sur la mise en scène, le thème de la censure etc... De même qu’en cours de français une belle séquence d’analyse des prestations télévisuelles d’Alain Soral sur le thème de la "rhétorique" ; ou comment délivrer un message pédagogique, argumenté, factuel en milieu idéologiquement clos et hostile...
    Bref, beaucoup de pistes très intéressantes, de la dynamite conceptuelle. j’avoue hélàs me sentir un peu isolé même si (horreur c’est indécent !) j’enseigne dans le privé catho (enfin le catho faut bien chercher) sous contrat avec l’Etat. Il règne dans mon biotope gris et triste et peu fécond en idées une certaine morosité et lassitude. La plupart de mes collègues sont saturés de demandes administratives inutiles et pesantes n’ont plus guère le temps de lire autre chose que les copies de leurs élèves... Peu de profs amateurs d’expo. culturelles ou de littérature au final ni très au fait de la circulation d’idées non-homologuées par les médias en place. A cela, il faut ajouter la masse d’idéologie, de clichés préconçus sur l’élève, la pédagogie et une pincée de jargon sauce "novlangue" et effectivement on commence à avoir une idée des causes du bordel à l’école : ce qu’ont y apprend est de la merde, on y meurt d’ennui.
    Et pourtant, l’écrasante majorité de mes collègues est extrêmement consciencieuse, soucieuse du bien-être des enfants qui leur sont confiés mais au final assez désarmés moralement et intellectuellement face à l’ampleur de la crise de civilisation actuelle qui creuse des gouffres béants, effarants de bêtise dans les crânes de nos chères petites têtes plus ou moins blondes ou crépues...
    En attendant, que faire ? Poursuivre un modeste travail de sape culturelle façon guerilla, juste commencer à proposer autre chose, d’autres visions du monde aux futurs adultes et leur permettre pourquoi pas de faire leur propres choix.
    Le travail d’Alain Soral et d’Egalité et réconciliation est vraiment à cet égard des plus nécessaires.


  • #9724

    Très d’accord sur le niveau des professeurs, franchement je me demande comment des gens qui ont fait des études et qui prétende à l’enseignement puisse voté PS. C’est vraiment désespérant leur niveau de conscience politique. Je me rappelle avoir parler du financement des partis politiques par les banques à mon prof et il m’a répondu : "oh la théorie du complot". Vraiment désespérant.
    Mais bon heureusement qu’il y en a certains qui assure derrière, j’ai même eu un prof pro-dieudo.

     

    • #10759

      Dans mon boulot, nous avons tous BAC +4 ou 5 : c’est boboïtude obligatoire !
      Cette classe moyenne sup qui s’en sort (encore) ne jure que par DSK...
      Est-ce par calcul ou réelle bêtise ? Je pencherais pour la 2ème option.
      On peut rappeler que la Sorbonne a boycotté Soral.


  • #9782

    166 commentaires !
    Bon, espérons que celui-ci ne sera pas perdu, car je souhaite que les lecteurs et même Alain Soral se penchent dessus.

    Voici ce qui s’est dit lors d’une discussions suite à une critique du livre de Ahtony Cyril Sutton sur la montée de Hitler au pouvoir, sur Amazon.com.

    - Page1 :
    http://www.amazon.com/review/RU701C...
    - Page2 :
    http://www.amazon.com/review/RU701C...

    N’hésitez pas à sauvegarder ces pages qui peuvent servir de base de recherche plus poussée. Personnellement, cela m’a permis d’orienter mes recherches vers d’autres livres très intéressants.

     

    • #9995

      Voudriez-vous nous en dire plus, même si l’anglais est une langue assez simple, sa lecture m’est rendue imbuvable par sa suprématie...


Afficher les commentaires suivants