Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Alain Soral en 2004

Publication de Misères du désir en 2004 :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

19 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #216187
    le 06/09/2012 par Jonathan
    Alain Soral en 2004

    " La morale est dans le temps ... "

    Cette phrase me redonne espoirs ...

    Merci Alain.


  • #216196
    le 06/09/2012 par Nop
    Alain Soral en 2004

    Soral n’aurait certainement plus la paroles sur les chaines et ondes de la RTS.

    Ils sont sur une ligne merdique, de journal Français de 2012.

    Par contre, Pascal Bernheim y a encore une chronique.

    http://www.youtube.com/watch?v=3jF-...

    Du lourd : http://blogs.rts.ch/bernheim/je-tha...


  • #216201
    le 06/09/2012 par Le plus grand d’ici bas
    Alain Soral en 2004

    Tiens, une rareté. Je ne l’avais pas entendu cette intervention là.

    C’est rare une interview intimiste d’Alain et c’est toujours bon de remarquer la constance sur le temps. Huit ans déjà et on a l’impression qu’il aurait pu dire ça hier.

    C’est l’honnêteté qui transparait dans cette conversation. Reconnaitre l’assombrissement de son esprit confronté à l’incompréhension et à l’invective est une force de caractère. J’imagine qu’on doit être nombreux à encore se dire, comment ces hommes font-il pour rester droit face à la tempête ?

    Dans une société où tout est faux, où les gens répondent "Tout va bien" à "Comment allez-vous ?" alors qu’au fond c’est le cauchemar. Où même les hommes finissent par se maquiller pour masquer la réalité de la vie qui consiste en une parabole, on grandi on se développe, et après l’apogée, on s’use et on se dégrade. Toutes les crèmes à 150€ le litre ne feront jamais rien contre ça. C’est surtout une fontaine de jouvence pour ceux qui dealent ces produits chimiques.

    Avec Soral, c’est un diamant à l’état brut, du condensé d’intelligence dans un corps d’Homme, avec un grand H. Je vais même allez loin dans le compliment, mais peut être le dernier grand intellectuel Français. Car éclectique et très proche des réalités de son auditoire.

    Vivement la mensuelle de la rentrée en espérant qu’Alain et les équipes d’E&R aient passé de bonne vacances. Le meilleurs à espérer pour 2012/2013 !!! Avec un quenelle 11 septembre qui va mettre le ton !

     

    • #216264
      le 06/09/2012 par Spartacus45
      Alain Soral en 2004

      Dans une société où tout est faux, où les gens répondent "Tout va bien" à "Comment allez-vous ?" alors qu’au fond c’est le cauchemar. Où même les hommes finissent par se maquiller pour masquer la réalité de la vie qui consiste en une parabole, on grandi on se développe, et après l’apogée, on s’use et on se dégrade. Toutes les crèmes à 150€ le litre ne feront jamais rien contre ça. C’est surtout une fontaine de jouvence pour ceux qui dealent ces produits chimiques.



      Tellement vrai et tristement juste ! je me rappelle qu’Alain a dit un jour dans une interview que E&R permettait à des gens isolés parfois dépressifs voire au bord du suicide de se regrouper et de voir qu’ils n’étaient pas seuls, que d’autres pensaient comme eux. Mine de rien, ça redonne un peu espoir, quand dans son entourage, on est le seul à penser comme ça et que l’on est entouré d’idiots utiles du système, on finit par se dire que le problème c’est soit et que l’on ne comprend rien. Merci d’exister et de nous redonner un peu d’espoir, un peu de lumière dans un monde qui s’assombrit de plus en plus.


    • #216320
      le 06/09/2012 par dédé75
      Alain Soral en 2004

      .
      Les hommes se sont toujours "maquillés" ou pris soin de leur aspect physique. Les romains par exemple passaient une grande partie de leur temps aux thermes qui étaient de véritables salons de beauté et de remise en forme. Ça ne les a pas empêché de conquérir le monde et de bâtir une civilisation qui fera l’admiration pour l’éternité.
      .


    • #216398
      le 06/09/2012 par Diana Internationale
      Alain Soral en 2004

      @dédé75

      Oui je sais. Mais il y a deux skuds dans ma phrase : la féminisation des mecs. On n’est pas dans le domaine des spas romain, ni dans le poudrage à l’ancienne, mais dans l’adoption des codes, des attitudes féminines. Je n’ai jamais dit qu’un bon massage n’était pas appréciable. Et la société de consommation avec des produits dit "de beauté" dont le prix au litre à de quoi déconcerter et l’arrivée récente des produits "for men" (toujours avec l’anglicisation du langage).

      Bien à toi !


  • #216213
    le 06/09/2012 par Zoku
    Alain Soral en 2004

    Citer Robert Wyatt, Soft Machine, ça me surprend pas et c’est tout à fait à son honneur ! Ce n’est pas ce que l’histoire de la musique psychédélique (écrite ici non pas par Fernand Nathan, mais par les idiots de Rock & Folk, ce qui revient au même) a retenu, mais c’est du très haut niveau.


  • #216239
    le 06/09/2012 par christophe.b
    Alain Soral en 2004

    merci Monsieur Soral .
    15 minute a vous écouter , nourrissent , structure et consolide la force moral qui fait tenir debout , en état de lutte , en résistance .
    nous somme là bien loin des heures de vide que diffuse Radio France Culture ( surtout de six heure du matin a minuit ) qui , comme Arte TV , remplissent parfaitement leur rôle d’apprentissage de la pleurniche embourgeoisé , pour se finir ( devant la glace ) par une interminable branlette bobo . au résulta , une fabrique de branleurs sans couilles .

    et vous , Monsieur Soral , qui proposer l’exacte contraire :
    l’épanouissement mental pour couillus qui ne sont plus dans la branlette .

    Salutations


  • #216257
    le 06/09/2012 par petitoiseau
    Alain Soral en 2004

    On le sent plus apaisé que d’habitude.


  • #216277
    le 06/09/2012 par Filigrane
    Alain Soral en 2004

    Oui, "la morale est dans le temps", et Alain peut déjà se réjouir, il a déjà gagné son combat, il sera reconnu comme un très grand intellectuel et un homme d’une grande valeur, d’ici à quelques décennies. C’est un homme en avance. Loin devant. Je suis fier de partager ses idées. Merci à toi Alain.


  • #216283
    le 06/09/2012 par Clément
    Alain Soral en 2004

    "La conjuration des imbéciles" , de John K. Toole !
    Excellent bouquin ! ( l’auteur s’est suicidé après avoir maudit les éditeurs qui refusaient son manuscrit, devenu best-seller après sa mort)


  • #216316
    le 06/09/2012 par ill
    Alain Soral en 2004

    j’ai decouvert soral 1 an apres cette interview grace à youtube, dailymotion.
    la constance dans le discours est visible,un vrai coureur de fond.

    Jamais dans la tendance, mais toujours dans la bonne direction.


  • #216331
    le 06/09/2012 par André
    Alain Soral en 2004

    Une vidéo très positive, un Soral positif et un interviewer positif : cela donne un séquence 2004 qui tranche avec les autres et qui peut être rediffusée pour montrer que Soral n’est pas qu’un être agressif face à d’autres bouldogs, mais une créature pleine de nuances et de sensibilité lorsqu’on le place dans le contexte qui est le sien.


  • #216385
    le 06/09/2012 par tchuss
    Alain Soral en 2004

    J’aimerais bien qu’alain nous dise un jour qui a payé goupile pour faire sa propagande atlantiste dans les médias .C’est vrai que maintenant on ne l’entend plus !


  • #216474
    le 06/09/2012 par Maxime
    Alain Soral en 2004

    Pour une fois que l’interviewer ne pose pas des questions stupides.


  • #216507
    le 06/09/2012 par anonyme
    Alain Soral en 2004

    "J’adore De Villepin".
    on voit que c’était une interview d’il y a longtemps ! :-)
    encore un "gaulliste" qui fait dans l’antigaullisme, ce qui est aujour’hui appelé scandaleusement par les médias : le neogaullisme. Quand on fait l’inverse du gaullisme on enlève le mot gaullisme de son étiquette, on se contente pas de rajouter "néo", sinon un communiste qui devient ultralibéral n’a qu’a se présenter comme un néocommuniste aussi tant qu’on y est ! La malhonnêté des médias là dessus est abjecte, ils se complaisent a rentrer dans le jeu des ces UMPéistes traîtres.

     

    • #216721
      le 07/09/2012 par ZHW
      Alain Soral en 2004

      Alain sait bien que les politiques sont tous des chiens, des traîtres, des vendus ; mais il est comme nous, il lui arrive de temps en temps d’avoir un peu foi en l’homme, et de donner le bénéfice du doute à certains... de se dire que "ils ne peuvent pas être TOUS pourris"... avant de se rendre compte qu’ils sont aussi corrompus que les autres, seulement plus roués.

      Cela dit De Villepin n’a quand même pas voulu engager la France en Iraq, et c’est tout à son honneur. Au moins il n’était pas totalement soumis.


  • #216835
    le 07/09/2012 par picadello
    Alain Soral en 2004

    AAAH ! Voilà que Soral cite Philippe MURAY . ce serait bien qu’il nous en cause un peu plus de ce célinien (il imite même souvent l’accent spécial Céline dans ses écrits, sciemment et fort bien). D’abord il me faisait tordre de rire dans ses pamphlets (Après l’Histoire, l’Empire du Bien). Luchini a fait rire des salles entières avec Muray.
    Faudrait parler aussi de son gros pavé d’érudition : "Le XIX ème siècle à travers les âges".Denoël. Là, il montre les liens constants ,et en apparence paradoxaux, qui unissent une certaine pensée positiviste (exemple, Renan) avec des goûts prononcés pour une religiosité ésotérique fondée en grande part sur le culte des morts. Description saisissante du transport à travers Paris des habitants du cimetière des Innocents en 1788.Les exemples foisonnent et son concept de dixneuvièmité est une navette spatio-temporelle très efficace.
    Je me souviens que c’était la galère pour trouver ses livres.
    Le Soral, de mieux en mieux avec le temps . C’est comme Django qui joue de mieux en mieux...


  • #217123
    le 07/09/2012 par Xavier
    Alain Soral en 2004

    Le complément sur Serge Halimi et le Monde Diplomatique mériterait une explication a posteriori... Il en a dit tout autrement récemment !


Afficher les commentaires suivants