Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Algérie : un boycott de l’enseignement de l’arabe paralyse plusieurs collèges et lycées

En Algérie, des centaines d’élèves ont manifesté dans plusieurs villes de Kabylie pour s’opposer à l’enseignement de l’arabe. Le mois dernier, des parents d’élèves avaient à l’inverse protesté contre la généralisation de l’enseignement du berbère.

 

Démarré le 14 octobre dans le lycée de Beni Zmenzer, localité située à 110 km à l’est d’Alger, un mouvement de boycott de l’enseignement de la langue arabe s’est rapidement propagé ces derniers jours à plusieurs dizaines d’autres établissements scolaires de la Kabylie, région historique d’Algérie majoritairement berbérophone. Outre les cours de langue, l’ensemble des cours de l’enseignement primaire et secondaire, en Algérie, sont prodigués en arabe.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux collégiens et lycéens ont diffusé des photos sur lesquelles on peut voir les protestataires brandir le drapeau berbère et des banderoles appelant à la suppression de l’enseignement de l’arabe.

 

 

Selon plusieurs médias locaux, le mouvement se veut une réponse à un sit-in organisé en septembre dernier par des parents d’élèves opposés à l’enseignement obligatoire de la langue berbère dans une école de la ville de Jijel, choisie comme établissement pilote pour la généralisation de l’enseignement de la langue berbère.

 

[...]

En février dernier, le ministre algérien de l’Éducation nationale Nouria Benghrebrit avait confirmé la généralisation de l’enseignement facultatif de la langue berbère dans l’ensemble des établissements scolaires publics (écoles primaires, collèges et lycées) du pays, pour la rentrée 2018-2019. Une annonce qui avait suscité un tollé, notamment, parmi les députés d’obédience islamiste.

Lire l’article entier sur francais.rt.com

De l’Algérie et de la France, sur Kontre Kulture

 

Les problèmes intérieurs algériens, sur E&R :

 






Alerter

69 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2068786
    Le 23 octobre à 17:06 par C’est toujours le même film qui passe...
    Algérie : un boycott de l’enseignement de l’arabe paralyse plusieurs collèges (...)

    Les grandes manoeuvres contre l’Algérie commencent ? Sur le dos des Kabyles avec l’aide des islamistes et des berbèristes manipulé par la même source ?

     

    Répondre à ce message

  • Bon, si ca se dispute sur des histoires de langues,
    c’est que le pays va plutôt bien, non ?

    Avec tout ce qui se passe tout autour et les incertitudes liées a leur gouvernement...je prend ça comme une nouvelle sinon bonne, au moins rassurante ?

     

    Répondre à ce message

  • #2068820

    BHL aime beaucoup ça,

     

    Répondre à ce message

  • Et pendant ce temps là, le ministre de l’Éducation veut développer l’enseignement de la langue arabe en France ...

     

    Répondre à ce message

  • Bonjour/Bonsoir

    C’est une réaction en opposition à la manifestation des parents contre l’enseignement de Tamazighth à Jijel.

    Les Kabyles sont tellement en contradiction avec eux même que je n’arrive plus à les comprendre, d’un coté ils ne veulent pas l’arabisation, mais ils s’entremarient avec les Arabophones ce qui va faire disparaitre le Kabyle, langue et héritage culturel.

    Je ne comprends plus rien, un grand chamboulement, les Kabyles n’ont pas encore compris, que le processus de l’arabisation rien ne peut l’arrêter si ce n’est les mariages endogames, mais non, les Kabyles c’est les moins tribale sur ce point.

    La langue Arabe est une langue magnifique qu’on doit préserver par tout les moyens, Allah l’a utilisée pour s’exprimer via le Noble Coran.

    Prenons l’exemple des Rifains qu’Allah les préserve, ils ne se marient qu’entre eux, et sont de ce fais très respecté par tout le monde.

    Prenons l’exemple des Turques également qui encouragent les mariages endogames pour préserver et perpétuer l’héritage ancestrale.

    Les Kabyles suivent le modèle Français, ils ne prêtent aucune attention à l’héritage ancestrale en réalité, c’est la contradiction totale.

    Les Kabyles sont tombé dans le piège tendu par leurs adversaires, Tizi Ouzou est classé depuis une décennie comme la première ville en terme de taux de réussite au Baccalauréat, ils veulent gâcher tout, réveillez vous les Kabyles.

    Une petite correction :

    Les Kabyles ne sont pas islamisé de force comme les ignorants le prétendent à leurs tête zemmour, mais c’est la seule région qui a été islamisé pacifiquement, et je défie n’importe qui de me donner la documentation prouvant que la Kabylie était islamisé par l’épée.

    Les deux villes principales Kabyle sont Bejaia-Tizi Ouzou

    La première est connu par la petite Mecque à l’époque de Hammadides, une ville de savant et de savoir.

    La deuxième, Tizi Ouzou est une ville avec le plus grand centre d’apprentissage du Coran.

    Les Kabyles sont tombé dans le piège, réveillez vous mes frères Kabyle, soyez semblable aux anciens guerriers(vos ancêtres).

     

    Répondre à ce message

    • Tu parles comme un type qui débarque d’une secte avec son prosélytisme qui autorise la pédophilie et la maltraitance des femmes.

      Laisse les femmes tranquilles, et de toute façon la jeunesse a parlé et si t’es pas content, c’est pareil.

       
    • Les kabyles ont été islamisés par la force.

      http://www.amazighworld.org/history...

      Kusila était le chef de la puissante tribu des Awraba qui occupait toute une partie des Aurès. il avait d’ abord combattu les Arabes, mais battu à la bataille d’ Al Alurit, aux sources de Tlemcen, il fit sa soumission et se convertit à l’Islam (675). il réussit à gagner la confiance du chef musulman Abû al Muhadjîr Dinâr et devint même l’un de ses proches collaborateurs.

      Il abjura l’Islam et, s’alliant aux byzantins, il reprit, à la tête d’une grande armée, la guerre contre les Arabes.

       
  • Quand on sait que tout ça part d’un problème de mauvaise soupe de langues... Autrement dit encore et toujours une histoire de bonnes femmes insatisfaites qui vont voir ailleurs et qui se font laver le cerveau après s’être fait bien "....." le boule.

    C’est vérifiable pour toute personne honnête avec elle même, qu’elle se dise kabyle, algerienne, beurrette... Peu importe. C’est souvent elles qui foutent la merde.

     

    Répondre à ce message

  • #2069230

    Par contre, écrire en français ne pose pas de problème...

     

    Répondre à ce message

  • La jeunesse a parlé, les peuples ne sont pas à traiter comme des animaux pour obtenir des croisements qui conviennent à ceux qui contrôle la propagande médiatique.

    Restons soudés et indépendants face à la bien-pensance qui meurtrit nos coeurs, nos nations, et un jour prochain nous nous occuperons comme il se doit des protagonistes de ces sales histoires nous poussant à manifester notre mécontentement au quotidien.

     

    Répondre à ce message

  • Les algériens et l’ensemble du monde musulman marche sur la tête. Que de la fierté mal placée . Ils se consolent de leur médiocrité avec de l’amour propre mal placé car il faut se rendre à l’évidence : aujourd’hui tous les brevets, les publications scientifiques ........sont rédigés en anglais et dans une moindre mesure en français ou en allemand. Désolé pour vous mais il faut se rendre à l’évidence : la langue berbère ne sert à rien, c’est une langue morte et enterrée. L’arabe aussi, mais elle sert néanmoins à lire et comprendre le coran dans sa langue originelle. Au lieu de vous crêper le chignon sur quelle langue étudier , l’amazigh ou l’arabe, étudiez l’anglais, le français, l’allemand, ou même le mandarin ou le russe si vous voulez rattraper le temps perdu et pouvoir vivre au diapason avec le 21è siècle. Vous êtes pathétiques et vraiment au fond de l’abîme de l’ignorance .

     

    Répondre à ce message

  • #2070034

    Les berbères , l’amazigh ?...tiens , ça me fait penser à la situation de nos langues locales historiques en france , insinueusement éradiquées, seul Etat d’europe sur 27 (!) à ne pas officialiser et budgeter un bilinguisme légitime et démocratique !
    Retrouvez vos racines ..chants..cultures..langues..danses..Celles de vos peuples Breton, Alsacien, Corse, Occitan, Flamand Catalan, Basque..savoyard arpitan .. Breizh da viken...à la prochaine..see you soon.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents