Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Allocution de l’ancien ministre de l’Intérieur autrichien contre la politique sanitaire

Alors que les manifestations contre la politique sanitaire accueillent toujours plus de monde en Autriche, Herbert Kickl, membre du FPÖ (Parti de la liberté autrichien), dont il a longtemps été secrétaire général, et ancien ministre fédéral de l’Intérieur, a pris la parole le 6 mars dernier, tenant un discours anti-Système sans compromission. Un vent de liberté souffle sur l’Autriche.

 

Le précédent berlinois, sur E&R :

Et en France ? À lire, sur E&R :

 






Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • L’histoire récente nous a montré qu’il ne faut jamais sous-estimer un Autrichien qui s’excite devant un micro et soulève les foules.
    Ach... che dis za, ch’ai rien dit !

     

    Répondre à ce message

  • Magnifique, un coeur, une ame et du courage. Il en faudrait plus des comme ca. Que se passe t-il en France en ce moment, pays des droits de l’homme et de la revolution ?
    Nichts ! Nada ! Rien ! Que dale !

     

    Répondre à ce message

  • Il parle au début de l’arnaque des masques et tous ceux qui sont derrière lui ...portent des masques !......Et applaudissent !

     

    Répondre à ce message

  • « Arbeit oder Sucht » : Travail ou dépendance, tout est dit, Hans !

    Reconstruisons l’Europe.

     

    Répondre à ce message

  • Bravo à tous ces gens ! Un pour tous et tous pour un

     

    Répondre à ce message

  • Je me pose une question, imaginons que le gouvernement français aurait été libre et n’aurait pas enlevé le peu de liberté restante ( pas de masque, pas de confinement, une vie normale ) , est-ce qu’il ne se serait pas pris plein la gueule, " la Russie, la Chine, Israël etcetc ont pris des mesures, mais ce gouvernement est criminel, blablabla " est-ce que les opposants auraient été des opposants ? Une autre question, les drapeaux israéliens du rassemblement autrichien, c’est quoi exactement ? Un parti national socialiste sioniste ?

     

    Répondre à ce message

  • Cette intervention soulève un point essentiel, jamais abordé dans les médias : qui a le pouvoir, la légitimité et le droit, de déclarer que le système immunitaire humain, produit de milliards d’années d’évolution, est définitivement obsolète et inopérant ?

    Peut on par décret, déclarer que le(s) système(s) immunitaire(s) de l’ensemble d’une population, nationale, voire mondiale, est définitivement obsolète et inopérant ?

    Si seulement une partie, très réduite, et clairement identifiée, de la population est susceptible de faire une forme grave et de décéder des suites de l’infection au SARS-Cov2, et qu’il existe de nombreuses alternatives thérapeutiques conventionnelles, efficaces et sans risques, quelle est l’utilité d’imposer l’injection d’un produit expérimental aux effets peu connus à court terme, et totalement inconnus à long terme, à l’ensemble d’une population saine ?

    Visiblement, tous les acteurs politiques veulent absolument que les labos atteignent les objectifs financiers qu’ils se sont fixés, c’est la raison pour laquelle ils se sont tous transformés, publiquement, sans aucun égard pour le principe de précaution, devant nos yeux ébahis, en VRP pour vaccins à ARN.

    Si on accepte que les gouvernements versent en tribu des milliards aux labos, sans vaccination, est ce qu’une fois que les labos auront atteint leurs objectifs financiers, nous pourrons reprendre une vie normale sans avoir à servir de cobaye ?

    C’est quand même la plus grande prise d’otage de l’histoire humaine, une privation anticonstitutionnelle et illégale, de l’ensemble des droits et des libertés humaines, avec pour seule sortie autorisée l’expérimentation obligatoire d’une thérapie génique sans aucune garantie scientifiquement établie d’innocuité et de résultat...

     

    Répondre à ce message

    • Nous savons développer notre immunité avec une nourriture saine biologique, des compléments alimentaires, en régénérant notre microbiote, en éliminant la téloche et la radio d’État, en consultant les médecines alternatives ... Stopper la chimie, les nanoparticules, le nucléaire, les vaccins et en créant la déclaration universelle des droits du vivant en 2022

       
  • Pendant que des discours lucides sont prononcés en dehors de l’hexagone et que de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer preuves à l’appuie (la censure à elle seule étant un bon indicateur) qu’il n’y a rien de scientifique ou médicale dans les prises de décisions, on a les zététiciens et des intellectuels totalement hors sol.
    La zététique ou l’art du doute, c’est bien sur le papier, cependant il ne sorte jamais de leur schéma de pensé au point de ne plus se rendre compte du nombre conséquent de biais qu’ils emploient pour justifier leurs discours.
    Mendax a d’ailleurs fait une réponse aux critiques contre les Zététiciens avec des arguments pertinents mais qui comporte le biais que nous impose le dit "consensus" du moment et qui démontre jour après jour les contradictions qui ont des conséquences, qu’il est facile de cacher par des statistiques et/ou présupposés totalement décorrélé de l’observation concrète. Il ne lui aura pas fallu 5 minutes pour parler de la terre plate, de l’homéopathie, de la complosphère, du négationnisme....
    Pour illustration invitant à la réflexion j’invite à regarder le débat Chouard-Bricmont qui illustre bien la différence fondamentale de pertinence et d’épaisseur des deux personnages, ainsi que d’une approche de Bricmont dont le sophisme sur la question démontre la fragilité et la peur d’une personne ayant été atteinte par la maladie et qui est si traumatisé qu’il réclame à la toute fin un état protecteur en niant les possibles dérives politiques qu’impliquent un tel souhait.

     

    Répondre à ce message

  • L’Autriche est toujours à la pointe de la liberté européenne quand son avenir devient critique

     

    Répondre à ce message

  • "quand les gens veulent un héros, il faut leur en fournir un"
    Albert Pike. (De mémoire approximative)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents