Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Après 40 ans, 7 mois et 5 jours en prison, le "détenu oublié" Michel Cardon recouvre la liberté

Histoire d’une vie bousillée qui détruit une autre vie...

« Enfant, il est retiré à 8 ans de la garde de ses parents et quitte sa famille (il a 4 frères et sœurs aînés). Il va ensuite se trouver ballotté de familles d’accueil en foyers. Une fois adulte, ayant reçu une très faible instruction (il sait à peine lire et écrire), il doit enchaîner les petits boulots pour subvenir à ses besoins.

À Amiens, dans la nuit du 25 au 26 octobre 1977, Michel Cardon, alors âge de 26 ans, s’introduit avec un complice, Jean-Yves Defosse (29 ans), chez un voisin, René Roullet, sexagénaire invalide, afin de commettre un cambriolage. Les deux malfaiteurs vont torturer le vieillard pour qu’il leur révèle où il cache ses économies. Ne trouvant pas le butin escompté, ils le tuent à coups de silex et de bâton (d’après Cardon, c’est Defosse qui serait l’auteur du meurtre) et emportent sur une carriole un maximum d’objets, y compris des boissons et des boîtes de conserve. Le crime ne leur aura rapporté que 200 francs. » (Source : Wikipédia)

 

Passer 40 ans en taule et sortir en débris humain n’a pas de sens. La peine de mort aurait été plus humaine pour Michel Cardon, coauteur d’un meurtre atroce sur un sexagénaire invalide. Oui mais voilà, son enfance massacrée plaide pour lui, diront les partisans de la circonstance atténuante. Le mal était-il déjà en Michel Cardon ?

Il y aura toujours deux courants dans la société : ceux qui estiment qu’on doit payer le prix de sa faute, et ceux qui invoquent le pardon possible. La France a supprimé la peine de mort sous Mitterrand, grâce ou à cause de Me Badinter. Depuis, on a des peines de prison de plus de 20 ou 30 ans qui ne servent à rien en terme de rédemption. On l’a vu avec le tueur d’enfant Patrick Henry...

Patrick Henry est mort avant sa sortie définitive. Philippe El Shennawy, lui, aura passé 38 ans en prison pour un braquage avec prise d’otages en 1975, avant de sortir en 2014 (par la grâce de François Hollande) avec un bracelet et des conditions spéciales. Mais il avait une famille, des amis.

 

- La Rédaction d’E&R -

 


 

« C’est le grand jour, c’est le jour où il sort », a réagi sur franceinfo Maître Éric Morain, avocat de Michel Cardon. L’un des plus anciens détenus de France est libre depuis vendredi 1er juin, à 8h40. Après 14 827 jours passés derrière les barreaux, l’homme de 67 ans bénéficie d’une libération conditionnelle, en raison de la dégradation de son état de santé.

 

Il a quitté le centre de détention de Bapaume (Pas-de-Calais) pour rejoindre un centre d’hébergement et de réinsertion du Val d’Oise où il devra se soumettre à des soins psychiatriques. « Il va être confronté à une réalité qu’il ne connaît pas mais il va être accompagné par des professionnels à qui je vais le confier en toute confiance et en toute sérénité », a expliqué son avocat, Éric Morain, interrogé la veille de la sortie de son client.

 

 

franceinfo : Est-ce que vous avez eu un contact avec Michel Cardon ?

Maître Éric Morain  : Je n’ai pas eu de contact direct depuis sa première permission de sortie il y a environ un mois. C’était la première fois qu’il passait une journée en-dehors d’un centre pénitentiaire depuis 40 ans. J’ai eu des nouvelles indirectes au mois de mai au cours de ses deux autres permissions de sortie, où il a passé ses premières nuits hors de prison depuis quatre décennies. Aujourd’hui, c’est le grand jour, c’est le jour où il sort.

[...]

Est-ce que vous avez l’impression que la prison a profondément et durablement abîmé Michel Cardon ?

[...]

J’ai vraiment confiance. C’est un projet que nous avons bâti ensemble, sur le long terme, pendant 18 mois. Ce projet tient la route. La plus belle des récompenses sera de le voir marcher dans ce parc.

[...]

Il y a un vrai enjeu derrière : il faut éviter que les décennies s’ajoutent aux décennies et qu’on se retrouve avec des détenus de 80, 85, 90 ans. La prison n’est pas en mesure de s’occuper et d’accueillir des vieux détenus.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

Qui est violent ? L’homme, ou la société ?
Des réponses sur Kontre Kulture

 

Justice et prison, sur E&R :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • La prison n’est pas adaptée aux vieux détenus. Il faut donc immédiatement libérer l’historienne âgée emprisonnée en Allemagne récemment suite à ses écrits, de même que d’autres personnes âgées ayant commis le même "crime" d’expression.
    La prison n’est pas adaptée non plus aux personnes plus jeunes qui ont exprimé leur avis et d’importantes observations et informations au public, dans l’intérêt de ce dernier, sans commettre aucun crime de sang ou de vol.
    La prison d’ailleurs n’est en général pas le lieu idéal pour mener une vie d’homme libre, et n’est pas prévue pour les hommes libres, fiers, honnêtes et altruistes.
    La prison n’est pas du tout adaptée aux innocents de tout crime et délit.
    La prison est faite pour les criminels.
    Ce monsieur Cardon a commis un VRAI crime aggravé par l’état de faiblesse de sa victime ; il a mérité sa peine. Il libère une place en prison, tant mieux, vu la propagation du virus crime. Il ne semble pas pour autant libre, le sieur Cardon (est-il atteint d’Alzheimer ?) : une place en psychiatrie.
    Il va regretter la taule !

     

    Répondre à ce message

    • Faut juste savoir ce qu’on veut. Moi je ne suis ni pour les longues peines , ni pour la peine de mort.

      A quoi ça sert de rester 40 ans en Prison ? Pas grand chose....Je suis pour qu’on laisse le choix aux détenus lourdement condamné, surtout si on a déjà 30 ans passés, c’est à dire qu’il aient la possibilité de demander à ce que leur peine soit commuée en peine de mort.

       
    • #1977457
      Le 1er juin à 16:32 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Après 40 ans, 7 mois et 5 jours en prison, le "détenu oublié" Michel Cardon (...)

      "La prison n’est pas adaptée aux vieux détenus."
      Et les vieux pédophiles ?

      "Ce monsieur Cardon a commis un VRAI crime aggravé par l’état de faiblesse de sa victime ; il a mérité sa peine."
      40 ans : Michel Cardon a surtout été oublié par la "Justice", par l’administration.
      Tu ne sais pas de quoi tu parles, tu n’en as pas la moindre idée.

      Michel Cardon, c’est rien, c’est personne, au "pays des droits de l’homme"...

       
    • Oui slim. Mais c’est juste du n’importe quoi. Ça me rappelle les pédagogies "modernes" de début des années 80 , poussées par le miterandisme, qui demandaient aux élèves de se corriger eux memes et de se noter.
      Laisse moi deviner, tu es nouvellement réveillé et tu asvoté PS toute ta vie jusque là ?

       
  • Condamné sous Giscard, Michel Cardon nous aura probablement coûté moins cher que ce dernier sorti de l’Elysée depuis 37 ans et 22 jours...

     

    Répondre à ce message

  • Un référendum sur la peine de mort et les francs-maçons, sur ce point, rendront leurs tabliers.
    Pas de référendum, soit, alors pour les vrais mâles encore existants, la Loi du Talion.
    Les autres ? Marche blanche, fleurs et nounours...
    Et si le crime est le viol de leur femme ou fille, port d’une jupe pendant 1 semaine, par solidarité.
    (Je me demande si, en jupe, ces connards portent ou non un string.

     

    Répondre à ce message

  • Je citerai Pierre Yves rougeyron..."La victime pardonne, la famille pardonne, Dieu pardonne s’il existe...pas la République" , ce n’est pas son rôle elle n’a pas été conçue pour cela.

    Pour un simple point de vue, la République Française a abolie la peine capitale. Qu’en 2018 on soit pour ou contre, et dans quels cas, ce sont des débats interminables que seul un référendum tranchera. Mais comme on vous demandera plus jamais votre avis...

    Robespierre lui-même j’ai cru comprendre qu’il était contre la peine de mort, c’est dire !

    Bref, pour ce qui est de nos jours, la libération de perpétuité ne devrait être possible qu’à la seule condition que le condamné ne puisse plus récidiver. Limite 50 m a pied doivent se faire avec une bouteille d’oxygène et une équipe de réanimation complète.
    C’est le cynisme : tu as payé la société te "pardonne" et t’autorise à sortir pour tes 50 années de prison. Profite maintenant surtout qu’en plus personne ne te jettera de pierres...voici ton fauteuil roulant, comment ça faut te pousser ? et puis quoi encore ?

     

    Répondre à ce message

  • C’est des histoires comme ça que les jeunes maghrébins doivent voir à la télé. Pour qu’ils réalisent tous que la justice de ce pays et la société en général peut être très dure avec des français de souche ,avec des arabes ou n’importe quel pauvre. Le racisme existe mais il n’est pas determinant.

     

    Répondre à ce message

    • #1977903

      "C’est des histoires comme ça que les jeunes maghrébins doivent voir à la télé."

      Vu le taux de Maghrébins incarcérés, ils sont très au courant, merci pour eux.
      lol, c’est dingue, ces commentaires complètement envapés...

      Chaque fois que je vois une cité, barres ou/ et tours, je me demande toujours :
      combien de familles ont quelqu’un en prison ?

       
  • Pardon ! Il n a pas seulement massacré un pauvre vieux pour lui voler ses économies mais il a abattu de sang froid mon compagnon d entraînement ( équipe d halterophilie du "métro") claude Hochard motard qui le poursuivait à moto ds le bois de Boulogne. 2 veuves et 4 ou 5 enfants à l époque.
    Leur pere leur manque toujours et leur souffrance durera jusqu à leur mort. Une bête fauve a été remise en liberté !

     

    Répondre à ce message

  • Yul,
    "Je pense qu’elle est, en grande partie, responsable de la montée exponentielle de la délinquance"...
    Cette peine de mort existe encore dans de nombreux pays ,comme dans la plupart des états des USA ce qui n’y empêche pas un taux de criminalité (ce qui est autre chose que la délinquance) très élevé.

     

    Répondre à ce message

  • J’ai lu tous les commentaires, je trouve beaucoup de recherches pour un sujet simple, la peine de mort. On disserte, on argumente, en fait tout ces ajustements philosophiques éloignent la justice de son rôle, être juste.
    Apparemment ça n’échappe à personne de quand on doit l’appliquer, même pour ceux qui sont contre. Je trouve qu’on cherche à trop se justifier face aux adversaires de cette peine, ce qui fait leur force dans le débat pseudo humanitaire de nos jours. La peine de mort est évidente quand tous les éléments de l’enquête aboutissent à la culpabilité certaine avec toutes les preuves. J’entends parler de pardon, le pardon divin n’absout pas de la justice humaine. Le pardon n’a de sens que venant des proches de la victime, autrement il est le fruit d’un montage techno juridique, en aucun cas une sentence. Ce type a assassiné un sexagénaire abattu comme une bête sauvage. je me fous de ces 40 ans ou 150 ans de prison, de sa surdité et de son mal être, encore moins de sa maladie du coeur, aujourd’hui il sort au frais de la belle et on devrait s’apitoyer et finalement accepter, c’est le genre d’affaire faite exactement pour argumenter contre la peine de mort. Demandez au sexagénaire si il n’aurait pas aimé aussi se la couler un peu plus longtemps avec quelques années de vie en plus, sans agresser personne, lui.

     

    Répondre à ce message

  • La peine de mort serait une possibilité pour une meilleure "Justice" mais abolie pour le moment. La perpetuité réelle serait une possibilité pour une meilleure "Justice" mais non prévu par le code pénal. Une possibilité serait le non cumul des peines lors des procés.
    Cumul des peine systématiquement appliqué par les juges et la magistrature gauchisante et maçonne, c’est à dire toute la magistrature.
    En gros tu peut tuer 2 personnes ou 10, la peine sera la même 22ans en France si tu te tiens à carreau.
    Mais la France n’est le pire des cas, en Belgique on a récemment libéré un homme qui avait tué 5 femmes (en violant 2 d’entre elles) au bout de 20 ans (alors qu’il avait pris perpet)
    Plus récemment le pervers qui a tué 1 femme dans son sous-marin après l’avoir violé, torturée puis démembrée a été condamner à la perpet au Danemark et on apprend que dans ce pays perpétuité = 15 ou 16 ans de prison.
    Tu m’étonne si le monde va mal. Je n’admire pas les USA mais sur ce point je les envie, ils ont une justice sévère avec les criminels.

     

    Répondre à ce message

  • #1978555

    Et le sexagénaire René Roullet, on en fait un article, on l’a oublié ?
    J’ai pas de larmes pour cet assassin
    Si je dois pleurer c’est pour René Roullet

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents