Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Autriche : l’expérience éducative sur le nazisme tourne mal

Cinq collégiens poursuivis en justice

La justice autrichienne a engagé des poursuites contre cinq collégiens soupçonnés de dérapages à caractère nazi en marge d’un cours précisément destiné à mettre en garde contre les risques d’endoctrinement.

 

« Une procédure a été ouverte en lien avec la loi contre les activités nazies », a précisé le procureur Johann Fuchs, confirmant une information du quotidien autrichien Kurier.

 

Expérience pédagogique

Les incidents se sont produits après qu’une enseignante de cet établissement de Zurndorf eut fait étudier en mars à ses élèves le téléfilm américain La Vague (1981) et le livre publié sous le même nom par l’écrivain Todd Strasser, alias Morton Rhue.

[...]

 

L’enseignant américain, qui souhaitait mettre en lumière le mécanisme de l’endoctrinement nazi, avait délibérément embrigadé ses élèves dans une expérience à caractère fasciste, avant d’être dépassé par l’enthousiasme suscité.Mais à Zurndorf, le simple visionnage du film et la lecture du livre ont conduit à des dérapages similaires, selon les premiers éléments de l’enquête.

[...]

Durant les pauses, certains élèves de la classe avaient pris l’habitude de se transformer en «  SS » tandis que d’autres endossaient le rôle de « cochons de juifs » et finissaient dans une « chambre à gaz », a détaillé Kurier. Le leader présumé, âgé de 15 ans, exigeait qu’on lui adresse le salut nazi « Heil ».

Lire l’article entier sur ouest-france.fr

 

Un Youtubeur un peu excité tente une analyse en profondeur de La Vague :

Comprendre le nazisme en trois volumes
avec Kontre Kulture

 

Ouest-France contre le nazisme, sur E&R :

 






Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2022261

    la vague est clairement inspirée de la quenelle.
    Alain J.

     

    Répondre à ce message

  • #2022305
    Le 10 août à 19:33 par Europa Christiana
    Autriche : l’expérience éducative sur le nazisme tourne mal

    Ha !! Et Attali se fâche, contre la résistance populaire/populiste et voudrait " changer les mécanismes par lesquels l’agencement de la démocratie …. a conduit à l’actuel désastre".

    Ils n’ont qu’à cesses l’instruction des idéologies politiques à l’école et partout dans les places publiques et à la Télé . L’école est un endroit neutre, et pas un théâtre où on joue des soi-disants fachos nazis et soi-disants victimes.

    Était elle saine , l’enseignante, puisque elle oppose sciemment à ses élèves l’idéologie germanique des autochtones - dite "nazi" qui s’avait levé en défense de son peuple , contre une autre idéologie étrangère et leur sainte trinité : le talmudisme, le communisme et le bolchevisme ????

    Qu’est ce qu’elle attendait ? Que les gamins germaniques se mettent dans le peau de ceux qui demandait, depuis New York, que l’Allemagne devait périr ? ( "Germany must perish" par Theodore Kaufman) et pour accomplir cela les "victimes" voulaient mettre en marche une stérilisation massive des Allemands ?

    L’enseignante cherchait la petite bête, et elle l’a trouvé.

    Les Allemands ont vécu l’enfer. Grace à qui, nous le savons ! ( tiens, il me tente ce dernier mot !)

     

    Répondre à ce message

  • #2022418

    La Vague, comme American History X, pose de bonnes questions, mais y répond via un prisme gauchisant. Malgré tout, deux excellents films.

     

    Répondre à ce message

    • #2022662
      Le 11 août à 12:36 par Semper Fidelis
      Autriche : l’expérience éducative sur le nazisme tourne mal

      @Chuchemimb
      Tout le monde, même ma grand-mère peut poser les bonnes questions, les marxistes, les fascistes, les nazi, et même certains républicains comme Ayoub , c’est pas pour ça que la réponse sera bonne
      Une goutte de mensonge, dans une barrique de vérité, corrompt le tout

       
  • #2022430
    Le 10 août à 22:43 par Combattre l’Empire
    Autriche : l’expérience éducative sur le nazisme tourne mal

    L’éducation anti-nationale universelle n’est qu’un endoctrinement et rien d’autre.
    Un endoctrinement par le mensonge.
    Mais l’éducation sexuelle à 4 ans, ça c’est pas un dérapage !

     

    Répondre à ce message

  • #2022480

    Ouest-France dans sa spécialité : faire des feuilles de roses au pouvoir...
    Alors qu’on a tous joué au jeu du juif et du nazi quand on était petit. Je ne peux me souvenir sans une larme à l’oeil des nombreuses fois où j’ai déporté mes cousines.Une fois gazées, elles voulaient à leur tour devenir Fuhrer et je refusais. Que de rire !
    Je ne peux entendre la chanson de Goldmann, Comme Toi, sans me souvenir de ces jeux d’antan.

     

    Répondre à ce message

  • #2022485

    Le fachisme sera éternellement la hantise de nos démocrassies... en effet, garder le tissu industriel productif sous contrôle de l’état c’est de fait en finir avec faire de l’argent facile entre copains et coquins, résorber le chômage et installer les gens dans la sécurité c’est à dire ne plus les employer pour une bouchée de pain, les laisser s’instruire au lieu de s’abrutir, en finir avec la caste politique largement corrompue et se refilant le bâton du pouvoir en pseudo alternance... que d’horreurs pour nos oligarques !!

     

    Répondre à ce message

    • #2022535
      Le 11 août à 04:58 par Florian Geyer
      Autriche : l’expérience éducative sur le nazisme tourne mal

      Mon père ,réfractaire en 1943 à LILLE n’avait jamais eu à se plaindre des allemands dont certains connaissaient sa situation irrégulière . Il a été embarqué par des gendarmes français en mars 1944 et illico emprisonné par des juges français à LOOS . En mai 1944 ,il avait été remis en liberté sur ordre de la Kommandantur qui voulait faire de la place en prison pour des "terroristes" . Mon père n’avait que mépris pour les "résistants" lors de la libération du Nord par les alliés en septembre 1944 . Selon lui , il s’agissait de voyous alcooliques se disant communistes qui se livraient à des meurtres de prisonniers allemands blessés et à des exactions bien plus graves que les viols et les tontes de femmes sur des civils français rançonnés : notamment tortures et assassinats .

       
    • #2022570

      @Florian Geyer : mes grands-parents, mais dans le Sud cette fois, m’avaient rapporté des temoignages similaires, à savoir que des bandes qui se disaient etre des resistants faisaient regner la terreur un peu partout â cette epoque, ils violaient et pillaient impunément en
      mettant toutes ces exactions sur le dos des allemands, ils dénonçaient aussi des gens, pauvres filles ou mecs qui n’avaient rien fait juste par vengeance ou règlement de compte, leur voisin par exemple, s’en suivaient des lyncbages, tortures meurtres, filles rasées partout ce qui a traumatisé ma maman petite fille a l époque, par contre ma grand-mère avait vu des allemands tres corrects, je suis sûre qu’il y a plein de temoignages comme çà , â la liberation tout le monde était resistant !

       
    • #2022610

      Toute sa vie, lorsqu’elle évoquait des souvenirs de la guerre, ma grand mère nous a toujours dit que les fritz se sont toujours comportés de façon correcte avec la population. Un jour, une camarade a été importunee par une sentinelle. Venue se plaindre, l’officier a fait aligner la troupe pour qu’elle le dénonce. Pensant qu’il allait se faire sermoner, elle le designat. L’officier a sorti son arme et a dessoude le pauvre type. La jeune femme s’en est toujours voulu. Concernant les résistants, changement d’ambiance : grand maman a vu des FFI laisser agoniser un soldat à peine majeur sur le parvis de l’église en riant. Et aucune fille ne sortait la nuit de peur d’être violée par les Américains.

       
    • #2022710
      Le 11 août à 14:25 par Marc Merisse
      Autriche : l’expérience éducative sur le nazisme tourne mal

      @Chuchemimb
      Je n’en crois pas un mot, ne croyez pas que vous pouvez nous faire avaler des conneries pareilles.

       
  • #2022630
    Le 11 août à 11:21 par Cone-Cheetah singe de Prusse
    Autriche : l’expérience éducative sur le nazisme tourne mal

    Autriche : l’expérience éducative sur le nazisme,ouai bof ,qu’ils se plaignent pas, nous on a shoah ,matin,midi & soir, et nos gosses ont en plus, théorie du genre et sodomie à l’école, Kaaris & Bouba, tu rajoutes à ça la gay-pride ,TPMP, ONPC RMC découverte et Jean-Jacques Bourdin & les GG et ton nazisme nous c’est doigts dans le nez, alors qu’ils viennent pas nous faire chier, les schleus , si on subit tout ça ,c’est un peu avec l’aide d’un petit brun moustachu, de chez eux ,non ??

     

    Répondre à ce message

  • #2022645

    Évidemment dès qu’on soulève, même un peu, l’effroyable chape de plomb d’anéantissement gauchiste les gens se précipitent pour faire exactement l’inverse avec délectation.

    Peut-être faut-il juste arrêter de torturer les gens pour ne pas qu’ils fassent des trucs dingues ?

     

    Répondre à ce message

  • #2022984

    Quand le prof commence à se rebeller contre sa pute gauchiste incompétente qui le méprise et qui le jalouse. Quand le jeune adolescent remet une bonne bouffe dans la tronche à sa petite princesse de copine qui lui a tapé dessus. Quand la critique de l’ordre social faussement pacifiste devient acide. Mince, le film sombre dans la mièvrerie progressiste.
    Dommage, j’aurais aimé voir ce prof larguer sa pute. J’aurais aimé que le jeune ado assume sa défense. J’aurais aimé que la critique de l’espace social soit poussée jusqu’au bout.
    Mais bon. Shoanana vaincra.

     

    Répondre à ce message

  • #2023072

    Avec un emblème pareil, la vague est sûre de faire un flop.... il en est des bien plus charismatiques, notamment dans l’histoire allemande. euh euh,ne pensez pas à mal, je pensais au blason des Hohenzollern...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents