Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"J’aime quand c’est sale" : des filles dénoncent les avances sexuelles de youtubeurs

 

 

Le tweet a fait l’effet d’une bombe dans le monde hyperconnecté de YouTube. Lundi 6 août, Squeezie, le youtubeur aux 11 millions d’abonnés, a affirmé que certains de ses confrères se prétendant « féministes » profitaient de la « vulnérabilité psychologique de leurs jeunes abonnées pour obtenir des rapports sexuels ».

 

Il n’en fallait pas plus pour que le hashtag #BalanceTonYoutubeur prenne de l’ampleur : depuis, des dizaines de comptes Twitter dénoncent des faits de harcèlement sexuel, captures d’écran à l’appui, sans que l’on puisse toujours déterminer s’il s’agit de documents authentiques. Franceinfo a pu récolter de nombreux témoignages qui décrivent un milieu où, sous couvert de « proximité » avec leur communauté, certains vidéastes utilisent leur influence pour tenter d’obtenir des faveurs sexuelles.

 

 

« Il me disait qu’il aimait mes fesses »

Angèle avait 15 ans au moment des faits. Si elle a choisi de témoigner, c’est parce que sa petite sœur, 6 ans, est fan de ce youtubeur, qu’elle accuse de harcèlement sexuel.

« Sa communauté est vraiment très jeune, autour de 10 ans », avance-t-elle. L’histoire remonte au printemps 2017. Après avoir croisé Angèle à Paris, le vidéaste lui propose de faire un selfie et lui demande de l’identifier sur Instagram. Il finit par la recontacter via le réseau social et sur Snapchat, où les messages ne sont pas archivés. Suivent des conversations qui dérapent rapidement.

« Il me disait qu’il aimait mes fesses, que j’étais magnifique, qu’il me voyait bien avec telle ou telle culotte », raconte la jeune fille, qui dit avoir reçu un cliché du youtubeur torse nu.

[...]

« Au début, je me disais que c’était un truc de dingue qu’il me parle », raconte la lycéenne, convaincue alors « d’être spéciale » et « d’avoir beaucoup de chance ». Jusqu’au tweet de Squeezie, elle avait choisi de garder le silence pour ne pas « salir l’image » du vidéaste en question. C’est lorsqu’elle a vu les témoignages semblables au sien s’accumuler sur Twitter qu’elle a « compris qu’il y avait un souci ».

« J’avais peur, mais je l’aimais »

[...]

Parmi elles, Marie souligne d’emblée sa propre naïveté : « Oui, à 15 ans, on tombe amoureuse quand on nous dit trois mots doux », analyse la jeune femme, désormais majeure. Après quelques échanges, un influenceur comptant plus de deux millions d’abonnés aurait prétendu l’aimer et vouloir la voir, allant jusqu’à lui proposer de payer le transport. Mais très vite, l’homme, qui vit à l’étranger, lui envoie « toutes sortes » de demandes de photos ou vidéos dénudées. « Il voulait une vidéo de moi qui me touchais », raconte Marie.

« Il me disait que si je n’acceptais pas, il arrêterait de me parler. Moi, je ne voulais pas qu’il arrête de parler. » (Marie)

Par Skype, le youtubeur lui parle du moment où il la « déviergera ». « J’avais peur, mais je l’aimais, donc je ne disais rien », raconte la jeune femme, qui est restée plus d’un an en contact avec lui. Elle accède à ses demandes, lui envoyant des photos d’elle nue, et évoque un « chantage affectif ». « Je faisais ce qu’il voulait » de peur qu’il ne partage le cliché avec sa communauté.

 

« J’aime quand c’est sale »

Auriane évoque aussi des demandes de « nudes » (photos dénudées), sans avoir jamais franchi le pas. Elle n’a que 15 ans lorsqu’un youtubeur de 29 ans, comptant près de 500 000 abonnés, la contacte spontanément. Là encore, les conversations tournent au harcèlement sexuel.

[...]

Mais parfois, les propos de certains vidéastes se font bien plus violents en cas de refus. C’est ce qu’ont vécu plusieurs jeunes femmes, contactées par franceinfo, qui dénoncent le comportement d’un même youtubeur spécialisé dans les Pokémon. Parmi elles, Pauline a fait face à sa colère après avoir refusé ses avances. La jeune fille dit avoir reçu des messages d’insultes : « Trou d’balle », « t’as tes règles ou quoi ? », « sombre idiote », « p’tite pute » ou encore « le jour où t’auras 25K [25 000 abonnés] tu parleras ». Son petit copain a fini par intervenir pour que le harcèlement cesse.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

 

Un témoignage de poids sur Squeezie :

Vers une sexualité virtuelle ?
Lire sur Kontre Kulture

 

Les dérives de YouTube, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • franchement qu’ils se debrouillent entre eux dans leur univers virtuel ils l’ont bien cherché apres tout,et la angele là qui dit que sa soeur de 6 ans est fan d’un youtubeur non mais franchement ils cherchent vraiment leur merde ces zozos la !!! imaginez un peu la france dans 10-15 ans avec ce genre de population ca va etre beau !!!

     

  • Que la justice fasse son travail si elle est saisie et que ces petits pervers soient condamnés.

     

    • Elle est déjà très occupée avec les cas les plus horribles comme AS, Dieudo... ils mettent en danger tant de monde...
      On ne peut pas s’attendre à ce qu’elle traite des anecdotes de ce genre.


    • Peu de chances qu’ils le soient...La justice est trop occupée à protéger les zélites et à traquer les rassssistes et l’essstrème drouate !


    • La justice, La seule qui vaille réellement quelque chose, c’est toi ! Le père de famille qui veille bien strictement aux divertissements( surtout en ligne) de son enfant , ainsi qu’à ses fréquentations, à ses penchants (on en a tous, même jeune)

      En plus de veiller, c’est aussi solliciter d’autres centres d’intérêts chez nos marmailles :
      Sport, nature, cuisine, danse, musique, animaux, créations...

      Malgré ces efforts et bien d’autres, l’enfant peut dériver, par analogie, vers cet internet débilisant, passif, vecteur de vices et destructeur de moeurs.

      Internet est à double-tranchant, il peut être aussi utile que détestable.

      Je suis convaincu que le rôle parental, paternel et maternel, peut limiter la casse !

      Amicalement,

      Stan


  • Les Youtubers comme les Boys band ont un public de millier de fillettes entre 10 et 15 ans qui leur répètent quotidiennement comme ils sont beaux, forts et combien elles les aiment.

    Lorsque deux vacuités se rencontrent, doit-on s’étonner que ca dérape ?

     

  • Mon dieu elle me gonflerait cette nana, mes fesses, mon visage, mes épaules, mes seins même mon gros orteil ? tu sais celui qui n’a plus d’ongle.
    Attention à ne pas répondre à coté.


  • Je ne veux pas défendre ces crevards qui ont vraiment abusé de la stupide naïveté d’adolescentes...mais je trouve quand même bizarre qu’une certaine presse fasse les choquée parce que des youtubeurs auraient dragué une gamine de 15 ans...mais qui semble peu réactif quand il s’agit de Roman Polanski qui a drogué et sodomisé une gamine de 13 ans.

    Cette affaire de youtubeurs crasseux en dit long sur l’immaturité et la crise des valeurs touchant les adolescentes. A une autre époque un lascar devait être ou prétendre être un avocat, chirurgien, entrepreneur multimillionnaire, prince charmant avec un nom à particule...pour pouvoir subjuguer de la sorte une jeune femme ! Mais de nos jours être un bouffon sur Youtube est suffisant ! Le bling bling sans substance permet de tirer son coup !

     

  • La récré est finie


  • Hormis l’âge des gamines, ce qui est inexcusable, ce putain de féminisme bigot va nous faire chier meme quand les (pseudo)-stars draguent leurs groupies, et que celles-ci en plus répondent favorablement (pour dire 6 mois plus tard qu’elles se sentaient obligés gnia gnia gnia, obligé par quoi ? Le mec ne la connait même pas physiquement ! Il n’a aucun moyende pression !).

    Je méprise les youtubeurs, mais sachez que ce qui leur arrive nous arrivera dans 5-10 ans, et qu’une nana draguée, "qui a fait des choses contre son gré parce qu’elle voulait continuer à lui parler et le voir" pourra nous crucifier socialement si on ne prend pas notre défense idéologique dès maintenant !

     

    • C’est quand même fou, dès qu’un homme a du pouvoir, dès qu’il se sent la capacité de, ce n’est jamais vers des cougars qu’il se dirige, c’est vers des adolescentes...on en a la preuve à chaque fois, mais ça ne change rien, les gens persistent à considérer cela comme une pathologie ou une déviance...
      Quand les gens comprendront-ils que cette attirance est naturelle, et qu’on ne la combat pas par du moralisme (accusations de perversions, etc), mais par du religieux (ou disons, du civilisationnel).
      Mariage, et mariage tôt avec des filles plus jeunes, ou alors acceptez ce monde de faux-derche-la-morale coincé entre sa libido contrariée et la justice à deux vitesses (selon que vous soyez riche ou pauvre...).


    • Simple..Arreter d utiliser les "reseaux sociaux" et vivez dans le reseau social reel.

      Toute cette virtualisation ne mene a rien.. elle n’est qu’un moyen de compensation.

      Le virtuel c’est utile a plein de choses mais les gens en reviendrons aussi... pour les rapports humains c’est nul.


    • Ouais enfin le coup du mec qui a du pouvoir qui se tourne systématiquement vers des adolescentes c’est des grosses conneries.
      Ou alors c’est les gars en question qui ont un problème vis-à-vis des adolescentes ou de leur adolescence...
      Pour un esprit d’homme sain, une femme n’est au sommet de sa beauté que vers ces 25ans, moment où elle est jeune tout en étant parfaitement formée et bien moins cruche que dans sa fin de l’adolescence (comme les mecs quoi, bien que chez les hommes ça pourrait plutôt se situer vers 25-30piges).
      L’intérêt d’une jeune femme se justifie par des besoins matériels d’assurer une descendance dans des systèmes où t’as de fortes chances de mortalité infantile et de morts en couche. A partir du moment où tu n’as plus ses impératifs là, l’instinct naturel s’efface pour le désir.
      La vrai question à se poser c’est donc sur les désirs du mec en question, qui sont inquiétants.
      D’autant qu’un homme de 25ans doit, normalement, en avoir vu des femmes (d’apparence, en tout bien tout honneur) et donc ne pas céder sur la moindre minette à peine formée.
      Ou alors c’est mecs ont vraiment des goûts de merde.
      Sinon le premier com est vrai mais jpréciserais quand même que le youtubeur est au moins aussi dégénéré que sa groupie dans des cas comme ça. Avoir la possibilité de se cogner une gonzesse et le faire c’est autre chose. C’est comme parler de dignité ou d’honneur et en avoir, ceux qui profitent de leurs groupies n’en ont clairement pas (c’est pas parce qu’une fille est un "torchon" que t’es obligé de t’essuyer les mains, ou autre chose, dessus).
      La dignité c’est d’en avoir le désir mais d’y résister pour voir au delà.


    • Faya, tu melanges tout et racontes n importe quoi. Une femme est à son pic de beauté vers 17 18 ans. A 25 ans, elle approche de la fin de l intérêt qu elle suscitera chez les hommes.

      L attirance pour des minettes est naturel. Que des gens connus s y orientent régulièrement, pas systématiquement, mais suffisamment pour qur ce soit une récurrence et que donc y ait une explication rationnelle derriere, n est pas un hasard. Et non cette explication n’est pas negative comle tu le crois.

      On criminalise le comportement viril, et pendant ce temps, on laisse des gamines de 15 ans physiquement formées s habiller en short ras la moule, parler fort et etre dans un rapport de seduction avec des trentenaires bien tassés ???

      C ca la réalité. Que tu le veuilles ou non.


  • C’est pas très jojo certe, mais c’est la vie non ?
    J’ai quand même l’impression de plus en plus qu’ont déresponsabilise les filles en mettant en avant leur "naïveté" comme si elles étaient des saintes a 15 ans...alors qu’ont sait depuis toujours qu’elles sont en avance sur ce sujet, tout en criminalisant le comportement naturel masculin.
    Bientôt ont va criminaliser le simple fait qu’un garçon cherche des rapports sexuel avec une fille, qui bien sur est une victime par avance, surtout quand elle se fait surprendre et n’assume pas.

     

    • Mes petites camarades quand j’étais gamin ne ressemblaient pas à des putes à partir de 12 ans. C’était dans les années 80.

      Aujourd’hui, à 12 ans, les filles s’habillent comme toute les putes qu’elles voient h24 à la télé, et les garçon sont excités parce que du coup elle ressemblent aux filles qu’ils voient sur les sites de cul sur leur smartphone.

      Et le pire c’est que si des parents veulent protéger leurs enfants de ca, soit ils les marginalisent, soit il faut payer pour les mettre dans des écoles privées. Et même avec ca, au final les parents ne sont pas à 100% maître de ce que va devenir leur enfant, qui va être obligatoirement influencé par la société, son entourage la mode etc etc.

      Sauf dans certains cas ou les parents auront eu l’occasion d’offrir une vraie bonne éducation à leur enfant, ce qui les protégera au moins un peu contre tout cela. Mais c’est chaud quand les 2 parents doivent bosser comme des cons pour le nourrir.

      Ce système est bien fait ... bien fait par eux, bien fait pour nous.


  • Comprenne qui POURRA ??!


  • Pas des youtubeurs mais des youteubeurs !


  • Voilà ce qui arrive quand les filles n’ont pas de père.... Et ce squeezie (qui est pour moi un illustre inconnu) qui se la joue.... Pas un pour racheter l’autre !

     

  • #2022182
    le 10/08/2018 par EN FRANCE les connards ne migrent pas
    "J’aime quand c’est sale" : des filles dénoncent les avances sexuelles de (...)

    Ces youtubers, sont des petites salope motié bobo,moitié pleutre : cette génération de 20/30 piges qui se conduisent comme des faux derche:cette génération biberoné au virtuel ne savent plus vraiment ce qui est réel ou non.
    La justice effectivement doit leur infliger une punition divine : mais je n’y crois pas vraiment, notre société est pourri de l’intérieur, les valeurs sont déformé,cramé,salis : Est-ce normal qu’une mome de 10 an aille sur you tube ? que font ces putains de parents : education ou est-tu ?
    Au risque de choquer, je crois que nous sommes arriver au plus profond des chiottes de notre société : il serait necessaire, qu’un homme ou une femme avec une poigne de fer puisse faire boter le cul,emprisoner,meme si il faut des camps pour redresser tout ces merdes humaine qui ont besoin d’un savoir vivre, de valeurs et je vise autant les parents que les merdeux ou merdeuse ;
    Si dans ma jeunesse,je me suis rebellé contre mes vieux(comme ont disait a l’époque) je suis maintenant content d’etre l’homme que je suis grace a ma mère qui m’a donné une education qui aujourd’hui je peux transmettre a mes enfants et dieu sait si dans mon passé je fus rock’n roll mais pas tordu et abruti.


  • La naïveté c’est autre chose, là c’est de la stupidité. Entre les ados mâles surdosés en hormones et besoin d’identité, et ces ados débilisées par la société "libre" et moderne, on obtient des histoires comme celle-ci. Les parents étant éteints ou dépassés, souvent trop occupés à leur fournir à manger, à courir après le fric ou à rouler des joints en attendant les allocs...
    A ce moment là, autant être sous régime autoritaire comme les cadres de ces sociétés libres aiment à critiquer ailleurs... que dans cette même société du monde "libre".


  • « Il me disait qu’il aimait mes fesses »

    lol, et tu n’as rien vu venir ?
    C’est pas faute d’être honnête, pourtant...

    Peut-être un étudiant en Anatomie, oeuvrant pour la Science, pour le bien de l’humanité, la courtoisie, et les p’tites fleurs...


  • #2022201
    le 10/08/2018 par SHEARCH AND DESTROY disait l’iguane
    "J’aime quand c’est sale" : des filles dénoncent les avances sexuelles de (...)

    vous avez vu le mec dans la dernière video avec sa giselle, tout est dis, au vu d ela gueule de ce mec fini a la limonade, vous pouvez constater les dégâts que cela fait d’etre aliéné par you tube ou le net du matin au soir : se bouffer les réseaux sociaux jours apres jours : faire sa petite video de salope, de mongole, de crétin fini:ces mecs n’ont aucun charme, ce sont des rebus physiquement et profite de leurs audiences de merde pour draguer.
    Pathétique,triste,tout ces momes qui n’ont qu ’exemple que ces enflures sur le net.
    ET ce "squeeze" ne vaut pas mieux : avancer que ces petites sœur suivent des mongoles tordu fini au fanta n’est pas enviable : toute cette clique, meritteraient de se faire délater la tronche pour leurs vices nuisible et dangereux pour nos sociétés et ces enfants sans repair avec des parents sans autorité.


  • Bienvenus sur Youteub...

     

  • « Il me disait qu’il aimait mes fesses »

    On peut comprendre la méprise de l’intéressée par l’ambiguïté des propos de l’auteur.

    S’il avait effectivement déclaré (par exemple) :
    "Ta rondelle de chienne va me servir de vide-couilles"

    une légère méfiance quant à ses intentions de fond aurait acquis une certaine légitimité...
    Mais en l’espèce

    Prout-prout
    Toujours sans ambiguïté, hein...


  • ces stars du virtuel se croient intouchables parce qu’ils ont des dizaines de milliers de fan sur leur chaîne jusqu’au jour ou les parents ou les potes d’une adolescente à qui il a fait des propositions le retrouveront pour lui mettre une bonne douille...


  • De quoi ? Les filles seraient attirées par les garçons populaires et les garçons en tireraient profit d’une façon ou d’une autre ? Mais où vont-ils chercher ça ?

     

  • On va continuer longtemps à faire passer toutes ces mi salopes, mi demeurées pour des victimes ?
    Pourquoi à votre avis elles baisent avec des youtubeurs dégénérés ?
    Pourquoi elles ne se mettent pas en couple avec les nombreux mecs simples qui n’attendent que çà ?
    Tout simplement car ce sont des monstres, qui n’ont plus rien de femmes.
    Et qui baisent avec ce qui leur correspond, qui se ressemble s assemble, rien de plus simple.


  • YouTube ; où comment permettre à des ringards et à des improductifs-parasites d’exister. J’espère un jour, que ces benêts du web retourneront dans l’anonymat et dans le vide intersidérale, duquel ils n’auraient jamais du sortir. Il y’à peut être quelques exceptions, mais trop peu pour sortir de cette généralité…


  • En fait, ce n’est que le phénomène des "groupies" qui a muté de l’univers musical à l’univers virtuel. Au moins les musiciens devaient faire des efforts afin de maitriser minimalement leurs instruments. Les "youtubeux" eux, ont bien compris qu’ils pouvaient obtenir de l’argent et des filles sans travailler et sans effort mais dans la vie, on a rien pour rien. Tout cela en dit long sur l’époque merdique dans laquelle on baigne.


  • N’oublions pas que Daniel Consancervo montrait aussi ses fesses sur YT, ce qui avait été dénoncé par Soral et Ploncard d’assac.
    Il fait partie de ce monde là, c’est son niveau.

    Sinon, plus rien à foutre de tout ca, les gens ont la société qu’ils ont demandé.


  • Et là, la censure est en vacances ! Absente la bien-pensance !
    Ce sont ceux qui censurent qui distribuent le plus de pornographie,
    cherchez l’erreur !..


  • Je suis méfiant quand la presse mainstream nous balance des pseudos témoignages invérifiables.

     

    • Complètement d’accord.
      Histoire d’en remettre une couche sur le "harcèlement" comme avec la vidéo bidon de la fameuse nana (voir article E&R) qui attend tranquillement son soi-disant "harceleur de rue" qu’elle ne croise qu’une seule fois et qui la gifle tranquillement sans aucune réaction de sa part et qui repart tranquillou.
      Au fait jeremstar et la clique l’histoire est terminée ?!


  • C’est seulement maintenant qu’elles se rendent compte qu’elles regardent de la merde ? Je comprends pas comment on peut être harcelé sur le net avec toute la prévention faite aux gamins sur le dévoilement de données personnelles et le blocage des contacts. Un message, où qu’il soit, est facile à ignorer. C’est comme cliquer sur "Attention, virus à télécharger ! Ne cliquez pas !".
    "Il me disait qu’il aimait mes fesses". Déjà fallait pas les montrer, et puis même si c’est condamnable par la différence d’age, techniquement c’est plutôt un compliment et pas du harcèlement. D’ailleurs les deux devraient être condamnés. Le youtubeur intéressé par des mineures, et les allumeuses (mineures ou non) qui n’assument absolument rien tout en revendiquant encore plus de droits pour faire encore plus de conneries. Si elles ne maitrisent pas leur vie à ce point, internet devrait leur être coupé jusqu’à leur majorité. On dirait qu’elles placent une épargne qui fructifiera au fil des ans qu’elles pourront récupérer en procès.


  • Les youtubeurs ? Ces mercenaires subventionnés par l’Etat pour chier sa propagande sur les gosses ? Rien que là, c’est ultra sale. C’est comme fouiller dans une fosse septique et s’étonner de trouver de la merde. Évidemment que c’est malsain. Ça ne peut que l’être quand des fans (abréviations de "fanatiques") ont la possibilité de communiquer avec leurs idoles. Si ça se passait dans la rue, ces youtubeurs auraient besoin d’une bonne sécurité pour ne pas se faire piétiner par leurs hordes de démons fanatiques femelles qu’ils ont eux même contribué à créer en leur bavant dessus l’idéologie dominante.

     

    • @ Fabio
      C’est pour ça qu’il faut interdire internet et la télé à ses enfants , interdire rap et tout ce qui pourrait les pervertir, même le MacDo ou les dessins animés comme Walt Disney et les élever autant que possible, loin des vices, avec lectures saines, dans des fratries d’au moins 4 enfants, qu’ils apprennent partage et unité fraternelle (école à la maison et à la campagne ou école hors-contrat ) avec des disciplines un peu militaires & martiales avec des camarades comme eux (louveteau, scout) la FSSPX et ses communautés amis ou la Résistances Catholique (Fidélité) sont de bonnes structures et de moindre mal ,comparé aux écoles sous contrat même catholique, l’idéal est l’école à la maison
      (et les sedevacs ont de bonnes structures Bruno Saglio par exemple)
      Les parents ont un devoir de protection pour leurs enfants


  • ""Il me disait qu’il aimait mes fesses""
    En voilà une façon de parler à un bouton de rose.
    Mignonne, m’amie, disait-on dans le temps aux jouvencelles, en combattant à leurs couleurs, ou même en dansant la bourrée.
    La grossièreté de langage est corrélée à la télé et à l’immigration massive de basses castes non européennes.
    Les pauvres gamines ne savent même plus déceler l’impropriété de langage, encore moins de comportement.
    Pour protéger vos fillettes de ces goujats palpeurs et verbeux, mettez-les en contact très tôt avec la poésie, la musique, la littérature, l’exercice physique. Elles ne supporteront pas une minute d’être assimilées à des génisses par de gros saligauds.
    Il y a évidemment aussi un problème paternel. La présence du père (pas trop autoritaire quand même) donne à la gamine une assurance et une fierté d’elle-même qui la protègent.

     

    • « Il y a évidemment aussi un problème paternel. La présence du père (pas trop autoritaire quand même) donne à la gamine une assurance et une fierté d’elle-même qui la protègent. »

      Absolument d’accord. Le père doit bien entendu donner un cadre, mais l’essentiel c’est qu’il valorise sa fille, ce qui donne à la jeune fille une confiance en elle et en sa valeur. Du coup, elle ne recherche pas cette valorisation ailleurs (par exemple par le contact avec un youtubeur plus ou moins célèbre dans son milieu). C’est cette recherche désespérée de valorisation qui pousse les jeunes filles à faire n’importe quoi. Inutile de préciser qu’un père dévalorisant aura le même effet, voire pire, qu’un père absent.


  • Quand c’est une femme trentenaire, professeur, qui séduit et dépucelle un de ses élèves de 16 ans, c’est une belle histoire et rendez-vous à l’Élysée avec VSD et Paris Match. Mais là, c’est un drame, une perversion, avec de pauvres victimes sans cervelle...de ce que je me rappelle de mes 16 ans, les filles étaient bien moins naïves et idéalistes que nous. Une de mes amies d’alors m’avait dit quelques années après les faits avoir eu une relation avec un quadra marié, elle avait 16 ans et savait très bien ce qu’elle faisait.

    Les adolescentes sont femmes tôt et les femmes restent adolescentes tard.


  • La connerie féminine nous étonnera toujours. Les filles vivent dans un monde complètement surréaliste ! Les médias, Hollywood...ont fini de les cretiniser l Elles tobent amoureuses sans etre capable d’expliquer pourquoi, elles sont hysteriques, pleurnicheuses, elles revent toutes d’un acteur beau, baraqué, riche, féministe pour ne pas dire feminisé, elles établissent des listes de critères surréalistes, martellent a longueur de temps avec leur voix niaiseuse que " les filles sont plus matures que les mecs" ...et lorsqu’elles descendent dans la rue elles ne comprennent pas que leur idole a la Hollywoodienne n’existe pas et qu’elles sont dans la réalité de laquelle elles ne saisissent rien ! De la conne en masse !


  • J’ai 15 ans, je vais ce que je veux, mon corps m’appartient...
    Et bien, non à 15 ans, tu vas au lycée, tu fais tes devoirs, tu sors avec tes copains et copines mais les parents doivent pouvoir te joindre et savoir où tu es et surtout pas d’internet sans autorisation.
    Sinon, voila ce qui se passe, ces gamines montrent leur corps sous toutes les coutures et ensuite elles pleurent.
    Bof, tant pis pour elles, ensuite elles assument leurs conneries seules et qu’elles ne parlent pas de harcèlement, c’est une suite logique.


Commentaires suivants