Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Biden et l’exploitation de la main d’œuvre chinoise

L’administration Biden est animée par une idéologie fanatique empruntée à des groupuscules de croyants de gauche. Elle est soutenue par deux puissants lobbys : le complexe militaro-industriel d’une part et les transnationales produisant en Chine de l’autre. Thierry Meyssan présente ce lobby méconnu.

 

L’administration Biden n’adoptera de stratégie définitive face à son rival chinois qu’en juin. Une commission ad hoc du Pentagone devra à ce moment-là présenter des propositions à la Maison-Blanche.

Sous l’autorité du président Xi Jinping, la Chine a débuté son déploiement hors de ses frontières. Elle a déjà placé 3000 soldats au sein des forces des Nations unies, puis ouvert une base à Djibouti. En toute logique elle devrait, comme à l’époque de l’historique route de la soie, installer des postes militaires le long des routes qu’elle est en train de construire pour sécuriser ses échanges internationaux. Enfin et surtout, elle se réinstalle sur les îlots qu’elle avait abandonnés au XIXe siècle en mer de Chine.

La Chine entend d’abord récupérer son espace vital, dont elle a été spoliée par les colons occidentaux. Elle est sûre de son droit et considère que tous les coups lui sont permis pour prendre sa revanche.

Cependant, conformément à la stratégie exposée en 1999 par le général Qiao Liang et le colonel Wang Xiangsui, la Chine entend éviter tout affrontement militaire direct avec les États-Unis. Elle préfère contourner son adversaire et s’est engagée dans des guerres non déclarées au plan commercial, économique, financier, psychologique, médiatique, etc.

L’irrédentisme chinois suppose de mettre dehors les Occidentaux qui occupent depuis un siècle et demi l’Extrême-Orient. Il doit être distingué de la stratégie de développement chinoise qui est parvenu en quelques années à sortir de la pauvreté des centaines de millions de ses citoyens.

La stratégie économique de la Nouvelle Chine a débuté en 1978 sous la direction de Deng Xiaoping, mais elle n’a véritablement porté ses fruits qu’à partir de 1994. À cette époque l’Union soviétique avait disparu ; l’armée US avait été largement démobilisée ; le président Bush père avait déclaré que le moment de faire de l’argent était venu et son successeur, le président Clinton, avait été sollicité par de grandes compagnies pour ouvrir le marché du travail chinois. En effet, un ouvrier chinois, certes sans formation, coûtait environ 20 fois moins qu’un ouvrier américain.

Le président Clinton va donc découpler les négociations sur les droits de l’homme (au sens anglo-saxon) des questions commerciales. Puis il va faire entrer la Chine dans l’Organisation mondiale du commerce (OMC). En quelques années, les grandes sociétés vont transférer leurs usines de production sur la côte chinoise au bénéfice des consommateurs et au détriment des ouvriers américains.

Deux décennies plus tard, les États-uniens consomment massivement des produits chinois tandis que leurs grandes entreprises, devenues transnationales, ont vu leurs profits s’accroître exponentiellement. Mais simultanément, les usines américaines de biens de consommation ont été délocalisées ou ont fermé tandis que le chômage s’est répandu. La répartition des richesses a été modifiée de sorte que, désormais, il n’y a presque plus de classe moyenne, mais surtout des pauvres et quelques ultra-milliardaires.

Ce phénomène commence à toucher l’Europe quand les électeurs états-uniens choisissent comme président Donald Trump. Celui-ci tente d’abord de résoudre à l’amiable la question de la balance des paiements avec la Chine (Border-adjustment tax), mais en est empêché par les démocrates et une partie des républicains. Ne parvenant pas à faire adopter une fermeture relative des frontières, il se lance dans une guerre des tarifs douaniers dans laquelle le Congrès n’a pas son mot à dire.

En 2021, le président Biden lui succède officiellement. Il est soutenu par les transnationales qui tirent leur immense fortune de la globalisation économique. Immédiatement, il déclare vouloir normaliser les relations états-uno-chinoises. Il appelle le président Xi Jinping pour lui parler de la situation des Ouïghours et de Hong Kong, mais il admet immédiatement que le Tibet et Taïwan sont chinois, ce que contestait partiellement son prédécesseur. Surtout, lors d’une conférence de presse, il a déclaré que chaque pays avait ses « propres normes » et que les positions politiques de la Chine et des États-Unis avaient chacune leur logique. Ainsi a-t-il pu dire, une fois à la Maison-Blanche, qu’il « comprenait » la répression chinoise du terrorisme ouïghour, alors qu’il accusait quelques semaines auparavant la Chine de « génocide » du peuple ouïghour sous couvert de répression du terrorisme.

Dans les quatre années à venir, l’administration Biden devrait donc poursuivre l’œuvre des présidents Clinton, Bush fils et Obama, pour le plus grand profit des multi-milliardaires et au détriment de son peuple. Elle s’appuiera sur une classe dirigeante tirant des bénéfices personnels de ce système.

De manière à comprendre ce dispositif, nous récapitulons les huit principales personnalités soutenant l’alliance commerciale états-uno-chinoise. D’abord au plan politique : une des principales icônes démocrates et le chef des républicains au Sénat ; puis au plan économique, les deux plus importants distributeurs de biens de consommation ; enfin au plan gouvernemental, les décideurs de l’administration Biden.

 

Les soutiens partisans

 

• Dianne Feinstein

Maire de San Francisco (1978-88) ; sénatrice (depuis 1992).
Parti démocrate.
Lorsqu’elle était maire de San Francisco, en 1978, elle se lia à Jiang Zemin qui participa à la répression de la révolution colorée de Tienanmen (1989) puis devint le successeur de Deng Xiaoping. Grâce à ce contact, Feinstein devint l’intermédiaire obligé des transnationales US pour implanter des usines en Chine. Elle fit ainsi, entre autres, la fortune de son troisième mari, le financier Richard C. Blum (Blum partners).
Mme Feinstein est célèbre pour avoir obtenu la divulgation des informations sur 119 prisonniers de la CIA, dont ceux de Guantánamo, et les tortures qu’ils subissaient en échange de son silence sur les 80 000 prisonniers secrets de la Navy en eaux internationales.

 

• Mitch McConnell

Sénateur (depuis 1984) ; actuel président de la minorité républicaine au Sénat.
Parti républicain.
Il a réussi à imposer son épouse, Elaine Chao, comme secrétaire aux Transports dans l’administration Trump en échange du soutien du Parti républicain à sa politique. Son beau-père, l’homme d’affaire James S.C. Chao, est un généreux donateur de l’école de commerce de Harvard. Il a ainsi pu exiger qu’elle forme une génération de dirigeants chinois.

 

Les soutiens des grands distributeurs

 

• Walmart : famille Walton

Propriété familiale des Walton.
Donateur du Parti démocrate. Hillary Clinton fut membre de son conseil d’administration.
Premier distributeur de biens de consommation aux USA.
Considérée en 2020 comme la famille la plus riche du monde.

 

• Amazon : Jeff Bezos

Jeff Bezos, Pdg d’Amazon, Blue Origin et du Washington Post.
Donateur du mouvement transhumaniste.
Premier distributeur à domicile de biens de consommation en Occident.
Considéré en 2020 comme l’homme le plus riche du monde.

 

Les soutiens de l’administration Biden

 

• Ron Klain

Chef de cabinet du vice-président Al Gore, puis du vice-président Joe Biden (1999-2011) ; chef de cabinet de la Maison-Blanche (c’est-à-dire coordinateur de l’administration Biden) (depuis 2021).
Parti démocrate.
Son épouse, Monica Medina, travaillait pour la Walton Family Foundation, c’est-à-dire pour Walmart.

 

• Antony Blinken

Conseiller à la sécurité nationale du vice-président Biden (2009-2013) ; conseiller adjoint à la sécurité nationale du président Obama (2023-2015) ; secrétaire d’État adjoint (2015-17) ; cofondateur de WestExec Advisor (2017-2021) ; secrétaire d’État (depuis 2021).
Néoconservateur.
Sa société de lobbying, WestExec Advisor, est composée d’anciens de l’administration Obama. Elle est chargée de mettre en relation les transnationales américaines soit avec le département US de la Défense, soit avec le gouvernement chinois.

 

• Avril Haines

Directrice adjointe de la CIA (2013-15) ; Conseillère adjointe à la sécurité nationale (2015-2017) ; lobbyiste à WestExec Advisors (2018-21) ; directrice du Renseignement national (depuis 2021).
Parti démocrate.
Lors de son passage à WestExec Advisors, elle a défendu les intérêts des grandes firmes américaines à transférer leurs usines en Chine.
Mme Haines est surnommée la « reine des drones » pour avoir conçu le programme mondial d’assassinats ciblés par drone. C’est elle qui avait négocié avec Mme Feinstein de ne surtout pas rendre publics les enlèvements et tortures de la Navy.

 

• Neera Tanden

Directrice du Center for American Progress ; bureau de la gestion et du budget (depuis 2021).
Néoconservatrice. Amie personnelle d’Hillary Clinton.
Tout en étant directrice du think tank des démocrates, elle était membre de la China-United States Exchange Foundation (CUSEF), aujourd’hui dissoute. Cette organisation était chargée par le gouvernement chinois de neutraliser les critiques aux USA contre la politique des transnationales de délocalisation de leurs usines vers la Chine.

 

Rappelons par ailleurs que durant la campagne électorale, tout a été fait pour empêcher les électeurs de prendre connaissance de l’enquête du New York Post sur le fils du président Biden, Hunter. Celui-ci a notamment volé un milliard de dollars en Ukraine avec la complicité de CEFC China Energy, une société désormais dissoute.

 

 

La position chinoise

L’élection du président Biden est une aubaine pour la Chine qui n’est pas encore sortie du sous-développement. Elle espère jouer avec le goût de l’argent facile des ultra-milliardaires états-uniens pour qu’ils construisent de nouvelles usines, à leurs frais, à l’intérieur du pays.

Elle sait que cela n’aura qu’un temps. En effet, au fur et à mesure de son développement, ses ouvriers sont de mieux en mieux formés et coûtent de plus en plus cher. D’ores et déjà ceux qui vivent sur la côte de la mer de Chine sont à égalité avec les ouvriers états-uniens. Ils ne peuvent donc plus travailler pour le marché étranger et se tournent vers le marché intérieur désormais solvable.

La Chine protège donc dès à présent la partie développée du pays de possibles délocalisations. Elle contraint toutes les sociétés occidentales à agir au travers de joint-ventures détenues pour moitié par des ressortissants chinois. En outre, elle a instauré la présence d’un représentant du Parti au sein de chaque conseil d’administration de ces entreprises, de sorte qu’elles ne mènent jamais de stratégie antinationale.

À terme, elle s’apprête à remercier les investisseurs étrangers et à inonder leur propre marché. Mais pour son compte cette fois.

Thierry Meyssan

 

Thierry Meyssan, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

32 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2673950

    La Chine a bien raison de profiter de ces traîtres ! Ils ne s agit pas du tout d’accointance avec ces pourris US, mais de bien leur baiser la gueule le moment venu ! N’en déplaise aux Ducons qui voient une alliance de la Chine avec l’état profond américain !

     

    • #2673990

      Tu n’as rien compris ! A ce stade de la mondialisation, les élites nationales pactisent entre elles et se liguent contre le prolétariat mondial ; elles discutent de la façon dont elles vont entuber leurs peuples respectifs et se servent du « nationalisme » pour cela !


    • Il y a quelque chose d évident quand on regarde la liste de ceux qui font la promo de ces relations d affaires...


    • @ Rantanplan

      Il y a bel et bien eu alliance entre l’état-profond US et la Chine lors de la crise du COVID et des élections US (emboîtés l’un dans l’autre : ces 2 évènement étaient le seul moyen de chasser Trump du pouvoir alors qu’il aurait dû être réélu (sinon, pourquoi ce besoin de frauder ?)). Une alliance temporaire, certes, mais une alliance quand-même.
      Les démocrates vont essayer de nuire à la Chine, maintenant, en retournant l’Iran et en y mettant au pouvoir l’aile pro-occidentale du parti de la révolution islamique. Sans l’Iran, le développement de la Chine serait grandement ralenti et surtout, l’occident redeviendrait potentiellement le grand pourvoyeur de pétrole (donc l’obligé) du monde entier au moyen-orient. Enfin, potentiellement, car maintenant que la présence Russe a été renforcée en Syrie, l’occident ne pourra plus avoir les mains totalement libres dans la région ; d’où le renforcement de la présence US en Irak, signifiant donc que Biden risque fort de relancer la tentative de déstabilisation en Syrie dans le courant de l’année. Le but des Russes, lui, sera de tenir le plus longtemps possible (et militairement, sur le terrain, et politiquement avec son veto à l’ONU en compagnie de la Chine) en attendant que l’Iran voit un retour de la ligne dure reprendre le pouvoir à Téhéran.

      Quand un néo-conservateur républicain ou qu’un démocrate est au pouvoir à la maison blanche : le monde tremble. Finalement Trump, c’était pas si mal.

      Pour ce qui est de la Chine : la politique de ré-industrialisation de Trump freinait la possibilité de développement Chinois qui lui aurait permis de ne vivre que sur son marché intérieur, à terme mais, en faisant une politique militaire plus restreinte, Trump menaçait moins le développement extérieur de la Chine.
      Avec les démocrates, c’est le contraire : par foi dans la religion ultralibérale, ils maintiendront le développement intérieur de la Chine au détriment des classes populaires occidentales. Mais leur ultra-violence et leur goût immodéré des guerres qu’ils font faire par d’autres, font qu’ils seront plus redoutables pour la Chine au niveau de son développement extérieur.
      Les 2 partis représentent une menace différente pour les objectifs de la Chine.
      Mais il est possible que la Chine aide à faire élire un président US en fonction de ses intérêts du moment.


    • En attendant, la Chine nous mène une guerre sournoise et constante, à nous, les Européens et Américains pas riches.
      Ces gens s’entendent comme larrons en foire : le complexe MI et le PCC, sur notre dos.
      Le maoïsme fut un cataclysme, une série de crimes.
      La société chinoise n’est pas à ériger en modèle. Trop robotique pour nos âmes sensibles de créatifs empêchés, d’explorateurs et d’entrepreneurs.
      Une seule solution : chacun son pré carré. Les Français débarrassés du joug et du parasitisme des laquais de Biden, se débrouilleront très bien. Il faut tailler dans l’administration, laisser les gens libres de monter leur entreprise, investir dessus (l’Etat).
      S’entendre avec la Russie que n’intéresse pas trop de dépendance commerciale à la Chine.
      Et faire comme les Chinois : tout investisseur étranger (bienvenue, mais attention) doit se laisser contrôler, de façon à faire prévaloir les intérêts de la nation.


    • #2674092

      Il n’empêche que c’est malgré tout un réel danger économique pour nous si on ne change pas de politique. La Chine joue simplement le jeu de l’ultra libéralisme puisqu’elle qui gagne à ce petit jeu grâce à son efficacité, sa vision à long terme et son nationalisme.
      La Chine n’est pas un ennemi politique des peuples mais un concurrent économique qui pourrait se révéler mortel pour nos économies (en fait le seul ennemi des peuples c’est l’élite mondialiste qui les trahit en collaborant avec la Chine).
      Ici en Asie, on l’a compris depuis longtemps. et on ne craint pas politiquement les chinois parce qu’on sait qu’ils respectent les pays nationalistes ; il suffit juste de bien gérer sa balance commerciale (import export) ce qui est possible quand on a une main d’oeuvre bon marché et une économie productive et entrepreneuriale, ce qui est le cas des pays asiatiques.


    • En rebondissant sur votre propos et la bonne conclusion de Meyssan : "À terme, elle (la Chine) s’apprête à remercier les investisseurs étrangers et à inonder leur propre marché. Mais pour son compte cette fois", c’est clair que la Chine peut devenir le première puissance économique mondiale, mais ça ne s’appelle pas de l’hégémonie.
      L’hégémonie restera entre les mains de l’empire militaire americano-sioniste et des sociétés transnationales dont à travers l’usure des gros fonds d’investissement et des banques internationales, à moins que crypto et blockchain deviennent un jour une sainte arme fatale divine, même face à des ordinateurs quantiques dont le niveau recherché relève pour l’instant de la science-fiction...


    • Mais qu’est ce que l état profond aux États-Unis ? Hein.
      @Paramesh,
      j en profite pour vous remercier de nous toucher quelques mots régulièrement de comment est perçue la puissance émergente de la Chine en Asie.


    • #2674271

      Est-ce la faute à la Chine si l’occident est dirigé par des pourris, des traîtres et des criminels ? Contrairement aux gouvernements occidentaux, la Chine est nationaliste et protège son peuple, veille à son intégrité et à sa culture ! Sacrée différence avec l’occident !
      Les chinois sont pragmatiques, intelligents, patients et raisonnent à long terme. Ils méprisent profondément ces crapules US mais tant qu’ils peuvent en profiter, ils ont raison.
      Le jour où les chinois nommeront un ministre ouighour ou un préfet malaisien pour leur cracher à la gueule, on pourra dire qu’ils rejoignent le club de l’oligarchie occidentale !


    • #2674399

      Vous avez tout à fait raison rantanplan ! On devrait en prendre de la graine , le peuple chinois a une très haute estime de lui-même et il a raison d’être fier ! Les États Unis sont leur ennemi et tout est calculé pour le bien des chinois et la prospérité du pays !
      De défaites en défaites jusqu’à la victoire !


    • @rantanplan, quand les chinois auront le controle total sur le monde, tu sera encore la pour nous dire qu’ils ont raisons et tant mieux pour eux s’ils ont reussit a entuber la terre entiere ?

      Si oui alors il est clair que tu es de leur cote, pas du notre. Peut-etre que tu es chinois qui sait, dans ce cas-la ta demarche devient tout d’un coup beaucoup plus coherente.

      Moi perso j’en ai rien a foutre qu’ils prennent leur revanche sur l’occident, car je suis occidental et non pas chinois. Faut pas etre maso non plus.

      Pareil pour l’article qui parle de centaines de millions de chinois sortis de la pauvrete en quelques annees, qu’est-ce qu’on en a foutre serieusement ? C’est cense etre une bonne nouvelle pour nous ? On doit s’en rejouir ? Et bien pas moi, parce que je sais que plus le chinois est riche et plus nous devenons pauvre, puisque les richesses mondiales sont limites, et que plus chez eux provoque inevitablement moins chez nous.

      Pareil pour le fait qu’ils soient nationalistes et patriotes. Y a pas de quoi s’en rejouir non plus. Bibi est tres tres nationaliste et patriote chez lui, et c’est justement pour cela qu’il est si dangereux et qu’il est l’un de nos principaux ennemi.

      Le patriotisme je le veux ici, chez nous ! Et cela commence par ne pas faire allegeance a une puissance etrangere (qu’elle soit USrael ou chinoise) ni a leur faire de la publicite, comme malheuresement souvent ici.


    • #2674426

      @MAX. "Le patriotisme je le veux ici, chez nous ! ".
      Et ce sont les chinois qui t’en empêchent ?
      Occuppe toi plutôt de tes antifas et tes gauchistes au lieu de vitupérer sur le patriotisme chinois !
      La culture de la pleurniche et de la recherche d’un bouc émissaire chinois, ne te sortira pas de la merde dans laquelle patauge l’occident jusqu’au cou !
      Et comme disait Nietzsche : "Quand un mur pourri menace de s’effondrer, faut pas le retenir faut le pousser !".
      Les chinois ont horreur de la pleurniche ! Ça leur semble suspect et méprisable, si tu vois ce que je veux dire ...


    • MAX,
      d’accord mais souvent les gens comme vous mettent sur le même plan domination chinoise, qui est une hypothèse, et domination americano-sioniste qui est une réalité pour notre pays et est en phase de le cannibaliser complètement.
      Il n’y a pas de comparaison qui tienne en 2021. Combien de guerres pour Usrael ? Combien de traîtres à leur service dans l appareil d’état ? Combien d’ingérences scandaleuses du type "projet Rivkin" ?
      Tout ça en quoi, dix-douze ans, une catastrophe pour la France. Et pas à venir, actuelle.
      Cordialement.


    • #2675759
      le 27/02/2021 par Un Francais a Saigon
      Biden et l’exploitation de la main d’œuvre chinoise

      Excuse-moi nadia mais Max a raison, les chinois commencent a prendre controle sur le monde et il faudrait que les francais se reveillassent, comme dirait M. Vernochet.

      On va pas non plus attendre que les chinois aient des bases partout pour commencer a bouger, parce que sinon on est foutu d’avance.

      Le nouvel empire chinois est en train de remplacer l’empire US, devons-nous nous en satisfaire ? Je ne crois pas, puisque personne sait ce qu’ils comptent faire, en tout cas rien de bon.

      Petite remarque marrante : Ceux qui supportent la chine bec et ongle ont pour point communs de ne jamais s’etre rendu en chine, ni vraiment connaitre les chinois, voir pas du tout. Tandis que ceux qui ont un regard critique vis-a-vis d’elle y vivent ou y ont vecus et donc connaissent le terrain et ses habitants.

      Juste histoire de remettre les pendules a l’heure...


    • Excuse-moi nadia mais Max a raison, les chinois commencent a prendre controle sur le monde et il faudrait que les francais se reveillassent, comme dirait M. Vernochet.

      On va pas non plus attendre que les chinois aient des bases partout pour commencer a bouger, parce que sinon on est foutu d’avance.

      Le nouvel empire chinois est en train de remplacer l’empire US, devons-nous nous en satisfaire ? Je ne crois pas, puisque personne sait ce qu’ils comptent faire, en tout cas rien de bon.

      Petite remarque marrante : Ceux qui supportent la chine bec et ongle ont pour point communs de ne jamais s’etre rendu en chine, ni vraiment connaitre les chinois, voir pas du tout. Tandis que ceux qui ont un regard critique vis-a-vis d’elle y vivent ou y ont vecus et donc connaissent le terrain et ses habitants.

      Juste histoire de remettre les pendules a l’heure...


    • @nadia, tu dis que si l’Europe veut se premunir de la montee en puissance de la chine elle doit se raprocher de la Russie, la-dessus tout le monde est d’accord et meme Putin plaide pour une grande Europe "de Lisbonne a Vladivostok". Et c’est justement pour cette raison que Putin etait pour Trump et contre Biden. S’il veut que les pays blancs et chretiens arretent de se taper dessus les uns les autres c’est precisemment parce qu’il sait que la menace vient de l’est, plus precisemment du chinois, vu que le mongol est une espece en voie de disparition et le Japonais n’est plus une menace pour qui que ce soit depuis 1945.

      Et c’est la que tout bascule, 2020 elections americaines, Trump doit normalent gagner et les relations russo-americaines continuer de s’ameliorer, puis par effet de levier les relations Europe-Russie s’ameliorer aussi au depent des chinois qui se retrouvent seuls et par consequent qui peuvent dire au revoir a leurs reves et projet de possession de la partie asiatique de la Russie.

      Et paf comme par hasard le COVID qui sort d’un labo de wuhan en chine remis clefs en mains par qui on sait aux chinois. Ensuite ils ont mis en place la machine a vote Dominion pour faire elir Biden et raffler la mise, puisque maintenant c’est reparti pour les tentions USA-Russie, ce qui fait que les chinois vont pouvoir continuer leurs magouilles et prendre Taiwan avec l’accord tacite de Biden et de son administration sioniste a 100%. Elle est pas belle la vie ?


    • Un conseil nadia viens en chine et la crois-moi que tu vas dechanter, car les chinois sont extremement racistes surtout envers les profiles basanes, par exemple d’origine Tunisienne si tu vois ce que je veux dire...


    • @nadia, tes chinois bien aimes ils ont pas envoyes 50.000 soldats au Canada avec la benediction de la fiotte mondialiste Trudeau en janvier pour s’assurer que les patriotes americains pro-Trump ne fassent pas des emules le jour de l’investiture du president usurpateur Biden (lui et son fils Hunter sont mouilles jusqu’au cou dans des affaires avec les chinois) ?

      Tu dis quoi la, hein ? C’est en Asie le Canada ? Et quand tu parles des bases secretes, elles sont secretes et donc ni moi ni personne ne sait si elles existent et ou. Par consequent les chinois peuvent aussi en avoir surtout connaissant leur sens du secret et de tout ce qui est cache, ce qui fait d’ailleurs toute leur force et leur dangerosite. Au contraire les americains marchent par l’intimidation, donc ils n’ont rien a gagner a ne pas faire savoir leur force au monde entier, au contraire plus ils jouent les gros muscle et plus ils conservent leur statu de leader mondial.

      Y-a aussi la base navale chinoise au Myanmar (Birmanie) qui menace de prendre les iles inidennes d’Andaman. Et maintenant la marine chinoise prevoit d’ouvrir une nouvelle base (si c’est pas deja fait) aux Maldives, apres avoir bien corrompue le gouvernement local en les arrosant de Yuans. Ce faisant l’armee chinoise pourra assez vite rivaliser avec la flotte US basee sur l’ile de Diego Garcia, qui est elle aussi situee en plein ocean indien.

      Quand on connait rien en geopolitique, un conseil : la boite a camembert.


    • Ce que les États-Unis cherchent à faire, depuis toujours, c’est rendre la Chine docile à leur égard, pas la "contenir", il faut garder cela à l’esprit.
      Comme je l’ai déjà dit dans d’autres com, les EU manient avec la Chine la carotte et le bâton.
      Avec la Russie, c’est toujours le bâton ! Parce que leur ennemi c’est la Russie, pas la Chine qui n’a aucun modèle alternatif à proposer en matière de relations internationales, au contraire des russes.


    • Nadia, tu dis que les chinois n’ont de bases militaires qu’en Asie, mais alors c’est a moi de te demander : Djibouti c’est en Asie ? Tes chinois y ont une base la-bas. Idem a Gwadar au Pakistan (le Pakistan est une terre chinoise ? Qu’est-ce qu’ils viennent foutre la, si c’est pas pour provoquer l’Inde et foutre la merde dans la region une fois de plus) et maintenant ils comptent ouvrir une base a Madagascar, et soutiennent les independentistes Kanaks en Nouvelle-Caledonie, pour mieux mettre la main dessus une fois les Francais partis.

      En attendant j’ai vecu 10 ans en Chine, sinophone et connaissant parfaitement les chinois, contrerement a toi qui visiblement a une vision tres romancee d’eux.

      Apres tu parles de la "non-ingerence chinoise", mais ils ont fait quoi tes chinois avec la machine a vote Dominion et le trucage des elections US en faveur de Biden, sans qui il n’aurait jamais pu battre Trump.

      Tu te dis russophile, alors ne sois pas sinophile, car les chinois prevoient de prendre la Siberie quand l’ours russe sera epuise, attaque par je ne sais qui ou sinon quand la puissance militaire chinoise aura depassee celle des russes.


    • #2677019

      @Le haut mais con, c’est plernicher le fait de denoncer le million de chinois dont bien la moitie en situation irreguliere dans notre pays ? Avec tous les trafics que cela comporte tels que les faux passeport et j’en passe. J’ai demander deparation ? Je le repette ils n’ont rien a foutre ici, point barre !

      Les Francais en chine sont moins de 50.000, alors je propose qu’on accepte que 50.000 chinois en France, simple question de reciprocite. Le jour ou un million de Francais feront le souhait de vivre et travailler en chine et que Pekin leur donneront le visa alors on pourra eventuellement faire la meme chose en retour. C’est juste du bon sens, pas de la haine, alors faut arreter 5min.

      Quand je vois un mec qui saute sur ces grands chevaux et commence a paniquer des qu’il entend un autre dire en gros que les chinois ils commencent a faire chier je me dis que c’est plutot lui qui est dans la pleurniche. Y a pas de fumee sans feu, s’il commence a y avoir un ressentiment anti-chinois de plus en plus fort dans le monde c’est qu’il y a des bonnes raisons a cela, tout comme il y a de tres bonnes raisons d’etre anti-sioniste. On est chez nous et le Gaulois il aime raler, c’est comme ca et pas autrement.


    • Alfred,
      vous tirez des plans sur la comète. Moi je m’en tiens aux faits. Demain, les chinois feront ci feront ça, peut être.
      Aujourd’hui, nous sommes dans l UE, dans l Otan, à faire toutes les guerres d Usrael, à appliquer tous leurs projets merveilleux (Rivkin, Aladin...) et l’alliance avec la Russie nous est interdite.
      La Chine, elle, est alliée des russes en attendant. Ensemble ils bloquent les guerres americano-sionistes et mettent en place un système économique alternatif au dollar.
      L’implication de la Chine dans la fraude...bah et le Venezuela ? La Russie ? Vous croyez cette crevure de Pompeo de la Cia ? Vous croyez en la bonne foi des autorités us qui nous ont ent... (et leur propre peuple) des dizaines de fois ?
      Le risque pour la France est d’être réduite à quasi néant avant même que la Chine ait eu l idée de la croquer si vous voulez le fond de ma pensée.
      Cordialement.


    • Un français à Saigon,
      Ben il faut rester chez soi.
      Au lieu de faire comme les immigrés, aller chez les autres pour chouiner qu’ils sont méchants, racistes, bouffent de la m...ect.
      Qu’irais je faire en Chine, je vous le demande ?! Je respecte ce pays mais n’ai pas d’intérêt particulier pour lui. A l’inverse du Vietnam par exemple, de l Inde, du Japon...


    • Alfred,
      à part Djibouti donc ? Que dalle. "Ils prévoient de", "ils veulent"...
      Le Pakistan est en Asie. Et ne vous inquiétez pas pour les indiens, ni pour les russes, ils sont voisins des chinois depuis toujours et ma foi ont survécu jusque la sans votre sollicitude.
      Intéressez vous plutôt aux fouteurs de merde en chef judeo-yankees qui ont toujours soutenu le Pakistan contre l Inde avant de brutalement désigner les pakistanais comme fourriers du terrorisme...car ils ont agi exactement pareil avec la Chine, c’était un merveilleux pays où s’en mettre plein les fouilles, maintenant c’est la grande menace.
      Bon mais ils ont l’habitude d’être suivis par leurs larbins.
      Qu’ils aillent au diable et se démerdent.
      Et nous sortons de l UE et l Otan pour nous allier à la grande Russie au lieu d aboyer comme les toutous de l Empire que nous sommes devenus.
      Notre pays n’est pas condamné à la sujétion des States ou de la Chine si elle évolue ainsi.


  • Le taux de chômage est de 6,3% aux Etats Unis . Le salaire moyen y est de 4400 dollars (le double du salaire moyen en France) . Le salaire moyen en Chine est de 750 dollars... Les US exploitent la main d’oeuvre chinoise, les Chinois exploitent la main d’oeuvre éthiopienne . Le salaire moyen en Ethiopie (plus de 100 millions d’habitants) est inférieur à 100 euros...


  • #2673980
    le 24/02/2021 par Jean de tramecourt
    Biden et l’exploitation de la main d’œuvre chinoise

    Les USA et leur colonie européenne , sont sous la coupe des mondialistes . La destruction des moyens de production de ces pays sont programmées . Ce qui va induire la précarité accrue de ces peuples , au profit des quelques milliardaires qui font fabriquer tout en chine . ( il suffit , pratiquement , de faire le listing de tout ce vous possédez , et voir où cela est fabriqué ) .
    Là , où le bât va blesser , c’est que les chinois vont continuer à s’étendre en Asie , en Afrique , enfin sur les autres continents , et tisser une force productive inégalable.
    Et nos mondialistes , œuvre communautaire apatride par excellence , et leurs sbires , seront sur la sellette, et risqueront d’être engloutis . Ceci dit , les peuples qu’ils dirigent également , avec le risque que ce soit plus hard pour ces derniers .


  • #2673995

    Joe Biden qui va donc ramper de plus en plus !
    Surtout que sa cote démocratique n’est absolument pas présentable. Pour la Chine, accepter une espèce d’évaluation sur elle-même de la part d’un "Président" hyper contesté et aussi peu crédible déjà dans son propre pays peut également poser bien des problèmes ... . Bien sûr, l’argent pour l’économie à développer en terre intérieure, mais aussi avec qui ? ... ?
    L’argent n’a pas d’odeur parait il mais Joe Biden en a une ... ; et elle ne sent pas bon ! Et donc l’avenir avec un partenaire massif mais pas forcément solvable ou carrément honnête. Fera-t-il bon à l’avenir traiter avec la Chine économique et donc gouvernementale qui s’est associée massivement à la Maison Blanche fort douteuse tout comme cet Elysée français de Macron Emmanuel ?
    La Chine peut-elle devenir très déplaisante aux yeux des Américaines et des Américains qui peuvent voir d’un mauvais oeil ce pays asiatique si proche d’un Président douteux ? Les Chinois et les Chinoises des USA sont-ils toujours à l’aise avec Pékin au loin ?


  • mais regardez moi ces visages sur les photos de l’article comme ils inspirent la bonté envers autrui et la gentillesse


  • #2674413

    Il manque au CV de la Haines la préparation du covid en octobre 2019, ici avec le chef du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies :
    https://www.centerforhealthsecurity...
    Pour ceux qui ne connaissent pas encore, il s’agit de l’"Event 201" organisé à l’université Johns Hopkins avec le soutien de la fondation Gates le jour de l’ouverture des Jeux mondiaux militaires à Wuhan. Que de coïncidences...


  • je viens de commander un nouveau moule pour mes remorques vintage à l’usine chinoise avec qui je travaille depuis 3 ans. Efficace, bon travail mis à part les finitions et les prix sont encore convenable. Je préfère travailler avec eux qu’avec l’usine au portugal qui pourtant produit le même modèle. Le business reste du business au-delà des tactiques mercantiles et autres déclarations médiatiques.
    De toute façon, là où tout est à faire c’est le Vietnam. Loin du cliché de la succursale chinoise, ils ont développés de vrais savoir-faire dans des domaines aussi différents que les sneakers ou les savons à base de plantes. c’est là que ça se joue.


  • Moi j’ai une idee pour faire tomber les chinois dans leur propre piege : acheter des produits non made in china mais plutot made in Vietnam,ou fabrique au Cambodge, Indonesie, Inde, Malaisie, Bangladesh ou dans d’autres pays a bas couts, ou quand la situation le permet du made in France, made in USA etc... Je veux dire que c’est pas forcement une politique coloniale, mais juste un moyen de mettre un frein a l’expention chinoise qui nous menace tous a terme. D’ailleur je fais remarquer que tous les grands leaders mondiaux dignes de ce nom tels que par exemple Putin (qui sait que la chine voudra tout ou tard prendre tout la partie asiatique de la Russie) ou Trump (lui c’est par peur de perdre la partie economique, commerciale, industrielle et technologique) savent que les chinois sont extremement dangereux si on y prete pas attention et qu’on les laissent faire. C’est qui doit y avoir un truc qui cloche non ?


  • ceux qui auront le plus a gagné du tsunami qui nous attend et dont l’ampleur aura certainement une dimension biblique est bien le chinois. Sans vouloir être un expert en économie ce que je ne suis pas, il est un fait que les chinois sont les plus grands créanciers des USA ; un pays qui sera bientôt laminé (et l’est déjà) au niveau économique et dont sans doute elle ne s’en relèvera plus.

    Ce n’est pas un voeux souhait mais un fait ! Biden et tous les gouvernements successifs qui ne seront plus que démocrates y veilleront (l’homme Blanc en 2050 ne formera plus majorité). La première conséquence en sera à coup sûr la disparition du dollar comme de facto la monnaie d’échange internationale en faveur du yuan.

    J’ai 44 ans. J’en suis absolument convaincu que j’assisterai à la disparition du dollar de mon vivant. Il est déjà prévu que les chinois compte racheter toutes les industries déficitaires ou, avec l’argent dette, mettre grand nombre de pays occidentaux à leur botte (c’est déjà le cas pour l’Australie).

    Le tout a été parfaitement expliqué dans Red Ice qui reste, pour moi, avec Know More News la référence dans le monde de la dissidence. Quand on sait comment le chinois perçoit l’être humain y a de quoi craindre le pire. Bref, les carottes sont cuites, sauf si on se bouge maintenant pour faire bloc au dragon chinois (rien que le symbole du dragon devrait nous faire tilt a nous les chretiens).