Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Big bang de la gauche" : Clémentine Autain défie Jean-Luc Mélenchon

C’est la position de Mélenchon sur Israël et le CRIF qui lui vaut cette mauvaise image dans les médias et la fronde de la tendance sioniste – ou antipopuliste ou antisouverainiste ou antinationale ou procommunautaire – de La France insoumise :

Mélenchon à 4’28 : « Si vous interrogez la bonne personne je suis hostile à tous les communautarismes, celui du CRIF est particulièrement agressif parce que non seulement il a des prétentions communautaristes que je ne supporte pas, que ce soit pour le CRIF ou n’importe quelle autre communauté. Conseil représentatif de quoi ? De rien du tout, des institutions qui n’existent pas. Bon c’est une association communautaire qui en plus manie un rayon paralysant, dès que quelqu’un ose dire quelque chose qui lui plaît pas, pouf vous voilà repeint en antisémite et on dit “vous n’êtes pas invité au dîner” ! Mais je m’en fous moi, j’ai pas envie d’y aller ! »

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Après avoir critiqué la ligne populiste de La France insoumise, la députée plaide pour « un big bang de la gauche » dans une tribune au Monde.

 

Dans l’univers si discipliné de La France insoumise (LFI), cela ressemble à une déclaration de guerre. Ce mardi 4 juin, la députée « insoumise » Clémentine Autain appelle dans une tribune au Monde à un « big bang de la gauche » afin de « construire une espérance capable de rassembler et de mobiliser ».

[...]

Formellement, cet appel ne fait aucune mention de Jean-Luc Mélenchon. Mais, un peu plus d’une semaine après la déroute de La France insoumise aux européennes (6,3 %), sa publication est bien une pierre jetée dans le jardin de l’ex-candidat à la présidentielle.

Au soir du dimanche 26 mai, alors que consigne avait été donnée d’éviter toute autocritique, Clémentine Autain avait déjà commencé à mettre en cause sur TF1 la stratégie de son mouvement. Le lendemain, dans un entretien à l’Obs, l’élue de Seine-Saint-Denis avait encore plus clairement critiqué la ligne politique de La France insoumise. Sur la forme : en critiquant la stratégie du « clash permanent et du ressentiment » et le recours au registre de « la haine » plutôt qu’à celui de « l’espérance ». Et sur le fond : en déplorant la ligne populiste et l’accent mis sur le clivage entre un « eux » et un « nous », un clivage « injuste et inefficace ». Autant de postures et de choix politiques expliquant selon elle pourquoi et comment Jean-Luc Mélenchon a pu chuter de 19,6 % des voix au premier tour de la présidentielle de 2017 à 6,3 % aux européennes du 26 mai.

Depuis cette interview, le débat s’est durci entre cadres et militants « insoumis ». D’un côté, les partisans d’une attitude plus ouverte à l’égard des autres formations de gauche ; de l’autre, les tenants de la ligne populiste et dégagiste pour qui l’usage du mot « gauche » n’est plus pertinent. Chaque camp étant bien sûr convaincu que sa ligne est à l’origine du joli score de 2017.

 

Le parti choqué par l’ampleur de la défaite

Dans un billet de blog publié le 1er juin, Jean-Luc Mélenchon a annoncé prendre un peu de temps pour analyser sa défaite et promis qu’il s’exprimerait sur son rôle futur après le jeudi 6 juin. Il a aussi souligné la vitesse avec laquelle sa collègue Clémentine Autain a soufflé sur les braises encore chaudes de la déroute du 26 mai : « Il est normal que chacun veuille vivre sa vie, faire entendre ses conclusions et déployer ses calculs si vite que ce soit. » Très critiquée ces derniers jours, la députée du 93 s’est elle aussi fendue d’une note de blog pour se défendre d’avoir « trahi » sa famille.

Une semaine après son constat, Clémentine Autain passe en tout cas à l’offensive en affichant ses soutiens. [...] On y retrouve des intellectuels comme le politologue Gaël Brustier, la journaliste Rokhaya Diallo ou le philosophe Etienne Balibar ainsi que les écrivains Annie Ernaux et Gérard Mordillat. Tout ce beau monde devrait se rassembler lors d’une réunion le 30 juin au cirque Romanès à Paris.

On remarque au passage qu’aucun des 16 autres députés de La France insoumise et des six eurodéputés « insoumis » fraîchement élus n’a souhaité apporter sa caution à l’initiative de Clémentine Autain.

[...]

 

 

Lire l’article entier sur nouvelobs.com

 

Le député PCF des Hauts-de-Seine Elsa Faucillon est l’invitée de BFM TV :

Autain, l’insoumise sur la ligne du CRIF, sur E&R :

La ligne incohérente de LFi, sur E&R :

 






Alerter

68 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • oui Jadot et Kohnbenslip même combat
    sauf que comme il le disent eux-mêmes,
    avec Méluche ils appartiennent tous aux vieux partis du XXe siècle...
    ....oui le XXe siècle des mécréants, avant ou après J.C., c’est du pareil au même !
    Du moment que la taxe carbone rapporte "un pognon de dingue".
    Méluche a "fumé " le PCF, Glucksman et Hamon ont "fumé" le PS. Les LR sont justes décevants avec un charisme de vieilles chouettes. Wauquiez a trop zigzagué et s’est fait mesmériser par les francs-macs du Parlement.
    Autain rêve de s’allier les Lgbt, les réchauffistes, les animalistes...comme à Sodome et chez les ésseniens ...mais Autain comme Méluche sont déjà dans les oubliettes de l’Histoire !

    Ayons confiance, Bardella et les jeunes terntenaires du RN, semblent annoncer du bon grain qui pourrait bien lever pour 2020.
    Cela donnerait même des émotions à la jolie petite Marion Maréchal !
    Qu’ils se réconcilient vite avec l’idée d’une Europe populaire mais sans les technocrates de Bruxelles et de Paris, avec la tradition des chrétiens européens, et avec les GJ.
    Vive l’Acte 30 samedi 8 juin 2019 !

     

    Répondre à ce message

  • Hahaha, tous les partis parlent à des niches parmi les 50% de votants. Alors qu’il y a autant d’électeurs qui s’abstiennent et pourraient faire la différence et leur donner une vraie légitimité avec un taux de participation élevé. La gamelle (si petite soit-elle) a l’air d’être suffisante pour en vivre apparemment... Bon app !

     

    Répondre à ce message

  • Ces gens manquent tellement d’humilité ! Ils ne sont pas au service de la communauté, ils sont au service d’une cause dont ils redéfinissent à loisir les contours pour coller au plus près au segment de marché qui est leur cible. Ça ne peut pas coller !

     

    Répondre à ce message

  • Notons que, face aux médias, la Clémentine fille d’actrice arbore des blousons populo de gôche et adopte un ton et une mine angéliques. Dans ses réunions entre parasites, elle remet son petit tailleur bien cher et bien coupé et ses hauts talons pointus, comme l’a montré notre surpreneur de bouffis, Isadora Duncan. Et retrouve sa morgue habituelle de bourgeoise, le ton qu’on emploie avec les domestiques.

     

    Répondre à ce message

  • Autain est à LFI ce que Zemmour est au RN. Ils font des analyses électorales opposées à la réalité, tous deux en accusant la ligne populiste d’être responsable de la défaite.
    C’est ainsi qu’on aura une FI postmarxiste et intersectionnelle, et que le RN va faire "l’union des droites" vingt ans trop tard, autour d’une ligne Figaro Magazine qui ne pèse plus rien depuis que les cathos de droite votent Macron.

    Ils n’auront pas vraiment le choix : les électeurs n’en veulent pas, mais les militants poussent dans ce sens.
    Probablement le RN va encore survivre à deux ou trois élections le temps que le discours "ni de droite ni de gauche" s’évente, et à défaut d’alternative crédible.

     

    Répondre à ce message

  • Quand on abandonne "la dictature du prolétariat" et "la nationalisation des biens de production", on n’est ni à gauche ni à l’extrême gauche mais un libéral. Pourquoi alors ne pas voter RN ou Larem ou LR ? Quelle différence ? Surtout quand on sait que les "prolétaires embourgeoisés" sont de plus en plus nombreux. Mais bon, seul Trotsky sait tout cela ! La gauche est morte avec Marchais ; c’était 20 % de populistes alors. Mitterand a fait le travail de sape ... pour nous mener gentiment vers Macron et rejoindre le néant idéologique. Nous pensons avec nos ventres aujourd’hui et nous n’avons jamais été aussi soumis. Nous méritons tout ce qui nous arrive. Le RN récupère les idiots politiques et j’espère qu’il gagnera les présidentielles prochaines pour que les prolétaires et les petits paysans sachent enfin de quel bois économique il les chauffera !

     

    Répondre à ce message

  • Mélenchon s’est "trompé" de boutons 266 fois lors de ses votes en assemblée européenne ou nationale...

    - dont les farines animales, la privatisation des aéroports de Paris

    Qui peut faire confiance à ce traître à la France et aux Français ?

     

    Répondre à ce message

  • Oui, Clémentine Autain 2022 ! La Le Pen aura peut-être sa chance...

     

    Répondre à ce message

  • Pour répondre a Mike
    Les cathos sont loin de voter tous Macron. Ne pas croire cela.
    Ou alors ce sont les idiots, ceux qui n’ont pas de jugeotte, ou auraient peur de la pugnacité d’une Marine Le Pen dont le RN aurait gros avantage a la faire remplacer par un Bardella en 2022.
    On cite souvent Versailles présentée pro-Macron c’est faux.
    Les FO, armée, y votent massivement RN, c’est normal.
    Le vote versaillais macronique serait plutôt du au syphonnsge des votes PS et bobos, hors catholiques, car le vote catholique lui est pro-Bellamy évidement.
    Les bobos PS versaillais bouffent bio, roulent vélo, s’habillent Mao, vont a pied, et réVent d’un Monde non cartésien en dehors du schéma angulaire des Bourbons.
    Mais ce qui se passe a Notre Dame des Landes chez les bobos voisins de Nantes menacés d’aéroport, ils s’en tapent le cocotier...en plastique. Ainsi va l’individualisme de notre temps...
    Ce vote (en partie) pro-Macron est aussi du au trouillometre agité sous le nez des aquoibonistes et abstentionnistes, la peur savamment orchestrée des attentats et des GJ pourtant pacifiques, une volonté de vivre comme dans un Epad, la trahison politique du Maire pourtant LR ayant appelé a voter Macron sans doute pour gener l’oiseau Bellamy, son propre conseiller municipal qui pourrait s’avérer défiant en 2020. Ça cumule beaucoup les mandats par la aussi, et en dehors des belles paroles rien ne change. Les stratégies apparaissent lorsque tombent ...les masques !
    Pourtant Macron c’est le gars qui fait semblant de ne pas faire de politique, de ne pas toucher sa bille pour mieux nous taxer.et piller nos bagnoles, essence, produits de nécessités, frais, radars, etc... tout en gérant et laissant faire le chaos utile Lbd Gli pour nous reprendre nos droits, conquêtes sociales et libertés, et réformer la Constitution comme ça lui chante, au passage !
    Fort de 29 actes remarquables, les GJ doivent se rendre encore plus populaires auprès des français, en leur faisant comprendre leur intérêt à rejoindre massivement le mouv’... la vraie République en marche c’est les GJ !
    LES GJ = rassemblement apolitique de gaulois souverainistes = tous les français de toutes tendances même s’ils votent en majorité RN comme les FO !
    Ça va chauffer samedi 8 juin Acte 30, la France toute jaune !

     

    Répondre à ce message

  • Tant que ces bonimenteurs ultra gauchistes et anti France (PC) traiteront les Patriotes de racistes , c’est qu’ils n’ont rien compris , ils peuvent continuer comme ça , ils ne sont pas prêts de se relever . Les Français en ont marre d’entendre tous accusateurs manipulateurs des esprits rabâcher leurs éternelles saloperies mensongères. Ils ne se doutent même pas le mal qu’ils font à ceux qui aiment tant leur pays sans être racistes pour autant .Ces bornés malhonnêtes ne sont pas prets d’en démordre de leur tromperie. Mais c’est fini pour eux , les Français ont compris majoritairement

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents