Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Bruno Guigue : pour une vision plus objective et un nouveau regard sur la Chine

Bruno Guigue, ancien haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur (de 1990 à 2008), chercheur en philosophie politique et analyste politique français, a récemment accordé une interview exclusive à Beijing Information. Il mène des recherches approfondies sur la Chine qui l’intéresse depuis longtemps et rédige souvent des commentaires en la matière compilés dans des rubriques en ligne.

 

Face aux articles diffamatoires de médias occidentaux envers la Chine, surtout au sujet de Hong Kong, de Xinjiang, et des droits de l’homme, M. Guigue n’hésite pas à s’exprimer en toute indépendance. Aujourd’hui, il partage avec Beijing Information ses opinions sur la propagande occidentale, la gouvernance de la Chine, ainsi que sur les relations sino-américaines et sino-européennes.

 

Beijing Information : Qu’est-ce qui vous motive depuis toujours à analyser la situation chinoise et à réfuter les propos diffamatoires des pays occidentaux ?

Bruno Guigue : Je pense que nous sommes à un moment de l’histoire où la Chine pose une série de questions passionnantes pour l’analyste occidental, surtout s’il est prêt à combattre les idées reçues : qu’est-ce que le développement ? Qu’est-ce que la démocratie ? Qu’est-ce qu’un bon gouvernement ? Je me suis rendu compte que la Chine apportait des réponses différentes de celles auxquelles nous étions accoutumés, et que ces réponses étaient méconnues, voire travesties par les médias dominants et les instituts de recherche en Occident. J’espère simplement apporter ma modeste contribution à une vision plus objective de la Chine et contribuer à porter un nouveau regard sur ce pays.

 

Vous avez écrit dans un article : « La gestion de Hong Kong est une affaire intérieure chinoise. Mais la propagande occidentale la transforme en un conflit international. » En fait, on pourrait dire la même chose du Tibet, du Xinjiang, de Taiwan…Selon vous, quelles sont les causes de cet état de fait ?

Toutes les questions que vous citez, en effet, sont des questions de politique intérieure chinoise qui ne concerne pas les pays étrangers. Est-ce que la Chine intervient dans les affaires intérieures américaines ? Jamais. Mais il ne faut pas se faire d’illusions : si les États-Unis se permettent de s’immiscer dans les affaires chinoises, c’est uniquement pour tenter de déstabiliser la Chine. C’est la seule raison. Ils ne cessent de parler des Ouïghours. Mais depuis quand les Américains se soucient-ils du sort des musulmans dans le monde, eux qui ont fait la guerre en Afghanistan, en Irak et en Libye ? Les experts du Département d’État et du Pentagone savent très bien que ce discours est hypocrite. Mais en accusant la Chine d’opprimer les Ouïghours, on essaie d’enrôler tous les musulmans dans une nouvelle offensive contre la Chine. Le procédé est grossier, il repose sur le mensonge, et ce n’est pas la première fois que Washington en fait usage.

 

Vous avez rédigé un article intitulé « À Chacun ses droits de l’homme ». Peut-on aussi dire « À chacun son système politique » ?

« À chacun son système politique », oui, bien sûr, je souscris pleinement à cette formule. À mes yeux, c’est une évidence, dans la mesure où chaque pays a sa propre histoire, sa propre culture, ses propres défis à relever. Pourquoi la Chine devrait-elle imiter les autres, et calquer son propre fonctionnement sur un modèle extérieur ? Le système occidental est peut-être valable pour les pays occidentaux, mais certainement pas pour la Chine. En fait, l’Occident tente de s’ériger en modèle universel, alors même que la réalité concrète des régimes occidentaux est fort peu démocratique. En plus, c’est au nom de l’universalité présumée de son propre modèle qu’il [l’Occident] déclenche des guerres impérialistes et s’immisce dans les affaires intérieures de pays souverains. C’est une supercherie monumentale. À l’universalisme hypocrite de l’Occident, je préfère l’universalisme réel dont parle si bien Zhao Tingyang (philosophe chinois et chercheur à l’Institut de philosophie de l’Académie chinoise des sciences sociales) : un universalisme inclusif, et non exclusif. Un universalisme qui accepte la diversité des modèles, et non un universalisme qui prétend imposer un modèle unique.

 

Dans un contexte où l’on « voit le croisement du déclin américain et de la poussée chinoise », est-il possible d’éviter la mentalité de guerre froide et la logique du jeu à somme nulle ? Quels sont vos commentaires à ce sujet ?

Il y a aux États-Unis des forces considérables qui s’opposent non seulement à la coopération, mais à la coexistence pacifique entre les différents systèmes. Que ce soit dans l’armée américaine, dans l’industrie de l’armement ou dans les milieux ultra-conservateurs, il règne une profonde hostilité à l’égard de la Chine et de ce qu’elle représente. Cette fraction de la classe dominante américaine n’admettra jamais la formidable réussite de la Chine. Ils n’arrivent pas à digérer le fait qu’un très grand pays, dirigé par un parti communiste, ait réussi à faire de tels progrès en 70 ans. Je ne sais pas si l’influence néfaste de ces milieux anti-chinois continuera à peser sur la politique étrangère des États-Unis. Ce qu’il faut espérer, c’est que le peuple américain finisse par comprendre que l’opposition avec la Chine ne lui apportera rien, que la Chine ne menace personne, et que chaque pays doit avoir son propre système. A cette condition, on pourra peut-être assister à un changement dans les relations internationales.

Lire l’entretien entier sur french.beijingreview.com.cn

 


 

Pour corroborer les dires de Bruno Guigue, notamment sur la duplicité occidentale de la position par rapport à l’islamisme, voilà un article de propagande de France Info sur les Ouïghours.

– La Rédaction d’E&R –

 


 

« Les gens, dans ces camps de concentration, attendent de savoir quelle direction ils vont prendre parmi celles-ci : mourir, devenir fou ou perdre la santé », témoigne vendredi 14 mai sur franceinfo Sayragul Sauytbay, auteure du livre Témoignage d’une rescapée de l’enfer des camps chinois, après avoir passé plusieurs mois dans les « camps de rééducation » pour Ouïghours mis en place par le régime chinois.

[...]

franceinfo : En novembre 2017, vous êtes emmenée par les policiers chinois. Quel était votre crime ?

Sayragul Sauytbay : Je n’avais commis aucun crime. Je travaillais légalement comme une fonctionnaire. Au Turkestan oriental les Kazakhs, les Ouïghours, toutes les ethnies minoritaires sont les principales cibles de discrimination de la part du gouvernement chinois. Là-bas, nous étions sous classés. Sous classés à cause de notre ethnie. Malgré cette discrimination, nous restions dans le silence. Toute ma famille est partie avant 2017. Moi, j’étais obligée de rester parce que mon passeport était confisqué par le gouvernement chinois.

Et vous terminez dans ces camps, que l’on appelle des camps de rééducation dans la langue du régime chinois. Plus d’un million de personnes vivent dans ces camps d’internement. À quoi ressemble le quotidien dans ces camps ?

Les gens, dans ces camps de concentration, attendent de savoir quelle direction ils vont prendre parmi celles-ci : mourir, devenir fou ou perdre la santé. Je ne sais pas vraiment comment vous décrire cette situation, ce lieu dans lequel j’étais. C’est affreux. Là-bas, nous manquions de sommeil, nous manquions de nourriture.

« Il y avait beaucoup de torture physique dans ces camps. Nous entendions des cris, partout. Et cela malgré les caméras de surveillance. Les endroits où nous sommes torturés, nous les appelions : “les chambres noires”. »

 


 

Un article qu’on croirait dicté par l’agent américano-sioniste Raphaël Glucksmann, dont les prises de position sont toujours parfaitement calquées sur les intérêts géopolitiques américano-sionistes.

 

 

 

Voici un tweet que Glucksmann a « aimé » :

 

 

Il passe son temps à dénoncer les exactions du pouvoir chinois et à soutenir ou dissimuler celles de l’axe américano-sioniste.

 

 

Raphaël Glucksmann, c’est celui qui soutient curieusement les islamistes quand ils s’en prennent au pouvoir central chinois, mais qui les dénonce en Europe quand ils s’attaquent aux civils...

– La Rédaction d’E&R –

Guigue et la Chine, sur E&R :

 






Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je suppose que Gluks, si sensible au sort des ouïghours, doit pas dormir la nuit en pensant au sort des palestiniens !

     

    Répondre à ce message

  • J’aime beaucoup ce monsieur très courageux mais il cherche à nous vendre une Chine dont le modèle économique n’est pas forcément meilleur que les nôtres ; pire, ce pays a une mentalité parfaitement adaptée au mondialisme ( GPA, PMA, intelligence artificielle, logique productiviste maximale etc, )…
    Je préfère encore le nôtre de mondialisme , teinté d’humanisme européen à celui, froid et insensible, de nos amis chinois…

     

    Répondre à ce message

    • Bruno Guigue ne vends aucun modèle, il demande juste qu’on arrête d’uniformiser le monde à l’aide d’un universalisme unique. Il dit bien chacun pays son modèle.

       
    • Froid et insensible ! Rien que ça ! Il est vrai que les occidentaux bombardent allègrement mais que leur "âmes chrétiennes" leur fait se repentir et demander pardon ! C’est sûrement cela que vous appelez "le mondialisme humaniste" ? D’autres diront "Froid et hypocrite" ! Pour ne pas dire "Cuistre".

       
    • Teinté d’humanisme européen ? LOL !! Tu vois De l’humanisme en Europe et surtout en france envers les gilets jaunes ? Envers les musulmans ? On fait venir volontairement des migrants et on les met dans des toiles de tante ? Parle aux smicards qui arrivent à peine à survivre quand on augmente les préfets,députés !. Regarde les opposants ce qu’ils prennent quand ils osent parler comme soral,branco,dieudonné,ryssens,......niveau liberté d’expression à part Charlie personne n’a le droit à la parole !! Va en Chine et tu verras que la moyenne est bien plus heureuse que chez nous !! Ici on t’impose tout avec pas,vax,restriction,attestation de déplacement .....

       
  • Ce serait très intéressant de voir Soral et quelques membres de son équipe en Chine, nous faire découvrir la vision chinoise de manière neutre. De la même manière que cela ait été fait pour la Corée du Nord, un reportage passionnant.
    Si certains me lisent et que ce projet pourrait être réalisé, ce serait top. Malgré que les conditions actuelles soient compliquées.

    Je pense que nous sommes nombreux à nous poser des questions sur la Chine et ses relations avec l’Europe et les USA. Trump n’était pas un grand partisan de la Chine non plus, même si ça ressemblait beaucoup à une stratégie politique sans menace réelle derrière.

    Le mode de vie chinois paraît tout de même stricte pour des latins comme nous et incompris. Le crédit social est peut-être adapté pour eux mais pas pour nous.

    D’où l’intérêt pour E&R d’aller sur le terrain pour découvrir le mode de vie de plusieurs familles, les écoles, la santé...etc ça permettrait de mettre les choses au clair et que chacun se fasse son point de vue.

     

    Répondre à ce message

  • Le pays ne doit son essor qu’à la finance étatsunienne qui a délocalisé pour détruire le prolétariat blanc, leurs valets ayant fait de même. Comme la Corée du nord, le Viêtnam ou Cuba, ils n’ont absolument rien de communiste, c’est un capitalisme d’état. Xi et son beau-frère, qui n’ont jamais travaillé, ont une fortune personnelle de plusieurs centaines de millions de $.

     

    Répondre à ce message

  • Quel beau pays que la Chine ! Son régime totalitaire, ses millions de déportés et de prisonniers dans les les laogai (camps de concentration), avec environ 10 millions de prisonniers et un taux de mortalité de 10% par an !

    Vive son permis à points social pour toute la population, ses dizaines de millions de caméra à reconnaissance faciale automatisée, son parti unique, son internet fermé. Ses centaines de millions d’habitants des zones rurales qui si ils veulent aller travailler dans les grandes villes doivent obtenir un permis pour se déplacer, et ne peuvent résider que dans les périphéries ou lointaines périphéries.

    Vive la destruction incroyable de l’environnement dans ce pays, ses usines à charbon, sa destruction de la faune et de la flore, ses rejets ultra toxiques en pleine nature à un niveau inégalé et inégalable. Quel beau pays !

    Merci Bruno Guigue pour cette belle analyse objective.

     

    Répondre à ce message

  • "Est-ce que la Chine intervient dans les affaires intérieures américaines ? Jamais."
    Ah bon ? alors quid de la corruption de Biden père et fils par des entreprises chinoises (certes c’est de bonne guerre, et les traitres à leur pays sont les Biden et non pas les entreprises chinoises), et quid du rôle du laboratoire P4 de Wuhan dans la diffusion du coronavirus avec les conséquences sur les élections présidentielles américaines (labo construit par les Français et financé par les US).
    Cependant, il ne faut pas confondre Chine et Parti communiste Chinois. Au niveau politique, le président Xi n’est pas forcément du "mauvais" côté (celui du PCC).

     

    Répondre à ce message

  • Et ben alors, voilà une belle défense du souverainisme, non ?

     

    Répondre à ce message

    • En effet Nadia, l’oxydant dégénéré et notamment la fronce, devrait s’inspirer du souverainisme et du nationalisme chinois, de la défense de leur peuple, de son identité et de sa culture !
      Faut être un gallinacé français, les 2 pieds dans la merde, pour cocoricoter notre "supériorité" et se permettre de critiquer le gouvernement chinois !

       
    • Marcopolo,
      depuis Trump, ce sont les États-Unis qui défendent la souveraineté des nations ! Quelle blague.
      Moi je fais davantage confiance à deux autres puissances qui n’ont pratique l’impérialisme qu’à petites doses et très ponctuellement dans leur histoire (Russie et Chine) qui sont de vieilles nations, ayant connu révolutions, guerres civiles, famines, invasions...pas à un enfant atteint de gigantisme, ainsi que Hitler qualifie les States dans son testament.
      On a vu ce que donnait la domination us...du progressisme fanatique au règne des cartels bancaires et multinationales...
      Ce basculement progressif vers un monde où les États-Unis ne mènent plus seuls la danse fait peur à ceux qui ont intériorisé leur statut de vassal et de colonisé.
      Mais les Français n’ont pas d’excuses pour accepter cela, nous ne sommes pas l Allemagne diabolisee à jamais ou le Japon atomisé.
      En réalité, rien de plus bénéfique que ce changement dans les relations internationales, y compris pour les américains eux mêmes (la population, pas les classes dirigeantes)

       
    • Nadia, tout à fait d’accord avec toi !

       
  • C’est vrai que la puissance de frappe de la propagande anti-chinoise est impressionnante.
    Elle vise bien sûr le grand public, mais se loge aussi dans des niches très inattendues de lectorat/audience sur le Net comme dans l’écrit et l’audiovisuel classique.

    D’un autre côté, nous avons Pepe Escobar, qui inlassablement se fait le chantre des Nouvelles routes de la soie.
    J’aimerais bien une discussion entre Bruno Guige et Pepe Escobar sur ce sujet.

     

    Répondre à ce message

  • #2741393
    Le 8 juin à 11:20 par Frédéric Marie Boussard
    Bruno Guigue : pour une vision plus objective et un nouveau regard sur la (...)

    Pour l’absence d’interventions chinoises dans la politique américaine : Il a soit loupé quelques épisodes ou alors il reçoit des gros chèques. La Chine a lancé une cyberattaque via les machines de vote Dominion le 3 novembre 2020, cette attaque succédait à une attaque biologique via le covid19 qui visait à empêcher la réélection de Trump. Un peu ras le cul des pseudos experts qui gèrent surtout le compte en banque.

     

    Répondre à ce message

    • La Chine serait à l’origine de la triche des élections US ? Quelles sont vos sources ? Vous êtes certains qu’aucune puissance purement américaine n’est impliquée ?

       
    • Frederic a raison, ce sont tes amis chinois qui ont permis a Biden de trafiquer les elections et de battre Trump, car ce dernier fouttait la pression aux chinois, donc les chinois se sont servi des mondialistes pour mieux arriver a leur fin, jusqu’a s’allier au diable. Dailleurs j’invite tout le monde a ecouter les brillantes quotidiennes de M.K, surtout celle ou il mentionne l’aide chinoise aux mondialistes et au pedo-democrate de Biden.

       
  • Bruno Guigue : pour un plus gros cheque de la part du parti communiste chinois.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents