Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La Chine et son être-au-monde

Comme on le sait, les Chinois nomment leur pays « Zhongguo », 中国, ce qui signifie pays du milieu, territoire central. Inexistant en mandarin, le mot « Chine » est une invention occidentale, un dérivé de « Qin », nom de la première dynastie impériale fondée en 221 avant notre ère. L’immensité de l’espace chinois a ainsi favorisé, depuis la haute Antiquité, une représentation de la Chine comme terre du milieu, lieu spécifique doté de caractéristiques originales en raison de sa situation centrale. Mais si une telle conception survit dans le nom officiel de la Chine, elle ne signifie pas que les Chinois s’imaginent qu’ils sont au centre du monde. Contrairement à ce qu’affirme la doxa occidentale, cette centralité imaginaire ne fonde aucune statut d’exception anthropologique et ne légitime aucune prétention à la suprématie.

 

Toute civilisation, au demeurant, a une perspective singulière sur le reste du monde, et ce regard exprime surtout l’idée qu’elle se fait d’elle-même. Caractéristique assez banale en définitive, et la Chine n’y fait pas exception. La survivance de cette vision archaïque, en Chine, se confond d’ailleurs avec la représentation d’un monde pluriel et d’une humanité composite, dont aucune puissance n’est en droit de revendiquer la direction hégémonique. Sans doute cette vision du monde explique-t-elle la position de la Chine sur la scène internationale, quand elle défend le respect de la souveraineté nationale, s’oppose à toute forme d’ingérence et plaide pour l’approche multilatérale des problèmes du monde.

Le terme « Zhongguo », au demeurant, a connu des variations sémantiques : avant de nommer le « pays du milieu », il désigne d’abord le « milieu du pays ». Pour le philosophe chinois Zhao Tingyang, le sens originaire du mot « guo », c’est la « ville capitale » : la forme du caractère exprime d’ailleurs la protection par les armes d’un espace entouré de murailles. Sous la dynastie ancestrale des rois Zhou (1045-256 avant notre ère), le concept de Zhongguo s’étend de la capitale du pays au pays-capitale, c’est-à-dire de la capitale de l’État suzerain à l’État suzerain lui-même, le royaume exemplaire des Zhou. Avec la fondation de l’empire, puis son extension géographique, le terme désigne bientôt l’ensemble du pays chinois.

Comme souvent dans la langue chinoise, l’expression Zhongguo ne se comprend que par rapport à un opposé qui en complète le sens : Waiguo, le « pays extérieur », c’est-à-dire l’étranger. Mais cette double expression ne signifie pas une coupure de principe. Dans la pensée chinoise, le centre est un intervalle de contact, une portion de l’espace dont les caractéristiques favorisent la circulation de l’énergie vitale. Comme le souligne le chercheur jésuite Benoît Vermander, Zhongguo désigne une position dont les coordonnées sont propices à des échanges féconds. Si la Chine antique se voit au centre, c’est comme lieu de passage des souffles vitaux, comme espace de contact entre des parties qui se fondent dans le Tout. Zhongguo, c’est l’espace situé entre Terre et Ciel où se déploie la vie.

Ce qui est intéressant, c’est la permanence historique d’une telle représentation dans l’imaginaire collectif. Mais l’idée d’une centralité chinoise se déploie dans plusieurs dimensions, qui ne sont pas toutes imaginaires. Relevant d’une conception qui remonte à la très haute Antiquité, la centralité de l’espace chinois désigne un privilège cosmologique : le pays du milieu est celui qui reçoit par priorité l’influence bénéfique du ciel, qui est rond, alors que la terre est carrée. Si la terre est carrée et le ciel rond, et si tous les bienfaits viennent du ciel, les peuples qui sont logés au centre sont mieux lotis que ceux qui sont aux angles.

Mais cette dimension cosmologique de la centralité chinoise recoupe une dimension géographique : le berceau de la Chine est un espace central caractérisé par sa fertilité. Cet espace correspond à ce que les Chinois appellent la plaine centrale, située entre les cours inférieurs du fleuve Jaune et du fleuve Bleu, et où se trouvent les capitales historiques de l’Antiquité chinoise : Chang’an, Xi’an et Luoyang. Monde civilisé, irrigué par les fleuves et façonné par le labeur paysan, le pays central s’oppose aux territoires montagneux, steppiques ou désertiques qui l’entourent. Et cette périphérie se trouve peuplée, de surcroît, de barbares nomades qui font peser sur le territoire chinois la menace d’invasions dévastatrices.

Ainsi la centralité de l’espace chinois n’est pas seulement une construction imaginaire. C’est celle d’une vaste plaine fluviale dans laquelle le monde chinois a pris naissance. Un espace géographique et historique d’où irradie la culture chinoise depuis l’Antiquité, et où s’affirme la puissance politique et militaire des États chinois. Lieu investi d’un privilège cosmologique, plaine fluviale au sol fertile, berceau historique d’une civilisation plurimillénaire : à la fois milieu du pays et pays du milieu, la Chine centrale unit ces différentes dimensions. C’est sur cette base matérielle et symbolique qu’elle s’est construite au cours d’une histoire mouvementée. Car il a fallu repousser ou tenter d’assimiler les envahisseurs nomades, souvent subir leur domination, ou encore partir à la conquête de leurs territoires.

Que la Chine impériale ait constamment fait la guerre est une évidence historique, et le pays de Sun Zi n’était ni novice ni naïf en la matière. Quand les Song réussissent, au XIe siècle, à instaurer une paix de cent ans, phénomène unique dans l’histoire chinoise, ils finissent par perdre la partie. La survie et la grandeur de l’empire passent par l’affrontement aux frontières, soit défensif, soit offensif. Mais il est significatif que l’expansion chinoise n’ait jamais dépassé les limites de l’aire eurasiatique, et qu’elle ait surtout eu lieu sous des dynasties étrangères, mongole puis mandchoue. Constamment remise à l’ouvrage, l’unification s’est déroulée dans la longue durée historique (plus de 2000 ans) et elle a souvent eu recours à la force des armes. La Chine fut loin d’être un « empire immobile », comme les Européens le croyaient encore au XIXe siècle. Et les périodes où elle fut divisée en royaumes rivaux, ou bouleversée par d’immenses révoltes paysannes, sont plus nombreuses que celles où elle connut l’unité et la stabilité.

Si la Chine est aujourd’hui une puissance pacifique, ce n’est pas seulement par choix politique, ses dirigeants ayant fait le choix du développement et proscrit l’aventure extérieure. Elle l’est aussi pour des raisons plus profondes. C’est, sans nul doute, parce qu’elle a achevé le processus d’unification avec Mao Zedong et la république populaire de Chine. Mais c’est aussi parce que la centralité symbolique de l’empire a forgé son destin. Ce privilège l’a voué à s’occuper d’abord de ses sujets avant de s’intéresser au reste du monde. Recevant en priorité l’influence bénéfique du ciel, n’est-il pas situé au centre du monde par un décret intemporel ? Cette situation privilégiée le voue à la gestion d’un vaste territoire qui est déjà une lourde tâche, et lui ôte l’envie d’en conquérir les marges.

Dire que la Chine veut coloniser le monde, comme le répètent les Occidentaux, est aussi absurde que lui reprocher de vouloir exporter son modèle. Si la Chine unifiée ne pratique ni la guerre ni l’ingérence, c’est en vertu d’un statut cosmologique dont le privilège s’accompagne d’une promesse d’innocuité à l’égard des autres nations. C’est parce que son équation originelle lui interdit un impérialisme dont les puissances occidentales sont coutumières. Clef de voûte du monde habité, l’empire du Milieu se condamnerait à la décomposition s’il se dispersait aux marges. Il courrait le risque de se dissoudre dans l’informe s’il renonçait aux dividendes d’une paix chèrement acquise. Une représentation de soi qui n’est pas seulement mentale, mais qui définit un véritable être-au-monde. Transposée dans l’action, elle génère un rapport aux autres que les donneurs de leçons habituels en Occident devraient méditer.

Bruno Guigue

 

 

Écoutez les récents développements d’Alain Soral sur la Chine dans le dernier Soral répond !

 

Bruno Guigue, sur E&R :

 
 






Alerter

131 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2633056
    Le 4 janvier à 00:26 par FREDERIQUE
    La Chine et son être-au-monde

    ".../...Dire que la Chine veut coloniser le monde, comme le répètent les Occidentaux, est aussi absurde que lui reprocher de vouloir exporter son modèle.../..."

    Si je suis tout à fait d’accord avec la seconde partie de cette phrase - la Chine ne voulant effectivement rien exporter de son modèle, mais bien plutôt se servir des modèles technologiques "importés" par la cupidité de l’Occident lui-même, ce qui lui a permis de sauter les étapes et de prendre une avance considérable (IA et robotique par exemple) sur l’Occident - comment ne pas voir les dizaines de milliers d’hectares achetés en Afrique, ou certains grands vignobles en France, autrement que comme une colonisation - soft, certes - mais colonisation quand même ?

    Je reste par conséquent dubitative sur la formule de non-colonisation de la Chine, toute colonisation passant précisément par le fait de quitter son pays d’origine pour exploiter les richesses du pays colonisé : terres agricoles pour l’Afrique, ou savoir-faire ancestral pour les grands crus français...

    Par ailleurs, j’ai lu parmi les intervenants que la Chine est un pays assez sale, c’est encore assez vrai, mais ils ont fait des progrès : des crachoirs ont ainsi été installés - il y a une vingtaine d’années... - dans les grandes villes, afin d’éviter de cracher par terre - ce qui était devenu interdit - il fallait juste faire attention de ne pas être sur le trajet du crachat, car ils crachaient de loin, ce qui était assez spécial à voir pour un occidental, même il y a 20 ans... ;-D

     

    Répondre à ce message

    • #2633214
      Le 4 janvier à 09:56 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Comme l on écrit d autres, il semble que cette propension a sortir de ses frontières soient motivée par le fait que les impérialistes "occidentaux" (EU, France...) peuvent gêner le commerce ou la diplomatie chinoise, cela peut donc être perçu comme défensif. J’en veux pour preuve, qu en dépit de la répugnance de Poutine pour les interventions à l étranger, il y a été contraint par les occidentaux en Syrie (il s agissait la d une intervention militaire)
      Il y a sans doute la volonté d accaparer les ressources mais dans le cadre d une compétition des grandes puissances, avec laquelle les chinois doivent faire mais qu ils n ont pas initiée.

       
    • #2633428
      Le 4 janvier à 14:41 par FREDERIQUE
      La Chine et son être-au-monde

      @ Nadia

      ".../...Il y a sans doute la volonté d accaparer les ressources mais dans le cadre d une compétition des grandes puissances, avec laquelle les chinois doivent faire mais qu ils n ont pas initiée.../..."

      - Dans le fait de racheter des milliers d’hectares de terres agricoles en Afrique, je ne vois aucune compétition entre grandes puissances, mais bien plutôt le fait d’une expansion-colonisation, en raison de l’insuffisance dramatique de terres arables en Chine, pour nourrir une population en explosion démographique dans un espace géographique très limité.

      - Quant au rachat de dizaines de grands crus français - surtout Bordelais - par de richissimes Chinois, dont l’actrice Zhao Wei, qui en a déjà racheté plusieurs à elle seule, je ne vois pas le rapport avec une quelconque "compétition entre grandes puissances", mais bien plutôt le fait de pouvoir copier - domaine dans lequel les Chinois excellent, ne l’oublions pas... - et vendre frauduleusement ensuite du vin sous appellation Bordeaux, voire même des copies de bouteilles de Bordeaux à remplir (sic) comme on a pu le voir sur le site Alibaba - équivalent chinois d’Amazon - dont le fondateur Jack Ma a - lui aussi - racheté un Château Entre-Deux-Mers : sans doute une simple coïncidence...

      Ces deux éléments factuels répondent ainsi parfaitement à la définition de ce qu’est une colonisation : s’implanter dans un pays pour en exploiter les richesses.

      Une colonisation peut se pratiquer sans armes - la preuve ! - ça n’en reste pas moins une colonisation, et rien ni personne n’oblige les Chinois à le faire.

      Rien d’autre que leur intérêt personnel : le propre même de tout colonisateur, ne nous leurrons pas !

      Et ne comparons pas la situation de Poutine à celle de Xi Jinping, elles n’ont absolument rien à voir...

       
    • #2633528
      Le 4 janvier à 17:18 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Frédérique,
      jouer perso et en fonction de ses seuls intérêts est ce qui est fréquemment reproche à la Chine par les militants anti-impérialistes.
      Pour le reste, les puissances pro américaines sont en Afrique (et au Moyen-Orient arabe) en terrain conquis et empêchent les gouvernements de passer des contrats avec la Chine. Il est normal qu elle tente de prévenir ce genre de choses. C est pas comme nous qui nous sommes laissés vider de partout (Syrie, Irak, Serbie...) en acceptant d être les porte-clé des EU.
      En fait, je le répète, ils empêchent surtout le retour des russes.
      Il y a une analogie dans la façon dont les americano-sionistes essaient de contenir Chine et Russie. Mais le véritable ennemi pour eux a toujours été la Russie.
      Que la Chine se soumette et il n’y aura plus de péril jaune ni rouge pour les States.
      Pour nos vignobles et autres, nous sommes dans l UE. Sortons en et nous pourrons nous défendre.
      Enfin, il manque aux chinois un élément essentiel pour prétendre à une hégémonie mondiale : le messianisme.
      On confond ici mondialisation et mondialisme (intro de la conf de monsieur Hillard hier sur ER, "le mondialisme est un messianisme")
      Au plaisir de vous lire, Frédérique. Très cordialement.

       
    • #2633724
      Le 4 janvier à 21:16 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Frédérique,
      mon message précédent n’est pas publié, je tente donc de résumer au mieux.
      Le fait que la Chine se préoccupe uniquement de ses intérêts et se montre opportuniste est en effet le grief qui lui est communément adressé par les militants anti-impérialistes.
      Ce qui oblige, à mon sens un peu quand même, la Chine à intervenir pour capter des ressources est la menace continuelle que constitue la présence des américains et alliés dans certaines régions (Afrique, Moyen-Orient arabe) où ils empêchent très souvent les gouvernements de conclure des contrats avec les chinois (MAIS ils cherchent en réalité à empêcher le retour de la Russie)
      Quand je vois comment nous avons accepté de nous faire vider de certains endroits (Serbie, allié historique de la France ; Irak ; Syrie...) par les yankees...Et je n’ai pas à l’esprit que des histoires de fric, il n’y a quasiment plus de francophones en Irak, ce sera pareil en Syrie...
      J’ai une objection à votre argument sur la colonisation : elle doit impérativement être soutenue sur le plan militaire, sinon les "colons" peuvent être expulsés du jour au lendemain (pieds-noirs, indiens d’Ouganda...Chinois dans certains pays d’Asie !)
      Les vignobles ? L’Ue -création américaine- ne permet aucun protectionnisme économique, c’est donc la porte ouverte à ce genre de choses.
      Vous ne confondez pas comme beaucoup mondialisation et mondialisme. Car, "le mondialisme est un messianisme" (Pierre Hillard, dans un entretien récent) Or, on chercherait longtemps le messianisme chinois !
      Je concluais en vous disant : au plaisir de vous lire et très cordialement.

       
    • #2633742
      Le 4 janvier à 21:35 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Frédérique,
      désolée s’il y a pléthore de messages !
      Une colonisation doit être soutenue militairement, c’est impératif. Si ce n’est le cas, la population de "colons" peut être expulsée du jour au lendemain comme l’ont été les pieds-noirs, les indiens d’Ouganda ou encore...les chinois de certains pays d’Asie du sud-ouest !
      Donc si "colonisation" chinoise il y a, elle est bien fragile.

       
    • #2633774
      Le 4 janvier à 22:23 par FREDERIQUE
      La Chine et son être-au-monde

      @ Nadia

      A partir du moment où vous achetez des terres agricoles à coups de millions d’hectares dans le monde entier - y compris US : Smithfield Foods racheté par Shuanghui permet l’accès chinois aux terres d’élevage US... - parce que vous disposez d’une surface arable insuffisante, dont - en plus - une partie a été polluée par votre propre industrie, avez-vous vraiment besoin de pratiquer un quelconque messianisme pour devenir un envahisseur ?

      Et le rachat de terres se fait aussi en France, jusque par le biais de montages juridiques passant inaperçus - ce qui est nettement plus grave et pervers qu’une colonisation, avançant au moins à visage découvert... - faisant ainsi que1.700 hectares de terre céréalières dans le Berry - entre autres - ont disparu des radars au profit de la Chine.

      Quant aux vignobles bordelais, étant rachetés à des particuliers, que la France fasse partie ou non de l’Europe ne changerait malheureusement rien à la disparition, en cours, de ce fleuron français.

      J’ai plutôt l’impression d’un rouleau compresseur, qui avance lentement mais sûrement, et quand de nombreux pays n’auront plus de quoi nourrir leur propre population, messianisme ou pas, ils seront dépendants de la Chine, et devront alors se plier à leurs exigences beaucoup plus sûrement que par n’importe quelle propagande bottée-casquée.

      Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais personnellement, j’ai comme un doute sur le fait que ces exigences aillent vraiment dans le sens de notre bien...

      Et c’est un euphémisme que de le dire, quand on voit de quelle façon les dirigeants chinois ont traité et traitent encore aujourd’hui leur propre peuple, dont ils sont en train de faire - lentement, mais sûrement aussi - des esclaves dociles et contents de leur sort : un remake de Brave New World dans toute son horreur, et là, merci, mais très peu pour moi ! ;-)

       
    • #2633833
      Le 5 janvier à 00:06 par FREDERIQUE
      La Chine et son être-au-monde

       :-D

      Pléthore effectivement, mais ce n’est pas grave !

      Je rajoute donc ceci.

      - Lorsque vous vous implantez sans même que la population ni le gouvernement du pays soient au courant, parce que vous l’avez fait à l’aide de montages juridiques indécelables et pervers, comme l’ont déjà fait les Chinois - cf : achat en douce des 1.700 hectares dans le Berry - le pays envahi découvre un beau matin que le colonisateur est devant sa porte, quand il ouvre ses volets.

      - Et quand - en plus - vous possédez une technologie de pointe - IA, robotique, drones truffés de capteurs - que vous êtes le seul à maîtriser aussi parfaitement que le font déjà les Chinois, laquelle vous permet de surveiller H24 la population - comme c’est déjà le cas dans plusieurs provinces de Chine ! - et que cette surveillance donne lieu à distribution de bons et de mauvais points concernant les droits des envahis - école, santé, banque, sorties, voyages etc etc, comme c’est déjà en place en Chine ! - il me semble que l’envahi n’a plus qu’à la fermer, s’il veut pouvoir manger, faire manger ses enfants, et survivre.

      Le tout sans être le moins du monde botté-casqué, votre envahi est pourtant totalement impuissant, pieds et poings liés devant votre technologie dernier cri, contre laquelle il ne peut absolument RIEN : got in the trap, and over !

      La guerre avec les armes conventionnelles, c’est totalement dépassé, les Chinois utilisent maintenant drones, robots et IA : moins chers, plus sûrs, et sans le moindre risque pour eux !

      Et si je peux vous donner un conseil amical pour vous ouvrir définitivement les yeux sur la perversité de la dictature - tout ce qu’il y a de soft - dans la Chine d’aujourd’hui, c’est bien de lire "M le bord de l’abîme", de Bernard Minier, vous verrez, ça fait réfléchir, et bien au-delà de n’importe quel discours, aussi affûté soit-il...

      Bien amicalement, et bonne lecture ! ;-)

       
    • #2633840
      Le 5 janvier à 00:18 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Frédérique,
      à part sur le fait que n étant pas chinois, nous ne voudrions pas vivre en chinois, nous ne trouverons pas de points d accord cette fois !
      Frédérique, pour asseoir une domination "coloniale", la puissance armée et la charpente ideologique sont très importantes. Essentielles même. Il faut avoir une mission à accomplir pour justifier, faire durer sa domination(droits de l homme pour la France, liberté et démocratie pour les EU... ca se ressemble, non ?)
      Les chinois sont très mal outillés de ce côté. Ça changera peut être ? On a bien fait des austères puritains américains, isolationnistes, des consommateurs abrutis et hystériques presses d imposer au monde entier leur mode de vie génial...
      Bonne soirée.

       
    • #2633843
      Le 5 janvier à 00:23 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Merci pour le conseil de lecture !
      Oui, l aspect technologique est important.
      Ps : je n avais pas vu ce message.

       
    • #2633904
      Le 5 janvier à 02:56 par FREDERIQUE
      La Chine et son être-au-monde

      Alors, ces quelques mots pour vous répondre, Nadia.

      - On peut dominer tout un peuple aujourd’hui sans armée, par la seule puissance technologique, il suffit de quadriller le pays de drones, de caméras de surveillances, et de robots fonctionnant H24 partout, et de relier cette surveillance totalement intrusive à l’obtention de bons ou de mauvais points réglant toute la vie dudit peuple, lequel ne peut guère faire autre chose que de courber l’échine et de serrer les dents, mais surtout pas les poings, car tout se voit, et dans les moindres détails...

      - La mission des politiques chinois n’est autre que de nourrir les Chinois pour faire nombre - la politique de réduction nataliste, c’est bien fini ! - et d’exposer sa puissance au monde entier, le reste de la Terre n’ayant guère de valeur à leurs yeux, pas plus d’ailleurs que leur propre peuple, aujourd’hui transformé en une masse servile et contente de l’être dans les villes, et une plèbe inculte et crasseuse dans les campagnes, le tout encadré très serré par les happy few richissimes et le Parti, qui n’a de communiste que le nom.

      - Quant à la charpente idéologique, ils l’ont : une mixture de pseudo-communisme pour les masses laborieuses et de société de consommation outrancière pour leurs élites riches à milliers de millions de dollars.

      - Nous allons vraisemblablement devoir payer le prix fort - une fois de plus ! - pour la vue politique à court terme de nos dirigeants lâches et serviles, dans le but de profits éhontés des entreprises occidentales - et de leurs actionnaires de plus en plus avides et riches - implantées en Chine, et qui se sont tiré une balle dans le pied en ignorant - du haut de leur arrogance - que les Chinois copieraient sans vergogne leurs bases technologiques, lesquelles allaient leur servir de marche-pied, qui leur permettrait d’atteindre les sommets de cette technologie ultra pointue qui est la leur aujourd’hui, et que les Occidentaux ne pourront jamais rattraper, dans aucun domaine !

      Et bonne lecture : le Mal et la Dictature à leur apogée, effarant...

       
  • #2633074
    Le 4 janvier à 01:28 par blabla
    La Chine et son être-au-monde

    Encore un qui aurait mieux fait de se taire. Quand on ne connait pas un sujet, on la ferme.
    Bref, correction :
    La Chine est un empire. Pas un pays. Même s’il tend à le devenir par la force des choses. La Chine n’a pas encore beaucoup de volonté belleciste à l’international parce qu’elle n’est pas assez solide à l’intérieur. (Empire toussa...)
    La carte de l’article est par contre relativement bonne, à condition de ne prendre que le tracé en rouge. La partie en ocre est sinisée et en voie d’assimilation à l’identité chinoise. Même par exemple le Yunnan ou le Guangxi dont la population d’origine fut massacrée et peut-être réduite de moitié par le pouvoir impérial il n’y a pas 200 ans.

    Et le restant n’est tout simplement pas du tout chinois. Ceci malgré une colonisation de peuplement massive.

    Histoire de continuer dans le factuel : la Chine met à l’eau l’équivalent de la marine française tous les 4 ans (!).
    Ils auront bientôt rattrapé les USA en capacité offensive (en nombre du moins). Quand cela sera fait, et qu’ils auront terminé de décapiter la resistance ouighours et tibétaine, la musique ne sera plus du tout la même.
    Et c’est précisément pour cela que les USA repositionnent leur flotte dans le pacifique.

    Les USA ne sont pas plus mes amis que la Chine. Les deux sont terribles et de redoutables adversaires.
    Le salut de la France ne pourra se trouver qu’en nouant à nouveaux des liens forts avec ses voisins immédiat et en les encourageants à recréer une armée (car à part l’UK, nos voisins n’ont quasi plus d’armée...).

    Sans armée, nous ne sommes rien. Notre armée est certes la plus puissante d’Europe mais elle n’est plus suffisante en l’état pour faire respecter les intérêts de la France, surtout avec notre espace maritime qui est le deuxieme plus grand du monde...

    Heureusement, nous avons les meilleurs sous-marins nucléaire, ainsi que peut-être le meilleur avions de chasse. Ils font peur, mais ils sont en nombre trop limité. D’autre part il nous faudrait au moins 2 portes avions supplémentaires (le nouveau entrain d’etre construit ne fera que remplacer le CDG...). 4 en tout serait l’idéal.

    Bref, je laisse l’auteur à son tripotage verbueux qui n’a aucun sens.
    La Chine est une menace, et qui va en grandissant.

     

    Répondre à ce message

    • #2633297
      Le 4 janvier à 12:07 par MAXIMUS
      La Chine et son être-au-monde

      Et bien en voila enfin un qui connait la chine et les chinois. J’y ai vecu pendant 14 ans (je suis a Singapour desormais) et ce que vous dites est tres vrai (j’aime aussi le commentaire de @culturovore qui resume plutot bien la situation), la chine EST une menace ! Faudrait que certains se reveillent ici !

      Dommage que plus de 90% des commentateurs des forums (et j’en suis extremement surpris, comme quoi la propagande de pekin fait des ravages sur le cerveau et ce jusqu’en France) restent encore bloques sur des stereotypes d’un autre temps, tels que le vieux sage chinois pacifiste et bienveillant perche du haut de sa montagne et qui veut juste qu’on le laisse tranquille (t’as raison ouais, on les laissent tranquilles et resultats ils colonisent la terre entiere a coup de dizaines de millions, ce qui est une forme de guerre et de conquete).

       
    • #2633431
      Le 4 janvier à 14:46 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Maximus,
      ce n est pas tant la Chine qui menace, c est nous qui ne sommes pas capables de défendre notre intérêt national. L UE nous interdit de combattre la dette, fait la part belle aux lobbies, prohibe le protectionnisme économique par exemple. Elle empêche aussi vigoureusement tout rapprochement avec la Russie. L UE n est pas une création chinoise et il n y a aucune raison de penser que les américains n en sont pas très satisfaits jusqu a nos jours tant elle chatre les puissances européennes sur tous les plans. Autant de concurrents en moins et de larbins en plus pour eux.

       
    • #2633486
      Le 4 janvier à 16:02 par anonyme
      La Chine et son être-au-monde

      @Maximus

      "des stereotypes d’un autre temps"

      Le problème ce que bcp de gens se croit intéressant par le simple fait qu’il consulte ce site et s’honore avoir un esprit critique qui ne soit pas affecté par les médias mainstream. Hélas ce n’est pas suffisant parce qu’il faut impérativement d’abord avoir voyagé et être polyglotte. C’est seulement à ce moment là que l’on se rend compte à quel point la France est un petit pays et ne représente plus grand chose sur l’échiquier international. Oui, je sais ça dérange plus d’un mais cela ne change rien au fait. Si je veux me renseigner sur la Chine, je préfère d’écouter le youtubeur Serpentza. Le meilleur exposé que j’ai entendu sur la Chine a été offert par Red Ice. Les thèses qui y ont été développées me paraissent parfaitement plausibles. L’occident courre à sa perte économique de façon inéluctable. Une catastrophe qui n’aura jamais connu d’égale dans l’histoire de l’humanité. Et qui sera là pour racheter des pans entier de ce qui étaient des fleurons de l’industrie et octroyer des prêts pour relancer l’économie ? Quel est le pays qui détient en, grande partie, la dette américaine ? Je préfère ne pas appréhender que pourront bien être les conséquences de tout ça une fois que leur main mise sur une grande partie du monde sera considéré comme un fait établi.

       
    • #2633542
      Le 4 janvier à 17:34 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Anonyme,
      je me suis amusée à lire votre message en remplaçant le mot chinois par un autre.
      Sinon, c est dommage d avoir encore envie de teter la propagande us après avoir fait le constat de la ou ça nous a mené...
      D ailleurs, comme l a rappelé Pierre Hillard tout récemment, mondialisation et mondialisme ne sont pas équivalents.
      Il manque aux chinois une "destinée manifeste" pour vendre leur hégémonie au monde. Et Hollywood. Une armée pour defoncer les réfractaires. La monnaie de référence. Bref.

       
    • #2633544
      Le 4 janvier à 17:42 par FREDERIQUE
      La Chine et son être-au-monde

      Voilà un discours qui me semble nettement plus en phase avec ce qu’est la mentalité des dirigeants chinois d’aujourd’hui, qui n’ont sans aucun doute qu’un très lointain rapport avec le Chine millénaire telle que décrite dans l’article auquel il est fait référence.

      Que l’on se souvienne de Mao et de l’élimination quasi systématique de tout ce qui - de près ou de loin - pouvait ressembler à ce qu’il appelait un intellectuel, et de tout ce qui a précédé et suivi le massacre de la place Tian’anmen sous les directives de Zhao Ziyang, ou que l’on ait connaissance de ce que ce régime impose - aujourd’hui - avec la surveillance constante - faux oiseaux truffés de capteurs et "volant" dans le ciel jour et nuit - mise en place dans plusieurs provinces de Chine, avec attribution de bons et de mauvais points donnant ou retirant des droits - école, santé, banque...- à son propre peuple, on ne peut effectivement que craindre le pire pour ceux qui ne sont/seront pour eux que des étrangers, ce que nous sommes.

      Par ailleurs, la stupidité de vue à court terme tout autant que la cupidité de tous ceux qui sont allés s’installer en Chine pour engranger encore plus de bénéfices, lui ont permis de brûler les étapes par le recopiage intensif des bases de recherches pratiqué sans vergogne, et d’être aujourd’hui dans une telle avance technologique sur ce qui se fait dans les domaines de pointe - IA, robotique, informatique, trafic du génome humain, clonage - qu’aucun pays occidental ne pourra jamais la rattraper.

      La Chine est déjà plus qu’éveillée, et il parait assez improbable que le tigre - par le biais de ses dirigeants sans aucun état d’âme envers son propre peuple - soit devenu de papier, si l’occasion se présente un jour, à l’extérieur.

      Mais bon, on peut toujours rêver...

       
    • #2633555
      Le 4 janvier à 18:00 par FREDERIQUE
      La Chine et son être-au-monde

      @ Maximus

      Et c’est exactement ce qui est en cours - et depuis des années déjà - avec le rachat de pans entiers du vignoble français - plus particulièrement le Bordeaux - que les descendants de producteurs - ayant œuvré à leur renommée mondiale pendant des générations - n’hésitent pas à brader au plus offrant, parmi les Chinois richissimes...

       
    • #2633675
      Le 4 janvier à 20:32 par jean
      La Chine et son être-au-monde

      @ maximus - "la Chine est une menace" , si vous voulez.. mais de toute façon on comprendrait qu ’elle ait une envie de revanche (vengeance même) contre l ’Occident et le Japon vu ce qu ’elle a subi depuis la Guerre de l ’Opium jusqu ’à 1949 puis lors de la guerre de Corée. La Chine est dans son bon droit.

       
    • #2633713
      Le 4 janvier à 21:10 par Leviathan
      La Chine et son être-au-monde

      Le "tripotage verbeux" est celui de tous les anti chinois primaires ici.

      Comme si la plus grande menace, la plus immédiate, celle du Grand Reset et de son vaccin était du fait du Parti Communiste Chinois.

      C’est tellement grossier comme trollage que ces commentaires doivent être écrit par Jean Robin sous multiples pseudo.
      Salut Jean, tu t’es pas encore fait virer de Moorea, voleur ?

       
    • #2633739
      Le 4 janvier à 21:31 par culturovore
      La Chine et son être-au-monde

      @ blabla
      @ Maximus

      Nous sommes 3 sur ce site à connaitre la Chine et il y a @ Celine qui en donne une vision courte mais juste. Ce qui nous montre à quel point les gens sont désinformés et le niveau de propagande est tel qu’ils prennent ce qu’on leur a ressassé pendant des années comme une vérité intangible. Ce niveau d’aveuglement est dramatique et inquiétant.

      @ blabla
      J’ajouterai même : la Chine est déjà depuis les années Nixon en mode attaque et cela a empiré avec le laisser faire de nos dirigeants qu’ils ont corrompu. Si Trump ne passait pas (ce qui n’arrivera pas car pour avoir lu le dossier chinois de corruption des Biden, pour un motif de haute sécurité nationale jamais le Pentagone ne laissera la gouvernance des USA a un agent du PCC) les troupes chinoises amassées sur le sol canadien représentent la plus grande menace de 3e guerre mondiale. Un colonel américain a même annoncé qu’il était planifié par l’état profond globaliste sataniste pro Biden d’appeler à l’aide la Chine à l’Ouest et les casques bleus à l’est pour pacifier les USA mais en fait pour mettre en place le NOM au cas de guerre civile américaine. Ce qui semble être une raison pour laquelle Trump n’aurait pas déclaré la loi martiale, pour ne pas provoquer de guerre civile et ne pas tenter le diable dragon rouge

       
    • #2633853
      Le 5 janvier à 00:45 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Culturunovore,
      ah il y a toujours une explication magique à sortir de son chapeau !
      Mon cher, nous frisons la guerre mondiale depuis des années en Europe de l est et au Proche-Orient grâce aux criminelles provocations américaines et israéliennes à l égard de la Russie. Je sais que les russes, vrais chrétiens, ne veulent pas se laisser entraîner dans un conflit mais cela peut déraper, un jour...je corrige, cela derapera, un jour.
      Ça, c’est du concret.
      Alors la, si c est un colonel américain qui le dit, je le crois sur parole ! Au sujet du 11 septembre et de la guerre en Irak, il a dit quelque chose, au fait ?

       
    • #2633944
      Le 5 janvier à 07:34 par blabla
      La Chine et son être-au-monde

      @Cultura et quelques autres camarades,

      oui, nous sommes très peu nombreux à connaitre la Chine sur ce forum.
      C’est marrant car je pense que comme moi vous êtes bilingue français-chinois et avez ou vivez encore en Chine.

      C’est toujours pareil : c’est ce qui en savent le moins qui beuglent le plus.
      Et comme souvent, c’est tout l’un ou tout l’autre. Il n’est pas possible d’etre mesuré hein.

      Pitoyable.
      ER est cencé les habituer à l’esprit critique pourtant. Et à ne pas croire n’importe quoi.

       
    • #2633960
      Le 5 janvier à 08:19 par culturovore
      La Chine et son être-au-monde

      @ Nadia

      Ce n est pas la question. Le fait que des troupes chinoises du PCC soient entrain de s entrainer prés de la frontière americaine est une provocation du meme niveau que celle faite par le PC Russe a Cuba. Des troupes americaines sont en état d alerte. C est la branche patriote americaine du Pentagone.

      Le 11 sept et la guerre en Irak sont le fait de l etat profond americain, des sionistes et des Saouds qui est la branche Globaliste.

      L armee chinoise est aux mains de membres du PCC de l etat profond chino globaliste impliqués dans des reseaux pedo sataniques, comme certains Saouds et certains sionistes, chrétiens et protestants ailleurs.

      Leur objectif est aussi de servir les interets globalistes de l etat profond pour mettre en place la gouvernance mondiale de leur elite pedo satanique internationale. Le danger n est pas que le PCC chinois, il est mondial, mais l armee chinoise pour les USA est aux globalistes de la haute finance, ce que fut l armee Khazar des bolcheviks pour la conquete de la Russie en 1905 et 17. Donc il y a péril en la demeure. Si les USA tombaient, le Monde serait perdu, le communisme servant d alibi pour conquerir le reste du monde et mettre en place aprés le NOM et le gouvernement mondial globaliste maconnique satanique. c est leur objectif depuis la revolution maconnique francaise.

       
    • #2634038
      Le 5 janvier à 11:14 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Culturonovore,
      pardonnez si j écorche votre pseudo, le correcteur automatique, je maîtrise mal...ce n est pas intentionnel.
      Kissinger est une clé pour comprendre le positionnement américain envers la Chine. Il est judeo-sioniste et membre éminent de l élite mondialiste (Bilderberg...) n est ce pas lui qui dicta à Nixon cette politique "prochinoise" ?
      Vous prenez le problème à l envers, si les EU sont en difficulté, nous pourrons nous allier, nous européens, aux russes. La Chine ne menacera plus personne alors, elle n en aura pas les moyens, sur aucun plan.
      Ceux qui empêchent tout rapprochement des nations européennes (je ne parle pas de l UE) avec la Russie sont les américains, toutes tendances politiques confondues et toujours. C est une tendance lourde.
      Etaaaaat profoooond !

       
    • #2634154
      Le 5 janvier à 13:18 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Culturovore,
      vous n avez pas répondu à la question...
      Autant je fais (relativement) confiance aux grades russes, qui n’ont connu que l URSS de la fin et n’ont mené comme guerre que celle de Tchetchenie (defensive, donc), autant les colonels et généraux américains euh... Serbie, Afghanistan, Irak, tentatives de coups, et guerres subversives dans d innombrables pays. Tenus en laisse par Israël pour beaucoup(tiens, tiens...)
      Leurs déclarations, je les prends avec des pincettes de 10 mètres.
      Quand ils ouvriront leurs gueules pour nous dire quelque chose d intéressant sur le 11 septembre et les adm (des morts afghans, irakiens et américains par centaines de milliers, un désastre pour leur pays), je tendrai l oreille.

       
    • #2634199
      Le 5 janvier à 14:12 par Warox
      La Chine et son être-au-monde

      Ha quand même !
      Depuis que je fréquente E&R quotidiennement, je n’ai jamais été autant en désaccord avec un article. Et je suis content de voir que certains partagent mon opinion.
      Je ne trouve pas sérieux de se référer au passé ou au pseudo-mysticisme de la Chine (athée) pour la considérer comme une nation pacifique. Oui certes la Chine n’est jamais (trop) sortie de ses frontières, encore que, demandez à un Tibétain pour voir. Mais déjà elle a des frontières naturelles assez problématiques. Himalaya, désert, océan, jungles montagneuses . De plus, vu l’étendue du territoire, ça a pris des siècles pour unifier tout ça, puis finalement un régime communiste extrêmement répressif. Au cours des siècles, les différents pouvoirs chinois avaient à mon sens autre chose à faire que de trouver le moyen de faire passer l’Himalaya à des troupes à pied et à cheval pour aller porter la guerre au sud-ouest, ou se farcir la jungle Birmane à la tête d’une armée. Tout comme à l’Ouest, où il aurait fallu passer la Mer de la mort sans perdre trop de troupes. A l’Est, c’est l’océan Pacifique, c’était réglé et la question elle était vite répondue. Quand au nord, Mongolie ou Sibérie, bah pas trop d’intérêt pour une conquête. Bonjour les ressources et les possibilités de pillage. Ce serait dépenser beaucoup de ressources et d’énergie pour pas grand chose. Tout ça en gérant les différents clans, factions, chefs de guerre à l’intérieur ?
      Les temps ont changé, nous sommes à l’ère des avions, des missiles intercontinentaux, des sous-marins, des tonnes d’acier flottant sur les mers. Et le PCC tient le peuple chinois d’une main de fer dans un gant d’alliage de titane. Il a largement le temps et les moyens de tourner son regard vers l’extérieur de manière débridée maintenant (humour).
      Je trouve que l’article fait preuve d’angélisme. Du fait qu’un de nos ennemis soit l’empire décadent des américains, ne signifie certainement pas que le PCC soit notre allié ou un gentil bisounours qui défend juste ses intérêts face aux méchants occidentaux. Comme dit plus haut, la Chine Communiste, c’est loin d’être la panacée. Et la doctrine communiste est faite pour s’imposer mondialement. C’est juste que les chinois ont été plus patients et plus malins que l’ex-URSS. Et pour ceux qui disent que la Russie n’est jamais trop sortie non plus de ses frontières, jetez un œil sur une carte de l’URSS période guerre froide. Constatez un peu l’étendue du bloc de l’Est et on en reparle.

       
    • #2634248
      Le 5 janvier à 15:36 par blabla
      La Chine et son être-au-monde

      @culture

      Il ne faut pas non plus mélanger globalistes occidentaux dominés par la fine équipe, et globaliste chinois.
      Pour moi il n’y a pas vraiment de globalistes chinois, ou très peu. Même si on voit certains par exemple dans le film Hold Up.
      La plupart des millionnaires ou milliardaires chinois se sentent chinois et même si certains fuient le pays pour des raisons fiscales, la grande majorité défendra la culture chinoise et même la Chine s’il y a un problème, j’en suis presque certain. Ce qui n’est pas du tout le cas de nos globalistes.

      Avez-vous déjà vu des milliardaires ou millionnaires français racheter des oeuvres d’art françaises pour les ramener en France ? C’est pourtant ce que font nombres d’entre eux alors que cela ne leur sert strictement à rien. C’est du pur nationalisme.

      Je ne pense pas non plus que le satanisme et la pédophilie soit aussi implantée en Chine qu’ici. Ils sont moins déphasés que la fine équipe qui organise tout ça.
      Par contre il y a un énorme trafic d’organe au service des friqués, c’est un truc vraiment gros et dégueulasse.

      Si la Chine semble être "en avance" (et elle l’est) sur certaines injonctions des mondialistes occidentaux, comme par exemple le flicage de la population et la dématérialisation de l’argent, ce n’est pas tant pour faire partie du vaste projet mondialiste occidental de la fine équipe que pour contrôler leur population.
      Ils sont effectivement implacables, c’est une véritable dictature, et bien plus qu’avant surtout avec Xi Jinping, sa tronche de Winnie l’ourson ne doit pas induire en erreur : il est du même acabit qu’un Mao.
      Il y a par contre une différence notable avec un Obama, un Clinton ou un Macron :
      En Chine si tu fais ce qu’on te dit, les dirigeants s’occupent quand même d’améliorer le quotidien de la majorité des chinois, alors que les autres cités n’ont aucune vergogne à faire creuver la gueule ouverte les peuples.

      Par contre et c’est presque "normal", ne vous attendez pas à ce que les chinois se préoccupent de ruiner ou non les autres peuples. S’ils peuvent le faire ils vont le faire.

       
    • #2634868
      Le 6 janvier à 10:53 par Culturovore
      La Chine et son être-au-monde

      @ blabla
      @ Nadia

      Si. Globaliste n’est qu’une appellation. La réalité est autre : il y a dans chaque pays des membres de la Fraternité Luciférienne.
      Chinois inclus. On les trouve comme ailleurs essentiellement dans l’élite. En Chine chez les milliardaires et au PCC. Nombreux membres du PCC s’adonnent aux rituels Sataniques sacrificiels qu’implique être membre. Ceux ci composés essentiellement d’enfants. Les rites impliquant tortures et viols beaucoup sont devenus pédophiles ou pédosatanistes pour être exact.
      Bien entendu la majorité des chinois sont nationalistes. Mais Globalistes en l’occurrence veut dire pro-NOM. La Nomenclature communiste chinoise à l’exemple des Bolcheviks est pro-NOM car ils ont leur place dans le gouvernement mondial et ne seront pas pucés et resteront propriétaires des milliards volés, contrairement au programme économique du Reset du NOM pour nous. D’autant que le Communisme est le programme Luciférien depuis 1789 pour conquérir le monde. La société chinoise du Dragon Rouge est pro NOM. Sorcellerie Satanique. La famille Li Illuminati dirige. Mike Pence VP de Trump est lié lui aux Dragons blancs chinois. Il est Illuminati de cette lignée qui pratique la sorcellerie blanche. Nous verrons ce qu’il dit en support de Trump ces jours ci.

       
    • #2634941
      Le 6 janvier à 12:15 par Benenato
      La Chine et son être-au-monde

      Les français et leur fantasmes sur l’Extrême-Orient (qui incluent la fetichisation que beaucoup d’homme blancs français ont pour la femme asiatique, mais Ca c’est un autre débat...). Sucer les chinois juste par anti-américanisme primaire et sympathies communistes/neo-maoiste, voila ou en est la fierté souverainiste des français aujourd’hui... grosse rigolade.
      Je n’ai pas vécu en Chine donc je n’ai pas l’expérience des commentaires (pertinents ci-dessus) mais les chinois à l’étranger en mode « colonisation/impérialiste » je connais puisque j’étais en Afrique au début des années 2000 avec les premières grosses vagues d’arrivée de chinois. Alors, oui si la responsabilité des africains n’est pas à nier à se laisser « entuber » par les chinois (rien n’est les oblige à accepter cette implantation), ce qui est intéressant en revanche c’est la démarche chinoise. Alors oui, comme les occidentaux ils sont là pour les ressources, bois, métaux etc bla-bla-bla. Mais surtout un projet à long terme de soumettre ces pays par la dette et en faire des greniers alimentaires. Créations de cinquièmes colonnes, dédain total pour l’autochtone, importation de leur propre main d’œuvre et donc retour des capitaux en Chine. Mais quand on se paluche sur l’image du vieux chinois sage sur sa montagne on ignore Ca. Les chinois sont des voraces expansionnistes, pas humanistes pour un sou. Rangez vos livres de Kissinger, Mao, et autres chinoiseries et revenez à la réalité, les gens. Ces gens là vont presque nous faire regretter l’américanisation si on les laisse faire (vu notre force culturelle, militaire et politique en déclin, on est aps avantagés face à la menace).

       
    • #2634986
      Le 6 janvier à 13:12 par Culturovore
      La Chine et son être-au-monde

      @ Nadia

      Parler de Russie, de Russes, de Chine, de Chinois ne veut rien dire.
      Il y a les membres de l’état Profond Globaliste qui sont tous membres de la Fraternité et du Trust financier Luciférien et leurs agents (qui sont parfois membres si a haut niveau).
      Kissinger est un agent au plus haut niveau qui passe les ordres à l’international pour le compte de ses amis Rockefeller et Rothshild.
      La chute de l’URSS a été organisée par leur agent Brejnev et la Fédération de Russie a été créée par les Rothshild qui en sont propriétaires. La fédération de Russie est comme les USA une corporation appartenant aux 13 familles de la lignée Satanique de Caïn. Elles sont immatriculées et déposées.
      Putin fut mis en place par eux et l’oligarque
      Oleg Deripaska est le lien entre lui et son maître Nathaniel Rothshild. Penser que la Russie est libre est illusoire. Personne n’expose le fait qu’aujourd’hui les russes qui travaillent pour le gouvernement et ils sont des millions sont obligés de se vacciner dans les 2 semaines sinon ils doivent quitter leur emploi. Le vaccin certes est russe mais distribué par l’armée. Personne ne peut dire aujourd’hui si Putin collabore encore de son fait avec l’état profond russe ou jour une nouvelle partition avec Trump.
      Le FSB = MOSSAD = MI6 = CIA. Ils sont tous aux mains de la Cabale. Vous pouvez vous fier au peuple chrétien russe mais ne pouvez pas encore vous fier a Putin. Idem pour Israël. Nethanyau est leur agent et il a déclaré : de toutes manières s’ils nous remplacent d’autres sont déjà prévus.
      Toutes les guerres depuis 1789 n’ont pas été initiées par les américains, les anglais, russes, français ou autres, mais par les lignées des grandes familles financières du culte Luciférien de l’état profond globaliste.

       
    • #2634991
      Le 6 janvier à 13:14 par Culturovore
      La Chine et son être-au-monde

      @ Benenato

      Merci pour votre commentaire pertinent qui ajoute à la lucidité en donnant la vision africaine que je n’avais que partiellement

       
    • #2635040
      Le 6 janvier à 14:07 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Culturovore,
      c’est juste cette fois, je crois.
      oui, très bien mais votre colonel ne parle donc pas du 11 septembre et des adm, et de l’infiltration des réseaux sionistes messianiques dans tout l’appareil d etat américain c’est bien dommage...car il en a résulte plus de 4000 morts parmi les soldats, il y aurait de gros compte à demander, de grosses têtes à faire tomber...

       
  • #2633187
    Le 4 janvier à 09:10 par Céline
    La Chine et son être-au-monde

    L’idolâtrie chinoise...
    Une dictature sanguinaire et numéro 1 en technologie transhumaniste entre autres horreurs et son troupeau très prolifique de lobotomisés en proie au syndrome de Stockholm, une pathologie très répandue... sur un plan global.

    Là est l’essentiel, la conclusion et la synthèse... un trois en un.

     

    Répondre à ce message

    • #2633250
      Le 4 janvier à 11:09 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Il n y a un monde entre idolâtrie pro chinoise et imprécations anti chinoises (un peu comme quand il est question "d Islam" ou on mélange tout)
      L auteur argumente en faveur de la Chine et son régime politique souvent en miroir avec les prétentions et accusations "occidentales". Cela nous échappe trop souvent.
      Ps : je n aime pas écrire "occidental" car ce terme englobe des nations qui n ont rien à voir avec l impérialisme de certains dans ce même bloc, ni leur histoire, ni leurs valeurs.

       
    • #2633255
      Le 4 janvier à 11:15 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Lucien Cerise a écrit sur la propension à la destructivite des cultures, et a souligné qu effectivement, le transhumanisme ne semblait pas rencontrer d obstacles moraux dans une partie de l Asie.
      Cela en disant qu il fallait refuser d embrayer les menées americano-sionistes sur l Eurasie.
      Dans "Neuropirates".

       
    • #2633256
      Le 4 janvier à 11:15 par Céline
      La Chine et son être-au-monde

      Une diaspora (parmi les diasporas) très silencieuse mais très expansive... grande nuisible parmi des nuisibles et dans l’intérêt de personne même pas d’eux-même à terme.

      Un vaste imbroglio, n’est-ce pas...

       
    • #2633261
      Le 4 janvier à 11:21 par Pekin moyen
      La Chine et son être-au-monde

      Qu’est ce que ça peut te foutre ? T’es chinois ? Tu vis en Chine ? Tu veux partir en croisade contre la Chine ? Au nom des DROIDLOM ?

       
  • #2633335
    Le 4 janvier à 12:46 par J.I.
    La Chine et son être-au-monde

    Tout ce qui est organisé et/ou religieux fait peur à la bête du chaos.

     

    Répondre à ce message

  • #2633644
    Le 4 janvier à 20:01 par misologos
    La Chine et son être-au-monde

    Mariage du transhumanisme rationnel et de la mystique chinoise, en quête du Non-être. Et la bénédiction du Grand Orient.

     

    Répondre à ce message

  • #2633654
    Le 4 janvier à 20:11 par jean
    La Chine et son être-au-monde

    J’ aime bien tous ces commentaires bas de plafond ultra-droitiers (je ne parle même pas de ceux qui sont racistes : " le Chinois est sale " etc...) qui croient que la Chine est une menace parce que communiste ! Stupide, C’est comme croire le " Parti Socialiste (PS)" socialiste !
    Réveillez-vous , la Chine n’est plus communiste depuis belle lurette.
    La menace ,chers amis droitards ( au sens économique du terme bien sûr), anticommunistes rabiques, c ’était vos chers maîtres du patronat , engraissés par le vote UMPS / REM depuis des décennies, qui vous ont trahis et ont délocalisé leurs usines en Chine , devenue capitaliste, malgré son étiquette communiste. Je me marre !!

     

    Répondre à ce message

    • #2633801
      Le 4 janvier à 22:54 par anonyme
      La Chine et son être-au-monde

      "Je me marre !!"

      Tu as raison de te marrer. Un clown se marre tjs, c’est d’ailleurs toute sa raison d’être. Le problème c’est que tu veux faire de la géopolitique, de l’esprit au sujet d’un truc pour lequel tu n’as pas le niveau. Je parie que comme tu bon français tu ne maîtrises que cette langue et que tu n’as jamais habité à l’étranger ni même bcp voyagé. Commençons par le communisme. Ce n’est pas dans le sens que toi, le clown, tu l’entends çàd au sens orthodoxe du terme mais en se référant au système ou ce qui peut d’une certaine manière l’évoquer (l’esprit communiste). Que la Chine représente une "menace" est un fait dans le sens qu’elle détienne en grande partie la dette américaine d’où le pouvoir qui en découle, et quand en USA ça ne marche pas trop bien c’est généralement toute l’Europe qui en pâti puisque quasi toute l’Europe est vassalisée aux states. D’ailleurs, je crois que même que la Fed devra tôt ou tard se plier face au yuan comme la monnaie n°1 mondial. Tu arrives à suivre le clown ? Au sujet de sa saleté. Serpentza qui est déjà depuis des années en Chine et est marié à une chinoise en parle constamment au sujet du manque d’hygiène des chinois. Il y est encore tout à fait normal de chier dans la rue aux yeux de tous. Exagéré ? Tu vas dans google et tu mets shitting in public in China. A mais il s’agit de paysans. En Taiwan, des touristes chinois ont fait un scandale en chiant publiquement sur la plage. Ils ont pris leurs photos et les ont fait passer sur les réseaux sociaux en demandant au gouvernement taïwanais d’imposer un ban aux touristes chinois. Tout est sur internet le clown et je n’en doute pas que tu ’éprouves la moindre difficulté pour lire l’anglais. En France comme en Belgique (où je vis) les restaurants chinois sont considérés des endroits à risque au niveau de l’hygiène. Il y a eu des reportages qui ont vraiment fait scandale en Belgique. A propos de ultra-droitiers. Qui te dis que je suis blanc ?

       
    • #2633839
      Le 5 janvier à 00:16 par jean
      La Chine et son être-au-monde

      @anonyme
      On est tout à fait d’ accord , la Chine est une menace, économique seulement, depuis qu ’elle est devenue capitaliste . C’est le futur leader économique mondial. Elle travaille déjà à mettre fin au dollar étalon qui assure encore la suprématie US. Et ici, tous ces crétins prolétaires de droite ( au sens économique) qui la haïssaient car communiste se mordent maintenant les doigts qu ’elle ne le soit plus car leurs emplois sont délocalisés . En effet tu as raison de le souligner , les USA ne survivent qu ’en empruntant à la Chine qui en échange écoule la majorité de sa production dans ce pays.
      Par contre la propreté, saleté etc...aucun intérêt comme sujet.

       
    • #2633854
      Le 5 janvier à 00:46 par FREDERIQUE
      La Chine et son être-au-monde

      @ Jean

      La chine n’est absolument pas une menace parce qu’elle est communiste - d’ailleurs l’est-elle vraiment au sens premier du terme : certainement pas ! - mais parce que le ratio terre cultivable/expansion de sa population sera de moins en moins viable, et ce d’autant moins que 1/6 de ses terres cultivables est définitivement pollué du fait de sa propre industrie.

      Par ailleurs, les politiques Chinois - depuis des décennies - planifient leur économie, et n’ont donc pas la vue à court terme des Occidentaux.

      Nous allons devoir payer le scandale de cette vue à court terme et de la cupidité des entreprises qui se sont installées en Chine - pour engraisser davantage encore leurs actionnaires ! - et sur le dos de la classe ouvrière française qu’elles ont liquidée, et sur le dos de la classe ouvrière chinoise qu’elles ont sous-payée !

      Une vue à court terme et arrogante - comme d’habitude ! - qui aura permis à la Chine de sauter la case départ de la recherche tous azimuts en copiant la technologie déjà existante et en progressant à vitesse grand V dans tous les domaines de pointe qui sont en train de faire le monde de demain.

      Tout ce que non seulement les Chinois maîtrisent déjà parfaitement - ce qui n’est le cas nulle part en Occident ! - mais qu’ils ont aussi mis en application sur leur propre population, devenue un agrégat d’esclaves contents de l’être pour ce qui est des villes, et un troupeau inculte et crasseux - dont le Pouvoir central se fout complètement - pour ce qui est des campagnes !

       
    • #2633864
      Le 5 janvier à 00:58 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Anonyme,
      oh, le niveau ! Oui, on est obligé de rire du coup. Vous voyagez sur le net, vous ? Pour mater des chinois qui chient dans les restos ?! Ou la rue ? J’ai pas bien suivi, c était trop pointu, votre truc.
      La grande reinitialisation et son tout virtuel ne vous changeront pas beaucoup, au moins.

       
    • #2633971
      Le 5 janvier à 09:04 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Anonyme,
      un mec en Chine, marié à une chinoise, qui dégueule sur le pays et ses habitants ? C est la grande classe. Ça en dit long sur ses valeurs.
      D ailleurs, c est drôle de voir que des gens qui ont vécu parmi ce peuple lui crache dessus. Un peu comme font certains immigrés avec la France, quoi.
      Après, je ne sais pas le contexte de leur émigration mais ça interpelle. Car, vraisemblablement, ils n ont pas été déportés en Chine populaire...
      Ils ne lui ont pas fermé son clapet, les gardes-rouges, à votre heros ?!
      Rendez-vous compte que moi, demain, avec un tel, je vous fais une séquence et vous goberez.

       
    • #2634343
      Le 5 janvier à 17:39 par Jean
      La Chine et son être-au-monde

      @ FREDERIQUE
      Relisez, j ’ai écrit la même chose que vous : " la Chine est une menace depuis qu ’elle est capitaliste ".
      Vous imaginez le patronat français émigrer avec ses usines dans un pays communiste ? Elles y seraient nationalisées...ce qui est la hantise du patron (quand son entreprise rapporte).

       
  • #2633903
    Le 5 janvier à 02:49 par kiki
    La Chine et son être-au-monde

    Je lis les commentaires : quelle panique générale ! C ’est le retour du "péril jaune " deux siécles plus tard ! Trés drôle ! Continuez tous à écrire s’il vous plait...

     

    Répondre à ce message

    • #2633965
      Le 5 janvier à 08:43 par Nadia
      La Chine et son être-au-monde

      Beaucoup (trop) de gens melangent tout et n importe quoi.
      Mais surtout de fiers patriotes, dans ces échanges, s offusquent de ce que les chinois sont sales, bouffent du chien, sont oppressés par leur pouvoir... Eh, oh, pourquoi vous devenez républicains d un coup à vouloir réformer les peuples CHEZ EUX ?!
      Cet ancrage du messianisme ripoublicain est étonnant.

       
    • #2633994
      Le 5 janvier à 09:48 par Tseraloff
      La Chine et son être-au-monde

      Vous pouvez trouver très drôle tout attitude de défiance vis à vis de la Chine. L’article ci-dessus fait étalage d’érudition mais également d’affirmation d’autorité sur l’absence de volonté hégémonique de la Chine aujourd’hui. Cela est factuellement en contradiction avec de nombreux agissements de la Chine dans toutes sortes de domaines. J’ai personnellement constaté professionnellement la volonté de ce pays de vaincre et dominer les autres nations. Par quelle naïveté peut on croire qu’il puisse en être autrement. Toute civilisation a vocation à croire à sa supériorité sur les autres et à faire ce qu’elle peut pour la voir consacrer. Il n’y a rien là d’anormal ni de répréhensible. Riez si vous voulez et si vous pensez que l’absence de défiance vis à vis de la Chine vous donne aujourd’hui l’image du garçon intelligent et éclairé....

       
    • #2634330
      Le 5 janvier à 17:29 par Jean
      La Chine et son être-au-monde

      Cher Tseraloff
      Tous les pays veulent vaincre et dominer les autres , c’est le moteur de la politique internationale depuis la nuit des temps. Et quand ce n’était pas les pays, royaumes,nations...c’était les tribus, peuplades....
      Ca pause problème aux gens quand ce n’est pas leur pays qui est le dominant, sinon on trouve que " tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes".
      C’est la loi du capitalisme, les gros mangent les petits.
      Et la roue tourne, après la Chine, on aura peur de l’ Inde , et le successeur de l’Inde sera....malheureusement pas la France j’en ai peur, notre splendeur appartient au passé (?).

       
    • #2635113
      Le 6 janvier à 15:56 par kiki
      La Chine et son être-au-monde

      Qu ’on en rigole ou qu ’ on en pleure , le résultat sera le même , on n’ y peut rien . Donc autant en rire !

       
  • #2633996
    Le 5 janvier à 09:55 par J.I.
    La Chine et son être-au-monde

    Tout ce qui est ancré, ancien et puissant fait peur à la bête du chaos.

     

    Répondre à ce message

  • #2634242
    Le 5 janvier à 15:24 par Paul82
    La Chine et son être-au-monde

    Suite à la lecture de cet article, j’allais écrire qu’il fallait mettre ceci sous le nez de tous les anti-chinois primaires. Mais de ce que je lis de certains commentaires me laisse pantois. Comme quoi le "péril jaune" ca reste tenace !

    Non la Chine n’a pas envie et n’a ni les moyens de conquérir le monde entier. Va falloir redescendre un peu sur Terre svp. Ce sont des Jaunes, pas des Blancs.... Après, certains petits malins vont me rétorquer que Pékin utilise l’usure pour contrôler telle ou telle partie de la Route de la soie. oui et ? Les Anglais ont fait la même chose au 19e siècle et ca ne fait hurler personne. Le problème est d’assurer notre sécurité, enfin si nos vieux pays d’Europe ont encore l’envie de vivre. Pas la faute des Chinois ou de qui d’autres, si "on" a envie de crever.

    Quant au "péril jaune".... évoquer ca alors que le raz de marée noir se pointe à l’horizon. Dois-je remettre en ligne les chiffres de la drépanocytose ? Je peux comprendre qu’on aime pas les Chinois et préférer d’autres peuples ; c’est pas un soucis. Mais qu’on n’en fasse pas une obsession !

     

    Répondre à ce message

    • #2642615
      Le 15 janvier à 10:39 par le Grec
      La Chine et son être-au-monde

      Non Paul, personne ne fait de fixation sur les chinois, au contraire je pense qu’on denonce que tres rarement la menace qu’ils representent. Au contraire les commentaires pro-chine sont legion. ET pendant qu’on parle les soldats chinois sont en train de s’entrainer comme ils ne l’ont jamais fait en territoire canadien, a deux pas de la frontiere avec les USA et avec la benediction de la pedale mondialiste Trudeau.

      Hier Xi a carrement proposer aux pedo-democrates US d’envoyer 250.000 soldats de l’armee chinoise aux USA, principalement a Washington (donc 300.000 en tout avec ceux qui sont deja au canada) pour s’assurer du bon deroulement de la transition presidentielle. Autrement dit pour s’assurer que Biden entre a la maison blanche et au passage mater les patriotes pro-Trump au cas ou ils prendraient les armes pour defendre leurs droits et leur liberte. Il faudrait que l’auteur de cet article sache ces choses-la avant de parler.

       
  • #2635537
    Le 7 janvier à 03:20 par JMLP
    La Chine et son être-au-monde

    C’est justement parce que la chine (et oui sans majuscule car elle n’est grande que de superficie) qui au depart devrait se limiter a la zone rouge ou orange a aujourd’hui les contours en noir, et demain atteindra les contours en vert voir meme au dela, que je suis contre elle, et que nous tous devrions nous en mefier.

    Je crois que Trump a tout compris avant tout le monde puisqu’il est patriote, stratege et surtout visionaire (ce que chaque grand dirigeant se devrait d’etre) et il voit l’emergence d’un nouvel empire chinois qui sera a terme sans doute plus puissant et conquerant qu’aucun autre empire chinois dans l’histoire, et gouverner c’est prevoir, d’ou mes preocupations qui sont je pense fondees.

    A Nadia, paramesh, bayinnaung et companie, c’est pas parce que nous avons les sionistes ou je sais qui d’autre sur le dos que nous ne devrions pas nous inquieter des chinois, parce que ce n’est en aucun cas contradictoire, au contraire on a malheureusement plusieurs ennemis et je vois pas en quoi c’est si difficile a comprendre pour vous. Je veux bien parler de nos autres ennemis mais l’article parle justement de la chine alors evitons de faire de l’hors sujet parce que sinon on s’en sort pas.

     

    Répondre à ce message

    • #2636128
      Le 7 janvier à 17:35 par Jean
      La Chine et son être-au-monde

      @jmlp
      En effet nous n’avons que des ennemis, ou alliés temporaires (futurs ennemis) : " en politique il n’y a pas de sentiments, seulement des intérêts ", c’est la réalité.
      Le problème actuel est que nous sommes une colonie américaine depuis 70ans. La Chine ne rachète pas tout en Europe, comme les ragots le prétendent : seulement 3% des investissements ds l ’UE sont chinois.
      Pour comprendre tout cela (politique internationale et intérieure chinoise etc...), je vous conseille la vidéo "Bruno Guigue : la fable du libéralisme " où il résume son livre du même nom

       
    • #2636338
      Le 7 janvier à 20:47 par jean
      La Chine et son être-au-monde

      Il faudrait remettre de la politique dans tous ces commentaires. Ce n ’est pas plus la Chine qu ’un autre pays qui est un danger en soi , c’est le systéme mondial capitaliste qui met chaque humain, chaque entreprise , chaque pays en concurrence, en guerre. La Chine n’était pas une concurrente tant qu ’elle était communiste . Le plus important à comprendre est, qu ’ en plus , ces gouvernements capitalistes sont avant tout des dangers pour leur propre peuple : dans les commentaires je ne vois cités les USA que comme le prédateur des autres nations ( et la Chine comme son successeur) mais personne ne parle des dégâts internes : 75 % des incarcérés sur le globe le sont aux USA, 20 % de la population US à la soupe populaire, couverture maladie réservée à un petit nombre...

       
Afficher les commentaires précédents