Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

C’était la France...

Avant, on avait Alain Delon & Brigitte Bardot. Aujourd’hui on a Dany Boon & Yolande Moreau. Mais rien n’est perdu ! Voilà pourquoi il faut se battre, résister, croire. Pour une France d’après qui soit moins laide.

 

 

 

Le niveau a baissé

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2517968
    le 03/08/2020 par sundance
    C’était la France...

    Je suis né en 1963, j’ai donc connu les 2cv, les 4l, les 403, simca 1000 et autres, pas de délinquance systémique, il y en avait, mais elle était maîtrisée,punie, la prison c’était pas les colonies de vacances, tenue pénale, parloir hygiaphone, radio dans le mur, messe le dimanche. Les femmes étaient moins agressées qu’aujourd’hui, il y avait des violences conjugales, mais il faudrait regarder les chiffres proportionnellement à la population actuelle, des faits de violences, viols, incivilités, etc... De plus les voyous de l’époque avaient un" code de conduite" on ne touche pas les personnes âgées, on n’aimait pas les pointeurs, les pédophiles, etc... Le système scolaire était beaucoup plus performant, inutile de faire la comparaison entre un certificat d’études et le bac actuel. Education civique et service militaire avaient leur utilité. Les acteurs, la musique, la qualité des films, tout barre en sucette, quand je vois ce que la France est devenue, je comprends qu’on ne la respecte plus, mais je ne l’excuse pas, j’aime mon Pays, la terre de mes ancêtres et j’ai la rage, la honte, le doute et surtout l’ineffable chagrin de voir ce splendide navire, submergé, éclaté, retourné, avalé par la mer, ceux qui seront dessus ou à côté seront aspirés dans les abîmes,il n’y aura plus rien, le destin tragique d’une civilisation qui érigeait le bonheur de vivre comme un art !!!


     

    • #2518154
      le 03/08/2020 par VORONINE
      C’était la France...

      Les allemands disaient :" Glucklich wie Gott Im Frankreich" ...." heureux comme Dieu en France " et ceux là étaient nos ennemis !


  • #2517971
    le 03/08/2020 par La fronce aux foncés
    C’était la France...

    Cette France d’antan est morte et disparue ! Où alors il faudrait changer de population !


  • #2517977
    le 03/08/2020 par ledaron
    C’était la France...

    Pourquoi donc regarder dans un rétroviseur magnifié par la nostalgie ? Faire avec l’existant en tenant à ses idéaux est plus productif !!!

     

    • #2518316
      le 03/08/2020 par Yasmine
      C’était la France...

      Comme la raison peut se montrer dure et froide ! Quel lendemain s’il n’y a d’hier ? Dans un vague à l’âme où la tristesse frôle l’amertume, il est courant d’idéaliser ce qui n’est plus, ce qu’on perd, cela s’inscrit dans un processus de deuil, c’est tellement humain.
      Pourquoi nier l’existant alors même que vous le prônez.


  • #2517978
    le 03/08/2020 par Jacques
    C’était la France...

    France Gall était obsédée par le Sénégal, comme son cher mari, sinon Gainsbarre & Bébel sont fils d’immigrés.

     

    • #2518116
      le 03/08/2020 par Heloise
      C’était la France...

      Oui et alors ?
      Bien sûr que de très nombreux immigrés ou enfants d immigrés ont participé à la culture française.

      Le problème n est pas là. Le problème c est que l idée même de culture française, de société française, est en train de disparaître au profit d un agrégat disparate, clinquant et vulgaire composé de consommateurs décérébrés.


    • #2518131
      le 03/08/2020 par gardener
      C’était la France...

      Le père de Bébel est né à Alger en 1898 et était donc Français même si ses grands parent étaient effectivement d’origine Italienne.


  • #2518000
    le 03/08/2020 par alençon
    C’était la France...

    les images en noir et blanc, c’ était la France...les images en couleurs sont la dette républicaine rien de plus.
    aujourd’ hui c’ est la France ou la république...à chacun de choisir son camp.
    et n’ ayez aucun scrupules, car croyez bien que les républicains, eux, c’ est pas la France qu’ils ont choisi.


  • #2518008
    le 03/08/2020 par Franc
    C’était la France...

    Aujourd’hui, le cinéma français me fait honte.
    Dans les années 60 et 70, il était à son apogée. On avait tous les plus grands, cinéastes, acteurs, scénaristes, dialoguistes, musiciens. Delon, Belmondo, Bardot, Picoli, Depardieux, Blier, Pierre Richard, Verneuil, Giovanni, Gabin, Ventura, Deray, Audiard, Lautner...


  • #2518009
    le 03/08/2020 par le vengeur masqué
    C’était la France...

    Ils nous apportent leur vulgarité,leur méchanceté,leur vide,sans aucun art,sans aucune grandeur,sans intelligence,sans créativité...à quoi fallait-il s’attendre d’autre de populations déracinées et qui n’ont,chez elles même, jamais inventé grand chose.
    La France,pays des Lettres et des Arts, ne se reconnaîtra jamais dans cette absence de tout,la France ne les reconnaîtra que comme chair à canon,quand ils seront tombés pour elle...Ci gît X et Y ,tombés pour la France.
    La France attend son renouveau,sa grandeur,son aura,son enthousiasme,sa ferveur,bref ce qui a souvent fait d’elle une Majesté.


  • #2518016
    le 03/08/2020 par Marie Claude
    C’était la France...

    C’est saisissant et quand j’ai vu le passage de la 2CV, cela m’a rappelé ma première voiture qui ne roulait pas bien vite mais que j’ai gardé plus de douze ans, toute une époque...
    Pourrions-nous encore rouler tranquillement dans la campagne sans se faire klaxonner, voire même accidenter par un camionneur allogène mécontent de notre "lenteur"...


  • #2518020
    le 03/08/2020 par hans
    C’était la France...

    Oui mais avant la France était un pays de race blanche ce qui n’est plus le cas aujourd’hui et le sera de moins en moins au fil des décennies.

     

    • #2518499
      le 04/08/2020 par Victor
      C’était la France...

      En France 7% de Noirs, en Allemagne 1% . Ma fille vit en Allemagne, je lui repete " reste en Allemagne la France est foutue " .


  • #2518021
    le 03/08/2020 par anonyme
    C’était la France...

    Oui, en effet, c’était la France. En montrant un juif (gainsbourg) au début de la vidéo ensuite un corse (Delon) et puis un Italien (Belmondo).

    En fait, c’est quoi un Français ?

     

    • #2518187
      le 03/08/2020 par Tg
      C’était la France...

      C’est quelqu’un, patriote, attaché à la Patrie Française, la vraie, à ses valeurs.. ; D’où qu’il vienne il est « Français » et de « seule » nationalité Française. Qu’il soit Harki, ou réfugié (comme avant), blanc, noir, jaune, ou caca d’oie, il est « Français ». Il est mon Frère, mon ami, mon alter ego. A ce titre, comme moi, il a la possibilité et le privilège de vous dire « MERDE ! » ce qui reste « Terriblement et admirablement Français ».


    • #2518188
      le 03/08/2020 par matador
      C’était la France...

      Une communauté de destin...Unifier un provencal et un breton ( que le droit coutumier opposait par exemple ) est un " exploi" qu’à su reveler la nation... Ca te va ?


    • #2518218
      le 03/08/2020 par letroudanslatete
      C’était la France...

      C’est, de cette expression qui nous est propre, qui ne se traduit ni en anglais, ni en espagnole, ni en allemand, ni même en polonais : "un bon vivant". Du moins c’est le point commun que je leurs trouve. C’est la plaisir de la vie avant les plaisir de l’argent j’ai l’impression. Mais bon c’est ma définition. Pourquoi ne pas en faire une mini-série comme "c’est quoi être juif ?" ?


    • #2518244
      le 03/08/2020 par max34
      C’était la France...

      Toi t’as rien compris.
      On peut être juif et être français. On peut être noir, on peut être d’origine corse (français depuis ?), italienne, espagnole, portugaise, arabe...
      On peut être aussi français de souche (fier) comme moi, et oui ça existe !
      Si tu n’est pas capable de voir la décadence que veut refléter cette vidéo enlève t’on masque FFP2 des yeux. C’est sur la bouche on te dit.
      Tu croyais qu’a E&R y’avait que des méchants fachos...raté.


    • #2518259
      le 03/08/2020 par sundance
      C’était la France...

      c’est se sentir Français !!!


    • #2518329
      le 03/08/2020 par Evaltonne
      C’était la France...

      Les Delon ne sont pas du tout une famille corse, c’est par sa mère qu’Alain Delon a des origines corses.


    • #2518398
      le 03/08/2020 par Praxis
      C’était la France...

      Comme si les corses n’étaient pas français, on voit le niveau intellectuel du mec, et la souffrance identitaire qui est la sienne.


    • #2518768
      le 04/08/2020 par de Souche
      C’était la France...

      Être français s’est se sentir envahi. Ne comparez pas des gens 1/4 rital avec des individus non assimilables que l’on nous impose depuis trop longtemps !


  • #2518029
    le 03/08/2020 par pangolin errant
    C’était la France...

    Croire c’est bien... mais si on n’a pas identifié l’Ennemi d’une part, et qu’on ne sait pas en quoi il faut croire d’autre part, on reste le cul entre deux chaises !

    Cette époque révolue avait encore le bénéfice de l’insouciance - les temps récents ont subitement changé la donne - et de plus il s’agit de stars, donc au statut privilégié..

    Je crois que pour ma part, et pour revenir au temps présent, il faut renouer avec cette insouciance, mais plus fort, avec cette joie de vivre, à la française,
    et donc, il faut avant tout dédramatiser car le drame est la raison de la société du spectacle !
    et le terme "ingénierie" qu’on colle ici et là, se résume surtout à une ingénierie unique, non de la peur, mais du malheur, de l’incroyance...

    Ce que nous devrions faire, c’est envoyer chier net tous ces imposteurs, sans états d’âme, au nom de la Joie de vivre & de l’Amour - qui ne sont pas des caractères spécifiquement français -, bref de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide dans chacun de vos actes !

    Le Christ l’a dit - Vous êtes sauvés - alors pourquoi on s’emmerde à s’accrocher à leur stratégie du chaos ? La peur sans doute, mais elle empêche la joie !

    Faites votre introspection par rapport à ça : pourquoi l’avenir devrait-il être sombre ?

    Nous avons tous les talents, toutes les bonnes volontés, tout le génie, on ne demande qu’à s’exprimer, alors pourquoi entrer dans leur jeu ?

    C’est la seule question à mon avis, qu’on doit se poser intimement, comme dit Casasnovas, à l’écoute de son corps et de son esprit...

    Quand on aura retrouvé un semblant de société, alors il y aura de nouveaux Belmondo et de nouveaux Delon, OK ? Il n’y a pas de fatalité ni de fin de l’histoire !

    Votre façon de voir, les gens, est dramatique, c’est ça le problème ! - selon moi, à chacun d’observer son ressenti au quotidien.

    Les croyants, eux, s’en remettent à Dieu, c’est leur choix, mais nous pouvons aussi espérer voir apparaître une société qui soit bien plus vivable non ?
    (Peut-être qu’un livre édité par KontreKulture sur le catholicisme social serait le bienvenu)


  • #2518040
    le 03/08/2020 par Marco
    C’était la France...

    Ah qu’est ce que j’aurais voulu connaître cette France !
    Je suis né dans une année servant de titre à roman dystopique malheureusement prémonitoire...
    Comment on a pu en arriver la en 2020 ? à cause des boomers ? du néolibéralisme ? évolution de la société ?

     

    • #2518235
      le 03/08/2020 par G1
      C’était la France...

      Tout simplement à cause de la crise de sens qui hante l’homme depuis qu’il a accès à la réflexion.
      Lorsque le sens viens à manquer, des béances se rouvrent et alors la peur, la colère, la violence et la haine s’expriment...jusqu’à ce qun nouveau système de sens permette d’apaiser ces tensions consubstancielles à l’homme et permette la paix.


    • #2518336
      le 03/08/2020 par anymosa
      C’était la France...

      la société du "moi"
      des personnages médiocres, heureux de leurs sorts et satisfaits d’eux même

      cette France, tous ceux qui lui posaient des questions pertinentes pouvant remettre en cause ses incohérences, répondait invariablement " va vivre en russie, et tu verras ... " ce a quoi elle disait vrai mais le vrais n’est pas la vérité
      j’ai en mémoire cet ouvrier, qui soutenait que "sans patron y aura plus de boulot" et qui était soutenu dans sa position pas des personnages qui étaient "patrons" sauf que lui se déplaçait en mobylette et que l’un de ceux ci en récompense du bétonnage acharné d’un charmant village balnéaire de la région de Narbonne roulait en 350sec ( en 68 une 350 sec, il n’ y en avait qu’une dans une ville de plus de 100 000 ha )
      alors oui c’était la France, celle qui a fait le lit dans lequel on nous demande aujourd’hui de se coucher pour y crever
      oui le "pola" de l’instant est beau, mais le film dont nous connaissons le début et dont subissons la fin est laid


  • #2518043
    le 03/08/2020 par François Desvignes
    C’était la France...

    "Isaïe a décrit d’avance des évènements et des choses qui auront à se produire jusqu’à la fin des siècles" (Ecclesiast., XLVIII, 27, 28).

    Isaïe a prophétisé les 4 étapes d’une nation qui meurt au CH IX 8 et X 4 de son Livre.

    Ceux qui sont intéressés par le texte peuvent s’y reporter (Lemann en a fait un commentaire in " les étapes d’une nation qui meurt")

    1 ere étape : l’Orgueil des dirigeants s’estimant "égaux de Dieu"

    Conséquence de la 1ere étape : l’armée perd progressivement ses capacités opérationnelles jusqu’à l’incapacité totale (absence de matériel, médiocrité des chefs, désertions etc).

    2 ième étape conséquence de la 1ere : l’Homme est souverain et non Dieu qui n’existe pas ou ne sert à rien.

    Conséquence de deuxième étape : Tout pouvoir est désacralisé et sa sécularisation est proportionnelle à son inefficacité ; l’Etat devient progressivement impuissant, corrompu, inefficace , injuste et contesté.

    3 ième étape conséquence des deux premières : l’impiété et l’hédonisme sont les nouvelles religions de substitution.

    Conséquence de la troisième étape : la guerre civile de tous les jouisseurs contre tous les jouisseurs s’installe progressivement dans la société des droits revendiqués (et non plus de devoirs acceptés). C’est le chaos des individus et la dictature des minorités

    4ième et dernière étape  : l’introduction du mal dans les lois ( le mal qui était déjà dans les faits et les faits hors contrôle, passe maintenant dans la loi : ce qui est mal est autorisé avant d’être loué pour enfin devenir obligatoire)

    Conséquence de la troisième : la guerre étrangère où la nation (vaincue) doit choisir entre la captivité ou la mort...si l’ennemi lui en a laissé le choix...

    Après la prophétie d’Isaie les juifs ont expérimenté la captivité ou la mort : en l’an ’724 le roi d’Assur fit le siège de la Samarie et pendant deux ans, l’on égorgea les mères sur les cadavres de leurs fils (Michée, I , 6, 7 ; Osée, X ; Ezéchiel, XXIII , 46, 47).

    Nous sommes à ce point 4 ainsi décrit :

    Malheur à ceux qui font des lois d’iniquité,
    Et a ceux qui écrivent des sentences injustes,
    Écartant les pauvres du tribunal,
    Privant de leur droit les faibles.
    Faisant des veuves leur proie,
    Et des orphelins leur butin.
    Et que ferez-vous au jour de ma visite,
    Quand la ruine fondra de loin ?
    Vers qui fuirez-vous pour trouver du secours,
    Et où confierez-vous vos trésors ?
    Quiconque ne se courbera point parmi les captifs,
    Tombera parmi les morts !

     

    • #2518602
      le 04/08/2020 par Grosbill
      C’était la France...

      Isaïe a raison ! Et Malachie aussi, mais pas toujours : car bien mal acquis ne profite jamais pour les gueux, alors qu’il profite beaucoup, après un très court séjour en prison, ou même sans passer par la prison pour les « privilégiés », les « républicains » qui sont plus égaux que les autres.


    • #2518641
      le 04/08/2020 par Deus vult
      C’était la France...

      Merci @jean desvignes pour ce beau commentaire !

      On doit reconnaître que sur E&R, le niveau est plutôt élevé ! On ne regarde pas touche pas à mon poste.


  • #2518074
    le 03/08/2020 par Yannick
    C’était la France...

    La décadence dont Monsieur Le Pen depuis 40 ans.


  • #2518076
    le 03/08/2020 par Christophe
    C’était la France...

    La France que nous avons tant aimés... (et j’ai 30 ans)

     

    • #2518403
      le 04/08/2020 par EnKi
      C’était la France...

      La France que nous avons tant aimée à commencer par sa langue correctement orthographiée.


    • #2518522
      le 04/08/2020 par Le prince
      C’était la France...

      La France que nous avons tant AIMÉE.


  • #2518107
    le 03/08/2020 par Bougie
    C’était la France...

    Ce qui est magnifique c’est que pour la France chacun y va de son idée.
    Ouvrez vos fenêtres et vos esprits, la France est toujours aussi belle dans l’intimité, il manque juste un peu de lumière dans nos cœurs que seul la foi en l’unique procure.

     

    • #2518195
      le 03/08/2020 par Josselin Bigaut
      C’était la France...

      À la lueur des bougies posées passivement pour commémorer des morts qu’on ne vengera jamais, d’autres leur préfèrent les éclats des flammes avec lesquelles l’on pourrait aisément purger quelques vices en France.

      À chacun sa lumière.


    • #2518370
      le 03/08/2020 par Jérômeproudhon
      C’était la France...

      Vrai, nous sommes français, et pas des français d’avant.


  • #2518119
    le 03/08/2020 par Tobi
    C’était la France...

    La fin de la vidéo est vraiment révoltante !
    Une vidéo comme ça tout les jours et on aura bientot des "Luca Traini" ou "Brenton Tarrant" bien de chez nous.
    Il me foute la haine mais jamais je n’irais venger qui que ce soit en imitant leur sauvagerie sur des gens qui leur ressemble.


  • #2518143
    le 03/08/2020 par scania
    C’était la France...

    La minute schizophrène.

    S’il y a unanimité à penser qu’avant c’était mieux, tout le monde est-il alors prêt à concevoir que si c’est vrai, demain sera donc pire qu’aujourd’hui, que cet aujourd’hui est donc bien et que dans 30 ans on le regrettera sûrement avec la même nostalgie que ceux qui les ont connues regrettent les années 60 ou 70...

    A méditer.

     

    • #2518402
      le 04/08/2020 par sixties
      C’était la France...

      Ce n’est pas faux ce que vous dîtes, mais il faut considérer que la France qu’on regrette des années 60/70 sortait d’une longue période sombre de la guerre 39/45 , et que dans les années 50, étaient encore courantes les lampes à pétrole, pas d’eau courante partout, pas de tout à l’égoût, pas de chauffage central etc.... Et où le jeunesse était encore " corsettée " . Donc si on compare , nous sommes aussi dans une période sombre avec l’Europe qui dicte sa loi , la France qui a perdu sa souveraineté, sa libre expression, l’Euro ,,’immigration qui nous submerge, le chômage, la violence gratuite, le laxisme des juges, et à présent le masque, et tout son corollaire ! Soit on va connaître pire, soit on va sortir de cette période mortifère....


    • #2518514
      le 04/08/2020 par LeBrasVengeur
      C’était la France...

      Bien sur , tu as tout dit, les perspectives démographiques sont formelles en 2060 au plus tard les français de souche seront minoritaires, bien avant dans la population actives, voila voila.. Oui les dany boon, chanteurs foireux font tous être regrettés dans 40 ans, ça semble incroyable et pourtant c est une certitude


    • #2518576
      le 04/08/2020 par Robespierre le Petit
      C’était la France...

      Dans l’Ecclesiaste le roi Salomon dit (Ch. 7. 11) :
      "Ne dites point : d’où vient que les premiers temps ont été meilleurs que ceux d’aujourd’hui ? Car cette question n’est pas sage."
      Je transmets...


  • #2518164
    le 03/08/2020 par frédéric
    C’était la France...

    bonjour, j’ai une petite entreprise qui numérise des films (8,16 & 9.5). A longueur de journée je vois ce qu’était la France et ça me file le bourdon.

    Les gens étaient beaux et minces à la plage, comme à la montagne. Les voitures étaient Peugeot, Citroën ou Renault rarement Mercedes ou BMW.

    Le basculement à clairement eu lieu dans les années 80.

     

    • #2518325
      le 03/08/2020 par Edouard
      C’était la France...

      Je vous comprends si bien. J.ai 48 ans, quand je revois les films de mon enfance, muets, en noir et blanc ou avec un peu de couleur qui a passe, c’est un autre monde, fait de jeux simples, de desirs simples.


    • #2518521
      le 04/08/2020 par c’est vrai
      C’était la France...

      J’étais gamin dans les années 80, effectivement il y avait des bon moments en famille, des vrai Noël (avant qu’on sache que no Ël ça veut dire pas de Dieu) mais planait comme un mauvais pressentiment sur de nombreuses photos... Comme si tout le monde essayait de profiter des bon moments au maximum tant que c’était encore possible... On était en train de passer du règne de la qualité au règne de la quantité... Ou bien on était en train de le réaliser...maintenant on sait.. Ou bien on en est proche. Dieu vient nous chercher au fond des ténèbres.


  • #2518173
    le 03/08/2020 par Juah
    C’était la France...

    Cette même France qui a voté mitterrand pour 14 ans

     

    • #2518481
      le 04/08/2020 par Le prince
      C’était la France...

      Le regroupement familial et l’IVG, c’est Giscard, pas Mitterrand..m


    • #2520636
      le 07/08/2020 par Robespierre
      C’était la France...

      Tu oublies Sainte Simone Veil, alias La Tatouée.


  • #2518217
    le 03/08/2020 par sixties
    C’était la France...

    La France d’avant c’était : le respect de la police, des enseignants, même les voyous avaient leur code d’honneur. La France d’avant c’était de belles chansons mises en valeur par Maritie et Gilbert Carpentier, c’était peu de violence , on n’avait pas peur de sortir le soir, à pieds, c’était quelques "blousons noirs" qui se tapaient entre eux, c’était les petits bals de quartiers avec des mini fêtes foraines, mais surtout, il n’y avait pas de smartphones, pas ou très peu de drogués, peu de gens avaient une voiture , les jeunes avaient un transistor et on écoutait tous les soirs à 17 H "Salut les copains" en se réunissant autour de ce transistor , les jeunes organisaient des surboums (ou surprises-partie) (très "sages" - et pour cause, il n’y avait pas la pillule) . La France d’avant, c’était prendre plaisir aux choses simples. Mais surtout, il y avait du travail et le chômage rare.. Et puis, il y avait notre B.B. et Johnny à qui, la France a rendu l’hommage qu’il méritait.


  • #2518222
    le 03/08/2020 par trévire
    C’était la France...

    Avant
    on voyait les filles en robes ou en jupes. On pouvait leur causer.
    on pouvait passer rue du Faubourg Saint Honoré avant sa privatisation
    nos potes juifs étaient pacifistes et, dès fois, soutenaient les palestiniens
    on respectait nos instits et nos profs
    on était fiers d’être français et de l’histoire de France
    on ne connaissait pas les réseaux sociaux (qui donc ne nous emmerdaient pas)
    on perdait au foot contre l’Allemagne et l’Italie mais c’étaient les arbitres
    on pouvait rouler sans des radars tout partout
    on avait le franc, l’inflation mais les salaires augmentaient
    on trouvait du boulot
    on avait des hauts fonctionnaires et des diplomates qui travaillaient pour leur pays
    on se mariait avec des femmes
    on avait une confiance totale dans nos médecins
    on…on…on…
    Maintenant
    Tout ça n’est plus vrai, tout part en c..ille, l’école, notre industrie, nos dirigeants corrompus et incompétents et en plus on doit porter des muselières mais je suis persuadé que ça va pas durer.

     

    • #2518361
      le 03/08/2020 par becalme
      C’était la France...

      on ne connaissait pas les réseaux sociaux (qui donc ne nous emmerdaient pas)

      Les réseaux ont de tout temps existaient, mais de nos jours sont accessibles à tous , même aux pires ignorants et, c’est ce qu’a facilité l’ingénierie sociale à l’échelle planétaire.


    • #2518498
      le 04/08/2020 par paramesh
      C’était la France...

      internet comme les réseaux sociaux ne sont que des outils, (comme un couteau).
      j’ai vécu la plus grande partie de ma vie avant l’informatique privée donc avant ce qui vous semble aller de soi. ce ne sont ni internet ni les réseaux sociaux qui abrutissent les gens mais des gens abrutis par une ingéniérie sociale véhiculée par l’éduc nat la "culture" et les médias, qui utilisent ces outils comme des cons. personnellement internet a changé ma vie de chercheur en m’ouvrant toutes les portes de la connaissance sans passer par la case bibliothèque infiniment plus limitée. on n’a plus aucune excuse de rester ignorant à l’heure actuelle.
      quant aux réseaux sociaux, sans facebook pas de gilets jaunes.


  • #2518441
    le 04/08/2020 par La nuque roide
    C’était la France...

    C’était la France...
    Si cette France d’hier a été capable de donner cette France d’aujourd’hui, c’est qu’elle n’avait rien dans le ventre, elle peut aller se faire foutre comme la France d’avant hier et d’avant-avant hier !
    Quant au christianisme dont les valeurs morales sont nécessaires à structurer une nation, selon l’idée que s’en font Mauras et autres Barrès et Chateaubriand, ces bien-pensant peuvent aussi aller se faire foutre en cela qu’ils n’ont rien compris aux Paroles de Jésus Dieu fait homme qui ne sont pas faîtes pour moraliser je ne sais quel état-nation ou royauté ni pour se maquer au pouvoir temporel lequel est corrompu tôt ou tard, les Paroles de Jésus n’ont nul besoin d’un pouvoir quelconque car elles s’adressent à tout un chacun, elles parlent directe au cœur, à l’intelligence, à la raison, à l’affect, et quand tu les piges en vérité, pour de vraie, tu piges aussi que tout le reste n’est que vanité et poursuite des alizées, Jésus ne fait pas de politique, et il n’y a pas avec lui de demi-mesure, c’est pourquoi, au final, la France n’a jamais été chrétienne, aucun pays non plus, pas mieux la Russie, quoique, si l’espoir doit venir de là-bas, de la Saint-Mère Russie, pourquoi pas, sinon que l’espoir n’en prend pas trop le chemin, mais sait-on jamais.
    Je vous laisse deviner quel est la différence entre la théologie catholique et la théologie orthodoxe, et je peux vous dire : elle est de taille.


  • #2518550
    le 04/08/2020 par loge averroès
    C’était la France...

    c’est vrai qu’il n’y pas photo avec un Delon et un Belmondo
    sapés comme des Valentino et jouant les Carbone et Spirito
    deux mafieux Marseillais qui petit rappel historique
    n’étaient que de sombres crapules, des petites ordures opportunistes
    et de fidèles collaborationnistes de la Gestapo de Marseille ...
    à la grande la différence de maintenant c’est que les collaborationnistes
    de la waffen SS Maçonnique d’aujourd’hui ne sont plus en chapeaux,
    et costards trois pièces ,
    mais en joggings à capuches, baskets et wesh-wesh-wallah


  • #2518634
    le 04/08/2020 par SouvSetêIuq
    C’était la France...

    C’était la France ...bienvenus au Frankistan !


  • #2518651
    le 04/08/2020 par Mon Cult aussi !
    C’était la France...

    Nostalgie de vieux laïcard... C’est exactement cette France d’hier qui a permis celle d’aujourd’hui. A l’époque, la chute libre n’était pas encore visible, mais elle était belle et bien amorcée...


  • #2519046
    le 04/08/2020 par Testou
    C’était la France...

    Un croyant en Dieu dirait : « qu’avons nous fait pour mériter cela ? »
    un vieux fornicateur, hypocrite, qui tire vers lui la densité d’évènements... dirait : « c’est de la faute des racailles ».

    Dieu juge les peuples et il les alterne.
    crdlt


Commentaires suivants