Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Cash Investigation : un logement social contre une enveloppe de cash

Pour décrocher un logement social, des familles ont été contraintes de verser des enveloppes de plusieurs milliers d’euros. Elyamine témoigne avoir dû payer 3 000 euros pour obtenir un faux dossier… Extrait de « Sociétés HLM : loyers modérés pour business démesuré », une enquête de Sophie Roland diffusée mardi 23 avril 2019 à 21 heures sur France 2.

 

 

Après des semaines d’enquête à Aubervilliers, le magazine Cash Investigation (Facebook, Twitter, #cashinvestigati) a enfin rencontré un locataire qui accepte de parler à visage découvert d’un système qui a contraint des familles à verser des enveloppes de plusieurs milliers d’euros pour décrocher un logement social en région parisienne.

En 2015, Elyamine a emménagé dans un deux-pièces de 46 mètres carrés. À l’époque, ce coiffeur dormait dans sa voiture et enchaînait les petits boulots pas toujours déclarés. Il lui était alors impossible d’accéder à une location. Un jour, un client lui a proposé un appartement HLM contre une enveloppe de 3 000 euros. En échange de cette somme, l’homme lui a préparé un dossier de candidature.

Lire l’article entier sur francetvinfo.fr

 

Un sujet datant de 2017 sur la corruption dans les attributions de logement socieux :

 

Le cas de la ville de Sarcelles en 2010 :

Cash investigation d’Élise Lucet, sur E&R :

Le manque de logement social, sur E&R :

 






Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Ma mère qui a 74 ans et qui gagne une retraite de 960 E par mois a attendu 8 ans avant d’avoir un logement social. Mon père qui a maintenant 81 ans attend toujours, ça fait 12 ans depuis son dépôt de dossier. Ils ont tous lez 2 commencé a travaillé (donc cotisé) a 16 et 17 ans.

     

    Répondre à ce message

  • En fait la question est simple : qu’est-ce qui est réel dans ce pays, je veux bien qu’il y est magouille de çà, de- là, mais là c’est du sol au plafond, de la justice, au gouvernement au président, en passant par les logements, la police, les banques etc. etc. etc.du moment qu’on sort les images sonnantes et trébuchantes, enfin, là aussi on les aperçoit justes sur un écran puisque ça aussi devient fictif .C’est la foire d’empoigne , tout est bidon .Il n’y a qu’une chose qui compte avant tout .LE DIEU FRIC !

     

    Répondre à ce message

    • Pour la première fois de ma vie en France, un agent des télécoms m’a demandé un bakchich pour me rétablir ma ligne. Sinon, j’aurais eu à patienter peut-être une à deux semaines. Paupérisation, banalisation de la corruption à toutes les strates de la population ?

       
    • @ Ignace
      Et vous avez accepté ?
      J’ai vécu dans le tiers-monde, où ces choses-là sont la règle. J’ai cherché un responsable au-dessus du demandeur de backchich, via des petits employés des télécoms et un natif du pays, par le bouche à oreille. Cela a pris un mois au moins, mais ma ligne a été rétablie sans backchich.
      Il s’agit de montrer que la corruption n’est pas facile ! Nous sommes en France, c’est encore possible. Il s’agit de se distinguer par le comportement des populaces avides et incultes qui nous envahissent et nous pillent. Noblesse oblige.

       
  • #2184093

    J’ai hâte de voir si ce reportage de Cash Investigation a filmé dans le détail le quartier Aubervilliers-Pantin-Quatre chemins, plate-forme d’atterrissage de l’immigration massive et pauvre en Ile de France. Le "quart-monde" de l’autre côté du périf.
    J’y ai habité deux ans. "Blanc" la quarantaine, j’étais l’un des rares français de souche à résider dans le quartier. Du coup, les magouilleurs en tous genres pensaient que j’étais un flic ; ce qui m’a épargné certains désagréments relationnels.
    Les autorités ayant facilité une formidable dégradation de ces quartiers, les prix du marché immobilier n’ont pas progressé comme ailleurs en Ile de France ; appauvrissant ainsi les petits propriétaires de la classe moyenne, pour le plus grand bonheur des gros promoteurs immobiliers qui, maintenant soutenus par une refonte globale du Nord-Est, raflent la mise.

     

    Répondre à ce message

  • #2184186

    Vous ne comprenez pas : " La France est un hôtel " qui disait.

     

    Répondre à ce message

    • #2184303

      J’ai entendu parler qu’il serait envisagé par le gouvernement de réquisitionner de force toutes les maisons d’hôtes pour loger les migrants.

      On comprend mieux maintenant la publicité qui est faite partout dans les médias pour que les gens transforment leur bien en maison d’hôtes !

      Au final vous ne serez plus chez vous !

       
  • #2184189

    comme on dit dans le social : "la fibre humaine avant tout " !

    la fibre caviar.

     

    Répondre à ce message

  • Pour vous donner une idée de la corruption, ayant été agressé physiquement j’ai fait appel à un avocat, ce dernier a demandé à être payé pour moitié en liquide et ce n’était déjà pas donné...
    Au final l’agresseur à été contraint à payer un euro de dommage et à me rembourser mes frais (officiels) et une obligation de soins( jamais accomplie) et n’a payé que les 1 euros un an plus tard, et lui a bénéficie de l’assistance juridique.
    Bilan : j’ai payé 1400 euros en tout lui 1 euro pour m’être fait agressé physiquement sans compter de multiples menaces de mort sur des proches...

     

    Répondre à ce message

  • en Norvege c’est simple pas de probleme de fiches de paye, si vous avez rien on vous file un apart et l’equivalent en couronnes de 1000 euros...personne n’est a la rue, TOUS les norvegiens ont un toit au dessus de la tete et de quoi payer les factures et la bouffe meme si ils n’ont jamais travaillé de leur vie...par contre faut etre norvegien...

     

    Répondre à ce message

  • #2184598

    avant c’etait 20,000 francs, donc 3,000€. Rien n’a change.

     

    Répondre à ce message

  • #2184599

    Il faut que tous ces locataires “fraudeurs” avec leur dossier bidon quittent ces logements.. C’est scandaleux. En vrai, ce document n’a rien d’exceptionnel.. Bref, maintenant il s’agit de VIRER toutes les personnes qui ont PAYE pour rentrer illégalement dans ces logements..Virer tous les DÉLINQUANTS qui ont participé à cette entourloupe aux détriments des vrais et honnêtes, travailleurs demandeurs de logements. La tête de la Responsable “Moulin Vert” qui souriait pour ne pas hurler..
    A virer.

     

    Répondre à ce message

  • #2185145

    Cash Investigation... Ah ah ! OK ! Tout cela est certainement un reportage populiste... Un commentaire cher Marlène ?

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents