Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

JO Paris 2024, c’est le Pérou !, Pénicaud contre Lucet, Obono et le terrorisme

 

 

Prologue

Les larmes de l’Anne de Paris – apparemment liftée pour l’occasion – lors de l’attribution...

 

 

Les JO 2024 à Paris, ça commence bien. Surtout pour la délégation française qui est allée se faire une ventrée à Lima, au Pérou. Boeing affrété, hôtel 5 étoiles sur place et grand resto pour fêter l’attribution, Mediapart a chiffré la petite sauterie à un million et demi. Ce n’est que le début, le combat contre la pauvreté continue !

 

Un million et demi ? Une paille par rapport aux 6,2 milliards annoncés avec l’alibi du développement « économique et sportif » de la ville ( de Paris). On sait tous que l’attribution des JO commence dans l’allégresse, et se termine généralement dans la dèche. Voici ce qu’énonce Emmanuel Frot, auteur d’un rapport sur le potentiel économique des JO 2024 en France :

« C’est celui qui estime le plus mal qui remporte les Jeux, puisqu’il vend des choses à un prix inférieur à ce qu’il en coûtera vraiment pour séduire. Et après, il doit payer. C’est ce qu’on appelle la malédiction du vainqueur. »

Côté Hidalgo, on réplique qu’on attend entre 5 et 11 milliards de retombées économiques avec trois scénarios : le premier, très optimiste, fait état de 247 000 emplois et de 11 milliards, le deuxième 189 000 et 8 milliards, le dernier, le scénar catastrophe, 119 000 emplois et 5 milliards. Heureusement, le contribuable français paiera, comme l’Allemagne en 1919...

 

 

Petit correctif, la mégateuf des organisateurs n’est supportée qu’à 50% par les fonds publics, l’autre moitié incombant aux sponsors. Pour plus de sécurité, la ville de Paris devrait mettre un compteur des dépenses pour les JO... Ça fait un peu mesquin de notre part, mais le maire de Paris nous a habitués à une gestion glandilleuse des deniers publics. Chat échaudé craint l’eau froide socialiste.

Ceci étant dit, à droite, enfin chez les libéraux de LREM, c’est pas mieux. Le ministre du Travail Muriel Pénicaud était l’invitée de l’émission Cash Investigation d’Élise Lucet, qui a réalisé un sujet courageux sur les conditions de travail dans les centres d’appels de l’opérateur Free (nous y reviendrons, car les journalistes qui « s’attaquent » à Xavier Niel ne sont pas légion). Placée devant une question concrète, elle a pataugé dans la semoule...

 

 

Pas facile, même quand on est ministre, d’affronter le retour du réel sur une entourloupe macronienne. On sait tous que les salariés vont déguster, et ceux qui ont voté Macron parmi les 18 millions de salariés français vont sentir leur douleur. Heureusement, tous ne perdront par leur emploi, mais le Profit, incarné par l’axe du Mal MEDEF-Banque, grignote la falaise des acquis sociaux en douce... Pénicaud n’a pas fini de ramasser des tomates mais ça, les oligarques s’en foutent : les politiques, c’est du consommable, et c’est justement ce turn-over qui fait croire en la Démocratie !

Vu qu’on vient de taper sur la team Macron, on va s’en prendre, toujours dans un souci d’égalité républicaine, à la team Mélenchon. Sa perle noire franco-gabonaise Danièle Obono, qui s’est rendue célèbre en préférant ceux qui crachent sur le drapeau national à ceux qui crient « vive la France », discutait hier le projet de loi sur la sécurité intérieure et la lutte antiterroriste. Dans la droite ligne de son idéologie antifrançaise pas très chrétienne, Danièle se lance dans une argumentation pour le moins originale...

 

 

Une lycéenne voilée de Bobigny n’aurait pas dit mieux. Soyons honnêtes : les terroristes qui tuent des Français sur le sol national ne sont pas de vrais musulmans, puisqu’il tuent des gens. Mais ils les tuent au nom du salafisme, ou du takfirisme, pour être précis. Nul doute que l’argument religieux peut être battu en brêche par l’argument manipulatoire, de jeunes hybrides – mi-délinquants mi-islamistes– pouvant être poussés à l’action (qu’ils désirent ardemment) par des infiltrés du renseignement. Les années de sang de l’Algérie (1992-1999) le prouvent.

 

Épilogue

Ceux qui en France trahissent l’intérêt national sont à la fois vénérés et grassement payés. Ceux qui défendent l’intérêt national sont frappés au portefeuille et déconsidérés.

Voir aussi :

19 octobre
Un jour en France : jeudi 19 octobre 2017
Rozon le cochon, Omar Sy contre Zemmour le criminel, Marilou Berry superstar
14
18 octobre
Un jour en France : mercredi 18 octobre 2017
Vive les yachts, la fin du fret SNCF ?, Philippot contre la meute
17
17 octobre
Un jour en France : mardi 17 octobre 2017
BalanceTonPorc/Juif, Anne Frank(enstein), Massilia détritus
27
16 octobre
Un jour en France : lundi 16 octobre 2017
Oliver Stone weinsteinisé, Blanquer contre l’écriture inclusive, le PS dégraisse
28
13 octobre
Un jour en France : vendredi 13 octobre 2017
Balladur revient... chez Zemmour, droit de cuissage, immigration massue
26
12 octobre
Un jour en France : jeudi 12 octobre 2017
Garrido, rends l’argent, Le Média sort ses griffes (limées), les allocations Macron
6
11 octobre
Un jour en France : mercredi 11 octobre 2017
Weinstein et les Françaises, sugar babies pour mecs riches, Caroline Roux démission
39
10 octobre
Un jour en France : mardi 10 octobre 2017
Spécial Mélenchon contre Valls, islamo-gauchisme contre judéo-fascisme !
11
9 octobre
Un jour en France : lundi 9 octobre 2017
Plus de femmes soldats, villes (très) moyennes, Grandes Gueules mini courage
10
6 octobre
Un jour en France : vendredi 6 octobre 2017
10 ans pour Mamie Djihad, un GM’S répond à Macron, Éboué & Cohen
12
5 octobre
Un jour en France : jeudi 5 octobre 2017
Panique dans le RER, Dupont-Aignan attaque, grosse drague de rue
54
4 octobre
Un jour en France : mercredi 4 octobre 2017
Justice pour Dieudonné, justice pour Theo, justice pour les mal-logés
10
3 octobre
Un jour en France : mardi 3 octobre 2017
Hommage à Mauranne & Laura, assassinées par les "failles" de notre "Justice"
86
2 octobre
Un jour en France : lundi 2 octobre 2017
Un cycliste à moteur, Xavier Niel über alles, Les amoureux de la France
13
29 septembre
Un jour en France : vendredi 29 septembre 2017
Non aux 4 000 vaches !, Paris-Lyon en 5h avec Ouigo, Hadopi revient !
20
28 septembre
Un jour en France : jeudi 28 septembre 2017
La manif des retraités... enfumés par Macron, Chirac retraité des femmes
14
26 septembre
Un jour en France : mardi 26 septembre 2017
Najatisme décapité, putes de Lyon, Sarah, 11 ans, "consentante"
17
25 septembre
Un jour en France : lundi 25 septembre 2017
Spécial 93 : le classement des villes, le poids du social et l’économie du shit
21
22 septembre
Un jour en France : vendredi 22 septembre 2017
Les cuisses à Brigitte, le temps de travail, les princesses modernes
46
21 septembre
Un jour en France : jeudi 21 septembre 2017
Tetris politique : FN désocialisé, France insoumise en embuscade
8
20 septembre
Un jour en France : mercredi 20 septembre 2017
Macron rappelle les expatriés, sélection à la fac, le gros cancre Aphatie
13
19 septembre
Un jour en France : mardi 19 septembre 2017
Le Monde avec Bernanos, la France Alzheimer, le porno gay 120 Battements
11
18 septembre
Un jour en France : lundi 18 septembre 2017
Couscous Philippot, des migrants à la fac !, et la défaite de l’Huma
40
15 septembre
Un jour en France : vendredi 15 septembre 2017
La pleurniche de Stéphane Guillon, Ardisson sodomisé, Dupontel à la rue
25
14 septembre
Un jour en France : jeudi 14 septembre 2017
Spécial "santé" avec le Glyphosate, le Lévothyrox et le couple PMA-GPA
19

Pour bien comprendre ce qui se trame derrière le petit théâtre politique,
lire chez Kontre Kulture

 
 






Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1808996
    Le 27 septembre à 20:19 par hahaha
    Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

    Hahaha, Mme LE Ministre n’a pas compris la cause du licenciement : ABUSIF, xxxxxxx ! <- abstenons-nous de qualificatif...

    PS : Obono a juste oublié les rabbins dans son évocation de l’Ancien Testament. Comme c’est ballot...

     

    Répondre à ce message

    • #1809034
      Le 27 septembre à 21:26 par réGénération
      Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

      Effectivement je ne vois pas pourquoi un prêtre citerait l’Ancien Testament, elle mélange tout cette hystérique.
      Obono ferait mieux de s’intéresser au Talmud, c’est plus actuel !

       
  • #1809015
    Le 27 septembre à 20:40 par Mat
    Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

    J’ai regardé le magazine d’Elise Lucet et je dois dire qu’elle a brusquement monté dans mon estime.
    Mais pourquoi avoir fait cela et y a-t-il quelque chose qui m’échappe ?

     

    Répondre à ce message

    • #1809042
      Le 27 septembre à 21:37 par Django
      Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

      Cette femme est effectivement intrigante. Je la revois il y 10 ans balancer ses conneries quotidiennes, conne comme un coin et collabo à en faire pâlir David Pujadas, dans le JT ; et déjà à l’époque, parallèlement, elle faisait des reportages bien ficelles dénonçant divers manipulations et abus de notre société télévisuelle, de consommation et d’esclavage.

       
  • #1809038
    Le 27 septembre à 21:31 par Django
    Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

    Tous les états et villes ayant accueillis cet événement se sont retrouvés sur la paille peut de temps après. Cela semble dire que la France a encore un peu de répit devant elle ; mais dès cette date, la solution finale sera activée. Cela n’aura rien à voir avec Narko ou Flambi, cela sera concret et l’état créera des attentats en chaînes pour rendre abasourdi les derniers qui n’auront pas encore compris le message ; et aucune pincette de sera prise pour annoncer la couleur. C’est déjà le cas, mais cela sera pire.

     

    Répondre à ce message

  • #1809043
    Le 27 septembre à 21:43 par Titus
    Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

    Bonobo oublie que l’Ancien testament s’appelle aussi la Torah et que par conséquent, elle vient de critiquer la religion de lumière sans s’en apercevoir...

    Son argument n’est par ailleurs pas valable, puisque les passages d’appels à la violence dans l’Ancien Testament sont des récits historiques de bataille, dont les belligérants ont disparu, et non des projets d’avenir à réaliser...

     

    Répondre à ce message

    • #1809080
      Le 27 septembre à 22:48 par Bruno
      Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

      Amen,

      D’autant plus qu’elle parle de prêtre qui inciterait à la violence après avoir cité ce passage...alors que, le catholicisme se définit par le nouveau testament et la bonne nouvelle et pas par l’ancien, contrairement aux Juifs ou aux protestants qui vouent une grande importance à ce qu’on appelle l’ancien testament.

      A part Jésus qui se met en colère contre les marchands du temple et qui casse tout..., citez moi un exemple de violence dans le nouveau testament...

       
  • #1809045
    Le 27 septembre à 21:46 par argiotalus
    Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

    obono aurait utilisé le mot talmud et elle aurait eut le droit à une bronca de la part de ses laches partisans

     

    Répondre à ce message

  • #1809059
    Le 27 septembre à 22:05 par Bernardin
    Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

    STX (ex-Alstom) vient d’être bradé à Fincantieri qui en a pris 51% . A combien s’est élevé la retro commission ? 10 millions ? Plus ?...

     

    Répondre à ce message

  • #1809064
    Le 27 septembre à 22:15 par Julien
    Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

    Obono se garde bien de dire que le passage cité vient de la Bible JUIVE . Pire elle parle du "prêtre" qui "DANS UNE EGLISE" citerait ce passage, et inciterait donc à la haine : or cette haine est biblique, c’est à dire juive . Soit elle est stupide, soit elle est particulièrement vicieuse .

     

    Répondre à ce message

  • #1809085
    Le 27 septembre à 23:06 par L o u i s
    Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

    Soyons honnêtes : les terroristes qui tuent des Français sur le sol national ne sont pas de vrais musulmans, puisqu’il tuent des gens.



    Sans remettre en cause la valeur de votre honnêteté, je trouve ce lien logique spécieux et extrêmement fragile.

    Plus casse-gueule encore le concept de « vrai » appliqué au domaine du religieux (peu importe la religion), royaume de l’irrationnel et de la super-superstition par essence.

    Je comprends la démarche volontaire et généreuse qui consiste ici à considérer que le vrai musulman serait fondamentalement et supérieurement bon et que l’Islam « bien compris » serait par nature étranger à cette tendance bien humaine du crime, mais c’est une manière de penser qui relève plus de la Foi que de l’honnête réflexion.

    Et je crois qu’il est plus que jamais nécessaire que nous soyons honnêtes les uns avec les autres. Paisiblement et sincèrement.

    (Ce que j’écris là, je le pense de la même manière pour le vrai chrétien.)

     

    Répondre à ce message

    • #1809270
      Le 28 septembre à 12:13 par Pitchou
      Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

      Comment pouvez vous trouver fragile une démonstration de la non violence de la hyper majorité des musulmans ?
      Soyons honnêtes.

       
    • #1809487
      Le 28 septembre à 16:21 par L o u i s
      Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

      Comment pouvez vous trouver fragile une démonstration de la non violence de la hyper majorité des musulmans ?



      Bonjour, Pitchou.

      Il semble que vous n’ayez pas bien lu l’extrait auquel je réagissais :



      Soyons honnêtes : les terroristes qui tuent des Français sur le sol national ne sont pas de vrais musulmans, puisqu’il tuent des gens.



      - 1 - Il ne s’agit pas d’une « démonstration » mais d’une assertion, un jugement d’autorité : c’est comme ça.

      - 2 - Il n’y est pas question de « l’hyper majorité des musulmans » mais des « vrais musulmans ». On ne discute pas là de quantité mais de qualité. La nuance est de taille.

      (Je ne développerai pas le sujet « hyper majorité », c’est l’impasse classique et épuisante de ce type de discussion. Les minorités font aussi l’Histoire, vous devriez commencer à le savoir...)

      J’ai dit et je redis donc,© aussi nobles soient les intentions de l’auteur, s’aventurer au pays des contes et légendes religieuses et s’y improviser Savant de Marseille, c’est sûrement gentil mais politiquement discutable.

      Refuser de voir le monde tel qu’il est et non tel qu’on voudrait qu’il soit, s’épuiser à essayer de tordre le Réel pour tenter de le faire entrer dans les bonnes cases de sa pensée, ça n’est pas la meilleure option de survie.

       
  • #1809193
    Le 28 septembre à 09:31 par dixi
    Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

    J’ai vu l’émission de cash investigation d’Élise Lucet, et je suis très étonné de la pertinence d’Élise Lucet, qui je crois ne pourra pas durer très longtemps à ce rythme étant donné la censure Macronienne permanente . La ministre du travail Muriel Pénicaud, a été envoyé dans les cordes plusieurs fois, avec la dernière question "serez-vous là dans 6 mois, étant donné votre mise en examen " de l’affaire Danone .Sans être devin, on voit très bien que cette ministre ment, avec beaucoup d’aplomb et d’autorité .

     

    Répondre à ce message

  • #1809571
    Le 28 septembre à 18:33 par Absurdien
    Un jour en France : mercredi 27 septembre 2017

    La réaction surjouée de l’âne de Paris peut se comprendre. C’est comme si elle gagnait au loto en pensant à tous les contrats jûteux signé sitôt l’attribution annoncée. Rétrocommissions assurées, tanpis pour l’ardoise laissé aux Parisiens et aux Français en général. D’ici 2024, elle sera loin de la France.

     

    Répondre à ce message