Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Censure oligarchique : Macron annonce un projet de loi pour lutter contre les "fake news"

Sans surprise, Emmanuel Macron s’aligne sur la censure en marche : en annonçant un projet de loi pour lutter contre la « propagande » et les « fake news », le Président de la République se propose de criminaliser les médias non-alignés sur les intérêts oligarchiques et se mue en garant de la pensée unique.

 

Crise économique et basculements géopolitiques obligent, la période se durcit et le totalitarisme libéral passe du soft au hard : depuis plusieurs semaines, la pression s’intensifie sur les médias non-alignés. De nombreux comptes YouTube, Facebook et Twitter ont été supprimés sans justifications. La congruence entre les géants du Net et les organisations communautaires est aussi prégnante que leur volonté d’annihiler l’opposition.

En validant cette vision répressive et en lui fournissant des armes, Emmanuel « Attali » Macron confirme son asservissement à l’idéologie mondialisto-sioniste. Une évidence lorsque l’on connaît ses sponsors, ses maîtres et sa filiation. Rappelons que son Premier ministre Édouard « Bilderberg » Philippe avait déjà renouvelé crédits et confiance à la DILCRAH, cet organe communautariste de contrôle juridique et médiatique fondé sur la censure et la délation,lors de la rentrée 2017.

Dans ses vœux à la presse, Macron cible expressément les « fake news » émanant des « démocratie illébérales »... En s’adressant à un parterre de « journalistes », derniers représentants d’une presse à l’agonie qui crève de sa soumission, il semble entendu pour le Président que la détermination de la véracité de la « news » par une caste de privilégiés vendus à des magnats hors-sol et qui a perdu toute légitimité populaire aille de soi.

Le Monde et son Décodex financé par Bergé, Niel, Pigasse et Google ou les médias aux ordres de l’hyper-nomade mais néanmoins sioniste Patrick Drahi semblent trouver grâce aux yeux du jeune président européiste Macron, pourtant les internautes se demandent : y a-t-il plus antidémocrates et propagandistes que ces relais de l’information diligentés par Israël et la Silicon Valley ?

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Dans ses vœux à la presse, le Président de la République a annoncé un projet de loi visant à « protéger la vie démocratique », avec notamment les médias étrangers dans le collimateur. Les autorités pourront ainsi bloquer certains sites internet.

 

« Toutes les paroles ne se valent pas » : c’est le postulat qu’Emmanuel Macron a posé ce 3 janvier 2018 lors de ses vœux à la presse. Face à une profession en crise, et alors que les médias classiques souffrent de l’émergence de canaux d’information alternatifs, le Président de la République a, de nouveau, regretté cette concurrence faite à la presse historique. « C’est vous, journalistes, qui êtes les premiers menacés par cette propagande. Elle adopte votre ton [...] votre vocabulaire. Parfois même, elle recrute parmi vous », a-t-il déploré ajoutant qu’elle était « parfois même financée par certaines démocraties illibérales ». Il a ensuite assuré les journalistes personnellement conviés à l’événement, auquel RT France n’était pas invité, qu’ils restaient des « tiers de confiance ».

Évoquant la notion de « vérité », et de « liberté d’expression », le Président de la République a annoncé la volonté de l’État d’intervenir et de contrôler la façon dont les informations sont produites, au nom selon lui de la « vitalité démocratique ». « Entre complotisme et populisme, le combat est en effet commun », a-t-il jugé, avant de consacrer son propos aux « fake news ».

« En cas de propagation d’une fausse nouvelle, il sera possible de saisir le juge [afin] de supprimer le contenu mis en cause, de dé-référencer le site, de fermer le compte utilisateur concerné, voire de bloquer l’accès au site internet », a ainsi annoncé le chef de l’État, évoquant également la responsabilité des plateformes de diffusion.

 

Les médias « étrangers » dans le viseur de l’État

Emmanuel Macron a également annoncé de nouvelles mesures visant les médias étrangers, affirmant :

« Les pouvoirs du régulateur qui seront par ailleurs profondément repensés durant l’année 2018, seront accrus pour lutter contre toute tentative de déstabilisation par des services de télévision contrôlés ou influencés par des États étrangers. »

Et d’ajouter :

« Cela permettra au CSA [Conseil supérieur de l’audiovisuel] repensé, notamment de refuser de conclure des conventions avec de tels services. »

D’après l’annonce faite ce 3 janvier devant la profession, le CSA pourra suspendre ou annuler toute convention de diffusion, « en cas d’agissements de nature à affecter l’issue du scrutin que cela soit en période pré-électorale ou électorale ». En clair : tout le temps. « Vous aurez de quoi exercer votre métier », a-t-il ajouté, promettant de consulter les journalistes lors de l’élaboration du dispositif.

Lors de ce discours Emmanuel Macron a-t-il fait une « allusion voilée », selon les termes de l’AFP aux médias « russes » ? Il est vrai que lors de la visite de Vladimir Poutine à Versailles, le 29 mai 2017, Emmanuel Macron avait accusé les médias russes RT et Sputnik de s’être « comportés comme des organes d’influence [...] et de propagande mensongère ».

(Source : francais.rt.com)

L’offensive est globale, ne pas manquer sur E&R :

L’Empire, ses réseaux et ses méthodes, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

67 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est vrai que c’est l’urgence en france aujourd’hui (ironie...) Les francais agonisent sous les "fake news"...
    Ceci dit Si on mettait vraiment cela en place, toute la caste journalistique risquerait d’aller au gnouf...

    Pourquoi ne pas plutôt s assurer que le CSA lutte contre la pornographie, et que des binationaux ou des oligarques (ce quI est redondant bien souvent) ne puissent plus posséder de journaux ou de télévisions en france ?
    Je crois que c’était l’un des 25 points du programme d’un certain A. H. ...Mais c’est une sacrée bonne idée dans toute nation qui se respecte...


  • Pour ma part je me réjouis de ces annonces. En effet, plus le Pouvoir se durcit, plus cela prouve sa véritable faiblesse grandissante, plus il devient concrètement autoritaire (n’ayant pas d’autres choix, malgré sa volonté d’apparaître "sympa" et "cool") , plus cela sent le sapin pour l’ordre qu’il représente, à savoir le capitalisme mondialisé..

     

    • Détrompez vous, le nombre de gens qui approuvent ce type d’annonce est important. Les vendeurs n’aiment pas ceux qui réfléchissent, leur fond de commerce est l’annonce officielle. Des bons gros cons qui font voir leurs dents sur Instagram, voilà ce qu’ils veulent.


    • @PAS Non, Je ne me détrompe pas.. Contrairement à vous je pense que le plus grand péril pour le capitalisme ce ne sont pas les masses ou le petits groupes d’individus conscients, informés et lucides, mais le capitalisme lui-même. Et celui-ci s’avère de nos jours en fin de course, au bout de sa logique, en phase de sénescence, au terme de son procès de caducité... plus proche que jamais au cours de son histoire de sa phase crisique terminale. Le système cale, non à cause des revendications de ses larbins aliénés (nous tous) mais en raison de ses contradictions internes ; il sera bientôt en impossibilité concrète de reproduire sa propre production lui permettant d’imposer sa logique marchande au monde.Le secteur lucide des instances dirigeantes du capitalisme en phase terminale (c.a.d. le capitalisme financier, la city, wall street) sait que l’avenir proche va être une explosion de radicalité, car ils ont maintenant compris que ce qu’ils représentent, en tant que système, n’est pas viable, et que le moment du grand dévoilement de cet obsolescence historique arrive...


    • Une idéologie qui a nourri le principe d’obsolescence programmée, cela signifie qu’elle ne peut qu’avoir sa propre obsolescence de programmée.


    • @Igor Meiev L’idéologie sert l’économie, et non l’inverse. Quant l’économie en vient à dysfonctionner et à ne plus avoir les moyens concrets de sa propre reproduction (à ne plus pouvoir effectuer de sauts qualitatifs, de mues dialectiques de son histoire, ce que le capitalisme fait depuis son origine ) l’idéologie ne lui est plus d’aucuns recours... et le moment de sa chute finale arrive : crise de l’implication réciproque Capital/Travail (Classe capitaliste mondiale/Prolétariat mondiale). Il est aujourd’hui plus facile d’imaginer la fin du monde que celle du capitalisme. C’est que celui-ci est arrivé au faîte de son triomphe... il ne peut désormais plus que nécessairement s’écrouler ; faisons en sorte pour les années qui viendront après, que de ce tas de fumier renaissent de belles choses pour l’Homme et son milieu.


  • Comprenez par "fake news", tout ce qui n’est pas agrée le pouvoir..l’Iran et la Corée du Nord font figure de démocratie comparée à la despotique Macronie..


  • "Évoquant la notion de « vérité », et de « liberté d’expression », le Président de la République a annoncé la volonté de l’État d’intervenir et de contrôler la façon dont les informations sont produites, au nom selon lui de la « vitalité démocratique »". "Entre complotisme et populisme [...]"
    Entre 1984 & les totalitarismes réels des années 1930, là où l’on comprend que la "guerre, c’est la paix" & que la démocratie bourgeoise, c’est la dictature (aux frais du contribuable).


  • Et donc ?
    Les promesses non tenues, rétrospectivement ?
    Faquegniouse ou pas faquegniouse ??


  • En gros, la marionnette de Bruxelles annonce la mise en place d’une censure publique des médias.
    Et le plus drôle c’est qu’il manie, comme dans le livre 1984, l’art des oxymores. La censure se fera ainsi au nom de la démocratie.
    Cette réaction se fait-elle suite à la dénonciation par le journal RT des actes de violence dans les banlieues pendant la Saint Sylvestre ? Lors du réveillon 2019, les journaux épurés titrerons en coeur "Tout s’est bien passé".


  • Pas besoin d’inventer des "fake news" il suffit de rapporter certaines infos de JJS News, Europe-Israël, Israël Valley pour savoir ce que les sionistes font ou sont en train de nous préparer, des choses qui ne sont pas reprises par nos médias pour esclaves .


  • Que Macron 1er soit la marionnette de Drahi et d’autres milliardaires sionistes, est-ce une "fake news" ?

     

  • Lobbies et plus précisément big Pharma vont pouvoir s’amuser à contester les études scientifiques qui leur déplaisent. Les associations de consommateurs vont souffrir.

    Mais la catastrophe ce sera dans le domaine de la santé : on interdira les quelques études objectives qui dénoncent les vaccins contestables. Pire, les labos n’auront même plus à faire d’études, il leur suffira de publier des résultats -à la façon des fakes journalistiques inventés- et ces fausses infos auront force de lois incontestables.

    Les sondages d’opinion subiront le même sort : pas question de trouver qu’ils sont partiels, mal conçus, ou bidons.

    Evidemment, les seuls artistes qui auront droit de diffusion, de spectacle et de tournée seront les "artistes" officiels. Les vrais seront relégués comme Dieudonné et tant d’autres réels talents.

    Inutile de dire que cela ne va pas améliorer les audiences des médias !
    Bien sur, il parait que ceci ne devrait concerner que les périodes électorales. Qui peut y croire plus de 5 secondes ?

    Thémistoclès


  • Nous devons lui conseiller de créer le ministère de la Vérité !

     

  • Le chargé de mauvaises missions Macron, a été choisi par Jacquot Attali, pour son zèle et sa servilité, il continue donc à obéir aux lobby mondialiste.

    Combien reste-t-il de personnes encore dupes de ce petit jeu très malsain, mettant en évidence la faiblesse du véritable pouvoir, dont le bateau commence sérieusement à prendre l’eau de tous les côtés ?


  • Macron : Les "fake news" financées par des "démocraties illiberales".

    C’est quoi des démocraties illiberales ?

    Le spectre des méchants s’élargit encore.

    Traduction : Les pays démocratiquement bombardables, c’est quand je veux, où je veux. Les médias nazis démocratiquement censurables, c’est quand je veux, où je veux.

     

  • Il devrait commencer par parler le français. Les fausses informations ne sont pas l’apanage d’internet, tandis que les "fake news" visent exclusivement la toile, à savoir l’un des derniers espaces qui échappe en partie au contrôle de l’oligarchie mondialiste. De fausses informations, les journaux télévisés et autres grands médias en diffusent quotidiennement. C’est d’ailleurs ainsi qu’ils ont pu faire élire leur pantin, qui fort d’une majorité à l’Assemblée peut aujourd’hui nous menacer d’une dictature à la chinoise. Le totalitarisme est à l’œuvre, mais les trois quarts des Français, ou peut-être les neuf dixièmes, s’imaginent vivre dans une démocratie à toute épreuve. La bêtise autosatisfaite est décidément la chose du monde la mieux partagée...


  • Bonjour,
    Je suis en ce moment à faire de la bronzette sur une plage de ma Normandie, il fait en ce moment 35°. Quiconque prétend le contraire est coupable de fake news. J’ai le droit à MA vérité, MERDE QUAND-MÊME.


  • Comme la moitié des gens au moins prennent désormais leur vérités pour de la merde, les voilà bien avancés.
    La problématique reste le vote des Neuneus, au feeling.


  • Bienvenu dans le meilleur des mondes.

    La dictature c’est maintenant.
    En marche vers un nouvel ordre mondial.

     

  • Je l’avais dit des la présentation des ministres. Ils avaient choisi un supplétif de la république comme avec la loi travail.
    C’est la fin du net libre


  • Quand les traîtres au pouvoir en France occupée, parlent de " fake news ", ils entendent " Sputnik News " !
    Hahahahaha !
    C’est cornélien !
    Vouloir contrôler tous les flux d’information à l’ère de l’information, c’est se rendre coupable d’exposer la philosophie dictatoriale et fondamentalement sanglante et criminelle de la raie publique dite française.
    Comme les choses changent ! Le monde libre est désormais à l’Est.
    Vive la Russie ! Vive la France libre !

     

  • Si on comprend bien, désormais on continue de vivre les deux pieds dans la merde, mais on n’a plus le droit de le savoir ! Hahahahahahaha
    Manu tu vas trop loin ! Ca se voit !
    Donc, on n’a plus qu’à regarder nos pieds, et raser les murs ?
    On vit bien en dictature, au cas où des candides en douteraient encore !


  • Un bel exemple de "fake news" : les armes de destruction massive de l’Irak . Désinformation sioniste .

     

  • On se croirait à l’époque du ministère de la propagande... Où sont les "charlie" ??

     

    • Les "charlots" sont bien au chaud dans leurs logis et leur logique intérieure, lovés à l’abri de leurs petites convictions, au pays des bisous, des fleurs et des bougies...
      Les méchants sont en prison : Soral, Dieudonné, Kim-un, Poutine, Assad et compagnie. La France est une démocratie - on est bon !


  • Macron et tous les ministres sont des marionnettes mais il faudrait connaître le nom de leurs ventriloques, sans doute une poignée de sionistes . Quel véritable journaliste fouineur nous donnera la liste de leurs noms ?

     

  • Fin annoncé de la démocratie !
    Début de la macroncratie ! dictature...

    Tout ce qui ne plaira pas à l’empereur en marche sera systématiquement considéré comme Fake-News et éliminé...
    Tout ce qui seront d’opinion différente à l’empereur seront poursuivie et mis hors la loi

    Qu’on se le dise ! - ...gens du peuple qui vous êtes soumis par votre consentement de vote à la macron-dictature et avez livré votre pays, vos droits et identité d’Être.


  • il y a des mots Français pour tout ça. Fausse nouvelle par exemple ou fausse information. Encore faut-il définir qui donne les bons et mauvais points et jusque ou va la fausse information


  • Parmi les "démocraties illibérales" Fareed Zakaria place l’Autorité Palestinienne"...


  • « Les pouvoirs du régulateur (…) pour lutter contre toute tentative de déstabilisation par des services de télévision contrôlés ou influencés par des États étrangers. »

    Ils vont sûrement s’attaquer à tous les actionnaires de médias et journalistes Young Leaders et/ou membres du Club Bilderberg.


  • Donc si je comprends bien vont être censurés tous ceux qui disent ou ont dit que :

    - Bachar El Assad est un tyran qui gaze sa population
    - Dieudonné est un ancien comique antisémite qui ne fait plus rire personne
    - Ahmadinejad a menacé de rayer Israël de la carte
    - Ben Laden a envoyé 19 pirates de l’air attaquer les USA depuis sa grotte high-tech en Afghanistan
    - l’Union Européenne a été construite pour assurer la paix en Europe
    - l’OTAN protège les Européens des risques d’invasion russe
    - la Russie est une dictature où personne n’a le droit de critiquer Poutine
    - ...

    J’ai bon ?


  • Ha bon ! Il veut fermer la télé et la radio...bonne nouvelle.


  • Il nous encore le conseil constitutionnel, mais l’espoir est maigre !


  • Le Niagara de propagande sioniste que nous déversent les médias est constitué d’innombrables "fake news", pour tenter d’y voir un peu clair il faut croire LE CONTRAIRE de ce que ces salauds affirment .


  • Mettre autant d’énergie pour apparemment des fausses news, cela confirme qu’ils n’ont rien d’autres à foutres. Faudra lui dire un jour qu’on n’a jamais voulu de président, il faut que toute cette classe de politiciens se trouve un vrai travail qui serve à la société.


  • En marche , l’entends-tu , le bruit sourd des bottes...... ? Non , des feutrées charentaises
    Dormez bonne gens .En fond sonore , la berceuse des gens heureux . Et puis ....
    consommez,consommezzz , consommezzzzz , drogue ,alcool ,sexe, tout et pour tous
    à tous les étals avant que tous les rayons ne se vident.
    Pour les frigos ,on verra plus tard. Après la fin du match.
    Derrière le silence assourdissant de nos élus , les zélus jouent leur partition.

    Bonn année 2018 à tous.


  • Les Fakes News ? Vous voulez parler des pseudos armes de destruction massive en Irak, des mensonges de Sarkozy sur la Lybie, de ceux de Hollande et Fabius sur la Syrie, de la croissance qui repart en France ( MDR !!!) d’après le petit employé gay de chez Rothschild , du comique préféré des français décrété par Michel Drucker le fils du fameux docteur Abraham Drucker ou de la personnalité préférée des français qui est toujours noire ou juive ... ce genre de fausses informations ... Ah ! Ah !


  • Il existe déjà une loi permettant d’ouvrir une information et de poursuivre les propagateurs de fausses nouvelles.

    Le gouvernement ne s’est jamais risqué à l’utiliser, car la procédure judiciaire est contradictoire, il faut apporter la preuve que la nouvelle est fausse.

    " Article 27 de la loi de 1881 sur la liberté de la presse :

    "La publication, la diffusion ou la reproduction… de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongères … sera punie d’une amende de 45 000 euros. "


  • Personnellement je ne regarde jamais la télévision française, le journalisme, ou ce qui ose se définir de la sorte, est entièrement inféodé et donc soumis à l’État qui le fait vivre, assène depuis le 11 Septembre quantité de fausses informations qui servent les intérêts américains et israéliens, notamment ce qui a trait à la Syrie et au terrorisme. France Culture, où nous aurions bien du mal pour y retrouver la France et la Culture, est devenu un organe de propagande pro-LGBT et anti-russe ! Parmi les personnalités invitées sur les plateaux télé, seul Michel Onfray ose encore la saine critique, mais il devient lui-même la cible des censeurs et moralisateurs de service. Il n’y a strictement aucune transparence, aucun débat d’idée ni contre-pouvoir, c’est en toute chose l’exercice de la rhétorique par l’assassinat de la dialectique. Il faut déplorer l’absence exclusive de la moindre élite intellectuelle digne de ce nom depuis le général de Gaulle.
    Alors, lorsque début 2017 Manuel Macron veut légiférer contre les « fake news », sous prétexte de défendre la démocratie, il entend empêcher l’exercice de celle-ci et rend enfin visible la dictature dure qui cachait encore son véritable nom. Finalement, Charles Mauras ne s’y trompait pas en disant que la démocratie c’est le mal, la démocratie c’est la mort. Pourtant, il serait effectivement sain de partir en guerre contre les « fake news » les plus dangereuses, comme : 1) les trois tours écroulées par deux avions le 11 Septembre, 2) les armes de destruction massive détenues par l’Irak, 3) l’idée LGBT qu’un enfant n’a pas besoin d’un père et d’une mère, 4) les nobles sentiments à l’origine de la vaccination obligatoire des enfants, 5) l’obligation d’utiliser des pesticides en agriculture, 6) les économies réalisées par le Linky et l’inoccuité du CPL dans les câbles non blindés, 7) la Crimée terre ukrainienne qui n’était pas russe en 1792.
    Pour qui s’intéresse à ces questions et a passé beaucoup de temps à s’informer par lui-même, sans ingurgiter la bouillie prédigéré, les médias français vivent dans le déni absolu de la réalité. Il est vraisemblablement bien plus confortable pour le pouvoir politique, la Justice aux ordres et les groupes d’intérêts qui agissent dans l’ombre, d’interdire que de permettre le débat d’idées. Oui, la dictature molle tente un coup en force pour devenir une dictature dure, celle qui détient la vérité et l’autorité de l’imposer. Cela dépassera le cadre de l’élection, n’en doutons pas !


  • Il semble qu’il y’est panique en haut lieu...

    Il faut voir les "commentaires" que se prennent les médias mainstream, Obs, Huff, et autres, impubliables...Les gens semblent de moins en moins perméables à ce qu’il est convenu d’appeler la "pravda"...les mensonges, la propagande passe de moins en moins...

    Et puis ce qui les embête beaucoup, c’est Russia Today, qui fait un contre-feu avec la propagande oligarchique...Russia Today qui attend toujours qu’on lui dise quelles sont les fausses informations dont parlait Macron à Versailles...

    Tout cela risque de mal finir, car si l’oligarchie sent qu’elle perd la main, elle tentera de déclencher une guerre civile...à coup d’"attentats", "islamistes", ou bien "d’extrême-droite"ou encore "identitaires"...c’est là qu’on commence à comprendre l’utilité des Conversano et autres excités de la blancheur de peau, et pourquoi ils bénéficient d’une certaine clémence des réseaux sociaux...


  • A l ’ impérieuse exigence du CRIF .


  • Evidemment, cette question relève du "droit de la presse" et, il faut le dire, malheureusement, de spécialistes et de praticiens de la procédure. Qui n’a pas pratiqué la loi de 29/07/1881 patauge. Mais il y a une chose facile à comprendre.

    Ce qui curieusement dans cette folie répressive et qui nous ramène à la période d’avant la loi de 1881, pour être simple, et ce qui semble se profiler dans la connerie totale qui règne aux plus hautes sphères du pouvoir en matière de droit (le droit de la presse, qui est le plus subtil leur échappe complètement) et qui serait paradoxalement une bonne chose, c’est d’amener petit à petit à instaurer une bonne fois pour toute, et sans jésuitisme, une véritable ... censure ! Une bonne et solide censure ! Une vraie censure serait en effet une garantie de la liberté individuelle. Il faut un bureau de la censure. Et vite. Mais à une condition ;

    A condition que cette censure soit PREALABLE à la publication et ne vous tombe pas sur la gueule aléatoirement et A POSTERIORI. Toute personne voulant publier (ou diffuser sur internet) devra obtenir un VISA d’une bureau de censure et avec son visa, il serait couvert de toutes poursuites ultérieures. Alors qu’actuellement, on ignore ce que va déclencher la publication. On ne sait pas ce qui est mal et ce qui ne l’est pas, ce qui est défendu et permis de dire et de penser. Il faut le dire ! C’est donc aux autorités à le dire AVANT, et pas renvoyer à des juges fous et partiaux ce qu’il faut penser APRES.

    C’est le régime de la censure en temps de guerre (qui existera quoiqu’on fasse). On demande au sergent-la-censure si on peut ou non publier telle chose. Et si il met son tampon, on est couvert.

    L’infâme censure a posteriori telle qu’elle existe actuellement disparaîtrait.

     

  • cool il va interdire la tv !

     

    • Carrément !!! M’ennuyant en travaillant sur un fichier Excel, j’ai mis des sketches de Dieudonné pour rigoler un peu, le tout défilant je retombe sur une vidéo d’interview de Dieudo ou il parle de SAKINEH vous savez dont les médias et BHL la larme à l’oeil disaient n’importe quoi. Ca cétait une grosse FAKE NEWS destinée à faire pleurer dans les chaumières, à faire détester l’Iran en vue d’une guerre. Vous vous souvenez j’imagine. Ca a fait pshit avec justement cette interview de Dieudo, ensuite iles ont passés à autre chose. Tout ça pour dire que des FAKE NEWS par les canaux officiels, sponsorisés il y en a plétore. Donc on va bien rigoler, MACRON scie la branche de l’arbre pourri sur lequel lui et tout le système sont assis. On va bien rigoler !!!


  • "Fake News" ? Le n’importe quoi américain.

    Dreyfus est coupable ; Fake news !
    Dreyfus est innocent ; Fake news !
    Les noirs sont inférieurs aux blancs : Fake news !
    Les noirs sont égaux aux blancs ; Fake news !

    Quand on aura compris l’étendue de la connerie américaine, on aura résolu bien des problèmes qui n’en sont pas. ...


  • Depuis sa remonté dans les sondages Macron à de plus en plus la grosse tête et vire à l’autocratie. Il est probable que Macron répond aux demandes de l’oligarchie profonde. On n’a encore rien vu et Macron va devenir de plus en plus autoritaire sous les coups d’ankush de ses cornacs de l’ombre.


  • Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
    Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu´on enchaîne ?
    Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c´est l´alarme.

    La dictature ploutocratique est "En Marche" ! Et le New Wolrd Order Orwellien avec !

    Si nous ne voulons pas vivre dans un monde orwellien il va falloir penser à agir.

    Avant que le peuple pour sauver la liberté d’expression ne descende dans la rue et se dirige vers l’Elysée puis Bruxelles, c’est aux journalistes d’agir pour défendre la première des liberté, la liberté d’expression.

    Les journalistes s’il en reste d’honnêtes doivent écrire ce qui se passe en France à leurs collègues dans le monde entier, afin que le corps tout entier communique sur notre privation de liberté et sur cette dictature qui ne dit pas son nom !

    Ce président roquet est dangereux, car il n’a ni conviction ni âme, il applique à la lettre l’agenda mondialiste de la gouvernance mondiale de ses maîtres de l’état profond américain et du cartel mafieux bancaire qui l’ont mis en place après avoir vassalisé l’Europe et corrompus ses représentants non élus !

     

    • Lutter contre les " fake news " c’est lutter contre la presse non Mainstream donc c’est pas la presse Mainstream qui se fait manger par cette concurrence qui va empêcher Macron de le faire.


    • @ Caete

      Les médias sont plus libres à l’étranger, je dis clairement dans mon message que les journalistes français doivent communiquer la situation en France aux journalistes étrangers qu’ils écrivent sur la fin de nos libertés, que l’on mette la France en bas de la pseudo échelle démocratique et qu’on nous situe au même niveau que la presse allemande chinoise ou russe en 1939. Il y a foule de journalistes indépendants et de grands reporters étrangers qui se feront un devoir de le faire.


    • Sans vouloir vous offenser le moins du monde, il y a quand même une certaine dose de naïveté, pour ne pas dire une dose certaine, pour penser que les journalistes étrangers ignorent ce qui se passe en France.


  • Oui-Oui, ’’élu’’ avec 16% des voix des électeurs inscrits (il en reste...), épaulé par une’’assemblée nationale’’(plus de 50% d’abstentions ; quand même...) où seul le premier parti de france n’est pas représenté, présente ses voeux à un monde ’’médiatique’’ subventionné sur l’impôt faute de ’’clients’’ (l’organisation de propagande d’himmler n’en avait d’ailleurs pas non plus) Et pour l’occasion , Oui-Oui a invité la ’’vérité’’ à s"assoir avec eux...(sur quoi ?) Inviter la ’’vérité’’ dans une pseudodémocratie tyrannique...un casino truqué de la cave au grenier ; il faut oser le faire...Oui-Oui l’a fait.


  • On peut le voir comme une façon de tuer la concurrence. Vu que les medias mainstream se cassent la gueule niveau audiance, a défaut de modifier le contenu, on tue la concurrence. Mr Macron travaille pour la presse mainstream et use de son pouvoir pour aider ces collègues...


  • "Propaganda comment manipuler l’ opinion en démocratie" de Edward Bernays (1891-1995, neveu Freud).

    Video en français :
    https://youtu.be/8LRBnQf_Xb0


  • Sur le fond, c’est juste un congrès de maffieux spécialisés dans l’hyperescroquerie.


  • Considérant que l’ignorance des masses est la première force des dirigeants, puisque ceux qui en savent le moins sont ceux qui obéissent le mieux, il est dans l’intérêt de la voyoucratie de censurer toute vérité qui dérange. A quand la prochaine loi des suspects style 1793 ?
    "Nul n’est qualifié pour être le censeur des autres" Mirabeau (Le révolutionnaire pas l’avocat)


  • MOI, PRÉSIDENT ! Je vais te leur régler leur compte, au fake news, MOI !

    (C’est moins dangereux que les djiadisssss)


  • "Fake Macron" qui n’est en réalité que le masque, le faux nez de l’oligarchie cosmopolite profonde.


Commentaires suivants