Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Charles Robin répond aux insultes de Vincent Cespedes

 

La première vidéo « L’école fait-elle la promotion du nazisme ? » :

Retrouvez Vincent Cespedes (VC pour les intimes), sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2324308

    KO debout dans les règles de l’art...

    A la niche Ce(s)Pede(s) !!!

    Pas sur qu’elle passe la modération celle là....

     

    • Tu sais, l’homophobie de base ca n’avance pas a grand chose. Je te rappelle qu’il y a des natios homos qui n’emmerdent personne avec leur orientation et sont très actifs (quoi que passif il parait que c’est pas mal non plus).


    • « Tu sais, l’homophobie de base ca n’avance pas a grand chose. »
      Par contre, saisir le second degré ça peut sérieusement aider !


  • #2324310

    Vincent Cespedes. Pauvre homme...
    Deux vidéos qui font réfléchir et qui sont vraiment excellentes pour notre époque, surtout pour les jeunes sans expérience.


  • Heureux de retrouver Charles Robin. Bon sang, la fessée ! Cespedes (phonétiquement, c’est déjà intéressant) est une véritable quiche. Le gars demande la censure de l’intelligence. Faut le comprendre en même temps, comment peut-il trouver une place digne de ce nom et honnête sans ce nettoyage préalable ?! :-) Bon, merci pour tout, c’est à hurler de rire.


  • La première vidéo, dommage, vraiment dommage, on dirait (par le rythme, l’invective de base) du Raptor dissident. Après quelques secondes j’ai zappé. On veut de la vidéo de gens « directs » assis sur un canapé (ou allongés, selon le thème).
    La seconde vidéo ? Ben après la première, j’ai zappé aussi, par lassitude.

     

  • #2324358

    Très intéressant ! Une fessée bien méritée...


  • #2324360
    le 18/11/2019 par Nous sommes là
    Charles Robin répond aux insultes de Vincent Cespedes

    "Jeune, j’ai eu des illusions ; j’en suis revenu bien vite. Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l’éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres : il ne faut pas les combattre par des paroles, ils en ont toujours de plus ronflantes que les vôtres : il faut opposer à leur faconde un raisonnement serré, logique : leur force est dans le vague, il faut les ramener dans la réalité des faits : la pratique les tue. Au Conseil d’État, il y avait des hommes beaucoup plus éloquents que moi ; je les battais toujours par ce simple argument : deux et deux font quatre."

    Napoléon Ier : Napoléon Bonaparte

     

    • #2324521
      le 18/11/2019 par mondialisto-sceptique
      Charles Robin répond aux insultes de Vincent Cespedes

      J’avoue ne pas avoir encore regardé les vidéos, mais je ne vois pas où vous voulez en venir. D’autant moins que l’éloquence n’est pas incompatible avec la logique et la réalité des faits, cf. Soral et JM Le Pen. J’ajouterais même qu’actuellement les pantins aux manettes ne sont même plus éloquents.


    • #2324815

      @mondialisto-sceptique :

      Ce n’est pas une critique des grands orateurs. C’est une critique des grands orateurs qui dominent les assemblées par l’éclat de leur parole.

      J’ai remarqué vers l’age de 8 ans ces personnes qui élèvent la voix plus que de raison pour compenser la vacuité de leur discours. C’est une maladie assez répandue dans le Sud de la France.
      L’art oratoire est un outil et non pas une fin en soit.


  • Fachosphère... Quelle bande de crétins !

    Bravo Monsieur Robin pour cette vidéo. Vous représentez la passion, la liberté de penser, l’ouverture d’esprit, l’humilité et le travail... Il suffit simplement de visionner quelques-unes de vos vidéos ou échanges (avec Monsieur Cousin par exemple) pour s’en rendre compte. Au même titre que Monsieur Hindi dans son domaine, vous êtes les représentants d’une jeunesse française intelligente, tolérante, curieuse, cultivée et travailleuse. Ce soumis suffisant, opportuniste, manipulateur, hypocrite n’est lui que le reflet d’un système décadent dans lequel chaque membre d’une petite bande malicieuse s’organise pour garder ses petits privilèges et flatter son égo surdimensionné. Le système décadent de soumission à l’ordre établi ne permet pas l’émergence de talents ouverts d’esprit et créatifs. C’est en partie de celà dont il se meurt. La seule chose à vous souhaiter cher Monsieur Robin est que vous puissiez vivre de votre passion afin de vous sentir épanoui et heureux malgré ce système décadent. .


  • #2324374

    Haha, encore un parasite en moins, au suivant.


  • Normalement, il devrait ne pas trouver autre chose en guise de parade foireuse et en bon benêt qu’il est (donnant d’ailleurs ainsi raison au passage à C. Robin), que de monter au créneau pour dire : « Vous voyez bien que c’est un facho puisqu’il a été relayé sur E&R et qu’E&R ce sont les fachos ». Ils sont partout, hein Vincent ? :-)


  • #2324407

    Splendide ! Efficace !
    Toujours un plaisir d’écouter Charles Robin.


  • #2324408
    le 18/11/2019 par Julius G. Césarius
    Charles Robin répond aux insultes de Vincent Cespedes

    J’entends Cespedes boiter d’ici... :D


  • Montage efficacissime. Ta vidéo met de bonne humeur.


  • #2324458

    Oui c’est grâce à lui que j’ai découvert shopenauer et ses explications sont claires et précises,un grand merci à Charles.

    Hussein


  • L’on constate que la seule opposition restante reellement est le fascisme/nazisme etc. Cela le systeme en a une trouille bleue. La nemesis est presente partout et de plus en plus.


  • #2324513

    Cespedes c’est un peu comme le boxeur amateur dans les années 80 qui aurait voulu mettre Ko Sugar Ray Léonard (De 1977 à 1997 , il enregistre un palmarès impressionnant en remportant des titres mondiaux dans cinq catégories de poids différentes et le championnat linéaire en trois catégories de poids différentes), bonjour la tronche (ici sur le plan intellectuel) après simplement un seul round !!!


  • Formidable.
    On peut dire que : Ca, c’est fait !

    Au suivant, next.


  • #2324528

    Ah, ah ah, le gars qui se met dedans tout seul, qui ne veut pas que l’on enseigne le nazisme « à nos chères têtes blondes... euh... nos chères têtes blondes ET brunes » <- Comme les chemises ? Tu t’es niqué tout seul avec ta propre peste : c’est ballot.
    Quand l’idéologie confine à l’idiologie.
    Par contre, Robin (qui envoie du bois), « crétin » est une attaque directe sur le gonze et pas sur l’idée : c’est à nous d’entendre qui l’est au regard des arguments...

     

    • Ce passage était en effet un bug hilarant. Du coup comme il s’est ressaisi, on n’a pas eu droit aux yeux bleus qui comme chacun sait sont nazis ! :-) Par contre, l’emploi du terme de crétin sur la base d’arguments, ce qui est le cas ici, me paraît rentrer dans une autre catégorie que l’utilisation du même terme quand ce dernier ne s’appuie sur rien. On peut considérer qu’il n’y a donc pas insulte dans les deux cas. En outre, il ne l’a pas volé et on peut largement comprendre qu’il se soit fait ce petit plaisir.


    • C’est l"inverse, en rajoutant brunes, il ne voulait pas qu’on pense qu’il n’y avait que les blonds pour lui, ce qui l’aurait cantonné dans une race bien définie dont il explique justement le rejet. Donc, il ratisse large et s’évite le retour de bâtons des têtes brunes qui se sentiraient discriminées encore ...


    • Ce n’est pas « l’inverse » @domus, et vous dites d’ailleurs dans le fond la même chose mais en l’exprimant différemment.


    • Eric : oui, inverse n’est pas le bon mot, et j’étais partie pour un comm et j’ai oublié de retirer ce mot, car j’ai changé ce que je voulais dire. Bon, vous avez compris, c’est le principal.


  • Je rêve ! Pardon je vais être vulgaire, mais c’est à la mesure de l’énorme connerie que je viens d’entendre : Ce trou de balle a vraiment dit que snapchat développait l’esprit critique des mômes ? Snapchat et instagram cse chiotte turc à ciel ouvert ! Ok j’ai compris ce bouffon est en place pour remplacer les philosophes de merde qu’on se bouffe depuis 30 piges dans les medias.

    J’ai failli conclure par " j’en peux plus des philosophes, pourquoi pas des boulangers oou des mécanos sérieusement ? Essayons pour changer, ce sera jamais pire, !" mais par respect pour Charles Robin qui vient de magistralement envoyér un ko à ce cuistre de cersedez, je n’en ferai rien !

    Et je tiens à dire afin que mon message ne soit pas détourné par les cloportes qui voient des nazis partout : je suis contre la méchanceté des gens méchants. Voilà, c’est dit.


  • Je peux vous dire que si Charles Robin, d’ordinaire très calme et posé a sorti ca, c’est que l’énergumène l’a plus que cherché.
    Je croyais qu’on ne pouvait faire pire que Fourest en terme de mensonge, de calomnie et de mauvaise foi, mais là ce cerepedens a crevé le plafond ! C’est dire ! C’est une poubelle à lui tout seul ! En espérant que plus jamais on ne le revoit...


  • CESPEDES un ambitieux chien de garde intéressé par le fric, comme LAPIERRE.
    Philosophe mon cul. Au MEDIA on n’a pas besoin de philosophe vu leur public...


  • #2324557

    Quelqu’un a dit au PS, à la FI ou aux antifas, que les points Godwin ne marchent plus pour les moins de 30 ans ?

     

  • Eh Vincent, POL POT, tu crois de c’est HEIDEGGER qu’il avait potassé à la Sorbonne, à moins que ce soit Karl MARX ?


  • #2324588

    L’adhésion intellectuelle d’Heidegger au nazisme – ou plutôt à quelques-uns de ses principes – a tout à voir avec ce que vous nommez « sa pensée métaphysique ». Son antijudaïsme – critique du principe juif, du dasein juif – n’est pas du ressort plus traditionnel de ceux que vous citez. S’il partage avec celui du jeune Hegel le trait fondamental de ce qui peut valoir de fondement pour l’occident et son dasein, reste qu’Hegel n’a pas, contrairement à Heidegger, persévéré dans ce questionnement. Pour ce dernier, en effet, nulle interprétation correcte de l’homme ne peut se faire sans la prise en considération de la contamination du monde par le principe juif. Ses réflexions sur l’art, la technique, les conceptions du monde etc., renvoient fondamentalement à la critique de ce principe et à ses avatars philosophiques. Car c’est en lui que se tient le devenir historial de l’être de l’étant comme histoire de la métaphysique et de la vérité. L’universel-dénombrable qui caractérise la commune mesure de la manière dont l’homme, pour ne pas cesser d’être homme, voit, mange, marche, parle, s’interroge et se comprend depuis plus de 2000 ans, est l’Institution juive même. C’est pourquoi l’ennemi – qui n’est autre que le lieu d’où part le questionnement d’Heidegger – n’est pas le juif à l’intérieur de la société, mais le principe juif à l’intérieur des hommes que la métaphysique a construits. Réorienter l’homme sur le chemin de la question de l’être en vue de ses possibilités suppose la destruction du chemin qui mène à l’homme. Lequel n’est rien d’autre que l’histoire de la contamination de nos manières d’être possibles par cette métaphysique que vous chérissez tant alors qu’elle n’est que le support et le véhicule destinal du principe juif. Heidegger est un penseur dangereux qui bien lu mène à la plus grave des guerres : la guerre contre soi, la guerre contre l’occident – fondement d’une liberté trop radicale dont peu sont dignes. Parler de naïveté (naïveté politique) en ce qu’il concerne, c’est en faire un idiot. Il ne l’était pas. Quant à considérer que sa pensée n’est en rien politique, c’est assurément ne jamais l’avoir lu. « En philosophie, dit-il (Qu’est-ce qu’une chose ?), il n’y a pas de division du travail ».

     

    • J’ai senti une faiblesse dans l’argumentation de M.Robin, et si je ne saisis pas la grande partie de la vôtre je sens (mon côté féminin ? ou inculte) votre critique pertinente.


    • #2324844

      @seb :

      Dissocier l’œuvre des choix de vie d’un artiste est à la mode en ce moment ! Il faut avouer que le politiquement correct rôde et il coûte très cher quand il vous tombe dessus.
      Ainsi le camarade ci-dessus nous explique que Heideger a intégré le parti nazi en conséquence de sa pensée là où Charles Robin prend le soin, précaution ou réflexe gauchiste ou gauchisante railleraient certains, d’expliquer qu’on peut dissocier les deux.
      On peut dissocier, oui, mais est-ce pertinent ? Là est la question.


    • #2324881

      Si la métaphysique se caractérise en son fond par l’oubli de la question de l’être – lequel structure notre rapport aux choses, la façon dont nous les saisissons, ainsi que l’homme (contingent) que nous sommes – le judaïsme se caractérise lui par la fuite des dieux et du dieu en dehors du monde. Deux structures inhérentes à la position qu’occupe le dasein dans l’homme. La manière dont nous sommes au monde, dont nous l’habitons, est structurée par la manière dont ces deux structures habitent notre dasein en tant qu’homme. Compréhension complète et presque systématique de l’aliénation qu’est l’homme, puisqu’il ne peut y avoir d’anticipation métaphysique de l’étant comme matière/forme, substance/qualités, objet/sujet, nombre/stock sans une fuite préalable des dieux qu’étaient auparavant les choses avant qu’ils ne les désertent. L’oubli de la question de l’être qui origine la production de la chose comme stock n’est possible que sur fond de la fuite des dieux. Du temps de leur présence dans les temples, les dieux constituaient un obstacle au déchaînement de la métaphysique. Désormais la terre dévastée est le dieu qui s’est enfui, la maison de l’homme. Ce qui en fait un penseur beaucoup plus dangereux que ses prédécesseurs – Rousseau, de Maistre et Nietzsche – c’est qu’il a largement clarifié – par le biais d’un savoir véritable et d’une technique académique irréprochable – ce qui n’était pour eux qu’un pressentiment : la philosophie comme aliénation suprême. La philosophie, qui est Notre Tradition (car nous n’avons que celle – contrairement à ce que pense l’illuminé Guénon – que nos mots peuvent penser et dont notre expérience quotidienne témoigne), doit être détruite par la répétition de la question de l’être. Cette destruction est la condition même du dévoilement des possibilités que nous ignorons encore. L’homme parviendra-t-il à se faire berger de l’être ou doit-il désormais attendre qu’un dieu le sauve ? Qu’importe, car dans tout péril, pour paraphraser Hölderlin, croît ce qui sauve.


    • "Nan moi je crois qu’il faut que vous arrêtiez d’essayer de dire des trucs. Ca vous fatigue déjà et puis pour les autres, vous vous rendez pas compte de ce que c’est. Moi quand vous me faites ça, ça me fout une angoisse, je pourrais vous tuer je crois...de chagrin, hein ! Je vous jure c’est pas bien. Il faut plus que vous parliez avec des gens."


    • Magic : excellent :) au bout d’un moment, on peut être d’accord avec ça. Vous m’avez enjolivé ma journée.


    • #2325097

      Vous avez raison : mieux vaut tourner les choses en dérision. Consommer ici ou ailleurs le rire qui égaye nos journées, qu’importe, rien n’est grave. L’essentiel, c’est le rire.


    • Moins que rien : il est vrai qu’un bon cachet d’aspirine avant de vous lire, ça peut aider, même si c’est particulièrement intéressant votre comm, mais comme vous le dites, l’humour est une vraie soupape, il ne reste que ça. Et, Merci Magic d’avoir les mêmes goûts que moi, donc merci A.Astier.


  • Le problème de tous ces grands hommes qui ont produit ces écrits "polémiques", à mon avis c’est qu’ils n’étaient pas assez véritophobes.


  • Heu... C’est moi, ou Cespedes vient de se faire raptoriser par... Charles Robin ? Aussi surprenant qu’exquis.


  • #2324773

    Doux Jésus ! Mais quel massacre ! Si on traduisait les conséquences physique d’un tel exercice dialectique purement basé sur la Raison et la Vérité sur le pauvre corps meurtri du sophisme/mensonge le résultat serait horrifique ! Ecartelé, éviscéré, écorché...un carnage ! Limite je me demande s’il ne faudrait pas une loi pour interdire ce genre de massacre dialectique ! Il y a bien des lois protégeant l’intégrité physique des hommes en interdisant la torture, il faudrait l’équivalent pour l’esprit ! En voilà une bonne idée donnée à nos maîtres ! Une loi réprimant le lynchage de l’esprit par la dialectique ! Avec ces lois mémorielles, anti-phobie...on y est proche mais c’est clairement pas suffisant !

     

    • #2325466

      La problématique c’est que la dialectique n’est pas au service de la Vérité, mais de rétablir une forme de « verticalité » vis à vis de son public, au regard de ce que sa susceptibilité a été touchée : car bien évidemment que sa compréhension d’Heidegger est erronée s’il ne saisit pas quel jeu joue Cespedes.
      Cespedes joue de la critique du judaïsme par Heidegger pour en faire un antisémite nazi (au sens entendu après l’Holocaust contemporain) et ainsi faire le buzz et vendre sa tambouille. Critique qui n’est pas l’essentiel de sa pensée, pour le moins.
      Si critiquer le judaïsme c’est être antisémite, soyons-le au même titre qu’il est exigé par certains de « le droit d’être islamophobe » : islamophobe ne me paraissant pas le terme approprié pour la critique - philosophique -, en l’occurrence. Si le judaïsme est une thèse, prêtons-lui l’antithèse.
      C’est antisémite ?
      Comme le dirait un philosophe controversé : « Déjà j’t’emmerde... » Voilà ce qu’il faut leur répondre, en introduction de la réplique à l’accusation.
      Ne rêvons pas : le premier à avoir critiqué le judaïsme (sous certains aspects révélés par la pensée d’Heidegger), il l’ont balancé, pour que le jeune Empire du moment le crucifie en s’en lavant les mains. Pensez bien que, pour sa propre gloire, Cespedes tente de clouer au pilori, les trois feuilles de chou d’Heidegger. Le niveau de sa pensée pour apporter la contradiction à l’œuvre originale, se situant au niveau de la petite balance de plateau. Le gonze n’argumente pas avec : « Heidegger se trompe parce que ceci ou cela... » Mais : « C’est de la merde parce que Nazi... »

      Punaise, il se trouve un paquet de penseurs qui vont sauter... (nos chère têtes blondes ?)


  • #2324870

    Nos tètes blondes et brunes on été remplacées par des tètes noires et crépues.


  • #2324953
    le 19/11/2019 par Mec sous pseudo
    Charles Robin répond aux insultes de Vincent Cespedes

    Bon sang, je déteste Vincent Cespedes que j’ai démasqué depuis un bout de temps, mais surtout en tant que faux artiste. Du piano foutraque pour se dire compositeur classique et du rap malaisant pour pouvoir accoler "rappeur/musicien" à côté de "penseur/philosophe".
    Je m’étonnais que cet arriviste ne soit pas plus dégommé que ça.
    Je ne connaissais pas Charles Robin, cette vidéo est magistrale ! Tout comme j’aime : de l’explosivité mais mis au service d’une argumentation (car je déteste l’explosivité des youtubeurs, qu’ils mettent au service du divertissement vide). C’était par-fait !


  • Dans toutes ces joutes de journalistes, d’écrivains, de politiques, d’institutions, d’avocats, de populo et de tout ce petit monde qui écrit ou qui s’exprime en France, sous toutes les formes, je me demande de quoi ils parleraient, de quoi seraient faite leur vie, ou leurs émissions, ou leur propagande politique, ou leurs livres ou conférences, etc..., si A.Soral n’existait pas ! Franchement, moi à sa place, je demanderai des royalties à chaque fois qu’on utiliserait mon nom pour se faire mousser par qui on sait.


  • #2325148

    Charles Robin a éminemment tort de perdre son temps avec un vulgaire chien de garde du système.
    Se faire insulter par un con invétéré doit être considérer comme une éloge et non pas comme une marque d’infamie.

    En plus je ne vois pas ce que vient faire Briand là dedans.

     

    • #2325595

      Ça doit démanger quand même.

      Tiens, au fait, il devient quoi Jean Robin ? Il vend des billets Papeete/Les Marquises en écoutant du Brel et les Beach Boys ou quoi ? Être médiocre, y’a pas a dire, ça eût payé.


  • #2325339
    le 19/11/2019 par Dany Boon est un con
    Charles Robin répond aux insultes de Vincent Cespedes

    Vincent Cepédé c’est le Dany Brillant de la rhétorique & de la dialectique, le Sim du pyjama rayé, le Dick Rivers de la philosophie...
    Qui c’est déjà qui dit que le niveau baisse en France ?


  • #2325589

    La vidéo de réponse (la première), je n’aime pas la forme qui s’accomode mieux à une intervention humoristique, certains le font très bien allant même jusqu’utiliser la voix "Google Traduction" (c’est Mozinor ou Mr Mayo, je sais plus) pour le côté grotesque au sens littéral du terme.
    Mode utilisé par Raptor mes couilles, mais lui il ne s’en rend pas compte...que ça le rend, lui, grotesque avec ses rippages hors contexte, biaisés voire détournés, bref, un maître du sophisme jusqu’au ridicule.

    Mais pépère Robin m’a l’air (je ne le connaissais pas du tout pour dire la vérité) intéressant. En désaccord sur quelques points avec Pépère la Savate, ouf !, comme le gonze a l’air ouvert au débat sérieux et non hystérique, ça pourrait donner une discussion sympa et pourquoi pas un bouquin.

    Ce sera peut-être plus équilibré qu’avec Naulleau, mais vu où il en est maintenant c’était pas la punition immanente mais la râclée a priori.
    On te salue en tout cas Éric, tu passeras le bonjour à Coluche et Thierry Rolland de là où tu es.


  • #2325790

    Bien bien bien .. En ce qui me concerne , je ne connais pas ce gus, je n’ai rien perdu . Le commentateur m’agace , il se justifie sans arrêt . Le drame de cette société est que la capacité de raisonnement , de réflexion a disparu .. Car si c’était le contraire , et bien ces étudiants auraient gardé le réflexe enfantin du " pourquoi ".. Ainsi, moi, toujours très curieuse de tout , car encouragée par mes enseignantes religieuses à toujours aller plus loin , à un moment j’ai dit " ça suffit " , ces versions là ne me satisfont pas , les gentils sont toujours les mêmes et le fait d’en ajouter encore et encore sur les nazis, les fachos , m’a convaincue de chercher , de creuser ..ET j’ai trouvé ! Bref, j’espère bien que des étudiants se démarqueront et se poseront les bonnes questions ..

     

    • Ce n’est pas une justification mais une réponse argumentée, et qui plus est avec humour malgré tout, à des critiques qui elles ne l’étaient pas. Mais bon, vu que vous ne connaissez pas ce « gus » et qu’un rien vous agace ... !


  • Génial , tous valets goys obligés de s’exciter contre l’ antisémitisme à longueur de journée pour avoir un place dans les médias (Onfray, Giesbert, Cespedes, Moix, Sifaoui, Val , Fourest etc... la liste est infinie) ne font que décupler l’antisémitisme car ils montrent quel cul il faut lécher et donc qui a le pouvoir. Sous l’ancien régime , les mêmes auraient ciré les pompes de l’Eglise et des catholiques pour obtenir un poste et la rémunération qui va avec. Maintenant , on est dans l’empire US - Sioniste bancaire et militaire.
    Frank Tapiro (un sbire de Sarko) a dit que, pendant l’épisode Gilets Jaunes , tous ces politiciens & medias qui traitaient les GJ d’ antisemites étaient eux mêmes les pires antisémites car ils laissaient entendre que le pouvoir etait juif et qu’il n’y avait pas de juifs dans les GJ (et que donc les juifs détiennent le fric que convoitent les GJ). Il a tort, politiciens et medias sont simplement vendus et judéomanes car ils veulent plaire à leurs maîtres.

     

    • Tapiro veut faire croire que politiciens et médias sont des illuminés complotistes antisémites . ? Au contraire ce sont des renards très au courant de qui tient les rennes ( de toute façon l’appartenance idéologique des Bfm, Rmc, I24 etc... est affichée)


  • #2327482

    Quenelle d’or 2019 toutes catégories confondues attribuée d’office à Charles et Ludwig !!


Commentaires suivants