Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Climat : accusée de "négationnisme", une scientifique dénonce la soumission du GIEC

Judith A. Curry est une climatologue américaine, présidente de l’École des sciences de la Terre et de l’atmosphère au Georgia Institute of Technology et membre du Comité de recherche climatologique du Conseil américain de la recherche. Elle est coauteur du livre Thermodynamics of Atmospheres and Oceans (1999) et coéditrice de l’Encyclopedia of Atmospheric Sciences (2002). Elle est également auteur ou coauteur de plus de 140 articles scientifiques. Au nombre des distinctions dont elle a été honorée figure le Henry G. Houghton Research Award, qui lui a été décerné par la Société américaine de météorologie en 1992.

 

En 2009, elle déclare être troublée par la « nature tribale » de certaines parties de la communauté des climatologues et par ce qu’elle considère comme une réticence à communiquer les données et à les laisser contrôler par des analystes indépendants.

 

Judith Curry en 2015 : une traduction ERTV

 


 

Climat : les accords de Paris sont bien morts

 

Les discussions sur le climat au G20 ne sont rien d’autre qu’un effort international visant à intimider les États-Unis.

 

[...]

Vous pouvez certainement compter sur la Pravda pour ne pas vous informer des promesses de ces 19 autres pays, et en préciser la substance. Si vous entrez sur Google les lettres INDC (« Contribution prévue à l’échelle nationale ») ainsi que le nom du pays, vous trouverez exactement ce que ce pays a promis de faire dans le cadre de l’Accord de Paris. Examinons donc certains grands pays :

- Chine  : nous avons déjà une réponse suite à ma publication de la semaine dernière. La Chine, par l’entremise de ses entreprises, envisage de construire, au cours de la prochaine décennie, plus du double de centrales à charbon que les États-Unis ont aujourd’hui. Sa « contribution à l’échelle nationale » indique que la Chine peut augmenter ses émissions de CO2 autant qu’elle le veut jusqu’en 2030, et seulement alors (lorsque tout le monde en Chine aura vraisemblablement l’électricité et quelques voitures) elles diminueront. D’ici là, ces émissions seront probablement au moins le triple de celles des États-Unis.

- Inde : le pays entend tripler son approvisionnement en électricité d’ici 2030, sans aucun engagement quant à sa provenance, énergies fossiles ou pas. L’intention est formulée de réduire l’intensité des émissions de sa production d’énergie et d’élargir considérablement la capacité éolienne, solaire ainsi que nucléaire. Youpi !

Lire l’intégralité de l’article sur contrepoints.org

Sortir du dogmatisme mondialiste avec Kontre Kulture :

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les données archéologiques et analyse des strates terestre ont prouvé a plusieur reprise q’autre fois le niveau d CO2 dans l’atmosphere dépassé d loin celui enregistré maintenant et pourtant durant cette même période d la préhistoire la terre a connue un age glacial (carément) donc.... :)

     

    • Oui peut être que le réchauffement climatique fonctionne selon un certain cycle et que celui-ci arrive à grand pas mais force est de constater que lorsque je marche tranquillement dans la rue, mon pif est inondé d’odeur de pot d’échappement qui me deviennent insupportables ; ouvrir sa fenêtre , pareil si on a le malheur de vivre en ville.... Moi je suis pour une journée entièrement SANS voiture et cela une fois par mois, mes poumons s’en porteront mieux ! et la planète aussi


    • @ sassou

      Je pense que tout le monde est plutôt d’accord pour dire que rendre les grandes villes du monde plus propres est une question de santé publique (les moyens pour y parvenir étant à débattre..) et que se projeter dans un avenir utilisant des technologies propres est bon pour tous.

      Le changement climatique (comme ils disent maintenant, au lieu du "réchauffement") est un autre débat qui, lui, peut être vu comme un pied dans la porte d’une gouvernance mondiale et qui est donc à suivre de près pour ne pas se faire bouffer nos libertés encore un peu plus.


    • @ Sassou
      Je te signale quand même que ton appartement est plus pollué que l’air du dehors ! (peintures, colles, plastiques, cuisine, produits ménagers, acariens et j’en passe...)...


    • pour jedgreen

      Pourquoi culpabiliser ,alors que l’on vous a vendu une voiture qui pollue,et en plus payé des taxes très chères .Celui qui faut incriminer, ce n’est pas celui qui l’a acheté ,mais celui qui vous l’a vendu et celui qui a encaissé les taxes .On vous vend du matériel ,et après on vient vous dire que cela pollue .Si vous vendez quelque chose de non conforme ,on vous l’interdit ,alors pourquoi pas la voiture que l’on vous a vendue ,et le carburant aussi ? Il existe d’autres manières pour le pas pollué ,mais le hic ,ce n’est pas rentable ,voilà le nerf du problème .Alors, vous, pauvre usager ,vous êtes le vilain pollueur ,et on vous demande de payer encore ,et encore . À ils savent renverser la vapeur quand cela les arrangent .


    • Les merdias harcèlent la population avec le réchauffement climatique pour faire les poches des contribuables ... et quasiment rien sur les pollutions de toutes natures qui sont le vrai problème ...


  • Les gens espéraient quoi ?
    Un chemin pavé de mensonges ne PEUT PAS mener au Bien, c’est l’évidence même.
    Certains tenants des chambres à air feraient mieux d’y réfléchir, à propos.

    Le bâton du mensonge a cela de terrible qu’il finit toujours par retomber sur la gueule de celui qui le tient.


  • Négationnisme ? Madame Faurisson ? Attention, ils vont nous pondrent une loi contre la négation du climat...


  • C’est un débat de sectaire, il ne faut surtout pas tomber dans le piège d’une vision binaire:secte des réchauffistes contre secte des climato-septiques... Mais ce qu’on constate c’est que les premiers sont beaucoup plus virulents que les autres et que leurs dogmes s’est répandu abondement chez les politiciens, les médias...il n’y a même pas de débat possible alors que toutes les questions restent ouvertes...
    Il y a de gros intérêts économiques derrières les deux camps donc voilà pourquoi il est inutile de chercher la vérité dans un des deux...il faut privilégier les scientifiques indépendants(quand on leur donne les moyens et qu’on les rejette pas comme des pestiférés)...

     

    • Secte des climatosceptiques ?! Leur dogme ?!
      Les climatosceptiques ne sont aucunement un groupe homogène. Leur seul point commun, c’est la contestation du dogme (là, je ne conteste pas le terme) du réchauffement climatique anthropique et catastrophique. Cette contestation est plus ou moins complète et radicale et peut porter sur certains points et pas d’autres. Ils peuvent venir de divers horizons et tomber en désaccord sur d’autres aspects écologico-scientifiques.


    • J’ajoute que Judith Curry présente l’intérêt d’avoir été "la grande prêtresse du réchauffement climatique" (ce sont ses propres mots), puis d’avoir su sortir du dogme en regardant, avec honnêteté, les critiques portées par les climatosceptiques (notamment le site climateaudit) sur les reconstructions paléoclimatiques (robustesse des données, traitements statistiques). Elle s’est alors aperçu que le travail critique exercé par des non "climatologues" (même si certains le sont, comme Richard Lindzen, notamment) était à examiner avec attention. Elle a été très critiquée pour cela. Au point d’avoir finalement quitté son poste d’enseignant-chercheur.


  • En résumé, les climatologues, pour des raisons qu’ils connaissent, sont poussé à agir comme un groupe de pression et s’éloignent de la science ! Merci Madame pour cet éclairage.


  • Certes, la science moderne à l’origine du sempiternel Progrès ne peut véritablement prouver le rôle de l’homme moderne dans le réchauffement climatique. Car cette science est déconnectée du réel, qui n’est pas uniquement mathématique. Mais des scientifiques disent le contraire de Judith Curry. Claude Bourguignon par exemple, que vous diffusez quelques fois sur votre site. "Depuis l’invention de la charrue, l’être humain a créé 4 milliard d’hectares de déserts sur Terre, dont la moitié depuis le 20è s . En Europe, on détruit 90% de notre biodiversité chaque jour. La catastrophe du Crétacé est ridicule en comparaison de ce qui se passe en ce moment. " Le gars, il étudie la microbiologie des sols depuis 40 ans. Il est sur le terrain tous les jours. Un vrai scientifique !

    Hubert Reeves, le poète de l’astrophysique, démontre non seulement que le développement de l’Humanité entraîne inexorablement la destruction de son environnement mais il prouve aussi l’inéluctabilité de ce phénomène en l’inscrivant dans l’histoire de l’Univers entier, de la matière et de la vie. C’est l’Histoire de la complexité. Des atomes aux planètes, des bactéries au cerveau humain, du silex à la bombe atomique. Et la question qui se pose à nous, aujourd’hui, serait de savoir si la complexité est viable, ou pas. Cette question se pose au niveau de l’Univers, elle ne nous concerne pas que nous. Il dit que la question reste ouverte pour ce qui nous concerne mais qu’il ne nous reste à peine que deux ou trois générations pour y répondre.

    Sinon, vous pouvez aussi demander à Baudelaire : "... Il est encore une erreur fort à la mode, de laquelle je veux me garder comme de l’Enfer. — Je veux parler de l’idée du Progrès. Ce fanal obscur, invention du philosophisme actuel, breveté sans garantie de la Nature ou de la Divinité. Cette lanterne moderne jette des ténèbres sur tous les objets de la connaissance ; la liberté s’évanouit, le châtiment disparaît. Qui veut y voir clair dans l’Histoire doit avant tout éteindre ce fanal perfide. Cette idée grotesque, qui a fleuri sur le terrain pourri de la fatuité moderne, a déchargé chacun de son devoir, délivré toute âme de sa responsabilité, dégagé la volonté de tous les liens que lui imposait l’Amour du Beau : et les races amoindries, si cette navrante folie dure longtemps, s’endormiront sur l’oreiller de la fatalité dans le sommeil radoteur de la décrépitude. Cette infatuation est le diagnostic d’une décadence déjà trop visible. " Le mythe du Progrès

     

    • "En Europe , on détruit 90 % de notre biodiversité chaque jour" N’y aurait-il pas un problème dans votre déclaration ? Même si il est évident que l’impact de l’activité humaine est indéniable en terme de pollution dans son environnement, on ne peut certainement pas lier les problèmes climatiques à l’Homme... Par contre notre Dieu Soleil... est maître de vie sur notre planète Terre.


    • @Tôme....

      certes, la main de l’homme ET de la femme (chacun sa part) a bien bousillé qqes coins sur terre..

      et sans sophisme, on peut dire que cette action humaine néfaste s’est réalisée par la consommation du pétrole, donc les énergies fossiles ont effectivement détruit les sols, et ont donc indirectement affecté le climat...(moins de forêts...).

      mais les ayatollah du climat évoquent quant à eux les gaz, et pas tellement la destruction des sols, pour expliquer le réchauffement...

      ce que je relève de troublant, c’est le délire collectif d’oser penser que des efforts planétaires peuvent réduire/maintenir la température du globe...comme si la terre disposait d’un grand thermostat, et que l’humanité pouvait à loisir le manipuler....

      péché d’orgueil !!!!!!!!!

      la vraie question, c’est de savoir si l’être humain trouvera sa place harmonieuse dans la Nature (je fais le pari qu’il en a une..)

      Geof’, neo-communiste


    • "En Europe on détruit 90% de notre biodiversité"... Etonnant puisque - en réalité - la forêt gagne du terrain en France et en Europe malgré les prédictions catastrophistes des écolos dans les années 80 qui parlaient "d’holocauste écologique" (pluie acides...)... :)


    • 90% de la vie animale de cette planète est invisible ou presque, elle vit dans la terre, c’est la microbiologie des sols. On connaît à peine 10% de cette faune. Elle se divise en deux catégories. Endogée et épigée. En profondeur et en surface. Chaque fois qu’on laboure une terre, un sol, un jardin, avec une charrue tirée par des bœufs ou avec un gros tracteur guidé par GPS, avec une pelle, chaque fois qu’on retourne un sol pour l’aérer soi-disant, le décompacter ou enlever les "mauvaises" herbes, on tue 90% de la vie sur Terre ! Depuis genre 30.000 ans ! Donc bien avant le pétrole et la modernité. On a juste accéléré inimaginablement le truc. Et ce n’est d’après moi pas avec un thermomètre et en discutant sur la dangerosité ou la normalité ou non d’une élévation supposée de la température que l’on peut appréhender la réalité complexe et systémique de la catastrophe. Le "réchauffement climatique" est donc selon moi un euphémisme pathétique pour parler de la destruction totale et définitive de toute vie sur Terre.
      Vous dites on contraire qu’"on ne peut lier les problèmes climatiques à l’homme". Ce serait de l’orgueil mal placé.
      Pourtant, les mythologies de quasi toutes les civilisations humaines racontent cette histoire du conflit Nature / Culture. Ce conflit est vieux comme le monde. Le mythe d’Icare, celui d’Adam et Eve (pour parler de l’homme et AUSSI de la femme lol), d’Abel et Caïn (conflit nomade / sédentaire), de Gilgamesh, chez les Mayas, en Inde, etc, etc. De l’orgueil tout cela, vraiment ?
      Sur toute la planète les forêts primaires disparaissent à la vitesse d’un terrain de football toutes les deux secondes. Et ce n’est pas la maigre biodiversité des forêts plantées par l’homme pour leur exploitation, comme l’immense monoculture de la forêt des Landes, qui y changeront quelque chose. Pas plus que de discuter sur la température en parlant de complot ou d’arnaque au thermomètre.


  • Ce qui me surprends toujours mais force est de constater que c’est la réalité, de voir comment tant de gens, de vastes groupes organisés, sont capables de se liguer contre la vérité et le bien commun. Que ce soit en médecine, en climatologie, en politique etc.
    Le mystère du mal.

     

    • Parce qu’ils croient faire le Bien. Comme tous les hommes. Dedans ils y a des croyants, religieux ou pas, car un athée est un croyant avant tout, en toute chose que l’homme fait, à leur pureté, ils croient par exemple que les médias dominants et les groupes scientifiques agissent pour notre bien. Mais ils oublient que l’homme est soumis à son orgueil, et ne ce n’est pas parce qu’ils se mettent à plusieurs que cet orgueil disparaît. Bien au contraire.


  • Dans une lettre du 3 janvier 2017 postée sur son blog, Judith Curry explique pourquoi elle quitte son poste d’enseignant-chercheur. Voici un extrait :



    Le facteur décisif est que je ne sais plus quoi conseiller aux étudiants et post-doctorants en ce qui concerne leur façon de se positionner dans la FOLIE du domaine de la science du climat. Les activités de recherche et d’autres activités professionnelles ne sont récompensées que si elles sont canalisées dans certaines directions approuvées par un établissement académique politisé permettant : financements, publications d’articles facilitées, embauches à des postes prestigieux, nominations à des comités et conseils renommés, reconnaissance professionnelle, etc.

    Conseiller de jeunes scientifiques pour naviguer dans ce système est au-dessus de mes forces, car cela se transforme souvent en bataille pour l’intégrité scientifique et équivaut à un suicide de carrière (je travaille ces questions avec un certain nombre de jeunes scientifiques sceptiques).

    Traduction skyfall.fr



  • L’ignorance est folie, guidée par des intérêts partisans, politiques, d’argent et de pouvoir. Si vous remettez en question, sur la base d’études sérieuses, l’existence du VIH, la nécessité absolue de médicaments plutôt que la diète, des vaccins, mais aussi le roman du 11 septembre aujourd’hui complètement démonté, encore le despotisme de Poutine ou de Bachar el Assad, ou osez remettre l’histoire officielle en question vous êtes taxé de négationnisme, en fait un empêcheur de survivre en rond dans le monde du "tout va bien et tout est bien" occidentalisé qui cache bien des secrets inavouables.
    Ceux qui, par ignorance ou par intérêt financier ou de pouvoir,ont "vendu leur âme" ne vous le pardonneront pas. Vous êtes ostracisé, mis au banc. Ainsi en va-t-il aujourd’hui dans le monde de la pensée unique au service des puissants et de la folie d’un monde qui ne va pas bien.
    Bien sûr des personnes refusent et montent au créneau pour défendre la vérité. C’est un choix difficile et un chemin de croix mais aussi une obligation de conscience pour ces gens-là. La vérité étant de leur côté, ils finissent par triompher mais parfois bien des années après leur mort et la nouvelle société bien pensante en fait même des héros sacrifiés, oubliant qu’elle a participé à leur mise au pilori.
    Ainsi va la vie au pays merveilleux des être humains et de leurs côtés sombres soigneusement camouflés mais qui jaillissent pourtant à longueur de temps dans leurs rapports avec les autres, inclus leurs familles et leurs enfants.

     

  • Le réchauffement climatique est un prétexte pour créer une manne financière en culpabilisant toujours les mêmes sans avoir aucunes preuves .Comme quoi il est très facile d’inventer une histoire pour ponctionner l’usager .D’ailleurs ,il suffit de voir que dès que nous payons ,cela tout de suite mieux . Pourquoi pas dire que la terre ne tourne pas dans le bon sens ,ou trop vite .Qui ira vérifier ?? Cette histoire de réchauffement climatique (part cause humaine ) est une vaste fumisterie .

     

    • En tous cas, j’en connais ici qui ont pris un coup de chaud. Aucun scientifique ne méconnaît l’action des cycles du soleil dans les variations climatiques. Ils mettent juste le doigt sur l’accélération du phénomène que l’activité humaine incontrôlée et la fuite en avant que le dogme de la croissance incluent.


    • Je confirme que cette histoire de carbone est un déguisement à large but financier .
      « Ainsi, une section de 110 km de la nationale 10 avait été transformée en 2013 en une autoroute payante (A63). Les poids lourds qui l’empruntent pour rejoindre l’Espagne depuis Bordeaux doivent payer entre 15 et 20 €.
      «  Avec cette mesure, ce sont les camions qui sont visés, c’est une écotaxe déguisée  !  », avait dénoncé au Parisien, Thierry Douine, le président de la Fédération générale de transports CFTC », extrait de Ouest-France .


  • Ils sont incapable de dire si il va pleuvoir demain mais ils savent le temps qu’il fera dans 50 ans, cherchez l’erreur... On est dirigé à tout les niveaux par des malades mentaux...

     

    • C’est ça. Et puis la planète a connu des phases de refroidissement et de réchauffement. Elle est vivante. Mais sur des périodes qui dépassent l’imagination.
      L’arnaque consiste à faire croire que c’est un phénomène irréversible. Et qu’on va tous crever dans 15 ans "si rien n’est fait" ... C’est faux.
      Et comme vous dites, quand on est pas foutu de prévoir la météo à plus d’une semaine, comment dire ...
      Mais bon, ça rapporte, il faut maintenir le système coûte que coûte. Avant l’inévitable, parce que à ce rythme là faut pas rêver ... Et puis ça fait peur aussi, comme le "terrorisme". C’est Macron qui a fait la jonction entre les deux ...
      Inutile de préciser enfin qu’a l’échelle cosmologique du temps la vie humaine ne représente rien.


  • A force de le rabâcher ça fini par s’encrer profondément dans les esprits ...
    Et puis on mélange un petit tout, c’est pratique. Pour les dirigeants de ce monde, si tu penses différemment, tu es négationniste. Ils nous imposent un seul et unique courant de pensée, c’est plus simple et c’est très "juteux" ...
    La Terre n’a jamais eu besoin de nous, nous sommes ses invités et elle sera encore là bien après notre disparition.

     

    • La terre comme le reste n ’a jamaois existé que par notre cause,c ’est l’évidence même pour tout représentant de Disons Il Est Unique (D.i.e.u) Createur pour l’Univers que Nous sommes, Unis vers ... mais vers Qui ? voila le But que nous hurle toute forme de commune langue communions ensemble sous les voiles des apparats grossiers, le but de l’humain ne serait-il dont pas d’ être en mesure de répondre à cette question de la meilleure des manières, apparantes ou cachés, exo ou ésotériquement ?

      Ne serait-on pas le plus certainement du monde une oeuvre aux possibilités bien plus belles et utiles aux autres creatures ainsi que de se vivre qu’en simplistes et vulgaires ’habitants de la terre" ?

      Telle est la réponse


  • Depuis que nous sommes connectées (internet), nous savons que nous sommes manipulé, par l’oligarchie qui ne fait qu’appliquer sa vision du Monde, et que la majorité des médias meanstream et la majorité des homme politiques sont complices. il faut abolir la domination oligarchique dans le Monde…
    GOD SAVE THE WORLD…


  • Réchauffement climatique ne veut rien dire. On ne peut ni prouver qu’il existe, ni le contraire. Par contre, il suffit d’avoir à peine 40 ans pour savoir que des animaux, des plantes, des paysages qui existaient quand on était petit n’existent plus.
    L’homme détruit son environnement depuis l’invention du feu. L’origine officielle de notre civilisation, c’est le "Croissant Fertile". 3000 av Jc. A quoi ressemblent l’Iran et l’Irak actuels ? A un désert ou à un Jardin d’Éden ? La Bible, en parlant de la Palestine, décrit des rivières de miel et de lait... A quoi ça ressemble de nos jours ? Toutes les grandes civilisations qui ont disparu nous ont quittées parce qu’elles avaient détruit leur environnement. La civilisation moderne étant mondialisée, je vous laisse deviner la suite du programme.
    Autre détail important pour tous ceux qui invoquent le fait que le climat a toujours changé, évolué, subit des bouleversements. C’est vrai. Depuis l’invention du feu, de la charrue, depuis qu’on crame des forêts. Et avant ça ? L’extinction des dinosaures par exemple ? Cela a pris des siècles, voir des milliers d’années. Aujourd’hui ça prends juste quelques décennies. Tous les glaciers fondent à vue d’œil et les déserts avancent au galop.
    Mais c’est vrai qu’ils se moquent de nous avec la taxe carbone et toutes ces conneries inutiles qui ne leurs font que gagner encore plus de fric.
    Ceci étant dit, il existe une solution hyper simple : légaliser le chanvre, la plante qui peut sauver le monde. Toute l’industrie pétro-chimique s’effondrerait. Plus de guerres, plus de pollutions, plus de déforestations, plus de capitalisme. Nous passerions d’une société basée sur la rareté à une société d’abondance. Permaculture et autres joyeusetés à gogo ! Dommage que des esprits libres diabolisent encore cette plante et ne semblent rien en connaître. Je trouve cela à la fois triste et scandaleux. Je pense à Monsieur Soral en particulier. Je lui conseillerais amicalement de visionner le reportage intitulé "Jack Herrer, Empereur du chanvre". Vous êtes comme lui, et, comme lui, en connaissance de cause, vous ne pouvez que changer d’avis. A bon entendeur, salut !


Commentaires suivants