Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Comment réussir quand on est con et pleurnichard

C’est tout le problème

 

 

Les dominants légifèrent contre les fake news, c’est très bien. Sauf que ce sont eux qui intoxiquent les dominés et ce, depuis le berceau. Côté dominés, ça débouche logiquement sur de la déception, de l’incompréhension, de la colère. Il faut alors leur taper sur la gueule. La souffrance est la sanction de l’ignorance, pour ne pas dire de la connerie.

 

 

Cette étudiante pleure parce que le réel ne correspond pas à la grille de lecture que l’école de la République et les médias de masse lui ont fourrée dans la tête. Il y a alors deux options possibles pour stopper la pleurniche : soit changer le réel, soit changer la grille. Il semble que la pleureuse continue à choisir la première voie.

En effet, le changement de grille n’est pas une option dans la tête des gauchisés. Cela fait partie du piège gauchiste : ne pas pouvoir admettre une autre grille, plus explicative, plus proche du réel. C’est tout simplement interdit par la Loi supérieure. C’est pourquoi les jeunes gauchistes iront toujours de déception en déception, sans comprendre qu’ils portent en eux la déception.

Il est alors facile de se moquer :

 

 

Cependant, parmi les étudiants, certains ont compris confusément que les jeux étaient faits : ils ne seront jamais des dominants, et ils vont en chier. Mais il s’accrochent, et bossent. Eux ont déjà atterri sur le réel, qu’ils n’ont en fait jamais quitté. Ce sont eux qui sont le moteur de l’ascenseur social, ou ce qu’il en reste.

 

 

De l’autre côté de la barrière sociale, et sans risque de se faire gazer, cette étudiante sup de co (Amiens) évoque son Erasmus aux Pays-Bas :

 

 

Il ne s’agit pas d’opposer l’illusion au cynisme, ou l’inadaptation à l’adaptation. La plupart des gens fonctionnent avec une grille de lecture qui ne correspond pas à leurs intérêts, mais à ceux d’une classe supérieure. C’est ce qu’on appelle la vision bourgeoise des choses.

Des pauvres avec une vision bourgeoise se planteront complètement, comme l’étudiante gazée qui en appelle aux valeurs de la République. Des bourgeois avec une vision bourgeoise, c’est déjà plus cohérent, mais ça ne résout pas la question sociale. Éradiquer la bourgeoisie ne sert à rien, l’histoire le montre : elle renaîtra forcément, voir la bourgeoisie communiste.

 

Comment les dominants baisent les dominés

Si les pauvres, avec leur grille de lecture fausse, ne peuvent pas changer le monde (c’est bien dans ce but précis qu’on les intoxique), et que les bourgeois ne veulent logiquement pas le changer, alors comment changer le monde pour plus de justice sociale ?

Eh bien en changeant la grille de lecture. Les pauvres se sont fait refiler par la dominance un plan du champ de mines – le réel est un champ de mines – volontairement faux, et la seule solution pour arrêter d’en chier inutilement est de changer de plan, sinon ils continueront à sauter sur les mines. Les pauvres pourront alors en chier utilement, car il y aura quelque chose au bout de la souffrance. En attendant qu’ils pigent ça, ils en chient, et sans rien au bout, ce qui veut dire qu’ils en chient pour ceux qui n’en chient pas !

 


 

Vous aimez les articles de la Rédaction d’E&R ?
Participez au combat via le financement participatif :

Pour un vrai changement social,
lire sur Kontre Kulture

 

L’impasse gauchiste, sur E&R :

 






Alerter

44 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2015242
    Le 30 juillet à 17:08 par ARNO est un rocker belge
    Comment réussir quand on est con et pleurnichard

    A FREDERIC,deja d’une et sans etre désagréable : oui ont dirait peut etre ton petit dernier qui pleurniche parce que son frangin Ulysse lui a pris sa manette ?????sa manette de jeux video ??alors si c’est ce que je pense, tes enfants seront des pleurnichards a vie : si tu continus a les biberoner aux jeux video.....................je dis ca ,je ne dis rien : je suis aussi père, et mes garcons n’ont jamais joué a ces putains de jeux video qui rendent les momes et les ados CON comme leurs pieds.
    IL faut qu’ils lisent, qu’ils jouent avec des jouets : qu’ils s’habituent au réel,et non au virtuel ou ils seront comme tout ces connards de cette génération de fion : des robots, oui la génération 15/30 ans sont des putains de robots, la gueule vissé sur leurs écrans : et ça ,c’est la mort de l’humanité.
    J’ai 56 ans, et je fus toujours un dominé (etant employé) mais j’ai eu une liberté de vie:c’est la chance, de pouvoir arreter de bosser 10 ans, vivre,vraiment vivre avec peu et la tu emmerdes les dominants : mais pas toujours attendre (comme les gus de banlieue) qu’ont leur donne un boulot et du fric dans les poches : tu bouge ton cul, et surtout l’ironie, oui l’ironie supreme que tu gagne avec l’age, avec cette sagesse de l’age(50 ANS ET PLUS) alain soral me comprendra,tu arrives a avoir de l’ironie sur les choses et les personnes et surtout sur LES CONS.

     

    Répondre à ce message

  • #2015314
    Le 30 juillet à 19:31 par Sociétal des magots
    Comment réussir quand on est con et pleurnichard

    Mouais, j’en connais plein des étudiants en cinéma, je peux vous dire que même ceux qui arrivent au bout (et finissent guichetiers et chroniqueurs de seconde zone... perchistes au mieux) ne volent pas bien haut...
    Ce n’est pas l’université qui permet de percer dans ce milieu, mais l’origine ethnico-sociale (qui en général exclut d’office les français de souche, excepté femmes physiquement intelligentes)

     

    Répondre à ce message

  • #2015337
    Le 30 juillet à 20:01 par Karim
    Comment réussir quand on est con et pleurnichard

    Cette petite devrait manger plus d’Ananas

     

    Répondre à ce message

  • #2015365
    Le 30 juillet à 20:54 par guyaume
    Comment réussir quand on est con et pleurnichard

    Comment réussir quand t’es con et pleurnichard.

    En habillant ta connerie sous les oripeaux de la culture, un parcours universitaire devrait suffire donc. Pleurnicher, c’est bien de nos jours, ça fait rebelle...
    L’adolescent est un concentré d’incohérences et d’absence critique, sa fonction sociale est bien d’être con, c’est à dire d’offrir la malléabilité et la porosité de son réseau neuronal en formation. Autrement dit, le cerveau d’un adolescent est un espace de colonisation en devenir. D’ici peu, il deviendra ignare et soumis, c’est à dire salarié, obéira à ses supérieurs et fermera bien sa gueule comme tout le monde. Car sa seule et unique ambition est la consommation comme 80% des zombies pacifiés qui déambulent sur cette terre.
    Ce puceau, qui peine à formuler une phrase correctement, nous parle déjà de salaire et de travail tant il est pressé d’appartenir à la masse servile des consommateurs aliénés. Or ce qu’il désire profondément, c’est faire comme ses maitres hédonistes : consumer la totalité en ne travaillant jamais. Pour y arriver il est prêt à n’importe quelle sacrifice, c’est ainsi qu’il passe sa vie à se prostituer dans l’espoir un jour peut-être de devenir un maquereau accompli. Inutile de lui faire un dessin, son seul horizon n’est visible qu’en levrette.

     

    Répondre à ce message

  • #2015383
    Le 30 juillet à 21:24 par philippe
    Comment réussir quand on est con et pleurnichard

    Je dois l’avouer, je devais pas être loin d’être aussi c0n quand j’avais 20 piges (né en 71, pré-ado, ado et post ado entre 1980 et 90 sous Mitterrand, imagine le lavage de cerveau).

    Bon, j’ai sauvé l’honneur en tractant et collant contre Maastricht à la fac en 92 93, dans ces eaux là, mais j’étais plus un "suiveur".

    J’ai eu beaucoup de chance de côtoyer des potes plus vieux que moi...et ce sont toujours mes potes.

     

    Répondre à ce message

  • #2015424
    Le 30 juillet à 23:03 par Le Klub des pantomimes
    Comment réussir quand on est con et pleurnichard

    Bon ! ces guerriers du Kapital (black-blokeuses, pleurnichouilleuses , gauchisteuses, antifafeuses) sont très loin des Chouans ,de la commune, ou des partisans blancs
    On est plus dans la pétasses de super-marché, la speakerine de télé-réalité ou la révolutionnaire du shopping & des soldes
    Mais ça reste un combat comme un autre

     

    Répondre à ce message

    • #2015559
      Le 31 juillet à 08:39 par La traversé.e.s du rectum en solitaire
      Comment réussir quand on est con et pleurnichard

      Peut-être des cousines à Juliette de Tolbiac, Ludovic-Mohamed Zahed et à Monsieur." Arnaud Gauthier-Fawas qui n’est pas un homme blanc

       
  • #2015569
    Le 31 juillet à 08:48 par arrête-ton-cirque
    Comment réussir quand on est con et pleurnichard

    La pleureuse sait quand même que un plus un ça fait deux.
    Ouf !
    Je plains son futur conjoint.
    De façon générale, les petites Françaises, issues d’artisans et paysans à l’expression sentimentale plutôt discrète, qui se mettent à imiter l’hystérie proche-orientale stridente et larmoyante, journellement diffusée sur TV, c’est désolant.
    L’esclavage, ça commence comme ça.
    Et qui se posent en défenseurs non sollicités de gens qui n’ont rien à voir avec elles ("parce qu’ils n’ont pas les cheveux blonds et les yeux bleus")...
    Sa revendication légitime : accessibilité financière des études à tous, perd toute crédibilité. Bien joué, cocotte. En plus, elle n’a même pas un bleu. Pourquoi chouine-t-elle ? Pour les Zautres !
    Je connais une gamine de 5 ans qui tombe en courant. Eh bien, elle se ramasse, observe sa petite main meurtrie, et continue ses jeux. Pas un cri, pas un pleur.

     

    Répondre à ce message

  • #2015967
    Le 31 juillet à 19:15 par STEF de MARS
    Comment réussir quand on est con et pleurnichard

    À quoi bon pleurnicher quand t’as pas la carte ?

     

    Répondre à ce message

  • #2017177
    Le 2 août à 16:32 par L’or en main franche
    Comment réussir quand on est con et pleurnichard

    Ils ont combien de McDo, McDo ?

     

    Répondre à ce message

  • #2018204
    Le 4 août à 14:04 par Feignasse
    Comment réussir quand on est con et pleurnichard

    Rester dans l’idée qu’il FAUT en chier est déjà d’après moi une grille de lecture bourgeoise et capitaliste. Ces deux engences ont besoin de gens qui produisent et donc qui en chient...
    À être pauvre, ce que nous resterons (matériellement) autant profiter du temps qui passe à aller à la pêche et mater les étoiles...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents