Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Comprendre l’Époque, le pendant philosophique de Comprendre l’Empire ?

Comprendre l’Époque : entretien avec Alain Soral (Partie 1/8)

- « Peut-on dire que "Comprendre l’Époque"
est le pendant philosophique de "Comprendre l’Empire" ?
 »

- « Pouvez-vous nous présenter le "monde de la Tradition" dont vous parlez dans les premiers chapitres de "Comprendre l’Époque" ? »

Alain Soral répond aux questions de Pierre de Brague
à propos de Comprendre l’Époque !
Un entretien de haute volée découpé en huit parties.

 

(Si vous rencontrez des problèmes avec la lecture de la vidéo Lbry, privilégiez les navigateurs Chrome et Firefox !)

 

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 
 

Livres de Alain Soral (85)







Alerter

66 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Au sujet de Guenon, voir le débat Karl van der Eyken, le pèlerin, Greg de Noach et monsieur K. https://youtu.be/CDlO0vp7nz4

     

    Répondre à ce message

  • Au nom de l’égalité on crée l’injustice sociale et par la hiérarchie on préserve l’intérêt général, l’harmonie. Le jardin d’éden comme ce monde est un don, le fruit interdit est celui de la consommation gratuite sans travail qui mène à la névrose. Plantons nous même la graine, semons une société valorisante.

     

    Répondre à ce message

  • #2673059

    Cette intervention apporte un angle de réflection complètement en opposition avec l’idéologie progressiste, du grand Soral.
    Par contre j’ai beaucoup de question à poser à Soral suite à cette vidéo lol j’espère que les réponses seront dans le livre que j’ai pré-commandé... J’attends de l’avoir entre les mains pour avoir le fil de réflection complet avant de dire des anneries...
    Mais pas mal de question notamment sur la notion de travail.

     

    Répondre à ce message

  • Maurras et ce type de pensée ont totalement disparu de la crétinerie universitaire et télévisuelle depuis 30 40 ans.
    Des écrivains comme Guenon sont trouvables mais un peu de façon archéologique, pour voir comment vivaient nos ancêtres, les grottes, le dieux, le ukulélé. Mais pas question d’articuler l’ensemble.
    D’où la nécessité de faire sauter les médiations.
    Je vais re-écouter Laurent Alexandre.

     

    Répondre à ce message

  • #2674219
    Le 24 février à 19:09 par Jean-Baptiste Cousin
    Comprendre l’Époque, le pendant philosophique de Comprendre l’Empire (...)

    Merci beaucoup Monsieur Soral pour votre vidéo.

     

    Répondre à ce message

  • À l’âge de 14 ans je n’avais lu ni Guénon ni Evola mais j’avais inventé un néologisme pour désigner la dynamique du monde dans lequel nous vivons et qui faisait pendant au terme "progrès" que j’entendais alors partout (c’était en 1984) : le "régrès". Pressentant que la pente que nous suivions n’allait pas vers le haut, contrairement aux apparences, j’étais assez fier de ma trouvaille qui me permettait de mettre un mot sur mon intuition. J’aimais bien aussi son homophonie avec le mot "regret", mais cela ne parla pas à beaucoup de monde dans mon entourage...
    Pour ce qui est de la religion, Alain Soral évoquait dans le dernier "Soral répond", les différences entre le catholicisme et l’orthodoxie. Je suis devenu orthodoxe en 1991 pour fuir le catholicisme sécularisé de mon enfance qui lui aussi avait adopté le mythe moderne des lendemains qui chantent grâce au sacro-saint progrès. Le "Royaume des Cieux" était devenu une sorte de "grand soir" et la "justice" n’exprimait plus que l’action sociale. Dans l’Église Orthodoxe j’ai trouvé cet ordre traditionnel ancien, voire antique, totalement disparu et éradiqué de l’occident, et la juste interprétation des textes sacrés, dont l’Apocalypse, dont le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’est pas du tout en phase avec le mythe du progrès perpétuel mais qui nous parle bien de la chute totale dans les profondeurs d’un matérialisme consumériste horizontal et ces effets catastrophiques sur l’humanité de la fin des temps inaugurée par l’avènement du Christ "en ces temps qui sont les derniers" ...

     

    Répondre à ce message

  • Intéressant ! (d’autant plus quand Mr.Soral fait le boulot :)

    Actuellement il existe deux grandes écoles ou la science n’a pas encore réussie a trouver qui a raison.
    l’ évolutive ou celle du grand créateur.

    La religion polythéiste est classé dans la mythologie par la science et pour les monothéistes elle est considéré comme une hérésie utilisé par les démons (esprit mauvais) et des hommes corrompu par le mal.

    Apres le déluge (Noé) l’ère de l’antiquité a fais son apparition avec des royaumes ou les élites affirmaient leurs pouvoir grâce a des divinités et par conséquent toute sortes de rituels était pratiqué pour manipuler les populations.

    A l époque le monothéiste avait complètement disparu mais il refais surface avec celui qu’on surnomme "le père des croyants" Abraham.

    Le Judaïsme se développe et les juifs finissent par crée le grand Israël (c’est le début de notre civilisation actuelle)

    Tout les empires polythéistes (ennemis du monothéiste) se fracasse sur le mur spirituel du Tout-puissant ou se tiennent les fils d’Israël.(Rome, Perse, Egypte, ect...)

    Les guerres Judéo-romaines permettes a deux courants usurpateurs du monothéiste (celle du Vatican qu’on nomme la doctrine catholique romaine et la doctrine kabbalistique ésotérique du talmud) de dominé les populations. Le Vatican et les juifs kabbalistique se font stoppé par l’Islam et sa célèbre révélation coranique. (bénis est le saint coran)

    Finalement et paradoxalement la France très chrétienne et l’empire ottomans s’unissent contre l’axe du mal mais les deux empires finirons par être vaincu.

    Une guerre permanente qui a commencé a être fatal en 1789 et nous a fini en mai 1968.(l’empire ottoman a connue une situation similaire a la France et l’Islam a été dépossédé de ses enseignements en 1932 via l’alliance anglo-américaine saoudienne)

    Conclusion :

    La religion monothéiste et les nations sont anéantis par une secte satanique qui domine le monde a l’aide de la finance esclavagiste et du mensonge.

    .

     

    Répondre à ce message

    • Personnellement, je vois plutôt un éternel conflit entre Caïn et Abel. Caïn est polythéiste et matérialiste, il adore les démons et les utilise pour acquérir la Toute Puissance : posséder et dominer. Abel est monothéiste et s’épanouit dans la spiritualité. Abel est représenté par le Christianisme ou le Nouveau Testament. Caïn est en train d’utiliser toute la panoplie démoniaque pour renverser la civilisation chrétienne occidentale. Il aspire à l’Eden réservé aux élites, le paradis où tout est donné sans travailler (à condition d’avoir des esclaves).

       
    • AVP
      Il est vrai que certaines sources de la bible indique que Cain a été maudit mais je préfère cette version a bien des égards.

      - Les deux frères son amoureux de la même sœur et un conflit éclate par conséquent ils demandent de l’aide à leur père Adam. Adam dit faites une offrande a DIEU pour savoir qui aura la bénédiction de DIEU.
      DIEU refuse l’offrande de Cain et prend celle de Abel.
      Quelque temps plus tard, furieux et jaloux Cain tua son frère et cherche a caché le corps sous terre.
      Au moment d’enterré son frère Il se rappelle que DIEU lui a envoyé deux Corbeaux dont l’un tua l’autre puis le cacha sous terre. Cain c’est finalement rependit et a avouer le meurtre de son frère a son père.
      Cain fut pris de remords jusqu a la fin de ses jours.

      Cain ne pouvais pas être polythéiste car il savait que tout est création de DIEU et bien plus encore. (je croit que tu na pas bien saisie le terme DIEU dans le monothéisme)

      Quelle élite chrétienne ? Tu trouve que les chrétiens doivent être supérieur ? envers qui ? Des hommes comme celui qui a été banni du paradis ?

       
  • #2676484

    Apologie du polythéisme ?

     

    Répondre à ce message

  • #2676557

    fondamentalement conservateur, je ne crois ni au progrès ni à la déchéance du monde... l’australopithèque mangeant des charognes, l’homo habilis digérant dans la peine sa viande crue l’estomac perclus de parasites étaient-ils plus ou moins misérables que nous ? Les esclaves de Bagdad ou de Rome, les sacrifiés humains azthèques ou tahitiens, les serfs médiévaux condamnés à manger des glands lors des famines parce-que la chasse leur était interdite, etc. L’homme change moins que la technologie qui l’entoure.

    Je crois que l’homme a connu sous différentes variations, la même misère.

    Et que toujours une minorité d’oligarques vivaient dans l’opulence et l’arrogance.

    C’est en acceptant son destin que l’homme le surmonte intérieurement. Et se détache de ses humiliations et de l’aporie du monde. Il apprend à aimer ainsi. Puis vient la mort, qui met fin à tout cela.

    Ici-bas, il y a des degrés simplement dans l’enfer, et c’est à cela que la lutte politique s’emploie dignement.

    Je suis athée, et de plus en plus athée. Je ne crois ni au Dieu, ni aux dieux. Et question traditions, j’aime mieux la pensée chinoise, et les différents aspects du Tao. Ou notre courtoisie française, par trop oubliée.

    Mais ceci-dit, je trouve toujours intéressant d’écouter le point-de-vue d’E&R et d’Alain Soral en particulier, qui est un grand esprit même si je ne partage pas toutes ses vues. Bravo pour votre travail !

     

    Répondre à ce message

    • Je vous recommande de lire promethee enchaine.

      Promethee le dit lui meme. Les dieux se sont toujours foutues des hommes. Nous sommes leurs esclaves originals. Si vous liser la version grecque du deluge. Les dieux le disent eux-mems. Sans les hommes, ils me sont plus special.

      Promethee nous a donner la raison afin de survivre a cette tyrannie. Suffie de lire les mythes greques pour se rendre compte a quel points les dieux sobt des monstres inhumains.

      Dans le monde classique, la plupart des souverains sont moralement des monstres qui se prennent pour des dieux. Ce qui exliques le caligula, tibere, alexandre le grand, lea pharaons et autres

       
  • Un peu en marge du cœur du sujet...
    A. Soral évoque les super-héros de Marvel. Beaucoup ignorent que le grand fondateur et inventeur de la majorité des personnages (spiderman, X-Men, Ironman etc..) était Stan Lee.
    De son vrai nom Lieber. Wkp le présente comme "fils d’immigrés roumains juifs". Le plus intéressant est qu’il a grandi exactement à l’époque de l’âge d’or des super-héros français. Les analogies et emprunts foisonnent (costumes, pouvoirs..), mais personne n’en parle car c’est un quasi-plagiat. Aujourd’hui, et grâce à lui, dans l’imaginaire du public, les super-héros et leur univers sont une création étasunienne. Ce qui n’est pas vrai.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents