Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Conférence d’Alain Soral au Brésil

São Paulo, 10-12 septembre 2014

Extrait de la conférence d’Alain Soral donnée à São Paulo (Brésil) lors du colloque sur Julius Evola organisé du 10 au 12 septembre 2014.

 

Sur le rôle des producteurs sédentaires dans l’histoire humaine,
chez Kontre Kulture :

Se procurer le maillot porté par Alain Soral dans la vidéo :

Retrouvez Alain Soral sur Kontre Kulture :

 

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

91 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #966165
    le 15/09/2014 par anonyme
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Pas mal le T-shirt avec la bonne devise maçonne "liberté égalité fraternité" pour un colloc sur la pensée traditionnelle !
    Je dis ça comme ça, par soucis du détail, sinon j’ai tout appris avec ce personnage c’est loin d’être une critique intégrale.

     

    • #966193
      le 15/09/2014 par ABCD2tonQ
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      C’est un maillot prônant le retour au franc surtout.


    • #966200
      le 15/09/2014 par francky
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Ce n est pas la devise qui est interessante mais la monnaie : Le Franc.


    • #966216

      Oui effectivement, ça expose un peu la contradiction habituelle de la droite identitaire ; comment faire référence a la tradition, au concept "cyclique", au rejet d’un certain liberalisme et de la maçonnerie, tout en se proclamant Républicain... je crois que c’est le plus grand paradoxe des milieux "conservateurs" Français ; meme si De Gaulle représentait une sorte d’alternative.


    • #966227

      Il porte un Tshirt qui symbolise le retour au franc ! "liberté égalité fraternité" C’est maçonnique peut-être, mais tous les Français si retrouvent et y sont attachés C’est la devise de la republique. C’est quoi ton probleme ? Tu veux changer ça ? La majorité des gens ne seront pas d’accord avec toi... Il ne faut pas être completement idiot non plus...


    • #966229
      le 15/09/2014 par Simone Choule
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Roo la mauvaise foi : c’est surtout le retour au Franc qui est vanté sur ce T-Shirt, la devise n’y a été mise qu’après la révolution , mais le Franc existait depuis 1360 avec la libération de Jean II le Bon. Vous savez un Franc dans le monde de l’Euro, c’est déjà subversif....


    • #966267
      le 15/09/2014 par lolodelr
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      C’est le "1973" du tshirt qui est important : loi Giscard du 1er janvier 1973 qui interdit aux Etats d’emprunter sans intérêts. Cette loi marque la fin des souverainetés des Etats et le début de la toute puissance des banques ... En 2014 on en est à 50 milliards d’intérêts, pile 50 milliards comme l’impot sur le revenu comme c’est bizare ! Voir l’excellent livre de Pierre Yves Rougeyron dispo chez KK


    • #966279
      le 15/09/2014 par Muhammad (le belge)
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      « Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde de doigt »

      C’est un T-shirt anti zone euro, duchmol


    • #966300
      le 15/09/2014 par Mon Q surlacommode
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Bah bah bah, il y a encore du boulot ... bref retour au franc point barre.

      Mais je voudrais aussi dire que "liberté, égalité et fraternité" sont de bonnes valeurs si un cerveau honnête et ’Franc’ les portes.

      C’est tout le piège.


    • #966302
      le 15/09/2014 par Pelagia
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Il faudrait que vous en parliez avec monsieur Soral lui-même, qu’il s’explique sur la question avec ses propres mots, mais à mon avis ce n’est qu’un t-shirt qui revendique le retour au Franc, avec tout ce que cela implique : le retour au droit régalien de battre monnaie, le retour à la souveraineté nationale etc.

      Sinon, tout simplement, je profite pour vous signaler que j’ai déjà eu entre les mains un écu en argent datant de Louis XV, monnaie royale qui sous les républiques, jusqu’à De Gaulle à peu près, et en se dévaluant progressivement, bien sûr, correspondait plus ou moins à la pièce en argent de 5 Francs. Vous pourriez donc, pour éviter la devise maçonnique, proposer à monsieur Soral de porter un t-shirt représentant un écu d’argent tout en signifiant, par le port du vêtement à l’écu royal, sa volonté de retour à la souveraineté nationale...


    • #966334
      le 15/09/2014 par anonyme
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Sur ce tshirt, c’est surtout la date qui est importante, le "franc" et l’année "1973" par rapport à la loi Rothschild-Pompidou ...


    • #966379

      @genia : La République, il n’y a que toi qui y tient.
      A lire "Comprendre l’Empire" de Soral justement pour comprendre le piège qui nous été tendu et qu’on continue à nous tendre depuis lors.
      Soral porte ce tee pour un retour au franc.


    • #966517
      le 15/09/2014 par anonyme
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Bien chers frères,

      Absorbé ensuite par le discours, je n’avais pas remarqué le petit "1973" qui révèle effectivement le caractère militant et subversif du maillot (je croyais juste que c’était "un truc français"),mais je ne pensais pas créer telle polémique.

      Pour rester sur la devise "Liberté égalité fraternité", je dirais que c’est vraiment une grosse arnaque. Et c’est grave car c’est sensé être le fondement transcendantal de notre chère nation.

      Soit elle est a l’envers et on peu la formuler fraternité égalité liberté, sous entendu que les deux premiers termes amènent le dernier et dans un sens collectif. (Liberté à blanc, d’entrée, comme ça, qu’en pensent les gens ? Il doit y avoir autant de réponses que de gens et direct, on est tous dispersés ; ce qui n’est pas forcément mauvais pour le business)

      Soit on change parce que les gars qui ont pondu ça il voulait juste : 1-être libre de faire du commerce comme ils l’entendaient, 2-te faire croire que t’aurais une chance d’égalité (donc de justice c’est évident !) devant un tribunal quand ils t’auraient dépouillé, 3-et puis que tu devais rester calme à la sortie du tribunal car ne sommes nous pas tous des hommes ? Donc frères.

      "Rien dans les mains, tout dans les poches ; c’est un tour de magie, dégage !" (Dieudo)

      "Demain on sera tous beaux et riches et on marchera sur la lune" c’était une des propositions mais ils se sont dit que ça serai tricard.

      Trève de plaisanteries on est pas les seuls a s’être fait baiser : "in God we trust" est bien aussi. Fait confiance, une force magique va faire partir la cupidité de la terre, en attendant laisse ton pognon ici c’est plus sûr. "God save the Queen" une femme aux affaires ! Pourquoi pas !

      Ma conclusion, si une devise est à l’usage des individus qui composent la nation il faut rester réaliste et stable à leur (notre) niveau. Avec un un bon vieux "Travail famille Patrie" bien posé (et le Franc à taux 0% de la banque de France) on passe les âges traaanquille.

      Et n’est ce pas le but de la Tradition ? (de passer les âges)


    • #966892
      le 15/09/2014 par Hadrien
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      La devise nationale maçonnique du Brésil : "Ordre et Progrés"


    • #967536

      Il ne faut pas non plus faire de l’anti-maçonnisme (néologisme voulu) de base. Les FM font partie intégrante de notre histoire et il faut travailler avec les plus intelligents d’entre eux. Ceux qui y sont entrés par intérêt personnel (je connais un administratif qui piétine a un niveau de sous-sous-directeur par refus de joindre la FM), je ne sais pas ce qu’on peut en faire mais ceux qui y sont entrés par intérêt philosophique, on peut toujours travailler avec eux.

      Cela dit je comprends très bien la méfiance envers tout ce qui est maçonnique ou lié à une société secrète quelconque.


    • #971837
      le 19/09/2014 par késako
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Pour "Anonyme" tu marquais... Pas mal le T-shirt avec la bonne devise maçonne "liberté égalité fraternité" pour un colloc sur la pensée traditionnelle ! Je dis ça comme ça, par soucis du détail, sinon j’ai tout appris avec ce personnage c’est loin d’être une critique intégrale...

      Mon cher, je te renvois à la page 150 du bouquin d’Alain Soral "Abécédaires de la bêtise ambiante" <-> le texte polémique : Liberté, Egalité, Fraternité

      Soral y dénonce la contradiction - Donc - pas d’ambiguité dans le personnage...

      Abécédaires que je recommande, tout aussi parfait que le Dictionnaire superflu à l’usage de l’élite et des bien nantis de Pierre Desproges

      Sinon pour le t-shirt que porte Soral, ce n’est que le rappelle du Francs, mais surtout la date marquée dessus - 1 9 7 3 !

      1973, loi Pompidou-Giscard-Rothschild - date mémorable du parasitisme nomade apatride...
      Voilà pour l’instant les réponses à propos de ton propos "pour un colloc sur la pensée traditionnelle"

      Satisfait ?

      Merci E&R et Kontre Kulture, grand plaisir à vous lire...


  • #966190
    le 15/09/2014 par Tomislave
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Merci Monsieur Soral, d’éveiller les consciences comme vous le faite depuis bien longtemps maintenant. Vous êtes un grand homme. Respect Force et Honneur.

     

    • #966335
      le 15/09/2014 par Nti Messi
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Respect monsieur Soral. Comme on dit chez nous : "un seul mot ; continuez !"


    • #966761
      le 15/09/2014 par coyoterevolte
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Le père Soral qui nous fait la synthèse avec, en prime, le coup de la télépathie.
      Synthèse toujours plus affutée.
      Une conférence traduite en terre étrangère est un bel exercice de style qui donne un exposé bien riche et bien dense : 45mn pour te dire qui est responsable et comment "on" en est arrivé là.


  • #966260
    le 15/09/2014 par emelinea
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Bravo aux brésiliens d’avoir osé !


  • #966277

    La longue introduction etait juste parfaite. Tres interessante. La deuxieme partie moins interessante pour les habitues d’ER.

    Les developpements sur le rapport a la production et le monde de la tradition etaient tres interessants, couples avec ceux sur la lutte Kant Versus Hegel VERSUS pensee de la Tradition. A creuser avec Evola et Guenon. Chevaucher le tigre par exemple.

    Pour les curieux et faineants, Orientations est un excellent texte d’introduction, un extrait :

    Voici ce que nous devons affirmer : que tout ce qui est économique et intérêt économique, en tant que pure et simple satis­faction de besoins physiques, a eu, a et aura toujours une fonction subordonnée chez une humanité normale ; qu’au-delà de cette sphère doit se différencier un ordre de valeurs su­périeures, politiques, spirituelles et héroïques, un ordre, qui — ainsi que nous l’avons déjà dit — ne connaît, et pas même n’admet, de « prolétaires » ou de « capitalistes », et en fonction duquel, doivent être seulement définies les choses pour les­quelles il vaut de vivre et de mourir, doit s’établir une vraie hiérarchie, doivent se différencier de nouvelles dignités et, au sommet, doit trôner une fonction supérieure de comman­dement.

    Le texte integral ici : http://www.erbretagne.fr/textes-fon...

     

  • #966280
    le 15/09/2014 par Alexandre
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Comme toujours Monsieur Soral fait de bonnes analyses et reste didactique et humain, c’est toujours bon à prendre pour tout individu citoyen et patriote de la planète ! J’aimerais cependant émettre un reproche plus technique : (c’est un détail d’importance que j’ai pu observer lors de la conférence avec Monsieur Atzmon également) il me semble nécessaire de construire vos exposés sur des phrases complètes et surtout non-hachées - quitte à préparer par écrit le chemin de fer du discours. Ce n’est que mon point de vue, mais je trouve très ardu de suivre une pensée et surtout sa justification, lorsqu’elle est fractionnée à ce point. En vous souhaitant malgré tout un maximum de conférences à l’étranger. Éclairer une conscience ça peut se faire dans toutes les langues !

     

    • #966980

      Complètement d’accord. Le portugais semble assez proche du français structurellement, mais dans certaines langues ce hachage des phrases doit favoriser les contresens car le traducteur parle avant d’avoir pu comprendre la phrase… Je pense que pour ce format il faut faire des phrases plus courtes, et les dire d’une traite.


    • #969951
      le 18/09/2014 par Corinne
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Exact, j’ai du mal à suivre sous cette forme, les coupures du traducteur me dérangent ... c’est bizarre


  • #966284
    le 15/09/2014 par Maxime
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Je profite de cette vidéo où Alain Soral évoque les travaux de Vere Gordon Childe pour dire aux sympathisants d’ER de se jeter sur ce livre ( "Naissance de la civilisation" réédité chez Kontre Kulture), si ce n’est pas déjà fait.
    C’est un livre extrêmement didactique qui porte parfaitement son titre. Il vous permettra de comprendre, à travers le prisme du matérialisme historique, comment le monde de la division du travail et les sociétés de classes, par l’évolution des techniques de production, sont apparues. Un livre à mettre entre toutes les mains.
    Vous sortirez assurément grandis de cette lecture je vous le garantis ! (et je précise que je ne suis pas VRP pour Kontre Kulture)


  • #966285

    Félicitations au traducteur, parce que vu le vocabulaire qu’utilise Alain Soral, j’aurai été incapable de traduire ca simultanément dans une autre langue. Bravo !

     

  • #966312

    Conférence didactique malgré la ’barrière’ de la langue.

    Aurons-nous droit aux questions/réponses ?
    A moins qu’elles ne soient pas très bien passées, encore.


  • #966322
    le 15/09/2014 par Clara Imbert
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Son talent, son intelligence, sa finesse et ses connaissances politique, littéraire, religieuse, philosophique, historique... ont eu raison du succès mérité de Mr Soral et ont porté fruits et cela abouti à une ascension logique et je dirai même au delà des frontières. Nous en sommes très fiers, nous ne pouvons que lui souhaiter une bonne continuation et une longue vie, il représente notre patrie bien aimée (La France) avec dignité et humilité. Immense respect pour un GRAND HOMME !


  • #966328
    le 15/09/2014 par Chaban
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    À quand la dernière vidéo à deux euros, que j’attends avec impatience ?

     

  • #966351
    le 15/09/2014 par Mona Ziza
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Je ne parle pas le portugais mais je n’ai pas l’impression qu’il ait traduit "et souvent dans leur origine confessionnelle" à 26:58 ...

     

    • #966565
      le 15/09/2014 par Thomas
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Le traducteur etait un ami a moi et je peux te dire qu’il a fait un travail remarquable, c’est un Belge natif du Bresil, impossible d’avoir quelqu’un de mieux a part un traducteur pro bien entendu..................Soral a fait un carton dans son intervention grace a lui, apres, il y a effectivement ceux de France comme toi qui veulent toujours la perfection !! :)


    • #966698

      Thomas : ne sois pas défensif, c’est une correction bienvenue pour les autres lecteurs.

      Soral coupé tous les 3 mots c’est pas idéal, mais bon si le budget de la conférence ne permettait pas un traducteur pro à 100€ de l’heure on va pas se plaindre, quoi que E&R ait pu prendre ça en charge l’intéret de faire passer son message plus clairement, et aussi en dire plus en 1h.


    • #966743
      le 15/09/2014 par Thomas
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      @jj Sache que la traductrice programmee s’est desistee au dernier moment car elle avait "mal a la gorge", en fait elle a clairement subie des pressions.

      Sache egalement qu’un flic etait dans la salle en train de prendre des notes et enfin sache que mon ami a gentiment fait l’interprete sur mes conseils (je l’ai appele 3h avant le debut de l’intervention de Soral, chose dont ce dernier n’est absolument pas au courant), sinon cette intervention aurait ete une cata voire n’aurait meme pas eu lieu.

      Une fois que toutes ces choses sont dites, je pense que les oublis ou les errements dans la traduction ne sont que des details !! :)


    • #966877
      le 15/09/2014 par Mona Ziza
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      @Thomas

      Cette oblitération donne l’impression d’être volontaire et motivée par le souhait de ménager des susceptibilités ; peut-être à raison d’ailleurs (ne pas braquer l’auditoire qui ne connait peut-être pas l’œuvre de Soral ; etc...). Ton témoignage sur la préparation de la conférence semble l’indiquer.
      Je n’ai strictement rien contre ton ami que je ne connais pas, et je n’ai aucune raison de penser que la traduction ne fut du reste pas fidèle ; mais si tu connais l’analyse du patron, tu ne peux pas dire que cet aspect là est un détail ; ton ami l’a bien senti...


    • #967205
      le 16/09/2014 par Philippe Faucon
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Cher ami, je suis la personne qui a fait la traduction ce soir lá. Il n’y a pas eu oblitération ni volontaire, ni meme inconsciente du contenu, malgré des pressions réelles et la présence de services de renseignements. Oui il y a eu tension qui a affecté par moment ma concentration et débit, mais la seule raison d’une traduction qui fut aussi bonne qu’elle aurais pu être par un non professionnel, trouvé par Thomas 3 heures auparavant et qui ne connaissais en rien le texte de M Soral, sans casque et avec le public qui soufflait des alternatives pas toujours juste pour aider la traduction. J’ai vécu 25 ans au Bresil et 20 en Belgique. Ce que je peu vous garantir par contre c’est quíl n’y eu AUCUNE coloration confessionnelle d’origine brésilienne. J’ai essayé d’être aussi précis que possible et le portuguais étant quand meme assez proche du francais, M Soral n’aurais de toute facon pas laissé passer des versions autres que la sienne...il m’a d’ailleurs repris sur des mots que je ne connaissais pas. Voilá un peu des difficultés et scénarios dans lesquels se passent ces conférences. Pour ce qui est de parler en avance ou en meme temps que M Soral, a un moment il dit Frederic Chauprade mais connaissant le sujet je traduis Aymeric....parfois la connaissance du sujet aide quand par exemple il a deja été abordé....quand des noms propres ou des concepts imagés doivent etre traduis cela devient bien plus délicat et quand les conditions ne sont pas lá, vous voyez le resultat que l’on a pu obtenir. Peut etre pas si si si mauvais. Ils ferons mieux peut etre la prochaine fois...trois jours de conferences avec Dugin et d’autres intellectuels bresiliens c’est pas mal pour un pays ou croyez moi, ce genre de soirée est rarissime.


    • #967398
      le 16/09/2014 par coyoterevolte
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      à Thomas :
      j’ai essayé de me mettre à la place d’Alain et de ton ami traducteur : j’ai eu mal à la tête. Il y avait beaucoup de paramètres à gérer. Bravo à eux.
      Les critiques sont écrites par des gens comme moi derrière leur clavier. Personne ne les lira mais la conférence sera vue : c’est le plus important.


  • #966355
    le 15/09/2014 par Bloedbessen
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Oratores, bellatores, laboratores... Il manque une quatrième classe ! Et c’est elle qui contrôle le monde actuel.
    La classe des feneratores. C’est-à-dire le changeur, prêteur avec intérêts, en un mot : l’usurier. Classe largement représentés à partir du moyen-age par les Juifs (surtout en France et en Espagne).

    Je tire ces informations dans un livre publié en 1894 écrit par Bernard Lazare réédité en 2011 par Kontre Kulture avant-propos d’Alain Soral.

     

    • #966409

      Je pense au contraire qu’il n’y a plus 3 classes (ou 4 selon votre commentaire) mais plus que 2.
      Les bellatores ont disparu et sont maintenant dilués dans les deux autres classes.
      Les anciens Oratores ont été quasi liquidés et remplacés par de nouveaux oratores qui "combattent" seulement via la parole en vendant le système dans lequel nous vivons comme une quasi religion.
      Les laboratores sont toujours les mêmes et doivent de surcroit remplir le rôle de combattant (physiquement) que tenaient les bellatores mais en servant seulement de chair à canon sans la noblesse que cela pourrait lui offrir.

      On se retrouve donc avec deux classes distinctes l’une dont la vocation n’est que la représentation, la défense des intérêts et la parlote et l’autre qui trime physiquement et socialement pour faire tourner la machine.


    • #966479
      le 15/09/2014 par Iskandaar
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Il ne s’agit pas de classes mais de Castes, la notion de classes n’existe pas dans la société traditionnelle et l’histoire de la Civilisation à la base, elle est le fruit de la dialectique matérialiste ou d’un embourgeoisement progressif de la société. Le système pyramidal actuel ne peut d’aucune manière être rapproché de "l’ancienne" organisation sociétale selon mon analyse. Les castes en règle générale et celles sacerdotales en particulier sont simplement occultées, pour la société elles n’existent donc plus.


  • #966406
    le 15/09/2014 par riton_v
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    L’obscurantisme des lumieres, un oxymore comme je les aime. Cet obscurantisme touche aussi paradoxalement de plein fouet la science, qui actuellement est totalement freinee (voir le rejet des theories de Rupert Sheldrake par exemple).


  • #966413
    le 15/09/2014 par Desguarde
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    j’espère que la phases des questions sera publié.
    On est habitué aux questions des Français sur ce sujet, celles de Brésiliens pourraient être bien différentes.


  • #966490
    le 15/09/2014 par Sandrine Cabioch
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Jolie tirade sur la FED, et uppercut pour Chauprade qui voudrait cantonner Soral à un monomaniaque antisioniste.
    Soral réclame de vraies questions, j’en ai deux ou trois sous le coude :
    - Si comme Russo on considère que la Fed est à l’origine de l’UE, crise financière, esclavagisme de la dette et ruine des services publics, guerres nécessaires au maintien de l’hégémonie du dollar (à l’heure de la dédollarisation/militarisation de la Chine/pic pétrolier éventuel), déséducation, émancipation de la femme et éclatement de la famille propice à la doctrine "l’enfant appartient à l’Etat" et tout le chaos sociétal qui en découle (réalité planquée sous l’exutoire du Choc des civilisations), si on accrédite l’idée de Russo qui dit : "faîtes retirer aux banques centrales le pouvoir de fabriquer la monnaie et vous résolvez 99% de vos problèmes" "faîtes fermer la FED" :
    - Doit on croire dans un FN qui certes en parle beaucoup mais ne mentionne clairement ni sortie de l’UE ni abrogation de la loi de 1973 dans sa profession de foi ?
    - Je ne crois plus à la démocratie telle qu’on la connaît de nos jours. Peut-on espérer un changement quand on sait que les partis politiques vivent de prêts bancaires nécessaires à leurs onéreuses campagnes pré-électorales ? Quand il ne s’agit pas de banques, il s’agit parfois d’officines douteuses qui les poussent à se compromettre (je ne citerai personne).
    On peut aussi se remémorer la campagne d’Obama, financée en grande partie par Aviv Nevo (non Chauprade, je ne vous ferai pas ce plaisir là), à la fois actionnaire principal chez Goldman Sachs, JP Morgan, et Time Warner.

     

    • #967065
      le 16/09/2014 par H.Gallo
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      "je ne crois plus à la démocratie telle qu’on la connait de nos jours ect..." Cette analyse à été énoncée plus en détails à maintes reprise notamment par Alain Soral. Pourquoi poser des questions auxquelles on a déjà répondu ?

      Et puis quelle démocratie ? La dissidence toute entière s’évertue à démontrer jours après jours qu’il n’a jamais existé de démocratie dans le monde libéral. Il ne faut pas consulter E&R pour le constater, il suffit d’ouvrir un peu les yeux et de réfléchir deux minutes.

      Soit vous débarquez soit vous n’êtes pas attentif mais des propositions de réelle démocratie il en existe et E&R relaie ce genre d’analyse quasi-systématiquement.

      C’est bien de vouloir interagir mais prenez le temps de vous documenter un tant soit peu car on ne peut pas revenir systématiquement sur ce qui a déjà été traité et de nombreuses fois.


  • #966508

    Bravo Monsieur Soral, vous dites exactement comme ce qu’écrivait Jean Coulonval dans ses lettres entre 1960 et décembre 1978 (Synthèse et Temps Nouveaux)


  • #966554
    le 15/09/2014 par solaine
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Beaucoup s’y sont essayés mais n’y sont pas parvenus, mais Alain Soral l’a fait... il est prophète chez lui et à l’extérieur... En quelque sorte comme Jésus Christ (malgré les risques et les périls, d’ailleurs on a fini par le crucifier) Alain Soral prend son bâton de pélerin pour divulguer la bonne nouvelle aux populations désamparées et humiliées par la classe supranationale, arrogante et avide qui leur suce le sang et les maintient dans la pauvreté et la misère... bref, Alain Soral joue le rôle d’Eclaireur de la classe laborieuse mais manipulée à souhait par une poignée d’individus assoiffés de pouvoir et d’argent... Bravo Alain ! ton combat est bien compris par la masse des sans-voix d’ici et d’ailleurs !
    Que Dieu te bénisse Alain !
    p.s : les livres de KK sont d’une valeur inestimable ! Merci.

     

    • #966685
      le 15/09/2014 par Nadjeul
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Ça serait énorme que la Soralie s’agrandisse, et j’aimerai justement savoir quelle réaction pourraient avoir les peuples du monde entier face aux théories d’Alain. Si quelqu’un peut donner le feed-back des brésiliens ça m’intéresserait ! Malheureusement le système s’est déjà prémuni contre une prise de conscience généralisée en consumérisant de gré ou de force le monde entier. Et par l’éducation et les médias il a réussi à se faire accepter de tous sous l’étendard de la démocratie.


  • #966616

    Excellente approche à laquelle j’adhère totalement, surtout la partie qui explique l’ascensison graduelle de la caste des marchands (vénitiens, etc. auxquels on peut ajouter les templiers, qui ont inventé l’ancêtre du "chèque", et qui faisaient commerce dans toute l’europe en détenant la plupart des villes commerçantes dans les zones stratégiques).

    Voici une video échatologique qui explique le cycle des âges, de kali yuga (l’âge sombre) à satyuga (lâge de la vérité) basé sur le travail de René Guénon et de l’Hindouisme traditionnel primordial, que même certains franc-maçons (les bons ?) rejoignent, très intéressant :
    https://www.youtube.com/watch?v=f6I...

    A faire tourner aussi : Le vrai discours de Flamby à l’OTAN https://www.youtube.com/watch?v=G8K... peut aider à réveiller les consciences massivement.

     

    • #966753
      le 15/09/2014 par Vincit omnia veritas
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Tes propos sur les templiers montrent que tu (comme un très grand nombre) n’a pas tout à fait compris Guénon.


    • #967080

      Les Templiers etaint l’union de la caste de brahman (pretes) et des kchatria (guerriers).
      C’est justement la destruction de cet ordre par Philippe Le Bel qui a plongé le monde occidental vers de profondes abimes. La Tradition chrétienne a décliné a partir de cet événement là et la perte extérieure d’institution initiatique.

      Mais qui ecrit l’histoire ? Ceux qui ont le pouvoir. Tout a été fait pour salir cet ordre, a travers une histoire obscène.

      René Guenon a une tres belle opinion de cet ordre, et on peut en faire l’analogie avec l’Emir Abdelkader l’Algérien, qui destiné a une carrière religieuse, a endossé egalement ses attributs de guerriers pour defendre la Tradition. Cela revelle un haut degré spirituel et initiatique, et René Guenon met cela en relation avec la réalisation ascendante et la réalisation descendante, cette dernière se manisfestant dans la redescente de l’etre dans le monde et la participation qu’il y fait pour y vivifier la Tradition.


  • #966678
    le 15/09/2014 par coucou
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    "Comprendre l’empire" est-il déjà traduit en brésilien ? Sous quel titre ?
    Je voudrais le conseiller à des amis brésiliens. Comment peuvent-ils se le procurer là-bas ?
    Intéressant de savoir qu’on a voulu vous empêcher de faire cette conférence, M Soral.
    Encore un coup des nomades parasites.
    Bravo pour la conférence car pas facile de tout résumer en si peu de temps. Bravo au traducteur qui s’est montré à la hauteur.
    Felicidade.

     

    • #967028
      le 16/09/2014 par H.Gallo
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      En brésilien... ?

      Tu as des amis brésiliens et tu ne sais pas que c’est le seul pays d’Amérique latine ou l’ont parle le portugais et que dans tout les autres pays d’Amérique latine on parle espagnol ?

      Étonnant.


  • #966700
    le 15/09/2014 par Hadrien
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Les questions/réponses seraient intéressantes pour connaitre le niveau de conscience politique du (jeune ?) public brésilien et leur perception des propos d’Alain Soral .

    Pour avoir visité plusieurs pays sud-américains, notamment le Brésil, il me semble que les brésiliens, sont très peu informés sur les guerres dans les pays arabo-musulmans et leurs enjeux.
    Bien qu’ils aient un fond culturel ancestral de confrontation avec cette culture arabo-musulmane, les latinos sud-américains ont aujourd’hui peu de contacts avec elle.
    Dès 1522 une ordonnance de Charles Quint interdit l’accès aux "Indes" aux musulmans, sous prétexte de "préserver la pureté de la foi" des Indiens nouvellement évangélisés. L’introduction de l’islam dans le Nouveau Monde était conçue comme une menace réelle. Ces interdictions n’étant pas pleinement respectées, elles seront rappelées et sanctionnées jusqu’à la fin du 17éme siècle.
    Le pays a ensuite connu à la fin du XIX siècle une immigration de syriens, libanais, egyptiens, mais majoritairement des juifs et des chrétiens persécutés par l’Empire ottoman, aujourd’hui pleinement intégrés à la culture brésilienne.

    Aussi, le mythe du barbare arabo-musulman sanguinaire, acteur déterminant du "choc des civilisations", fonctionne trés bien du point de vue de leurs peurs viscérales.

     

    • #967548

      Je suis tout à fait d’accords avec vous, j’ai regardé notamment cette vidéo afin de savoir si il y allait avoir un questions/réponses afin de mesurer et de pouvoir savoir quel est le niveau de conscience au Brésil de ce qui se passe dans le monde et plus particulièrement sur la volonté d’instaurer le nouvel ordre mondiale.

      Idem concernant d’autres pays non soumis aux sionismes étant donné que nos médias nous coupent littéralement des informations importantes extérieurs comme les soulèvements en Grèce qui ne sont qu’apparu que très peu dans nos médias français ainsi que de ce qui se passait réellement (j’ai pu le constater en y allant et en regardant les infos Grec).


  • #966739

    Très juste un désaccord de fond avec moi, qui est d’appeler français des binationaux qui chient notamment sur la France, c’est adopter le langage de l’empire pour entretenir une tension douce et une division forte utile pour se maintenir.
    Ce ne sont pas des chances mais des duplicités utile pour le choc.

    Rien que pour le respect de gens comme moi qui n’ont qu’une nationalité de chair et de papier.
    Ou vous pouvez dire le relou il est même pas nomadisé un petit peu, mais la vous faite le pro Empire.
    A moins d’aménager les choses en séparant nationalité et citoyenneté ou en imposant un choix strict sur le national, une grande question pour les années à venir.
    On peut dire qu’on est actuellement de facto en préférence nomade (ou impériale), mais défendre le producteur enraciné va au moins par l’établissement de la préférence nationale et pas en clientéliste pour le seul secteur public qu’on veux servile par cet avantage.

    A terme faut pas se voiler si les peuples gagnent (ou le bien s’impose comme vous voulez), à terme c’est retour chacun chez soi dans ses nations respectives pacifiées.


  • #966796
    le 15/09/2014 par overthescore
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    "Que faire ?" la question qui calme. Les causes ont été exposées on passe à la seconde étape : l’action. Là c’est chaud... Ces "gens" qui sont les maîtres devraient réserver un billet pour la lune car il n’y aura bientôt plus un endroit où ils pourront se planquer et glander en regardant les gens crever à la télé. Pardon ; LEUR télé.

    La planète est un hôtel ? Et ben il va bientôt falloir régler la note messieurs ou passer à la plonge ! Moi je leur mettrai 5 ans de travaux forcés à la campagne pour qu’ils comprennent le concept.


  • #966965

    Bravo Alain !


  • #967010

    Alors pour la "forme" c’est super pénible à suivre , je ne sais pas si c’est la version E&R ou si c’est une version pirate ( on dirait que c’est filmé avec un smartphone ... ) mais la qualité audio est médiocre ; dommage !

    Pour la partie "fond" , je ne comprends pas comment on peut valider la tradition tripartite . D’où le prince tire t-il sa légitimité ?? il fait caca comme les autres ?? et il me semble qu’il ne sort pas de la cuisse de Jupiter mais bien du ventre de sa mère ( et ouais avec le tuyau qui part de son bide et qui est relié au fion de sa mère ) . Et le prêtre , excusez moi monsieur le cure/rabbin/imam/shaman , j’y crois pas à votre truc , on fait comment ??? vous la tirer d’où votre légitimité ???
    Pour moi concept foireux dès le départ , en plus si tu fais le calcul , on est , en théorie gagnant , puisqu’on perd 2 parasites ( laboratores /oratores ) , pour en récupérer 1 ( bankatores ) ....
    Cela n’ a ni queue ni tête , ou si justement toujours les mêmes en tête et toujours les mêmes en queue (c’est toujours la même histoire d’ avant-garde et d’ arrière -garde )

     

    • #967084

      Ce sont les prêtes qui ont donné aux rois leur fonction.
      Et c’est là la clef du bapteme de clovis, où celui ci a reçu un dépôt spirituel lui donnant autorité pour diriger les affaires temporelles du royaume.
      En détruisant la royauté, on a coupé tout lien avec le supérieur, et la justement les usurpateurs, les parasites comme les appellent soral, ont pris le pouvoir, et sans aucune autorité les y instituant.

      Les gens ne sont plus dirigé par des rois eux mêmes dirigés par le pouvoir spirituel.
      De plus, en meme temps que les rois ont été tué a la révolution, on a detruit l’eglise, si bien que la population n’a plus aucune direction traditionnelle, ce qui laisse libre cours a toutes les dérives et le declin accéléré que l’on connait.


    • #967308
      le 16/09/2014 par cucrapok
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Depuis quand les laboratores sont des parasites ?? T as pas tout compris !!


    • #967385
      le 16/09/2014 par coyoterevolte
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      à Laros :
      fais une entreprise collective (ou remémore toi le comportement de chacune des personnes dans tes souvenirs) et tu retrouveras, avec tes amis et ta famille, les figures du bellatores, laboratores et oratores.
      C’est une "spécialisation" - répartition des tâches qui semble anthropologique, liée à la nature humaine.
      Equipe de foot : tu auras ceux qui parlent fort (faux prêtre) ou ceux qui, par leur calme, sont garants du bon état d’esprit (vrais prêtres), ceux qui se frittent avec l’adversaire quand un camarade est pris à partie et ceux qui font la tactique et dirigent les autres. Dit comme ça, tu es d’accord ?
      Déclinable selon toute activité collective authentique (non truquée par le libéralisme et les francs macs).

      Les vrais prêtres et princes ont obtenu leur titre grâce à leur valeur démontrée sur le terrain d’où leur légitimité : cf ta vie (si tu enlèves le jeu de réseaux, les gens se reconnaissent leur valeur mutuelle assez bien et se donnent les rôles pertinents pour une bonne organisation) ou cf l’Histoire de France et, en contre jour, tous les rois décrits comme incompétents, preuve que les autres l’étaient.

      Si tu trouves que le système tripartite est dépassé, alors tu es d’accord avec Soral qui rajoute que, suite à une évolution, il est plus pertinent de constater et définir la caste nomade parasite.

      Si ce que je dis t’est utile, tant mieux.
      Si j’ai mal compris, me le signaler "doucely".

      ps : ça fait 2-3 fois que le père Soral nous balance le monisme dialectique versus le dualisme transcendental. J’essaye mais c’est pas gagné pour moi.


    • #968238

      @ cucrapok
      Depuis quand les laboratores sont des parasites ?? T as pas tout compris !!
      Eh bien Soral le dit lui même , toi t’as pas bien suivi , si on ne produit pas on est un parasite , à ce que je sache les bellatores /oratores ne produisent rien .

      @ coyoterevolte

      Non mais j’avais bien compris tout ça ,mais j’aimerais qu’on aille au fond des choses ( puisque c’est un peu la marque de fabrique E&R ) . On parle d’un temps antique , où certains se sont élevés par des faits d’armes ... On en revient donc à ce mythe du guerrier que je dénonce , le guerrier est assurément un assassin et un voleur et probablement un violeur
      ... Si cela ne vous gène pas de donner une légitimité à ce genre d’individu , moi si ...
      Pareil pour le clerc , assurément un affabulateur et un mythomane ...
      Je repose donc ma question d’où le Prince et le Prêtre tirent ils leur légitimité ( autre que meurtrière / mensongère ) ??
      De la crédulité , de l’ignorance , de la faiblesse des gens qui leur accordent cette légitimité ...non ??


    • #968417
      le 17/09/2014 par Sylvain
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Salut Laros,

      Pour comprendre la légitimité de l’église, il faut comprendre la parole de Jésus.
      Pour comprendre la légitimité de la monarchie il faut comprendre que de toute l’histoire de l’humanité, la masse a été dirigée par une élite de manière naturelle et implacable.que le « pouvoir au peuple » est juste une mauvaise farce.

      Ensuite préférer être dirigé soit par une élite catholique, attendrie par la parole de Jésus, soit par une élite marchande dont la logique est simplement mercantile.

      Pile ils gagnent, face nous perdons. On trouve toujours plus fort que soi. Ne t’est-il jamais arrivé de constater l’immense supériorité intellectuelle d’un de tes congénères ? de ses facultés d’organisation ? de la rapidité et la précision avec laquelle il abat sa tache ? de ses aptitudes au combat, que l’égalité n’existe pas en bref.
      Si ce n’est pas le cas, tu a peut être ta place parmi l’élite. Dans ce cas, j’espère sincèrement que Jésus est ton meilleur ami (ce qui n’a pas l’air d’être le cas !)

      Le clergé peut être perçu comme parasitisme mais aussi comme frein à une domination mathématique et brutale. C’est la seule articulation logique qui permet de « valider le tripartisme ».

      Soral pour des raisons évidentes ne peux pas ce permettre d’appeler de ses vœux à la domination d’une élite catholique. C’est à toi tout seul comme un grand de le comprendre.

      Après tu peux être d’accord ou pas. Mais si tu envisage une véritable démocratie, tu vas au devant de graves désillusions.
      Puisque malheureusement, la masse appréhende difficilement son intérêt, il aura suffit de dire : liberté égalité fraternité laïcité pour glisser la quenelle…

      D’un point de vu athée, ton seul espoir est Internet et la monté éventuelle du niveau général qui va avec. Pour l’instant c’est faible… et ton intérêt manifeste envers la justice mérite mieux que çà !

      Pour ma part, je m’en remets à la puissance de la parole de Jésus qui a mile fois fait ses preuves. Après, il m’arrive aussi de rêver un monde plus juste avec Étienne Chouard ou François Asselineau comme on dit l’espoir fait vivre !
      Cordialement.


    • #971593

      Salut Sylvain

      Merci pour ta réponse , je ne sais pas si j’ai les connaissances littéraire , philosophique et religieuse pour continuer ( et puis j’arrive après au moins 6000 ans de civilation humaine ) , cependant il y des éléments dans ta réponse qui me gênent .

      « Pour comprendre la légitimité de l’église, il faut comprendre la parole de Jésus »
      Je pense qu’on peut comprendre la parole de Jésus , sans cautionner cette escroquerie qu’est l’Eglise ( c’est valable pour les autres religions du livre ) , je veux bien essayer de comprendre la parole de Jésus mais sans tomber dans l’idolâtrie ( je crois que c’est un pêcher d’ailleurs non ?? ) et aussi sans intermédiaire ( un des maux qui ronge cette planète au passage ) , je sais c’est une parole d’hérétique !

      « la masse a été dirigée par une élite de manière naturelle et implacable »
      Naturelle et implacable ?? donc la force brutale et sans merci , on en revient à ce que je disais ( meutre , vol , viol ) ,n’y a t il pas contradiction avec la parole de Jésus ???

      « Si ce n’est pas le cas, tu a peut être ta place parmi l’élite »
      Rassure toi , il existe certainement des gens bien plus forts , intelligents , beaux que moi , mais celà ne leur donne aucune légitimité pour m’asservir ou s’auto proclamer* être l’avant-garde .
      * C’est peut-être même plus compliqué que cela, possible que ceux qui pensent que c’est "naturel" d’être dominés, que c’est pratique d’avoir une élite ....
      Et même si j’avais ma place parmi l’élite, je n’ai,en mon fort intérieur, aucune envie d’asservir les autres .

      « Le clergé peut être perçu comme parasitisme mais aussi comme frein à une domination mathématique et brutale »
      Il serait plus juste de dire,la parole de Jésus est un frein à une domination brutale et le clergé lui est bien un parasitisme .

      A suivre
      .


    • #971637

      Suite

      « Après tu peux être d’accord ou pas. Mais si tu envisage une véritable démocratie, tu vas au devant de graves désillusions.Puisque malheureusement, la masse appréhende difficilement son intérêt, il aura suffit de dire : liberté égalité fraternité laïcité pour glisser la quenelle »
      Expérience : mettez 6 rats dans une cage et attendez 24h . Après des heures de combats acharnés , une hierarchie est apparue , parmis les 6 rats , nous avons maintenant :
      - 2 dominants
      - 2 dominés
      - 1 souffre douleur

      - 1 indépendant

      Ce qui est intéressant , c’est de faire l’expérience avec plusieurs cages , et de recommencez par exemple en prenant 6 dominants ou 6 souffre douleurs ou 6 indépendants , le résultat est invariablement le même :
      - 2 dominants
      - 2 dominés
      - 1 souffre douleur

      - 1 indépendant

      J’ose espérer que nous ne sommes pas des rats !


  • #967059
    le 16/09/2014 par H.Gallo
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Réduire Kant au concept bourgeois est un peu simpliste même si ce n’est pas faux.
    La philosophie depuis qu’elle existe n’est que concept et Kant n’est que le produit d’une époque et d’un environnement.

    Il n’a pas la prétention d’avoir introduit quoi que ce soit de nouveau en termes d’idées, il a juste conceptualisé (avec talent) ce que n’importe qui d’autre aurait pu faire. Donc le considérer comme la source de la logique libérale me semble un peu aberrant, là ou par contre les lumières ont activement participé à cette modification du monde. Kant n’a rien fait à part énoncer des principes et des concept, si ce n’est inspirer d’autres personnes.
    D’ailleurs, la modification du monde qui l’a amené à la logique libéral et en dernière instance capitalistique s’est faite bien avant Kant.

    Quoi qu’il en soit, comme lecture, Schopenhauer est beaucoup plus intéressant et beaucoup moins chiant que Kant. Après il faut le vouloir car de toute façon lire des ouvrages de philo c’est lire 700 pages de branlette pour quelque chose qu’on peut systématiquement réduire a 70-100 pages d’idées pures.

     

    • #967100
      le 16/09/2014 par Exousiai
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      "Philosophie de la Liberté" de Rudolf Steiner. Le livre le plus important depuis la bible.
      De la philo sans la masturbe, ancrée dans le réel, "expériençable" de la première pensée à la dernière.
      Un livre qui lorsqu’il est compris te permet de faire l’expérience de ta (possible) liberté.


    • #971017
      le 19/09/2014 par Manyann
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Je plussoie dix mille fois le conseil de la lecture de "philosophie de la liberté" de Rudolf Steiner ( pas assez connu à mon avis vu la dimension de son oeuvre).


  • #967121

    Je trouve bizarre qu’il considère le progrès et la tradition comme étant une dualité Progrès vs Décadence, alors qu’elle est plutôt de l’ordre du concept Linéaire de l’histoire (issu de l’Ancien Testament) vs concept Cyclique (issu des Grecs).

    Les traditionalistes ne voient pas l’histoire comme une ligne droite (Progrès ou Décadence, selon que l’on place le Jardin d’Eden dans le passé ou dans le futur), mais comme un cycle (comme les Grècs). Les progressistes eux voient l’histoire comme une succession de sauts progressifs vers un Messianisme liberal.
    En gros, la phrase habituelle des gauchistes "Mais comment peut-on encore penser comme ça en 2014 !??" induirait l’idée que la pertinence d’une idée se mesure, non pas par sa justesse, mais par sa chronologie ("ce qu’on pense aujourd’hui, c’est forcement mieux que ce qu’on pensait hier : Mariage gay, GPA, avortement industriel, Mondialisme..., et tous ceux qui rejettent ces phénomènes du Progrès sont des Réacs"). Michéa l’explique bien.

    Une vision cyclique permet de considérer qu’un phénomène social puisse être le resultat d’une décadence (il y a des hauts et des bas), alors que le Progressiste (idéologie à laquelle on formate la jeunesse) refuse dogmatiquement de le penser, puisque l’histoire est supposé être une ligne progressive incessante et irrésistible.

    On peut y rajouter la vision Spherique introduit par Nietzsche. Bref, je ne partage pas tout a fait la vision de Soral sur ce coup, qui, que ce soit le progrès et la décadence, reste dans le paradigme de "l’histoire Linéaire".


  • #967229
    le 16/09/2014 par prphl65
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Bonjour à tous.
    J’ai lu "comprendre l’empire", et je suis d’accord sur le principe de réconciliation.
    Cependant, étant novice dans "la dissidence", j’ai quelques questions sur l’action d’Alain Soral car j’ai l’impression qu’il ne va pas "jusqu’au fond du problème". Peut-être quelqu’un pourra m’éclairer.
    1. Pourquoi Alain Soral fait-il la promotion d’Alexandre Douguine, soit-disant idéologue de Poutine, mais surtout adepte de l’occulte et du satanisme (voir sur youtube sa lecture des textes "Mémoire d’Aleister Crowley" 1994, et sa participation à Politica Hermetica-Wikipedia), et ami des sionistes d’extrême droite tels que Leo Guez, Mordékhai Chriqui et Avigdor Eskin (voir leur réunion au Centre kabbaliste Tikoun Olam le 9 janvier 2011) ?
    2. Pourquoi Alain Soral accepte-t-il que Christian Bouchet écrive régulièrement sur E&R (18 articles), alors que Christian Bouchet est (re)connu pour être franc-maçon, adepte de l’occulte et du satanisme (voir ses 10 livres sur babelio.com, entre autres Wicca, B.A.-B.A. de l’occultisme, Aleister Crowley, etc.) ?
    3. Pourquoi Alain Soral ne va-t-il pas explorer les organisations se trouvant derrière la franc-maçonnerie ? Le monde ne s’arrête pas aux sionistes et aux francs-maçons. Il y a bien plus derrière (lire Laurent Glauzy, Pierre Hillard, William Guy Carr, Johan Livernette, et bien d’autres encore).
    4. Pourquoi Alain Soral n’explique pas comment faire pour renverser ces mouvements, ni n’explore encore plus les liens entre pédophilie, satanisme, franc-maçonnerie, kaballe et haute société ? Pourquoi n’ose-t-il pas ? Que sait-il pour ne pas aller dans cette direction et qu’est-ce qui lie Soral, Douguine et Bouchet ?
    J’ai l’impression qu’il manque une pièce... Est-ce que la dissidence est canalisée ?
    Amitiés à tous, et que l’avenir préserve les hommes de bonne volonté.

     

    • #971499
      le 19/09/2014 par Christian Bouchet
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Il est toujours plaisant de lire les pseudos "novices" (en fait des vieux routiers de la diffamation sur le net, qui n’ont bien sur pas le courage de s’afficher sous leur nom véritable).

      La bonne question à poser, en réplique à cet individu est aussi un pourquoi, mais un pourquoi bien différent.

      Pourquoi tant de connerie ? Pourquoi tant de (fausse) ignorance ? Pourquoi citer comme référence des individus qui justement n’en sont pas (sauf à vouloir se ridiculiser, personne ne peut citer comme source Glauzy ou Livernette) ?

      Sur le fond, ce n’est même pas la peine de répondre tant les accusations sont grotesques et en disent long sur le paysage mental de leur auteur...

      Oui, Soral tenu par les satanistes Douguine et Bouchet, c’est à mourir de rire !

      Christian Bouchet


    • #973036
      le 20/09/2014 par Loulou
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Pourquoi n’est-il pas possible de répondre à directement à Christian Bouchet qui réagit de manière si grossière et vide ? Je ne comprends cette violence dans la réponse de M. Bouchet. Cela me semble douteux...


  • #967245
    le 16/09/2014 par petitjean
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Bon, rien de vraiment nouveau, je suppose, alors à moins de vouloir apprendre le portugais ...
    Je n’ai rien contre le portugais, je précise. Je me demande, par contre, quand la vidéo de la rentrée va être mis en ligne pour les non abonnés.


  • #967344

    Ça fait vraiment plaisir de voir que la bonne parole se propage aussi loin.

    La clé contre le Nouvel Ordre Mondial, c’est peut-être bien la dissidence internationale !

    Très chouette la photo "Nous voulons un Soral brésilien" : )


  • #967525

    A quand la video en ligne de l’interview de samedi dernier ???


  • #967733
    le 16/09/2014 par Mathieu
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Au dessus, c’est le soleil !!!


  • #968254
    le 16/09/2014 par TripleQuenelle
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    "La haine du domicile et la passion du voyage." - BAUDELAIRE, idiot-utile de l’Empire.

     

    • #984664
      le 30/09/2014 par jairaison
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Oui Baudelaire était un idiot utile, alors que toi tu brilles et changes le monde...


    • #989017
      le 04/10/2014 par auteur
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Un peu de modestie te ferait pas de mal. Faut avoir atteint un niveau minimum avant de traiter un immense écrivain comme Baudelaire d’idiot utile.


    • #990027
      le 05/10/2014 par cessezcesconneries !
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Baudelaire est un génie absolu. Le seul de son siècle à avoir entrevu et immédiatement compris le rouleau compresseur de la "modernité", le désastre métaphysique qu’elle représentait et l’abaissement moral et spirituel auquel elle conduisait pour ainsi dire "mécaniquement". Contresens total.
      S’il n’y en eu qu’ un à avoir tout compris, a avoir clairement vu le danger, c’est bien Baudelaire. Un peu comme Rousseau d’ailleurs, non pas le premier des Modernes, mais les derniers des Anciens.
      Le terroir ce n’est pas l’alpha et l’oméga de la pensée politique !
      Un peu d’humilité, et beaucoup plus de travail, ne feraient pas de mal parfois.


  • #968352

    comment on fait pour payer ?


  • #968691
    le 17/09/2014 par Frédéric
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Julius Evola a étudié intensément la Bhagavad-gita, dans laquelle Krishna, Dieu La Personne Suprême, enseigne qu’Il a créé les quatre (et non trois) divisions de la société.

    "L’institution, au sein de la société, des quatre varnas et asramas, telle que l’a conçue le Seigneur en personne (Bhagavad-gita, IV.13), a pour fin d’accélérer le développement, en chacun, des qualités spirituelles qui lui permettront de réaliser graduellement son identité spirituelle ; puis d’agir en conséquence, de façon à s’affranchir des chaînes de la matière, de l’existence conditionnée. La plupart des Puranas traitent la question dans un point de vue similaire ; Bhismadeva, dans le Mahabharata (à partir du soixantième chapitre du Santi-parva), y apporte des éclaircissements plus détaillés encore.

    Si le varnasrama-dharma est donné pour la forme optimale de la société humaine, c’est uniquement parce qu’il permet aux hommes d’apprendre comment mener à bien leur existence. L’homme doit cultiver la réalisation spirituelle, et ainsi se distinguer des espèces inférieures, lesquelles n’ont pour toute occupation que manger, dormir, réagir à la peur par des actes de défense et s’accoupler. Aussi Bhismadeva exhorte-t-il tout homme à développer les neuf qualités suivantes : 1) ne pas se laisser aller à la colère, 2) ne pas mentir, 3) savoir distribuer équitablement ses richesses, 4) savoir pardonner, 5) n’engendrer d’enfants que dans le sein de son épouse légitime, 6) savoir garder son mental pur et son corps en état de propreté, 7) ne manifester d’inimitié à l’égard de personne, 8) savoir être simple, enfin 9) savoir veiller aux besoins de ses serviteurs, ou ses subordonnés. Et à vrai dire, nul, s’il n’acquiert ces qualités fondamentales, n’est digne du titre d’homme civilisé. Mais outre cette base générale, brahmanas (les intellectuels), ksatriyas (les dirigeants), vaisyas (les marchands et agriculteurs), et sudras (les ouvriers) doivent chacun développer des qualités spécifiques, qui leur permettront de s’acquitter des devoirs que les Ecritures védiques leur prescrivent en propre."

    (Srimad-Bhagavatam, chant 1, chapitre 9, verset 26, extrait de la teneur et portée par AC Bhaktivedanta Swami Prabhupada)

     

    • #973379
      le 21/09/2014 par apprenti
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Merci Frédéric pour ces explications, bien que lisant la Bhagavad Gita de façon réguliere, le moins que je puisse dire est que sa lecture m’amène à chaque fois à de nouvelles perspectives et remises en question, pensant pourtant avoir compris un peu davantage à chaque relecture. Je vais m’interesser aux 4 classes citées, ainsi qu’à J.Evola ; ces exposés sur la Tradition de par differents auteurs à differentes époques sont de véritables bouffées d’oxygène pour moi, ne m’etant jamais senti à l’aise dans ce monde moderne, sans parvenir a identifier le malaise. Merci à E&R egalement et à tous les érudits qui veillent à transmettre et garder le flambeau, même des braises de tison, qui se reveilleront à l’aune de souffles favorables.


  • #972629
    le 20/09/2014 par robbie
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Quid des questions du public ? Y a-t-il eu un problème technique ?


  • #974104
    le 21/09/2014 par Sophie
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Conférence intéressante. J’aime aussi quand à la fin, Alain Soral lie directement ce qui se passe en Ukraine à la volonté russe de défendre la Syrie contre le projet d’agression américaine. Plus qu’une représaille, je crois aussi que les USA avaient espéré en menant une nouvelle révolution en Ukraine par le biais d’oligarches corrompus et d’extrémistes de droite financés par Soros et autres officines oeuvrant pour l’intérêt US, que le nouveau pouvoir ukrainien allait bouter dehors la flotte russe et la base militaire russe de Crimée - pour empêcher définitivement les Russes d’encore avoir accès aux mers chaudes et de protéger leur allié syrien, puisque c’est grâce à leur flotte que les Russes avaient rendu impossible le bombardement de la Syrie comme prévu en août 2013 - quand Obama avait déclaré haut et fort que Bachar EL Assad avait dépassé la fameuse ligne rouge en l’accusant d’avoir utilisé des armes chimiques. Dès le coup d’Etat en Ukraine, les Russes ont immédiatement senti le danger, ce qui explique qu’ils n’ont pas attendu pour reprendre la Crimée dans leur giron.


  • #974664
    le 22/09/2014 par Indépendances nationales
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Comme toujours, Alain Soral analyse l’existant avec une grande justesse. Mais il est dans l’illusion quand il propose comme solution un retour à la "Tradition" (qui, comme le dit très bien Francis Cousin est déjà une "société de l’avoir" - par opposition aux "communautés de l’être" pré-néolithiques - : http://www.egaliteetreconciliation....)

    De plus, Alain Soral n’a toujours pas compris (ou fait semblant) qu’on ne choisit pas les superstructures (idéologies, croyances, institutions) mais qu’elles s’imposent d’elles-mêmes parce qu’elles sont les conséquences directes des modes et des rapports de production. C’est parce que l’organisation MATERIELLE de l’économie donne aujourd’hui une place prépondérante aux intermédiaires improductifs prédateurs que ces derniers sont si riches (et si arrogants). On pourrait en guillotiner à la pelle, qu’ils seraient immédiatement remplacés par de nouveaux, pour la seule raison que leur FONCTION existe et est indispensable (dans cette organisation là de la production).

    En raisonnant de façon essentialiste, qui s’intéresse à la nature des choses, plutôt que de façon matérialiste qui s’intéresse à leur fonction, on se condamne à de la simple nostalgie.

     

    • #975372
      le 23/09/2014 par Indépendances nationales
      Conférence d’Alain Soral au Brésil

      Petite remarque complémentaire :
      - Les "bellatores", dont la fonction est de mater le peuple récalcitrant par la force, ne portent plus d’épée mais sont toujours là, plus puissants que jamais, et font plus de victimes civiles que jamais, partout dans le monde.

      - Les "oratores", dont la fonction est de répéter inlassablement au peuple ce qu’il doit penser, ne portent (presque) plus de robes en dentelles mais sont toujours là, plus puissants que jamais, désormais principalement via les écrans.

      - Donc par la force physique ou par la conviction mentale, jour après jour, ils oeuvrent toujours ensemble à la soumission des peuples à l’ordre établi au profit des plus riches du moment et du lieu. Et cela aujourd’hui comme il y a 500 ans, comme il y a 2000 ans. Les apparences extérieures changent un peu mais cette "Tradition" est entièrement sauve.


  • #975542
    le 23/09/2014 par leromancier@
    Conférence d’Alain Soral au Brésil

    Introduction a l’histoire sociopolitique mondiale pour écoles d’avenir

    Le texte de cette introduction non exhaustive mais joliment agile et panoramique de l’histoire du parcours moderne (comprendre l’empire), devant une audience jeune et réactive a la francophonie, de comment vider de sens du peuple, la nation et la patrie, par l’application des plans de division et domination par le mensonge siono-judéocratique de la loi du talion, l’usure et le stock du capital contre le valeur honnête du travail, bien pourrait faire un étude obligé des futurs élèves de sciences ’po’ de la nouvelle France que se transforme sous nous yeux, a coup de jet de gaz et matraque valseuse et de décadence impuissante hollandiste.

    Le point culminant des influences lentes d’instabilité de la Veme est déjà franchi, maintenant on de-graine les minutes et les secondes des comptoirs de l’univers local (au dessus c’est le Soleil bien entendu).

    Seulement l’annonce solennel en passant de Monsieur Soral ER d’entamer une action politique par la porte d’entrée de l’honnêteté et de la vérité, l’ananassurance et la banquenelle misses en place grâce au salut social par le rire, sont en mesure de soulager cet malaise social historique et définitif que, seulement vaincrons avec les atouts de la conscience cooperative coocreative, ou le vivre dans le calme et la maitrise de l’espace temps et les travaux homme femme de l’amour sexuel divin.

    Ainsi soit il par les siècles des siècles en ce travail inspiré journalier et titanesque de, finalement amener sur terre une partie du monde crée en la coopération (mon monde ce n’es pas de ce monde) de la transformation christique personnelle.

    Longue vie et meilleur bataille camarades


Afficher les commentaires suivants