Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Corée du Nord : Kim Jong-un fait un pas vers l’apaisement

La balle est dans le camp de l’empire

Le leader nord-coréen a indiqué mardi qu’il se laissait le temps d’observer le « comportement idiot et stupide des Yankees » avant de frapper l’île de Guam.

L’humanité peut se rassurer : Kim Jong-un a annoncé mardi 15 août qu’il mettrait sur pause le projet de tirs de missiles près de l’île américaine de Guam, dans le Pacifique. Le leader nord-coréen a cependant averti que cet exercice hautement provocateur irait de l’avant en cas de nouvelles « actions irresponsables » de Washington. Aux yeux de certains analystes, ces commentaires constituent un bon début pour désamorcer la crise alimentée par la guerre des mots entre le président américain Donald Trump et la Corée du Nord.

Pyongyang a menacé la semaine dernière de tirer quatre missiles au-dessus du Japon en direction du territoire américain de Guam, qui compte deux importantes bases militaires. Le jeune dirigeant a été informé de ce « plan visant à cerner Guam par le feu » lors de son inspection lundi 14 août du commandement de la Force stratégique chargée des unités balistiques, a rapporté mardi l’agence officielle nord-coréenne KCNA. Avant de donner un ordre, Kim Jong-un a déclaré qu’il allait « observer encore un peu le comportement idiot et stupide des Yankees ». S’ils « persistent dans leurs actions irresponsables et dangereuses dans la péninsule coréenne », la Corée du Nord prendra des mesures « telles que déjà annoncées », a-t-il ajouté.

« Afin de désamorcer les tensions et d’empêcher un dangereux conflit militaire dans la péninsule coréenne, il est nécessaire que les États-Unis décident les premiers une option appropriée. » Il semblerait que Kim Jong-un fasse ainsi référence aux exercices militaires conjoints annuels à grande échelle entre Séoul et Washington, qui doivent commencer prochainement. Ces manœuvres ne manquent jamais de susciter l’ire de Pyongyang, qui les considère comme la répétition de l’invasion de son territoire.

Lire la suite de l’article sur lepoint.fr

À ne pas manquer, les premières images et le récit
du voyage d’Alain Soral en Corée du Nord :

 

Sur la violence anglo-saxonne, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1784816

    Kim Jong-un a raison, faut faire comme Poutine, ne pas tomber dans le piège des provocations de qui on sait.

     

    • Pourquoi ne pas appeler Trump par son nom. Peur, Hypocrisie ?


    • Les provocations vont continuer, c’est la Chine que les américains ont en ligne de mire...


    • @ duval, désolé de te décevoir mais t’as pas compris à qui il fait allusion (par réGénération). Le terme : par qui on sait n’est nullement trump mais, plutôt le pouvoir profond. Salutation.


    • Les provocations vont continuer, c’est la Chine que les américains ont en ligne de mire...


      Exact.
      Ils sont déjà en Corée et veulent l’annexer totalement pour être encore plus près de la Chine.
      Sauf que la Chine est dirigé par un vrai gouvernement ,à une vrai armée et le peuple est patriote (tout comme la Corée non annexé).
      Donc lancer des attaques terroristes sous faux drapeaux (c’est tout ce qu’ils peuvent faire, aucun pays ni coalition ne peut attaquer frontalement la Chine) y est quasiment impossible.
      Les USA en sont à des gesticulations et annonces sans aucunes conséquences, la Chine reste maîtresse.
      A terme la Corée retrouvera sa souveraineté et fera dégager les colons.


  • Kim Jung est non seulement un excellent dirigeant, mais egalement un tres bon joueur de poker, on va voir comment l’autre tres bon joueur de poker (apres tout cela fait partie de leur éducation , comme le sont les echecs pour les russes) va jouer la prochaine partie...
    Cela m’etonnerait qu’il dise "tapis" !!!!


  • Je me demande depuis un bout de temps si ce n’est pas une grande arnaque cette histoire d’arme nucléaire fonctionnelle des coréens.

    Ne pensez vous pas que s’il avaient réellement une arme nucléaire d’une puissance suffisante que pour faire des ravages, ils se seraient empressés de diffuser les vidéos des différents essais qu’ils ont réalisés ?

    Pour l’instant on se base surtout sur des analyses sismiques enregistrées aux bons moments pour prouver leur existante mais rien de vraiment plus palpable.

    J’ai vraiment cette impression que leur arme nucléaire n’est tout simplement pas au point. Après je manque probablement d’expertise sur ce sujet...

     

    • Et alors ? Ca vaut le coup de s ’y risquer en les
      provoquant ? Comme le font les amerloques depuis 25 ans ?


    • Aucunement, c’est votre propre extrapolation de mes propos.

      Ça remettrai simplement les (contre)menaces US en perspective. Sont ils persuadés que les coréens ont la bombe, ou savent ils pertinemment qu’ils ne l’ont pas. Dans ce cas, il s’agirait d’une redite des "armes de destruction massives" en Irak comme prétexte pour la guerre.


  • #1784937

    Pour l’instant la seule réalité c’est une campagne de propagande intégrale contre Trump. En fait n’importe quel événement doit avoir en plus de son sujet propre la destruction de Trump. Exemple : Charlottevilles.


  • #1784944

    Je pense que la politique internationale est au service de la politique intérieure.

    Chez Ping pong comme chez Trump.

    Et si on veut avoir le fin mot de l’histoire c’est à Beijing qu’il faut téléphoner :

    - Trump avant de faire les gros yeux, a dû demander à son fournisseur et prêteur ce qu’il en pensait

    - Et Ping pong avant d’appuyer sur le bouton rouge a dû demander à son protecteur s’il le protégerait toujours.

    Néanmoins jeter des allumettes enflammées sur un tonneau de poudre peut s’avérer dangereux.


  • A chaque nouveau Président, la Corée du Nord montre ses (petits ?) muscles et les USA montrent qu’ils en ont aussi. Chacun voulant affirmer sa domination (USA) ou son insoumission (Corée du Nord) par rapport à l’autre.
    Je pense très sincèrement que dans cette histoire Trump et Kim jouent tous les deux au poker et à qui bluffera le mieux. Bref du théâtre.


  • Je l’aime bien le gros joufflu. Il a compris que pour se faire respecter 1000 armes de destruction massive valent mieux qu’une.


  • La Corée du nord est sous "protection chinoise", déjà que les coréens du nord sont une armée de 3 000 000 de soldats qui ne boivent pas de coca et qu’ont pas peur de la castagne, ils portent pas de couches dans leurs treillis, eux, pas comme certains qu’on ne peut pas nommer... mais se mettre la Chine sur le râble en plus, hein... d’autant que, la Chine... qu’est qu’elle fait la Chine en ce moment ? hein ? elle renforce vilain son armée, la Chine, elle se rapproche de la Russie, économiquement, la Chine...
    L’état profond américain est à l’agonie, on le suit à l’odeur fécale qu’il laisse derrière lui en voluptueuses volutes, i’s’chie d’sus quoi.
    Il faut absolument qu’il attaque quelque chose, leurs démons crient pour du sang, ils griffent les murs...
    Mais attaquer quoi ? qui ? comment ? quand est ce qu’on mange ?
    la Corée du Nord, on en a parlé, ça le fait pas...
    Le Vénézuéla ? Bon plan ça, non ? fausse bonne idée : les russe sont potes avec...
    Cuba alors ? pourquoi pas ? Mais ça risque de pas plaire non plus aux russes...
    Lalala... des soucis des soucis... l’état profond se voit confronté à la fin de son système, et, avec la fin du système américain, c’est la fin du système d’asservissement économique mondial qui se profile doucement.
    Il ne leur reste plus qu’une solution : la grosse connerie, si possible nucléaire, mais la riposte de tous ces emmerdeurs risquerait éventuellement de les ventiler de même. Cette connerie ferait définitivement tomber le masque, méchamment fissuré, de l’honorabilité u.s. et révèlerait, suite à l’enquête judiciaire, le marionnettiste israélien planqué derrière.
    Moi je trouve que ça ressemble à une situation de fin de partie, on en est à échec là, bientôt on verra à quoi ressemble le "mat"...

     

    • #1785173

      Si les USA lancent un raid de missiles ou de bombardements à haute altitude sur des cibles déterminées en Corée ( nord) sans prévenir, comme en Syrie, les Russes, les Chinois et l’opinion mondiale seront devant un fait accompli sans qu’il ne se passe rien...Une désapprobation contre, un battage merdiatique pour...