Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Corée du Nord : quand Marianne sert la soupe des néoconservateurs américains et sud-coréens

Dans son numéro 944 (22 au 28 mai 2015), sous la plume de Serge Maury l’hebdomadaire Marianne nous a concocté un pot-pourri des lieux communs de la propagande néo-conservatrice – américaine et sud-coréenne – sur la République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord) tout au long d’un article de quatre pages subtilement intitulé « La barbarie à visage poupin ».

Les formules au conditionnel, les experts anonymes (« de bons connaisseurs ») et les supputations multiples sont censés apporter un vernis d’objectivité. Mais ces maigres concessions formelles cèdent bien vite la place aux formules choc qui émaillent l’article, lequel ne rechigne pas aux clichés à connotation raciste (ainsi dans l’admirable formule « le visage plus lisse et plus rond que jamais » du dirigeant nord-coréen) : la propagande américaine de la CIA et sud-coréenne du National Intelligence Service (NIS) ne pouvait espérer meilleur zélateur que Serge Maury.

Car toutes les plus belles inventions de la CIA et du NIS prennent la forme de l’évidence. Les photos aériennes du champ de tir où aurait été exécuté le 30 avril 2015 le ministre de la Défense Hyon Yong-chol, complaisamment fournies par le « Comité pour les droits de l’homme en Corée du Nord » - dont Serge Maury se gardera bien d’évoquer les liens consanguins avec la CIA et la mouvance néo-conservatrice. Le lecteur ne saura à aucun moment que les mêmes photos aériennes, pour d’autres lieux de la planète, sont tellement susceptibles de manipulations qu’elles ont donné lieu aux interprétations les plus diverses, en Ukraine et en Syrie… De même, le journaliste de Marianne n’a semble-t-il pas lu les avis d’experts sud-coréens selon lesquels il est hautement improbable que le général ait été exécuté quelques jours seulement après avoir été mentionné dans des événements couverts par l’agence nord-coréenne KCNA.

Lire la suite de l’article sur amitiefrancecoree.org

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Cela fait bien longtemps que je ne lis plus ce torchon aux ordres de l’Empire : aucun intérêt.


  • Il a été rapporté qu’il a voulu faire exécuter son ministre de la Défense au canon. Un député de la Convention au moment du procès de Louis XVI avait proposé non seulement de lui couper la tête mais d’en faire une sorte de boulet de canon pour faire trembler "les ennemis de la France et tous les tyrans de l’Europe". Il faut donc relativiser.

     

    • et puisque vous évoquez ces temps maudits, faisons un détour par Lyon et les canonnades en masse de Lyonnais, qu’un certain Fouché (puis ministre de l’intérieur) ’expliquait’ en les qualifiant de mesures humanitaires...(un ancêtre de ceux qui gouvernent aujourd’hui) En fait, l’éternel problème n’est jamais la manière de dominer ses contemporains mais, qui, fini par l’emporter. Le vainqueur a toujours raison.


  • Tout le monde sait ce qu’est ce torchon, qui le paie, comment, et qui il sert. Ce qui serait bien, ce serait une rétrospective documentée sur les agissements des USA(Upper State of Agressiveness...) dans le pays vilipendé. Avec un bilan en victimes directes et collatérales, un bilan économique, sociologique et environnemental. En face de ce bilan, les raisons qui ont décidées de l’agression et son coût réel. Enfin, en conclusion ; mettre en avant ce qui oriente la politique de la Corée du Nord, qui tient, semble-t-il, en grande partie à ce qu’a été son passé proche à cause, justement, de ce qu’ont commis ceux que sert le torchon... Des rapports de causes à effets...