Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Coronavirus et nombre de décès douteux

Non seulement les modèles de coronavirus utilisés par l’OMS et les agences de santé nationales les plus importantes sont basés sur des méthodologies très douteuses, mais les tests utilisés sont de qualité très différente et ne confirment qu’indirectement les anticorps d’une éventuelle maladie Covid-19. Aujourd’hui, les désignations réelles des décès liés aux coronavirus se révèlent tout aussi problématiques pour diverses raisons. Cela donne à réfléchir sur la sagesse de mettre délibérément la plupart des habitants de la planète – et avec eux l’économie mondiale – dans une situation de verrouillage de type goulag, en arguant qu’il est nécessaire de contenir les décès et d’éviter la surcharge des services d’urgence des hôpitaux.

 

Lorsque nous examinons de plus près les définitions utilisées dans divers pays pour les « décès liés à la Covid-19 », nous obtenons une image bien différente de ce que l’on prétend être le fléau le plus meurtrier qui menace l’humanité depuis la grippe espagnole de 1918.

 

Les définitions des États-Unis et du CDC (Centre pour le Contrôle et la prévention des maladies)

À l’heure actuelle, les États-Unis seraient le pays qui compte de loin le plus grand nombre de décès liés à la Covid-19, au moment où nous écrivons ces lignes, les médias faisant état de quelque 68 000 décès liés à la « Covid-19 ». C’est là que les choses deviennent très suspectes. L’organisme gouvernemental chargé de déterminer la cause des décès dans le pays, le CDC, est en train de changer radicalement sa façon de comptabiliser les décès dus aux nouveaux coronavirus.

En date du 5 mai, le Centre national des statistiques de santé (NCHS) des Centres de contrôle et de prévention des maladies d’Atlanta, l’agence centrale qui enregistre les causes de décès dans tout le pays, a signalé 39 910 décès dus à la Covid-19. Une note de bas de page définit ceci comme « Décès dû à la Covid-19 confirmé ou présumé ». La façon dont un médecin émet un jugement « présumé » laisse une grande latitude à l’hôpital et aux professionnels de la santé. Bien que les tests de dépistage du coronavirus soient connus pour être sujets à de faux résultats, le CDC déclare que même si aucun test n’a été effectué, un médecin peut « présumer » la présence de Covid-19. Il est utile de noter, à titre de mise en perspective, le nombre de décès enregistrés aux États-Unis, toutes causes confondues, au cours de la même période du 1er février au 2 mai, soit 751 953.

Aujourd’hui, la situation s’assombrit. Le CDC a publié cet avis : « À partir du 14 avril 2020, le nombre de cas et de décès du CDC inclut les cas et les décès confirmés et probables. » Depuis cette date, le nombre de décès dus à la Covid-19 aux États-Unis a explosé de façon alarmante, semble-t-il. Ce jour-là, le 14 avril, le nombre de décès dus au coronavirus dans la ville de New York a été révisé et un nombre important de 3700 décès a été ajouté, à condition que le décompte comprenne désormais « les personnes qui n’ont jamais été testées positives pour le virus, mais qui sont présumées l’avoir ». Le CDC définit désormais la confirmation comme « une preuve de laboratoire confirmant la présence de la Covid-19 », qui, comme nous l’avons déjà indiqué, comprenait des tests d’une précision douteuse, mais au moins il y avait des tests. Puis ils définissent « probable » comme « sans test de laboratoire de confirmation effectué pour Covid-19 ». Juste une supposition du médecin responsable.

Maintenant, en laissant de côté la divergence majeure entre les décès de la Covid-19 du CDC en date du 5 mai sur 68 279 et leur total détaillé de 39 910 décès pour la même période, nous trouvons un autre problème. On demande aux hôpitaux et aux médecins de mentionner la Covid-19 comme cause de décès même si, par exemple, un patient de 83 ans souffrant de diabète ou de problèmes cardiaques préexistants ou de pneumonie meurt avec ou sans tests Covid-19. Le CDC conseille : « Dans les cas où un diagnostic définitif de Covid ne peut être établi mais est suspecté ou probable (par exemple, si les circonstances sont convaincantes avec un degré raisonnable de certitude), il est acceptable de déclarer Covid-19 sur un certificat de décès comme "probable" ou "présumé" ». Cela ouvre ridiculement la porte à l’abus des chiffres de décès de coronavirus aux États-Unis.

 

Une incitation financière importante

Une disposition du Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security Act de mars 2020, connue sous le nom de CARES Act, incite fortement les hôpitaux américains, pour la plupart privés et à but lucratif, à considérer les patients nouvellement admis comme « présumés Covid-19 ». Par cette simple méthode, l’hôpital peut alors prétendre à un paiement nettement plus élevé de la part de l’assurance maladie publique, l’assurance nationale pour les personnes de plus de 65 ans. Le mot « présumé » n’est pas scientifique, pas du tout précis, mais très tentant pour les hôpitaux soucieux de leurs revenus dans cette crise.

Dr Summer McGhee, doyen de l’école des sciences de la santé de l’université de New Haven, le fait remarquer :

« La loi CARES a autorisé une augmentation temporaire de 20 % des remboursements de l’assurance maladie pour les patients Covid-19… » Il a ajouté que, par conséquent, « les hôpitaux qui reçoivent beaucoup de patients Covid-19 reçoivent également de l’argent supplémentaire du gouvernement ».

Ensuite, selon un médecin du Minnesota, Scott Jensen, également sénateur de l’État, si le patient désigné par la Covid-19 est mis sous respirateur, même s’il est seulement présumé avoir la Covid-19, l’hôpital peut se faire rembourser trois fois la somme par le Medicare. a déclaré le Dr Jensen à un journaliste lors d’une entrevue à la télévision nationale :

« En ce moment, l’assurance maladie détermine que si vous êtes admis à l’hôpital avec une Covid-19, vous recevez 13 000 dollars. Si ce patient Covid-19 est placé sous respirateur, vous recevez 39 000 dollars, soit trois fois plus. »

Il n’est pas étonnant que des États comme le Massachusetts aient soudainement commencé à antidater les causes de décès au 30 mars, gonflant ainsi considérablement le nombre de décès dus à la Covid, ou que le gouverneur de New York Andrew Cuomo ait commencé à exiger 30 000 ventilateurs et équipements d’urgence à peu près au même moment début avril, des équipements qui n’étaient pas nécessaires.

En bref, les statistiques de décès de Covid-19 aux États-Unis sont très douteuses pour diverses raisons, notamment les énormes incitations financières accordées aux administrateurs des hôpitaux qui avaient reçu l’ordre d’annuler toutes les autres opérations pour faire de la place à un flot prévu de coronavirus malades. Ce nombre croissant de décès, dit « Covid-19 ou présumé », a un impact sur les décisions de blocage de l’économie et crée en fait une pandémie économique d’une ampleur sans précédent.

 

Les décès dus à la Covid-19 en Italie ?

Non seulement le nombre de décès liés à la Covid-19 aux États-Unis est sérieusement remis en question, mais il est également très élevé. Si l’on regarde de près, la plupart des grands pays disposent de données tout aussi douteuses. Jusqu’à récemment, l’un des taux de mortalité par Covid-19 les plus élevés de l’Union européenne était l’Italie, où les épidémies se sont concentrées en Lombardie et dans les régions adjacentes du nord industriel. Là encore, la définition de la cause du décès a été floue. Un rapport publié dans le Journal of the American Medical Association par un groupe de médecins italiens qui ont analysé les chiffres alarmants du taux élevé de Covid-19 a souligné que lorsque les autorités médicales de l’État ont procédé à un examen détaillé d’un échantillon de 355 décès « présumés » de Covid-19, elles ont constaté que l’âge moyen était de 79,5 ans.

« Dans cet échantillon, 117 patients (30 %) avaient une cardiopathie ischémique, 126 (35,5 %) étaient diabétiques, 72 (20,3 %) avaient un cancer actif, 87 (24,5 %) avaient une fibrillation auriculaire, 24 (6,8 %) étaient atteints de démence et 34 (9,6 %) avaient des antécédents d’accident vasculaire cérébral. Le nombre moyen de maladies préexistantes était de 2,7. Dans l’ensemble, seuls 3 patients (0,8 %) n’avaient aucune maladie. »

Cela signifie que 99,2 % de l’échantillon avaient d’autres maladies graves.

En Italie, les personnes dont le test de dépistage pour la Covid-19 s’est révélé positif, quelle que soit la maladie grave préexistante, ont été répertoriées comme des victimes de la Covid-19. L’Italie a la population la plus âgée de l’UE en moyenne et la pire pollution atmosphérique de l’UE, en particulier dans la région de Lombardie. Depuis le premier cas survenu début février jusqu’au 6 mai, l’Italie a déclaré 29 315 décès dus à la Covid-19. C’est plus que le total des décès en 2017 attribués à la grippe et/ou à la pneumonie, qui était de 25 000.

La raison de ce pic apparent devrait faire l’objet d’une enquête sérieuse, mais les rapports de panique parmi le personnel hospitalier concernant la déclaration de fermeture par le gouvernement Conte, avec des milliers de personnes qui auraient fui l’Italie pour leur pays d’origine en Pologne ou ailleurs, pourraient également avoir joué un rôle. Le 31 mars, un rapport du nord de l’Italie déclarait :

« Ces dernières semaines, la plupart des infirmières d’Europe de l’Est qui travaillaient 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour aider les personnes ayant besoin de soins en Italie ont quitté le pays en toute hâte. C’est notamment à cause de la panique, des couvre-feux et des fermetures de frontières menacés par les "gouvernements d’urgence". »

Dans de nombreux pays, le tableau est celui d’une infection grippale bénigne avec un taux de mortalité comparable. L’absence de tests uniformément acceptés et l’imprécision de nombreux tests utilisés, ainsi que les critères extrêmement douteux pour déclarer une cause de décès comme étant « due » à la Covid-19 suggèrent qu’il est grand temps de réexaminer les mesures de confinement sans précédent, la distanciation sociale, les éventuels vaccins obligatoires d’un effet non prouvé, qui sont tous à l’origine de ce qui devient la pire dépression économique depuis les années 1930.

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2462898
    le 14/05/2020 par anymosa
    Coronavirus et nombre de décès douteux

    en fevrier je suis tombé dans le panneau des images provenant de chine, souvenez vous de ces "morts" trop bien alignés deux par deux, gisant dans les rues comme si ils prenaient la pose le temps de la photo, rien de tel ici

    - une grippe 2019/20 bien clémente, en fait on a déshabillé pierre pour habiller paul
    - un refus de prise en charge bien acté, les exclus des soins intensifs et du protocole chloroquine
    - l’arrêt des suivis hospitaliers de patients programmés


  • #2462937
    le 14/05/2020 par je rêve
    Coronavirus et nombre de décès douteux

    "’il est grand temps de réexaminer les mesures de confinement sans précédent, la distanciation sociale, les éventuels vaccins..."
    Illustration soviétoïde (mais sans art) vue dans une gare des mesures de "distanciation sociale". Diverses injonctions (se laver les mains, pas d’embrassades... Et pour l’ordre arbitraire de s’écarter d’un mètre de tout être humain, le dessin montre un homme et une femme bien séparés l’un de l’autre avec une flèche entre eux.
    La société Bain, Bill Gates, Ed Philippe etc. "gèrent le déconfinement" et les relations amoureuses des autres. Les gens se toucheront quand et seulement quand les gérants du déconfinement et de la déconfiture en auront ainsi décidé. Que disent-ils ? Ne vous aimez pas !
    C’est un peu fort de bain tiède, quand même.
    Désincarcérons-nous pour de bon, inversons les flux de bestiaux, confinons les confineurs. Il faut les empêcher de réitérer leur saloperie, imaginée en 2001 par un bon docteur Knock de Rumsfeld, avant qu’il ne mettre le Proche-Orient à feu et à sang. Sommes-nous les prochains de la liste pour qu’ils aient si peur d’une réaction salutaire et veuillent à nouveau nous encager ?
    Ils veulent un monde fait uniquement pour les milliardaires, niant l’humanité des autres.
    Un cauchemar.


  • #2462971

    Bill Gates se sert de cobayes africains pour ces vaccins
    https://www.lemonde.fr/afrique/arti...

     

  • #2463088

    Ca c’est ce que j’appelle du journalisme. Ne manquent que les sources.

    On m’a rapporté aujourd’hui, de la part de proches bossant à l’hôpital qu’un patient en réa est déclaré covid, malgré 3 tests négatifs...
    Je recommande aussi de consulter le site sentiweb qui ne fait plus le décompte des états grippaux depuis le 17 mars, mais qui continue de compter les diarrhées aiguës.
    J’ai hâte de voir les statistiques de la grippe, qui, je pense, vont être faibles.

    Aussi, quelqu’un a les moyens de vérifier s’il n’y a pas d’équivalent français en terme d’incitations financières pour déclarer des patients Covid ?

     

    • #2463187
      le 15/05/2020 par Gopfdami
      Coronavirus et nombre de décès douteux

      Vérifier également pour la durée du confinement et déconfinement les statistiques des autres mortalités (cancer, pneumonie, AVC, infarctus, suicide etc....) et voir s’il n’y aurait pas un "décrochage" et comparer avec les statistiques de pays touchés par le covid mais qui n’ont pas confiné ou pas totalement, comme la Suède. On verra bien si les chiffres du covid ont été "bidouillés".


  • #2463102
    le 15/05/2020 par Chimere
    Coronavirus et nombre de décès douteux

    En ce qui concerne les tests sérologiques évoques en début d’article, considérez ceci :

    "Pour vérifier une infection, les hôpitaux utilisent un test pour isoler les anticorps.
    si vous êtes testés positive pour les anticorps, vous êtes déterminés infecté.
    Plus loin dans le même hôpital, a la clinique de vaccination, si vous êtes testés positive pour des anticorps vous êtes déclarés immunisé.
    Si la logique était plus abondante dans notre culture, cela ressortirait comme une vraiment grosse alerte rouge qu’il existe un mensonge quelque part".

    Jason Christoft, Logic Activiste

     

    • #2463184
      le 15/05/2020 par raoult, raoult, raoult !
      Coronavirus et nombre de décès douteux

      Message extrêmement intéressant.
      Nous sommes donc, en ayant produit des anticorps (donc sains, avec réaction normale défensive de notre corps) considérés "infectés" ou "immunisés" en fonction des intérêts de l’affairiste "sanitaire".
      Un non-vacciné sera "infecté", c’est à dire susceptible d’être incarcéré, séparé de ses proches et du monde, dépourvu de tous ses droits, donc traité en esclave absolu (l’esclavage se définit par le droit de l’acheteur ou du possédant sur l’intégralité du corps de sa victime, intérieur inclus, du corps de sa progéniture, sur ses droits aux visites et liens familiaux, et sur sa circulation).
      Mais le producteur d’anticorps sera déclaré "immunisé" après vaccination. Et mené ournoisement vers le "passeport santé".
      Le confinement, c’est bien sûr pour les animaux. C’est aussi traiter les êtres humains jeunes et/ou sains en petits vieux grabataires, les mettre tous en EHPAD, au lit. Une vie de consommation élémentaire (manger, sexualité encouragée comme chez les lapins, possible uniquement entre cohabitants, dormir, et depuis la loi Avia se désinformer), faire un peu d’exercice dans la cour barbelée (courir comme des lapins), se faire frapper en cas de tentative de légère escapade.
      Et les gens ne hurlent pas !


  • #2463142
    le 15/05/2020 par sprtakus
    Coronavirus et nombre de décès douteux

    Si y’avais eu une véritable pandémie ont aurait déjà tous été contaminé

    hors autour de moi c’est le calme plat y’a rien
    dans un hôpital vers chez moi les tente covid 19 sont vide

    cette pandémie est une mascarade

     

  • #2463153

    Ce "virus" tombe a point nommé pour prétexter une crise économique sans précédent. Crise, qui était annoncée par tous les économistes sérieux (il y en a peu) depuis 2015. La crise sera donc imputée au "corona grippe virus", pour nous faire les poches en nous faisant culpabiliser. Raoult annonce d’ores et déjà la fin de cette épidémie, qui n’a pas fait autant de morts que les apprentis sorciers l’auraient souhaité. Donc, il faut fabriquer des morts à n’importe quel prix. Quitte à leur injecter du rivotril pour "soulager leurs souffrances. Ce monde donne la gerbe.


  • #2463156

    Il est évident que lorsqu’on lit le part et d’autres, les différents comptages imprécis et approximatifs des décès du Covid 19, il y avait, et il y a toujours, une volonté délibérée de faire paniquer la population en général en mettant par la même occasion une alerte de re-confinement éventuel .Ces mensonges qui ont été certainement organisés par les mondialistes pour tenir l’économie mondiale entre leurs mains afin de pouvoir s’en approprier comme ils veulent s’approprier la population en les puçant .Contrôler le monde économiquement et individuellement, tel est le but .Ce qui est absolument diabolique .


  • #2463180

    Article 21 article malin
    Le tribunal politico mediatico sanitaire n’exigera pas que soit rapportée la preuve des faits de notoriété publique, mais les tiendra pour acquis. Contredire cette ineptie serait un acte révisionniste et pourrait donner lieu à des poursuites judiciaires qui rajouteraient un petit billet à l’escroquerie générale.

     

  • #2463194
    le 15/05/2020 par kantor
    Coronavirus et nombre de décès douteux

    pas perdre de vue que chaque comparatif de chiffres entre USA et France , est a faire avec le coef de 4.7...Population France 70 millions, USA, 4.7 fois plus, soit 330 millions...Donc , 30.000 dc coronavirus en France, en tenant compte de la différence de population, équivalent à 141.000 dc US...Ils en sont à 85.000 dc...


  • #2463236
    le 15/05/2020 par roger lamouche
    Coronavirus et nombre de décès douteux

    Quotidien (TMC) a “beaucoup énervé” Ruth Elkrief en se moquant de BFMTV. Apolline de Malherbe, Ruth Elkrief et leurs intervenants ont été lourdement critiqués le 15 avril dernier dans Quotidien sur TMC.
    Le chroniqueur avait alors pointé les propos peu objectifs et très valorisants tenus sur le plateau de BFMTV envers le chef d’Etat

    Quand ces deux journalopes passaient la pommade à Freluquet elles ne voulaient pas qu’on sache que c’était de la vaseline casher !!!....d’où énervement hystérique de Bi-Ruth !!!...


  • #2463270
    le 15/05/2020 par Etienne
    Coronavirus et nombre de décès douteux

    J’ai un ami bossant dans un home de personnes âgées, qui vient manger chez moi et qui me dit, spontanément en arrivant, « cette histoire de virus, on aurait pu monter la structure pour faire comme s’il y avait quelque chose sans qu’il n’y ait rien, c’était très bizarre ».
    Quelque jours après, un journal, pourtant ultra-soumis, publie cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=fPv...
    Quand j’ai téléphoné à l’hôpital de ma région, au pic de la crise épidémique, je suis resté tailler le bout de gras plus d’une heure avec mon interlocuteur parce qu’il avait absolument rien à faire, alors que deux jours avant la police faisait de la publicité pour dire "prenez pas la moto, si vous tombez vous aller utiliser un lit qui va manquer pour une victime du virus".
    Tout est très douteux dans cette histoire, tout est très, très douteux.


  • #2463327
    le 15/05/2020 par VonVon
    Coronavirus et nombre de décès douteux

    Le Corona à 13.000 ou à 39.000
    Qui paie ?
    Les assurés, si pas, la famille ou le gouv avec de la fausse monnaie.
    Qui encaisse ?
    Big Pharma, les labos font partie des valeurs montantes en bourse
    Cette période est une aubaine pour ceux qui ont accès à la fausse monnaie.
    En France Sanofi au début de la terreur le19/02 était à son plus haut sur 6 mois à 90€. Le 24/03 au plus fort de l’épidémie l’action avait perdue 25% à 70€. Et le 29/04 retour au plus haut à 90€... Quand le cac40 perd 40% de 6000 à 3700 et remonte de 10% à 4400.
    Quand on sait que les médicaments composants les traitements sont inutiles voire néfastes et que au travers cette crise on se rend compte qu’un vieux remède bon marché comme l’hydroxychloroquine remporte un tel succès face aux coûteux et inefficaces nouveaux produits des labs ?
    Une chose est sûre les économies des français vont disparaître, en même temps que les libertés et ça c’est pas glop du tout.
    Si l’on se met pas tous d’accord, c’est la disparition physique du peuple de France qu’il faut craindre si l’on accepte de continuer à payer avec un chèque en blanc le nouvel ordre mondial et sa vision messianique qui se cache de moins en moins.
    Rester attentif et être prêt à agir

    Cette pandémie est du pain béni pour les fumeurs de cigare sur yacht


  • #2463356
    le 15/05/2020 par anonyme
    Coronavirus et nombre de décès douteux

    L’avantage d’une pseudopandémie c’est qu’elle évite la destruction matérielle quoique la sidération entame provisoirement la ressource ; l’inconvénient c’est qu’elle laisse en vie les résistants. Mais quand le Prédateur est en état d’infériorité numérique, il n’a pas d’autre alternative que ce genre de tactique, surtout s’il dispose d’autres moyens considérables pour la guerre molle. Infiltration, complicité, corruption, compromission, agression ciblée en tous genres et en point d’orgue, la propagande et ses contrevérités pour étayer l’offensive.


  • #2463385
    le 15/05/2020 par contempor
    Coronavirus et nombre de décès douteux

    Macronovirus tout est pipo et mensonge.
    Tout est fait pour alimenter les phobies !
    Même les masques ne sont pas au RV !


  • #2464758
    le 17/05/2020 par JePiCol
    Coronavirus et nombre de décès douteux

    Mort du coronavirus c’est vague. Après tout le covis-19, le rhume ou la grippe sont tous causés par des coronavirus. Donc les chiffres sont de facto gonflé étant donnée qu’on ne teste pas tout le monde.


Commentaires suivants