Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Daech : des djihadistes français ont gagné le nord de l’Afghanistan

Un voyage à travers l’Asie en toute tranquillité

Daech contrôle une dizaine de districts de la province de Jowzjan. Le groupe djihadiste veut en faire un « hub logistique pour recevoir et entraîner les combattants étrangers », analyse Caitlin Forrest, de l’Institute for the Study of War à Washington. Pour le groupe armé, défait en Syrie et en Irak, l’Afghanistan devient un « refuge » d’où il pourra « planifier des attentats aux États-Unis », explique-t-elle dans un article.

C’est la conclusion de l’article du Parisien. Qui donne l’impression dérangeante que l’Empire déplace ses mercenaires – défaits sur le champ irako-syrien – vers l’Asie centrale et précisément l’Afghanistan, pays de toutes les expérimentations terroristes ou antiterroristes et de toutes les projections vers les anciennes républiques musulmanes de l’ex-URSS.

Quand on connaît la puissance de feu aérienne des États-Unis et la précision de leur renseignement satellitaire, on se demande comment un tel camp d’entraînement de djihadistes qui désirent « planifier des attentats aux États-Unis » est encore possible. Mais l’Afghanistan est si loin de nos yeux et le 11 Septembre si proche...

Quant à l’Institute for the Study of War, c’est un think tank tout ce qu’il y a de plus néoconservateur soutenu financièrement par les sociétés Raytheon, General Dynamics et DynCorp, le cœur du lobby militaro-industriel US ! Tout ce qui peut en sortir sent la guerre, la destruction et la mort.

Le Parisien est vraiment une courroie de transmission oligarchique.

- La rédaction d’E&R -

 


 

Des Français et des Algériens, certains arrivant de Syrie, ont rejoint les rangs du groupe État islamique dans le nord de l’Afghanistan, où celui-ci a établi de nouvelles bases.
Alors que le groupe État islamique a établi de nouvelles bases dans le nord de l’Afghanistan, des témoins et des responsables afghans confirment la présence dans ses rangs de combattants français ou francophones.

« Selon nos informations, un certain nombre de ressortissants français et d’Algériens sont arrivés il y a 15 à 20 jours (mi-novembre) dans le district de Darzab (dans le sud-ouest de la province de Jowzjan) », affirme ainsi le gouverneur du district, Baaz Mohammad Dawar.

Ce district est situé dans la province de Jowzjan, frontalière de l’Ouzbékistan, l’une des principales poches où s’est implanté Daech, apparu en 2015 dans l’est du pays.

Le groupe est accompagné de plusieurs femmes, selon le gouverneur, et se déplace avec un interprète venu du Tadjikistan. « Quatre de ces étrangers, dont deux femmes, parlent français et arabe », précise-t-il. « Sept à huit combattants algériens qui ne parlent qu’arabe sont avec eux, en plus de Tchétchènes, d’Ouzbeks et de Tadjiks. Parmi les Algériens de Darzab, certains ont déjà passé du temps en Syrie et en Irak ».

Des centaines de Français, parfois d’origine nord-africaine, ont rejoint les rangs de Daech au Moyen-Orient, induisant une possible confusion sur la nationalité des nouveaux venus. « On les appelle des Arabes, mais ils n’ont pas leur passeport sur eux », reconnaît le porte-parole du ministère de la Défense, le général Dawlat Waziri.

[...]

Les combattants de Daech ont installé leur camp à quelques centaines de mètres de son village, Bibi Mariam, et de celui de Chahar Dara. « On les voit s’entraîner. Certains disent qu’ils sont là en famille, mais je ne les ai pas vues ».

« Ils ne parlent à personne, ils circulent à moto, ils vont à la frontière et reviennent », poursuit-il. « Des bergers qui s’étaient approchés pour faire paître leurs bêtes ont disparu : on n’a même pas retrouvé leurs verres à thé ». Selon Hajji, ce camp est surtout formé d’étrangers, « 200 environ : un mélange d’Arabes, d’Européens, de Soudanais et de Pakistanais », qui ont commencé à arriver il y a six mois.

[...]

Une source sécuritaire à Kaboul confirme l’arrivée « récente » dans ce secteur de Français, dont deux baptisés « les "ingénieurs", qui semblent être venus pour organiser l’exploitation minière ». Plusieurs services européens soupçonnaient l’existence « d’une filière Daesh au Tadjikistan », relève cette source, ainsi que l’interprète accompagnant les Français semble le confirmer.

Lire l’article entier sur leparisien.fr

Comprendre la relation profonde entre
le terrorisme islamiste et les intérêts américains
en lisant sur Kontre Kulture

 

L’Afghanistan, terrain d’expérimentation (anti)terroriste de l’Empire ?
Voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • L’Empire va certainement les réutiliser dans son offensive contre l’Iran, le Hezbollah et sa nouvelle tentative contre la Syrie.


  • Le foutage de gueule continue ! C’est complètement dingue à quel point on nous prend pour des cons ! La technologie satellite permet de repérer un coquelicot dans un champs de blé de 1000 hectares ! Mais un gigantesque camp militaire de plusieurs centaines de personnes peut s’installer incognito ! Imaginer aussi tout ce que cela implique au niveau logistique comme approvisionnement en eau, médicaments, nourritures, munitions, armes, carburant...se sont des tonnes de matériels qui doivent transiter ! A titre indicatif, 200 personnes engloutissent approximativement 200 kg de nourriture par jour, soit plus d’une tonne par semaine et près de 6 tonnes par mois...


  • De Syrie ou d Irak pour arriver en Afghanistan il faut soit traverser l iran à l est , soit passer par la Russie et le Kazakhstan ( entre autres) au nord . Cela me semble périlleux et voué à l échec en tout cas pas d infos sur D’éventuels combats au passage de ces "combattants de la liberté " dans des pays plutôt hostiles . On peut aussi prendre l avion en business et arriver à Kaboul en se voyant remettre un collier de fleurs par une vahiné.

     

    • On peut aussi , et surtout , embarquer avec armes et bagages ( les motos , viennent d’ou ?) dans un avion US ...ou anglais genre Hercule qui peut poser sa cargaison sur n’importe quel terrain de fortune .On ne déplace pas 200rombiers à travers le MO. traversant des zones hostiles sans la logistique d’une force armée .


    • Hahaha, @Joel : on a fait venir au Moyen-Orient des tonnes d’armes venant des pays de l’Est par avions cargos diplomatiques... Il ne doit pas être plus compliqué de faire le chemin inverse. Surtout avec n’importe quelle base US disséminée à travers le monde comme point de chute !


  • Les mercenaires de l’empire bientôt chez vous !

     

  • A force de faire des ’’français’’, depuis 50 ans, avec tout et n’importe quoi, cette nationalité bradée va devenir de plus en plus salissante, cela va finir par devenir une insulte.

     

  • IIs se recyclent nos djihadistes maison !
    .... Faire la route de la soie dans le sens inverse : fortiches, les services saoudiens.


  • Les combattants de Daesh ne parlent à personne, mais tout le monde sait qu’ils parlent français ou arabe ?!! Le terrorisme est une réalité, mais les mensonges n’ajoutent rien à la peur légitime que nous devons en avoir ... Nous savons tous ici que l’Empire utilisera toutes les ressources nécessaires pour vendre ses armes et déstabiliser tout ce qui est stable. Au détriment de la vie d’innocents qui ne demandent qu’à vivre en paix ! En Algérie, l’un des alliés de l’empire, le MAK est en train de faire parader les lycéens Kabyles à Béjaia et Tizi Ouzou pour créer un éventuel "printemps algérien" à la Soros ...


  • français et algériens ? Comment l’AFP peut-eiie écrire des idioties pareilles tout en précisant que les gars n’avaient pas de passeport. Belges, suisses etc parlent français idem pour marocains, tunisiens qui parlent arabe

     

  • Ce sont sans doute les djihadistes transportés par hélicoptères "blackhawk" dont parlaient les médias Russophones et Iranonphones de Raqqa/Deir el zzor jusqu’en Afghanistan. L’empire USrael ne vit QUE par la guerre à défaut de produire des richesses voilà pourquoi tout ces djihadistes vont encore êtres utilisés partout ou ils pourront l’êtres !