Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Danièle Obono en esclave : Michel Onfray soutient Valeurs actuelles

Devant la journaliste, ou plutôt l’animatrice mainstream, dont le QIP doit avoisiner les 20, peut-être 25 les bons jours, le prof de philo devenu l’ailier gauche titulaire du national-sionisme zemmourien prend la défense de la rédaction de Valeurs actuelles, le journal de droite attaqué par les forces socialo-sionistes porteuses du germe antiraciste, un journal qui a osé esclavagiser (ou ré-esclavagiser) Danièle Obono, l’innocente Franco-Gabonaise de La France insoumise.

 

Nous sommes sur la matinale de LCI, le 4 septembre 2020. LCI est la chaîne d’information en continu du groupe TF1, qui est de tendance libérale de droite mais culturellement de gauche.

 

Le Zemmour de gauche en action

Mainstream : Qu’est-ce que vous en pensez de cette fiction ?

Onfray : Ben je pense que c’est une fiction et qu’on a le droit à la fiction. Moi je défends la liberté de la presse mais pas seulement de la presse de gauche. Il y a une possibilité pour la presse de dire ce qu’elle veut sauf que, de temps en temps, vous voyez bien qu’il y a des choses qu’on ne peut pas faire, qu’on ne peut pas dire.

Mainstream  : Y a pas de relents de racisme et dans le texte, que vous avez lu, j’imagine, et dans l’iconographie de Danièle Obono ?

Onfray : Mais moi quand je publie, quand avec Stéphane Simon on publie Front populaire, j’ai quatre pages dans Charlie Hebdo pour me dire que je suis un fasciste, que je suis un type d’extrême droite.

Mainstream  : Liberté de critique !

Onfray  : Oui et moi j’ai pas porté plainte, et j’ai pas eu un tweet du président de la République, le Premier ministre ne m’a pas dit c’est pas normal que BHL dans Le Point vous traite de Doriot, vous assimile à Doriot !

Mainstream  : On pourrait vous dire que c’est pas un journal satirique, pardon, Charlie, Valeurs actuelles pardon, Charlie Hebdo oui !

Échange assez cocasse entre la carpe mainstream et le lapin politique. La première, intoxiquée comme 95 % de ses collègues au socialo-sionisme, n’a même pas idée qu’on puisse penser autrement et livre les éléments de langage qu’on lui a appris, ou qu’elle a ingérés à force. En face, pour le lapin Onfray, c’est du beurre, un peu comme quand Zemmour, supérieurement cultivé (par rapport au milieu médiatique), reçoit sur son ring un gauchiste sous-cultivé avec des concepts contradictoires flous et une conception du monde qui a failli presque totalement devant le réel...

Nous comprenons avec cet échange que Valeurs actuelles joue actuellement à droite, à son corps défendant, le rôle qu’a joué, à son corps défendant, Charlie Hebdo à gauche. Il se peut, si l’on prolonge les lignes, que Valeurs actuelles serve de journal sacrificiel au national-sionisme.

Le débat qui touche la rédaction de Geoffroy Lejeune ressemble en tous points – mais symétriquement – à celui qui a agité le milieu médiatico-politique dans les années 2006-2011, lorsque Charlie, emmené par la paire Val-Fourest (et pas Val-Fourré, quoique...), a été orienté politiquement dans une direction qui servait les intérêts du pouvoir profond. On connaît la suite.

 

 

La reprise de volée d’Onfray dans la gueule de Mainstream

On n’a pas entendu Mainstream et ses amis quand Marine Le Pen a été représentée en étron par Charlie Hebdo, une image reprise innocemment par Laurent Ruquier dans ONPC... Mais Obono en esclave, c’est incorrect ! Abject ! La République est touchée au cœur !

Mainstream  : On la voit ravalée au rang d’esclave, avec des fers autour du cou.

Onfray : Moi je suis en train d’écrire un livre qui suppose que je dise...

Mainstream  : Mais on a le droit ? On a le droit ?

Onfray : Je vais vous répondre. Rokhaya Diallo, par exemple, tous ces gens qui nous disent qu’ils ne sont que des descendants d’esclaves, ils ne sont que des descendants d’esclaves, le problème n’est pas de savoir ce qu’ils ont fait, ce qu’ils ont dit, c’est que ils sont des victimes du simple fait qu’ils sont des descendants d’esclaves. Et vous, parce que vous êtes blanche, vous êtes une coupable parce que vous êtes une descendante des colonialistes. Tous ces gens dont c’est la théorie de dire que ce sont des esclaves, des fils d’esclaves, des descendants d’esclaves, veulent bien le dire eux mais ne veulent pas que d’autres le disent !

Mainstream  : Ils n’ont que ce qu’ils méritent...

JPEG - 97 ko
Mainstream doit jouer en permanence la surprise, la méfiance ou le dégoût face à des propos ou des interlocuteurs non conformes à l’idéologie dominante socialo-sioniste

 

Un robot pourrait remplacer Mainstream, tant ses questions et reprises sont attendues. C’est comme un scénario fatigué, vu et entendu des milliers de fois, un mantra qui ne prend plus. Le socialo-sionisme est bien en était de mort clinique et Onfray, en incarnant l’aile gauche du trimaran national-sioniste (Zemmour au centre et le terroriste Netanyahou à droite), assure son avenir. Il y a fort à parier que le prof de philo opportuniste remplacera un jour Mainstream !

« Madame Bovary, Madame Obono, j’ai un peu de mal à... »

Post saevum scriptum

Ne loupez pas le moment où Mainstream ne comprend pas le parallèle entre Madame Bovary et madame Obono, une preuve de plus, s’il en fallait, de son inculture crasse !

Michou, sur E&R :

Le feuilleton Obono/Valeurs actuelles :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

43 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Excellent commentaire de l’équipe ER sur cette séquence.
    Mais malgré tous les arrières-plans, c’est quand-même bien jubilatoire d’entendre la maîtrise de Zemmour ou ici Onfray renvoyer Mainstream dans sa niche...

     

    • Tu parles...
      À juger simplement sur la forme, Zemmour est plus incisif et plus instruit qu’Onfray, qui fait pâle figure à côté. On est en pleine opposition contrôlée c’est clair. Le national-sionisme en tête, comme prévu. Onfray c’est le faire-valoir.
      Zemmour sait qu’il est "l’élu" car il a le soutien de sa communauté, Onfray est tout seul et il est goy, donc la question elle est vite répondue.
      Un petit faux débat Dray - Goldnadel entre les deux et ça passe comme une lettre à la poste, avec le masque bien sûr.


  • C’est clair que le national sionisme attaque fort, car il me semble que le même jour trois personnes dont Zemmour et Onfray ont évoqué l’expression "guerre civile" dans leur passage télévisuel.
    C’est sûr que si la pression sanitaire n’agit plus et que le gros de la crise économique n’arrive pas, une petite guerre civile pour faire passer une dictature (en partie) militaire serait bien pratique (surtout qu’il est plus difficile de la passer par rapport à quelques attentats terroristes sauf si certains sont des mini bombe A).
    Avec le changement de paradigme qui arrive pouvant correspondre au renforcement encore plus égoïste du paradigme actuel favorisant sans fin les ultra-riches usuriers ou créant des monopoles, plus les tensions économiques, la lutte entre les camps sionistes, et le retour au patriotisme de nombreuses populations se réveillant d’autant plus avec le durcissement du système dont par les masques obligatoires, cette décennie promet d’être très chaude socialement.


  • Du blabla, entre eux. Amusant à observer, sans plus.


  • Tout ça c’est très bien, c’est toujours satisfaisant de voir une gueule de gauchiste déconfite.

    Maintenant, va au bout Michel quand tu dis qu’il y a certaines choses qu’on peut pas dire.

    Ça serait bien qu’un petit malin alpague Onfray pour lui demander son avis au sujet de l’exil de AS.

    En le confrontant vraiment pour pas qu’il puisse s’échapper en battant en touche comme il l’avait fait la dernière fois ’’ Euh je sais pas qui c’est.. ’’


  • Les audiences de LCI s’écroulent ! moyenne d’âge 75 ans des auditeurs... Pujadas fait max 200 000 personnes. Moyenne d’âge des invités 75 ans et des socialo sionismes.

     

  • "Madame Bovary, Madame Obono". Je ne pense pas que plus d’un français sur 100 comprend le sens de tout cela. Pas seulement mainstream.
    Bovary, 1857 donc, vit lamentablement sa vie de petite bourgeoise, perdue dans des fictions romanesques, qu’elle assimile à la vraie vie, pense que son mari est un raté, se prend un amant ridicule, et fini par se suicider de façon foireuse, dans une ville sans charme. C’est 30 ans avant Nietzsche la description du mal-être bourgeois, et de son incapacité à occuper le temps, ou d’un point de vue marxiste, à accepter sa situation de privilégié.

    Le parallèle avec Obono me semble limité au monde imaginaire qu’elle construit et reproduit : le méchant blanc qui a détruit l’Afrique et qui doit payer.
    Obono croit-elle a ses conneries ?
    Obono est en service commandé, pas Bovary. Obono est une bourgeoise africaine, mais comme Schiappa, -Marie Minelli son nom d’ecrivain-, n’a pas un physique facile. Une bourgeoise qui ne fait pas tomber les mâles, un QI limité, l’hystérie et le besoin de soumission de la femme, faudrait aussi chercher là.
    Une femme riche et pas belle, quel drame.

     

    • Emma Bovary n’est pas seulement une petite-bourgeoise oisive, pourvue d’un trop brave époux médecin : elle a une éducation, sait jouer du piano, etc. Elle vient de la terre, et la renie.
      Elle ressemble plutôt à une socialiste sociétale des milieux huppés, qui ont eu accès à une véritable instruction, et depuis les années cinquante, prétendent (arrivent à) en priver les autres, en cassant la baraque (pas la leur, contrairement à Emma).
      Et puis Emma cherche une transcendance, elle est mélancolique, elle est jolie. Elle voudrait plaire et danser au bal le soir, dans le luxe. Elle ne déparerait pas un salon de la haute.
      Après tout, si Emma séduisait un prince et se faisait épouser, elle passerait très bien pour une princesse. Elle a bien compris que la différence, c’est l’argent.
      Obono, malgré ses origines "bourgeoises", n’est pas dans ce cas, aussi volontariste soit la politique socialiste de remplacement.
      Obono n’est définitivement pas à sa place et ne peut occuper celle d’Emma, tant en petite bourgeoise qu’en dame au bal.


  • Ça démontre une fois de plus que la légumineuse Maritchoux fait le boulot et justifie son salaire de pute de luxe : elle n’est pas au chômage, elle est bankable à donf !

    Alors qu’Onfray qui est aussi passé hier soir sur Cniouz face à Calvi (ça aurait été peut-être plus intéressant) arrêtait pas de blablater pendant que l’autre, hilare, se foutant à moitié de sa gueule, car il sait qu’il n’est pas dangereux le Michel, enchaînait les questions de la Propagande.
    Il n’a pas eu droit à "bien... croyez-vous aux chambres à gaz Michel Onfray ?" : le Michel il sait où s’arrêter et il s’arrête bien avant, il ne fait qu’"enfoncer des portes ouvertes" !

    Onfray essaie d’apporter la contradiction à une moue du bulbe et puis ça s’arrête là.

    Ça correspond bien au dilemme du Français moyen qui essaie de convaincre son entourage : on est obligé de passer d’abord par les bases, on peut pas parler tout de suite des messes noires... Et comme on vit pas avec, on se retrouve souvent à répéter les mêmes choses, parce qu’entre deux retrouvailles, le Merdia mainstream a fait son oeuvre de désinfo.

    C’est pas avec Martichoux et Onfray qu’on va avancer à grands pas... le pire c’est qu’on a rien de mieux - d’autorisé, j’entends.


  • Vous avez bien fait de ne pas donner le nom réel de cette "mainstream"... on s’en fout... appelons-la J64... eh bien J64 me fait penser à une poupée gonflable... ni odeur, ni saveur mais elle fait le job dans l’univers du tout prêt-mâché :)


  • Elizabeth Martichoux incarne bien toute la connerie et la mauvaise foi féminine, elle fait semblant de ne pas comprendre ni de prendre au sérieux les arguments de bon sens d’Onfray . Pour mémoire elle a divorcé du corrompu-corrupteur conseiller d’Hollande Aquilino Morelle : il faisait cirer ses pompes par un cireur professionnel qu’il convoquait à l’Elysée, en 2014... Elle l’a viré sur le champ .


  • Ha...le stylo à la main, pour corriger l’histoire du passé ? Non bien sur c’est pour agiter, pour remuer, pour occuper le présent et surtout l’oublier...faut bien que le temps se passe, surtout celui la !


  • Quand on pense qu’une nullité comme Martichoux doit émerger à 30 000 euros par mois ça fout les boules .

     

  • #2540414

    Moi je lui aurait dit... Très bien, tu as lu madame Bovary... C’est quoi l’histoire, ou ça se passe, cites nous quelques passages, lignes, j’aurais aimé voir ça.... Cette cruche a du lire les horoscopes de Voici, les recettes de Vogue et la page décoration de Gala, le tout avec les pages mode et maquillage de Femme Actuelle
    Quelle plaisanterie vraiment

     

  • #2540419

    Toujours les mêmes qui veulent nous expliquer tous sur tous, deux oppositions contrôlées issues de le même tribu.
    A la fin c’est toujours eux qui gagne, car les veaux de gauche achètent le livre de Onfray et les veaux de droite achètent le livre de Zemmour. Il n’y a qu’une librairie patriote c’est Kontre Kulture.

     

    • #2540505
      le 05/09/2020 par patience patience patience
      Danièle Obono en esclave : Michel Onfray soutient Valeurs actuelles

      Quand tu vois que sur la chaîne Le Média (de Mélenchon), le syndiqué Anasse Kazib fait un spot pour dire qu’il a reçu des menaces "des fachos" - terme à préciser, qu’il se garde bien de préciser ;
      et que le Rodirguez - le leader GJ - fait son spot lui aussi pour dire blabla rendez-vous le 12 septembre.............. ça pue la récup ce 12 septembre.

      Il faut raviver la flamme mais toujours dans le cadre de la République, ce con de Rodriguez n’a toujours pas entendu parler de la franc-maçonnerie ! Complotisme !
      Quand il vous dit "je ne suis pas un leader" et bien croyez-le !!!
      Certains partant la fleur au fusil vont encore se faire rétamer la gueule pour pas grand-chose !

      Et quand on lit les commentaires en-dessous, on se dit putain, beaucoup ne sont pas encore sortis du bipartisme gauche d’un côté droite de l’autre !


  • Excellent ! Mainstream n’a même pas de nom-prénom (identité) précise.
    Un simple robot MDR

     

    • #2540537
      le 05/09/2020 par commence par me parler poliment !...
      Danièle Obono en esclave : Michel Onfray soutient Valeurs actuelles

      Ils ne sont pas respectables, c’est un fait... Comme ces flics qui viennent te contrôler ou ces employés qui viennent te donner des ordres, mon instinct me dit de les tutoyer, on est un peu dans le même système !
      Je prends plus de gants avec les cons, de toute façon plus personne n’a de valeurs, ils le remarquent même pas.
      Il faut voir comment Ruquier à On n’est pas couché a parlé à un Onfray diminué car venant de perdre sa femme, arrêtait pas de se marrer... ce genre de trucs passe facilement dans une société dégénérée.


  • sputnik ce jour’’« On n’est plus au pays de Voltaire »’’ dixit onfray qui se trompe partiellement car il faut se rendre à l’évidence nous voilà au ’’Pays de Vol Terre’’...nuance...


  • Où est passé le journalisme ? Maintenant effectivement, il ne reste plus que des animateurs médiocres pour tenter de faire vivre ce qui reste de pseudo information télévisuel . Mais vu la qualité de l’information et de l’animatrice, je préfère m’abstenir .
    Il ne faut plus qu’ils s’étonnent des audiences après .

     

  • Et bien sûr dans l’histoire de l’esclave, on ne parle jamais de la complicité des élites africaines qui ont activement participé à cet infâme commerce. On veut nous faire croire que le paysan français à déporté des africains alors que c’est une impossibilité matérielle. L’esclave est une histoire d’élites et uniquement d’élites, c’est une histoire de classe comme d’habitude.
    Les migrants venant de certains pays d’Afrique sont potentiellement descendant d’esclavagistes africains, plus sûrement que le descendant de paysans auvergnat ou autres.
    Mais pour comprendre il faut saisir la dialectique du capitalisme implacable et génocidaire..


  • D. Obono étant un personnage réel, on n’est pas dans le cadre d’une fiction contrairement à ce qu’affirme ce philosophe-businessman.

     

  • On s’éloigne du sujet là. Valeurs actuelle a fait un article pour parler de la traite musulmane et de la participation active de certains royaumes africains. Les européens ne pénétraient pas à l’intérieur des terres jusqu’aux conquêtes coloniales de la république. Il fallait donc bien que quelqu’un amène ces pauvres gens jusqu’à la côte et cela ne se faisait pas par l’opération du saint-esprit que je sache. Il me semble que c’est cela le but de l’article de VA même si je ne l’ai pas lu. Après on voit bien qu’Onfray évite soigneusement le sujet et parle de fiction, de liberté d’expression, de tout et de rien sauf du sujet principal. Des africains ont-ils pris part de façon active et massive à l’esclavage de leurs compatriotes ?

     

  • Il faut regarder l’interview d’OnFray par Martichou la dame au regard de faux-jeton dans son intégralité (que l’on peut voir en replay sur LCI) pour ce rendre compte de la viscosité de cette personne dans son questionnement, tout est fait pour pousser son invité à la faute, mais OnFray à facilement déjoué le stratagème. Personnellement j’aurais claqué la porte tant ce type d’interview est proprement insupportable.
    N.B. OnFray lui demande à un moment donné si elle a lu Madame Bovary, Martichou qui visiblement ne l’a pas lu ment et se jette sur son verre d’eau pour cacher son méfait.


  • Aller tout pareil que toi mais cette fois sur Israël, le crif, la licra et le complexe de super supériorité des citoyens de confession juive et sionistes messianiques tendance attente du retour du meshia avec en ligne de mire le grand Israël ?

    Chiche pétocharde de penseuse à deux balles ??

    Tu te souviens de ta liberté d’expression concernant ton livre flinguant Freud, petite fiotte de serpillière ????


  • ah ! les slaves (origine du mot esclave !) ne peuvent pas se vanter qu’ils sont des "descendants d’esclaves : les esclaves slaves qui durant des siècles, le Haut-Moyen-Age, par millions ont été capturés et vendus (parfois par d’autres Slaves, c’est comme les Noirs, mais la plupart du temps par des Allemands, puis des Varègue, puis des Gênois, puis des Tatars de Crimée) destination l’Espagne musulmane qui constituait un marché très demandeur, ils étaient castrés ! (à Verdun pour la plupart - ça s’invente pas ! - et vu le manque d’hygiène de l’époque, la plupart en mouraient). ils n’ont même pas eu de descendants.
    Documentez-vous, il y a des livres là-dessus


  • La rédaction de Valeurs actuelles ayant présenté des excuses publiques, il faudrait peut-être laisser tomber cette histoire.

    Par ailleurs, la journaliste a parfaitement raison de ne pas comprendre le parallèle que fait Michel Onfray : le procès contre Madame Bovary pour immoralité n’a fait que décupler les ventes du livre ; la fiction de Valeurs actuelles n’a rien à y voir, les rédacteurs n’ont même pas calculer la portée de ce qu’ils faisaient.

     

  • Oh purée ! Soral a publié en 2002 son "Jusqu’où va-t-on descendre ?" où tout cela est écrit noir sur blanc (sans jeu de mots). Que les Français n’ont pas, dans leur immense majorité, participé ni de près, ni de loin, à la traite des noirs...Que les Français d’origine maghrébine qui chouinent sur la colonisation ne l’ont pas vécue...Et des guignols comme Onfray ou Zemmour, spécialistes du slalom, se voient gratifiés de l’aura de résistants à la pensée unique...ça m’digoute !! Une petite précision : il fut un temps où certains auteurs que l’on qualifierait de gauchistes -le gars Blanchard par exemple- avaient à coeur de démontrer qu’effectivement, en ce qui concerne la colonisation, la ripoublique avait du déployer de gros moyens de propagande pendant des décennies pour tout juste parvenir à inculquer au petit peuple de France l’idée vague que la colonisation était positive pour le pays, et les colonisés. Donc que le peuple Français n’était à l’origine ni intéressé, ni partie prenante, plutôt sceptique et même réfractaire aux entreprises coloniales.
    L’extrême-gauche d’aujourd’hui n’est pas la même que celle d’il y a 20 ans, elle soutient sans problème les guerres impérialistes néocons par exemple ; en 2003 aucun libertaire, gauchiste, n’a avalé le scénario américano-sionard. De nos jours, ils sont tous le petit doigt sur la couture. De même qu’il y avait des réticences à racialiser certaines questions (le refus de l’équation maghrébin=délinquant mais aussi Français populaire=facho/raciste) Tout cela a disparu.


Commentaires suivants