Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Nicolas Poincaré, Alain Soral et le QIP, le quotient intellectuel politique

Non pas brave, mais lâche petit chien du Système, le journaliste Nicolas Poincaré, passé par tous les médias mainstream imaginables, est en réalité utilisé pour défendre le Système contre les Français, l’élite contre le peuple, la répression contre la liberté. Liberté de mouvement, de pensée, de parole, qui sont aujourd’hui menacées par le pouvoir profond. Et le pouvoir profond, justement, Nicolas en parle sur RMC le 3 octobre 2019 : il est question des condamnations d’Alain Soral.

Nicolas à 2’07 : « Commençons par Alain Soral, il avait déclaré après l’entrée au Panthéon de Simone Veil et de son mari Antoine “le Panthéon est devenu une déchetterie cacher” : un an ferme. Une condamnation qui vient s’ajouter à deux autres, un an et un an et demi ferme pour des propos suintant encore sa haine des juifs. À Bobigny en mai dernier les juges avaient demandé un mandat d’arrêt, c’est-à-dire son arrestation immédiate mais le parquet s’y était opposé, arguant que le mandat d’arrêt s’applique aux délits de droit commun et pas aux délits d’opinion. Et le parquet pouvait s’appuyer bien sûr sur le Code de procédure pénale français mais aussi sur le Comité des droits de l’homme de l’ONU qui considère qu’en matière de diffamation, l’emprisonnement ne constitue jamais une peine appropriée, ce sont, dit l’ONU, ce sont les dictatures, pas les démocraties qui emprisonnent pour des opinions, même les plus contestables ou les plus dangereuses. Sans compter qu’Alain Soral, que personne ne connaît vraiment, n’attend que ça, que de faire de la prison pour pouvoir devenir un martyr, être célèbre et sortir enfin de l’ombre de son ami Dieudonné. »

Cliquez ici pour voir l’émission

 

Nicolas ne reste pas longtemps journaliste dans sa diatribe anti-Soral, il finit par déraper et mentir, à la fin : Soral, que tout le monde connaît, ne désire pas faire de la prison, Nicolas non plus. Personne ne désire faire de la prison. Si un jour le régime néolibéral sioniste français s’effondre, Nicolas pourra éventuellement en faire, pour collaboration. Car aujourd’hui, il est du côté de la Kommandantur.

Le 17 août 2020, le même Nicolas reçoit l’avocat Me Brusa, pour qui la politique sanitaire est clairement liberticide. Nicolas va jouer la carte du Système contre cet impudent.

Nicolas à 5’51 : « Est-ce que vous avez entendu le coup de gueule de Gilles Pialoux, le chef des maladies infectieuses [à l’hôpital Tenon, NDLR], contre ceux qui refusent le masque ? Il dit : vous savez c’est pas liberticide le masque, ce qui est liberticide, c’est de passer 26 jours dans un service de réanimation sous incubateur ? »

 

Pour information, Gilles Pialoux c’est un peu le plan anti-Raoult des médias mainstream. Il vient corroborer la psychose ambiante avec un peu plus de subtilité que par exemple une Karine Lacombe, trop liée au laboratoire Gilead qui commercialise un médicament contre le Covid qui est loin d’avoir fait ses preuves et qui est 200 fois plus cher que l’hydroxychloroquine du Pr Raoult.

 

 

Quand on écoute les interventions du petit Nicolas, ses questions, quand on étudie son visage, on se dit qu’on a affaire à un authentique idiot. Pourtant, Nicolas est l’arrière-petit-fils du grand mathématicien Henri Poincaré et son propre père s’est engagé en 1944 dans l’armée du général Leclerc, nous apprend Wikipédia. Clairement, Nicolas n’a ni l’intelligence de son grand aïeul ni le courage de son père. Des neurones et des couilles se sont perdus en route.

Phrasé d’attardé mental léger, regard de bovidé, joues gonflées d’orgueil, le petit Nicolas symbolise le journaliste-Système de bas étage hissé au plus haut niveau par le piston familial et carriérisme, c’est-à-dire la soumission absolue à l’ordre dominant.

Pour essayer d’apprendre quelque chose de toute cette bouillie mentale, nous avons imaginé le QIP, le quotient intellectuel politique, qui classe les journalistes (ou les politiques) par niveau d’abstraction conceptuel. Le gauchisme culturel dont les Nicolas font majoritairement preuve dans les médias ne dépasse pas les 70 de QIP, et encore, on pourrait l’évaluer à 40. C’est la bêtise granitique du journaliste qui pense avoir raison mais qui ne raisonne jamais. Le gauchisme part toujours de bons sentiments et se termine toujours en chaos pour la société et la civilisation.

Nous avons trouvé quelques illustrations concrètes. Plus bas, la gauchiste sociale va voir une Africaine pour lui demander de protéger ses enfants contre les maladies du plomb. L’autre dit « oui » à tout, tout le temps, mais on sent bien qu’elle ne saisit pas l’urgence et le volet scientifique de l’affaire. La gauchiste pense faire le bien, et elle le fait, quelque part, mais cela n’a aucun effet sur le réel, qu’on ne peut pas appréhender en ces termes.

 

 

Ici, un étudiant, frappé lui aussi de la maladie de la certitude gauchiste, se permet de donner des leçons au réel, contre le réel :

 

 

On peut lui accorder généreusement 20 de QIP. Rien ne fonctionne, dans son esprit encombré de bloqueurs de pensée.

Le niveau supérieur, c’est le gauchiste qui est sorti du gauchisme bas du front. François Bégaudeau sait manier le concept, on en pense ce qu’on veut, mais son discours est beaucoup plus solide, moins attaquable.

 

 

Est-ce à dire qu’à droite on a plus de QIP qu’à gauche ? Certainement, et Zemmour écrase allègrement tout ce qui se présente face à lui, c’est son sport préféré et il est payé pour ça. Écraser conceptuellement la gauche antiraciste à faible QIP, c’est formidablement jouissif. Mais c’est pour apporter une autre mauvaise parole, celle du national-sionisme. On doit tout de même admettre que les nationaux-sionistes, s’ils sont dangereux pour la France, ont un QIP nettement supérieur aux socialo-sionistes. Sauf peut-être Goldnadel.

Mais il est une espèce politique, relativement récente puisqu’elle est née en 2007, qui a les moyens de damer le pion aux NS. Hélas, ils sont interdits de médias mainstream. Dommage pour le débat, et la démocratie !

D’autres faibles QIP

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • La certitude est une croyance bien enracinée.
    Ce qui peut la déraciner c’est d’abord un caractère curieux (ou peut-être créatif), et une appétence pour la Vérité (comme chez les philosophes). Il faut les deux. Parce qu’on peut être curieux mais à mauvais dessein !
    Alors on peut s’extirper de l’ornière du Conditionnement (scolaire, médiatique, social, religieux...) générateur d’autant de certitudes qui viennent de l’extérieur mais non de sa propre expérience !
    Mais qu’est-ce qui rend un individu enclin à la curiosité et à la vérité, c’est la question du jour.

     

    • Le fait de comprendre qu’il est enchaîné dans une prison à ciel ouvert.


    • Merci Laurent pour tes explications.
      Oui mais pour comprendre, il faut avoir envie de comprendre. Or ceux que je fréquente - mais je vais bientôt changer - ne veulent pas comprendre : ils veulent rester dans le déni, faire l’autruche !

      À mon avis : il faut à la base une rupture, une cassure avec le monde qui vous entoure, qui fait que vous n’êtes pas ou plus appelé à suivre le même moule... celui de la "bien-pensance".

      Pour beaucoup le choc déclencheur fut la rencontre avec les propos de M. Soral sur l’internet, mais là encore, s’il y a eu déclenchement, et non répulsion, c’est qu’il y avait prédisposition à recevoir ce choc !

      Disposition d’âme ou parcours individuel - je vais éviter la psychanalyse de Freud -, c’est ce que je n’arrive pas encore à déterminer.


  • Je suis vraiment choqué d’apprendre que ce journaliste, dont j’ai remarqué la médiocrité et la stupidité ces derniers jours, est lié à notre plus grand mathématicien et physicien français, celui qui s’est fait volé la théorie de la relativité par Einstein.

     

    • "s’est fait voler".


    • Einstein en 1946 :
      « Il est hors de doute que si l’on jette un coup d’œil rétrospectif sur son évolution, la théorie de la relativité était mûre en 1905. Lorentz avait déjà découvert, par l’analyse des équations de Maxwell, la transformation qui porte son nom. De son côté, H. Poincaré a pénétré plus profondément dans la nature de ces relations. Quant à moi, je n’avais connaissance, à cette époque, que de l’œuvre importante de 1895 de Lorentz mais non des travaux ultérieurs de Lorentz et, pas davantage, des recherches consécutives de Poincaré. En ce sens, mon travail de 1905 est indépendant. Ce qui est nouveau dans ce mémoire, c’est d’avoir découvert que la portée de la transformation de Lorentz dépassait sa connexion avec les équations de Maxwell et mettait en cause la nature de l’espace et du temps. Ce qui était également nouveau, c’est que l’invariance de Lorentz est une condition générale pour la théorie physique. »


    • On n’hérite pas l’intelligence de ses parents, c’est bien connu. Si Nicolas avait été à la place de Henri, Einstein n’aurait pas eu grand chose à voler.


  • Le ’’bloqueur de pensée’’ est un concept à creuser. Encore faut-il qu’il y ait quelque chose d’autre à bloquer que ce que contiennent de vulnérabilité des individus emplis et vidés par les ’’autres’’ en tout et pour tout. L’autonomie de pensée c’est du travail sur soi, c’est long et exigeant. Il faut commencer par jeter par dessus bord presque tout ce les autres ont stocké, et choisir ses nouveaux meubles pour devenir ce qu’on est avec ses limites. Autrement dit ne compter sur personne pour combler les lacunes organisées par les prédateurs afin de fabriquer des compatibles sur-mesure pour ceux qui les mangent.


  • "Mais il est une espèce politique, relativement récente puisqu’elle est née en 2007, qui a les moyens de damer le pion aux NS."

    Faut pas leur damner le pion, faut les infiltrer, profiter de leur visibilité médiatique, les noyauter, et les remplacer. Comme au bon vieux temps de Mao, c’est comme ça que le Parti écrase les petits.

    Mais bon, ça c’est quand on a une vision politique par dessus le projet.

    Sinon, l’étudiant de la vidéo n’a clairement pas beaucoup de connaissances en Histoire. Et puis, sérieux, à quel moment tu peux prendre Sarcelles et Cergy comme exemple ... Faut vraiment avoir de la merde au fond de la gorge - ou une autre substance moins foncée ...


  • Certes ! Mais le but des médias dit "mainstream" n’est pas d’établir la vérité ou la réalité objective des faits.
    Leur seule mission est d’encadrer la réalité et les faits... de les rendre compatibles avec les exigences du pouvoir en place.

    De là, il est naturel que les seuls débats autorisés soient stériles ou inconséquents.
    Qu’ils fassent ce travail par bêtise,par calcul ou par conviction, au fond : peu importe.
    La nature même des médias dominants les condamne à ne faire que du brouillon.

     

    • "Leur seule mission est d’encadrer la réalité et les faits... de les rendre compatibles avec les exigences du pouvoir en place."
      Aujourd hui on est passé à la vitesse supérieure ils inventent carrément les faits et les présentent de telle façon que la plupart des gens - enfin de moins en moins, ouf - le gobe sans sourciller ...

      TOUS UNIS LE 12 SEPTEMBRE...


  • Encore de nouveaux mots anglais dans notre riche langue française. Ces chiens de faux journalistes idéologues, propagandistes faiseurs d’opinion détruisent tout sur leur passage. Pourquoi dire foyer tout à fait compréhensible par custer, pourquoi dire espace ouvert ou salle de réunion tout à fait compréhensible par open space ? Afin de paraître intelligent et intellectuel ?


  • Discours typique légitimant l’immigration dans la bouche de ce gamin, "la France est un pays d’immigration"..."c’est comme les Etats-Unis". Une fable installée par les élites ralliées à l’américanisation : être moderne, c’était avoir des immigrés, colorés, plein ! Quand on recense les think tanks et réseaux travaillant à celle-ci, on se dit qu’elle n’a rien de naturel...Félicitations à ce GJ pour son intervention pédagogique auprès du djeun’.
    Poncaré, personne ne connaît Alain Soral, il voudrait sortir de l’ombre ?? C’est comme Dieudonné qui "ne fait plus rire personne"...Raisons pour lesquelles tous les pouvoirs s’acharnent encore sur eux, logiquement.

     

  • La question a se poser c’est surtout : qui a envie d’écouter ce Nicolas Poincarré ?? Parce que si ces esprits étroits sont là c’est que des gens les écoute et c’est cela qui m’échappe...

    Tout se paye dans la vie et d’une façon générale, le Vivant suit une mécanique mystérieuse très complexe dans laquelle l’harmonie est totale. Elle nous échappe parce qu’elle est quasi invisible. Nos chercheurs en tout genre n’étudient que les conséquences, les causes sont tellement complexes que nos machines aussi sophistiquées soient-elles ne peuvent capter le génie de l’harmonie cosmique qui ne laisse voir que les rides à la surface du tangible.

    Les esprits comme le simplet Nicolas - ils sont nombreux - glissent à la surface de la surface tel un pet de mouche dans l’immensité sublime du Cosmos. Il ne laisseront strictement rien dans l’espace informé de l’infini.


  • Il porte le nom d’un des plus grands savants que la planète ait porté, dommage.
    Le QI ne s’évalue qu’en situation de test, et ne s’applique donc pas à des situations de répétitions mensongères, en règle de base tout ce qui est non prouvable scientifiquement. La base est la LOGIQUE, inséparable de la capacité d’abstraction.
    Quand je me lève le matin et que je bois mon café sans sucre, je le fais comme quelqu’un ayant 77 de QI, peut être même qu’il le boira mieux que moi. Aucun psychiatre ne pourra me contredire. Mais quand je prends mon repas, je n’ingère que des aliments à indice glycémique faible sans boire, donc déjà il y a une réflexion pour se sentir mieux.


  • Ces trous de balle de gauche, ethnomasochistes attardés, ne savent toujours pas qu’il y a bien longtemps qu’on n’apprend plus à nos chères têtes brunes, dans les écoles de la raie publique, " nos ancêtres les gaulois" ? On leur vante au contraire, "la France terre d’accueil" et les bienfaits de l’immigration.

     

    • Déjà lorsque j’étais au collège y’a une dizaine d’années je m’agaçais de constater que j’apprenais rien de mon pays, mais que je passais dix heures de suite sur l’histoire l’Esclavage, de la Colonisation...

      Croyez-moi ou pas, Jeanne d’Arc était même pas au programme.

      Et dans toutes les matières, on parlait systématiquement de minorités ethniques, religieuses ou sexuelles.

      J’étais le seul à tiquer parmi mes petits camarades que j’essayais de réveiller


  • Si le masque et obligatoire en lieu clos et au travail ! Pourquoi les journalistes de RMC et consort n’en porte pas lorsqu’il font leurs émissions ?

    Les jounaloupes seraient’il immunisé contre le connard de virus ? Ou auraient’il une dérogation ?

    Ils se foutent ouvertement de nos gueules ;))

     

    • En ce moment, les entreprises peuvent adapter leurs règles. Parfois on doit garder le masque en réunion, parfois non.
      Mais c’est vrai que le 1er septembre, on va se marrer, selon le décret, ils devraient porter le masque sur tous les plateaux télé et radio.
      Attention mesdames messieurs les journalistes, Jacques-a-dit "le masque est obligatoire même avec des panneaux en plexi et une grande distance".


  • Peut-être qu’on veut nous faire croire en nous imposant le masque partout que le virus COVID 19 est toujours présent et dangereux, en attendant que l’hiver arrive et qu’un vaccin soit prêt, alors ils pourront rendre obligatoire la vaccination.

     

  • #2529451
    le 20/08/2020 par chez Nicolas on se bourre la gole
    Nicolas Poincaré, Alain Soral et le QIP, le quotient intellectuel (...)

    Nicolas au bas QIP conclut magistralement qu’aux idées, aussi petites soient-elles (Zemmour et Soral ont selon lui de toutes petites idées) il faut répondre par des idées.
    Alors qu’il vient de pousser à l’emprisonnement des penseurs (aussi minuscules soient-ils) du début à la fin de l’émission !
    Mais bon les idées, grandes ou petites, ce n’est pas son fort. La petitesse, par contre, voire la mesquinerie ?...


  • En 2016, quatre jours avant les élections américaines, un article du Washington Post comparait les talents d’orateur de Donald Trump à ceux de Cicéron...
    Cicéron, c’est point carré ! Que le petit Nicolas apprenne le caniveau, à défaut de savoir pisser debout.


  • "il est une espèce politique qui a les moyens de damer le pion aux NS. Ils sont interdits de médias mainstream"
    Certes, je crois voir de qui il s’agit. Hélas, il a demontré qu’il avait beaucoup, beaucoup de mal à garder son calme et qu’il virait dramatiquement vite à la colère. Et c’est très mauvais lors d’un débat.


  • Poincaré , va faire un peu de sport et muscle tes jambes au lieu d’être vautré sur les plateaux télé en crachant sur les patriotes qui défendent la France contre tous ces parasites , ça pourra t’aider pour courir quand la vraie Justice du peuple sortira dans la Lumière


  • Est-ce que vous avez entendu le coup de gueule de Gilles Pialoux, le chef des maladies infectieuses [à l’hôpital Tenon, NDLR], contre ceux qui refusent le masque ?

    On ne l’a pas entendu le Pialoux,
    quand au pic de l’épidémie
    Sibeth, Deray,Lacombe nous disaient que ce n’était
    pas nécessaire de porter un masque et que
    même les pharmacies n’avaient pas le droit
    d’en vendre sous peine d’amende.
    Plus pourris que ces gens je ne connais pas.
    Faudrait pas que je les croise.


  • Article très amusant qui permet de rire un peu en dénonçant la fausse naïveté des journalistes. Merci !


  • Jules-Henri Pointcarré avait exigé que l’on conserve le mot "intuition" dans le dictionnaire français sinon il n’acceptait pas d’entrer à l’académie française.


  • #2530465

    Il est point carré mais bien tordu le petit Nicolas ! "Soral que personne ne connaît vraiment " ! Mais, trou du cul, t’as qu’à l’inviter sur ton plateau ! Personne ne connaît Soral, alors que c’est l’obsession d’Haziza le bafouilleur, dit frédo mains aux fesses ! Soral qui est le cauchemard quotidien de la licra, du crif, des officines sionistes de délation, des petits cafards haineux comme Main d’ex- France et Rudy grand Reich ? Tu t’es vu et endentu, Point Carré ? Tu ne sais même pas parler, tu bafouilles, tu as un phrasé de trisomique léger comme ton pote la Zizette et tu viens nous chier sur Alain Soral !?!!!


  • Concernant Nicolas Poincare tout est dit a travers cette seule reflexion :
    "Il n a ni l intelligence de son aieul ni le courage de son pere ! Des neurones et des couilles se sont perdues en route"
    Quand a l etudiant, c est un gauchiste dans toute sa splendeur ! "Je sais tout"....
    On sent bien que face a ses detracteurs ce trou de balle meurt d envie d eructer le tryptique cher a tout gauchiste "antisemite, raciste, homophobe"
    Sauf que ce sont des blacks qui lui balancent des concepts veritables comme la France majoritairement blanche et de tradition catholique !
    Et la du coups le gauchiasse ne sait plus quoi baver ni ou se foutre... Un regal !


Commentaires suivants