Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

David Cormand, député européen EELV : "L’Europe, plus que des frontières, ce sont des valeurs"

Bonjour chez vous ! est une émission quotidienne de Public Sénat. Dans cette matinale, Oriane Mancini reçoit des invités politiques, tirés du personnel politique mainstream, car il y a le personnel politique mainstream, et le personnel politique non mainstream que l’on ne voit jamais à la télé. Ce lundi 9 mars 2020, Oriane interroge le député européen EELV – écolo – David Cormand. Plusieurs thèmes de l’actualité sont abordés. Nous avons retenu celui qui nous semble emblématique de l’idéologie verte : la pression migratoire européenne à la frontière gréco-turque.

 

 

En quoi consiste le conflit migratoire gréco-turc ?

Pour résumer, Erdogan veut envoyer des centaines de milliers de migrants résidant actuellement en Turquie dans l’Union européenne via la frontière grecque. Quand on connaît le différend frontalier gréco-turc, l’occupation d’une partie de Chypre par les troupes turques depuis 1974, et le chantage migratoire permanent d’Erdogan à l’Europe (qui lui refile 3 milliards depuis 2016 pour garder ses 3 millions de migrants, en majorité syriens), on comprend qu’il se passe là quelque chose de très politique, c’est-à-dire qui nous concerne tous.
France 24 a fait un court sujet sur la situation sur place :

 

« Le gouvernement turc accuse notamment les policiers grecs d’utiliser des balles réelles contre les migrants, et d’avoir tué trois personnes. Si Athènes a démenti, les inquiétudes grandissent du côté des défenseurs des droits de l’homme, qui s’opposent à la suspension, pendant un mois, de toutes les demandes d’asile et aux retours forcés des migrants vers la Turquie. Ils constatent également que nombre d’entre eux ont été refoulés violemment vers la Turquie, dépouillés de leurs biens et battus par la police grecque ou par des milices de citoyens grecs qui ont décidé de participer à la défense des frontières de leur pays. » (Le Monde)

Les migrants veulent forcer le barrage grec, les Turcs les y invitent, les Grecs font usage de la force. De l’autre côté, côté grec, la population a de plus en plus de mal à supporter la présence de dizaines de milliers de migrants sur son sol, les grecs affrontant déjà de fortes difficultés économiques. Mais l’UE paye pour cela, et les îles grecques de Lesbos, Chios et Samos accueillent par exemple 42 000 étrangers. Dans ces camps règnent la violence et la précarité, et ces « cités de transit » ne mènent en réalité nulle part. Ce sont des camps de prisonniers à ciel ouvert. Traduction, l’UE refile du fric au gouvernement grec pour qu’il conserve ces problèmes ambulants chez lui.
Pour info, 10 000 migrants ont quand même franchi la frontière gréco-turque en une journée...

 

 

Le nouveau Premier ministre grec, le conservateur Kyriákos Mitsotákis, s’est logiquement énervé :

« L’Europe considère les pays d’arrivée comme la Grèce comme un lieu de stationnement commode pour les réfugiés et les migrants. Est-ce cela la solidarité européenne ? Non. Je n’accepterai plus cela. »

Bref, ça craque de partout, entre les Turcs qui exercent leur chantage à l’invasion migratoire sur l’UE et la Grèce qui ne peut pas se permettre de gérer un tel flux, qui plus est surnuméraire.
David Cormand, lui, voit les choses autrement, avec ses grandes lunettes roses d’humaniste européiste :

 

 

L’Union européenne, qui s’est élargie à 27 membres, ne trouve pas d’accord interne sur une politique migratoire commune. Certains pays ferment leur porte aux migrants, c’est le cas en gros du groupe de Visegrad, d’autres en accueillent pour des raisons économiques, c’est le cas de l’Allemagne, mais la plupart des peuples européens, étranglés par leurs difficultés économiques grandissantes (et les politiques néolibérales qui y sont menées), n’en veulent pas. Égoïsme ou volonté de survie économique et culturelle légitime, il y a sûrement des deux.

Cormand, qui représente les écolos européens, insiste sur le drame humanitaire des migrants et demande une réponse humaniste qui correspond aux valeurs de l’Union. Le journaliste du groupe de presse EBRA, assis à côté de lui, va tenter de le raisonner...

David Cormand  : « Vous avez vu ces images, moi franchement en tant que député européen je me suis senti insulté. Avec monsieur Michel, président du Conseil, madame Vanderleyden, présidente de la Commission, et monsieur Sassoli, président du Parlement, qui ont pris un avion militaire pour survoler ce qui semblait être dans leur esprit une ligne de front, c’est la frontière entre la Grèce et la Turquie, en parlant de la Grèce comme le bouclier de l’Europe, enfin, on est en train de parler d’êtres humains !

Moi je le rappelle toujours : on pense que l’Europe ce sont des frontières. L’Europe, avant tout, plus que des frontières, ce sont des valeurs. Quand on a fait l’Union européenne au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale c’était au nom de valeurs, humanistes ! Le refus de ce qu’avait été le chaos, l’ignominie de la Deuxième Guerre mondiale. Et aujourd’hui, 70 ans après, on a les dirigeants de l’Union européenne qui donnent à voir ces images-là. Dans quel imaginaire on est ?

Les femmes et les hommes qui essayent de rejoindre l’Europe ne sont pas des envahisseurs, ce sont des personnes qui sont en train de risquer la mort dans leur pays et qui veulent juste survivre et donc l’Union européenne doit être à la hauteur de ces valeurs. »

Pascal Jalabert : « Mais on a quand même des opinions publiques qui sont réticentes à cet accueil massif... »

David Cormand : « Je sais pas, je sais pas. »

Pascal Jalabert  : « Vous savez pas ? »

Rappel : les migrants qui « risquent la mort dans leur pays » viennent surtout de Syrie, où le conflit est désormais circonscrit à la région d’Idlib, d’Iran, où le pays n’est pas en guerre, et d’Afghanistan, qui vient de connaître un cessez-le feu entre Talibans et Américains. Certes, la vie y est difficile, mais on ne peut pas parler de risque de mort comme dans les années très dures du conflit syrien, quand les terroristes, soutenus par les forces occidentales, dont les grands pays européens – ironie de l’histoire ! –, attaquaient de toutes parts le pays de Bachar al-Assad. Les dirigeants de l’UE ont le problème qu’ils méritent. Malheureusement, ce sont leurs peuples qui trinquent.

Le nouveau conflit gréco-turc, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les dirigeants ne veulent pas des referundums ni que les peuples décident de quoi que ce soit, mais eux-mêmes dans leur orgueil, n’admettent pas non plus qu’ils sont incapables de trouver des solutions à leur propre construction technocratique, illégitime, hors-sol, bancale et dysfonctionnelle !
    Et ça continue à parler de démocratie !!!

    Donc la seule solution est de revenir aux États-nations, libres et souverains !
    Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.


  • Ils nous font chier avec leurs pseudos " "valeurs" face à l’invasion, ces traîtres ! Ont-ils réfléchi, ces crétins, aux "valeurs" ce ceux qui veulent forcer nos frontières ? Au nom de NOS valeurs on devrait justement rejeter ces envahisseurs qui n’ont pas du tout nos "valeurs" !!!


  • Dans ce cas on ne se soucie pas du corona virus ! Nos "valeurs" nous l’interdisent ! Des milliers de traînes savate venant d’on ne sait où, on attend les réactions de nos zotorités sanitaires ! Bandes de guignols traîtres !


  • Ce Mr Cormand est un idéologue dangereux, pensant que l’Europe est un lieu de refuge ou le gite et le couvert sont offerts gratuitement, où tout le monde peut se servir sans se préoccuper de ceux qui y habitent et qui en plus y vivent difficilement .
    La question qu’il devrait se poser, c’est de savoir qui fout le bordel dans ces pays et pourquoi .Qui organise ce déplacement de migrants, et dans quel but, et pourquoi vers l’Europe, alors qu’il y a d’autres pays au Maghreb bien plus riches que certains pays européens ?
    J’espère que beaucoup d’européen se souviendront de ce Mr Cormand le moment venue, et ne passera pas entre les mailles du filet, pour lui apprendre les vraies valeurs européennes et le respect


  • si notre président avait des couilles, il dirait à Erdogan : "tu sais quoi ? pour chaque nouveau colon islamique que tu m’ envoies, je retire à 1 turc son permis de travail ou son visa, et te le met dans l’ avion !"


  • Acteur raté et bisounours écolo .


  • Les valeurs, c’est bien, mais QUI PAIE ?
    Et COMBIEN ?
    Pour QUI et POUR QUOI ?

    Les français n’ont plus les moyens de faire vivre leur famille, donc la compassion génocidaire et le sacrifice de nos gosses STOP ! Que ceux qui ont encore les moyens aillent dans ces pays de migrants, sur place, pour résoudre leurs problèmes, et qu’ils arrêtent de nous tirer nos moyens de subsitances pour se faire passer pour des héros !

    David Cormand (et tous tes petits copains), arrête ton blabla, arrête de nous faire les poches pour réaliser tes rêves, prends sur toi et responsabilise toi, tape dans ton compte bancaire, tape dans tes économies, prends toi un billet d’avion et vas sur place aider ces personnes !

     

    • Parfaitement bien dit Chlomo !

      Ce David d’EELV, devrait prendre un zinc, aller sur place, et revenir avect une diziane de parasites qu’il hébergera chez lui, dans sa résidence scondaire, dans son jardin, où il veut !

      Puisqu’il a des "valeurs", qu’il commence par balayer devant sa porte !

      Allez David, t’inquiète mon p’tit gars, on saura se souvenir de toi et de tes potes à valeurs, et on te paiera un beau billet d’avion à destination du "shithole" de ton choix ( tu vois, on est magnanimes....), et avant de partir, procédure express genre "49-3", pour te déchoir de ta nationalité et récupérer ta carte vitale....bon voyage David, tu aimes tant l’Autre, et bien va l’aider chez lui !

      Tu vois on est sympa, on te laisse ton gros patrimoine, t’aura plus qu’à téléphoner à ton avocat d’affaires pour qu’il fasse quelques liquidations, et te fasse un virement sur ton compte off-shore que tu as déjà !
      Comme ça tu pourras bien aider "L’Autre", mais nous franchement on en a ras la casquette, de filer tant de pognon à ces gens, qui pour nous remercier, viendront vite crier "Allez tous au bar", voler et violer !
      On a plus de pognon David, si toi tu en as, eh bien gère le problème toi-même, et ne demande pas aux autres (nous) de le faire
      Basta Cosi !


  • Une frontière ce n’est pas une valeur, c’est un besoin nécessaire de la personne humaine.


  • "L’Europe, avant tout, plus que des frontières, ce sont des valeurs. Quand on a fait l’Union Européenne au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale c’était au nom de valeurs humanistes"...
    C’est qui ces "ON", monsieur David Cormand ? Voulez-vous nous rappeler quelles sont ces "valeurs humanistes" dont vous vous érigez en dépositaire ? Et qu’est-ce que vous voulez dire avec votre "plus que des frontières" ? Des frontières un peu, beaucoup, pas du tout ?
    Par ailleurs, de quel droit vous disposez du territoire des pays qui se trouvent sur le continent européen ? Est-ce que dans vos soit disant "valeurs humanistes" vous consentez aux peuples européens de vivre sur le sol arrosé du sang de leurs ancêtres et de préserver pour leurs enfants et les générations à venir leur patrimoine matériel mais aussi spirituel ?
    Yung a écrit sur l’écologie de l’esprit. Vous devriez y méditer.
    En tant que représentant d’un parti qui prône la sauvegarde de la vie saine et durable de notre belle terre, vous devriez aussi voir un peu plus loin que ce qui vous dictent les intérêts politicards et mesquins du moment.
    Franchement, c’est dommage que chaque fois quand il y a de belles idées susceptibles susciter un grand enthousiasme spirituel chez les gens, comme celle de la solidarité, l’écologie, la préservation des espèces vivants etc, apparaissent de petits malins (tient, l’étymologie de ce mot MALIN est assez significatif) qui les souillent et les tuent à long terme.


  • Super découverte : ce sont les gens élus qui passent à la télé pour vendre leurs salades pas fraîches.
    Votez, présentez-vous, et vous passerez à la téloche pour influencer l’opinion publique.


  • non mais il faut leur dire en 27 langues differentes ?

    on ne veut pas que tous ces etrangers viennent s’installer chez nous.

    c’est pourtant simple, on a rien contre les individus personnellement mais on veut rester majoritairement entre francais pour developper notre pays et vivre heureux.

    A la marge, quelque centaines de milliers d’europeens qui s’intallent chez nous c’est d’accord, des africains et des asiatiques aussi puisqu’on a eu un empire on a ete chez eux pour nous imposer et qu’on un lien culturel et historique qui peut etre tres positif ; mais des millions d’etrangers on en veut pas.

    on veut controler nos frontieres, controler les mouvements de capitaux, de marchandises et de personnes.

    on veut controler notre monnaie pour pouvoir ajuster sa valeur et son taux de change en fonction des contraintes econnomiques.

    on veut controler les missions de nos armees et on veut controler les lois et les traites qui sont votes au parlement.

    c’est pourtant simple et c’est tout a fait faisable meme dans un monde "globalise".

    je travaille dans l’informatique, j’ai bien conscience du niveaux et de la vitesse des echanges, je travaille tous les jours avec des interlocuteurs sur 3 continents, mais ca n’empeche pas d’avoir une politique nationale.

    c’est un mensonge de vouloir nous faire croire qu’on a pas le choix, que c’est "comme ca" et qu’il n’y a pas d’autres options pour fonctionner dans le monde moderne, que soit c’est le mondialisme utlra liberal et l’oligarchie ou le chaos et la guerre.

    on y croit pas, de meme qu’on ne croit pas qu’on peut changer de sexe et de genre du jour au lendemain comme bon nous semble, on ne croit pas non plus que les enfants ont une sexualite qu’il faut liberer dans une pratique avec des adultes, on ne croit pas qu’un homme et une femme c’est pareil, on ne croit pas qu’un chinois et un senegalais c’est pareil.

    et on ne croit pas qu’il y a un peuple elu de dieu, une race de seigneurs, destinee a regner sur l’humanite.

    et plus vous nous imposerez toutes ces choses plus on va devenir hostile pour nous defendre de votre vision du monde qui est nuisible a notre pays et a notre peuple.

    c’est pourtant simple.

     

  • Tous les messages traitent de la forme avec beaucoup d’humour.
    Le fond et le suivant : la communauté qui nous dirige à un objectif principal. Dissoudre la race blanche. Car une fois cela fait, ce n’est pas un ramassis de traîne-savates qui vont contrecarrer leur plan. L’arrivé massive de migrants confirme cela. Car l’immigration déjà très importante ne suffisait pas. De plus, c’est messianique, le mélange de tous les peuples et un des préambules à l’arrivée du Messie.


  • Ce qui m’arrache, ici comme ailleurs, c’est que l’on on y a validé sans broncher le vocabulaire de l’ennemi.
    Je veux parler du terme de « migrant », lequel a réussi ni vu ni connu à évacuer dans sa forme toute dimension de nature illégale, illégitime et invasive.
    Ici, je serai cerisien (de Lucien Cerise) en diable, en soulignant que la langue française ne manque pourtant pas de ressource pour contrer sémantiquement cette engeance.
    Il n’y a pas de « migrant » qui vaille.
    Il n’y a que des migreux (contexte sanitaire), qui se répandent chez nous en migrouilles (magouilles géo-politiques) pour nous accabler de toujours plus de migrailles (racailles).
    Les grecs en ont simplement soupé des migrouilles qui ne leur donnent que des migreux et de la migraille.
    C’est clair non ?

     

  • blablabla.....blaba !
    erdogan, poutine, bachar, gazs, armes destruction massive, saddam, Mouammar, al-nosra, al-qaïda et,c...
    - question : qui fout la merde au moyen orient depuis 30 ans ?
    - réponse1 : les amérikains, bras armé de qui vous savez.
    - réponse2 : "d’une pierre deux coups", déstabilisation de l’europe.

     

  • " des hommes et des femmes " ????

    Moi je ne vois uniquement que des hommes, sur les photos, les videos de camp, etc..... Mais ou sont femmes et enfants ? Au pays pour faire la guerre ? Tous ceci est une fumisterie. Et ces elus le savent tres bien .

     

  • Et dire que c’est pour ces corniauds gauchistes que le peuple vote, croyant voter "écologie, environnement et respect de la nature" !!! Et ils nous envoient ça au parlement européen !

     

    • Vous vous exclamez parce que, comme bon nombre, vous faites un amalgame erroné puis une erreur d’appréciation.
      - Les gauchistes - que d’aucuns considèrent de gauche « simple » - ne sont pas des socialistes mais des sociétalistes.
      - Les écologistes ne s’occupent pas seulement des petites fleurs et des petits oiseaux en dessous et aux dessus des vaches, mais de tout ce qui concerne les êtres vivants dans leur(s) milieu(x) naturel(s) tout en tenant compte des interactions entre tous ces êtres : dont l’homme ; ce qui en fait, au-delà de l’aspect biologique du concept qui vient en premier chef à l’esprit de chacun des observateurs peu au fait, AUSSI des sociétalistes.
      Ici le gus ne parle donc pas de migrants mais de « l’homme dans son milieu naturel, la terre... », tout en sachant très bien que les gens croient que son idéal consiste à protèger - uniquement - la mer, les phoques et les abeilles.

      Bien évidemment, de tous ceux-là, rares sont ceux qui prennent toute la misère du monde sous leur toit. Non, c’est à vous car « vous » êtes coupables...


    • gauche vs droite= piege à cons


  • Tous ces Syriens... Afghans... (Ces derniers sortant des prisons Turques, par exemple. Comme le Fidel de Cuba qui avait envoyé sa fange locale en Amerloquie fut un temps)


  • A qui peut-on faire croire que l’UE n’a pas la possibilité de résister au chantage de la Turquie alors que 50% des exportations de cette dernière vont vers l’UE ?
    En réalité il n’y a aucune volonté européenne de faire cesser ce chaos.

     

  • il n’ y a pas d’ erreur dans sa dialectique !
    la construction européenne est un édifice juridique dont les valeurs anti-indigènes sont strictement celles de la République Economique Mondiale...........tiens , c’ est la REM ; allooo quoi !?


  • Ils viendront....
    et le Conseil Département des Bouches du Rhone (comme les autres), leur donnera un logement, de l’argent des soins gratuits..Je connais les foyers de migrants j’en ai vu 3 à Marseille : Nourris (par un vrai cuisinier), logement et soins gratuit.
    L’apres midi on joue au cartes ou au domino...tranquille.
    Tout cela coute un bras.Mais il n’y a pas d’argent pour les retraites.
    Merci Mme Vassal, présidente du Conseil Départemental des bouches du rhones.
    Mais vous donnez notre argent, l’argent de nos impots.
    Pensez aux Epads,
    Autrefois Marseille était la capitale de la Provence.
    Aujourdhui. Les octogones sont minoritaires à Marseille.
    On a crée Mamadou et Fatima au pays des merveilles. Tout est gratuit ici.

     

    • J’ai vu pire... des structures accueillant normalement des familles d’enfants malades hospitalisés (afin qu’ils puissent être sur place pour leurs enfants), offrir leurs locaux à des "migrants", et après, on vient nous parler de "valeurs" et nous faire la morale ? C’est pas des "valeurs" ça c’est de la cruauté voire du vice, du vice envers le peuple français, qu’ils veulent voir souffrir et crever. Sauf que maintenant ça suffit, nous aussi, on a le droit de vivre, et non, on ne roule pas sur l’or au point de pouvoir sauver la terre entière, si certains veulent le faire, très bien, qu’ils aillent sur place, dans ces pays, avec leur pognon, pour aider ces personnes. Nous, on a assez donné et assez payé. C’est fini. On est même passé à l’étape suivante : on veut connaitre ceux qui ont plombé notre pays avec leurs projets soit disant humanitaires mais toujours anti français, on veut que justice soit rendue, pour tous ceux d’entre nous qui en ont chier, qui ont vu leurs conditions de vie se dégrader, leur misère augmenter, leur exclusion s’accentuer, et pour tous les blessés, volés et tués par les gentilles personnes que nos chers grands "humanistes" toujours si promptes à faire la morale pour sucer le pognon des autres ont ramenés, on veut des procès, des actions de réparation et des dédomagements.


    • "Aujourd’hui, Les octogones sont minoritaires à Marseille."

      Vous croyez que les octogones qui vivaient dans l’hexagone sont allés se réfugier au pentagone ? J’ai ouïe dire qu’ils avaient voulu se réfugier à Moscou mais la vie était trop dangereuse là-bas pour leur santé, à cause du vie russe. Avec ce monde immonde, pas facile d’être un migrant.......


  • Tout çà,c’est du pipeau.
    Les valeurs de l’Europe sont des valeurs chrétiennes.
    On ne va pas faire disparaître les peuples européens quoiqu’il y ait une volonté utopiste qui le souhaiterait.
    On ne fera pas disparaître notre histoire.
    Le plan mondialiste échouera,c’est même déjà trop tard pour qu’il puisse réussir.
    Les peuples européens ont une force incroyable en eux,n’en déplaise aux défaitistes.
    On parie ?

     

    • Moi, européen de souche, oui, je prends le pari. L’Europe n’est pas invincible, Attila l’a prouvée, les Ottomans sont pas passé loin (et notre collabo de prétendu roi François Ier, qui ne s’est distingué en rien à part en guignoleries, vêtements et arts, bref une tarlouze), l’URSS et les USA l’ont ensuite encore prouvé.
      Pour gagner une guerre, on ne part pour une défaite, mais on ne part pas la fleur au fusil non plus, sinon t’as 14-18 ou 39-45, une fausse victoire au goût de défaite (disons la vérité, en un contre un l’Allemagne nous fumait en trois mois à peine) et une défaite pitoyable et humiliante suivie d’une occupation. Combien sont morts comme des abrutis en étant persuadé que tout allait bien se passer ?

      Oui, je prends le pari en espérant le perdre, si ça peut arracher aux européens leurs impression de toute-puissance (alors que nos états ne font que dégringoler les uns après les autres...)
      C’est sûr que tant qu’on est persuadé que l’Europe est au sommet du monde, tout va bien. Mais quand le coq rouvrira les yeux et arrêtera de chanter, ptet qu’il se rendra compte qu’il a les pieds dans la merde et que la poule est dans la gueule du renard.

      Non, que les européens se sentent sur le point de mourir, c’est sur la berge que le poisson se débat et c’est comme ça qui se remet dans l’eau, sinon il crève et pourrit sur le sable.


  • Les valeurs dont ils parlent sont à prendre en valeur absolues !
    Tendance plutôt négative à priori pour ne pas choquer les peuples européens !


  • mais QUI ? peut bien élire des cons pareils ?

     


  • "L’Europe, plus que des frontières, ce sont des valeurs"



    Les valeurs de la Bourse ?

    Ce mot "valeur" me répugne à peu près autant que son alter-égo, le mot "éthique".

    La Morale, le Bien, la Justice, la Vertu ne se négocient pas, et ne varient pas selon les individus ou la culture. On n’est pas des marchands de tapis.

    Ce relativisme ambiant, ça arrange surtout les tripoteurs de gosses à la Cohn-Bendit car ça leur permet de dire qu’ils ont des "valeurs" (alors que dans une société saine on ferait voler leurs têtes au sabre).


  • Ca commence sérieusement à se voir que vous faites de la propagande pour l’empire.

    " 3 millions de migrants, en majorité syriens " dites vous ...

    ==> C’est absolument faux. La plupart viennent d’Afghanistan, des pays du Golf, d’Afrique noire, et d’Asie centrale. Ce sont les lumpenprolétariats de toutes les nations dominées par les anglo-saxons, dont une partie ont été formé au terrorisme.

    Les Syriens sont restés au pays pour le défendre.

    Continuez de nous les briser, et de déverser votre propagande foireuse, et seront lâchées dans la nature des technologies qui renverseront la table, et vous avec, tas de corniauds.

     

    • ? ??

      ".../...Rappel : les migrants qui « risquent la mort dans leur pays » viennent surtout de Syrie, où le conflit est désormais circonscrit à la région d’Idlib, d’Iran, où le pays n’est pas en guerre, et d’Afghanistan, qui vient de connaître un cessez-le feu entre Talibans et Américains."

      1° - Même si le ridicule n’a jamais tué personne, mieux vaut lire un texte jusqu’au bout avant de s’exprimer dessus.
      2° - Le texte parle des migrants à la frontière gréco-turque, pas de ceux qui arrivent ici...
      3° - En regardant une carte et compte tenu de la localisation de la Syrie par rapport à la Turquie, rien de plus logique que les réfugiés arrivant en Turquie soient effectivement majoritairement des Syriens fuyant la guerre en Syrie.

      Et par ailleurs, il serait intéressant de savoir d’où vous parlez. ;-)

      Mais bon, vous êtes libre de délirer comme bon vous semble, et bonne journée à vous !


  • Ce Cormand est à l’image de sa voix : fluet.


  • Le scénario du Camp des Saints de Jean Raspail se concrétise depuis déjà des années.
    On peut gesticuler dans tous les sens : à un moment il faut savoir jusqu’où nous sommes prêts à défendre ce que nous sommes.
    En tout cas tous ces "humanitaires" (ONG, Medias, la plupart des politiques, une partie du patronat, la plupart des syndicats, les associations et malheureusement aussi certaines autorités chrétiennes sans oublier les instances juridiques comme le CEDH) par leur idéologie, leur impéritie, leur irresponsabilité, leur lâcheté auront du sang sur les mains.
    J’espère que nous n’en arriverons pas là.


  • ".../...Pascal Jalabert : « Mais on a quand même des opinions publiques qui sont réticentes à cet accueil massif... »

    David Cormand : « Je sais pas, je sais pas. »

    Pascal Jalabert : « Vous savez pas ? »"

    On rêve !!
    Mais quand on ne sait pas, pauvre imbécile, le mieux c’est encore de la fermer !

    Et si, effectivement, "on parle d’êtres humains", autant que je sache, les Grecs sont AUSSI des êtres humains, et à ce titre, ils ont le droit de ne pas accepter d’être envahis par d’autres êtres humains, auxquels ils n’ont rien fait de mal ni demandé de venir chez eux !

    Un pays, c’est comme une maison, on y reçoit/loge/entretient à ses frais si on le souhaite qui l’on veut, mais sûrement pas qui veut y entrer de force pour exiger/se servir/être servi, et cette règle basique est valable dans n’importe quel pays de ce vaste monde...


  • Je trouve certains bien optimistes ici. Pendant qu’on discute sur ER, ils rentrent et cela va continuer tant qu’on ne va pas défendre nos frontières. ILS RENTRENT comprenez vous ? 5 milliards contre 2 milliards de blancs, pas très unis, pas très solidaires, à minauder en disant que le RN est sioniste. Mais ce parti malgré tous ses défauts est le seul qui nous protégera un tant soit peu.
    Allez discuter avec vos amis, vous vous apercevrez que la plupart ont accepté le métissage, le fait qu’un de leurs enfants épouse un asiatique, un noir ou un arabe (désolé j’appelle un chat un chat).
    L’histoire du monde se résumant à l’envahissement des peuples faibles (amérindiens, celtes, berbères ...) par les plus forts et plus nombreux, il y a de grandes chances pour assister à un génocide du peuple blanc, un génocide moins violent, progressif, qui n"ose dire son nom mais le résultat sera le même ...

     

    • Ils sont même déjà rentrés depuis un moment. Mais oui, ils cherchent à en faire rentrer encore plus. Et oui, le but est de nous exterminer. Certains sont au courant. La masse dort, mais la masse a toujours dormi, de toutes façons, ce n’est pas la masse qui nous sauvera, elle ne fait qu’appliquer, obeir et suivre. Il n’y a rien à attendre d’eux. Par contre, il y a bien un petit noyau de personnes qui ont compris. De toutes façons, internet a réduit considérablement la durée de vie des mensonges. Ca risque d’être chaotique, ça, c’est certain, mais en même temps, pouvons nous continuer à vivre ainsi ? Nous vivons sous la Terreur, et cela depuis un moment, traqué, fliqué, persécuté, humilié, réduit au silence ou à toujours payer, et entourés d’ennemis, la situation n’est pas tenable. Après, il est clair que nous avons beaucoup, beaucoup d’élements contre nous, mais d’une, il n’est jamais bon de partir défaitiste, de deux, l’Histoire de notre pays est faite d’invasions... et plus récemment de trahisons en chaine. C’est comme ça ici bas, il faut se battre, et se battre pour la victoire. La ligne de démarcation sera de toutes façons de plus en plus net entre les français défendant avant tout des intérêts français (peuple, territoire, ressources, frontières, force, indépendance et autonomie) et les mondialisés.


Commentaires suivants