Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

De l’Hôtel-Dieu à l’Hôpital-Général – Conférence de Marion Sigaut et Claire Colombi à Avignon

L’équipe d’E&R PACA a reçu Marion Sigaut et Claire Colombi le 28 mai 2016 à Avignon pour une conférence intitulée « De l’Hôtel-Dieu à l’Hôpital-Général ».

 

La conférence :

Erratum : à 1’26’44, il faut entendre « 1749 » et non « 1649 ».

 

Les questions du public :

 

Retrouvez Marion Sigaut chez Kontre Kulture :

Retrouvez Marion Sigaut et Claire Colombi sur E&R :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • "De l’Hôtel-Dieu à l’Hôpital-Général – Conférence de Marion Sigaut et Claire Colombi EN Avignon" et non pas "à Avignon" ...

     

  • A la 13ème minute : la liste des attributions des premiers hotels Dieu rappelle la distribution de la charité dans l’ancien testament.

    Ancien testament. .............. Premiers hotels Dieu.
    1/3 pour le temple .............. 1) Les prêtres.
    1/3 pr les gens de la famille .... 2) Les pauvres.
    1/3 pour les voyageurs ........ 3) Les prisonniers.

    Même si l’église le faisait avec dicernement, elle s’inspirait aussi de l’ancien testament.


  • Très beau travail.
    Claire vous semblez avoir mûri beaucoup, rien d’étonnant... nous cheminons ici-bas vers Dieu hein... grandir jusqu’à la fin.
    À claire : les limbes ce n’est pas une attente, c’est une éternité, un ’bonheur philosophique’.. mais des enfants qui ne verront jamais Dieu(qui n’en souffriront pas parce qu’ils n’auront pas su mais quand même..)
    à Marion donc : pourquoi ne pas ajouter à votre propos le fait que ces enfants dont vous parlez (baptisés) sont au Ciel et sont des saints (vous avez les noms, vous pouvez les invoquez).
    Car l’essentiel est là.
    Nous visons le Ciel. Quoi qu’il en coûte.
    à Marion donc : peur de choquer les protestants ? (? ??) Qu’est-ce que ça veut dire ? Nous sommes des riens-du-tout, faut jamais l’oublier, c’est une grâce que Dieu vous a donné de croire en Lui, être un instrument de conversion c’est un peu ce que Dieu nous demande ’en échange’. Choquer les protestants ? Ça veut dire quoi ?
    La mondanité est un piège.
    À Claire et à Marion : Saint Nicolas du Chardonnet n’est pas une chapelle catholique, puissiez-vous comprendre.
    Je vais prier pour vous.
    Vous nous avez livré une belle étude. Merci à vous. Merci Beaucoup.

     

    • à Jeanne,

      "des enfants qui ne verront jamais Dieu"

      ==> qu’en savez-vous... voilà qu’on limite le pouvoir de Dieu à présent... Jésus a toujours, même dans les plus grandes affirmations ("il est plus facile à un chameau de passer par le chas d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des cieux") rappelé que, cependant, tout était possible à Dieu. Ce qui veut dire que Dieu n’est pas enchainé par nos limitations, ni par aucune loi, puisqu’Il est Transcendant, par définition.
      Et puis, bloquer une évaluation sur des choses négatives sape imperceptiblement la Foi des auditeurs. Notre chemin est l’ouverture du Coeur, et non d’évaluer qu’un tel ou un tel ira plus ou moins mal de toute éternité. Car susciter dans l’esprit d’autrui que quelque chose puisse être dur, injuste, ou imparfait, cassera la Foi, même inconsciemment, chez cet auditeur, Dieu n’étant pas censé être dur, ni imparfait.
      C’est ce que certains ont fait en occident, et résultat, les athées et francs maçons se sont rués sur ces erreurs ou imprécisions pour abattre la religion dans l’esprit du peuple.

      Dieu n’a jamais dit qu’il fallait troubler la Foi d’autrui, en tentant de le convertir de force, car cela affaiblira la Foi de la personne en question, même inconsciemment. Car une Foi forte est le plus souvent forte quand elle concerne notre religion d’enfance, et non une religion qu’on vous importe du Zimbabwe à l’âge adulte.
      Ces tentatives de conversion sont saoulantes, l’islam fait pareil, imaginez qu’un musulman vienne tenter de vous convertir avec insistance, et vous verrez à quel point c’est gavant et assez aberrant.
      L’esprit mature ne convertit que par l’exemple vertueux, non par du hameçonnage direct.
      Marion fait cela très bien, pourquoi devrait-elle forcer grossièrement le trait ?
      Et son comportement n’est pas mondain, comme vous lui dites, mais juste et respectueux.

      St Nicolas du Chardonnet reçoit la Grâce de Dieu, si les gens y prient avec sincérité, avec Coeur.
      On sera jugé selon nos oeuvres pratiques, celles du Coeur, tel qu’il est écrit, et non selon les blabla, théories, et analyses intellectuelles.

      Bref....


    • merci Chrétien pour cette belle réponse que tu nous donne, et qui adoucit mon cœur de musulmane.
      De l’amour, des bons comportements, tout simplement. Et si un cœur qui doit être guidé il le sera, tel est le souhait de Dieu "celui que Dieu guide, personne ne peut l’égarer. Et celui que Dieu égare, personne ne peut le guider", je pense que ce verset coranique reflète une partie de l’enseignement de chaque prophète descendu sur terre (mais Dieu est plus Savant). On ne force pas, on montre l’exemple. Seul Dieu guide.


    • @ Muslim & Chrétien

      L’histoire de vos deux religions montre exactement l’inverse de ce que vous avancez.


  • Claire, Marion, merci !
    J’espère que vous nous ferait encore le plaisir de vous écouter lors de futurs conférences.


  • Le travail de ces deux femmes est admirable, chapeau bas !


  • Mes plus vifs remerciements... une fois de plus !
    Vos travaux sont essentiels : plusieurs centaines d’enfants qui disparaissent chaque année en France et... RIEN !
    Vous resituez cette monstruosité dans une perspective historique très riche : la nécessité a peu à peu cédé en partie la place au vice, mais silence radio ! Et le silence est toujours imposé d’en haut, sans perdre de vue qu’il existe plusieurs "haut" et que le billard à trois bandes est là aussi de règle...
    Mais on nous bassine avec les variations du nombre de morts sur les routes, on harcèle de même les fumeurs de tabac tandis qu’on œuvre en sous-main à la légalisation du cannabis qui endommage irréversiblement le cerveau...
    Bien heureux les simples d’esprit ? On regretterait presque de ne pas en être !