Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

De plus en plus de sans-abri du métro parisien sont des travailleurs pauvres

Majoritairement des hommes seuls (82 %), francophones, âgés de 46 ans en moyenne, un tiers d’entre eux déclare avoir des revenus, selon l’enquête menée de décembre 2018 à août 2019 par la RATP et l’observatoire du Samusocial de Paris, dévoilée ce lundi.

 

Refuge de plusieurs centaines de sans-abri, le métro parisien est aussi le repaire de plus en plus de travailleurs pauvres, selon une enquête inédite présentée ce lundi.

Majoritairement des hommes seuls (82 %), francophones, âgés de 46 ans en moyenne, un tiers déclarent avoir des revenus, selon l’enquête menée de décembre 2018 à août 2019 par la RATP et l’observatoire du Samusocial de Paris. Pour 20 % d’entre eux, ces revenus sont tirés du travail, 6 % de leur retraite et 3 % du chômage.

« Le public a changé, en particulier avec l’augmentation de la part des travailleurs précaires, qui font un autre usage du métro. Ils y passent la nuit mais travaillent la journée, ou l’inverse », explique Odile Macchi, sociologue à l’observatoire du Samusocial, qui a mené l’enquête de terrain.

On trouve également de plus en plus de jeunes retraités, de jeunes en rupture familiale et des personnes malades, la présence de ces dernières étant liée « au phénomène de saturation des établissements hospitaliers », explique la spécialiste.

Lire la suite de l’article sur bfmtv.com

Pauvre France, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Quelle misère.

     

  • Des "francophones" quelle pudeur ces enfoires. Ils risquent aussi le meme destin ces journaleux racailles.


  • Ah, voilà. On approche de Noël, BFMWC va nous faire chouiner (encore).


  • Evidemment, tous les logements sociaux sont réservés aux étrangers, migrants et autres clandos.. Le FRançais lui il peut crever.


  • Moi je pense que c’est à cause du voile et de l’Islam.

    C’est Castaner, Blanquert et freluquet 1er qui l’ont dit !!

    Même BFM et CNews avec zemmour nous le disent tous les jours.

    Va falloir vite vite vite agir contre le fléau !

     

    • Quand on construit des mosquées, des gymnases, des "city stades", qu’on injecte de l’argent dans des associations pour la jeunesse, des missions locales ect tout ça pour avoir une sorte de paix sociale avec des étrangers qui ne seront jamais Français pendant que des "francophones" dorment dans des cartons ... Alors oui je pense que sans islam et tout ce qui arrive chez nous avec cette immigration invasive y’aurait plus d’argent pour aider des mecs qui sans ça sont condamnés à une mort lente dans l’indifférence et la solitude totale.


    • desouche,

      le coût de l’immigration équivaut à celui de la dette
      dit autrement : les gouvernements ont volontairement endetté, année après année, les français, de générations en générations, pour financer l’immigration de masse
      sans l’immigration, nous serions donc un pays solvable
      voilà où passe l’argent des gilets jaunes
      et il est temps que le peuple s’empare de ce sujet pour faire plier le gouvernement


    • Il ne faut pas oublier aussi la loi de 73 qui est la grande responsable de la dette.

      Ensuite, s’il n’y avait pas d’immigration, qui vous dit que le pognon économisé n’irait pas direct dans certaines poches.


  • Génial !, les Français dorment dans les bouches de métro , pendant que des étrangers sans papiers sont logés nourris, blanchis par la France .
    les étrangers sont mieux considéré que les Français .Ce pays part vraiment en couille, et j’espère que les salopards de cette injure ,le payeront un jour chèrement .La vengeance est un plat qui se mange froid . Et le plat va falloir qu’ils le mangent jusqu’au bout ..

     

  • Ben oui, la France s’appauvrit ...2500 personnes dormaient dans le métro en 2018, faut croire que les centres d’acceuil étaient déja pris !!

    Ha aut fait concernant l’avenir si les chiffres ont un sens : Un enfant sur deux qui naît en Île-de-France est issu de l’immigration...

    Bienvenue, vous etes en France en 2019 !!

     

  • Personnellement, il y a aussi un truc qui me choque dans la population. Evidemment que c est un système qui est à la racine de ce mal, des raisons personnelles, etc

    Mais je ne comprends pas que les gens ne s’arretent pas plus, ne discutent pas plus, ne partagent pas plus un morceau de pain et une bonne conversation, humaine, parce que c’est aussi par là qu’on se deshypnotise des conséquences du capital dominant tout nos valeurs, nos visions, notre identité française.

    J’ai hebergé, j’héberge et j’hebergerai temporairement des gens de la rue pour leur permettre de reprendre confiance et de se rebâtir. Ça ne s’est pas toujours bien passé mais je n’en suis pas mort et bien au contraire, le.fait de donner est juste énorme quand on constate un seul changement.

    Ça passe par nous aussi. Je partage cette expérience parce que je la trouve pertinente et qu’elle ne m’empêche pas de vouloir aussi un changement du système. J’ai juste l’impression qu’on peut déjà luo désobéir dans ses valeurs qu’ils nous balance à longueur de journée : Restez seuls ! Mefiez vous du voisin ! Consomme ! Fais nous confiance à travers ta tv ! Ne parle plus ne drague plus n’ose plus sinon tu es un bizarre un violeur un marginal.

    J’emmerde ce système et vive la France.

     

  • Ça, vivre au coeur de Babylone, dans la "nouvelle Jerusalem", quand t’es goy blanc de +de 50 ans... c’est chaud.
    T’as pas le courage de te suicider alors il te reste le bitume froid du métro avec les courants d’air dans la gueule.
    Paris est magique.


  • J’aimerais savoir si Manu est bouleversé ...


  • Est-ce à dire qu’ une domiciliation administrative Champs-Elysées pourrait apparaître populaire, merci qui ?


  • Je me suis retrouvé dans cette situation suite à une rupture. Obligé de quitter mon appartement parce que le proprio le vendait et que je ne pouvais pas l’acheter moi-meme (un crédit de 180.000 pour un salaire de meme pas 1.300 je vous laisse imaginer la tronche de mon conseiller bancaire quand je lui en ai parlé).
    Bref, je fais mes recherches mais les listes d’attente en HLM sont d’une longueur sans fin (célibataire, sans enfants et un salaire, autant dire que je ne suis absolument pas prioritaire, je dirais meme invisilble) et dans le privé, que ce soit par agence ou directement avec le proprio, quand on a mon salaire et aucune garantie, meme après des années de CDI dans la meme boite, aucun problème de payement de loyer par le passé, etc bah tout le monde s’en fout.
    Donc me voila à la rue, et c’est super compliqué à tous les niveaux mais le pire c’est pour bouffer je crois. Pas moyen de faire les courses pour le mois, la semaine ou meme pour la journée. Pas de frigo pour conserver les aliments, impossible de se balader avec tout un attirail ou de laisser quoi que ce soit où que ce soit donc au final tout ça revient très cher dès qu’il s’agit du bide. Et ça c’est quand tu peux manger chaud...
    Pour dormir, j’avais mon pass navigo donc je faisais des aller-retour dans les noctiliens (bus de nuit qui reprennent certaines gares SNCF) entre Paris Est et la Seine et Marne (mon lieu de travail et anciennement mon domicile). Ca fait pas plus de 3 ou 4 heures par nuit. Le tout evidemment en essayant d’être le plus discret possible... A part quelques personnes de confiance chez qui je pouvais ponctuellement me doucher ou prendre une vraie nuit de repos, personne n’était au courant de ma situation. C’était la pire des hontes pour moi...
    Mais je crois que le pire, c’est tous ces gens qui me toisaient (pourtant j’étais discret, je ne faisais pas la manche, je ne demandais rien à personne, meme pas une clope quand j’en avais plus), qui pensaient que je méritais mon sort et que je ne voulais pas m’en sortir (45 ans, j’en fais un peu moins donc pour eux je ne travaillais pas et ne voulais pas travailler, donc c’était de ma faute. Ca se lisait dans leurs yeux). Les samedis/dimanches à errer sans but. Au moins la semaine y’avait le boulot pour occuper les journées mais les week ends c’était l’enfer.
    Les services sociaux sont merdiques, je n’ai JAMAIS pu bénéficier d’une place où que ce soit ne serait ce qu’une nuit...

     

  • PARCE QUE C’EST NOTRE PROJET !!!!!!!!


  • Oui ce qui est malheureux c’est que ce sont les femmes qui ont la garde des enfants dans le cas de séparation donc même si elles sont pauvres elles auront toujours un toit alors que les hommes seuls sont rarement aidés,rajoutez peut être un séjour en prison et c’est la chute. Le sacrifice de tout un pan du peuple...


  • Dans ce genre de situation, Ne touchez jamais à l’alcool, même pas une foi, même pas pour essayer,même pas pour faire plaisir...de plus, le lobby des alcooliers fonctionne comme un lobby de proxénètes...


  • Evidemment, ces malheureux ne sont pas "prioritaires" pour l’attribution d’un logement à tarif social …..
    Qui sont bien évidemment "réservés" aux "migrants" !!!
    Jusqu’au jour ou le Peuple français se révoltera pour de bon !!!

     

    • Ah mais non, il faut surtout pas appelé à la guerre civile, le mieux c’est d’accepter d’être remplacé partout, que çà soit dans le travail, le logement etc....par des immigrés bien plus méritant que nous, et de mourir en silence, car c’est ce que veulent les bourges et ce qu’ils pensent c’est que c’est bien fait pour nous, ils fallaient aller travailler dur et comme çà, les étrangers ne nous auraient pas volé notre boulot.


  • Cet article et les commentaires sont les choses les plus déprimantes que j’ai lu depuis longtemps. Je suis désolée de la situation de ces pauvres gens.
    Est Ce que la France est perdue ? Dans 15 ans il n’y aura plus de blancs. Allons nous nous faire massacrer ? Au secours !
    :0

     

    • Des les grandes villes oui, c’est foutu pour les anciens autochtones blancs, on peut encore garder la tête haute et faire baisser des yeux arrogants envers nous, mais la masse critique aidant, bientôt ils ne se gêneront plus pour nous cracher à la gueule ou nous passer à tabac en meutes tout en nous ayant piqué nos femmes.

      En ce moment là majorité se délecte de voir les blancs gilets jaunes se faire massacrer jour après jours, et eux se tiennent peinard pour quand le signal sera donné , métissés de France, unissez vous contre les blancs forcément Zemmouriens qui veulent tous sans exception vous renvoyer dans ces pays où vous n’êtes plus les bienvenus et surtout où vous serez tous à nouveau pauvres et sans aides sociales et ou sans moyen de vendre de la drogue massivement.

      Seul refuges les campagnes où ils sont encore largement minoritaires, le problème étant les femmes socialement toujours prompt à ouvrir les cuisses au grand remplacement même dans les campagnes, et les milices daechistes en préparation voir les bombardements... Soyons optimistes, lucidement optimistes. Afin de mourir la tête haute, même exilés et humiliés sur nos terres.


  • Remerciements aux spéculateurs qui grâce à eux font que le mètre carré à Paris est de 10k euros.


  • Quelle tristesse... bosser et vivre sans abri, si ça c’est pas de l’esclavage...

    A chaque nouvelle le même constat : un monde pourri jusqu’à l’os, l’humain est une sale race.

     

    • Je ne partage pas votre avis mais je le comprends. Le fric rend la plupart de ce qui en ont avare et indifferent a la souffrance et detresse des autres. La race humaine n’est pas une sale race, c’est une race sans objectif commun, un objectif qui rassemblerai les gens, pour le bien de tous, le fric est le vrai coupable, le systeme est sale.


  • "C’est de leur faute : il fallait mieux travailler à l’école"

    Une certaine journaliste.

     

    • Néanmoins je me suis tjrs demandé ce que fouttait les travailleurs pauvres en Ile de France.
      Moi je suis esclave de bureau, et je dois me faire les dents quelques années dans un siège de grande societe à Paris afin de valoriser mon CV pour retourner dans ma région ensuite. Mais un prolo en Ile de France, je comprends pas, c’est invivable cette région.


  • L’abbe Pierre doit etre bien triste, un retour en arriere, ou celui qui tombe et se retrouve dans la rue l’a forcement chercher. Quelque journalsites et politiquos devraient faire une semaine dans la rue, ca leur donnerai une experience "vecu et de terrain".


Commentaires suivants