Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Débat sur le RIC : Chouard trop gentil face à un menteur professionnel

Étienne Chouard n’a manifestement pas appris de son débat de 2014 face à Attali (déjà chez Taddeï). Confronté à Bertrand Mathieu, professeur agrégé de droit et fervent défenseur des institutions de la Vème République, le porte-étendard du référendum d’initiative citoyenne a encore péché par excès d’obséquiosité et d’échange de points de vue alors que son contradicteur a largement déroulé sa rhétorique sophiste. Les derniers événements le prouvent pourtant : le temps n’est plus au RIC mais à la détermination face à la répression gouvernementale. À suivre.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

Aller jusqu’au bout avec Alain Soral et E&R :

Lutter en conscience avec Kontre Kulture :

 






Alerter

92 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Le début est vraiment un dialogue de sourd.
    Mais bertrand mathieu n’ est pas attali, bien moins vicieux, bon il lui balance bien une ou deux peau de banane, mais elles sont pas bien méchantes.
    Dans l’ ensemble il s’ est assez bien tenu.

     

    Répondre à ce message

  • #2119925

    Etienne Chouard n’a pas été laminé, à mon avis il a laissé une meilleure impression que Bertrand Mathieu. Il faut dire que la REALITE donne raison à Chouard, il y a un énorme problème de représentativité chez nous, et une disparition quasi-totale des contre-pouvoirs.
    En revanche je ne suis pas Ok avec Etienne en ce qui concerne sa marotte d’interdire à untel ou untel d’acheter un journal ou un organe de presse. Une interdiction est toujours une défaite. Les solutions sont quelquefois plus simples qu’on ne pense. Supprimez les subventions d’Etat à la presse, et vous verrez que
    1/ Beaucoup moins de riches seront prêts à "éponger" les dettes abyssales des journaux.
    2/ il y aura une sélection naturelle bienfaitrice : l’audience ira naturellement vers les médias qui font de la véritable information et/ou qui débattent sans tabous, et les médias les plus inutiles disparaîtront ...

     

    Répondre à ce message

  • Le débat c’est le sport favoris des menteurs professionnel. Ils sont formés à débattre dans leurs écoles ( SciencePo, ENA, etc. ) avec leurs cours d’Art Oratoire et autres cours de Fourchelangue, cours de théâtre, etc.
    Et là, ils organisent le GRAND débat national...

    Les deux du fond qui croient encore que la révolution passera par les urnes, vous allez redoubler les amis.

     

    Répondre à ce message

  • #2120048

    J’ai trouvé cela fort instructif et votre titre n’est peut-être pas justifié. Au contraire, j’ai trouvé que M. Chouard s’échauffait et coupait la parole à son interlocuteur. Il a sa nature et je comprend son calvaire de ne pouvoir développer ses idées vu le temps imparti et les imbéciles, les vicieux qui s’étonnent ou interdisent au peuple de retrouver son pouvoir. (pas ici sur RT ). C’est pourquoi dès le début, il déroule son discours d’une traite.

    Mais comme disait Zénon d’Elée, " La nature nous a donné deux oreilles, afin que nous écoutions le double de ce que nous disons." (J’ai reçu des papillotes à Noel ). Ce qu’a montré ce débat c’est qu’il y a un problème de constitutionnalité, de représentativité et de gestion des affaires. Le gouvernement ne décide plus dit M. Mathieu ; mais il peut retrouver sa légitimité dit M. Chouard. M. Mathieu n’a pas raison quand il sort le discours éculé des gouvernants impuissants, puisque ces élites sont les instigateurs de cette paralysie. Ils font tout pour que les multinationales dont ils sont souvent issus, détruisent le pays. Sans compter leur rôle décisif sur les ruptures sociétales provoquées (mariage gay, PMA, transgenre, euthanasie, gaypride, pédophilie, etc). M. Mathieu pose cependant des questions intéressantes sur l’impartialité et la sélection.

    Nous vivons l’âge de la démocratie capitaliste à l’américaine c’est à dire la dictature trotskiste frankiste : Fausse liberté, fausse égalité, fausse fraternité. Nous sommes donc colonisés par des forces hostiles et violentes, dégénérées et dégénérantes. Pouvons-nous discuter face à des mondialistes bornés prêts à tout : " ... 2009 peut être la naissance d’un nouveau capitalisme, d’un Nouvel Ordre Mondial... On ira ensemble vers ce Nouvel Ordre Mondial et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer ". N. Sazkozy.
    Mais si, partout les peuples s’y opposent. Les empires passent, les peuples restent. C’est pourquoi ces mondialistes dénient au peuples l’accès au débat, nient la notion même de peuples et font tout pour les dissoudre dans la mixité forcée et l’élimination par la guerre et le genre. M. Mathieu n’a donc pas raison quand il dit que nous, la vaste majorité des français, ne voulons pas discuter et voulons rester sur nos positions. Tout compte fait le titre de votre article n’est pas si mauvais.

     

    Répondre à ce message

  • Quelques remarques : 1) le vocabulaire de Bertrand Mathieu : "d’où parlez vous". ça c’est du vocabulaires gauchiste (sous-entendu, vous parlez en venant "de la droite"
    2) Bertrand Mathieu n’a pas tord (et c’est TRES intéressant) : les GJ ne sont qu’une partie du peuple, et certains (La Manif Pour Tous) utilisent l’opportunité pour pousser leur idées au C.E.S.E, même sans avoir forcément été une seule fois sur un blocage. C’est intéressant, justement parce que le concept de Gilet Jaune est insaisissable. Il faut en jouer. Par contre, et ça va dans le sens de la réconciliation, la force des GJ tient uniquement à la conjonction, la convergence, la coexistence de GJ de droite et de gauche. Sinon le pouvoir aurait depuis longtemps écrasé le mouvement.

     

    Répondre à ce message

  • Nous n’avons pas vu la même vidéo.

    "Etienne Chouard trop gentil". Oui comme à son habitude, mais où est le problème ? La simplicité de ces allocutions fait qu’il est écouté et compris par un plus grand nombre.
    "Face à un menteur professionnel". Les craintes que certains peuvent avoir contre le RIC peuvent se comprendre, surtout du côté des universitaires, et qui est plus de la filière du droit. Ce sont de grands conservateurs, c’est bien connu. Ils apprennent à penser les institutions par leur histoire. Mais ils sont moins bons à envisager des techniques vieilles de 2000 ans comme le tirage au sort. Et il faut reconnaitre que bon nombre de personne encore voit le RIC avec méfiance.

    Chouard a réussi, et c’est visible à la fin du débat, à faire mouche à son interlocuteur. Et je n’ai pas senti ce professeur hostile à Chouard par principe. Il n’y a eu aucune référence à "l’extrême-droite" ou autre ...

     

    Répondre à ce message

  • Chouard a à 100% sur les causes, son analyse est excellente.
    Dommage qu’il pêche sur le forme.
    Quand il dit "les humains" au lieu "des hommes" j’ai très mal aux oreilles.

     

    Répondre à ce message

  • #2123818

    vers la 25ième minute, le prof Matthieu dit à Chouard : " vous attribuez aux hommes politiques un pouvoir qu’ils n’ont pas vraiment "...Etienne Chouard aurait pu prendre la balle au bond en lui rétorquant : " mais alors, qui a le pouvoir derrière les politiques ? "...Matthieu dit en creux qu’il existe un pouvoir occulte qui ne dit son nom et dont les hommes politiques ne sont que les employés !...ainsi ces derniers, tout en faisant mine d’être les représentants du Peuple, sont bien les représentants réels de ce qu’on nomme oligarchie...et ils ne sont que çà !

     

    Répondre à ce message

  • #2123845

    titre bien sévère pour un Chouard qui s’est manifesté, avec politesse ( et sans être obséquieux du tout ), dans toute la clarté de son raisonnement, droit dans ses bottes constituantes, bref, un vrai pédagogue au sens noble doublé d’un lanceur d’alerte efficace !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents