Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Débat sur le RIC : Chouard trop gentil face à un menteur professionnel

Étienne Chouard n’a manifestement pas appris de son débat de 2014 face à Attali (déjà chez Taddeï). Confronté à Bertrand Mathieu, professeur agrégé de droit et fervent défenseur des institutions de la Vème République, le porte-étendard du référendum d’initiative citoyenne a encore péché par excès d’obséquiosité et d’échange de points de vue alors que son contradicteur a largement déroulé sa rhétorique sophiste. Les derniers événements le prouvent pourtant : le temps n’est plus au RIC mais à la détermination face à la répression gouvernementale. À suivre.

 

 

Voir aussi, sur E&R :

Aller jusqu’au bout avec Alain Soral et E&R :

Lutter en conscience avec Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

92 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je trouve Chouard parfaitement convaincant ... avec juste ce qu’il faut d’échange.

    Mathieux n’a pas d’argument sauf ... à trouver la procédure trop complexe ... à se méfier du peuple ... à ce que les lois ne soient pas votées dans l’émotion ... ses arguments ne tiennent pas.

    RIC et détermination face à la répression doivent être menés de front.

    Respect à Etienne Chouard et à tous les GJ.

     

    • Chouard parle avec calme et gentillesse, sans jamais venir greffer au combat pour la justice sociale, les homosexuels, les juifs, les féministes etc etc, des thèmes irritants mais secondaires qui divisent et nous éloignent du tronc commun des revendications que nous devons conserver pour marcher vers la victoire du RIC. Donc oui, bravo à Monsieur Chouard. Son détracteur en face est ridicule.
      Le pouvoir n’appartient plus aux politiques, lui oppose t-il. Certes, mais de là à les dédouanner de tout... C’est bien Macron qui en tant que petite main de Hollande "ennemi de la finance" est allé rassurer La City à Londres. Avec le RIC et le contrôle de la population sur les élus ces traitres n’auraient pas fait long feu.


    • Tout à fait d’accord. Chouard fait un excellent débat, mesuré, posé et éclairant, comme à chaque fois. C’est en face que se trouve l’obséquiosité, pas chez lui.


  • M. CHOUARD prend bien soin de se démarquer d’Alain SORAL quand il est interviewé par les journalistes mainstream et ce n’est pas très élégant au regard du relais que lui assure E&R sur son site. De plus il se revendique d’extrême gauche ET démocrate ce qui me paraît fortement antinomique.
    Bref à écouter en relativisant ses propos et surtout ne pas en faire un inspirateur des gilet jaunes que son passé de fonctionnaire de l’éducation nationale lui interdit à mon sens (il n’est pas dans la vraie vie).

     

    • Et vous cher Monsieur Jardinier, dans quelle vraie vie êtes-vous ?

      Vous savez, ici, dans ce merveilleux monde du virtuel, tout le monde est Georges Guynemer ou Hélie de Saint Marc. Et puis dans la réalité...

      Contrairement à vous et moi, Monsieur Chouard se bat à visage découvert. Donc, un peu de respect ne nuirait pas. Ou bien postez sous votre vrai nom et faites-nous part de votre glorieux pedigree pour voir quel genre de guerrier vous êtes.


    • Mais de quoi parlez-vous ?

      Quand il dit que "Alain Soral est un résistant, de fait", ça ressemble à s’y méprendre à un soutien.
      Que vous le vouliez ou non, l’acronyme RIC est présent absolument partout auprès des GJ. C’en est un inspirateur, de fait.
      Chouard est un allié, c’est évident.
      Il n’y a qu’à voir la façon dont un Attali lui parle pour s’en convaincre.
      Il n’a pas le même point de vue sur la manière de gouverner... mais nous n’en sommes pas encore là.
      Pour l’instant, il est essentiel que les forces au socle commun restent unies.


    • #2119116

      Il a raison, s’il défend AS il ne sera plus invité nulle part, et seul lui, peut parler correctement du RIC sans s"énerver.

      En attendant et au vu des 30 pays où les gilets jaunes font tâches, l’histoire retirendra la prophétie d’un écrivain essayiste qui titrai "COMPRENDRE L’EMPIRE - DEMAIN LA GOUVERNANCE GLOBALE OU LA REVOLTE DES NATIONS"



    • et surtout ne pas en faire un inspirateur des gilet jaunes que son passé de fonctionnaire de l’éducation nationale lui interdit à mon sens (il n’est pas dans la vraie vie).



      Pouvez-vous argumenter là-dessus ? En quoi un fonctionnaire ne serait-il pas "dans la vraie vie" ? Est-ce que le fait d’être contractuellement au service du peuple (que ce soit les enseignants, les militaires, le personnel des hôpitaux...) vous gêne ?

      Ne confondez pas "sécurité de l’emploi" (une notion tout récente, qui n’existait quasiment pas avant 1973 où tout le monde pouvait trouver du boulot facilement...) avec le fait de n’être pas "dans la vraie vie". Avec les générations d’élèves qu’il a vu défiler devant lui, aux conditions sociales très diverses, Chouard est bien plus "dans la vraie vie" que certaines professions libérales.

      Si vous voulez une liste de gens qui sont complètement déconnectés de la vraie vie, voyez la caste politico-médiatique, BHL et sa danseuse, quelques footballeurs professionnels, Arnaud Lagardère ou des fils et filles de chanteurs/euses à succès...


    • Il ne faut pas oublier que pour M Chouard, l’extrême droite, ce n’est pas le RN, mais macron. Sa définition de l’extrême gauche est peut-être également différente de celle que nous entendons d’habitude.



    • M. CHOUARD prend bien soin de se démarquer d’Alain SORAL



      Et il a bien raison. Si tu veux shoatiser ce que font les gilets jaunes, c’est simple, tu mets une pincée de Soral, une cuillère à soupe de Dieudo et tu montes le tout avec un demi-litre de Faurisson au mixeur. Et quand bien même, s’il n’apprécie pas Soral il en a le droit.

      Sinon, É. Chouard est effectivement gentil, trop, et ce n’est pas d’aujourd’hui qu’on le sait. C’est son talon d’Achille mais quand t’as pas de vice et que tu te retrouves dans la fosse aux hyènes hertziennes, tu dois redoubler de pédagogie et de vérité. Il s’en tire bien.


    • S’il est trotskyste, comme l’extrême gauche FM l’est, il n’y a rien d’antinomique.


    • @toto la ciboulette Aujourd’hui on pourrait dire " La chute de l’ empire ou la mort des peuples "


    • On rêve ! Les professeurs qui se prennent des racailles et des chaises dans la tête apprécieront d’apprendre qu’ils ne sont pas dans la vraie vie. Je ne sais pas dans quelle vie tu es toi mais à mon avis ce n’est pas non plus la vraie. En tous les cas, ce n’est pas la même.



    • Il ne faut pas oublier que pour M Chouard, l’extrême droite, ce n’est pas le RN, mais macron. Sa définition de l’extrême gauche est peut-être également différente de celle que nous entendons d’habitude.



      Tout à fait Tyler, et en cela il est sur la ligne E&R, c’est toujours bon de le rappeler, surtout à Gardener qui visiblement a des lacunes.


    • le message est pour "rectificateur"
      quand il dit que parce-qu’il est fonctionnaire il n’est pas dans la vraie vie, je comprend ce qu’il veut dire et perso je l’interprète comme ça :
      Le calcul de la retraite pour un fonctionnaire est prise sur la dernière année.Il n’y a pas de perte de salaire quand il partira en retraite
      Si je prend l’exemple de mon père le calcul c’est fait sur les 20 meilleurs années et cela c’est soldé par une perte de 60% par rapport a sont dernier salaire.
      Et je ne te parle pas du fait d’avoir commencé a travailler à 16 ans et pris sa retraite à 64 ans
      donc après 48 ans de cotisations. Oui oui 48 ans pas 40 et1/2 pas 42 mais bien 48 !!!!!!
      Et tu sait quoi ? comme il était profession libérale il devait prendre sa retraite à 65 et bien pour ça ils lui ont retiré encore 7%.
      ET les cotisations il les a payées et un sacré paquet il c’est fait rançonné. C’est se qui se passe pour les salariés du privé les petits peut etre avec un moins gros pourcentage de perte et la claque est grosse pour les cadres.
      Je suis désolé mais quand j’ai vu des conducteurs de train prendre leur retraite à 55ans en ayant cotisé peanuts et pour la plupart avoir une meilleur retraite de mon père qui lui aura cotisé une fortune.oui beaucoup de fonctionnaires ne vivent pas dans la même vie. Qu’ils fassent leur foulards rouges dans leur coin, ca montre bien une mentalité qu’ils se sentent différent.
      Vieux réflexes de syndiqués. Pendant 40 ans cela n’a pas dérangé tous les fonctionnaires avec l’aide des syndicats de s’octroyer des droits que tous ceux du privé n’avaient pas droit.
      Et oui a y regarder de plus près je me demande parfois si la majorité des fonctionnaires ne serait pas pour que les choses ne bougent pas trop.mais vraiment pas trop.
      Ah oui je connais un gars ancien gendarme il avait pris sa retraite a 40 ans après 22 ans de service et beaucoup beaucoup beaucoup de cotisation :) :) :) :) :) :) :) bon ok il ne touchait que 850euros par mois mais jusqu’a 45 ans après sa retraite est passé a 1500 euros elle est pas belle la vie. bon ok il a fait 15 ans de service dans une région extrèmement difficile la Dordogne.
      Mais voilà je me pose des questions et je ne pense pas que la grande majorité de fonctionnaires soient du coté de gilets jaunes car ils sont du coté des privilégiés


    • @Gardener : il vous a échappé que Chouard prône le RIC soit l’expression par le vote - le vrai permettant de voter des lois ou d’exclure un élu- de la totalité de la population française en âge de le faire. S i tous les votes étaient exprimés et partant du principe que nous serions environ 40 millions de votants, l’avis de Chouard représenterait 0,0000025% de la population. Donc qu’il soit gauchiste, nationaliste, anarchiste, vegan ... en fait on s’en fiche complètement. Ca s’appelle la démocratie, et ce sera toujours mieux que le pouvoir dans les mains de la finance.


    • @kmax...
      Merci de ne pas raconter n’importe quoi ici....changez de site.... Sauf si vous êtes un troll bien entendu... La jalousie et le fantasme sur les fonctionnaires et leur retraites, c’est bon !!!!! Il ne manque que la fameuse "prime charbon " des conducteurs de train et c’est un sans faute !
      Si vous êtes sincère, on n’est pas sortis de l’auberge....


    • @pamela

      Si se prendre des racailles et des chaises était suffisant pour être dans la vraie vie, ça ferait longtemps que les professeurs seraient sortis de la gauche immigrationniste.


  • l’idée de ce mathieu c’est que les politiques n’ont pas le pouvoir donc laissons les continuer à se goinfrer pendant leur mandat ces pauvres soumis ?????il faudrait que l’on croit que ces pourris appliquent les lois de bruxelles contre leurs consentements pendant qu’il y est ce salopard. il y a quand même un paquet de collabos dans ce pays. gardons les vidéos de tous ces vendus en espérant qu’ils aient des comptes à rendre un jour.

     

    • @messas
      Les politiques n’ont pas d’autre pouvoir que celui que veulent bien leur confier leurs maîtres c’est-à-dire les puissants, ce qui leur donne aussi le droit de faire partie des dominants. Mr. Chouard, en bon démocrate, ne comprend absolument rien au rôle du Politique dans le mécanisme du système de domination. Un rôle d’interface entre dominants et dominés chargé de la production de la Loi, gardienne de la stabilité du rapport de forces entre les classes sociales, et non pas outil de la lutte sociale. Mr. Chouard n’a pas vu que l’effectivité du droit dépend de la puissance de celui qui le produit.


    • @messas et misologos : Chouard a parfaitement compris qui possède le pouvoir. Cependant ce sont les politiques qui votent les lois, comme celle du 3 janvier 1973, ou qui nous enchaînent à l’UE par violation du référendum par exemple. Ils sont de plus, par l’élection, le leurre de la démocratie que les moins conscientisés d’entre nous ne réussissent pas à démasquer.
      Chouard réclame, par le RIC, un droit de réécrire la constitution, et un droit de contrôle sur les politiques devenus simples techniciens appliquant la volonté populaire. Le RIC peut nous faire sortir de l’UE comme de la loi de 1973.


    • @SC31
      Ben voyons, parce que les dominés vont écrire un texte sur un bout de papier, les puissants vont céder ou partager leur domination !
      L’illusion démocratique : la Loi est toujours écrite par les dominants pour maintenir leur domination, pour contrôler les dominés. L’application de la Loi (l’effectivité du droit) est donc essentielle pour que les dominants stabilise leur domination. C’est pour cette raison, parce qu’elle contrôle, contraint, soumet les dominés, qu’à leurs yeux, la Loi est effective, qu’elle est forte, qu’elle se veut même implacable. Voilà ce qui rend la Loi, la production de la Loi c’est-à-dire le Politique, puissant et décisif aux yeux des dominés. D’où l’évidence pour eux, que se rendre maître de la Loi, du Politique, soit la lutte à mener pour se libérer du joug des dominants.
      Dit autrement, ce n’est pas la Loi qui rend souverain, mais c’est le souverain qui rend la Loi, la Loi soumet mais ne libère pas ! Si vous voulez faire la Loi, si vous voulez posséder le pouvoir visible (politique, médiatique, culturel...), vous devez d’abord posséder la puissance, le pouvoir profond (économique, militaire et technique) et pas l’inverse !


  • Chouard prend des notes, comme l’élève face au maître, en mode "j’ai beaucoup à apprendre de lui". Un peu le même genre d’erreur que Le Pen face à Macron avec sa pile de dossiers au niveau image renvoyée.

    Ce n’est pas à ce moment là qu’il faut noter, car ce n’est pas un débat, mais un duel, et à mort, et ce n’est pas quand on veut nous tuer - ici tuer l’idée du RIC - qu’on se penche à en connaître la raison puisqu’il est déjà trop tard.

    C’est comme ça qu’on se condamne à être victime.

     

    • Vois êtes sûr de ce que vous dites ? Je vois quelqu’un qui prend des notes pour pouvoir s’y référer ensuite, pour ne pas passer à côté d’un argument... Au final, la victime ridicule est bien le menteur professionnel.


    • Non vous dites n’importe quoi. Ce que vous faites là, c’est juste retranscrire ce qu’il vous "parait".
      Donc essentiellement basé sur l’apparence.
      Ce que vous ne comprenez pas non plus c’est que prendre des notes aussi, c’est relever des notes d’un interlocuteur sur des points que l’on pourrait contredir. Et pas essentiellement prendre des notes dans le seul bute de récolter des idées.
      Vous avez une vision de la prise de note très limité c’est certain.Sarkozy aussi faisait cela, de sorte aussi à pouvoir relever des contradictions émise d’un interlocuteur.
      Vous vous méprenez complètement, c’est navrant de lire ce genre de commentaire de premier niveau ici.
      Réfléchissez un peu plus.



    • Je vois quelqu’un qui prend des notes pour pouvoir s’y référer ensuite, pour ne pas passer à côté d’un argument...




      Parce que vous, vous êtes déjà éclairé et n’y voyez rien de négatif. Chouard vous ne découvrez pas, ni le RIC, vous vous informez sur E&R... Moi je juge du point de vue du lobotomisé qu’il faut capter et qui dans un débat penchera du côté de celui qui semble le plus autonome dans son discours.
      Ce n’est pas donner raison au lobotomisé, mais c’est rappeler que lorsqu’on va à la TV on y va en ayant conscience que c’est un univers spécial, ou sinon on n’y va pas.

      Quand un boxeur monte sur le ring il en accepte les règles.



      Donc essentiellement basé sur l’apparence.




      Le monde télévisuel est un monde d’apparence. Pour le téléspectateur le preneur de note sera jugé moins sérieux que celui qui déroule son discours sans en prendre une seule. Ca fait scolaire.

      Avoir besoin de notes pour contrer l’adversaire c’est comme faire du vélo avec ou sans roulettes sur la roue arrière.



      Ce que vous ne comprenez pas non plus c’est que prendre des notes aussi, c’est relever des notes d’un interlocuteur sur des points que l’on pourrait contredire. Et pas essentiellement prendre des notes dans le seul bute de récolter des idées.




      Comme si je l’ignorais. Le problème c’est justement qu’à la télévision il faut savoir dérouler sans se référer à des notes. La TV c’est spécial, c’est comme ça. Il prend des notes Zemmour ? Onfray ? Soral prend des notes ?

      Réfléchissez un peu plus.


  • Chouard un peu brouillon ... dommage il avait un boulevard.

     

    • Marco ! Chouard un peu brouillon ? Vous voulez rire ! Il a sans s’énerver mis son adversaire dans une position telle que ce dernier se contredit à plusieurs reprises ! Chouard maîtrise parfaitement son sujet ! A tel point que le seul argument que l’autre lui sort c’est de lui dire que le RIC ETP est une utopie !


  • Vous dites que le gars est méchant et ’’ fervent défenseur de la 5eme république ’’, or comme Asselineau l’a montré, Macron et ses défenseurs sont le contraire même de la 5eme république, d’ailleurs il pointe du doigt 13 agissements contraire à la constitution qui peuvent mener à la destitution de Macron.
    De plus, même si le RIC n’est pas dans la constitution de la 5eme, il est totalement dans son esprit, et peut être mis en place sans changer de république. L’esprit, c’est-à-dire le suffrage direct, sans passer par le parlementarisme.
    D’ailleurs, Asselineau, fervent défenseur de la 5eme, et ben il propose le RIC depuis des années...
    Donc ce n’est pas incompatible.

    Sinon, d’accord avec le reste. Le titre en dit long...
    Si même Jesus s’est fait lyncher par la foule et le bandit porté au pinacle, alors nous pauvres humains...

     

    • N’essayez pas d’embrouiller tout le monde avec votre Asselineau. Personne n’a envie d’attendre qu’un monsieur 0,1% soit élu pour l’implémenter, ni d’ailleurs une Le Pen ou quelqu’ autre candidat.
      Et le RIC est dans la constitution puisque l’article II de celle-ci établit un gouvernement par le peuple et pour le peuple. Sinon vous seriez gentil de nous expliquer par quel autre outil le peuple aurait-il l’occasion de gouverner ? Evitez les réponses de type bulletin de vote, proportionnelle intégrale, merci d’avance.


    • Sc31 donc suivant votre raisonnement il faut voter pour un traitre qui fait 20 pour cents ??


  • J’ai trouvé le débat vrai et intéressant ...mais pas de vainqueur..(pas d’accord avec le titre de cet article par contre.)

     

  • Il parle de mieux en mieux mais doit se démarquer d’ER sinon il le paiera très cher.
    Pour le moment.

     

    • #2119604

      La dissidence a gagné la bataille de l’opinion.

      En fait, elle gagne toutes ses batailles.

      Si 70% de la nation soutient les gilets jaunes c’est que 90% de la nation soutient Soral.

      En effet, les 20 % d’allogénat restent en retrait pour toutes les raisons que vous comprenez.

      Et le pays légal (les assistés de l’impôt) forme les 10% restant

      Or, le discours GJ est un discours 100% soralien, et Soral est 100% GJ, 100% pays reel, et donc, quand on vous dit 90% est pour Soral ....c’est pour ne pas caricaturer !

      Depuis le 17 novembre, tous ceux qui sont contre Soral, contre la dissidence, les GJ, le pays réel, qui ne forment plus qu’UN, sont contre la France.


  • Le sophisme est l’arme absolue quant à désarmer son contradicteur.
    C’est l’outil du malin face à la vérité.
    Chouard manque de roublardise et c’est un handicap dans ce genre d’exercices.

    Ne jamais oublier que pour marquer les esprits lambda, la doctrine est la suivante : Peu importe ce que l’on dit, c’est la manière de le dire qui importe.

    Terrible constat, mais c’est l’évangile de la com’ moderne et pas seulement en politique.

     

    • Chouard n’a pas besoin de faire preuve de roublardise !Le roublard c’est celui qui fait preuve d’astuce et de ruse dans la défense de ses intérêts. Etienne Chouard n’a aucun intérêt à défendre et c’est cela qui fait sa force !!


    • Nattydread, si Chouard n’a aucun intérêt à défendre ou à se défendre, qu’il fasse preuve au moins d’une bonne attaque.
      Or sur ce dernier point, il est en déficit, ce qui est logique et compte tenue de ce qui semble ressortir de sa personnalité, bien avant l’excuse de sa formation.

      La meilleure défense reste l’attaque dans ce genre de débats.

      Je le concède, l’exercice est difficile parce que Chouard n’a pas passé son temps à travailler sa rhétorique sur les plateaux, à contrario de certains pros de la joute oratoire.


  • #2119143

    De nombreuses idées sont très bien défendues, comme le R.I.C, l’écriture de la constitution par les citoyens, la révocation des élus, le tirage au sort, la création monétaire, l’indépendance des médias...
    La diffusion de ce débat fera encore et encore avancer l’idée d’une vraie démocratie.


  • Moi je trouve au contraire qu’il a été excellent comme d’hab ! Il répond à tous ces arguments sans problème on voit bien qu’il a les réponses qui lui brulent la langue !


  • Je trouve qu’lis sont tombés souvent d’accord. Bon après un pillier de la Sorbonne cosmopolite qui défend la constitution parce que c’est ses petits sous. Je pense qu’il a pas fait le chaud comme Attali parce que c’était sur RT.


  • Chouard vole a haute altitude. Son projet est de renverser totalement le système existant, politiquement, monétairement, etc. Son projet implique de tout mettre par terre pour construire autre chose. Bien peu de gens peuvent le suivre. Ses idées sont fascinantes mais il manque peut-être des considérations pratico-pratiques sur la transition entre le système actuel et ses idées. Cette zone obscure fait peur et c’est bien normal.

     

    • Les transitions ont toujours fait peur, la fameuse peur de l’inconnu. C’est sûr que si c’était les médias dominants il suffirait de trouver des pseudos experts pour gaver les cerveaux de "c’est ça q’il faut faire".
      La hélas c’est plus compliqué pour les masses (moutonisé depuis belle lurette et pas encore éclairé) au ralentit de pouvoir faire preuve de bon sens. Mais petit à petit on y arrive.
      Mais je pense, et c’est mon avis et analyse personnelle, que l’on arrivera pas à instaurer un RIC et réformer la constitution sans une réel révolution.
      Car trop le pouvoir à tous les étages est bien trop corrompus depuis des années pour lâcher ses acquis. Donc il vont "faire" se battre l’avant garde (car ce sont trop des péteux qui n’iront jamais au contact direct) pour protéger leur status ripoux.


  • Pour aller directement au but,disons que deux éléments clés ressortent de ce débat :
    1)Mr Mathieu privilégie l’approche procédurale. En effet,lorsqu’il donne l’exemple du référendum grec portant sur l’austérité,et que le gouvernement grec est passé outre le rejet de la politique d’austérité,ce reniement de la volonté populaire,que Mr Mathieu semble juger"inéluctable"confirme qu’il est procéduraliste. Évidemment,les procédures sont totalement incompatibles avec l’esprit révolutionnaire d’un peuple.
    2)s’agissant de Mr Chouard,il est aussi presque dans le même état d’esprit que Mr Mathieu. Ce qui les différencie,c’est que Mr Chouard croit au RIC,véritable bouleversement révolutionnaire,mais dans un environnement politique moribond. Ce qui est dialectiquement utopique. Ce débat sur un thème révolutionnaire et de portée historique,était une véritable aubaine pour Mr Chouard pour faire preuve d’une pugnacité et esprit combatif sans la moindre concession. Hélas,il s’est comporté comme s’il devait s’excuser de je ne sais quelle audace immature,ou quelque chose du même ordre.
    En conclusion,le débat pouvait être plus fécond et aurait pu mettre son interlocuteur,ce partisan des combats d’arrière-garde,dans une posture de défenseurs d’un monde qui sombre dans les rebuts fossilisés de l’Histoire.

     

    • #2119423

      Merci.

      Bon, c’est pas grave.

      Gutenberg a rendu possible la démocratie représentative
      Internet a rendu la démocratie directe incontournable.

      Y comprennent pas ?

      C’est pas grave non plus : ils comprendront bientôt dans leur cercueil.


    • @François Desvignes

      Vous rêvez carrément (la majorité !!) !

      Internet n’est pas un accident technologique permettant aux peuples de s’émanciper dans leur souveraineté et leur diversité, c’est exactement l’inverse... le cerveau devient un livre ouvert pour les puissants... qui n’ont absolument pas changé depuis Gutenberg... sinon en puissance, notamment grâce à un outil militaire... INTERNET !

      C’est quand même formidable de tromper tant de gens aussi facilement, uniformément, de l’éboueur à l’ingénieur mdr


  • Etienne Chouard est trop vrai pour etre retors, il n’a pas le vice d’un Mélanchon par exemple.. il doit s’affuter les canines s’il veut s’imposer face à cette meute de charognards..IMPERATIVEMENT !

     

    • #2119232
      le 08/01/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Débat sur le RIC : Chouard trop gentil face à un menteur professionnel

      Chouard détient les défauts de ses qualités. Il est sa meilleure arme, peu importe ce qu’il raconte. Je l’avais déjà écrit, il est tellement inattaquable que ça les rend tous hystériques.
      De plus, toute une frange peureuse de la population peut s’identifier à lui alors que le grand écart avec Soral est trop grand (sans rancune Alain !).
      Il est donc très efficace à sa manière. Il permet de servir de lien entres différentes tendances.
      Si vous attendez la personne parfaite, vous attendrez longtemps.
      Chouard c’est le putain de gravier dans la godasse du Kapital. Et avec les autres poils à gratter, il y a de quoi les empêcher de dormir, me semble-t-il.


    • @ the mediavengers....
      Entièrement d’accord avec ton commentaire. Etienne Chouard a été absolument à la hauteur dans le débat et j’étais fascinée par ses arguments. Que ceux ici qui ne le trouvent pas assez bien prennent le relais !! Quand à la perfection je rappelerais qu’en ce bas-monde elle n’existe pas
      car nous vivons dans la dualité, la plénitude suffit amplement.
      Etienne Chouard a parlé dans une interview du processus "évolutionnaire" et non révolutionnaire du mouvement des Gilets Jaunes et cette expression m’a frappée car elle se situe dans la vision d’un nouveau paradigme dans lequel les humains seraient en processus d’évolution et c’est fort
      rassurant. N’est pas visionnaire qui veut.


  • Pour moi Chouard a perdu le débat.
    L’autorité contre l’élève idéaliste.
    Bien sur l’autre n’est pas démocrate.
    C’est comme ça qu’on apprend, qu’il en tire la leçon.

     

    • Étrange, ça dépend donc des gens, moi je voyais plutôt le vieux coincé face au jeune libéré, le coincé cherchant des excuses pour rester où il est, dégagées une par une face à l’évidence proférée par quelqu’un qui maîtrise son sujet et bouillonne d’envie de le secouer un peu, ce ronchon !


  • Mr Chouard n’est pas un politique, il est sans doute trop honnête et trop droit dans ses bottes pour sortir vainqueur d’un débat déséquilibré face à des menteurs et des manipulateurs.
    Mais je ne comprends pas le revirement de ER qui semble désormais presque contre le RIC, seul instrument permettant au peuple de reprendre le contrôle des lois.


  • Le manipulateur fait passer la peine de mort pour une réaction émotionnel irréfléchi, alors qu’il n’y a pas de justice sans peine de mort. Et Chouard qui est un gauchiste democrate, est sur la même ligne.
    C’est le problème des débats, ils sont toujours de mèche avec les élites sur certains sujets, soit la société ouverte contre la peine de mort, et quand c’est un droitiste, il est de mèche sur l’atlantisme.


  • eh oui, la plus grande qualité de CHOUARD c’est d’être un manager-federateur .Dans une époque où on ne parle plus que de manager ( à la place du mot leader ) , il possède à la fois les qualités essentielles d’ organisateur et de fédérateur . Nos grands patrons et dirigeants étant persuadés depuis les bancs de leurs chères grandes écoles que la fonction ultime est d’être MANAGER - DIVISEUR , lui seul a compris que l’union fait la force .
    N’ en déplaise à notre conne-bendit nationale , c’est la majorité qui l’emportera toujours face à la minorité et les minorités, dont il s’est fait le porte parole international pour les monter contre la majorité jusqu’ à ce jour silencieuse, le lâcheront lamentablement .


  • Étienne Chouard est très sympathique, honnête homme à n’en pas douter, mais je crois qu’il a tort : la réalité du pouvoir, comme a dit son contradicteur, n’est plus en France, mais à Berlin, Bruxelles ou ailleurs ; le parlement français ne dispose plus que de l’apparence du pouvoir ; les commandes financières de la France sont aux mains des financiers qui, en manipulant les taux d’Interet, peuvent augmenter le chômage en France et plomber la croissance...

     

    • @6
      Oui, le scénario s’appelle Grandes Orientations Politiques & Economiques. Elles sont dictées par la Commission Européenne qui, comme chacun devrait le savoir, est une bande de gangsters élus par personne et qui transposent des ordres reçus par le marais puant de Washington (sionistes), les banksters de la City of London ou de la Loge P2 du Vatican.


    • La réalité du pouvoir n’est plus en France parce que jusqu’à présent on a laissé faire...


    • Reprenons en plus du pouvoir de voter réellement nos lois au travers des RIC, les lobbys vitaux à l’homme, soit les secteurs des énergies, de la santé, de l’agro-alimentaire, du gros oeuvre et des communications, sans oublier la planche a billet pour retrouver les pleins pouvoir sur nos vie et ne plus laisser ces derniers dans la main de représentants corrompus à la solde des lobbyistes !
      C’est simple !!!

      A nous de gérer tous les paramètres qui permettent de faire vivre en équité tous les individus !

      Que les capitalistes souhaitent faire du pognon avec des cendriers, ou que sais je encore, grand bien leur fasse, mais qu’ils ne s’occupent surtout plus des secteurs vitaux aux hommes et à sa société qu’il compose !


  • Chouard, en bon prof idéaliste bien dressé à l’éducation nationale sauce républicaine est toujours incapable de comprendre que la démocratie n’est pas un idéal à atteindre, mais un mensonge à abattre. Il faut être orwellien, car dans ce monde tout est inversé : la démocratie n’est pas le contraire de la dictature, elle en est la phase la plus accomplie et la plus perfide. Il faut impérativement sortir de cette idée comme quoi le système dans lequel on vit dit qu’il est démocrate alors qu’il ne l’est pas ; il est pleinement démocrate, mais la démocratie n’est pas ce que la démocratie dit d’elle même. Cette voie ne nous mènera jamais où que ce soit car son rôle est précisément de nous égarer pour nous neutraliser.

    A bas la demos, à bas le kratos, vive les Hommes, vive le Christ !

     

    • Sans doute mais nous sommes tous idéalistes et par trop .Les constitutions ne sont pas déterminantes à côté de la spychologie humaine . Et quel que soit les régimes et la période historique le pacte social reste souvent celui -ci : l ’entente d ’une partie de la nation composée des plus "intelligents " ( souvent héritiers ) avides , individualistes , sans scrupules moraux pour dominer et exploiter l ’autre partie (le " nous" de Chouard ? ) qu ’ils s ’entendent par ailleurs à diviser pour la soumettre .


    • Bravo Monsieur !! Vive le Roy !


  • J’adore. Le gars nous dit qu’ « il y a un flou extraordinaire ». Non, c’est peut-être plutôt toi qui n’y voit pas très clair ou bien tu fais semblant, ça peut aussi être ça.

     

    • orgueil + déni, soit l’universitaire gauchiste de base, donc dogmatique et borné.
      L’université actuellement est vraiment mortifère pour l’esprit... comme l’école en général.

      Tandis que Chouard est curieux et ouvert d’esprit.
      Mais pas encore assez curieux...


  • Très intéressant. je trouve qu’Etienne Chouard a bien expliqué et défendu ses propositions. Je trouve que le professeur a essayé d’expliquer ce qu’il pensait pouvoir être possible au vu de la situation. Il a suivi le principe de réalisme cher à Alain Soral. La dissolution de l’assemblée et des élections. Il a dénoncé la main mise des lobbies et de leur idéologie sur les institutions. Je crois qu’il faut faire comme le préconise Melanchon, élargir la base et continuer de bloquer le pays jusqu’à ce que la force soit de notre coté pour IMPOSER des règles ou des discussions. Le gouvernement le sait et c’est pour çà que de on coté il tente d’IMPOSER ses réformes et intensifier la répression.

     

  • Assez beau débat ; hélàs ! évidemment ! le tabou du lobby tout puissant niché au coeur de la République a été respecté totalement et cela fausse tout .Mathieu a marqué des points en évoquant De Gaule et ses" plébiscites " ou sa légitimité se ressourçait et aussi en disant que si le vote est mangé par l ’abstention , le RIC ne serait saisi que par des " minorités convaincues ", le gros du peuple apathique restant dans les marges ; un point pour Mathieu encore lorsqu ’il dit que le choix du peuple ne peut être que de choisir entre des projets qu ’on lui soumet mais pas d ’élaboerer lui-même des projets de loi ..Donc avantage Mathieu pour son réalisme car le peuple selon Chourad est un peuple d épure .


  • Le Pouvoir. ?? Il est vachement plus en France que n’importe où ailleurs dans le monde, plus qu’en Corée, plus qu’au Japon, plus qu’au Liberia et même plus qu’au USA.

    Le pouvoir c’est combiné, c’est le pétrole (Total), le béton (Lafarge), la construction (Saint-Gobain), l’agro (Danone), la santé (Sanofi) , les banque/assur.(BNP/AXA), la culture (Gaumont), les machines (Alstom), le transport (Renault/Airbus), l’espace (Ariane) , les télécoms (orange), l’énergie (Areva/Enji), la femme (L’Oréal), le luxe (LVMH)..et bien sûr le Christ (pour 2 milliards de chrétiens mondialisés) !

    Bref, que des secteurs où la France est sur le podium.

    Et contrairement à ce que ces 2 "prélats cathodiques" semblent croire, c’est plus une question d’académisme et de technologie, que de "mariolades" politiciennes et financières.


  • Chouard est très loin d’avoir perdu ce débat pour moi. Il répond à chaque argument de son opposant avec aplomb. L’autre est censé être un expert de haut vol et le petit prof de province lui tient tête à tout point de vue... Étienne Chouard le Zinedine Zidane des débats, il dribble en finesse à chaque attaque


  • Rien de grave dans tout cela : cependant que les G.J. tiennent le terrain, que les idées germent et s’affinent, l’État, ses maîtres autant que ses inféodés, s’épanche dans la violence : durant ce temps, Étienne (à la tienne) démontre toute la gentillesse et donc le bien fondé de l’initiative populaire pour le peuple : cependant que la « Bête » ordonne de frapper, de molester, d’éborgner, de blesser. (De tuer même si l’ on en croit ses chiens de garde qui s’abreuvent de plateaux télé ou autres interviews)
    Oui mesdames et messieurs, nous, vous voici au coeur d’un affrontement des gentils contre les... autres.


  • Peu de gens sont enclins au dialogue donc au débat !Démonstration faite une nouvelle et énième fois :DIALOGUE DE SOURD !je trouve qu’Etiennes Chouard à bien argumenté mais que face à une personne FORMATE rien y fait ,ces réponses sont toutes sortie de la mauvaise fois ,réponses négatives ,réponses conditionnées ...
    Exactement comme Atali qui explique qu’ils ont oubliés d’écrire le décret pour pouvoir sortir de l’UE et que lui dit que c’est impossible de mettre en place le RIC car le pouvoir est transféré en intégralité à l’UE .Je pense qu’en fait ils ne comprennent pas ,le logiciel est trop gravé ! nous sommes aux prémices d’un changement de société ,le monde capitaliste est déjà mort mais ils refusent de le constater ,ils s’accrochent .oui effectivement la France ne peut pas à elle seule opter pour le RIC au milieu de toutes autres nations ,mais par contre le monde entier peut et va opter pour cette solution car c’est la seule solution pour combattre le diable .Je pense aussi que le combat ne va pas être aussi long que ça : en face ils font croire qu’ils sont fort mais en réalité tout est basé sur le mensonge ,quand la réalité arrive ,ils vont tous paniquer ,fuirent en essayant de sauver leur carcasse !


  • Pour moi, Chouard s’est baladé tranquillement.

    On voit bien que le Mathieu est un "gardien du système". Ce type respire la grande fatigue de notre époque, sa fréquence vocale molle, son débit oratoire monotone, son attitude plate et suffisante quoique embarrasée (il concéde à maintes reprises que la question n’était plus un "pourquoi" mais un "comment" mettre en place ce RIC...).

    Les signes de vitalité dans ce débat étaient du côté de Chouard, il ne faut pas sous-estimer la puissance des éléments non-verbaux. De plus, les Gilets Jaunes sont de moins en moins dupes sur ces questions de souveraineté et de la dette...
    On avance doucement mais sûrement.


  • Donc, la Vème République n’a fonctionné que pour de Gaulle, repose uniquement sur l’éthique du Chef de l’Etat et constitue le maillon faible de la construction. La preuve en est que tous ses successeurs nous ont trahis, sans exception aucune !


  • M Chouard a fait du Chouard définitivement à la hauteur nécessaire dans un tel débat. Concernant M Mathieu, les choses se compliquent car non seulement ses réflexions sur l’indépendance de la France ou sur la monnaie nationale révèlent clairement sont positionnement politique en soutien ad nauseam du système mais en plus sa voix chevrotante nous conforte dans le sentiment de nous trouver, une fois de plus, face à un pion d’un monde dépassé, en perdition.


  • Il est faux de dire que bertrand mathieu,de ce que j’en ai vu,est un sophiste.Il me parait honnête.Il dit ce qu’il pense dans la limite de ce qui ne lui fait pas prendre de risque.Il dit a plusieurs reprises que le système n’est pas réellement démocratique.Que les politiques n’ont plus le pouvoir.Il dit qu’il y a un problème.
    Il ne croit pas au ric de Chouard ni au tirage au sort.Moi non plus donc je ne vais pas le critiquer en la matière.

    La ou on peut critiquer ce petit bonhomme cultivé,c’est qu’il a sans doute des idées pour améliorer le système.Des idées qui n’iraient pas très loin.Et il aurait sans doute beaucoup de choses illégales,immondes à dénoncer.Et non seulement il ne fait rien pour changer les choses mais il profite grassement du système.

    Si on lui posait la question en privé,il dirait sans doute qu’il ne servirait à rien qu’il dénonce quoi que ce soit,personne ne l’ecouterait et il n’a certainement ni la volonté ni la force d’un DeGaulle.C’est un gentil rat de bibliothèque,un consommateur d’art,qui a su soigner les bonnes relations et entretenir les bons réseaux,pour obtenir des fonctions honorifiques grassement rémunérées.Il est à la place qu’il mérite,dans le système actuel,et il est même particulièrement honnête étant donné la ou il se trouve.

    Ce n’est pas un sophiste.Quand à Etienne Chouard,on le sent heureux d’apparaitre enfin de nouveau à la TV avec un interlocuteur socialement au dessus de lui.Il montre ses faiblesses par la déférence trop prononcée qu’il affiche,et son incapacité à convaincre,non pas qu’il n’ait pas les moyens de convaincre mais il s’embrouille lui même dans la faiblesse du système,ric tirage au sort,qu’il défend car ce système n’est pas valable.Son narcissisme lui avait masqué les faiblesses de ce qu’il propose.

    Néanmoins il dit également certaines choses justes sur les failles du système,il est honnête et nonobstant sa fausse modestie un peu difficile à supporter qu’il utilise pour se défendre des nombreuses attaques qu’il subi,il est sympathique.Il n’a simplement pas les capacités pour trouver une solution valable au problème mais c’est un des rares intellectuels télévisuel de qualité aujourd’hui.

     


    • Son narcissisme lui avait masqué les faiblesses de ce qu’il propose.



      Je ne vois aucun narcissisme dans cette attitude mais bien plutôt de l’idéalisme (un peu naïf malheureusement)


    • Le narcissisme et l’idealisme sont liés.Chacun est plus ou moins narcissique et plus ou moins idéaliste.Je ne dis pas que moi même je ne suis pas du tout ni l’un ni l’autre.Je dis que c’est son narcissisme qui le rend aveugle.Il a peu d’idées pour changer les choses.Quand on est un produit d’un système,il est mentalement extrèmement difficile de remettre ce système en cause.Car le système vous a attribué des récompenses en fonction de votre obeissance et vous a puni quand vous n’etiez pas suffisamment docile.Cela est ancré inconsciemment et consciemment.Il en a trouvé après de longues réflexions et evidemment elles sont inapplicables et inoffensives.Et comme il n’a rien d’autre,pour ne pas souffrir narcissiquement de son échec il s’accroche aux seules idées qu’il a trouvé même si la logique lui commande de les abandonner.C’est un littéraire donc la logique n’est pas prioritaire,elle est une composante de sa réflexion.

      L’idealisme est effectivement en partie ce qui l’a fait arrivé à son idée ric-tirage au sort tu as raison avec son conditionnement mental à ne pas être réellement une menace pour le système qui lui a attribué ses diplomes et fonctions sociales.Le ric et tirage au sort sont parfait en ce sens.Inoffensifs et inapplicables,et en même temps dans l’idée ce serait une sorte d’idéal démocratique.Mais le narcissisme est ce qui l’empêche d’en sortir.

      Remington870


  • Etienne chouard est vraiment percutant.il rentre dans nos esprits,nous remet les idees en place. Il s infuse en nous comme le thé.hier utopiste ,aujourd’hui révolutionnaire et demain ordinaire....


  • Pour commencer, je tiens à dire que j’ai du respect pour Chouard, ne serait-ce que pour sa contribution lors du référendum concernant le projet de traité en 2005.

    En ce qui concerne le RIC, j’ai bien compris son approche. Il me semble que le RIC est à l’organisation politique classique, ce que la coopérative est à une société classique.

    Quand est-ce que la coopérative est plus intéressante qu’une société classique ? Quand son activité est invariante et qu’il s’agit de garantir à chacun sa part dans les bénéfices engendrés. Parce que dès qu’il y a des décisions à prendre en urgence, voire des décisions difficiles du genre provisionner pour investir au lieu de distribuer intégralement les bénéfices, la coopérative ne survit que rarement.

    Chouard le dit lui-même, avec le RIC les décisions ne peuvent pas déplaire au peuple ! Mais depuis quand peut-on prendre des décisions sans tenir compte du réel ? Chouard esquisse la solution : créer de l’argent, vu que pour lui ce n’est pas, ce n’est jamais, un problème.

    Alors effectivement, quand le pays va bien, comme la Suisse, qu’il n’y a que la routine à gérer, le RIC est sympa et sans inconvénients dans le réel. Mais dans un pays qui va mal, dont les dirigeants trahissent le peuple pour des intérêts qui ne bénéficient qu’à une infime minorité, je ne suis pas certain qu’en rajoutant de la démagogie ou en donnant le pouvoir à des opinions radicales qui transforment le pouvoir en un jeu de chaises musicales, on arrange les choses.

    Rien n’oblige à voter pour une ordure et il faut des représentants pour être réactif. En cas de risque de conflit, on n’a pas ni les informations ni le temps de discuter pendant un an.

    Le RIC rend les ’représentants’ irresponsables au point de pouvoir être tirés au sort. Question : où sont les garde-fous ? Qui est responsable, "on" ?

    Chouard dit ’Nous le Peuple’, comme si tout le monde était vertueux comme lui. J’ai bien peur que le modèle d’humain qu’il a dans sa représentation mentale ne soit un peu surévalué par rapport à la réalité, il suffit d’observer une foule dans un stade pour s’en convaincre.

    Pour finir, là où je suis d’accord, c’est la proposition qui interdit à un milliardaire de posséder un ou plusieurs organes de presse. En plus des journalistes propriétaires, les gens devraient pouvoir choisir chaque année les 10 médias (parmi TV - Radio - Presse - Internet) à qui la redevance médias serait reversée sous la forme de subventions étatiques.


  • "Le pouvoir n’appartient plus aux politiques"

    Oui et de la faute à qui ? Justement à ces politiques, et s’ils n’ont pas de pouvoir, que font-ils au gouvernement ?

    Cette absence de pouvoir est largement due à la hiérarchie des normes qui voit le droit communautaire (de l’UE) surplomber le droit national, non pas d’après la Constitution,, erreur trop souvent faite, mais par une exception découlant de la jurisprudence constitutionnelle.

    En tout cas ces politiques ont encore le pouvoir (pouvoir sciemment refusé) de déclencher l’article 50 du TUE afin de retrouver l’ensemble de leurs pouvoirs régaliens.


  • Quand on fait un mouvement pour reécrire la constitution et que l’on l’appelle "les gentils virus", heu... niveau com’, c’est pas très judicieux.
    Et c’est qui les "méchants", pour paraphraser Soral ?
    On a l’impression que ce nom sort droit d’une MJC pour ados incultes avec animateurs 68ards retardés.

    Chouard a de très bonnes idées, certainement écrit-il très bien...
    Mais niveau oral, désolé les mecs, c’est une serpillère !

    Le dernier entretien à Sud Radio a été très pénible pour moi.
    J’ai même cru qu’à un moment il manquait d’air car il n’arrivait plus à inspirer.

    Et là sur RT à s’excuser de tout...

    Oui, Chouard est une serpillère car il est incapable de dire un vrai gros mot, de lancer une vanne d’envoyer chier quelqu’un ou d’exprimer une vraie colère.
    Je l’ai toujours pensé et le penserai toujours.

     

  • Vingt-quatre lois ont modifié la constitution de 1958 jusqu’à ce jour ! Sur les 92 articles de départ, il n’en reste plus que 30 d’origine ! Elle est donc morte depuis longtemps... On fait semblant de la révérer, or elle est piétinée régulièrement par la classe politique dans l’intérêt de ses opérations de basse police, droite et gauche confondues. Qui peut bien imaginer que la cohabitation et le quinquennat puissent relever de l’esprit gaullien ? Qu’un référendum perdu puisse être purement et simplement annulé par la coalition des politiciens maastrichtiens de droite et de gauche ? Qui ? (Michel Onfray aujourd’hui)


  • Le début est vraiment un dialogue de sourd.
    Mais bertrand mathieu n’ est pas attali, bien moins vicieux, bon il lui balance bien une ou deux peau de banane, mais elles sont pas bien méchantes.
    Dans l’ ensemble il s’ est assez bien tenu.


  • Etienne Chouard n’a pas été laminé, à mon avis il a laissé une meilleure impression que Bertrand Mathieu. Il faut dire que la REALITE donne raison à Chouard, il y a un énorme problème de représentativité chez nous, et une disparition quasi-totale des contre-pouvoirs.
    En revanche je ne suis pas Ok avec Etienne en ce qui concerne sa marotte d’interdire à untel ou untel d’acheter un journal ou un organe de presse. Une interdiction est toujours une défaite. Les solutions sont quelquefois plus simples qu’on ne pense. Supprimez les subventions d’Etat à la presse, et vous verrez que
    1/ Beaucoup moins de riches seront prêts à "éponger" les dettes abyssales des journaux.
    2/ il y aura une sélection naturelle bienfaitrice : l’audience ira naturellement vers les médias qui font de la véritable information et/ou qui débattent sans tabous, et les médias les plus inutiles disparaîtront ...


  • Le débat c’est le sport favoris des menteurs professionnel. Ils sont formés à débattre dans leurs écoles ( SciencePo, ENA, etc. ) avec leurs cours d’Art Oratoire et autres cours de Fourchelangue, cours de théâtre, etc.
    Et là, ils organisent le GRAND débat national...

    Les deux du fond qui croient encore que la révolution passera par les urnes, vous allez redoubler les amis.


  • J’ai trouvé cela fort instructif et votre titre n’est peut-être pas justifié. Au contraire, j’ai trouvé que M. Chouard s’échauffait et coupait la parole à son interlocuteur. Il a sa nature et je comprend son calvaire de ne pouvoir développer ses idées vu le temps imparti et les imbéciles, les vicieux qui s’étonnent ou interdisent au peuple de retrouver son pouvoir. (pas ici sur RT ). C’est pourquoi dès le début, il déroule son discours d’une traite.

    Mais comme disait Zénon d’Elée, " La nature nous a donné deux oreilles, afin que nous écoutions le double de ce que nous disons." (J’ai reçu des papillotes à Noel ). Ce qu’a montré ce débat c’est qu’il y a un problème de constitutionnalité, de représentativité et de gestion des affaires. Le gouvernement ne décide plus dit M. Mathieu ; mais il peut retrouver sa légitimité dit M. Chouard. M. Mathieu n’a pas raison quand il sort le discours éculé des gouvernants impuissants, puisque ces élites sont les instigateurs de cette paralysie. Ils font tout pour que les multinationales dont ils sont souvent issus, détruisent le pays. Sans compter leur rôle décisif sur les ruptures sociétales provoquées (mariage gay, PMA, transgenre, euthanasie, gaypride, pédophilie, etc). M. Mathieu pose cependant des questions intéressantes sur l’impartialité et la sélection.

    Nous vivons l’âge de la démocratie capitaliste à l’américaine c’est à dire la dictature trotskiste frankiste : Fausse liberté, fausse égalité, fausse fraternité. Nous sommes donc colonisés par des forces hostiles et violentes, dégénérées et dégénérantes. Pouvons-nous discuter face à des mondialistes bornés prêts à tout : " ... 2009 peut être la naissance d’un nouveau capitalisme, d’un Nouvel Ordre Mondial... On ira ensemble vers ce Nouvel Ordre Mondial et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer ". N. Sazkozy.
    Mais si, partout les peuples s’y opposent. Les empires passent, les peuples restent. C’est pourquoi ces mondialistes dénient au peuples l’accès au débat, nient la notion même de peuples et font tout pour les dissoudre dans la mixité forcée et l’élimination par la guerre et le genre. M. Mathieu n’a donc pas raison quand il dit que nous, la vaste majorité des français, ne voulons pas discuter et voulons rester sur nos positions. Tout compte fait le titre de votre article n’est pas si mauvais.


  • Quelques remarques : 1) le vocabulaire de Bertrand Mathieu : "d’où parlez vous". ça c’est du vocabulaires gauchiste (sous-entendu, vous parlez en venant "de la droite"
    2) Bertrand Mathieu n’a pas tord (et c’est TRES intéressant) : les GJ ne sont qu’une partie du peuple, et certains (La Manif Pour Tous) utilisent l’opportunité pour pousser leur idées au C.E.S.E, même sans avoir forcément été une seule fois sur un blocage. C’est intéressant, justement parce que le concept de Gilet Jaune est insaisissable. Il faut en jouer. Par contre, et ça va dans le sens de la réconciliation, la force des GJ tient uniquement à la conjonction, la convergence, la coexistence de GJ de droite et de gauche. Sinon le pouvoir aurait depuis longtemps écrasé le mouvement.


  • Nous n’avons pas vu la même vidéo.

    "Etienne Chouard trop gentil". Oui comme à son habitude, mais où est le problème ? La simplicité de ces allocutions fait qu’il est écouté et compris par un plus grand nombre.
    "Face à un menteur professionnel". Les craintes que certains peuvent avoir contre le RIC peuvent se comprendre, surtout du côté des universitaires, et qui est plus de la filière du droit. Ce sont de grands conservateurs, c’est bien connu. Ils apprennent à penser les institutions par leur histoire. Mais ils sont moins bons à envisager des techniques vieilles de 2000 ans comme le tirage au sort. Et il faut reconnaitre que bon nombre de personne encore voit le RIC avec méfiance.

    Chouard a réussi, et c’est visible à la fin du débat, à faire mouche à son interlocuteur. Et je n’ai pas senti ce professeur hostile à Chouard par principe. Il n’y a eu aucune référence à "l’extrême-droite" ou autre ...


  • Vive le Roy !


  • Chouard a à 100% sur les causes, son analyse est excellente.
    Dommage qu’il pêche sur le forme.
    Quand il dit "les humains" au lieu "des hommes" j’ai très mal aux oreilles.


  • vers la 25ième minute, le prof Matthieu dit à Chouard : " vous attribuez aux hommes politiques un pouvoir qu’ils n’ont pas vraiment "...Etienne Chouard aurait pu prendre la balle au bond en lui rétorquant : " mais alors, qui a le pouvoir derrière les politiques ? "...Matthieu dit en creux qu’il existe un pouvoir occulte qui ne dit son nom et dont les hommes politiques ne sont que les employés !...ainsi ces derniers, tout en faisant mine d’être les représentants du Peuple, sont bien les représentants réels de ce qu’on nomme oligarchie...et ils ne sont que çà !


  • titre bien sévère pour un Chouard qui s’est manifesté, avec politesse ( et sans être obséquieux du tout ), dans toute la clarté de son raisonnement, droit dans ses bottes constituantes, bref, un vrai pédagogue au sens noble doublé d’un lanceur d’alerte efficace !


Commentaires suivants