Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Devant une poignée d’élus, Macron reconnaît ses "conneries"

Un élu : "On a sorti la machine à baffes pendant 3 heures"

Emmanuel Macron poursuit ses consultations avant de s’exprimer pour la première fois depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, normalement en début de semaine prochaine.

 

Selon les informations d’Europe 1, le président de la République a reçu une quinzaine d’élus locaux, vendredi à l’Élysée. Karl Olive, maire de Poissy, et Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye, ont raconté cet entretien sans filtres. « On a sorti la machine à baffes pendant trois heures », a déclaré Arnaud Péricard, samedi soir sur Europe 1.

[...]

« J’ai trouvé qu’il était dans un état d’esprit combatif. On a envie que le pays réussisse. On l’a mis à la machine à baffe pendant trois heures. Il a accepté cette règle du jeu et de répondre à nos questions. Le président a répondu de manière cash. Il a dit que les 80 km/h était une “connerie”. On a beaucoup parlé de la baisse des APL, et il a aussi dit que c’était une “connerie” », a poursuivi Arnaud Péricard.

« Trop d’impôts et de taxes »

Emmanuel Macron a également répondu aux questions des élus sur l’augmentation des taxes, notamment sur le carburant, l’une des préoccupations premières des Gilets jaunes.

« Il disait qu’il y avait trop d’impôts et trop de taxes dans ce pays », a certifié Arnaud Péricard. « Tout le monde est conscient que cette compilation de taxes supplémentaires est inappropriée par rapport à la dure réalité du terrain. Il faut trouver des solutions à travers la concertation, notamment via les maires », a ajouté Karl Olive.

[...]

« On lui a dit : “Monsieur le président, votre méthode est catastrophique” », a assuré Karl Olive, qui a été à l’initiative de cette rencontre avec le président.

Lire l’article entier sur europe1.fr

 

Un an et demi plus tôt...

 

Triangulons le Macron
sur Kontre Kulture

 

Macron désavoué, sur E&R :

 






Alerter

82 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2097670
    Le 9 décembre à 16:39 par sylvie une française
    Devant une poignée d’élus, Macron reconnaît ses "conneries"

    Trois heures d’entretien pour nous dire que Macron regrette les 80 km/h et la baisse de l’APL. ?
    Ce sont des faux problèmes, il faut tout bonnement que Macron se rende à l’évidence, il n’a plus sa place en tant que Président, il ne représente plus rien, d’ailleurs il n’a jamais rien représenté.
    Et les élus se satisfont de ces réponses absurdes ?

     

    Répondre à ce message

  • #2097745
    Le 9 décembre à 18:46 par Marie Claude
    Devant une poignée d’élus, Macron reconnaît ses "conneries"

    Mais quelle mascarade les regrets de Mr Macron confessés auprès de ses amis...Mais on y croit plus... Et si vraiment il regrettait sincèrement ses décisions, qu’il les annule...et qu’il démissionne... C’est fini pour lui, il n’a pas l’air de comprendre qu’il ne peut plus rien faire, on reste aux aguets, le gouvernement est sous surveillance du Peuple qui s’est réveillé...

     

    Répondre à ce message

  • #2097783

    Beaucoup plus de casse hier que le 1er décembre (c’est le premier adjoint à la mairie de Paris qui le dit).
    Plus de blessés à l’acte IV qu’à l’acte III (selon les chiffres du Ministère de l’Intérieur).

    Conclusion des media mainstream : La police a maîtrisé la situation.

    C’était quoi l’objectif ? Eviter que les gilets jaunes ne prennent l’Elysée ?

     

    Répondre à ce message

  • #2097841

    il prend les gens pour des gros cons et il en remet une couche !

     

    Répondre à ce message

  • #2097942

    Je vous le dit d’avance, je bois l’avenir, le discours attendu vous le savez aussi bien que moi, ne sera pas à la hauteur, pourtant les doléances sont assez limpides.
    Les ultras-libéreaux ont une sainte horreur du social, comme les chats détestent l’eau.
    A cette heure là je ferais autre chose que d’écouter la Pravda !

     

    Répondre à ce message

  • #2097944

    Proverbe Picard... :

    Pu con qu’li dan ane lanterne y cass’rait ch’verre pou s’mette a s’place ...

     

    Répondre à ce message

  • #2097954
    Le 9 décembre à 22:54 par A human of Zin
    Devant une poignée d’élus, Macron reconnaît ses "conneries"

    Un plan com’ toujours aussi bien rôdé. Quand on n’a pas de légitimité supérieure à 18%, c’est indispensable.

    Une pensée désolée pour les centaines de milliers, voire les millions, qui s’y sont laissé prendre.

     

    Répondre à ce message

  • #2098024
    Le 10 décembre à 00:29 par Marsouin
    Devant une poignée d’élus, Macron reconnaît ses "conneries"

    On ne lâche rien, il peut admettre ses erreurs ,c’est trop tard, on a trop perdu déjà donc allons au bout quoi que cela puisse nous couter.
    Ils tremblent tous autant qu’ils sont car si la répression se fait trop grande,il ne sera plus possible d’envahir tel et tel pays sous couvert ’’ d’apporter la démocratie et les droits de l’homme’’,donc fini de voler le matières premières en Afrique.

    Fini les mouvements du samedi,il sont le dos au mur ,il faut amener notre mouvement là où il doit être ,et ce,tous les jours... !!!
    Nous n’aurons surement plus jamais une telle occasion ,l’eurogenforce est prête à intervenir pour protéger ses mafieux en col blanc,pour renverser la table et enfin,briser les chaines que l’ultralibéralisme et l’UE nous imposent.
    Nous devrons donc avoir, si possible l’armée de notre côté le jour où ces salopards feront appel à elle, le cas échéant , ce sera plus dur et sanglant mais tant pis.

    Frères d’armes de tous corps,n’oubliez pas qui vous devez protéger,car tout citoyen arborant nos couleurs ou entonnant l’hymne national ne saurait être une cible.

    - ’’ J’y suis,j’y reste..."

     

    Répondre à ce message

  • #2098044
    Le 10 décembre à 01:45 par Medusaraft
    Devant une poignée d’élus, Macron reconnaît ses "conneries"

    Je n’ y crois pas une seconde à une quelconque sincérité ou contrition de sa part. Déjà la ministre du travail a refusé toute quelconque hausse du SMIC. Je suis sûr que mardi, il n’ annoncera rien qui puisse infléchir le cap que son gouvernement a pris. Il va engager l’ épreuve de force coûte que coûte...
    Ce mec n’ a aucune épaisseur humaine, il joue.

     

    Répondre à ce message

  • #2098213

    Macron aveugle quand il veut et sourd,
    un bon financier...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents