Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dieudonné condamné à deux mois de prison ferme pour avoir plaisanté sur la Shoah et des personnalités juives

La cour d’appel de Liège a confirmé vendredi matin la condamnation prononcée en première instance contre l’humoriste français Dieudonné, qui se voit infliger une peine de deux mois de prison, assortie d’une amende de 9.000 euros. Cette condamnation est assortie de l’obligation de publier l’arrêt de 20 pages dans deux quotidiens belges.

Dieudonné avait été condamné par défaut à deux mois de prison et à une amende de 9.000 euros par le tribunal de première instance de Liège. Il n’avait pas fait opposition à sa condamnation par défaut mais avait décidé de faire directement appel.

Dieudonné devait répondre de différentes préventions liées à de l’incitation à la haine et à la tenue et à la diffusion de propos discriminatoires, antisémites, négationnistes et révisionnistes lors de ce spectacle. La représentation avait été organisée par le comité de jeunes de Bressoux-Droixhe et avait rassemblé un public de 1.100 personnes.

L’avocat général Marianne Lejeune n’avait pas requis de peine de prison mais une peine d’amende de 30.000 euros. Elle avait également sollicité que soit imposée à Dieudonné la publication de la décision judiciaire dans quatre quotidiens belges et dans deux quotidiens français.

Elle avait estimé lors de son réquisitoire que l’humoriste français devait être sanctionné là où cela lui faisait le plus mal, à savoir sur le plan financier. Dieudonné et ses avocats avaient réclamé l’acquittement.

La cour d’appel de Liège a déclaré l’ensemble des préventions établies et a confirmé la décision intervenue en première instance. Dieudonné a été condamné à une peine de deux mois de prison ferme et à une amende de 9.000 euros (ou trois mois de prison à titre subsidiaire). Il devra aussi publier l’arrêt dans les quotidiens Le Soir et La Libre.

 


 

Quels sont les propos incriminés ?

 

Extrait d’un article du quotidien Le Soir paru le 16 décembre 2016 :

Dans ce « show » [Rendez-nous Jésus, NDLR], le polémiste qualifie Hitler de « joyeux fanfaron », il y évoque l’existence des chambres à gaz avec suspicion (« on n’ose pas demander les plans »), il qualifie le Talmud de « livre de m… de », il fait allusion à une série de personnalités issues de la communauté juive en les égratignant, il ironise sur les homosexuels en qualifiant la Gay Pride de « cirque Pinder » et en épinglant le fait qu’il n’y a pas d’homosexuels dans « sa » salle.

 

Extraits de Rendez-nous Jésus

 

L’affaire DSK :

 

La Gay Pride :

Soutenir Dieudonné via Kontre Kulture !

Sur la « justice », chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants