Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Différentes expressions de la violence

Violence des rues (faits divers de plus en plus sordides), mais aussi violence institutionnelle (le terrorisme d’État est autrement plus mortifère que son homologue « privé »), ou encore violence sociale (licenciements de masse afin de satisfaire les intérêts de l’actionnariat). Peut-on dire que notre société devient de plus en plus violente ?

C’est très difficile à dire. La violence est de tous les temps, parce qu’elle s’enracine dans la nature humaine. L’homme n’est ni naturellement bon (il serait « corrompu par la société »), ni naturellement mauvais (théorie du péché originel), mais capable à la fois du meilleur et du pire. C’est ce qui le rend à la fois imprévisible et dangereux – les institutions ayant pour raison d’être de le prémunir contre lui-même. En ce sens, la violence est consubstantielle à la dynamique de toute société, qui se doit de la canaliser d’une manière ou d’une autre. Mais il y a bien entendu des périodes plus violentes que d’autres, et aussi des facteurs aggravants.

L’urbanisation, par exemple, favorise la violence criminelle parce qu’elle généralise le déracinement et l’anonymat, et qu’elle diminue le sens de l’appartenance et du commun. Mais ce qui augmente aujourd’hui le plus, c’est la sensibilité à la violence. Cela fait partie de la schizophrénie de l’époque : de même qu’on n’a jamais fait autant la guerre que depuis que l’on a proclamé la valeur absolue de la paix, on n’a jamais autant refusé la violence que depuis qu’elle ressurgit partout.

La violence est fondamentalement polymorphe. C’est pourquoi en parler dans l’abstrait n’a guère de sens. Tout est affaire de contexte. Il ne faut pas oublier non plus que l’agressivité peut se révéler utile dans certaines circonstances, ne serait-ce que pour faire face à un ennemi. C’est ce que Konrad Lorenz avait rappelé dans un livre resté célèbre. Julien Freund et après lui Michel Maffesoli ont eux aussi beaucoup insisté sur l’ambiguïté fondamentale de la violence, qui peut aussi bien être créatrice que destructrice. Schumpeter a également employé l’expression de « destruction créatrice » pour caractériser le processus d’innovation à l’œuvre dans l’activité économique et industrielle (il y voyait même la « donnée fondamentale » du capitalisme). On l’a oublié, parce que nous avons tendance à nous aligner sur la langue anglaise, qui n’a pas de mot pour désigner le sens positif de la violence. Cela n’a pas toujours été le cas. Pascal, dans ses Pensées (n° 498), parle de la « violence amoureuse et légitime ». Maurice Bellet, plus récemment, évoquait la « bienheureuse violence » qui caractérise les fortes personnalités. Le mot latin violentia dérive d’ailleurs de vis, qui signifie tout simplement « vigueur ».

Lire l’intégralité de l’article sur bvoltaire.fr

Voir aussi, sur E&R :

Sur les différentes formes de violence, chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

20 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1073436
    le 03/01/2015 par spirit
    Différentes expressions de la violence

    Oui,la violence est toute relative....la boxe est un sport violent et pourtant il ne fait pas fuir les deux partenaires sur le ring !
    Un froncement de sourcil peut être aussi violent qu’un coup de poing dans la tronche...tout dépend de l’état psychique de celui ou celle qui le reçoit !

    On fait surtout état de la violence visible et facilement identifiable...Celle qu’on ne voit pas est tout aussi dangereuse comme la violence économique ou sociale !

     

    • #1073449
      le 03/01/2015 par l’ attaque du métro 123 .
      Différentes expressions de la violence

      Exactement.


    • #1073702
      le 03/01/2015 par Féthi
      Différentes expressions de la violence

      @Sans compter la future(proche) violence aérienne qui nous guette tous ; je pense notamment à ces p.tains d’oiseaux en ferrailles dénommés "drones",ça va changer beaucoup de choses lorsqu’ils seront à peu près opérationnels...Féthi


  • #1073440

    La Violence est la fille aînée de la Contrainte, elle sert a imposer la contrainte et a en rendre les conséquences vivables chez ses victimes. Le niveau de Violence dans une organisation sociale est proportionnel a son niveau de contrainte, et donc, plus il y a de Contraintes, plus il y a de Violences. Cette aggravation va de pair avec tout ce qu’elle engendre de dégoût, de, découragements, de renoncements, d’antipathies, de rancunes, de la part des forces vives de l’endroit du monde qui succombe sous ces excès. Sauf a être un pervers, qui veut participer de tant d’ignominies, de trahisons, de souillures. La seule chose qui reste a faire est d’attendre, sans se souiller ou se compromettre ; que ceux qui sont responsables de ce marasme subissent les conséquences naturelles de leurs perversités ; puisqu’ils contiennent en eux-mêmes, ce qui les anéantira.

     

    • #1073530

      Tout à fait d’accord avec vous


    • #1073658

      Oui, c’est en cela qu’il y a châtiments pour les uns, récompenses pour les autres ! Les lois naturelles cosmiques sont implacables et d’une rigueur absolue.

      Récompenses et châtiments présentement en cette existence ou dans une autre incarnation afin que chacun comprenne la nature même de la Vie ! Mais de toute façon, l’âme d’un vaurien haut placé ou celle d’un « d’en-bas », est objectivement du même niveau à celui du caniveau !

      C’est la raison pour laquelle il vaut beaucoup mieux rechercher l’expérience de la Vie que le bonheur ! Ce que vous semez sur Terre, vous le recevrez plus tard soit en votre existence présente, soit dans une autre vie, comme qualités acquises ou défauts entretenus.Le recherche du bonheur est équivoque et conduit souvent à la facilité.

      Les erreurs, égarements présents se répercutent donc et il leur faudra assumer les conséquences tôt ou tard ! Comme d’habitude, ces gens-là, sont ni coupables, ni responsables de ce marasme. Ce sont toujours les autres à savoir le Peuple qui ne comprends rien.


    • #1073678

      C’est surout que la (les) Contrainte(s) est pour le Peuple.

      Eux, se permettent tout ! Mensonges, corruption, copinage, etc .... etc.... liste trop longue et non exhaustive à actualiser vu que chaque jour apporte des faits avec des relents nauséabonds !


  • #1073443
    le 03/01/2015 par l’ attaque du métro 123 .
    Différentes expressions de la violence

    La plus grande violence est celle de l’ état,soral en a déjà fait les frais.


  • #1073472

    La violance ,c’est comme la crise elle ne tombe pas du ciel, comme on pourrait nous le faire croire,mais on la fabrique et notre chère gouvernement si prend plutôt bien ou alors ils ont de la merde aux yeux.Ils sont en train de créer de l’injustice ,de la précaritée,l’immigration, emmerder les gens dans tous les domaines ,les citoyens en on ras le bol et des tensions sont de plus en plus visibles,diviser pour mieux reigner, ils poussent le pion toujours plus loin jusqu’au point de non retour et ce sera l’explosion .
    Et le pire dans tout ça c’est qu’ils le savent.


  • #1073499

    La pire des violences c’est la violence légale, qui est toujours illégitime : c’est celle de la loi Pleven qui a permis à la 17 ème chambre , aussi sioniste que cette loi, de condamner Alain Soral à 500 000 euros d’amendes et dommages et intérêts divers .


  • #1073505
    le 03/01/2015 par Martial
    Différentes expressions de la violence

    La violence qui est ENCOURAGEE par le pouvoir, c’est la violence sioniste, celle de la LDJ . La violence formellement interdite, impensable inimaginable, c’est la violence anti-sioniste, il ferait beau voir ! Les Famas partiraient tout seuls !

     

    • #1073517
      le 03/01/2015 par l’ attaque du métro 123 .
      Différentes expressions de la violence

      La LDJ n’est ni plus ni moins qu’ un bras armé du criff ,qui est lui même la coordination de l’ umps donc la LDJ c’est aussi l’ état .


  • #1073562

    La violence, c’est celle de ces "magistrats" scélérats (pléonasme sous la 5ème "République") qui se servent du gros baton de la loi Pleven pour matraquer les indigènes qui osent râler contre les colons . Et qui leur collent des amendes à assommer un bœuf .


  • #1073593
    le 03/01/2015 par Louve de France
    Différentes expressions de la violence

    Quelle belle exaltation de " la violence legitime". Alain de Benoist explique magnifiquement cette violence clef dans l’Histoire de l’Humanite pour mettre fin aux colonisations. Merci aussi a ce philosophe de rappeler ces blessures secretes de l’Histoire car il oublie pas de mentionner que : "aux États-Unis 1,3 million d’homicides par armes à feu, soit plus de victimes qu’il n’y a jamais eu de morts au combat durant toutes les guerres auxquelles ce pays a participé" .

    Le peuple Americain vit un veritable drame, un genocide silencieux, voir le report de 2005 " Color of Crime".

    Alors ? American Dream ou American Drame ? Le multiculturalisme est un echec , nous voyons cette evidence tous les jours


  • #1073609
    le 03/01/2015 par Féthi
    Différentes expressions de la violence

    Désolé mais en ce qui concerne la "violence des rues",vous faites fausse route,elle n’est en "inquiètante recrudescence" que dans les merdias et les cervelles...perso je n’ai pas 130 ans,je ne suis né qu’en 1978,mais on peut comparer les faits-divers des années 80 et ceux des années 2010,c’est le jour et la nuit au niveau de la violence (Marseille dans les années 80 ! c’était Chicago-bis franchement)...c’est l’apathie qui règne en maître aujourd’hui et c’est autrement plus inquiètant par-ailleurs que la "violence des rues"(pfff) car cette apathie permet la violence d’état et celle-là,on va la sentir je vous le dis (elle est équipée au niveau technologique la violence d’état,c’est ça le problème)...Féthi

     

    • #1073623
      le 03/01/2015 par Louve de France
      Différentes expressions de la violence

      Hey bonjour Cher Fethi, je suis heureuse de vous lire. Le Nord de l’Angleterre c’est Chicago tous les jours ! Je voulais vous souhaiter une bonne annee. Bonne chance a nous , je crois que l’annee 2015 sera emplie de mauvaises surprises et les Elistes ne cachent plus leurs malsaines intentions. Ces gens la ne nous aiment pas. J’espere que nous garderons toujours un contact entre nous tous dans ces temps terribles.

      Longue vie a ER, Infowars, B . Voltaire et Youtube.


    • #1073642
      le 03/01/2015 par le corbeau
      Différentes expressions de la violence

      C’est Soral et Dieudonné qui on diminuée la violence dans les rues .


    • #1073700
      le 03/01/2015 par Féthi
      Différentes expressions de la violence

      @Happy new year chère Louve ! qu’on nous accorde une santé de fer (voir féroce) et le reste ne dépendra que de nous et de notre capacité d’initatiative (malheureusement il y a nos vieillards,nos enfants,nos malades dépendants,etc,qui sont au-milieu de toutes ces embrouilles,c’est ça notre principal problème et "retenue" à mes yeux mais on va voir ce qu’on peut faire,n’est-ce-pas)...bien à vous très chère Louve,merci pour votre message et portez -vous bien,vous et les vôtres en cette nouvelle année !...sincerely your’s...Féthi


    • #1074278

      Féthi : parfaitement exact. Les pires violents sont ceux qui, le cul vissé sur un fauteuil, donnent des ordres pour que les clébards fassent feu. Une lâcheté pareille devrait se payer au prix fort. Un proverbe dit : « Celui qui vit par l’épée finit toujours par se la prendre dans le cul ! » ... pas de panique ça ne saurait tarder...


  • #1074120
    le 04/01/2015 par bourdieusien
    Différentes expressions de la violence

    En dernière instance, je sais à quoi sert mon dentiste (même si aliéné politiquement), jusqu’à maintenant je sais pas à quoi sert un philosophe.

    Il est dit dans l’article "Tous les mouvements de résistance ont fait appel à la violence !"

    Je prend un exemple récent : les JRE... Zéro violence et pourtant la résistance au projet sataniste "ABCD de la pédophilie" a été effective.

    C’est une erreur lourde de croire que la violence est nécessaire à la résistance...

    Autre exemple, trop souvent pris en référence, le mouvement de Ghandi (on s’en fout du personnage, on regarde la méthode de résistance ici). Il s’agissait de faire asseoir tout un pays en même temps. Point de violence physique, ici non plus, mais résistance efficace il y a eu.

    La résistance n’est efficace que par l’action collective cohérente ...

    Trois mots d’ordre à mettre en œuvre et en particulier le terme cohérente est décisif. Ça veut dire tout le monde ensemble en même temps.

    Ceci dit, l’action peut être violente ... mais est-ce nécessaire ?? Suffit pas de le postuler faudrait le démontrer.

    On eu un autre exemple très pertinent de mouvement de résistance par l’action collective cohérente  : "les veilleurs debout"

    Souvenez vous (y a peine quelques mois), 50 citoyens agissant ensemble et en même temps on fait plus chier le pouvoir que 1 millions de manifestants agissant sans aucune cohérence (donc avec beaucoup de dissipation d’énergie).

    Peut-être qu’en utilisant des notions opératoires et en laissant de coté les concepts sur papier, il sera possible d’organiser une résistance efficace ??