Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Enjeux et conséquences du Traité transatlantique, par Michel Drac et Alain de Benoist

E&R Nantes recevait les essayistes Michel Drac et Alain de Benoist le 7 mars 2015 pour une conférence sur les enjeux et les conséquences du Traité transatlantique.

 

Partie 1 :

 

Partie 2 (questions du public) :

 

À ne pas manquer, la conférence de Maurice Gendre à Nantes le 13 juin 2015 :

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 
 

Livres de Michel Drac (5)

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’en ai ras le cul de l’expression, se rebeller. Se soulever suffira.


  • 40’15 de la partie 1 : De Benoist envoie une quenelle épaulée de 375.
    Plus sérieusement, c’est toujours un régal d’écouter ces deux conférenciers, souvent pertinents.
    Venez en Mayenne, les conférences sont trop loin pour moi même si Nantes est abordable. Merci à E/R de relayer cette conférence avec de la post-production.
    Tout autre chose, je précise que je ne suis pas adhérent, et le fait d’habiter dans un trou prive sans doute E/R d’un grand nombre de sympathisant, malgré l’extension de la zone d’influence de l’association (ex Le Mans pour ma région).
    C’est un point qui mérite d’être souligné.

     

  • à 38’18" Michel Drac pose les questions comment ferions-nous pour sortir du Traité Transatlantique (en projet), quelles en seraient les voies juridiques ?

    « Si on sort de l’Union Européenne, qu’est-ce qui se passe ? là on sait pas, là on crée la rupture décisive ».

    Il présume que le FN veut en sortir ? Il n’en est rien ! Faux, le FN ne veut pas en sortir de l’UE.

    Le seul mouvement et force politique qui propose véritablement et réellement d’en sortir via l’article 50 du traité de l’U. E. est l’UPR !

    Dommage que Michel Drac ne l’évoque pas au terme de la conférence-débat. L’ignore-t-il que l’Union Populaire Républicaine (UPR) place cette question et la réponse au coeur même des raisons de sa fondation ?

     

    • Enfin, sauf que ton François Asselineau n’aura jamais les cojones pour mettre en pratique ce qu’il raconte dans ses vidéos.


    • Ah les éternels prosélytes de l’UPR.
      Je pense qu’il n’ignore pas que l’UPR souhaite la sorti de l’UE et non pas comme le FN un référendum, où les Français seraient foutus de voter non, de même que les Grecs le veulent pas sortir non plus de la zone euro en dépit de ce dans quoi elle les a plongé.
      Cependant, Michel Drac, pragmatique, n’ignore pas non plus qu’il ne suffit pas d’avoir de bonnes idées pour être bon pour le pouvoir, mais l’appareil de propagande nécessaire pour y parvenir ( dans le cadre républicain institutionnel j’entends ).
      Or, là, l’UPR est inconnu de la quasi totalité des Français quand le FN est crédité de près de 30% d’intentions de votes.

      Les faits sont là. Je pense que l’UPR a un programme plus solide que le FN ( dans le cadre républicain encore une fois, cadre que je ne valide pas le moins du monde mais auquel les Français sont attachés car garant de leurs intérêts plutôt du du bien commun. ) mais le FN a su jouer des médias, pas compromission hélas, et par d’autres actions de communication.
      Ce n’est pas le plus légitime qui arrive au pouvoir, mais le plus agissant, que ce dernier soit arriviste ou non peu importe.

      Qu’on arrête donc avec cette chimère qu’est l’UPR, je sais que les militants actifs doivent être les plus nombreux comparés à ceux des autres partis, mais il faut aussi se rendre à l’évidence qu’aujourd’hui, la reconnaissance passe avant tout, et je le déplore, par la communication.


    • Le fanatisme des membres de l’UPR m’inquiète. On dit qu’ E&R est une secte et Soral un gourou, hors je n’ai jamais constaté pareille attitude.
      L’UPR possède son culte de la personnalité Asselinienne (qui n’hésite pas à éjecter les membres trop envahissants). En tant que "mouvement" de réinformation il est très utile, en tant que parti, pas du tout.
      Ceci étant dit, au lieu d’accuser les uns ou les autres, il faudrait que l’UPR puisse arriver au pouvoir rapidement (dans moins de 50 ans), seul moyen pour appliquer son programme. Hors la France n’existera plus dans 50 ans.
      Pour revenir au traité transatlantique, à part commenter les victoires de l’Empire et supputer des solutions qui n’ont aucune chance de se produire, il faut rester dans la priorité de renverser le rapport de force le plus vite possible. Il s’agit bien d’une course de vitesse. Le reste, c’est-à-dire, rêver de faire ceci ou faire cela n’a aucune prise sur les évènements. Fantasme et puérilité ne sont pas l’action politique.



    • Il présume que le FN veut en sortir ? Il n’en est rien ! Faux, le FN ne veut pas en sortir de l’UE.




      Ce n’est pas en répétant un mensonge qu’il devient une vérité. Il y a des dizaines et des dizaines de vidéos du FN dans lesquelles la sortie de l’UE est présentée comme un préalable nécessaire à la mise en œuvre du programme du FN.

      Il n’y a pas de différence entre l’UPR et le FN de Marine Le Pen, si ce n’est que le FN a un vrai programme politique, un vrai leader présidentiable, et est le premier parti de France devant le PS et devant l’UMP.


    • Je ne sais pas quelle est la plus grande plaie : les community managers de Manuel Valls ou les trolls de l’UPR.


    • Asselineau le mec qui a la tremblote devant Ruquier, alors devant la masse mondialiste c’est plié pour lui.

      La guerre assymétrique ben faut s’y mettre, lisez Guevarra la dessus, apprennez le Mandarin, soyez hors marchandises au plus, cultivez votre francité et virez de votre entourage les gogos qui ont des posters de NY dans leur chambre et le perapeurs. Faite le tri aussi, tout ce qui est dissident n’est pas forcément mauvais pour le système, faut identifier le coeur de cible.

      2017 le tournant, soit 100 ans après Fatima, ça laisse songeur.
      1789 100 ans après la non application de demande du culture du coeur immaculé, ça laisse songeur.


    • Donc c’est monsieur "189 voix, soit 0,25% des inscrits et 0,58% des exprimés" qui va sauver la France ?
      asselineau a fait la serpillière face à aymeric caron. Pas face à l’un des lobby les plus puissant , face à un mec qui pourrait faire des pubs pour des produits capillaires...
      Comme dirait dieudo ferme la physiquement et à tout jamais.


    • Pour ma part, je fais souvent référence à Asselineau pour son souci du détail et la clarté de ces exposés. La seule chose qu’Asselineau n’intègre pas, c’est qu’il ne pourra jamais atteindre le pouvoir sans y être expressément invité. La plupart des dirigeants du camp atlantiste sont avant tout des acteurs devant apprendre une feuille de route, et prendre des décisions allant dans le sens des lobbys et des sectes juives et franc-maçonnes. Donc Asselineau est coincé dans un choix cornélien, soit il reste l’excellent conférencier qu’il est, soit il vend son âme au diable (ainsi que son électorat) par pure ambition, et pour occuper une fonction réductrice dont-il ne pourra jamais s’écarter. Le pouvoir « républicain » et non pas « divin » comme le souhaitent Sarko et les autres, ne peut actuellement se retrouver en France qu’en changeant de « système » de gouvernance et en mettant fin à toutes les formes d’empires.


  • Drac est tellement bon qu’on lui pardonnerait presque d’être protestant. Si les portes du paradis lui seront fermés, de son vivant le bûcher lui sera épargné. Je déconne !!!

     

    • C’est pas si grave, il fera un peu de purgatoire.
      Je veux pas leur faire de la pub, mais certains protestants à l’ancienne sont très lettrés, se pencher sur les écritures les a fait cogiter. Y a des cogiteurs catholiques aussi comme Hillard.

      Bref, "Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce", laissons Jésus décider des bons poissons.


  • Les produits agricole de qualité issus des petites exploitations agricoles, ainsi que la restauration de qualité sont déjà plus ou moins "interdits" indirectement par le biais de réglementations et normes (sanitaires...) rendant très difficiles voire impossible la production et commercialisation de produits de qualité. Ce qui survit aujourd’hui ne survivra probablement pas au TAFTA...il apparaîtra probablement un marché clandestin qui sera toléré tant qu’il reste discret et fonctionne en réseaux fermés.

     

  • Non de non, vous faites fausse route, le lait et le miel couleront enfin, regardez Slate / Attali
    http://www.slate.fr/story/88649/taf...


  • un grand merci à michel drac et alain de benoist

    une conférence, c’est pas facile ;

    amitiés,

    maryam


  • Vous êtes arrivé a maitriser l’image, la post-production ..tout SAUF le son qui est vraiment une plaie dans les captation d’ER, un gros effort est a produire.Le son c’est 99% de l’intérêt des conférences captées, moi ca ma saoulé au bout de 5mn d’essayer de décrypter avec toute cette reverb, dommage.


  • Le générique de début me rappelle l’extrait d’une chanson appréciée par Alain Soral (provenant d’un chanteur québécois me semble t-il). Quelqu’un pourrait-il m’éclairer ?