Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Dunkerque : plaidoyer pour un (vrai) cinéma français

"C’est aux Français de faire des films sur les Français"

Le dernier film de Christopher Nolan n’était pas encore sorti qu’il faisait déjà polémique… Dans Dunkerque, le réalisateur britannique revient sur un événement majeur de la Seconde Guerre mondiale : l’évacuation de Dunkerque. Au cours de ces quelques jours, les forces alliées avaient résisté héroïquement aux armées allemandes avant d’évacuer la ville. Sauvant le gros de leurs armées, les Anglais purent ainsi continuer le combat, ce qui donne à l’événement toute sa valeur.

Mais beaucoup de Français se sont émus du fait que ce film anglais, réalisé par un Anglais, joué par des Anglais, produit par des Anglais, s’adressant à un public anglais, ne laisse que peu de place aux… Français. Naïvement, beaucoup ont pensé qu’un film sur le « 18 juin anglais » ferait la part belle à l’héroïsme des Français.

Effectivement, le film tourne presque à la réécriture, tant il minimise le rôle des Français pendant ces quelques jours. Mais l’exactitude historique ne fut jamais l’objectif de ce long-métrage. Nolan l’a expliqué : il voulait montrer des Anglais face à leur sort, leur bravoure, leurs peurs…

On peut effectivement regretter que le film ne montre pas le sacrifice héroïque des Français. Qu’il ne parle pas des 8.000 Français tombés, tels les courageux soldats de la 12e division, combattant jusqu’à leurs dernières cartouches, préférant brûler le drapeau français plutôt que le laisser aux mains ennemies. Oui, il est regrettable que l’héroïsme français ne soit pas reconnu par les Anglais.

Mais ce qui est encore plus regrettable, c’est qu’il ne le soit pas par les Français eux-mêmes. Qu’on se le dise : ce n’est pas à un réalisateur anglais d’écrire notre roman national. C’est aux Français de faire des films sur les Français. Et à personne d’autre.

Lire la suite de l’article sur bvoltaire.fr

Des films français à découvrir chez Kontre Kulture :

 

Sur le cinéma français, voir aussi :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

62 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1778174

    Ce monsieur a tout à fait raison ! A quand un cinéma réellement français ? Par et pour des Français ? Ca fait des années que je me lamente - mais je ne suis pas le seul visiblement Dieu merci - et qu’on ne fait rien....

    Personne ne se fera des illusions : le cinéma "français" grassement subventionné ne nous aidera pas. Dieudo en a fait l’amère expérience....

     

    • #1778222

      Vu le niveau moyen (et moyen, c’est encore un compliment plus qu’immérité) du cinéaste français, tant culturellement que techniquement, c’est pas gagné...mais oui, dans l’absolu, vous avez raison...


  • #1778182

    Je pense que le ministère de la culture estime que ce n’est pas un "sujet" pour faire un film, tout comme il l’avait indiqué à Dieudonné...


  • Suffit de demander à Besson...

     

    • #1778260

      On peut dire ce que l’on veut de Besson, et moi le premier je suis d’autant moins fan que je partage totalement la plupart des critiques qui lui sont faites ici.

      N’empêche que, là encore malgré les critiques qu’on peut lui faire, avec "Jeanne d’Arc" il n’a pas fait honte non plus à notre histoire je pense.

      On peut au moins lui accorder ça.... non ?
      D’autant que malgré tout, ça aura sûrement permis je pense aux jeunes générations de s’y intéresser avec un film "actuel", et ainsi aller ensuite peut-être faire quelques recherches supplémentaires sur l’histoire réelle.
      C’est déjà ça.


  • #1778191

    D’autant plus intéressé que le frère de mon grand père était un acteur de cette bataille de la " poche de Dunkerque " qu’il évitait d’en parler , ému aux larmes lorsqu’on le poussait dans ses retranchements . Mineur de fond ( galibot ) , dès l’âge de 12ans , à son retour de Dunkerque il fut , comme ses frères réaffecté à son travail , le charbon étant nécessaire aux allemands .


  • #1778196
    le 03/08/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Dunkerque : plaidoyer pour un (vrai) cinéma français

    "C’est aux Français de faire des films sur les Français. Et à personne d’autre."

    Transposons afin de faire ressortir la stupidité du propos :
    "C’est aux pilotes de course de faire des films sur les courses automobiles."

    Le ton général de l’article tient du caprice : le mec ne remet pas en cause la propagande, il déplore juste que ce ne soit pas la sienne.
    lol, fais-le ton film, mais si c’est tout ce que tu as compris du Cinéma, ça va pas aller loin.
    Et qu’on ne vienne pas chouiner à propos de budget, merci.
    Réfléchir afin de bien concevoir, ça coûte rien.

     

    • Ta transposition est malhonnête et ne fait donc rien ressortir du tout, car les anglais n’ont jamais prétendu faire un film sur les français mais un film sur l’évacuation du Corps expéditionnaire britannique.
      La vrai transposition, ça serait une association de mécaniciens de formule 1 finançant et produisant un film montrant des gros plans d’eux-même en train de réparer les voitures mais ne contenant aucune image de pilote de course. Si une autre association, de pilote de course cette fois, s’en était plainte, il aurait été normal de lui rétorquer : "vous n’avez qu’à vous-même faire un film vous mettant en valeur".

      Les réalisateurs et acteurs anglais ne sont pas nos bonniches, et donc on ne voit pas trop pourquoi ils auraient fait un film centrés sur nos soldats plutôt que sur les leurs.

      Donc oui, les journalistes du Monde et du Figaro sont des pleurnichards, tous comme les journalistes indiens qui se sont plaints de ne pas voir assez d’indiens et d’africains dans le film.
      Cela dit j’ai pas de regret sur le fait qu’on ne fasse pas de film nous-même parce que nous au contraire on serait capable de virer tous les blancs.


    • #1778263
      le 03/08/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Dunkerque : plaidoyer pour un (vrai) cinéma français

      Ma transposition n’a rien de malhonnête, elle touche à un sujet essentiel :
      La liberté à travers la contrainte d’une forme d’art, ici, le Cinéma.

      Vouloir imposer des règles hors de propos à un médium qu’on n’a fondamentalement pas compris (le Cinéma) est fatalement nul et non avenu.
      Tenir à le faire savoir est stupide.

      Mais le fond de ton propos est davantage un souci d’ordre communautaire.
      Or, l’artiste, c’est l’exception.


  • #1778203

    "C’est aux Français de faire des films sur les Français"
    Mais pas Besson alors, avec ses acteurs anglo-saxons moyens et tout en anglais.

     

  • #1778205
    le 03/08/2017 par Pacifique&craintif
    Dunkerque : plaidoyer pour un (vrai) cinéma français

    "Week-end à Zuidcotte" ne traitait il pas du même sujet ?

     

    • #1778271

      Hahaha, tout à fait juste ! Si c’est pour avoir des films financés pour leur retour sur investissement, tournés par des postulants aux Césars et interprétés par des fils et filles-de, je préfère garder le souvenir de Verneuil, Bebel, Mondy, Marielle et Perrier...


    • #1778306
      le 03/08/2017 par Georges 4bitbol
      Dunkerque : plaidoyer pour un (vrai) cinéma français

      Week-end à Zuydcoote traitait de la difficulté pour des soldats Français, à travers leurs maintes tentatives, d’embarquer pour l’Angleterre. Les journées passées dans les dunes entre mitraillage de stukas, bombardements, refoulement par les anglais et corvée de ravitaillement, panique,mort et attente...
      Pas vraiment sur la bataille de Dunkerque, la defense du périmètre par l’armée Française, les tractations réelles ou fausses qui expliqueraient l’improbable arrêt de l’armée Allemande à quelques Km...ce que cela implique ou de la naïveté du régime nazi face au gouvernement anglais, ou de la faute militaire et politique lourde de conséquence pour Hitler...


  • #1778208

    Reste que les Anglo-saxons représentent toujours avec fausseté les Français dans leurs films. Ceux avec Russell Crowe par exemple : dans le "Robin des bois", ou encore, très intéressant, "master and commander" : les Français ont évidemment un bateau Américain (sous-entends qu’ils ne savent pas les faire eux-mêmes), et physiquement le film leur colle des traits méditerranéens (on dirait de purs Espagnols), curieux pour des types qui étaient en général Normands ou Bretons. Les Anglais du film ayant eux, bien évidemment, les bons traits Nordiques et les yeux clairs de règle.

     

    • #1778234

      J’ai toujours été amusé par la propension des américains à "mediterranisé" à outrance les français.
      Il y a certainement un romantisme exotique des américains à brunir les français, ou peut être que dans leur imaginaire assez raciste de la race nordique supérieure, c’est une façon de rabaisser d’une manière paternaliste les gentils "frenchies" qui disent oui à tout depuis 1945.

      Chez les anglo-saxons, les civilisés, forts, dominateurs sont les nordiques très pâles , les méditerranéens sont les exécutants, inférieurs. Coller cette image méditerranéenne aux français- malgré le fait qu’ils ne le soient pas pour la plupart- est une façon d’entériner leur soumission.


    • Les films sur cette période sont souvent à prendre avec des pincettes quand ils ne sont pas à jeter, qu’ils soient anglo-saxons ou français.

      Je n’ai pas eu le malheur de visionner cette oeuvre magistrale, mais je pense pouvoir parier que l’élément le plus important de l’épisode de Dunkerque n’est sûrement pas mentionné, à savoir le fameux Haltbehfel ordonné par Hitler le 24 mai 1940.
      Cet ordre d’arrêt de l’avant garde blindée, (dont les origines sont encore débattues aujourd’hui), va laisser 3 jours aux corps expéditionnaires retranchés à Dunkerque afin de pouvoir effectuer la traversée.
      Sans cette erreur du führer, les anglais et français présents se seraient fait laminer par les panzerdivisions que Hitler à fait s’arrêter pour regrouper son armée afin d’éviter de perdre trop de chars qui auraient été mal protégés en raison du manque de troupes au sol étant donné l’avance de ses blindés.
      Nolan précise t’il également que cet épisode voit Churchill le guerrier alcoolo-enjuivé prendre la place de Chamberlain qui menait une politique plus pacifiste avec le Reich ?

      Dunkerque est un point très complexe de la seconde guerre, même des historiens sérieux s’y perdent et racontent parfois des âneries, alors un blockbuster anglais.... ce genre de films devrait tout bonnement être interdit en raison des fausses infos qu’ils véhiculent et que de nombreux compatriotes prennent comme vérité.


    • #1778333

      D’ailleurs « master and commander » est tiré d’un bouquin qui opposait initialement un vaisseau américain à un vaisseau anglais. Sauf que la guerre en Irak est passé par là...

      Voilà le niveau.

      Sinon sur ce qu’on produit les anglo-saxons je ne vois qu’une vaine tentative de Kubrick pour faire un Napoleon. Mais bon, trop glorieux pour les frogs.

      Sinon y a bien un épisode de la serie Viking où y a un peu de panache sinon...


    • #1778390

      J’ai toujours été amusé par la propension des américains à "mediterranisé" à outrance les français.



      C’est plutôt lié à la langue française romane, les langues romanes concernent quand même plutôt le monde méditerranéen. Les français eux-même se voient comme des latinisés, rarement comme des germaniques, à ce titre je ne vois pas pourquoi les autres devraient les voir comme eux-même ne se voient pas... Les anglais revendiquent quant à eux leurs racines vikings et anglo-saxonnes (rien à faire de la romanisation), mais quand ils apprennent que les normands de Guillaume le conquérant sont francs, là il y a un bug dans leur tête...


    • #1778445

      Nolan a construit sa notoriété sur son soucis de faire de la science fiction vraisemblable en collaborant avec des scientifiques reconnus (pour interstellar ou inception notamment).
      Plus sensible au vraisemblable qu’au vrai l’anglo-américain on dirait.


    • #1778693

      @Iskandaar
      Explication qui se tient, les locuteurs de langues latines ne peuvent être que méditerranéens. N’empêche comme le fait remarquer mik ezdanitoff, on retrouve chez les américains ce cliché du français jovial, un peu niais à la Dujardin, qui excelle surtout dans les métiers pas trop exigeants intellectuellement comme l’artisanat ; le fameux boulanger et boucher frenchie.

      Il y a là un coté romantique, mais aussi paternaliste avec un léger sentiment de supériorité sur le "méditerranéen latin ". D’ailleurs il est aussi frappant de constater que les anglais refusent le plus souvent d’admettre que leur langue est très fortement influencée par le français, il préfère revendiquer une improbable origine germanique des mots dont ils doutent de l’origine.
      Bien sûr,mon constat ne s’applique pas vraiment au peuple américain ou anglais d’une manière individuelle mais plus politique.


  • #1778210

    Pas beaucoup d’allemands non plus dans le film...Ceci expliquant peut-être cela...

     

  • #1778231

    Nolan fait un film correct et prend le parti de montrer l’épisode de Dunkerque du point de vu des anglais (à terre, en mer et dans le ciel) il n’y a rien à y rédire il y fait d’ailleurs mention de la résistance des soldats français deux fois durant le film. Après que notre cinéma soit macroté par une bande de franc mac à la mémoire courte qui préfèrent subventionner des navets dont l’unique but est l’auto flagellation et de promouvoir l’éternelle repentance c’est une autre histoire.


  • #1778249

    Les zanglais détestent tout le monde et se croient toujours supérieurs,sans compter qu’ils nous ont toujours trahis,même en temps de paix,à Dunkerque,c’est à coups de crosses qu’ils empêchaient les français de monter sur les bateaux,parait-il...c’est encore Churchill qui livra le plan de vol du Gl de Gaulle se rendant en Afrique à Pétain..afin que la Luftwaffe le descende,les exemples sont innombrables,innombrables dans les siècles,pauvre et perfide Albion.Et nous bien trop gentils avec eux (pour rester poli),hélas...Vive Nous,à bas les rosbifs !

     

    • #1778284

      Sans oublier Mers el-Kébir, les bombardement de la Provence, de la Normandie, l’affront fait à De Gaulle à Londres puis à Yalta... etc...
      Inutile de parler de perfide Albion... le mot Albion se suffit à lui même...


  • #1778256
    le 03/08/2017 par matrix le gaulois
    Dunkerque : plaidoyer pour un (vrai) cinéma français

    Il y a quelques années, ils ont fait un film sur les forces spéciales en Afghanistan, qui s’intitulait "Forces Spéciales" avec Diane Kruger dans le rôle d’une gentille journaliste américaine que les commandos de marine français devaient libérer : c’était d’un niais, mais d’un niais ... made in canal+, en plus !
    Les amerloques, eux, quand ils font des films sur leurs défaites (la guerre du vietnam) ; ils savent les magnifier, ils savent sublimer l’échec et le chaos (Platoon, Apocalypse Now, Full Metal Jacket).
    Faire un film patriote est une bonne chose, faire un film patriote et intelligent, c’est encore mieux. Et comme ça a été très finement remarqué : vu le niveau (bien bas) de l’ensemble de la caste cinématographique française, mieux qu’ils en restent à faire de la merde bourgeoise sur les infidélités bi-sexuelles dans la bourgeoisie parisienne (les inconnus ont fait plusieurs sketch sur le sujet, très justes).


  • #1778267
    le 03/08/2017 par The Médiavengers
    Dunkerque : plaidoyer pour un (vrai) cinéma français

    Article pleurnichard au possible. Les Anglais et les Américains font les films qu’ils veulent sans rien demander à personne.
    Qu’on prenne le pouvoir et les choses changeront. Quant au côté franco-français, c’est d’un cocardier ridicule et déplacé.
    Cette demande n’a aucune chance d’aboutir. Autant jeter jeter des bouteilles à la mer sur les plages de Dunkerque.

     

    • #1778293
      le 03/08/2017 par Nichtsdestoweniger
      Dunkerque : plaidoyer pour un (vrai) cinéma français

      « Les Anglais et les Américains font les films qu’ils veulent sans rien demander à personne. »

      C’est exactement ce que dit l’auteur de l’article. L’avez-vous lu ?

      « Quant au côté franco-français, c’est d’un cocardier ridicule et déplacé. »

      Décidément, l’atlantisme continue de faire des ravages, à moins que vous ne soyez un troll. Aux yeux d’un atlantiste, quand des Anglais font des films britannico-britanniques, ou des Américains des films américano-américains, ce n’est évidemment pas ridicule et déplacé. Effarant à quel point les Français ont appris à mépriser leur pays.


    • #1778318
      le 03/08/2017 par The Médiavengers
      Dunkerque : plaidoyer pour un (vrai) cinéma français

      @ Nichtbidule

      Depuis le temps que je me fais traiter de troll, c’est un vrai compliment d’être repris.
      Maintenant je suis atlantiste. Tiens, ça change un peu de gauchiste.
      Donc je cite : "On peut effectivement regretter que le film ne montre pas le sacrifice héroïque des Français."
      Verbe regretter du nom commun regret. J’ai bon ou bien donc l’auteur de l’article souhaiterais que les anglais fassent des films à la gloire des Français ? Gnnéééé ??? Il faut que l’auteur leur écrive, s’indigne et fasse une pétition cornebleu !


    • #1778346

      Ben si médiavenger, ce serait la moindre des choses de reconnaître qu’ils se sont barrés parceque les francais ont protégés leur retraite et que des milliers de français sont morts pour " leur liberté ", bien plus que des anglais ne sont morts lors du débarquement...nous on doit être reconnaissant mais pas eux ? Curieuse haine de soi... Et on te parle pas de " à la gloire des francais". Mais là de faire un film de plus "a la gloire des anglais" dans cet épisode piteux de refus de combat est comment dire....very british...

      Alors c’est vrai que cela prouve surtout qu’ils ont pas la conscience tranquille face à cet événement et qu’ils sont encore en mode propagande... Ou que ce sont des fourbes finis qui nous méprisent naturellement...


    • En effet @The Médiavengers. Comme s’ils ignoraient par quel profil d’individus est cornaqué le CNC. Ils n’ont qu’à demander à Bernard, ils verront bien comment ils seront reçus :-)


    • Vous vous contredisez @zuleya. Relisez-vous et vous verrez que votre conclusion contredit ce qui la précède, à juste titre d’ailleurs. Et oui, c’est en effet de la propagande, et le dernier souci de la propagande c’est bien de faire de l’histoire, j’entends histoire au sens noble du terme. Parce que pour ce qui s’agit de la fabriquer ou de lui tordre le coup, ils s’y entendent.


    • #1778512

      Je m’explique peut étre mal eric, mais je ne me contredis pas.

      Ils auraient pu faire un film respectant le sacrifice francais et expliquant le point de vue anglais, sans que cela soit "à la gloire des francais". C’est pas ce qu on leur demande. Et il y a une marge entre décrire ce qui s’est passé du point de vue allié, et faire une propagande lourdingue.

      Au lieu de cela ils font precisement une propagande à la gloire des anglais, présentant pour la enieme fois une lâcheté en un acte heroique.et gommant tous les détails fâcheux comme le fait que les francais n étaient pas embarqués d office, et pour ceux qui l’ont été , débarqués dans les 48 heures. Pourtant Nolan à du éplucher toutes les données pour réparer son film.
      Il a du tomber sur cela, car cela tombe immédiatement des qu’on lance une recherche sur le theme :

      https://youtu.be/K9NN3fsBhME

      C’est un choix idéologique. Et antifrancais ce qui d’habitude te choque un peu plus que cela.


    • Vous vous contredisez bien, relisez-vous humblement et vous en conviendrez.
      " C’est un choix idéologique. Et antifrancais ce qui d’habitude te choque un peu plus que cela "
      Ben ça me " choquerai " (encore que je n’en serais pas surpris donc a priori pas plus choqué que ça) si c’était une production française. Or c’est une production hollywoodienne. Vous escomptiez sérieusement en attendre autre chose ?! On n’est pas fichus de produire des films défendant les français, faut être bien naïf pour attevdrz que des pays étrangers le fassent pour nous.


    • #1778674

      Il faudrait déjà avoir vu le film pour pouvoir le commenter, au lieu de se baser sur un article du très médiocre "Boulevard Voltaire".
      La première scène montre l’armée française en train de se battre dans les rues de Dunkerque, et il est répété à moultes reprises dans le film que les français résistent aux allemands pour gagner le temps nécessaire à l’embarquement des soldats.
      Deuxièmement, une scène au début du film montre une colonne de soldats français refoulés au moment de l’embarquement sur un cargo, et quelques minutes après, une discussion entre officiers britanniques où il est mentionné qu’officieusement, les fantassins britanniques doivent être prioritaires à l’embarquement.
      Enfin, les britanniques, civils et militaires, sont dépeints sous toutes leurs facettes, de la plus lâche à la plus héroïque. Toute la trame du film tourne autour du tiraillement des protagonistes entre leurs pulsions de survie immédiate et leur faim d’héroïsme.
      Christopher Nolan est un très bon réalisateur, et le film est excellent. Au lieu de cracher sur le cinéma anglo-saxon en marmonnant "Pourquoi eux ?", nous devrions nous regarder dans un miroir en nous disant "Pourquoi pas nous ?". Nous sommes devenus cinématographiquement mauvais, ne devenons pas aigris.


    • #1778735

      Eric il l a tourné où ce film ?
      Rien que là tu as des autorisations administratives voire des incitations qui font que les francais ont eu leur mot à dire. Et par ailleurs Si lun des derniers films de woody allen à paris, tourné totalement en anglais avec une équipe americaine à reçu d énormes financements du ministère de la culture, je te mets mon billet que celui la aussi. Donc les francais sont impliqués dans cette opération antifrancaise. Et c est antifrancais car cela perpétue entre autre l’idée que les anglais sont courageux et que les francais au final se sont rendus sans combattre jusqu au bout. Même si une scène montre des français se battre. Ils pouvaient difficilement aller jusqu’à nier cela. Merde quand même.. C’est l’idée générale qui nous a fait tant de tort a l’international qui continue.

      Massachiel, il ne s agit pas de " cracher sur le cinéma anglosaxon" et de se dire " pourquoi eux et pas nous" mais de dénoncer une opération de propagande. Alors peut être un peu plus fine que certaines autres propagandes . Mais au final pas tant que cela. Il en ressort que les anglais ont fait un acte heroique de sauvetage et ont notamment bravement aidé des francais tant qu’ils ont pu ou je dis une bêtise ? C’est un mensonge historique des plus grossiers.

      Mais il semble que " l’honneur de ce que c’est que d être français", comme le disait mitterand à elkabash, soit une valeur qui se perde et qui échappent à beaucoup de monde. Tout patriote devrait être très remonté contre les anglais au sujet de dunkerque et de mers el kebir et dénoncer la duperie. Le reste est de la littérature pour enfants.


    • " Eric il l a tourné où ce film ?
      Rien que là tu as des autorisations administratives voire des incitations qui font que les francais ont eu leur mot à dire. "
      Et après ? C’est une blague ? Vous pensez sincèrement ce que vous dites ou c’est juste de la mauvaise foi ? L’administration française faisant plier Hollywood, bientôt sur vos écrans :-) Je n’insisterai pas. Bonne continuation.
      J’ajoute à l’attention de @Massachiel que si je suis d’accord sur une partie de sa critique, il faut selon moi faire le distinguo entre la nuance dans la caractérisation psychologique des personnages et le souci de véracité historique qui sont deux choses distinctes.


    • #1778816

      Mais eric, il s’agit pas de faire plier, il s agit de leur dire un " merde" suffisamment systématique et massif pour que leur manipulation ne passe pas.et la cela n a pas été le cas.

      Et encore une fois, j ai bien conscience que C est une propagande anglosaxonne et pas française.
      Alors quoi on n a plus le droit de dénoncer leur propagande ? Elle est excellente celle la...
      Selon toi la seule réponse c’est de faire un film de propagande à notre tour ? Genre mensonge contre mensonge ? Et ben non. Un mensonge aussi flagrant et qui nous est défavorable doit être dénoncé. Et tortiller du cul ne t’apportera rien. Ils te cracheront dessus encore plus. Ton zele dans la gentillesse ne sert à rien. Et dailleurs sans même faire une propagande, mais juste faire un film du point de vue français sur cet episode historique serait impossible au vue de la politesse français car il présenterait les anglais d’une façon si défavorable que cela ne serait pas acceptable. Pour les bonnes poires que nous sommes. Il suffit de lire tes commentaires.

      Pour la petite histoire, vas voir la fiche wiki anglaise du film Braveheart. Les anglais sont vexés car ils jugent le film " antianglais"...pour voir leur niveau de tolérance historique... qu’il dépeigne le roi edward longshanks défavorablement je suis d accord. Mais pas tous les anglais. Mais apres tout cela me dérange pas que les anglais le dénoncent. Tout cela pour te dire que c’est un peuple très fier qui n accepterait pas le dixieme de ce qu’ils font aux autres.


    • Vous n’avez rien compris à mes commentaires et partez dans tous les sens. No comment :-)


    • #1778917

      Mais eric, tu n’es pas si difficile à comprendre. Ne te fais pas trop d’idée. ..mdr..., par contre tu cherches des sens secrets et prétend que les autres se contredisent sans dire où. .. C’est pas gentil dis-donc...

      Tu dis donc :
      "C’est de la propagande mais il fallait pas s attendre à autre chose."

      Moi je dis que "c’est de la propagande, que l’on pouvait évidemment s attendre à autre chose car un film peut etre autre chose, et qu il est très sain de la dénoncer car elle nous dessert". Cela va pas plus loin. ni dans tous les sens. A partir de la en effet le débat est clos. Pas qu’il était si intéressant d’ailleurs.


    • S’attendre à autre chose qu’à de la propagande avec une production de cette envergure, faut-il être naïve au dernier degré. Vous dénoncez comme on enfonce des portes ouvertes, sérieusement !
      Par ailleurs, je ne vous ai pas dit que j’étais difficile à comprendre, au contraire, mais que vous ne m’aviez pas compris, ce qui n’est singulièrement pas la même chose. Bon mdr, comme vous dites.


    • #1779443

      Mais dis donc à te suivre il ne faudrait plus être choqué par la minute de la mémoire non plus alors...parceque le crif et les huiles qui contrôlent les programmes télé " ne peuvent pas s en empêcher et il faut être naïf (je suis du sexe fort donc c’est un masculin ici) pour s attendre à autre chose"

      On ira très vite plus très loin avec ta logique...

      Ps : N’oublies pas d écrire à E&R pour qu’ils suppriment la rubrique de la minute de la mémoire...


  • #1778273

    L’auteur est naïf ou malhonnête. Les français (une grande partie en tous cas) ne demandent que ça, mais sous l’idéologie dominante (elimination de l’état nation) et un gouvernement qui affirme qu’il n’y a pas de culture francaise et qui réecrit l’histoire dans les manuels scholaires, vous croyez vraiment que France télévision, le CNC ou Orange Studio vont réunir les fond pour faire un film sur Bouvines, Austerlitz, Camerone, Sedan ?
    Pourquoi pas une co-production "européen" d’Arte sur Verdun , avec le feu vert de BHL bien sur, pour exalter l’héroïsme et l’honneur du poilu français face à la folie meurtrière du haut commandement allemand ? On rajoutera Pétain comme protagoniste et la narration par Maurras.
    "Les francais n’ont qu’a produire leur propre cinema", L’auteur me fait doucement rire.


  • #1778288

    Comment dire... :

    Il y a peu, c’était la fête de la ville du Havre (500 ans).
    Premier ou 2eme port de France (selon ce qui est mesuré), 5eme (ou 6eme avec Marseille) port européen, à 90% rasé par bombardement anglais complètement inutiles (la ville n’avait qu’une petite garnison allemande retranchée sur les hauteurs).
    Le but : supprimer la concurrence pour les ports anglais.

    Machin Phillippe, actuel 1er ministre de l’ex-France, était l’ancien maire du Havre et à donc validé l’organisation de cette "fête".

    Concrètement :
    Un délire anglo-saxo. Un présentateur homo habillé en draqueen, que des chansons anglaises "I love New York" (cherchez l’erreur), par exemple.
    Rien sur l’histoire de la ville, rien sur le bombardement anglais (évidemment), rien sur la culture française, si peu sur les havrais (en fait un défilé avec des photos sur les havrais issus de l’immigration récente. Pour les autres, qui ont construit la ville depuis 500 ans, faudra repasser)

    Je vous relate ceci car ça va parfaitement de concert avec ce film anglais écrit et joué par des anglais pour des faits déroulés en France (au Nord également), et dont les français sont niés et volontairement omis de la réalisation... exactement comme pour la fête des 500 ans du Havre.

    Consternant.
    Jetez la télévision, consommez local si vous le pouvez et votez intelligent quand c’est possible.
    Et surtout continuez de ré-apprendre la vraie Histoire et de la diffuser. Merci ER.

    Cordialement.

     

    • #1778361

      Merci, commentaire d’une justesse qui fait chaud au cœur. J’essaye d’appliquer les conseils...


    • Le Havre, j’y vis.
      Je ne me suis pas déplacé pour assister aux "festivités" dont parle Houlala mais j’en ai eu un aperçu de chez moi... pas trop le choix...
      A un moment, une voix de tafiole a crié "Happy birthday, Le Havre !" comme au temps du bon roi François je présume...
      J’ai eu également droit aux hurlements de Catherine Ringer. Sais plus si elle a joué "Le p’tit train" mais si j’en crois la presse locale, elle a fait un four...
      Pour ce qui est des bombardements de 44, je pensais créer une association visant à les faire reconnaître comme crime de guerre. Qui a dit que ce serait du révisionnisme ?...


  • #1778299
    le 03/08/2017 par Georges 4bitbol
    Dunkerque : plaidoyer pour un (vrai) cinéma français

    Dunkirk, litles ships de la BBC, excluait déjà la part principale et héroïque de l’armée Française lors de l’évacuation du corps expéditionnaire britannique à Dunkerque.
    Les Français sont quasiment absents et secondaires, les Allemands fourbes et criminels. Des excécutions groupées de soldats ennemis par la werhmacht ont réellement eu lieu mais en 44/45 lors de l’opération des Ardennes et les victimes furent américains.
    Par ailleurs, beaucoup de personnes croient que les petits bateaux réquisitionnés emmenaient des soldats en Angleterre alors qu’il s’agissait d’embarquer les hommes des plages vers les navires au large. Les plages de Dunkerque, Malo les bains, Malo terminus, et ses environs sont des plages de sable fin en pente douce, marées d’ampleur.
    Les installations portuaires de Dunkerque détruites, sous le feu ennemi et les bombardements, les navires stationnaient au large, il fallait un va et vient de petits bateaux entre les plages et les navires.
    D’apres les souvenirs de ma famille, tous Dunkerquois, Rosendaëliens, l’avis d’évacuation urgente de la ville comme zone de guerre a été dramatique.
    Concernant la destruction de Dunkerque, comme pour ST Nazaire, la part des bombardements américains est loin d’être négligeable.


  • Personnellement j’ai trouvé le traitement des français sur Dunkerque très correcte. C’est clairement un film anglais, avec un côté « pont de la rivière kwai » mais c’est de bonne guerre parce que... c’est un film anglais.

    Si vous voulez des films français de guerre va falloir remonter a l’immense pierre schoendoerffer et son chef d’oeuvre la 317eme section (avec un budget a 3 patates) voir un long dimanche de fiançailles de jean-pierre jeunet.

    Pour ce qui est des français dans Dunkerque :

    (Attention pour ceux qui ne l’ont pas vu)

    - La scène de début dévoile des français qui sont les seuls à combattre sur terre les allemands sur un barrage avec un plan sur les visages que j’ai trouvé très héroïques : visages à la fois désespérés et déterminés. Court mais honorable.

    - plusieurs mentions des français qui tiennent le périmètre défensif.

    - le fuyard français est sur le même plan de couardise que les anglais mais avec la présence d’esprit de sauver ses camarades anglais.

    - les anglais en prennent énormément pour leur grade, les fantassins sont terrifiés et cherchent par tous les moyens a fuir.


  • #1778392

    Dunkerque ce n’est pas une des villes française qui a été littéralement rasée par les alliés sans considération pour la vie des populations autochtones ?


  • #1778399

    Les anglais savent faire des films et des séries, les français il faut croire que non. Pour entendre parler des français ou de leur histoire il faut donc attendre que des anglo-saxons en fassent un film. Lorsque les anglo-saxons veulent parler de leur histoire ils le font et savent le faire, avec des séries historiques comme the last kingdom par exemple : on peut attendre longtemps pour avoir l’équivalent français, ce ne sont pourtant pas les thèmes qui manquent pour la nation historique phare de l’Europe.. Mais faudrait-il déjà apprécier l’histoire de son propre pays pour commencer. Le problème est sans doute idéologique à la base.

    Même pour parler de Louis XIV ce sont les autres qui s’y collent, la série Versailles mondialement visualisée (135 pays...), qu’on peut trouver de mauvais goût, mais au moins ils le font, c’était à des français de le faire (avec plus de profondeur et de réalisme poétique, la french touch comme ils disent). Cerise sur le gâteau, la thématique se « vend » bien ; lu dans le parisien : « Je travaille pour plusieurs compagnies, la BBC, ITV ou Endemol, et je n’ai jamais vu une série se vendre aussi rapidement », observe la Londonienne Caroline Torrance, directrice de la fiction chez Banijay Rights, qui gère la vente de « Versailles » à l’international.

    Le dernier film encore flatteur pour l’esprit et l’histoire de France c’était il y a 17 ans... « le Roi danse », en français, acteurs français... mais là encore c’est un Belge ( Gerard Corbiau) qui s’y colle... Même la musique : ce fut bien un orchestre allemand (musica antiqua köln) qui ré-interpréta les musiques pourtant bien françaises de Lully, puisant même parfois dans un répertoire du grand compositeur laissé à l’abandon. Ce travail culturel reviendrait à qui en principe...

     

  • #1778403
    le 04/08/2017 par Francois Desvignes
    Dunkerque : plaidoyer pour un (vrai) cinéma français

    Boulevard Voltaire est un organe de propagande petit bourgeois REPUBLICAIN.

    Un canard de primaires supérieurs typique de la neo République des instituteurs ou de l’ex bourgeoisie bien pensante dont vous trouverez l’équivalent idéologique dans Radio Courtoisie et TV Libertés.

    C’est la même famille idéologiquement paupérisée pour avoir toujours voulu réconcilier la Croix et le diable pour ses petits avantages : proto républicaine et simili française.

    Comme ici, où ils ne voient pas que le film anglais fait par des Anglais sur des Anglais pour des Anglais sur un épisode héroïque de notre histoire qui est donc aussi la leur et à cause de cela, à leurs yeux nationaux et patriotes, d’abord la leur

    est donc en creux un réquisitoire contre l’idéologie mondialiste.

    Mais ce n’est pas cela le plus important de relever, c’est ceci :

    - De même que le Christ avait trois ennemis Anne Caiphe et Judas, ( idéologique, institutionnel, fraternel) la France a ses trois ennemis, (idéologique, institutionnel ET sociologique ) : les mondialistes, la république ET la gauche aux couleurs de la droite ie la droite aux couleurs de la gauche, ie TOUT LE PERSONNEL REPUBLICAIN. : quand comprendront-ils que français ou républicain, il faut choisir ?

    - A la différence du Christ, car nous ne sommes pas Dieu et notre destinée n’est pas de racheter mais de témoigner, partout où le mondialisme a voulu imposer sa loi de chaos et de sang, partout la résistance et la contre offensive s’organisent. Donc partout, SAUF dans la république, mère idéologique du mondialisme.

    C’est dans cette perspective que nous devons voir le film : si la résistance vient de faire sa jonction avec le 7 ième art , c’est que la résistance au mondialisme a DEJA gagné sa première bataille, la plus importante : celle préalable des idées.

    CE FAIT EST IRREVERSIBLE.
    (à cause d ela Croix mais c’est un autre sujet...quoique...)

    Donc je maintiens que la république et les républicains (embourgeoisés) sont des cons en plus d’être des traitres.

    Et qu’ils ne sont donc pas FRANCAIS

    B Voltaire n’est pas français : il est républicain.

    C’est-à-à dire anti mondialiste en carton soit mondialiste compatible
    Soit antichristique donc antifrançais

    La preuve par l’ exemple : quand ils manifestent contre le mariage pour tous, c’est pour jouer à l’engagé (mais sans rien casser) et promener leur chien.et les enfants.

    C’est cool.

    Quand ils baisent, ils mettent un kleenex pour pas salir les draps.

    Dieu les vomit.

     

    • #1778593

      C’est plutôt la vieille bourgeoisie hystérique de droite des campagnes, pleutre, traitre et germanolâtre.
      Le genre de vieux con qui préfère se faire baiser par un allemand et voir son pays se faire détruire par une Union Européen blanche que de serrer la main à un compatriote guadeloupéen noir qui a servi dans les forces françaises et qui mouille le maillot pour son pays.
      Et puis je suis désolé mais j’ai du mal à voir la différence entre un petit bourgeois republicain et un petit bourgeois catho. Les catho tradi, après avoir soutenu le traitre Fillon, se sont pour beaucoup rabattu sur le vote Macron avec la bénédiction de la hiérarchie ecclésiastique française.


    • #1778642
      le 04/08/2017 par Francois Desvignes
      Dunkerque : plaidoyer pour un (vrai) cinéma français

      @blutch

      C’est la République qui t’a enseigné que le Christ et donc les catholiques étaient des bites molles.

      Dieu vomit les tièdes

      Et les tièdes sont peut-être consulaires ou vaticanesques mais certainement pas catholiques

      J’ai téléphoné à Saint Pierre

      Il me l’a confirmé :

      " Il suffit qu’ils se disent républicains pour servir de merguez à Satan : ici, on n’aime pas les gens doubles et les tièdes"

      Tu vois : ceux que la République t’a désignés comme "catholiques" nous on les appelle "Judas" :

      Ils sont à vendre et à louer, c’est à cela qu’on les reconnait.


  • #1778408

    La morale de ce film est quand-même positive : des anglais qui galèrent pour quitter le continent européen afin de ne pas être broyés par les allemands et qui y arrivent, non sans mal, à la fin. Je ne sais pas vous, mais moi, ça me fait penser à cette grandeur de ce peuple Britannique lors du vote pour le Brexit ; cette grandeur qui, dans le fond, est la même que celle qui l’a fait tenir face aux bombes allemandes en 1941.


  • #1778442

    le problème en France serait le choix des acteurs . on aurait droit à Kad Merad, Lelouch, Elmaleh, Elbaz, etc.....
    à revoir l’excellent film "week end à Zuydcoote" avec des acteurs français.

     

    • #1778479
      le 04/08/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Dunkerque : plaidoyer pour un (vrai) cinéma français

      Patrick Bruel dans le rôle du héros qui, faisant fi de ses intérêts personnels, du courage à revendre (ainsi que quelques pantalons à 1 jambe) sauve la Fronce !

      La Vérité si je mens ! 4 : Dunkerque, après j’t’explique !


  • #1778453

    Déjà que notre propre histoire officielle est réécrite par des historien/propagandistes à la solde de l’enseigne de grande distribution "Novus Ordo Seclorum"...alors , un film...


  • #1778464

    Roger holeindre n’en parle t il pas dans son livre "réconciliation nationale"de la bataille de Dunkerque ?
    Me trompe-je ?


Commentaires suivants