Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

École ou propagande ?

De l’importance de s’émanciper des programmes scolaires

AteliER
Article initialement publié dans l'atelier E&R

L’enseignement est sans aucun doute, avec les médias de masse, un des meilleurs relais de l’idéologie dominante. Les programmes scolaires, drapés dans l’objectivité républicaine, permettent de distiller dans les esprits les plus jeunes des « acquis » clôturant par avance certains débats, imposant certaines vérités.

L’actuel ministre de l’Éducation Vincent Peillon s’est parfaitement illustré dans cet exercice, avec sa proposition de « cours de morale laïque » (devenu depuis morale « civique » pour rendre la ficelle moins grosse) [1], ou encore avec l’arrivée discrète d’une documentation à l’attention des enseignants visant à promouvoir la théorie du genre, sous sa forme la plus absolue, en vue d’une adoption générale dans les programmes [2].

La géopolitique et la question de la gouvernance mondiale sont elles aussi des sujets à travers lesquels la pensée unique s’impose, pas à pas, via les postulats établis et le vocabulaire employé. Dans les documents servant de ressources pour l’enseignement [3], la mondialisation économique et l’accroissement des interactions géopolitiques sont présentés par des réalités factuelles et statistiques qu’on ne saurait certes contester. Cependant, en ce qui concerne les causes, la mondialisation et toutes ses caractéristiques sont présentées comme un phénomène endogène, une voie historique inévitable. Assez logiquement, la question de la gouvernance mondiale est alors approchée comme une « nécessité » indiscutable, pour assurer des relais au marché et le réguler.

Les auteurs cités, qu’ils soient des défenseurs du libéralisme ou inspirés par la tradition « interventionniste » (Stiglitz, Krugman, ou le fondateur d’ATTAC Liêm Hoang-Ngoc, aujourd’hui député européen PSE, etc.) auront en commun de considérer l’État-nation comme enterré, au profit du « laisser faire » ou de structures de régulation d’échelles supranationales.

L’avenir de la gouvernance se trouverait donc dans les firmes internationales, garantes de l’optimisation des ressources, les ONG, garantes d’une démocratie participative, le G20, garant d’un pouvoir multilatéral, ou l’Europe, garante des intérêts occidentaux…

En bref, tous les débats existant autour de la légitimité de la gouvernance mondiale et de son caractère irrémédiable sont ainsi évincés de l’enseignement. Ainsi, toute défense de l’intérêt national bien compris est reléguée au niveau de passéisme ringard. On notera d’ailleurs que l’apprentissage de l’histoire de France s’est vu récemment considérablement élagué, tout comme celui de la langue française [4]. Ces phénomènes trouveront sans aucun doute une continuité dans la politique de Vincent Peillon, qui déclare par exemple souhaiter « alléger » les programmes du primaire [5].

L’enseignement contemporain présente le monde comme les tenants du pouvoir souhaitent qu’il soit vu. Sur ces bases, il est primordial de s’intéresser aux travaux exclus par l’école de la République. Après quelques lectures réellement alternatives, la très « démocratique » gouvernance mondiale qui nous avait été promise prend alors un tout autre visage.

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

59 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #446871
    le 26/06/2013 par Bijou
    École ou propagande ?

    Avec la suppression de l’école des instits, l’accession à l’éducation nationale de la génération mitterand, la piteuse mise en place de la méthode globale pour l’apprentissage de la lecture, la suppression des livres de Foch, de Pétain lors de la première guerre mondiale, et j’en passe des tas, notre Ecole n’est plus que le relais puant de la bonne pensée, du politiquement correct. A chaque réforme c’est pire, et maintenant, cela se voit....même nos enfants s’en rendent compte !
    L’enjeu scolaire se confond aujourd’hui avec celui des médias actuels : je désinforme, je manipule...
    Tous des moutons, mal élevés, mal éduqués...Voilà ce que l’on faire de nous !!

     

    • #447523
      le 27/06/2013 par pédago
      École ou propagande ?

      L’enseignement de l’Histoire en collège est une catastrophe : il y a 50 ans, en 6 eme, les élèves prenaient des notes pendant que le prof faisait un cours magistral, au bout d’une demi-heure on se massait parfois le poignet car on écrivait beaucoup . Et on devait apprendre la leçon d’une ou deux pages qui devait etre récitée au cours suivant, au tableau . Moyennant quoi on a acquis une solide culture historique . Aujourd’hui c’est totalement différend : on doit " partir du document ", c’est à dire faire commenter par les élèves une série de documents, en général ceux du manuel : en fait on apprend à l’élève à faire joujou à l’historien, "l’idéal" étant que ce soit la classe qui " fasse le cours " ; néanmoins il faut quand meme faire prendre " une trace écrite " sur le cahier de l’élève... résultat : les élèves en apprennent dix fois moins que leurs parents n’en ont appris . Ce qu’on apprenait il y a 50 ans en 6 eme, on l’apprend aujourd’hui en ...Licence d’histoire ! Louis XIV comme Napoléon viennent de disparaitre des programmes, et cela fait 30 ans que l’on ne parle plus de Richelieu ou de Louis XV aux élèves, roi qui a régné...50 ans ! Autre problème dans l’éducation nationale : il y a beaucoup trop de femmes chefs d’établissement, ou adjointes, elle sont nettement moins compétentes et sont plus emmerdantes que les mecs qui, du moment que vous faites votre boulot, vous foutent en général la paix . Les quelques emmerdes que j’ai eu dans ma carrière ont toujours été le fait de gonzesses vindicatives, pinailleuses et souvent de mauvaises foi . Et puis il faut faire gaffe aux Juives qui peuvent s’avérer très salopes , voire dangereuses , surtout si elles subodorent que vous n’etes pas toujours en extase devant les agissements de la Race Elue .


    • #451124
      le 30/06/2013 par Hervé
      École ou propagande ?

      Salut pédago.

      Vas lire tous les messages que j’ai déjà écrit sur le sujet des prof juives, dont une, quand j’étais au collège, était devenue prof d’anglais exprès. Vas lire la "réaction" qui se produisit quand, le jour de la rentrée - ma rentrée dans ce collège inique -, jour de mon premier cours d’anglais de toute ma scolarité, je lui déclinai mon identité et mes origines alsaciennes...

      Je ne recommencerai pas, j’en ai déjà abondamment parlé.

      Hervé


  • #446931
    le 26/06/2013 par dani
    École ou propagande ?

    trouvez moi un seul enfant qui n’a jamais pleuré pour ne plus aller à l’école ?
    cela est très révélateur de la soumission et du mépris de l’enfant qu’il s’y passe dans ces centres d’éducation et de lobotomisation.


  • #446934
    le 26/06/2013 par Simone Choule
    École ou propagande ?

    L’école républicaine est devenue une garderie d’Etat, dotée d’un catéchisme progressisto-maçonnique. Même le pire cancre mange de cette idéologie et la récite bien comme il faut quand les médias sollicitent son point de vue sur la société. Pas loin de chez moi, à Tourcoing, un lycée privé musulman réutilise les livres scolaires des années 50 et arrive à se placer....2e lycée de France. A mes compatriotes : ne mettez pas vos enfants dans l’école de la république si vous souhaitez en faire des hommes libres.

     

    • #447247
      le 26/06/2013 par Grindsel Tirédunevi
      École ou propagande ?

      Non, « premier » d’après eux. On est tombé bien bas...


    • #447314
      le 26/06/2013 par Starkamanda
      École ou propagande ?

      Ce lycée est dirigé par un islamiste notoire, même si l’intention est louable et la réussite au rdv ...


    • #447428
      le 26/06/2013 par Sly
      École ou propagande ?

      Un lycée privé musulman ? n°1 de France ? Ce n’est pas normal et je suis musulman ! Imaginez un lycée privé bouddhiste n°1 en Algérie...


  • #446947
    le 26/06/2013 par Larsène
    École ou propagande ?

    Déjà en CE2, sous couvert d’un gentil exercice de français, le sujet fourni par le cned était pourquoi l’euro c’est super bien, que ça garantissait la paix des peuples et blablabla...jsuis contente d’avoir retiré mes gamines de l’école, et d’avoir le nez directement dans leur cours pour bien avoir le temps de leur donner un autre point de vue et leur montrer comment on peut aussi avoir son propre avis.

     

    • #447076
      le 26/06/2013 par Un nouveau
      École ou propagande ?

      Je salut l’initiative courageuse ! Cela doit vous prendre du temps et bien des efforts. Ce n’est malheureusement pas à portée de toutes les familles, et je parle bien de celle qui se sont réveillées. Les contraintes économiques étant ce qu’elles sont (et Soral l’explique très bien), cela devient un luxe d’avoir un parent au foyer consacré à la gestion de la maison et à l’éducation des enfants.


    • #447170
      le 26/06/2013 par sid
      École ou propagande ?

      Une heure chaque jour avant de passer à table ce n’est pas grand chose, le week end au lieu d’aller à Ikea ou au centre commercial, vous pouvez emmener vos enfants à la cueillette voir de vrais fruits et légumes, les cuisiner devant eux.
      Et puis merde à leur système scolaire, QUAND MEME !


    • #447690
      le 27/06/2013 par Larsène
      École ou propagande ?

      Oui c’est vrai sid, nous oeuvrions déjà ainsi avant de les retirer de l’école, finalement nos habitudes n’ont pas tellement changé si ce n’est qu’elles ne se lèvent que lorsqu’elles ont eu leur compte de sommeil. Et en effet, deux heures de cours grand max et plein de temps pour jouer, vivre et faire ce que l’on veut. C’est de cette manière que je veux que mes filles envisagent la vie : comme une partie de plaisir avec très peu de contrainte. Je préfère leur faire prendre le pli dès maintenant.
      Pour ce qui est du luxe, mon mari est ouvrier de maintenance, et moi je suis assistante maternelle, je dois toucher 500 euros par mois. Nous avons une maison à la campagne qui nous coûte moins qu’une chambre de bonne à Paris, je n’ai pas de portable, pas de crédit à la conso, j’arrive à manger bio et à mettre des thunes de coté, incroyable pas vrai ? ;)
      Nous avons probablement juste d’autres priorités, tout simplement. Nous choisissons avec soin où nous mettons notre argent. (Bon, j’avoue qu’on a aussi un plan fuel pour chauffer la maison à 30 centimes le litre, ça aide...)
      Juste pour témoigner qu’en y regardant à deux fois, beaucoup plus de choses qu’on ne le croit sont possibles.


    • #449245
      le 28/06/2013 par sid
      École ou propagande ?

      Je te rejoint dans l’idée, pour ma part le terme : Education nationale, m’ènerve, l’éducation et la transmission des valeures c’est aux parents de le faire.

      une phrase qui résume bien ton mode de fonctionnement :

      La vraie richesse résulte de la pauvreté des besoins

      La danse avec le diable, gunter schwab, P.31


    • #450391
      le 29/06/2013 par kevorkian
      École ou propagande ?

      Dans la perspective d’enseigner moi-même à mes futurs enfants, quelle est la méthode à suivre, quelles sont les connaissances à leur donner et les manuels à conseiller ? Je peux leur enseigner l’orthographe, la grammaire, l’histoire, un peu de géo... par contre les sciences je m’en sens incapable ! Et avoir la fibre pédagogique ça ne s’improvise pas. L’urgence va être de se constituer en réseau entre parents qui mettront leurs compétences en commun.

      J’aurais tendance à penser que le plus important est d’éveiller leur curiosité, leur donner l’envie d’apprendre, le goût de la lecture, de chercher sans arrêt à comprendre le monde... et SURTOUT la capacité à s’indigner devant le spectacle de ce monde pourri, ce qui semble se perdre chez les jeunes d’aujourd’hui. Vaste programme, plus facile à dire qu’à faire.


  • #446961
    le 26/06/2013 par islamo-gaulois
    École ou propagande ?

    il n’y a pas longtemps,

    un ami m’a parlé de l’instruction de deux de ses enfants à l’école,

    voici deux exemples qui m’ont fait bondir au plafond :

    1) à la maternelle on montre des dessins-animés aux enfants avec deux poissons-gay qui s’embrassent. -> "trop michou"

    2) au collège on a dit a ma fille que pour la saint valentin, les filles de la classe devaient écrire un poème sur un papier en forme de cœur, et l’offrir à un garçon.
    - > "amour amour amour, (comme dirait dieudo) tu nous apportes bien des emmerdements"

    A quand les cours de fellation au collège, au nom de la prévention contre les MST.

    AS parlait de "parasitage sexuel" dans les écoles, a cause de la mixité,
    c’est encore pire, c’est un plan maçonnique pour accélérer la libéralisation sexuelle des individus.
    "mon cul est une marchandise, et j’en suis fière, car il vaut cher" :D

     

    • #447174
      le 26/06/2013 par sid
      École ou propagande ?

      D’ailleurs les loges maçonnique ne sont pas mixte (les vraies pas celle pour amuser la galerie et satisfaire l’égo des imbéciles), ils ne faut pas distraire l’attention des frères quand ils travaillent


    • #447221
      le 26/06/2013 par petit_poney
      École ou propagande ?

      A quand les cours de fellation au collège, au nom de la prévention contre les MST.



      Déjà fait depuis très longtemps mon frère.
      Je me souviens dans les années 90, les images limite pornos affichés dans le CDI de mon collège, la prof qui demande à un gosse de 13 ans de mettre une capote sur un gode de 20 cm...

      Les profs qui râlaient légèrement contre ça ou contre la vieille tarée qui venait tous les ans raconter ses histoires de chambre à air, étaient considérés comme fachos.


    • #447805
      le 27/06/2013 par Mimosa
      École ou propagande ?

      "parasitage sexuel" dans les écoles



      Publié sur E&R le 7 juin dernier, un documentaire d’Ivo Sasek intitulé "Les Ancêtres de la sexualisation précoce" (réalisé en 2011) dévoile ...je cite le texte d’introduction ... dévoile la volonté politique d’« éduquer » sexuellement les enfants dès le plus jeune âge en Suisse, notamment à travers le « programme 21 » rendant l’éducation sexuelle obligatoire à l’école. Cette tendance – mondiale – à la promotion de la sexualité infantile et de la théorie du genre trouve l’une de ses inspirations essentielles dans les travaux du professeur américain Alfred Kinsey, dont les méthodes et les résultats sont plus que controversés.

      J’ai regardé le film. J’en ai tiré une analyse en commentaire (je décris quelques scènes marquantes du film). Pour la lire, cliquer sur le bouton "Afficher les commentaires précédents" en bas de page (pour dérouler les commentaires masqués et faire apparaitre les deux commentaires successifs signés de "Mimosa"), puis chercher "Mimosa" (Ctrl-F est le raccourci pour pour déclencher une recherche dans la page).


  • #446963
    le 26/06/2013 par L
    École ou propagande ?

    « Les hommes naissent ignorants et non stupides. C’est l’éducation qui les rend stupides. »
    de Bertrand Russell, un ponte de l’élite mondialiste.

    Une autre citation :
    « [...] il est indispensable que l’éducation soit poussée beaucoup plus loin qu’elle ne l’est actuellement pour la plupart des gens, et qu’elle vise en partie, à développer des goûts qui puissent permettre à l’individu d’occuper ses loisirs intelligemment. [...] Les plaisirs des populations urbaines sont devenus essentiellement passifs : aller au cinéma, assister à des matchs de football, écouter la radio, etc. Cela tient au fait que leurs énergies actives sont complètement accaparées par le travail. »
    (Éloge de l’oisiveté, trad. Michel Parmentier, p.33, Éditions Allia, 2002 )

    Encore une :
    « [La propagande] est mauvaise quand elle mêle la mauvaise opinion et la bonne. Mais elle n’est pas mauvaise en soi. Ou alors il faudrait dire que toute l’éducation est mauvaise, puisque l’éducation est une manière de propagande. »
    (Ma conception du monde, trad. Louis Evrard, p.92, idées/nrf n°17)

    Une dernière pour la route :
    « Ce serait admirable de voir dans nos écoles un certain pourcentage de musulmans et de bouddhistes que l’on encouragerait à défendre leurs religions respectives contre la majorité des élèves d’obédience chrétienne. Voilà qui affaiblirait peut-être la force des convictions irrationnelles de chaque côté. »
    (L’Art de philosopher, trad. Michel Parmentier , p.18, PUL, coll. Zêtêsis, 2005)

     

    • #447181
      le 26/06/2013 par sid
      École ou propagande ?

      Merci pour ces citations, la première répond à une question que je me suis posé, pourquoi un être humain né vierge de toutes connaissances (disque dur vierge et formaté de bas niveau ), quand il commence à parler, on remarque sa soif de connaissance (accumulation d’octet), puis tout s’arrête et il regarde secret story...(reformatage de bas niveau)


  • #446983
    le 26/06/2013 par matrix le gaulois
    École ou propagande ?

    De toute façon que vous soyez un cancre ou un premier de la classe : dans tous les cas, l’avenir se résume à toujours plus d’études, de plus en plus longues, pour des boulots toujours plus merdiques (dixit Michel Drac)...alors, apprenez le minimum vital (lecture, écriture, calcul) et pour le reste...internet à haute dose...et sachez profiter de votre jeunesse (quitte à faire de l’école Buissonnière & KontreKulture)...car qu’on le veuille ou non nos maîtres nous prévoient un avenir de m*rde.


  • #446984
    le 26/06/2013 par ordekestion
    École ou propagande ?

    Il est temps que des psychologues dissidents nous informent de la meilleure façon d’expliquer aux enfants que ce qu’on dit à l’école n’est pas forcément vrai et qu’ils doivent plutôt écouter leurs parents sur certains sujets.
    Est-ce possible sans les perturber ?

    Il est temps aussi d’écrire des livres scolaires dissidents en particulier d’histoire. Ceux qu’ils étudieront avec leurs parents (si ces derniers restent encore responsables).

    Il est temps d’instituer une vraie contre-formation.

     

  • #446994
    le 26/06/2013 par L
    École ou propagande ?

    Voici un documentaire à voir : Le Cartable De Big Brother
    Il dévoile les projets de cette dictature d’Union Européenne pour réformer radicalement l’école et, à partir de là, le marché du travail en lui-même. L’éducation publique est au service du privé pour former de parfaits automates, travailleurs et incapables d’avoir une pensée libre pour se rebeller.
    C’est la folie pure des technocrates...


  • #447007
    le 26/06/2013 par Didier
    École ou propagande ?

    Livre pour enfants !!

    Il y a peu, au rayon livre pour enfant "chez carrefour" (fille / 7-10 ans environs) je cherchais un livre pour ma nièce, je tombe sur un bouquin au demeurant instructif, et après les 6 premières pages feuilletées, dès la septième on trouve la sexualité, et pour faire simple surement, le tout tient sur une seule page :

    - à dix ans les filles ont leur règles et les seins qui poussent (! !!!)
    - ensuite elles font des enfants (! !!!!!!!!!!!!)

    Bref, n’ayant pas à ce moment sur moi ni allumettes ni jerrican d’essence, j’ai fait demi-tour illico !

     

    • #447147
      le 26/06/2013 par Sered
      École ou propagande ?

      de toutes les façons si on se retrouve avec des élites communautaires et aimant la fraicheur sexuelle en haut de la pyramide, on se retrouve avec une société dont les mesures élitistes tendent à esclavager et s’assouvir sexuellement
      On voit un arbre à son fruit.


  • #447033
    le 26/06/2013 par chicotin
    École ou propagande ?

    L’idéologie imposée aux élèves par " l’Education " " Nationale " ne sert qu’à une chose : légitimer et conforter le pouvoir des dirigeants en place depuis 1945, " Afin qu’Auschwitz ne puisse plus se reproduire " .


  • #447036
    le 26/06/2013 par chicotin
    École ou propagande ?

    Dans l’Education Nationale, pour etre bien vu et donc peinard, il faut etre de gauche ou faire semblant de l’etre, ce que j’ai fait pendant trente ans, ce qui n’est pas brillant .

     

  • #447048
    le 26/06/2013 par chicotin
    École ou propagande ?

    Dans l’Education Nationale comme ailleurs, ce sont les sionistes qui tiennent le haut du pavé, ce sont les seuls à l’ouvrir dans la salle des profs et malheur à celui qui oserait les contredire, ils lui monteraient un turbin rapidement . Un jour je me suis égaré dans les couloirs de l’Académie de Paris, avenue Gambetta, j’ai rarement croisé autant de Juifs dans un grand immeuble de bureaux que dans celui-ci . Tous les lieux de pouvoir en "France" sont des Synagogues, y compris bien sur l’Archevèché de Paris ... de Parisalem plutot ... "Afin qu’Auschwitz ne puisse plus se reproduire"...


  • #447092
    le 26/06/2013 par chouardien
    École ou propagande ?

    pour moi du moment que le gamin sait lire, écrire, s’exprimer, compter, le reste c’est dans l’expérience et les bouquins.

     

    • #447509
      le 27/06/2013 par Sarah
      École ou propagande ?

      Et pourtant on passe 18 ans a un rythme ridicule pour apprendre des choses inutiles
      qu’on oubliera d’ailleurs à 60% et on sort de là complètement inhiber politiquement.


  • #447121
    le 26/06/2013 par S.R.
    École ou propagande ?

    Bien pire que tout, l’école a sans doute comme objectif le formatage de citoyens aux normes du nouveau monde, aussi tragique et criminel qu’il soit.

    En cours de 1ère S, on consacre au moins 3 mois à deux sujets : le SIDA et les vaccins. Evidemment aucun doute possible sur le bien-fondé de ces injections mortelles, le but philanthropique de GSK, Sanofi et ses frères, le lien certain entre un virus VIH introuvable et une maladie SIDA aux 1000 définitions.

    Si votre enfant ne comprend pas ces cours, ceci est normal, ils sont dénués de logique et de raisonnement scientifique, achetez-lui les livres de Sylvie Simon et il comprendra , peut-être sous le choc, mais il sera soulagé.

    Entres autres dépistages du cancer de la troisième phalange de l’orteil gauche et du douxième poil de l’avant-bras, même les cours d’anthropologie sont faux, mais ceci est encore une autre affaire. Seuls les cours de géologie peuvent ressembler à la réalité, le reste n’est qu’une fumisterie visant à recruter des ingénieurs pour Raytheon, Lockheed-Martin ou l’institut pasteur, afin qu’ils développent des vaccins qui iront stériliser les africains dont on souhaite la disparition pour que leur misère ne brouillent plus nos yeux.

    Les cours d’Histoire aussi peuvent être rayés en grande partie. A la poubelle les récits sur les égyptiens qui déplacent des pierres de 600 tonnes avec des cordes, Charlemagne et autres rois inventés de toute pièce pour complèter une frise historique dont on ne supporte aucun trou.

    Mais le pire est ce qui reste dans la mémoire des vivants, le miraculeux fake d’Appolo 13, seulement validé par une diffusion télévisuelle à échelle mondiale. Que dire des chapitres sur le 11 septembre et le terrorisme, alors que ce sont les assassins technologiques qui ont détruit leurs propres avec on ne sait quelle magie ( lasers de puissance doublées d’hologrammes, ondes scalaires, HAARP ? )

    On passera l’épisode de la shoah, vaste conspiration inepte de sens qui oublie que bien des allemands et des français honnêtes et sociables ont donné de leur vie pour sauver le monopole Rothschild.

    Triste éducation qui aurait du se limiter à enseigner la lecture et l’écriture au lieu de la théorie du gender. Il est temps d’aller questionner les professeurs et de leur offrir des livres pour les plus érudits, s’ils ont encore le courage d’étudier.

    Je penserai à retirer mes enfants de l’école après la maternelle, le troisième millénaire doit apporter des réponses et des solutions.


  • #447157
    le 26/06/2013 par Lelombric
    École ou propagande ?

    Salut à tous !
    Il serait pas mal pour ceux qui s’y connaissent un peu de parler des différentes options alternatives qui existent. Ca m’intéresse beaucoup personnellement.

    Salutations !

     

    • #447739
      le 27/06/2013 par chouardien
      École ou propagande ?

      Concernant l’option alternative, elle a pris forme - entre autre j’imagine - à la Ferme des Amanins, où une structure éducative spécifique est en place... Cherchez sur internet leur site et vous devriez trouver des réponses intéressantes, voyez aussi le site des Colibri sur Viméo...


    • #448105
      le 27/06/2013 par Mimosa
      École ou propagande ?

      Il y a aussi les écoles qui mettent en oeuvre la pédagogie Steiner (lien wikipédia). Voir le site : http://www.steiner-waldorf.org/

      J’ai un cousin qui a bénéficié d’une formation dans une école "Steiner" pendant son adolescence, jusqu’à 15 ans . Il m’a dit avoir adoré et avoir bénéficié notamment d’un apprentissage de savoirs-faire manuels et d’une ouverture d’esprit bien spécifique qu’il n’a pas rencontré chez beaucoup de ses contemporains.

      Ces écoles sont payantes, mais j’ai entendu sur la radio Ici & Maintenant qu’il est possible de trouver des accommodements dans certaines conditions.


  • #447194
    le 26/06/2013 par sid
    École ou propagande ?

    Le frère la truelle jules ferry nous avait prévenu, nous autres initiés, l’éducation nationale est faite pour extirper dieu du corps des enfants...


  • #447274
    le 26/06/2013 par anonyme
    École ou propagande ?

    "« [...] il est indispensable que l’éducation soit poussée beaucoup plus loin qu’elle ne l’est actuellement pour la plupart des gens, et qu’elle vise en partie, à développer des goûts qui puissent permettre à l’individu d’occuper ses loisirs intelligemment. "

    très juste !
    Vivianne Forrester dans "l’Horreur économique" aborde aussi ce thème et dénonce l’enseignement réduit à l’acquisitions de "compétences" bonnes pour les patrons et servant tout juste à (peut-être !) trouver un emploi.


  • #447293
    le 26/06/2013 par chicotin
    École ou propagande ?

    Les profs de Lettres ou d’Histoire-géo sont des fonctionnaires c’est à dire des larbins , ce qu’on leur demande avant tout c’est d’etre soumis et dociles . Un prof qui se rebifferait le moindrement se ferait très vite éjecter . Le problème des profs d’Histoire c’est qu’ils sont obligés d’enseigner une Histoire Officielle à laquelle ils ne croient absolument pas , pas si cons ! Je n’ai jamais demandé à mes collègues s’ils croyaient au baratin convenu que nous débitons aux élèves, pour ne pas me faire repérer, mais , à part des cons finis qui sont tout de meme très rares dans l’EN , je pense que la plupart pensaient comme moi, on faisait le boulot pour manger , comme les profs d’Histoire devaient le faire en URSS du temps de Staline .

     

    • #448483
      le 27/06/2013 par PROF 93
      École ou propagande ?

      N’exagérons pas non plus... quand un prof ferme sa porte, il n’est surveillé par personne. Et puis, le système se délite... entre le personnel de direction qui est de plus en plus choisit pour sa personnalité de couille molle soumise (ce qui veut dire aussi facilement impressionnable, et qui ne veulent surtout pas faire de vagues) et les inspecteurs qui vous disent parfois en privé qu’il faut faire les programmes d’il y a 40 ans (cad 70% d’histoire, 30% de géo... et pas d’éducation civique !), et qui, de toute façon, sont bien obligé de reconnaître que vous tenez vos classes et que les élèves ont vraiment l’air d’apprendre. Ce qui suffit à ne pas être emmerdé, sauf si les parents s’en mêlent (et surtout s’ils alertent la presse).
      Quand à la salle des profs, ca bouge... difficile de demander à un prof d’enseigner des choses qu’il sait être faux (ou plus exactement : peine perdue... en tout cas j’espère) ; difficile pour lui de ne pas remarquer que la présence ou non d’une figure paternelle a une certaine influence sur l’éducation du gamin qu’il se farcit toute la journée ; difficile aussi de ne pas voir les dégats causés par le pédagogisme excessif (dans mon établissement, il y a unanimité sur ce point... ) ; difficile de préparer (déjà à contre-coeur) une épreuve d’histoire des arts déjà très simple et de "saborder" encore son boulot en mettant la moyenne à tout le monde (comme il nous a été officieusement demandé... ce que nous avons tous refusé) ; ...
      Dernièrement, un collègue m’a avoué qu’il pensait que la "gôche" faisait encore pire que la "drouâte" en matière de destruction de l’EN... j’en ai profité pour lui glisser que pour moi, Le Pen était plus respectable que ces guignols de l’UMPS, il a désapprouvé mais ne m’a pas pour autant "exclu" ni fait une réputation de "facho" auprès de tous les autres collègues. Bref, ici comme ailleurs, ca bouge, lentement mais sûrement.
      En revanche, inutile de se la jouer à la Vincent Reynouard et de tout assumer au grand jour tout seul : nous ne sommes que des profs, la bonne démarche est celle de la désobéissance civile.... en commençant par enseigner un peu de juste logos aux élèves, c’est encore le plus important.


  • #447308
    le 26/06/2013 par SERVITEUR
    École ou propagande ?

    Ce qui faut determiner
    Le mensonge par ommission
    Le mensonge par ajout
    Le mensonge par simplification
    Le mensonge par erreur
    Le mensonge par changement
    Le mensonge par Lapsus
    Le mensonge delibérer
    Ce qui faut imposer
    La vérité par constatation
    La verité par recoupement
    La verité par la logique
    La verité par temoin
    On n’est mieux armé pour determinier le vrai du faux


  • #447354
    le 26/06/2013 par Markovitch
    École ou propagande ?

    Il reste "l’école à la maison" !

    C’est ce que faisaient certains dans les pays d’Europe Centrale et de l’Est.

     

    • #447464
      le 26/06/2013 par joseph
      École ou propagande ?

      il faut une culture générale solide, du temps et, plus que tout, le sens de la pédagogie pour instruire des gamins..tout le monde ne peut pas le faire.


    • #447689
      le 27/06/2013 par anonyme
      École ou propagande ?

      Tout à fait. Et contrairement aux idées reçues, il ne faut rien du tout, si ce n’est la volonté d’accompagner ses enfants sur leur chemin, et la confiance. Ce sont les enfants qui apprennent (après tout, vivre, c’est apprendre !), de manière autonome : l’éducation n’est pas transmission. L’école à la maison peut offrir à l’enfant l’opportunité de gérer ses apprentissages (formels et informels), de vivre ses intérêts et ses passions comme il le souhaite. De devenir son propre éducateur. Pour cela, il faut nécessairement la confiance des parents.


  • #447393
    le 26/06/2013 par anonyme
    École ou propagande ?

    La liberté pédagogique existe encore et elle est utilisée.
    Bizarre tous ces gens qui parlent de choses qu’ils ne connaissent pas.
    L’école gêne l’Empire, la décrédibiliser oeuvre pour lui. Un article qui tire ses sources du Figaro ... no comment ...


  • #447447
    le 26/06/2013 par hourra
    École ou propagande ?

    " ils s’ennuient comme des rats morts" dixit un ex ministre de l’EN dont les enfants étaient inscrits dans le privé . Il savait le pourquoi. Les élèves sont gardés et non instruits " socle commun des connaissances" oblige, socle minimum oui. Aucune formation pour amener l’élève à critiquer,abstraire et réfléchir.
    ah et l’histoire des arts penchez vous sur les sujets ! Cela tourne toujours autour de Primo Lévi , du dernier roman qui parle de l’enfant sauvé par un prêtre ( j’ai oublié le nom de l’auteur),Guernica etc ..... dossier noté par vos profs
    Quand mes enfants étaient au collège ,lycée je lisais avec eux en premier chef les cours d’histoire , les livres sélectionnés par les profs de français et on discutait souvent dans la cuisine,dans la salle à manger ou de bain. Je poussais la vigilance jusqu’aux dessins animés et je suis fière de mon travail, je pense que j’en ai fait des hommes et femme libres.
    Je suis dans le système et je l’ai combattu comme j’ai pu et en cela j’ai aussi sauvé quelques élèves mais ceux qui parlent de liberté pédagogique se leurrent même en mathématiques on ne l’a plus.
    Une " j’en suis revenue"

     

    • #447701
      le 27/06/2013 par Larsène
      École ou propagande ?

      Bravo hourra, ton témoignage me conforte. Oui, école ou pas, on peut toujours rattraper derrière en discutant au maximum avec nos enfants et en leur montrant perpétuellement comment remettre sans cesse en question ce qu’on nous montre comme d’indiscutables vérités.


    • #449956
      le 29/06/2013 par MARTY
      École ou propagande ?

      A propos de mathématiques, il suffit de voir comme le sujet du brevet est tendancieux idéologiquement : on fait de nos enfants de petits statisticiens qui doivent calculer les disparités de salaires hommes/femmes par exemple.
      Les réponses doivent être justifiées nous dit-on, sauf mention du contraire, ce qui est dit dans la majorité des exercices !
      J’ai de la peine pour les enfants qui doivent ingurgiter ces conneries, tout est à teneur technologique soit disant, avec des "copies d’écran", dans le sujet...Mais où sont les math bordel !!!!


  • #447530
    le 27/06/2013 par Mimosa
    École ou propagande ?

    Si je peux me permettre un petit rappel, le principe (à visée pédagogique) d’outils de production de synthèses d’informations sourcées type Zino/Zind est à méditer :

    - la capacité de produire facilement et visionner un montage d’extraits vidéos avec des discours (optionnels) de liaison entre les extraits, ainsi que la capacité de remonter à la source des extraits par un simple clic, entre autres (Zino) ;

    - la télé interactive - on peut lui poser des questions - construite collaborativement (Zind)

    Zin[o|d] a été initialement présenté sur E&R ici, détaillé un peu .

    J’invite à considérer ceci, qui mène à la synthèse actuelle. Et plus vastement, voici toutes les pièces conceptuelles que j’ai posées : http://linuxfr.org/tags/zino/public

    Les développements sont en cours et convergeront nécessairement, si la communauté humaine le souhaite.

     

    • #447695
      le 27/06/2013 par Mimosa
      École ou propagande ?

      A l’échelle d’une école, avec des ressources multimédia stockées localement, on pourrait imaginer avoir Zin[o|d] en production en autarcie, pour ainsi dire (dans un cadre limité, non ouvert sur l’Internet)

      Mais avec l’échange par Internet, nous avons besoin de nous appuyer sur des bases solides pour avoir :

      - les capacités (simple d’usage) d’authentification / chiffrement / contrôle d’intégrité / anonymat ;
      - la décentralisation (du stockage, du calcul si besoin) et la fédération (un point d’entrée unique choisi sur le réseau fédéré permet d’accéder à tout le contenu autorisé, y compris celui stocké sur d’autres machines du réseau fédéré) ;
      - la robustesse aux attaques, aux pertes de données...

      Le projet majeur "FreedomBox" promet ces bases solides, qui concernent chaque internaute lucide à court terme !

      Pour ceux qui découvrent, voici un point d’entrée officiel dans le projet. On y trouve notamment des explications dans le cadre de conférences filmées. Le 3e lien de mon précédent commentaire mène à des explications de ma part en français sur ce projet. Chercher les occurrences de "FreedomBox" (dans cette page, pour faire court).

      Le projet est en développement et progresse vers la stabilisation de la version 1.0. Pour les hackers compétents qui voudraient participer, voici les liens d’actualité :

      - Leaving the public cloud : https://wiki.debian.org/FreedomBox/...
      - ExampleProjects : https://wiki.debian.org/FreedomBox/...
      - TODOs for 1.0 : https://wiki.debian.org/FreedomBox/...
      - BetaReleaseTodos : https://wiki.debian.org/FreedomBox/...
      - UnscheduledTodos : https://wiki.debian.org/FreedomBox/...

      Le projet "FreedomBox" devrait être l’objet de présentations spéciales aux RMLL (Rencontres Mondiales du Logiciel Libre) du 6 au 11 juillet 2013 à Bruxelles. Il y a une entrée dédiée sur le site officiel des RMLL (mentionnée en bonne place dans le menu du bandeau gauche du site). Pour l’instant la page dédiée n’est pas garnie mais on peut s’attendre à la voir se remplir d’ici là.

      Faites circuler ces liens parmi vos amis, notamment les gens compétents en informatique et particulièrement les adeptes du logiciel libre et matériel libre


    • #447743
      le 27/06/2013 par Mimosa
      École ou propagande ?

      Pour votre information, sur des sujets connexes, il y aura dans le cadre des RMLL 2013 à Bruxelles (Rencontres Mondiales du Logiciel Libre) quelques réunions plénières, dont notamment :

      - Table ronde politique : Pouvoir, Technologie et Liberté ( anglais / débutant / Mardi 9 juillet, 11h-12h20 ) ;
      - Quelles réformes nécessaires pour une culture libre ? (anglais / débutant / Mercredi 10 juillet, 10h-12h20 ) ;
      - Comment maintenir les libertés dans le cloud et au-delà ? ( anglais / débutant / Mercredi 10 juillet, 14h-16h ).

      Je profite de l’occasion pour vous proposer une sélection de conférences qui pourront intéresser du monde par ici :

      - "Anonymat et contournement de la censure avec Tor" [FR / lundi 8 juillet / 11h40 / 40 minutes] ;
      - "OpenplacOS : Automatisez votre système DIY" (DIY pour "Do It Youself") [FR / niveau débutant / lundi 8 juillet / 15h20 / 40 minutes] ;
      - "Vers un design libre" [FR / niveau débutant / lundi 8 juillet / 16h20 / 60 minutes].

      ...Et spécialement pour maximiser la sécurité de vos serveurs, E&R et les autres :

      - "Audit de CMS, demandez plus que la version" (sécurité du code serveur) [anglais / niveau confirmé / lundi 8 juillet / 17h00 / 40 minutes].


  • #447583
    le 27/06/2013 par Bromelia
    École ou propagande ?

    Curieusement les méfaits de l’usure ne sont jamais enseignés comme source des crises économiques, les guerres, les révolutions, les génocides.

    Selon l’école l’économie c’est quelque chose d’aléatoire, un peu comme la météo.
    Selon l’école, les guerres et les génocides c’est parce qu’il y a des « bons » et des « méchants ».

    L’usure serait-elle une valeur laïque ?


  • #447711
    le 27/06/2013 par olivier
    École ou propagande ?

    Ce n’est pas nouveau, l’école de Ferry était là pour faire des bons petits soldats et des bons petits ouvriers dociles. Je me suis demandé si on n’avait pas perdu la seconde guerre mondiale à cause de cette école qui faisait faire des hommes soumis et non des hommes libres et responsables. Il faudrait poser la question, les généraux de 14 n’ont pas du connaître cette école.
    Puisque l’industrie n’est plus un secteur clef, l’école est là non seulement pour garder les enfants quand les parents travaillent (8h-17h mêmes horaires que les parents comme par hasard), mais aussi pour faire des consommateurs. Il n’est plus besoin de lire comme on le fit jadis p+a=Pa, mais de savoir reconnaître des mots, et de différencies coca de pepsi, ou nike de reebok.

    En réfléchissant sur les sciences, je me suis aperçu ce qu’on enseignait comme vrai, que cela soit en histoire, sciences, philosophies.... n’avait pour but que de maintenir en vie le système. Même la science est au service du pouvoir. Regardez la théorie de Darwin, en développant des théories sur la lutte du plus fort, le racisme et l’athéisme, elle répondait très exactement au besoin de la société anglaise de l’époque et contemporaine qui était capitaliste, raciste et athée. Comme par hasard, après 45, on ne fait plus dire à Darwin que les races existent...

    Je vous envoie à Ivan Illich qui était contre l’école obligatoire, selon lui, on n’a pas besoin d’apprendre dans une école qui nous enferme dans un savoir. Il donne comme exemple les langues. La langue maternelle n’est pas apprise à l’école mais au sein de la famille et de la société, les langues étrangères sont apprises à l’école, comme par hasard, on connaît mieux la première.
    L’école, la fac, les grandes écoles ont tendance à uniformiser les pensées et d’empêcher l’émergence d’une pensée opposée.
    Si vous prenez les plus grands historiens, économistes... La plus part n’ont pas fait la fac d’histoire pour certain et d’éco pour les autres. Le seul prix nobel de l’économie français Maurice Allais n’avait pas reçu de formation en économie !
    A l’époque morderne voir médiéval, les scientifiques étaient des nobles et des clercs car ils avaient de l’argent indépendamment de l’Etat ou de tout organisme ou du marché et pouvaient faire des recherches en toute indépendance.

    Ceux-ci est l’essence même de l’école obligatoire.


  • #447736
    le 27/06/2013 par Guy
    École ou propagande ?

    Imaginons un cours d’Histoire de l’an 2100 :

    Avant, les humains étaient regroupés en "Nations" qui se faisaient la guerre sempiternellement. Mais depuis que le monde s’est unifié, que nous parlons tous la même langue, nous vivons en paix.
    à part quelques terroristes ça et là, nous pouvons affirmer que nous progressons, tout est enfin sous contrôle : les individus, la pensée, le corps.

    Bienvenu dans le Meilleur des Mondes.

     

    • #448137
      le 27/06/2013 par C...
      École ou propagande ?

      Tu sais, c’est comme la reproduction exclusivement entre membres d’une seule et même espèce, il y dégénérescence.

      Il en va de même pour la culture, Ce Meilleurs des Mondes a une durée de vie par définition assez courte et une fin inévitable de médiocrité. Chacun son truc.


  • #447816
    le 27/06/2013 par Scmitas
    École ou propagande ?

    Grâce à des problèmes de santé et une famille éclatée, j’ai eu une enfance très difficile et n’est donc pas pu fréquenter les écoles correctement. J’ai donc pu garder mes instincts et mon cerveau intacts, sans parasites intermédiaires (nous naissons tous avec un potentiel d’intelligence).
    J’ai eu 4 enfants (de 1980 à 1989). Pas de télévision le soir.
    Pour les devoirs, je trouvais ridicule les "apprendre par cœur",
    sauf les tables des multiplications. Sur les leçons, cela faisait
    partie de nos discutions aux diners. Je leur demandais "qu’est-ce
    que vous en pensez, vous ? Et chacun de donner son avis.
    On fréquentait les bibliothèques le mercredi. Et surtout, quand un doute sur leur éducation se présentait à moi, je laissais parler mon cœur et mon bon sens, et j’ai la chance aujourd’hui, de me rendre compte qu’ils ne m’ont jamais trompée.


  • #448343
    le 27/06/2013 par Arthur
    École ou propagande ?

    Nous, les jeunes du XXIème siècle, sommes une génération d’abrutis. Quand je vois avec quelle élégance mon grand-père - qui n’a que son certificat d’études - parle et écrit le français, je suis rouge de honte.


  • #448953
    le 28/06/2013 par thihen42
    École ou propagande ?

    Il y a 2 jours, l’OCDE a pointé les lacunes des élèves français en géographie et en histoire !
    Conclusion de certains universitaires experts car comme toujours on demande à des pompiers pyromanes leurs solutions pour éteindre le feu : Ces résultats calamiteux sont le fruit d’un enseignement prodigué trop encyclopédiste !
    Ainsi, d’après ces cons ou plutôt ces salopards, les petits français deviennent des crétins ignares parce qu’on leur en demande trop !
    On croit cauchemardé !


  • #455429
    le 04/07/2013 par lafrousse
    École ou propagande ?

    l’effacement des genres sexuels est au programme,et ceci est voulu depuis longtemps.Les écoles doivent maintenant véhiculer une "image positive du changement de sexe,du travestissement,des mariages homosexuels et de tous les aspects de la bisexualité et de l’homosexualité" (Bruce Shortt). Une manière de saper les fondements de notre société...insidieusement.
    J’ai peur,très peur pour l’avenir.


Afficher les commentaires suivants