Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Esclavage : le CRAN veut supprimer les références publiques à Colbert

En dernière instance, quels intérêts sert l’effacement de l’histoire de France ?

Des lycées, des rues portent son nom mais qui se souvient que Colbert était l’auteur du Code noir et le fondateur de la Compagnie des Indes occidentales ?

Avant que Libération ne publie son dossier du 23 août, la plupart des commentateurs français se sont contentés de dénoncer, à juste titre, l’attentat à Charlottesville, la statue du général Lee, les adeptes de la white supremacy, l’attitude du président Trump et le racisme américain en général (qui se maintient à un niveau très élevé, il est vrai), sans jamais voir la poutre dans l’œil de la France. Que dire de toutes ces rues qui portent des noms de négriers comme Balguerie et Gradis à Bordeaux (ville d’Alain Juppé), Grou et Leroy à Nantes (ville de Jean-Marc Ayrault), Masurier et Lecouvreur au Havre (ville d’Edouard Philippe) ?

La plupart des maires des villes concernées affirment qu’il ne faut pas changer ces noms, car il convient, paraît-il, de conserver la trace des crimes commis. Mais les noms de rue ne servent pas à garder la mémoire des criminels, ils servent en général à garder la mémoire des héros et à les célébrer. C’est pour cela qu’il n’y a pas de rue Pétain en France. D’autres proposent que l’on conserve ces noms de rues, avec une petite explication. Mais même avec une mention expliquant sa vie, son œuvre, une « rue Pierre Laval, collabo » ne serait guère plus acceptable. C’est pour cela qu’il n’y en a pas non plus. Ce n’est donc pas une solution. Et si l’on veut vraiment transmettre la mémoire, pourquoi ne pas proposer plutôt des rues au nom de Toussaint Louverture, le héros haïtien, ou au nom de Champagney, ce village français dont les habitants prirent fait et cause pour les victimes de l’esclavage, pendant la Révolution ? Il faudrait donc se poser cette question : lequel des deux pays est le plus problématique, celui où il y a un conflit autour de la statue d’un général esclavagiste, ou celui où il y a à l’Assemblée nationale une statue de Colbert, une salle Colbert, une aile Colbert au ministère de l’Economie, des lycées Colbert (qui prétendent enseigner les valeurs républicaines), des dizaines de rues ou d’avenues Colbert, sans qu’il y ait le moindre conflit, la moindre gêne, le moindre embarras ? Et pourtant, Colbert est l’auteur du Code noir, celui qui a organisé en France ce crime contre l’humanité, et aussi le fondateur de la Compagnie des Indes occidentales, de sinistre mémoire. N’est-il pas choquant que personne (ou presque) ne soit choqué ?

Lire la suite de l’article sur liberation.fr

À la source du totalitarisme droits-de-l’hommiste, une idéologie,
à découvrir chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

33 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1792591

    Effacement de tout élément historique qui ne corrobore pas l’idéologie du Parti... Relisez vite "1984" de George Orwell ! On approche à grands pas du système décrit dans ce roman.

     

    Répondre à ce message

  • #1792629

    Dieudonné devrait peut être expliquer au cran (en lettres minuscules) que leurs pleurnicheries sont plutôt contre-productives. Parce que, personnellement, depuis le reportage de Vincent Lapierre à château rouge et maintenant les chouineries du cran, la communauté africaine commence sérieusement à me gonfler dans les mêmes proportions que l’autre communauté également chouineuse......

     

    Répondre à ce message

  • La Grèce antique et l’empire romain étaient des civilisations esclavagistes.

    Personne n’a encore proposé de dynamiter l’Acropole, le Colisée et le pont du Gard ?

     

    Répondre à ce message

  • Le changement de population conduit au changement de mémoire, c’est simple et mécanique.

    Avec 5% de noirs en France on pense à enlever Colbert, avec 20% de noirs demain toute une partie des références historiques françaises seront considérées comme hostiles à une partie de la population française et bannies définitivement, et d’autres références liées à l’histoire des noirs seront introduites dans les manuels scolaires, les rues, etc.

    l’Assimilation n’existe pas et n’est qu’une illusion française, des populations étrangères ce sont des cultures étrangères, des références étrangères et des mémoires étrangères, et aussi .. tout un ensemble de comportements, codes, valeurs, etc.. différents.

    croire qu’un africain ou un étranger en général peut devenir la copie conforme du Français moyen, partageant la même histoire (sans partager les mêmes ancêtres !), les mêmes références, les mêmes sensibilités, codes sociaux, valeurs profondes, etc .. est typique de l’idéologie républicaine, assimilationniste, niant les différences ethniques, et déconnectée de la réalité.

     

    Répondre à ce message

  • #1792680
    Le 30 août à 21:59 par Jean Le Chevalier
    Esclavage : le CRAN veut supprimer les références publiques à Colbert

    La France est grande, et ces minables donneurs de leçons n’arriveront pas à la salir...Ils ne représentent qu’eux même, des losers dont la vie doit être bien triste et inutile pour se perdre dans des combats stériles et communautaristes...

     

    Répondre à ce message

  • L’art de détruire quand on est incapable de construire.

     

    Répondre à ce message

  • Hahaha, à la vitesse où vont les choses je ne donne pas longtemps au Camp du Bien pour être obligé de scier la branche sur laquelle il est assis. Fini les boulevards Voltaire et les lycées Jules Ferry... Ça va être fun de voir fleurir les avenues Black M et les collèges Didier Morville xD

     

    Répondre à ce message

  • #1792733

    Exit Colbert !!!!!!

    Normal , le premier article de son "Code Noir" fait comprendre que le commerce d’esclaves était majoritairement aux mains de la communauté que l’on ne peut citer et que et que ce marché lui était dorénavant interdit.

    Article 1er : Voulons que l’édit du feu Roi de Glorieuse Mémoire, notre très honoré seigneur et père, du 23 avril 1615, soit exécuté dans nos îles ; ce faisant, enjoignons à tous nos officiers de chasser de nos dites îles tous les juifs qui y ont établi leur résidence, auxquels, comme aux ennemis déclarés du nom chrétien, nous commandons d’en sortir dans trois mois à
    compter du jour de la publication des présentes, à peine de confiscation de corps et de biens.

    Une décision que ne semble pas apprécier le CRAN

     

    Répondre à ce message

  • #1792762

    Comme par hasard : on demande à déboulonner les statues de Colbert, grand ministre de l’économie du roi, et pas celles de Jules Ferry, Voltaire ou Diderot, instigateurs du régime actuel. Comme par hasard !

     

    Répondre à ce message

  • Dépassés en nombre, à la fin, les derniers blancs d’Europe de l’ouest qui auront encore un souvenir national seront physiquement exterminés par leur propres enfants, embrigadés par l’éducation et la télé, applaudis par tout ce que leur monde contiendra d’idiots et de traitres, incapables de voir qu’ils seront eux aussi, les prochains. Car l’immense majorité des jeunes blancs sont des dévôts inconscients de la religion mondialiste : l’antiracisme. Pour eux, refuser d’être anti-raciste, c’est être forcément raciste. Rien ne peut exister en dehors de ces deux concepts. Ce refus ne peut en aucun cas être le fruit d’une volonté de préservation ne notre culture et de nos valeurs. Ces gens sont des croyants, rien ne peut exister en dehors du dogme. Ils peuvent tous comprendre que l’on veuille sauver la diversité animale par des programmes de préservation, mais tous refusent de préserver la diversité culturelle et raciale humaine. Idéologiquement reprogrammés, les derniers blancs épouseront des noirs, tout fier de mettre fin à leur propre race. Le français sera progressivement remplacé par l’anglais, alors, après le sang national, toute conscience nationale aura disparu et la grande dictature mondiale pourra avancer vers l’est. Les dernières consciences qui ne se seront pas suicidées tenteront des actes violents seront impitoyablement pourchassés. Les médias les qualifieront de terroristes d’extrême droite, accélérant par là leur destruction idéologique.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents