Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

États-Unis : Des agents chinois inculpés pour l’un des plus gros piratages de l’histoire

Les États-Unis ont annoncé lundi l’inculpation de quatre agents chinois pour le piratage de données personnelles de l’agence de crédit Equifax, qui avait touché près d’un Américain sur deux en 2017 et était resté mystérieux jusqu’ici.

 

Il s’agit de « l’un des plus gros piratages de données de l’histoire », avec environ 145 millions de victimes aux États-Unis, a rappelé le ministre de la Justice Bill Barr lors d’une conférence de presse. Des clients d’Equifax, dont le rôle est de collecter des données personnelles de consommateurs sollicitant un crédit, avaient également été affectés au Canada et au Royaume-Uni.

Après deux ans d’enquête, Wu Zhiyong, Wang Qian, Xu Ke et Liu Lei ont été inculpés la semaine dernière à Atlanta pour association de malfaiteurs en vue de commettre une fraude informatique, de l’espionnage économique et une fraude aux communications. Membres d’une unité de recherche de l’armée chinoise, ils se trouvent en Chine et ne peuvent être arrêtés. « Mais un jour, ils commettront une erreur et nous serons là », a assuré le directeur adjoint de la police fédérale, David Bowdich.

 

Mise en garde au gouvernement chinois

Ils sont accusés d’avoir exploité une faille dans un logiciel utilisé par Equifax sur son site de résolution des litiges. Une fois introduits dans le système informatique de l’agence, ils sont soupçonnés d’avoir obtenu les noms, dates de naissance et numéros de sécurité sociale de 147 millions de personnes, et les numéros de permis d’au moins dix millions d’Américains.

« Ce vol n’a pas seulement causé d’importants dommages financiers à Equifax, mais a (…) imposé des coûts et un fardeau substantiels à tous ceux qui ont dû prendre des mesures pour se prémunir contre l’usurpation de leur identité », a souligné le ministre, en adressant une mise en garde à Pékin. « Nous rappelons au gouvernement chinois que nous avons la capacité de lever le voile d’anonymat qui recouvre Internet et de retrouver les pirates que le pays déploie régulièrement contre nous », a-t-il dit.

Lire l’article entier sur 20minutes.fr

La Chine aussi surveille, sur E&R :

 






Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • huawei est attaqué depuis plusieurs mois en arrière.

    https://www.youtube.com/watch?v=Hvn...

     

    Répondre à ce message

  • #2386011

    le "Petit scarabée" d’Amérique a oublié que la Chine qui comptait déjà plusieurs millénaires de Civilisation du renseignement l’as vu grandir la démographiquement renforcé et a même largement contribué à l’édification de son chemin de fer...
    Ce n’est pas au vieux singe que l’on apprend à faire la grimace...

     

    Répondre à ce message

  • 4 chinois sur 1,5 milliards de chinois qui se ressemble tous !!
    bonne chance pour les retrouver mème si ils font une erreur Mr le directeur adjoint de la police fédérale

     

    Répondre à ce message

  • Depuis 1979 et le virage pris par Deng Xiao Ping, l’Occident est systématiquement pillé et piraté par les Chinois : c’est l’explication de leur fameux "miracle économique" . L’Occident, décadent et inconséquent, laisse faire .

     

    Répondre à ce message

    • Bah ! Les entreprises occidentales ( les actionnaires) se sont précipitées en Chine pour délocaliser leurs productions et faire plus de profits ou tout simplement survivre. Rien d’anormal la dedans. En contre partie la Chine ouvre son énorme marché et demande un transfert de technologie, qui va de soit quand on fabrique en Chine. C’est ce que j’ai fait également et je remercie les Chinois pour avoir booster ma petite entreprise. J’ai doublé mon personnel et arrêté de travailler avec les européens, bien moins sérieux, trop chers et même arrogants. Les Chinois sont aux petits soins avec leurs clients, quel bonheur de travailler avec eux. Je vais chez mes fournisseurs souvent, C’est pas Zola hein. Ils savent très bien tirer le maximum de leur main d’oeuvre par la motivation et le mérite. Bien trop de charges en France qui s’évapore on ne sait où. Trop d’assistance tue l’assistance. Je peux virer un employé du jour au lendemain, mais ils peuvent partir quand ils veulent sans m’en avertir, (suis pas installé en France) et mes techniciens compétents et bosseurs je suis obligé de les chouchoutés sinon ils vont voir ailleurs. Je ne m’encombre pas de "bras cassés" et de petits voleurs qui picorent les outils, et chapardent les biens de l’entreprise.
      Je travaille à l’ancienne sans compter mes heures "en bon père de famille" et mes gars me le rendent bien.

       
    • le pillage et le piratage sont les mamelles du libéralisme. toutes les multinationales s’espionnent et se vollent entre elles sans parler des états qui le font pour leur économie. quant au miracle chinois (ou indien) c’est le transfert volontaire des technologies qui est le grand responsable. (Si apple fait fabriquer ses smartphones en Chine, normal que les ingénieurs chinois apprennent à les fabriquer.

       
  • Nom, prénom, date de naissance et numéro de permis. Edward Snowden doit bien rigoler depuis Moscou.

     

    Répondre à ce message

  • Le nouvel ennemi du monde... la Chine.
    Le département militaire us va nous sortir une fiole de corona (le virus pas la boisson) et des armes de destruction massive (y’en a).
    Bon, en même temps la Chine c’est pas l’Irak.
    On est pas sorti de l’auberge.

     

    Répondre à ce message


  • « Mais un jour, ils commettront une erreur et nous serons là », a assuré le directeur adjoint de la police fédérale, David Bowdich.



    Avant le tout électronique avec fichage systématique de l’identité et numéro de sécu, enregistrement dans des bases de données de toutes les allers et venues à la douane, les paiement par carte bancaire...il était facile de disparaître. De nos jours même si c’est l’Etat même qui vous fait disparaître en vous donnant une nouvelle identité cela crée forcément des anomalies potentiellement identifiables dans les bases de données électroniques...dans le temps quand tout était sur papier il fallait se casser le cul en personne à pénétrer là où se trouvait des fichiers, faire de recoupements, comparaisons avec potentiellement des centaines voire milliers de documents... et tout ceci manuellement...enfin bref cela demandait une logistique et un temps dingue pour ainsi dire insurmontable.

     

    Répondre à ce message

  • Les Chinois espionnent ! : PAS BIEN.

    Echelon, les américains les anglais les français les allemands, écoutent illégalement vos conversations téléphoniques et lisent vos e-mails ! : BIEN

     

    Répondre à ce message

  • #2386728

    Tout ce qui de près ou de loin, directement ou indirectement, peut gêner, handicaper, blesser ou frapper les USA me convient. Les chinois ne sont pas des anges mais pour détruire un démon rien ne vaut un autre démon.

     

    Répondre à ce message

  • Révolution orange à Xiang Gang. Infiltration de jihadistes au Xinjiang. Attaque bactériologiques contre les élevages avicoles, puis porcins, et maintenant contre la population de façon à mettre un frein à la croissance chinoise. (Présence, puis départ précipité de membres de Gilead Sciences au labo haute sécurité de Wuhan. Multiples labos bactériologiques US au Kazakhstan, à portée bien sûr de la Russie et de la Chine. Sur un autre front, dissémination en Russie du sud de la peste porcine et d’une tique à fièvre hémoragique par Gilead Sciences de Géorgie, avec plausibilité de déni, d’où l’absence à ce jour de plainte auprès du conseil de sécurité de l’ONU.) Diabolisation généralisée dans les médias du système. Les US et ses satellites sont en guerre pure et simple contre la Chine. Protéger des citoyens chinois qui ont su exploiter le manque de conscience professionnelle états-unien, c’est tout simplement de bonne guerre. (D’ailleurs, Equifax ne s’est pas vraiment acquitté de ce qui lui a été demandé pour compenser très partiellement la masse des citoyens dont ils exploitent les données, par un accès gratuit au monitoring.)

    C’est pas demain qu’on verra de gros titres sur les logiciels et les dispositifs espions israéliens que les Etats-Uniens laissent installer dans leur infrastructure.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents