Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

En Chine, une intelligence artificielle surveille les conversations

Mais pas chez nous

L’application de messagerie instantanée la plus populaire de Chine, WeChat, applique selon des chercheurs canadiens un système de censure très sophistiqué faisant penser à une intelligence artificielle.

 

Les progrès de l’intelligence artificielle vont-ils permettre à certains États autoritaires de garder la mainmise sur Internet ? Une enquête du laboratoire citoyen de l’université de Toronto dévoile comment WeChat, l’application de messagerie la plus populaire de Chine, utilise un double système qui lui permet de censurer différemment les utilisateurs qu’ils soient Chinois ou étrangers, qu’ils utilisent un chat privé ou un groupe de discussion.

Avec 806 millions d’utilisateurs, WeChat est la quatrième messagerie instantanée au monde. En Chine, où Facebook n’est pas encore autorisé, l’application sert à la fois de réseau social, de moyen de paiement et de service de transport entre particuliers. Sur leur smartphone, les Chinois passent un tiers de leur temps sur cette application éditée par Tencent, une des plus grandes compagnies high-tech du pays.

Pour lever le voile sur la censure, les chercheurs canadiens ont testé plus de 26 000 mots-clés en lien avec des sujets sensibles en Chine comme la santé des cadres du parti communiste chinois, la répression des manifestations pro-démocratie de Tiananmen en 1989, ou encore la persécution des adeptes du Falun Gong (pratique de méditation indépendante du pouvoir). Résultat : seule l’expression Falun Gong est interdite dans les chats privés. En revanche, 174 mots-clés sont bloqués dans les groupes de discussion pour les utilisateurs avec un numéro de portable chinois. Il s’agit principalement de référence à Tiananmen, au PCC, aux médias indépendants… Ce filtrage de mots-clés est appliqué par des serveurs à l’utilisateur chinois authentifié sur l’application, qu’il soit connecté dans son pays ou à l’étranger.

Lire la suite de l’article sur sciencesetavenir.fr

Sur la liberté d’expression et la manipulation de l’opinion,
lire chez Kontre Kulture

 

Chine et Internet, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

7 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Si si, chez nous aussi les conversations sont surveillées, et même plutôt deux fois qu’une depuis quelques années déjà. Après n’avoir plus entendu le fameux bip bip bip depuis quelques mois, toute la semaine dernière ce bruit caractéristique dans mon téléphone portable est réapparu, la personne avec qui je conversais l’a très bien entendu et s’en ai même étonnée. N’oublions pas aussi que comme les petites caméras des ordis, nos téléphones en sont pourvus et peuvent être activées à tout moment.

     

    • Oui mais la on parle de grande echelle.
      En fait le gouvernemzny francais n’a pas les moyens et surtout la technologie.
      Je m’explique : en france on sait surveiller et espionner les anciennes generations de moyens de communications, mais les couches logicielles se ont empliées avec le temps et les technologies.

      Le renseignement frnacais a du retard sur ses homlogue et n’a pas les moyens car le politique a pris le dessus sur l’interet de la France ?

      Comment je le sais ?
      - le gouvernement achete du palentir ! C’est pas ce qui se fait de mieux en terme de surveillance et d’analyse de métadas et big data. Un bon cluster hadoop avec spark est bcp plus performant et scalable. D’autant qu’hadoop permetra de stocker des petabytes. Enfin, palentir est americain la ou ils auraient pu prendre une solution qu’ils auraient pu faire eux memes. Mais non... logique de copinage entre commercials et copain de la loge (anciens de Bull un jour, ancien de Bull toujours)
      - les offres d’emploies sont la depuis bien longtemps sur le site du gouvernement et cela n’interesse personne car c’est tres mal payé.

      Donc pas de moyens humains et mauvais matériel. Pas de bras pas de chocolat


    • @testou c’est plutôt le politique qui s’en donne plus les moyens au niveau des élites et même d’en bas pas d’efforts pour tordre un peu les choses, a priori ça n’annonce pas de bonnes perspectives. Elles sont ces annonces d’emplois ?


    • Moi, voyez-vous, j’espère bien qu’ils m’écoutent.
      Car, ça me ferait vraiment chier de parler dans le vide.
      C’est à eux d’avoir peur.... pas à nous.


  • Les US et chez nous ils n’ont pas attendu pour ce genre de chose. Et encore c’est n’est même pas une censure dans certain cas, bien au contraire, c’est une alerte qui peut se mettre en place (ou que l’on peut mettre en place très facilement d’ailleurs) selon un aglo de densité de mots clés ou termes en fonction d’un utilisateur.
    Et là en l’occurrence l’article scienceetavenir exagère énormément en osant parler d’intelligence artificielle !.
    Car il n’y a pas besoin d’intelligence artificielle pour mettre en place un censure des termes ou mots clés. Lorsque l’on envoit un texte en chat il passe obligatoirement (la majorité des cas) par un serveur. Le serveur reçoit la requête avec le texte, et ensuite le distribue à l’id du receveur.
    Ce qui fait que dans le processus de distribution rien n’empêche d’établir une transformation du texte avant de le redistribuer à l’utilisateur récepteur.
    Même hors des chats il y a ce type de processus où l’on blackliste des mots clés. Ce n’est en rien une intelligence artificielle c’est juste une liste de termes et mots clés à parser.
    Ils sont fort dit les auteurs de scienceetavenir loool


  • Les murs facebook ont des oreilles !


  • #1653238
    le 29/01/2017 par Tucroisvraimentnimportequoi
    En Chine, une intelligence artificielle surveille les conversations

    Le gouvernement est risible du les sujets de surveillance ! Soit disant ils peuvent, grâce aux caméras, voir si tu n’as pas ta ceinture de sécurité, mais sont incapable d’arrêter un terroriste en puissance qui traverse toute la France. Ou alors on se fou de notre gueule ou bien on se fou de notre tête. Au choix. :-)