Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Fabien Moine et Louis Fouché – Les virus nous traversent

Les cinq premières parties de l’entretien sont sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Les virus nous traversent... c’est un langage new-âge !
    Dérive sectaire ?

     

    • vous pouvez développer ?


    • #2612224

      ? ??

      Les propos de Fabien Moine et Louis Fouché, faits d’ouverture aux autres, d’aide à la réflexion personnelle, d’empathie - même avec ceux qui portent bêtement le masque en continu et à l’extérieur, par exemple - conseillant de ne pas user de discours rigide et définitif, sont diamétralement opposés à ce qu’est une secte : dogmatisme, interdiction de penser par soi-même, enfermement, coupure totale avec l’extérieur.

      Et peut-être devriez-vous y réfléchir posément, à tête reposée, afin de vous départir de ce genre de phrase à l’emporte-pièce, bien proche de celles du discours sectaire... ;-)


    • #2612241

      C’est la 2 ème fois que je mets ce lien...
      Peut-être passera-t-il cette fois...
      https://cdn.lbryplayer.xyz/api/v3/s...


    • Nous sommes fait de cellules, de sang, de lymphe, etc. Mais aussi par des bactéries, des virus et des champignons. Certains de ces organismes peuvent être indispensables á notre survie, d’autre peuvent devenir pathogène.
      Le Dr Louis Fouché est un médecin qui justement, comme réanimateur-anesthésiste, quelqu’un qui n’est pas comme il le dit si bien “le nez dans le guidon”, il n’est pas coincé dans son savoir et est ouvert et critique.
      Quand au new-age, c’est un marécage de la pensée, un retournement complet de philosophies anciennes parfois très intéressantes, dans des trucs émotionnels, des histoires de pouvoirs et d’ego á la sauce super pouvoir, plein de petites étoiles, tout en rose, complètement nihiliste, de la contre initiation (René Guénon) et sans aucun intérêt réel et á fuir comme la peste.
      Ce retournement est aussi arrivée au christianisme (Vatican II), aux musulmans (daesh, la dérive des saoud, des turcs, des frères musulmans, etc.) et aux juifs (avec les lévites, les pharisiens, les talmudistes, les sabataistes, les frankistes, les sionistes).
      Naturellement tout ce qui vient de l’Orient ou de l’Occident n’est pas automatiquement bon á prendre.


  • L’histoire de Fabien Moine sur son père qui dormait dans une pièce où l’eau gelait la nuit mon père m’avait raconté exactement la même histoire ! Il m’avait dit aussi que les matins l’eau qu’ils utilisaient pour se débarbouiller avait une pellicule de glace à la surface ! A l’époque dans les maisons il n’y avait que la pièce principale avec le poêle à bois/à coke qui était chauffée.

     

    • Ok c est vrai, mais aujourd hui on est en 2020 !!!
      Comment reconquerir les masses en donnant comme exemple un mode vie datant de 50 ans et plus.... Vs voulez effrayer les generations actuelles ???
      Chavez lui même parlait du futur à son peuple, de l utilisation intelligente des energies fossiles et autres et des technologies, pas en expliquant que son pere ou son grand pere vivaient de telle ou telle maniere...
      Il ne faut qd meme pas oublier que le développement des techniques et de l ingénierie a été au debut conçu pour améliorer le sort des hommes !!!!
      Pensez demain et pas hier...


    • @ Franky > "pensez demain et pas hier" c’est ce genre de formule (psittacisme ?) qui fait qu’on n’en sortira pas ! et cela même si notre vie en dépend !!! vous trouvez que l’on est heureux dans l’époque actuelle ? C’est à l’aune de votre réflexion qu’on peut juger l’ampleur du chemin (perdu) et à emprunter pour retrouver un peu de mesure dans ce chaos qui nous guette.


    • @francky



      Pensez demain et pas hier...




      bien sûr, tu as raison.
      il faut penser printemps...


  • « Sans doute demain pourrons-nous enfin dire, écrire, diffuser le plus largement possible à tous les humains : on croyait que les virus n’étaient là
    que pour nous rendre malades et nous détruire, or il semblerait qu’il s’agisse d’une messagerie très perfectionnée, dont le rôle est capital dans le processus de guérison, par la reprogrammation des acides nucléiques au cours de la
    biographie humaine. »
    Extrait de Pour en finir avec Pasteur.

     

  • C’est vraiment très intéressant car le dialogue est ouvert et léger bien qu’il soit " révolutionnaire dans sa simplicité si j’ose dire" mais la simplicité est devenue très compliquée ! Ensuite l’approche du sujet par ces temps de ténèbres est bien abordé et perçu avec beaucoup de sagesse et de professionnalisme ce qui laisse entrevoir une réelle sortie par la prise de conscience. La médecine partie intégrante de l’humain devient collaboratrice de santé par l’écoute du "malportant", écouter avec intérêt est une denrée rare et comme vous l’avez dit source de guérison par la richesse qu’elle procure : l’échange de parole dans un climat de respect authentique procure un tel bienfait que déjà nous nous sentons mieux portant !
    Merci de nous le partager.

     

    • Je pense que la simplicité est révolutionnaire effectivement. C’est nous qui avons suivi une mauvaise voie.

      Comme dit Fouché face à Gabin (https://www.youtube.com/watch?v=hWF...),
      ce qui empêche cette simplicité qui passe avant par le lien direct et non par le portable ou le réseau virtuel, c’est notre tendance à préférer la lâcheté, le confort et la docilité.

      Or c’est la confrontation qui nous rend intelligent comme le dit Francis Cousin, donc si nous voulons rester humain, il faut chercher le contact direct - et même davantage, chercher à construire un réseau d’entr-aide, ce qui devrait intéresser normalement beaucoup la gente féminine, autour d’une idée (ou concept) qui fait sens (par exemple l’aide scolaire),
      ce qui constitue une résistance pacifiste.

      Les femmes cherchent à participer mais ne veulent se mêler au Black Bloc qui passe son temps à casser dans des manifs violentes tous le samedis.

      En revanche, et je crois que c’est la solution à tous : c’est de construire à côté, autrement.

      Donc il faut trouver des personnes à qui parler, qui sont assez ouvertes pour construire cette chose, pour apporter quelque chose de bénéfique à pleins de familles ou de personnes isolées, et ainsi former un réseau dissident (collectif) qui propose autre chose que ce "Projet".

      C’est du travail, mais plus on trouve de bonne personnes, plus on se solidifie, tout en se sauvant soi-même. C’est le sens du mot "église" (assemblée).

      Et j’ajoute qu’il est probable, qu’en dépit de solution politique classique, que ce soit notre seule (mais enthousiasmante) solution pour le moment.
      Et qu’à un moment, tous ces petits groupes, forment la nouvelle France de demain.


    • À Remarque,
      Oui, nous appréhendons les choses de manière trop frontales or nous devrions les considérer avec davantage de relâche c’est à dire avec le coeur, organe capitale qui finit par s’atrophier car bien peu utiliser, le coeur a du coeur ! cet espace entre le psychisme et le coeur pourrait nous conduire vers un choix de réflexion de sorte : à nous laisser maître de la situation pour ne pas être confronter à un mur à cause d’une décision pas suffisamment choyée, le soi est indépendant à lui de se diriger vers la lumière ou les ténèbres.


  • L’arnaque sociétale du vivre bio : La vie est déjà bio !
    Sans respect de la vie, il n’y a plus de vie. La Palisse dans la place.

    Trois réflexions me viennent après cette entrevue :
    1- On est est à se diire qu’une vie saine est profitable !
    2- On en est à se demander comment changer de vie !
    3- On en est à se demander si on pourra se faire entendre !
    Constat pénible de notre égarement, de notre impuissance..

    Nous avons là les trois axes de notre développement futur :
    1-Revenir à une vie authentique, saine, traditionnelle, religieuse, intégrante, basée sur la culture, les compétences, le respect, la morale, le partage.

    2- Remettre l’agriculture et la santé globale au centre de nos objectifs de développement humain.

    3- Refonder la gouvernance nationale après jugement des coupables du génocide lent des lumières qui nous a décimé et fait survivre dans l’esclavage.

    NOTA : faudrait pas nous la faire à l’envers :
    1- Avec un projet de " petites communautés rurales conscientes " des BAD so-good, surarmées et permaculturelles sans vrai pouvoir, qui seraient la continuation de l’entourloupe du new-age neo-con hippy revu par israhell.

    2- S’en servir pour faire pression sur la Chine, la Russie pour démanteler une soit-disant vision pyramidale "ancienne" qui empêcherait l’avènement de " l’âge du verseau " communautaire, de l’amour, et de la pax judaïca.

    Pas d’identité nationale, pas d’objectifs définis, pas de futur possible.
    Pas de réalisme, pas d’action, pas de futur du tout.

     

    • Le naturel humain (imparfait) est á chaque fois plus “naturel” quand il n’est pas (ou moins) soumis aux contraintes de l’ego (qui se croit parfois au centre de tout), du mal et de l’argent roi.
      Une prairie remplie de nombreuses fleurs de toutes les couleurs couleurs est un naturel perceptible par la poésie. La précision exagérée du descriptif a toutes les chances de passer à côté s’il n’y a pas une étincelle.
      “Le bio” est un vague souvenir de l’harmonie qui se dégageait de la nature vierge. Tout le monde se souvient, qu’il n’était pas nécéssaire d’en parler constamment.
      Mais il est recommandé de manger sans pesticides. Le bio c’est aussi le marketing, il faut vérifier.


    • #2612563

      Tu vas empêcher la précession des équinoxes toi ? Waouw !
      L’âge du Verseau n’est pas un plan humain mais est un phénomène cosmique. Et cela a un nom.


    • « surarmées et permaculturelles »

      des comme ça, on en lit pas tout les jours :)


    • Jeu de l’égo, jeu de sot. Je hais donc je tue.
      C’est une autre absurdité, une lubie, une comédie de ce monde moderne, de faire croire qu’il existe de et par lui-même. Ils appellent çà la créativité, la liberté, le changement. Ils pensent arriver à changer la nature des choses sans en avoir le pouvoir créateur. Ils croient supprimer dieu en le dissimulant derrière son imitation. On leur dit : pour lutter contre l’égo il n’y a rien à faire et eux demandent " comment on fait pour ne rien faire ? ". Ils se tapent sur la tête et pensent qu’ils existent. Doliprâna.

      Cette recherche constante d’un ennemi, ce combat continuel contre ses propres abbérations est ce que j’appelle la névrose du nomade communautaré. N’ayant pas de substance, il s’amuse à se faire peur. Le taré ne supporte pas la tension de la vie, sa parfaite imperfection, son coté insaisissable, sublime. Alors il a s’enferme dans son ghetto de perversions. D’où l’inversion des valeurs, sa promotion des mensonges, des minorités, des dérangés, des difformes, et leur éradication finale sous couvert de régulation, d’égalité, de santé.

      On ne supprime pas l’égo, car l’égo c’est nous. Pour voir des gens qui ont réussi à dompter l’égo, il suffit de se promener dans les allées d’un cimetière.

      Les grandes civilisations nous ont laissé des lois. Ces lois sont des vérités naturelles, de l’ordre du monde. Mieux vaut les suivre si nous voulons durer sur cette terre.


    • @ J. I. “L’ego c’est nous”
      _ ??!?
      C’est un peu comme prouver ou réfuter l’existence de Dieu. Dans cette aventure : Qui suis-je ???
      Ce que nous ne sommes pas (au minimum, intégralement) c’est l’ego.
      Attention, je ne défends pas le nihilisme. Par exemple, dans la prière il ne s’agit pas de répéter machinalement comme un perroquet. Toutes les religions s’accordent sur un point : avons une âme. Faut-il encore que “l’on rame” dans le bon sens.
      Les psychiatres et les darwinistes essaient et on essayé de dirent ce que nous sommes, ils nous ont roulé dans la farine, et ils ont lamentablement échoué de vouloir imposer leurs mensonges.
      S’il existe une réponse, á ce que nous sommes, elle ne se limite pas á un énoncé intellectuel.


  • Autant je comprends nos deux intervenants qui sont d’un niveau au-delà de ce que je ne connais pas, autant je ne comprends pas la moitié des commentaires qui se trouvent à la suite, à cette heure. Quand bien même je n’ai pas l’âge, peut-être est advenu le temps que je rentre en EHPAD. Ah, mais c’est vrai, le temps n’existe pas !
    La seule chose que nous sachions faire, c’est de déterminer des durées. Vivement la prochaine étape, alors...


  • Face au culte Zombie ;la pratique d’être vivant.
    A cultiver en force pour toujours.