Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Fake news : le journaliste "assassiné par Moscou" est bien vivant

BHL et la presse occidentale une nouvelle fois ridicules

Ce 30 mai, les services de renseignement ukrainien ont annoncé avoir mis en scène la mort du journaliste russe Arkadi Babtchenko... pour démontrer l’implication de la Russie. Certains internautes sont partagés entre stupeur et humour grinçant.

 

Après avoir annoncé la mort du journaliste Arkadi Babtchenko le 29 mai, le lendemain, les autorités ukrainiennes ont présenté à la presse le même reporter, en chair et en os, et bel et bien vivant. Mais les services de renseignement ukrainiens ont tout de suite présenté une explication, assez étonnante. « Grâce à cette opération, nous avons réussi à déjouer une provocation cynique et à documenter les préparatifs de ce crime par les services spéciaux russes », a ainsi affirmé le chef des services de sécurité ukrainiens (SBU), Vassili Gritsak. Aux côtés du journaliste, il a précisé que cette « provocation » consistait à assassiner Arkadi Babtchenko.

La femme du journaliste avait en outre déclaré avoir découvert le corps inanimé de ce dernier le 29 mai dans leur appartement à Kiev. Son décès avait été officiellement annoncé comme ayant eu lieu lors de son transfert en ambulance vers l’hôpital.

Face à ce revirement invraisemblable, l’ONG Reporters sans frontières (RSF) a réagi à cette manipulation médiatique et condamné pour sa part une « simulation navrante ». De fait, les médias ont relayé de bonne foi des informations officielles ukrainiennes, témoignant de la facilité avec laquelle un gouvernement, fort de sa parole officielle, peut utiliser une fausse information pour atteindre ses fins. En l’espèce, accuser la Russie.

Tombant du haut de l’armoire, de nombreux internautes ont eux aussi fait part de leur étonnement, souvent avec humour. « Elvis est vivant, et les alunissages sur la lune étaient bidons », plaisante ainsi un internaute sur Twitter, façon de dire qu’à ce compte, toutes les affirmations, même complotistes, étaient également valables.

Un utilisateur des réseaux sociaux cite le poète américain Mark Twain et observe qu’Arkadi Babtchenko a pu réaliser le rêve de l’écrivain : assister à ses propres funérailles.

« Pas la peine d’écrire des scénarios les gars, plus besoin », commente un autre, estimant que la réalité dépasse désormais la fiction.

Certains politiques ont saisi l’occasion de renvoyer certains leaders d’opinion, comme Bernard-Henri Lévy, à leurs déclarations de la veille. Thierry Mariani a ainsi ironisé sur le fait que le philosophe aurait, selon lui, dû s’abstenir de rendre hommage au reporter de guerre.

 

 

« Toute la presse occidentale s’est ridiculisée par une énorme fake news », a commenté François Asselineau, Président de l’Union populaire républicaine (UPR).

 

 

L’information vérifiée est chez Kontre Kulture !

Le Système ridicule, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Du coup, le "journal" le monde a actualisé sa description sur le decodex, non ?


  • Plusieurs questions me taraudent :
    - S’il était vraiment recherché par les autorités russes, à quoi bon le déclarer vivant ? Ca aurait bien plus porté préjudice à Moscou qu’il ait réellement été mort.
    - S’il était vraiment encore une fois recherché, à quoi bon le déclarer mort puis vivant le lendemain ? S’il avait été déclaré mort, au moins les recherches sur sa personne se seraient stoppées, et il aurait pu changer d’identité pour aller vivre ailleurs. Or là il reste une cible de Moscou (?).
    - Qu’est-ce que sa mort prouve réellement quant à la culpabilité de Moscou ? Je veux dire, en quoi le déclarer mort aurait prouvé que Moscou tentait de l’assassiner ?

    Bref, mon hypothèse c’est qu’on avait essayé de le faire passer pour mort, mais quelqu’un a découvert le pot-aux-roses et allait parler (voire même plusieurs personnes, puisqu’une seule personne, ça s’élimine facilement), et que l’Ukraine a tenté de rattraper le coup en prenant les devants et en inventant une histoire abracadabrantesque pour faire taire tout soupçon.

     

    • Oui tuer une cible d’un tueur pour prouver qu’il veut le tuer.... ca n’a aucun sens.
      Mais bon plus c’est gros plus ca passe ?


    • Essayez de bien lire l’article avant de commencer à faire vos hypothèses. L’Occident occupe militairement l’Ukraine et aide le régime en place à se maintenir par la force, mais personne n’en parle. On parle par contre, de la Crimée annexée par Moscou, alors que la Crimée a rejoint la Russie après référendum. Mais pour les Occidentaux, un référendum est toujours suspect quand ce ne sont pas eux qui l’organisent, comme d’ailleurs, n’est pas démocratique tout ce qui n’est pas eux. Ils(Occidentaux) cherchent par tous les moyens à diaboliser leurs adversaires, ce qui n’est pas nouveau et c’est ce qui est de bonne guerre. Leur but est de diaboliser Poutine et la Russie afin d’apparaitre aux yeux de leur opinion publique comme des justiciers, des défenseurs des droits de l’homme, etc. La preuve que Poutine est un dictateur, la voilà : il tue ses opposants, ils tuent les journalistes sans que personne n’apporte de preuves tangibles. Il faut les croire sur parole, on a affaire à de grands humanistes. On connaît le cas Skripal, les armes chimiques en Syrie, etc. Le cas de ce journaliste, comme le ridicule ne tue pas, est présenté comme une mesure prise pour déjouer la tentative de Poutine qui projettait de l’assassiner. Et Poutine reste toujours le méchant, il avait l’intention de l’assassiner et on l’a empêché. Et maintenant, ils peuvent l’assassiner et accuser la Russie et Poutine, qu’est-ce qui peut les empêcher ?



    • Mais pour les Occidentaux, un référendum est toujours suspect quand ce ne sont pas eux qui l’organisent,




      Pour les occidentaux un référendum n’est pas démocratique tout court !
      Le libvre d’Orwells 1984 ca y est , on y est !
      "la dictature c’est la démocratie " , "la guerre c’est paix " ," la surveillance c’est la liberté " etc ..


    • nico
      Merci, vous m’avez fait rire.


    • #1977204

      Même quand c’est eux qui l’organisent et que ça ne va pas dans le sens du pouvoir ça compte pas.
      Cf : le "NON à l’Europe" en 2005 puis le viole du peuple français par le parlement sous Sarkozy en 2008.


    • @europhobe, en général, plus c’est gros mieux ça passe, étant donné la léthargie intellectuelle des masses. L’affaire Skripal en est un exemple édifiant : la Russie, qui avait détenu dans ses geôles le dit Skripal pendant quelques années, avant de le libérer dans le cadre d’un échanges d’espions, la Russie donc, a eu maintes fois l’occasion de l’éliminer physiquement et ce, en toute discrétion, dès lors, pourquoi cette pseudo tentative d’assassinat au Royaume Uni, au demeurant fort peu professionnelle quant au modus operandi ?
      Le pire, ainsi que je l’écrivais en préambule, c’est que la majorité des imbéciles élvés à la doxa mondialiste et adorateurs d’Hanouna, gobe ces conneries...


  • Les médias sont très emmerdés avec cette histoire , c’est un gros gros coup dur pour leur crédibilité alors ils cherchent a reporter la faute sur d’autre .. et notamment sur la police Ukrainienne "Cf le dernier article de Le monde " !
    C’est très drôle de voir a quel point ils ne savent plus comment se dépêtrer de leur fake news , alors au lieu de parler de leur réputation a eux en tant que médias poubelle propagateur de Fake news ,
    Il nous font un article sur la réputation de la Police Ukrainienne qui serait "mise a mal" mais la leur ? non pas du tout .....
    A noter également qu ils pèsent tous les mots concernant cette affaire . Ils ne parlent pas de complot (car officiellement cela n ’existe pas , seuls les "complotistes" existent ) ni même de provocation , mais d’une manipulation , en omettant de préciser qu’ils sont partie prenante de cette manipulation pour ne pas dire la part la plus importante de cette tentative de manipulation de l opinion..
    Le journal Le Monde en Particulier avait clairement sous entendu la responsabilité de Poutine dans ce faux meurtre mais ils n’ont pas eu un mot d’excuse envers leurs lecteurs ni même le moindre mea culpa de leur part ! Ces relais du pouvoir n’ont plus aucun respect pour la fonction de journaliste autrefois noble. Le journaliste Russe ressuscité devrait recevoir le prix Pulitzer car finalement on peut dire qu’ il excel dans ce qu’est devenu ce métier .


  • Porochenko ressucite les morts.
    C’est un Saint en chocolat.


  • D’où la sortie du patron à propos du philosophe en carton. "Quand BHL dit quelque chose, il faut systématiquement penser l’inverse pour être dans le vrai". AS avait raison, une fois de plus.....

     

  • Ce qui est bizarre c’est que BHL n’est pas été averti !!!
    il est plus dans les confidences le pauvre...

     

  • Il faut exiger du président Macaron une loi afin de lutter contre la désinformation ukrainienne qui gangrène nos médias !


  • Vivement la "loi anti-FakeNews" qu’on puisse coller des procès à BHL et aux médias mainstream !


  • En tout cas,
    1)"ils" avaient de bonnes et nobles raisons, ça partait d’un bon sentiment, combat légitime face à l’ogre totalitaire
    2) le 1er mensonge bénéficie d’une plus large et efficace couverture médiatique, que le rétablissement de la vérité confiné au silence


  • #1976942

    Botulévi ridicule est un pléonasme.
    L’Averell de la philo est à l’intelligence et la grandeur d’âme ce qu’ânouna est à la culture ou azziza à l’information.
    Les trois ensemble, c’est le niveau le plus abyssal jamais atteint dans les III derniers millénaires. La véritéééé, champions du monde.


  • Sans vraiment avoir bien réfléchi les Ukrainiens ont commis une super grosse faute : Ils ont instillé le doute dans l’esprit de millions d’occidentaux qui refusaient de croire jusqu’à présent que des infos pouvaient être fabriquées par des gouvernements de pays appelés "démocratie -Libérale" dans un but bien précis.


  • Ce qui est navrant c’est de voir que Le Monde enchaine depuis les articles en regrettant que toute cette histoire... fasse le jeu de Poutine. Pile je gagne, face tu perds. Jamais de remise en question.


  • On le sait tous, ces gens ne reculent devant rien.
    Article où l’on peut mesurer tout à la fois la solidité des alliances d’intérêt de ces malfrats (l’Immonde chargeant bien sûr l’Ukraine pour se dédouaner) mais aussi cette capacité de continuer sans relâche à tout retourner systématiquement :
    1 ) Cette affaire serait une aubaine pour le pouvoir russe (qui devrait peut-être penser a dire merci).
    2 ) Cette affaire nourrit les complotistes de tous poils. Ah ces complotistes !
    https://mobile.lemonde.fr/internati...


  • Ils ne savent plus quoi inventer pour diaboliser telle ou telle personnalité qui s’opposent à eux.. assad le boucher -empoisonneur .. Poutine le dictateur sans âme .. maduros l’ennemi du peuple..
    Bibi le patriote .. Mbs l’esprit moderne.. Orban le raciste , bhl le chantre de la paix ...


  • Le monde nous a sorti un autre article délirant sur le sujet !
    Ils sont décidément vraiment très fort pour éluder les vrais questions nos médias.
    Au lieu de parler de la honteuse manipulation et accessoirement de leur rôle de médias poubelle relais de fake news , ils ont complètement dévié le sujet en titrant :Comment cette affaire profite au complotistes ?!
    Autrement dit pour le monde qu’un journaliste Russe anti poutine se foute ouvertement de leur gueule et qu’ eux accusent directement sans aucune preuve un chef d état sur la base de cette farce ( c’est dire ou la presse en est arrivée) tout cela c’est anecdotique.
    Non pour eux, la seule vraie question , serait celle des "complotistes" qui " pourrait tirer profit " de cette affaire
    .
    Sans doute leur a t il échappé que les "complotistes " n’ont eux pas le pouvoir d’envoyer l’armée Francaise bombarder un pays sur la base de fake news .


  • Le plus navrant est que ces putes de journalistes ( sinon chômeurs ) suivent mot à mot les consignes de l’OTAN pour nous faire croire que le coupable est Poutine, nous faire oublier que le crime a été commis à Kiev par les putschistes des élus lumineux et l’ambassade des États-Unis de cette ville en 2014. Ils faignent oublier les milliers de morts dans la population russophone et les assassinats terroristes des commandant Motorola et Givy, perpétrés par ces affreux bandits de la bande à Bandera.


  • ..et une tatre à la crème pour Botul, Une !


  • S’agit il d’un message entre initiés ?
    Ceci me rappelle la Circulaire de Madrid ou la tentative d’assassinat contre Hitler du 20/07/1944 par Von Stauffenberg est présentée comme une opération sous faux drapeau des nazis pour présenter un certain nombre de généraux et chefs comme anti-Hitler et les protéger de l’arrivée des alliés en Allemagne soit parce qu’on les croit morts soit parce qu’on les croit opposants au Führer.
    Etant donné le contexte avec le parti néonazi Svoboda en Ukraine.
    il y a aussi le fait qu’Hitler parlait de fausses nouvelles quand un courageux journaliste osait évoquer le sort des juifs dans les camps.

    Pour ceux qui ne connaissent pas le livre de Tetens "Germany Plots with the Kremlin". son livre présente un mystérieux document, la Circulaire de Madrid,un document sans référence pour l’authentifier qui aurait été retrouvé dans les années 50 au centre géopolitique allemand de Madrid. Seul la teneur du discours permet de l’évaluer.
    A cette époque, le centre géopolitique de Madrid est considéré comme un refuge pour des chefs nazis après la guerre. il y expose un nombre de stratégies à court, moyen et long terme pour prendre l’ascendant sur les ennemis du 3eme Reich.
    Selon les auteurs, le parti nazi n’a jamais capitulé et entends poursuivre la lutte de manière cachée. il expose une stratégie pour saboter le plan Morgenthau des alliés en Allemagne, conseille de s’appuyer sur les sympathies pro-nazi en Amérique pour se relancer, indique les pays en voie de développement comme des partenaires de développement économique, réclame de neutraliser l’indépendance politique de la France qui doit s’arrimer à l’Allemagne dans un mégastructure politique de type autoritaire (ressemblant comme deux gouttes d’eau à l’actuelle UE), recommande d’utiliser l’Islam avec lequel les allemands ont tissés de longue date des connections, révèle comment isoler politiquement Washington après l’avoir poussé à se radicaliser puis planifie en toute fin une grande confrontation avec le monde slave...


Commentaires suivants